•  20 Mars 2020

    Quel mot barbare qui empoisonne pratiquement le monde entier ? 

    Nous voilà à notre quatrième jour de confinement et encore pas mal de personnes ne semblent pas croire à cette propagation rapide ni à sa dangerosité et prennent, malheureusement, cela trop à la légère, prenant en otage le personnel médical. 

    Sujets à risques et citoyens responsables, nous acceptons cela même si c’est un peu contraignant et tentons de faire de notre mieux.

    Nous ne sommes pas les plus malheureux, nous avons un jardin et même le camping-car devant le nez, nous n’avons pas pu le remiser…. Mais il ne bougera pas…pour combien de temps…on l’ignore… Après tout il n’est pas si mal non plus….

    Pour le moment il fait beau, le soleil nous ravit, je ne sais pas s’il va durer mais profitons….

    La famille n’est pas loin, même si nous ne la voyons pas, mais toujours en contact avec nous. 

    A 150m de chez nous des champs et quelques bois. J’ai donc téléphoné à la gendarmerie pour savoir exactement si nous pouvions sortir….

    Question : pourquoi faire ?

    Réponse  : pour se dégourdir les jambes

    Réponse  : 500m autour de chez vous.

    Ben voilà ma promenade, attestation et pièce d’identité en main, c’est borné à un km aller-retour sur un petit sentier où je n’ai bien entendu rencontré personne.

    Et bien même pour si peu cela m’a fait beaucoup de bien, la nature est belle les haies sont remplies de belles fleurs odorantes dont les effluves ont chatouillé mes narines. Les bourgeons tentent d’éclorent et la robe printanière sera d’un vert tendre sous peu. C’est malgré tout une impression d’une certaine liberté qui planait autour de moi. Les oiseaux chantaient, lançaient de belles ritournelles, me faisant oublier un petit moment cette atmosphère pesante que nous côtoyons et dont on nous parle en permanence sur les radios ou à la télévision.

     

    Je ne pense pas avoir pris de risque ni en avoir fait prendre à qui que ce soit.

    Ben voilà au retour, Paul avait tondu le gazon ou plutôt l’herbe…..parsemée de belles petites fleurs, des violettes sauvages, des primevères, sauvages elles aussi et des pâquerettes.

    Ben voilà le terrain est bien moins joli….seules les toutes petites fleurs sont passées sous la lame….et son résisté pour mon plus grand plaisir.

    Le relax était de rigueur vu ce soleil qui brillait si gentiment. Le rameur est aussi de sortie…faut changer ses habitudes…..

    Nous pensons aussi à nos amis, Paulette et Jean ont pu rentrer du Portugal, sans encombre mais sous un temps déplorable en Espagne, neige même sur l’autovia, brouillard et pluie.

    Nos amis Aveyronnais dans le sud de l’Espagne sont en route vers la France. Ils avaient décidé de remonter ce jour, ce fût une bonne idée car tous les cc qui étaient sur l’aire de Cala de Mijas ont été sommé de partir.

    Nous pensons aussi à tous les amis, ainsi qu'à tous les camping-caristes qui sont encore au Maroc et, où les conditions deviennent aussi difficiles, nous tentons de donner des nouvelles, de les rassurer.

    Pour ceux qui sont inscrit sur le forum : http://www.maroc-campingcar.com/portal

    Émile dit « Touareg » fait tout son possible pour avoir des informations fiables, les communiquer au plus grand nombre et sensibiliser les autorités marocaines sur la présence de nombreux camping-cars afin que le nécessaire soit fait pour la sortie du territoire.

    Qu’il soit ici remercié, même si je ne suis pas personnellement concernée en ce moment.

    Si vous n’êtes pas inscrits, il est encore temps, vous aurez des nouvelles en direct.  Alors n'hésitez, pas inscrivez vous,  présentez vous, vous ne le regretterez pas, entraide, amitié et convivialité vous serons réservé..

     

     21 Mars

    Un peu d'humour ce matin de la part d'une amis Belge.

     

    Lui aussi il reste confiné.... 

     

     

    Un petit aller retour dans la nature... Personne dans le coin....juste des petites fleurs...

     

    22 Mars

    Le matin le soleil n'illuminera pas notre journée, une journée bien triste encore....

    Nous avons une pensée pour tous ceux qui ont des problèmes graves ou moins graves, aussi bien pour les malades que pour le personnel soignant, ceux qui travaillent et prennent des risques.

    Nous avons aussi une pensée pour les amis ou les connaissances et pour tous ceux qui sont confinés au Maroc, qui sont désorientés et qui ne savent pas quelle décision prendre. 

    La bonne décision sera la vôtre, on ne peut pas la prendre à votre place.

    Courage et prudence voilà les maîtres mots où que vous soyez. Ne réagissez pas à la légère.

    Le soleil revient, mais hélas bien voilé et les températures ont bien chuté, la bise n'arrange rien. 

    A vos crayons, voilà de dessin du jour de notre amie France

     

     

    A vos crayons

     

    23 Mars,

    Les jours se suivent et se ressemblent, nous gardons le moral et nous vaquons à nos occupations, parfois un œil sur la TV qui diffuse en boucle toujours ces mauvaises nouvelles et ces recommandations, un œil sur le forum : http://www.maroc-campingcar.com/portal où Emile dit Touareg se démène, dans l'ombre, pour tenter de trouver une solution aux nombreux camping-caristes confinés dans les campings, pris en otage par ce virus  qui fait tant de morts dans le monde. Son action ne se voit pas ou peu, on parle de lui sur Camping Car Magazine, mais il oeuvre activement au Maroc où il se trouve lui aussi.

    Un œil aussi sur les réseaux sociaux pour rester en contact avec famille et amis, ceci est très important pour nous.

    La vie s'écoule doucement, mais surtout différemment, nous ne pouvons que l'accepter, même si cela n'est pas dans nos habitudes de ne pas bouger. Sujets à risques, vu nos âges, nous évitons d'en prendre inutilement.

    Le soleil est là aujourd'hui, même s'il n'est pas franchement rutilant, cela met un peu de baume au cœur.

    Bonne journée à toutes et à tous et encore une fois PRUDENCE.

     

    24 Mars,

    J'ai encore fait mon petit tour, heureusement le soleil était là, car il faisait frisquet.

    Ben oui j'ai un peu rallongé, juste mon km...

    Ce n'est pas varié, toujours le même sentier, mais c'est mieux que rien. Je ne me plains pas.

    Nous gardons les contacts, famille,amis, connaissances et amis virtuels c'est essentiel pour moi et pour mon moral.

    Je suis de près les événements au Maroc ou tant de camping-caristes sont confinés ou stationnés à la queue le leu vers Ceuta et qui plus est sous la pluie et le temps maussade. Quelle tristesse !!!

    Un petit coloriage...de notre amie France

     

    Une petite leur d'espoir pour les camping-cars qui stationnement en fille indienne en direction de Ceuta, le camping L'Océan Bleu ouvre ses portes pour accueillir les camping-caristes en respectant les consignes dictées par le gouvernement marocain.

    Les autres pourrons stationner sur le grand parking de Tanger Med ou l'on pourra faire les services.

    Rien ne semble se débloquer pour le moment en ce qui concerne les traversées sur l'Espagne.

    Encore une fois bon courage, gardez le moral.

    A vos fourneaux....merci France encore une fois.

     

     

    25 Mars

    Je dirai comme notre amie France "aujourd'hui on démêle...."

     

    Le soleil est bien là encore aujourd'hui mais le mercure a bien du mal à grimper. Prenez donc vos stylos et restés confinés comme il se doit.

    Pas mis le nez dehors ce jour, pas trop envie et puis il y a du boulot ici... l'entretien habituel...les coups de fil aux amis, les SMS, les chats, les mails et le soutien aux copains qui sont au Maroc....et j'en passe On verra demain.

    Bonne soirée, bonne nuit et a demain, comme on dit ici il fera jour.....

     

    26 mars

    La France à l'envers....il fait beau mais frais chez nous....il neige dans le sud...Cherchez l'erreur.

    Dans les hauts cantons de l’Hérault

    Le pont de Millau

     

    Par ce beau temps nous faisons donc notre petit tour habituel et le rallongeons un tout petit peu, sans prendre risque et en restant tout à fait dans le normes, juste un demi heure de marche rapide.

    Nous sommes comme toujours accueillis par les chants des oiseaux, plus de bruit ni de trains, voie ferrée à proximité, ni d'avions, Saint-Exupéry semble à ce jour bien calme.

    Nous avons toujours une petite balade fleurie  et nous humons d'agréables parfums, de quoi mettre un peu de baume au cœur en ces jours difficiles et de faire un peu d’exercices, nécessaires à notre bien être.

     

    Je suis de près l'actualité, sans être accro, ces mauvaises nouvelles en boucle sont déprimantes, il faut aussi se protéger.

    Les nouvelles des amis, connaissances et de tous les camping-caristes ne sont pas toujours rassurantes. Une petite amélioration significative quant aux 300 camping-cars pris au piège par la fermeture des frontières, ils sont sur un terrain près de Tanger Med et comme dit un copain, pas Club Med....Leurs conditions de vie seront améliorées, les marocains font tout pour qu'ils apporter les service sur place, WC, eau et bientôt électricité. Le consul est même venu sur place. Espérons un rapatriement...à suivre Inch Allah. Un grand merci à tous ceux qui ont permis tout cela, je pense à Émile et à Mr Aziz.

    Tout cela permet de s'occuper.

    Les coups de fil entre amis sont aussi là pour détendre l'atmosphère et parfois faire rire lorsque l'on s'éloigne du sujet du moment qui est triste à mourir. Les nouvelles de la famille sont rassurantes tout le monde prend son mal en patience même si cela n'est pas toujours facile.

    Voilà encore un dessin de notre amie France.

     

    27 Mars

    Aujourd'hui France nous propose ceci...donc à vos pinceaux 

    Le soleil est toujours là, mais nous semblons aller à reculons......les températures chutent, mais le moral est bon.

    Bonne journée et bon confinement.

    Quelques courses...le strict nécessaire, pas trop de monde et des rayons, dans l'ensemble, très bien approvisionnés hors mis farine, levure et pain de mie. Quant au Drive tous ceux du coin sont saturés et le seul qui ne semble pas l'être n'est guère approvisionné et les produits manquants sont intitulés "bientôt livrés". oui, mais quand ? et cela depuis plusieurs jours déjà.

    Nous avons fait notre tour habituel pour dégourdir nos jambes et vider nos têtes, avec les précieux sésames en poche.

     

    28 Mars

    Voilà le mail transmis par une amie, Claudine pour ne pas la nommer qui reste confinée avec son mari, bien entendu dans un camping marocain.

    Un peu d'humour....

    Voici Le journal d'un confiné, 

     JOUR 1 

    Mercredi 18 mars. Premier jour à quatre à la maison. Journée ensoleillée, les enfants ont pu profiter du jardin. Pas encore de nouvelles de la maîtresse, j'imagine qu'il faut le temps de s'organiser. Ce midi, apéritif en famille, jeux l'après-midi ; Mathilde avait fait un gâteau au chocolat pour le goûter. Petit air de vacances ! 

    JOUR 2 

    Jeudi 19 mars. Première tonte de l'année ! J'adore l'odeur de l'herbe coupée. Les arbres sont en bourgeons, les tulipes sortent de terre, les premiers jours de printemps sont toujours agréables !

    Foot avec les enfants qui ont fini par se disputer, comme toujours. La vie s'organise tranquillement. 

    JOUR 3 

    Vendredi 20 mars. Les premiers devoirs sont tombés pour Mathis : révisions sur les divisions. Surtout rester calme...

    Léa fait des dessins pour papa et maman. Trop mignon. 

    JOUR 5 

    Dimanche 22 mars. Le jardin est au carré, on dirait Versailles ! Comme quoi il y a toujours du bon à prendre ! Mathilde a les mains dans la farine la moitié du temps : gare aux kilos en trop !

    Léa a épuisé la moitié du stock de pages blanches, c'est moche pour la planète.

    Côté divisions, on rame... 

    JOUR 7 

    Mercredi 25 mars. Si Mathis me demande encore une fois ce qu'est un dividende, je lui fais manger son cahier !

    Léa a enfoncé toutes les pointes de feutres et chouine à longueur de journée.

    Mathilde s'est lancée dans la confection d'un gâteau roumain à la purée de marrons et aux pruneaux. Est-ce vraiment une bonne idée ? Le temps commence à sembler long. 

    JOUR 10 

    Samedi 28 mars. Je crois que mon fils est con, j'ai abandonné la division. On a une semaine de retard sur le travail envoyé par la maîtresse. J'ai vomi le gâteau aux marrons. 

    JOUR 11 

    Dimanche 29 mars. La caisse à outil est nickel, j'ai rangé mes clefs plates par ordre de grandeur, les marteaux par ordre croissant de poids. J'ai trié tout ce qui pouvait se trier dans la maison : clous, vis, boutons, punaises (par couleurs), slips.. Je commence à voir flou. 

    JOUR 14 

    Mercredi 1er avril. On continue sur le passé simple. La décence m'oblige à me taire. .. 

    JOUR 15

    Je rédige une lettre à l'attention du pape pour faire canoniser la maîtresse de mon fils. J'ai envie d'écouter Céline Dion en passant l'aspirateur dans le garage. Je crois que ça va pas le faire. 

    JOUR 16 

    Vendredi 3 avril. « Les enfants prenâmes le goûter sur la terrasse ». Bon c'est fois-ci c'est clair, Mathis n'aura pas non plus le prix Nobel de littérature... J'ai envie d'épouser sa maîtresse...je crois que je commence à délirer...

    Léa regarde la télé H 24.

    Mathilde a commencé une pièce montée à cinq étages. Je le sens pas trop. J'ai déjà pris cinq kilos... 

    JOUR 17 

    Samedi 4 avril. Je crois que j'ai chopé un Gilles de la Tourette avec ce putain de passé simple de merde !

    La pièce montée s'est cassé la gueule.

    J'ai des hallucinations, les dessins de ma fille me parlent ! 

    JOUR 18 

    Dimanche 5 avril. Pour la première fois de ma vie, j'ai prié Dieu... 

    JOUR 19 

    J'ai bouffé la page du livre de conjugaison. Problème réglé... 

    JOUR 20 

    Passé la journée à chercher le chien, on l'a perdu ! 

    JOUR 21 

    Merde, c'est vrai, on n'a pas de chien ! J'attaque ma cinquième bière de la journée.

    Léa ressemble à un lapin qui aurait attrapé la Myxomatose. 

    JOUR 30 

    36 mars. Je suis sûr d'avoir vu passer la maîtresse de Mathis dans la pâture derrière chez nous : elle promenait son Bescherelle en laisse.

    Je vais reprendre un ricard … 

    JOUR 31 

    J'ai les dents qui grattent, je transpire des yeux. Je me rends compte que mon slip est à l'envers. Comme je le porte au-dessus mon pyjama, j'ai l'air encore plus con. 

    JOUR 32 

    An 3020 après ma belle-mère. Plus de farine dans les magasins, Mathilde est prostrée sur une chaise dans la cuisine, elle fait la conversation au four.

    Mathis essaye de diviser le passé simple. Léa bave devant la télévision. Les stocks de Ricard sont épuisés. Au secours... 

    JOUR 40 

    37 avril 2028. Oh putain on a remonté le temps ! Il se passe des trucs bizarres... Il y a une dame dans ma cuisine qui pleure en regardant le four, je ne sais pas du tout qui c'est. Et cette petite assise dans le coin qui regarde en ricanant, elle me file les jetons. De toute façon je ne sais plus comment je m'appelle. Je ne sais même plus pourquoi j'écris. C'est la fin.. 

    JOUR 50 

    Il s'est passé quelque chose. Il y a des gens partout, on entend « c'est fini ! », « C'est fini ! », « Plus de confinement ! ». Je ne sais pas ce qu'il se passe. Je sors pour voir. Je m'y reprends à trois fois avant de savoir enfin passer la baie vitrée. Je respire à pleins poumons. Je tombe dans les pommes. Direction les urgences. 

    JOUR 60 

    Vendredi 15 mai. Reprise du travail depuis une semaine. Mathilde, Mathis et Léa vont bien. La vie a repris son cours normal, si ce n'est que j'ai du cholestérol, du diabète, des troubles de la personnalité (mon double ne parle qu'au passé simple et cherche à diviser tout ce qu'il peut, c'est un peu pénible...) 

    *** Si vous recevez ce mail en dehors des heures de travail ou pendant vos congés, vous n'avez pas à y répondre immédiatement, sauf en cas d'urgence exceptionnelle. ***

     

     Le soleil est bien là, les oiseaux chantent toujours... Notre balade prend de la hauteur...nous surplombons le village et la voie ferré bien silencieuse en ce moment, cela surprend toujours.

    Le camping-car dort dans la cour, c'est inhabituel, quand il n'est pas de sortie il est remisé...confinement oblige pour lui aussi....

     

    Une partie du village

     

    Un peu de sport... des SMS, des mails des coups de fils, des WhatsApp , il faut occuper comme l'on peu, sans oublier l'actualité, à petites doses, c'est trop stressant....

    On l'utilise avec modération

    Pas trop mal la vision...mais cela ne va pas durer

     

    Le dessin du jour de notre amie France

     

    29 Mars

    Le confinement se poursuit ...on le savait..il se prolonge même...sans doute, pas encore suffisamment. L'avenir nous le dira...

    A vos calculettes...de matin  voilà le dessin journalier de France.

     

    Ce matin le soleil ne brille plus, la couche nuageuse a eu raison de lui....les températures chutent...Tout devient morose. Mais on résiste. Il y a pire.

    Monsieur vent vient de s'inviter, les banches s'agitent à en perdre la tête, tels de petits papillons blancs,les pétales des fleurs voltigent jonchant délicatement le sol. Pâquerettes, primevères ou violettes sont toujours présentes essayent de nous laisser supposer que le printemps est bien là, mais difficile à croire.... cependant elles égayent un peu notre quotidien.

     

    30 mars,

    Le printemps a frappé à notre porte comme prévu, mais ne voyant personne, il semble reparti pour laisser l'hiver se réinstaller, emportant avec lui soleil qui se prélassait pour notre plus grand plaisir, ciel bleu et températures agréables. Il va sans doute revenir, laissons lui le temps de "digérer" ce mauvais accueil que nous lui avons réservé.

    Tout cela n'est pas fait pour donner le moral, ressaisissons nous, serrons nous les coudes virtuellement pour conjurer ces mauvais moments qui durent et vont encore durer. Restons chez nous, restons disciplinés nous en viendrons à bout de ce satané virus.

    Les nouvelles du Maroc ne sont qu'à demi rassurantes, un bateau est parti direction Sète hier au soir. Y en aura-til d'autres ? L'heure reste au confinement dans les campings, les déplacements ne sont pas autorisés. Même si l'ambiance et le moral sont  bons pour la majorité, beaucoup voudraient bien regagner notre chère France et on peut les comprendre, même si le Maroc est encore eu impacté par le covid 19.

    Vu le temps nous ne mettrons pas le nez dehors...

    Toujours le dessin journalier de France.  Pour les petits et pourquoi pas pour les grands.....

     

     

    31 Mars

    En ce dernier jour du mois de mars, rien ne change, hélas !! mais nous le savions. Même pas le temps, il ne veut pas sourire, ce printemps,vexé par un mauvais accueil, ne se hâte pas de 31 mars

     

     

     

     

    31 Mars

    Le mois de mars se termine, les jours se suivent et se ressemblent, rien ne change...mais nous le savions, Hélas !! Même pas le temps qui reste bien maussade. Ce fichu printemps, que nous avons si mal accueillis, boude, malgré nos appels à l'aide....

     

    On a pourtant besoin de ce doux soleil pour adoucir nos journées en confinement.

    La vie est figée et l'on s'accroche à tout ce qui peut la rendre plus agréable. Un petit rayon illuminerai un peu notre quotidien.

    Prenez soin de vous et Prudence à vous tous.

    L'appel au secours est entendu, le ciel s'éclaircit et les premiers rayons arrivent.

    Un peu de détente dans ces moments difficiles, ce n'est pas de moi....

    C ‘est la crise, mais joliment dit !
    Les problèmes des boulangers sont croissants...
    Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak.
    Les éleveurs de volailles se font plumer.
    Les éleveurs de chiens sont aux abois.
    Les pêcheurs haussent le ton !
    Et bien sur, les éleveurs de porcs sont dans la panade.
    Tandis que les céréaliers sont sur la paille.
    Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression,
    Les viticulteurs trinquent.
    Heureusement les électriciens résistent.
    Mais pour les couvreurs, c’est la tuile.
    Et certains plombiers prennent carrément la fuite.
    Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent,
    Dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.
    Chez EDF, les syndicats sont sous tension,
    Mais la direction ne semble pas au courant.
    Les cheminots voudraient garder leur train de vie,
    Mais la crise est arrivée sans crier gare.
    Alors...les veilleurs de nuits, eux vivent au jour le jour.
    Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied.
    Les croupiers jouent le tout pour le tout,
    Les dessinateurs font grise mine,
    Les militaires partent en retraite,
    Les imprimeurs dépriment, et les météorologistes sont en dépression.
    Les prostituées se retrouvent dans la rue.
     
    Amis, c’est vraiment une mauvaise passe.
    Mais rarement les banquiers perdent au change.

    Voilà notre petit tour de fait... un petit tour certes, mais, ô combien bénéfique !!!

    La nature se fige dans le silence. Juste un petit bruissement des feuilles que cette brise légère berce délicatement, le sifflement des merles qui s'en donnent à cœur joie et quelques bourdonnements de rares abeilles travailleuses qui butinent l'aubépine en fleur.

    La voie ferrée est toujours silencieuse, le ciel aussi, pas la moindre trace d'avion, l'autoroute au loin ne nous livre plus sa complainte, seuls des ronronnements épars de camions aux valeureux chauffeurs qui travaillent pour nous, montent à nos oreilles sensibles.

    Je viens de lire certains articles qui apparaissent sur la presse spécialisé camping-car ( en ligne)  et même sur des journaux locaux comme Midi Libre, au sujet du rapatriement, à leurs frais, de certains camping-caristes, c'est ignoble et inimaginable. Au moment ou pendant cette dure période il faut se serrer les coudes, pourquoi tant de méchanceté et de haine alors qu'un peu de compassion est vraiment nécessaire pour tout le monde. D'ailleurs on voit cela tous les jours ou le personnel soignant en fait les frais. Quelle tristesse. je suis écœurée de tout cela et je crois que le mot est bien faible.

    Les dessins du jour de France, Owner/Graphic Designer, à Squale-Line

    Je vous invite à découvrir ou redécouvrir avec vos enfants, le jeu des petits chevaux. Si vous avez des cartons, profitez-en pour coller dessus le plateau de jeu, les pions et dés pour renforcer le papier. Le plateau est divisé en deux pour pouvoir l'imprimer en "plus grand". Amusez-vous bien ;)
    Je vais aussi diminuer les illustrations car cela me prend pas mal de temps et j'ai un autre projet en cours. En attendant, prenez bien soin de vous et je vous dis... à bientôt 

     

     

    A DEMAIN


    10 commentaires
  • Comme vous pouvez le constater, je viens de faire une fausse manœuvre sans doute et je viens de perdre toute mes journées de début avril. Désolée et cela me contrarie beaucoup. Je ne sais même pas pourquoi..... Il y a bien plus grave....HÉLAS !!!

     

     

     

     

     

      

    N'oubliez pas les bonnes recommandations....

     

    Ou encore...

    Même si notre confinement n'est pas très agréable.....

    08 avril

    Un peu d'humour ne fait pas de mal par ces temps difficiles....

     

    Nous nous réveillons encore sous un beau ciel bleu, un soleil qui brille et des températures fort agréables ;  nous y prenons goût, ce temps met un peu de baume au cœur. Regardons la nature elle sourit et essaye de nous faire plaisir, évitons les médias, les choses négatives, mais difficile d'y échapper complètement.

    Les matinées ne sont guère variées, mais elle changent tout de même, des coups de fils d'amis qui s'inquiètent de notre santé, des petits mots charmants par Messenger ou autre. La famille aussi toujours bien présente par les moyens actuels, même s'ils sont tout près et si nous ne pouvons les voir que virtuellement. Tout cela devient un petit rayon qui illumine ma vie et change de ces affreuses nouvelles au rôde la mort, les souffrances et le désespoir.

    Après le repas notre petit promenade habituelle, toujours dans "les clous", nous pouvons parfois un peu varier, mais ce n'est pas à l'infini, on repasse forcément aux même endroits. Cela nous satisfait pleinement, faute de mieux, de plus nous n'avons encore une fois rencontré personne.

    La végétation évolue, les petits deviennent grands.... des fleurs s'étiolent d'autres apparaissent, le lilas commence à laisser monter quelques bonnes effluves.

    La zone industrielle que nous surplombons reste définitivement muette comme la voie ferrée d'ailleurs.

    Seul un train de marchandises viendra troubler notre quiétude. 

    Deux rapaces volent gaiement au dessus de nos têtes mais encore une fois impossible de les immortaliser.

    Une balade digestive bien agréable sous un chaud soleil qui nous laisse croire que nous sommes en vacances...pas tout à fait.....

    En rentant le relax me tends les bras...cela ne se refuse pas. Il est doux parfois de ne rien faire...

     

    09 Avril

    Bien évidemment le soleil est levé avant moi, j'aime trainer sous la couette.... mais il brille ardemment.

    Je m'active..il faut préparer à manger...voilà de quoi occuper par cette belle matinée

    Comme tous les jours sous mangeons dehors, sur la terrasse, un plaisir simple mais combien agréable, presque en osmose avec cette nature qui sourie.

      Avril

     

     Le rituel ne change guère, balade digestive, une petite heure, en variant au mieux les chemins. Une petite brise agite les minuscules feuilles et un doux murmure monte jusqu'à nous. Des papillons volettent çà et là sans se poser.

    La nature est belle, de petites fleurs insouciantes, poussent partout en sous bois, égayant notre balade.

    Le rapace est tout seul aujourd'hui, il tourbillonne toujours au dessus de nos têtes. Aurait-il eu des remontrances ? Il respecte sans doute le confinement et les barrières de sécurités.

    Peu de rencontres, juste un couple qui nous dépasse, à pas rapide, mais de bonnes distances. Que demander de plus.

    Sébastien, notre petit fils en chômage partiel, appelle...il vient chercher quelques conseils culinaires vers sa mamie. Il s'occupe ainsi à sa façon, son épouse Maude est en télétravail, fidèle au poste. C'est toujours un plaisir de l'entendre en attendant des jours meilleurs où la famille sera réunie.

     A vos calculettes... Voilà le dessin du jour de notre amie France : Owner/Graphic Designer, à Squale-Line

     

     

    Un petit divertissement, mais Ô combien d'actualité.

    Avril

     

     10 Avril

    Voilà le WE de Pâques qui se profile sous un temps merveilleux, mais qui prend des airs inattendus et un goût amer pour tout le monde, où que l'on soit.

    On pense en effet aux camping-caristes, amis, copains et connaissances qui sont confinés au Maroc et dont le stress commence à devenir palpable, même si chacun se rassure à sa manière.

    Voilà donc un vendredi, comme les derniers sous le soleil et dans les mêmes circonstances depuis près d'un mois maintenant. L'horizon reste bouché....et l'amélioration se fait attendre. Il ne reste plus qu'à patienter sagement et rester chez nous, malgré l'envie qui nous titille de partager cette fête avec la famille que l'on ne voit que virtuellement.

    Nous espérons aussi beaucoup de ces chercheurs du monde entier pour trouver le plus rapidement possible une solution efficace à ce virus sournois mais fort dangereux.. 

    Comme chaque jours nous avons pris un grand bol d'air. Papillons oiseaux et insectes, volent insouciants dans cette nature silencieuse. Les rencontres sont rares, juste deux chiens et leurs maîtresses, à bonne distance d'ailleurs. Le chemin jeepable est suffisamment large pour respecter les barrières de sécurité.

    Cette belle voûte verte s'étoffe de jour en jour et nous procure de plus en plus d'ombre que nous apprécions déjà car le soleil nous darde. 

    Là de nouvelles petites fleurs, la nature est changeante et rieuse.

    Retour comme prévu, confinement oblige.....mais nous profiterons encore d'un petit bol d'air que nous offre le jardin, et des douces effluves du lilas qui fleurit. Très agréable par ce beau temps.

    A vous de jouer.

     Voilà les nouveaux bancs...

     

     

    11 Avril,

    Ce ciel bleu immaculé laisse entrevoir un WE pascal bien ensoleille et chaud, gage de bonne humeur si les événements le permettaient. Mais hélas ils sont semblables à ceux de la veille et sans doute ceux du lendemain et du surlendemain.....

    Il faut patienter, c'est ce que nous faisons ....nous nous occupons chacun à sa façon....

    Un soutien sans faille à notre personnel soignant au front tous les jours et à tous ceux qui oeuvre dans l'ombre pour notre bien et ils sont aussi très nombreux.

     

    Nous avons renoncé à notre balade quotidienne, même si le beau temps nous y invitait. En ce WE de Pâques nous pensions qu'il y aurait davantage de promeneurs, même sur ces larges chemins et nous avons préféré éviter. Il en sera donc ainsi tout le WE.

    Nous nous organisons autrement, des tours de jardins...ou encore vélo elliptique. Un peu de méditation sous le lilas, quoi de plus reposant.

    Les journées semblent parfois un peu longues par ce temps qui nous invite à nous évader, mais bizarrement les jours passent rapidement car nous voilà déjà le WE.

    L'être humain est ainsi, parfois ou souvent, fait de contradictions.

    Demain sera un autre jour, un jour où nous serons encore seuls, même devant un bon repas il prendra une toute autre saveur....un goût amer, un goût de solitude. Nous nous sentons pas pour autant abandonnés, bien au contraire la famille est soudée, même si ce n'est que du virtuel.

     

     12 Avril

    Un dimanche pascal sous le soleil juste quelques degrés en moins, d'après la météo la situation va changer tout doucement, les températures vont baisser, nous incitant ainsi à moins sortir. Rien en change : Restons chez nous.

    Cela risque d'être pour longtemps encore, sans doute serons nous fixés lundi lorsque le Chef de l’Etat parlera aux Français.

    Malgré tout cela je souhaite que chacun puisse passer ce grand Week End du mieux possible.

    Nous allons tout faire pour qu'il en soit ainsi à commencer par un bon petit repas en tête à tête mais encore dehors. Une douce brise c'est invitée sans nous prévenir.

    Un petit apéro au Monbazillac, foie gras poêlé suivit d'un magret accompagné de "rostis" fromage et gâteau aux pralines roses.

    Tcchin Tcchin.

    Le temps change, la brise se fait plus impatiente, le soleil fuit rapidement et ce beau ciel bleu devient laiteux et triste.

    Le lilas es de plus en plus bau et de plus en plus odorant.

    Le temps se met au diapason des événements....

    Heureusement les petits mots réconfortants arrivent des quatre coins de France, merci à vous tous...nous ne sommes pas oubliés.

    Une longue et triste après midi, vient se se profiler....demain sera peut être un jour meilleur.....

    On résiste mais notre promenade habituelle nous manque, nous allons y remédier....

     

    13 Avril

    Le ciel est en demi teinte ce matin, de larges nuages s’effilochent dans un ciel à d'un bleu douteux, le soleil tente courageusement sa percée et je pense qu'il va ressortir vainqueur de cette lutte acharnée, comme nous d'ailleurs si nous restons chez nous, malgré les difficultés que cela impose.

    Pas beau ce ciel...

    Il va nous réchauffer et nous donner un brin de moral. 

    Sage recommandation.....

     

      

     

    Nouvelles protections....A vos machines mesdames les couturières....

     Il en faut pour tous les goûts

     Il a perdu la bataille, pas la guerre...il se met aux abonnés absents cela ne nous empêche pas de manger dehors car il fait malgré tout très doux.

    Un petit apéro et côtes de bœuf achetées à Tata, cela nous rappelle le bon temps.... Voilà pour ce lundi de Pâques en tête à tête.

    Tchin tchin

     

     

      

    Nous pensons à nos amis Bikers confinés encore là bas, comme de nombreux camping-caristes.

    Nous décidons de faire notre tour habituel, cela nous fait un bien terrible et peu de rencontres à très bonnes distances et à peine une heure comme prévu.

    Le lilas est bien fleuri et son parfum nous accompagne

    Un cerisier en fleur

    Même si le soleil ne fait que de furtifs et rares clins d’œil, je peux me prélasser sur le relax le reste de l'après midi.

    Comme beaucoup de personnes, sans doute, avons écouté le Chef de l'Etat, mais les médias avaient bien fuité... nous en avons encore pour un mois et peut être plus surtout pour nous...vu nos âges. Sages précautions qu'il faudra écouter le moment venu et encore une fois ne pas prendre à la légère.

    Il vient égayer et embaumer notre intérieur...


    16 commentaires
  • 14 Avril

    Après sera comme avant....

    Le confinement continue pour le bien de tout le monde. Il faut l'accepter mais aussi le respecter même si cela demande des efforts. Nous en avons minimum pour une mois. Mais ne rêvons pas trop..... surtout nous les têtes blanches. Décidément 2020 marquer va les esprits de tout le monde. Et ensuite l'après ne sera plus comme avant.

    C'est un grand soleil et un ciel bleu qui m'attend lorsque je m'extirpe tardivement de sous la couette, peut être quelques degrés de moins, peu importe il est là il nous réchauffe aussi le cœur.

    Une journée ordinaire, comme la plupart, s'étire tout doucement, égrainant ses heures qui parfois semblent durer bien plus....

     

     

    C'est cheveux au vent que nous avons fait notre tour habituel. Nous ne l'avions portant pas invité... mais il vient comme il veut...

    On commence connaitre ce circuit par cœur et cela risque de durer, nous ne tentons même pas de variante cela fait juste notre heure de sortie, autant en profiter un max. Là nous avons pris en grand bol d'air.

    Quelques petits reflets

    En sous bois il se fait parfois plus doux et devient une brise caressante l'instant de quelques hectomètres. Les branches font leur gymnastique et entrainement pour le futurs JO....

    Sous son souffle parfois puissant les petits pétales volent tel des flocons et l'on pourrait presque penser qu'il neige....

    Il est venu troubler notre quiétude

     

    Nous pourrons encore profiter de quelques bons moments, au soleil sur la terrasse.

    Des nouvelles d'amis nous apprennent qu'ils ont un frère et beau frère atteint de cette saloperie, encore en soins intensifs, il semble sorti d'affaire. Ouf .

    Ainsi se passe les journées, tranquillement, mais elles se répètent... et se répéterons sans doute encore pas mal de temps. 

    Nous apprendrons aussi avec beaucoup de tristesse,  que Jacques Gandini, lutte contre ce terrible virus, pour le moment sans soins intensifs et cela après le décès recent de son épouse qui l'a durement affecté. Pionnier des guides du Maroc en 4X4, il a permis de belles découvertes à ceux qui ont suivi ces traces. Courage et bon rétablissement.

     

    15 Avril

    Le soleil est bien là encore aujourd'hui et malgré une température relativement basse ce matin il la fait grimper rapidement, notre toit est toujours bleu ciel.

    Comme tous les matins, je lis le forum et les nouvelles données par Emile afin de suivre les événements des amis, copains et connaissances bloqués au Maroc .

    Voilà un peu de lecture, si besoin était, pour montrer l'hospitalité marocaine. il y a eu bien d'autres éléments pour aider tout le monde, comme à Ouarzazate ou Taroudant et dans la plupart des campings de ce beaux pays qu'il soient tenus par des européens ou des marocains..

    https://fr.le360.ma/societe/bloques-au-Maroc-ces-touristes-etrangers-otages-de-lhospitalite-du-royaume-213202

    Un après Pâques....

     

     " La sensation d'être heureux ou malheureux dépend rarement de notre état dans l'absolu, mais de notre perception de la situation, de notre capacité à nous satisfaire de ce que nous avons, " (Dalaï Lama)

    Pour notre balade habituelle, Éole transformé en une brise légère et caressante nous a suivi pas à pas durant tout le trajet.

    Une seule rencontre, un toutou et son maître, toujours à bonne distance... puis un couple largement devant nous qui n'a pas suivi le même chemin. D'ailleurs demain nous allons tenter de changer. Faut varier les plaisirs quand on peut.

    Il est lui aussi confiné, dans la cour...sans savoir quand il pourra reprendre du service...même pas de projets....pas assez de visibilité pour le moment. Il serait sans doute mieux dans son garage, mais le sort en a décidé momentanément autrement.

    Confiné lui aussi

    Une heure dans la nature çà booste.

    L'après midi se poursuit tranquillement dans le jardin à l'ombre car le soleil est trop virulent.

     

    16 Avril

    La voûte céleste est toujours d'un bleu immaculé parcouru par cette astre divin qui nous réchauffé dans tous les sens du terme. Mais voilà Éole est de nouveau là avec ses petites rafales qui agite les feuillages, les branches font une valse effrénée tandis que le lilas nous fait des courbettes...

    Je lis avec attention les nouvelles sur le forum du Maroc, les choses se compliquent, que de déceptions pour ces camping-caristes qui pensaient rejoindre leur pays d’origine. La GNV annule son départ du 21 avril, alors qu'elle avait mis des billets à la vente.

     . 

    Encore une fois notre promenade quotidienne c'est déroulée cheveux au vent, sur un circuit un peu différent, toujours en forêt,  durant un peu moins d'une heure avec seulement deux rencontres. Comme toujours un grand bol d'ai appréciable.

     Dame nature est toujours belle

    Au loin le stade reste bien silencieux....

     Le stade vide...

    Les coups de fils se succèdent... quelques bonnes nouvelles, des rires pour détendre atmosphère... mais aussi du bla bla ..... forcément sur l'actualité qui n'est toujours pas réjouissante et qui me laisse de plus en plus perplexe. On s'aperçoit avec stupeur que tout n'est pas si simple et que certaines choses acquises sont remises en causes.

    Vivons au jour le jour, restons confinés en attendant d'y voir plus clair.

    Mais forcément les têtes blanches...nous allons avoir quelques surprises et très certainement pas très agréables. On nous y prépare tout doucement, mais sûrement.....

     

    17 Avril

    Bonne journée...

    La météo toujours clémente a décidé de nous aider à garder le cap, meme si elle semble parfois nous narguer, soleil et ciel bleu sont au rendez vous avec un léger vent. Voilà de quoi donner le sourire en se levant.

     ...

     

    Ce vent rafraîchit l'atmosphère et ne nous sonne pas occasion de manger dehors.

    Notre balade sera plus courte et d'un as plus rapide, nous avons rendez-vous avec le livreur d'Intermarché, en effet aujourd'hui pas de Drive nous aurons tout à domicile et en plus gratuitement.

    Livraison faite dans le créneau horaire prévu, avec sourire et gentillesse et courses déposées dans l'allée, juste donner le code à ce charmant Monsieur. Bravo, première livraisons réussi. il est vrai que nous avions l'habitude de faire nos courses et éventuellement de trainer dans les magasins. Là nous ne commandons que ce dont nous avons besoin, pas de place pour le superflu que l'on rajoute aux gré de nos envies. Mais coronavirus oblige. Nous prenons soin de nous, vu nos âges avancés. On nous répète suffisamment que les seniors sont des sujets à risques.

    La fin d'après midi se passe tranquillement, un bon moment de farniente dehors le nez au vent en humant de bonnes senteurs du lilas.

     

    18 Avril

     Qu'il est beau ce ciel bleu avec son disque d'or qui brille !!! Tout est lumineux mais figé, pas le moindre bruit, pas une seule personne dans la rue....même les oiseaux ne chantent pas ce matin...mais pourquoi donc ?

    Voilà encore un WE qui a déjà commencé et paradoxalement les jours passent vite, pour moi Pâques c'était hier... et pourtant parfois ils semblent s'éterniser. Ainsi va la vie.

    Encore une fois nous courrons après le temps, nous voudrions vieillir, savoir et enfin être libres de nos mouvements.

     

     

    Encore une belle balade sous un chaud soleil, quelques rencontres...on est samedi, juste deux ou trois personnes. Tout le monde a besoin d'un bol d'air. La nature nous ravit toujours autant.

    Vers 17h le ciel d'azur se charge de nuages blancs qui traînent sans masquer le soleil, mais au fil des heures ils se font plus nombreux et plus pressants et malheureusement le cache définitivement. Malgré cela il fait très bon,  pas de vent et l'on peut encore savourer quelques moments de farniente dans le jardin.

     .

      

    Oh que l'actualité est triste !!! Quand on voit la tristesse de ces résidents en Ehpad je ne peux m'empêcher de penser à ma maman. Heureusement elle n'a pas connu cela ni cette terrible année 2020.

     

    19 Avril

    Monsieur soleil boude et se cache derrière une belle couche de nuages, un ciel gris et morose, comme le dimanche qui se profile, reflet parfait de la triste actualité.

     

    Après le 11 mai

     

     

    Les nouvelles du Maroc ne sont pas meilleures, rien ne se débloque pour le moment....Même si Emile oeuvre activement pour cela. Certains déplacements vont être possible pour éviter les fortes températures des campings du sud intérieur. En effet la durée du confinement se profile jusqu'à la fin du Ramadan vers le 20 mai.

    Bon courage à tous ceux qui sont encore dans ce beau pays qui résiste bien au covid 19.

    Pour midi, un petit aire de Maroc : pastilla

     .

    Notre bouffée d'oxygène a pris une tout autre saveur, le temps n'est pas avec nous.... une légère bruine c'est invité sans crier gare. Pas trop ennuyeuse, mais elle a contribué à réduire notre sortie.

    La nature change chaque jour, les pissenlits sont devenus boules de graines que le moindre souffle va disséminer, libre comme l'air chaque graine volera ou bon lui semble, là ou ailleurs...pour redevenir plante à la saison prochaine.

     .

    Petits bourgeons sont venus grands et les minuscules feuilles vert tendre ont bien changé....elles ont  bien grandi et sont devenues souvent vert foncé... la voûte c'est épaissie, en ce jour elle devient parapluie.... certain jours elle devient ombrelle...

    Des fleurs toujours des fleurs pour égayer notre promenade.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    Pas la moindre rencontre ce jour, un couple au loin, sur un autre chemin, sans doute que le temps a dissuadé les promeneurs et les maîtres de nos amis à quatre pattes, peut être ont-ils changé de créneaux horaire. 

    Les céréales ont aussi bien poussé et elles ondulent au moindre souffle.

    Maintenant nous regardons cette nature si agréable, seulement à travers les carreaux puisque ce vilain temps en a décidé autrement. Pas de farniente dehors....

     


    6 commentaires
  • 20 Avril

    Pas vraiment beaucoup de changement....une semaine de plus d'écoulée...qui nous rapproche, sans doute, malgré tout, de jours meilleurs... qui risquent d'être encore dans le lointain....

    Nous devons patienter et patienter encore.... et cela même sans doute après le 11 mai, même avec le déconfinement. Agissons en adultes responsables, sans se voiler la face. Rien ne peut être comme avant cette crise sanitaire sans précédent. Nous devrons toujours respecter les barrières sanitaires, c'était une certitude, mais pour nous les anciens, encore rester chez soi et ne prendre aucun risque, cela bien entendu n'engage que moi. Chacun est libre de ses choix et les assume. Se protéger c'est aussi une façon de protéger les autres.

    Ce matin le soleil ne brille plus, la voûte céleste est triste à mourir et laisse présumer une journée encore bien maussade.

    Ben voilà ce qui devait arriver...arrive. Le ciel est entrain de pleurer, son chagrin n'est pas immense, il pleure doucement.... et en silence. Ce ne fut qu'une brève larme sans conséquences. Et ce soleil tant attendu semble vouloir revenir en force...

     

    Ce ne fût qu'un faux espoir, il est définitivement parti...

    Le chantier derrière chez nous est en activité depuis ce matin, peu d'ouvrier, mais pelles et grues reprennent du service tout doucement. peu de bruit, juste quelques petits ronronnements.

    Les bonnes températures nous ont permis tout de même de manger dehors sur la terrasse, c'est malgré tout agréable.

    Toujours notre balade autour de chez nous, dans une campagne bien fleurie, souvent silencieuse, juste le sifflement des merles qui s'en donnent à cœur joie, défiant sans vergogne les gestes barrières..... Encore une belle bouffée d'oxygène.

        Les sureaux nous présentent leurs petites         ombrelles odorantes.

     

     

    Les fraisiers sauvages étalent leurs fleurs, peut être aurons nous plus tard la chance d'avoir des fraises des bois si parfumées.

      

    Une primevère sauvage fait de la résistance...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous retrouvons ce vélo à chacun de nos passages et pas toujours au même endroit ??? Mystère..............

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    21 Avril

    Rien de spécial, les journées se succèdent presque uniformément... pas grand chose à dire, il fait gris et triste.... comme la veille et peut être comme demain....

    Je n'ai pas mis le nez dehors, même pas dans le jardin, il est des jours ainsi, ou rien ne va....

    Il semblerait que la situation s'améliore un peu au Maroc, quelques ferries en vu, un peu d'espoir pour ceux qui ont un billet. A suivre............

    Nos amis Chantal et JD sont en route vers Aourir, (avec je crois trois autres camping-caristes) changement de camping motivée par les fortes chaleurs de Tata, que leur santé n'est pas en mesure de supporter longtemps. Je leur souhaite bonne route, mais je sais d'ores et déjà qu'ils ont eu deux contrôles sans problème mais leur déplacement n'était pas terminé.

     

     

    " Quand Dieu a vu le bordel que c'était en bas, il a déclaré: A pâques, je ne descends pas, c'est vous qui montez".

     

    22 Avril

    Très tardivement hier au soir j'ai eu de nouvelles de Chantal et JD, arrivés à bon port malgré les contrôles toujours dans la bonne humeur. Malgré cela leur arrivée n'a pas été sans soucis, impossible de rentrer au camping tant que le parton n'était pas là. En plus ils ne semblaient les bienvenus auprès de camping-cariste Allemands; Ils ont donc encore du changer de place. Finalement ils ont été bien acceptés par les Français, pas de cas sut Tata et contrôle médical avant leur départ. Tout est bien qui fini bien. Je pense qu'aujourd'hui ils on pu ce relaxer.

    Un ciel bleu, un beau soleil et un mercure qui grimpe...

    Un repas pris dehors toujours agréable et en musique, de belles ritournelles programmées par de nombreux

    Notre balade habituelle, toujours dans une nature généreuse, sous un ciel bleu ou quelques nuages blancs, cotonneux et inoffensifs se prélassent gentiment.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une fin d'après midi tranquille, à l'ombre à se prélasser....

     

     

     

    23 Avril

    Soleil et ciel bleu sont toujours au rendez-vous, la journée s'annonce belle, malgré la tristesse du moment, de ces évènements qui gâchent la vie de tout le monde et dont on n'entrevoit même pas encore le bout du tunnel malgré la date du déconfinement. Faut pas rêver même si l'on a envie, envie de quoi ?  je ne sais pas vraiment à part voir la famille et les amis, mais la plupart des amis sont loin.

    Nous ne ratons que rarement notre bol d'air journalier, cela aide nos vieilles articulations, nous vide la tête, nous permettant ainsi d'être en communion avec cette nature qui sourit à chaque pas, cette nature qui ne vit pas confinée, mais qui s'épanouit.

    Les fleurs des pissenlits ne sont plus que graines, ces petits boules velues, plantées sur un hampe tel un drapeau, s'agitent au moindre souffle et se volatilise, 

      

    celles des cerisiers sont devenues fruits, petites cerises vont devenir grandes,

    les céréales deviennent épis.... 

    Les églantiers s'épanouissent...

    L'aubépine embaume.... désolé vous n'avez que la vue....

      

    Discrètes elles semblent se cacher....je ne connais pas leur nom....peut être "sceau-de-salomon"

    La ville est toujours figée dans sa torpeur.....

    Le chantier tout proche à démarré, mais il semble bien au ralenti....peu nombreux les ouvriers peuvent respecter les distanciations sociales.

     Encore une journée qui glisse tout doucement, il est vrai que les coups de fils ou les messages d'amis ou de la famille nous aident et tout compte fait un nouveau WE approche. Finalement les jours semblent se succéder rapidement.

     

     

     24 Avril

    Ouf !!! j'ai perdu le nombre de jours de confinement, pas grave...

    C'est un ciel d'azur sans le moindre nuage et un soleil chaud et rutilant qui nous accompagne déjà au saut du lit. De quoi embellir notre journée et nous booster un peu, il y a des jours ainsi, ou on en à besoin.

    En effet ces jours sans fin qui malgré tout semblent tourner rapidement, une aberration !!! se suivent et se ressemblent dans leur finalité.

     

    Nous avons un peu changé notre circuit, il nous procurera un peu plus d'ombre; En effet le mercure monte rapidement.

    Les églantiers sont en pleine floraison...les coquelicots arborent un beau rouge.....

      

    Plante..ou fleur ??? ce serait un arum d'Italie 

     .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La campagne change....la vigne vierge grimpe où elle peut....

    De nouvelles fleurs s'épanouissent pour notre plus grand plaisir...

      

    Nous passons sous le château de ST Quentin sans y monter, nous ne serions trop éloigné de chez nous, dommage car là haut la vue est magnifique. Nous n'avons même pas le plaisir devoir sa silhouette.

    A travers les feuillages voilà la zone industrielle presque figé et les villages dans le lointain.

    Nous voilà presque chez nous, le chantier à mis à sa grande grue à contribution.

      

    A demain.

     25 Avril

    Encore beau et chaud ce jour, mais quelques nuages volettent çà et là dans l'azur, nous laissant entrevoir encore une journée radieuse, mais peu différente des précédentes et me^me sans nul doute des suivantes....

    A vos potagers, Mesdames et Messieurs les jardiniers.....fabriqué des masques chirurgicaux...

    Il fallait y penses..LOL

     

     

     

    Pur cette balade quotidienne nous avons encore une fois tenté de varier un peu, nous avons donc choisi un itinéraire plus ombragé et oui il fait relativement chaud. En voilà la preuve...

     

     

     

     

    Nous marchons sur de grand chemins en surplomb du village, même le clocher d'égraine plus les heures...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les fougères mâles poussent abondamment

     

     

     

    Elle pousse depuis hier....

     ...                                                                                      Ils volent deux pas deux... sont ils en "goguette". Mais lui vient de se poser tranquillement....Un peu de repos sans doute

      

    Les fleurs de églantiers poussent comme des champignons d'un jour à l'autre... 

    Vers 17h le ciel se charge...de nuages pas très catholiques...le vent se lève... y aurait-il un orage en vue ???

    Non tout se calme, les nuages deviennent plus clair et point d'eau. Dommage la nature aurait souri.

     

    C'est samedi...TCHIN TCHIN

     

     

    26 Avril

     

    Bon dimanche, effectivement automnal....Le temps de ce jour nous permet de croire à un changement de saison, en effet on pourrait être en automne lors d'un journée sans soleil avec des températures raisonnables, oui mais seulement pour cette saison.

    Une dimanche qui s'annonce bien triste....on fera avec, pas d'autre solution.

     Il ne fait pas assez bon pour prendre notre repas dehors..Tant pis.

    Nous partirons tout de même en balade comme chaque jour ou presque. parfois l'on recherche l'ombre parfois le soleil. En effet ce ciel changeant, avec des nuages qui ont la bougeotte, joue à cache cache avec ce petit disque étincelant qui procure tant de plaisir.

    Point de soleil au départ

    Des fleurs toujours des fleurs, des nouvelles...d'autres qui comme l'arum d'Italie poussent à vu d’œil, mais semblent bien éphémères, d'autres qui changent parfois de teinte.

    La fougère aigle déroulent ses feuilles.

     ..

     

     ..

      

      

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bref tout évolue très vite même si notre chemin est familier.

    Encore une fois peu de monde sur notre parcours, parfois des personnes derrière ou devant....d'autres que l'on évite carrément par un petit détour de quelques dizaines de mètres seulement sur un chemin qui rejoint. Mais rassurez vous elles se comptent sur les doigts d'une main. Nous évitons ainsi les risques, même si le risque zéro n'existe nulle part.

    Perchés dans les arbres et souvent invisibles, les oiseaux babillent, sifflent et souvent semblent se répondre....Ils volent parfois au dessus de nos têtes à tire d'aile et viennent aussi nous narguer à quelques mètres de nous avant de se sauver rapidement.

    Quelques bruits dans les fourrés, sans doute quelques reptiles qui se croient tout seul, mais se sauvent à la moindre alerte sans que nous les voyons.

    La nature reprend ces droits.

    Pour la première fois ce jour, nous avons entendu es grillons chanter, sont-ils à ce point tranquille pour chanter ainsi en début d'après midi ? Surprenant !!!

    Repos dans le jardin, là il faut jouer avec la petite polaire en fonction des caprices du soleil et des nuages qui ont décidé de continuer leur jeu.

    Une nouvelles journée se termine, elle sera malgré tout assez agréable. Une semaine de plus, cela nous rapproche du 11 mai. Mais que ferons nous à cette date ???

     

    27 Aavril

    Voilà un poème de notre ami Paul de la Vallée (Maroc)

    Bientôt, oui, nous pourrons ressortir comme avant,
    Et profiter encore et encore du printemps.
    De cette pandémie, de cette fin du monde,
    De cette maladie, de cette fin d’un monde,
    De toutes ces morts racontées au public,
    De tous les manquements de notre République,
    Nous vaincrons pour chanter et nous vaincrons pour rire
    Chanter avec Hugo « avril au doux sourire »
    Et rire entre nous les anciens confinés,
    Qui des gestes barrières avons tout respecté.
    Quant aux autres, à tout ceux qui se sont entêtés
    Ceux qui naturellement  sont des cons in fine.
    Entêtement, qui lui, confine à la bêtise
    De toutes ces personnes remplies de vantardise.
    Il faut leur pardonner, car il ne savent pas
     

      

    Nuages et soleil ont encore décidé de jouer encore ce matin. Qui l'emportera ? Avec l'aide désintéressée d’Éole il s'imposera même si ces foutus nuages s'accrochent et s'amoncellent et ce début d'après midi. Et malgré ce renfort précieux il disparaîtra définitivement vers 17 h, nous laissant dans la grisaille.

    Vu ce temps plus qu'incertain, nous changerons notre tour, juste une petite partie dans la nature puis en ville, en bordure du moins. De légères rumeurs montent de la zone industrielle toute proche, laissant entrevoir quelques reprises.

    Ensuite le temps semblent suspendu, très peu de monde sur le parking de Super U et que dire de Mac DO, la débandade....bien entendu pas une seule voiture, il est fermé.

    La rue principale est bien déserte, personne à l'horizon, même pas une voiture.....mais dans quel monde vit-on ?

    Notre petit tour nous a permis comme tous les jours de nous dégourdir les jambes et de prendre un bon bol d'air même en ville.

    On la retrouve partout, mais c'est trop mignon.....

      

     

    28 Avril

    Oh la triste journée...

    Il pleut dans mon cœur 

    Comme il pleut sur la ville;

    Quelle ......

    Le ciel s'épanche doucement mais sûrement....

    Seule la nature sourit, elle apprécie cette pluie qui tombe si finement qu'elle caresse le feuillage et pénètre lentement cette terre séchée par les ardeurs du soleil de ces jours derniers.

     Un petit tour de lotissement entre deux giboulées. De plus j'ai trouvé de la farine à la petite épicerie turque. belle aubaine cela va m'éviter de la commander.

    Rien de spécial nous ne sommes pas encore déconfinés, c'est bien ce que je pensais, pas vraiment de changement pour nous après le 11 mai, et encore faut il que cette d'ate soit vraiment arrêtée ??  Si si on fera peut être un peu de vélos sur nos petites routes de campagne.

    A demain...............

     

    29 Avril

    Mais où est donc passé le soleil ???

    Une matinée  sous des mini averses et un ciel gris plombé, digne d'un mois de mars.....

     

    Malgré un temps incertain nous partons faire note balade digestive,. Comme vous pouvez le voir des nuages pas très sympathiques encombrent le ciel aussi bien au nord qu'au sud.

     .

    Nous décidons de rester dans les lotissements voisins au cas ou....de plus n'avons pas trop envie de nous mouiller les pieds.

    Nous cheminons tranquillement, découvrant de belles villas, ce n'est pas notre terrain de jeu habituel, mais la promenade est assez agréable, personne à l'horizon, les rues pour nous tous seuls. 

    Le ciel se dégage petit à petit et le soleil devient plus ardent. Quel plaisir de le retrouver. 

    Puis là nous voilà dans la campagne... Pas le moindre bruit excepté quelques bruissements de feuilles.

     ...

     ..

    Nous revoilà sur la route... Ce noyer nous offre déjà de petites noix encore bien vertes.

    Voilà nous nous repérons et poursuivons notre chemin en ville...

     .. 

    Nous voici devant le collège bien triste en ce moment, pas le moindre bruit, pas le moindre rire, personne dans la cour... 

      

    Encore quelques fleurs avant de rentrer chez nous.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

    Nous voilà chez nous au soleil..

     

     

    Une belle petite sortie dans la limite respectable et autorisée que nous avons malgré tout apprécié.

     

    30 Avril

    Une fin de mois bien trite, où Verlaine est encore à l'honneur ce jour. 

    Il pleut et il pleut encore, une pluie fine, insidieuse et tenace qui est faite pour durer. Encore une fois la nature est ravie, nous un peu moins.

    Il en sera ainsi jusqu'à 17 heures.... Un soleil acharné lutte contre cette épaisse couche nuageuse et les disperse ces nuages laissant apparaître des coin de ciel bleu.

    Nous ferons donc notre balade tardive, éviterons la campagne bien trop mouillée pour vagabonder dans les rues des lotissements voisins pratiquement désertes. Des lieux, bien que tout près de chez nous, que nous avons peu l'habitude de côtoyer.

    Promenade tranquille où le soleil brille de plus en plus et vers 19 h il aura raison des nuages qui ont pratiquement disparu.

     .

    Un temps bizarre depuis quelques jours, mais je crois que nous ne sommes pas encore au bout de nos peines.....

     

     


    20 commentaires
  • Mai

    1erMai

    Même si nous changeons de mois, rien ne change.... même pas le temps.... J, ne ne sais même plus combien ???

    Que ces quelques brins de muguet porte bonheur à vous tous qui passez par là.

     

      

    Je vous offre celui ci cueilli avec amour dans notre jardin...

      

    Cette année on se contentera de regarder cette photo...HI HI

    Il pleut toujours et je crois bien quelle va durer.... durer encore toute la journée, le ciel est au ras de pâquerettes.....

    Même pas question de mettre le nez dans le jardin. Je ne crois que nous ayons un petit créneau pour faire une mini sortie, même sous les nuages elle nous conviendrait....

    02 Mai 

    Un samedi un peu blafard, un soleil des plus pâlichon, mais on pouvait espérer.....

    Il en sera autrement, dame pluie nous déverse quelques larmes éparses à la mi journée.

    Après le repas un moment de répit se profile nous en profitons pour faire notre tour, explorerons encore de nouveaux coins méconnus pour nous bien que tous près de chez nous.

    Le sureau pousse même dans les jardins.

    Nous errons sans but précis, sinon le plaisir de dégourdis nos vieilles jambes et prendre un bol d'air,  au milieu de belles villas et nous nous retrouvons presque dans la nature, vers des jardins ouvriers. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       

     

     

     

     Les pêches sont encore bien vertes.... et les raisins aussi....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    Par ce temps de confinement, les jardins sont fleuris verdoyants et bien entretenus. 

    Les figues poussent à vu d’œil.

      

    L'autoroute toute proche est presque silencieuse, quelques rares ronronnement de moteurs montent à nos oreilles. Confinement oblige et qui plus est le WE.

    Nous presserons le pas sur les derniers hectomètres afin de passer entre les gouttes qui commencent à tomber, sans être encore très drues....Mais elles arrivent à grands pas.

    Les larmes deviennent sanglots et perdurent toute la fin d'après midi. J'ai bien peur que demain soit encore une journée morose. 

     

     

    03 Mai

    Ciel gris, soleil filtrant mais il va falloir encore passer entre les gouttes pour aller faire une balade. Grrrrrrrrrrrrrrr

     

    Pour la famille, les amis et tous ceux qui passeront par là.

     

    Doucement mais sûrement le ciel se dégage, certes de gros nuages blancs vagabondent mais ne sont plus un obstacle au soleil qui brille généreusement et chaudement. Quel plaisir !!!!

    Nous voilà donc prêts pour notre balade digestive découverte.

    Le départ

    Nous sillonnons encore quelques rues inconnues aux villas pimpantes et nous voilà dans la nature....pas loin de l'autoroute mais presque silencieuse et que nous ne voyons pas.

    Toujours sous le soleil

     

    Des fleurs égayent notre chemin......

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        Des champs de céréales et des arbres.....

     

    Encore des fleurs.... des papillons....des insectes ....

      

      

      

     

     

    Des jardins ouvriers.

     

     Quel changement, il fait presque trop chaud, mais on ne se plaint pas, bien au contraire c'est super; cela nous redonne le sourire et même l'envie d'activer le pas. 

    Quelques têtes blanches se promènent avec leurs toutous sur ce large chemin, d'autres jardinent, un peu plus loin un couple joue avec ses enfants.

    En ville lors du retour.

    Les marronniers sont en pleine floraison.

      

    Un Weigela florida, ce n'est pas moi qui le dit mais "planNet"....

      

    Du seringa commun

      

    Les cerises comment à prendre de la couleur, mais elle ne sont pas, hélas, dans notre jardin....

    Nous sommes toujours en bonne zone.... C'est juste un exemple... 

    En rentrant j'apprécie mon relax, le jardin et ce soleil qui nous a tant manqué ces jours-ci.

    Il s’éclipsera par moment après 18h....parfois pour réapparaître aussi vite.

     

    04 Mai

    Ce matin, au lever, même s'il est tardif, que du bonheur. Un ciel pur et un grand soleil, de quoi mettre le baume au cœur pour la journée. Pas le moindre souffle ne vient agiter le feuillage.

    Je rêve encore plus de liberté de mouvement, de grands espaces, de grand air, de montagne....Mais cela ne reste qu'un rêve, tout éveillé.... Le confinement n'est pas encore tout à fait fixé, il semble parfois remis en cause.... Restons prudents, responsables et confinés.... C'est pour l'instant la seule façon de se protéger. La santé n'a pas de prix.

    Cuisiniers ou cuisinières attention....

      

    Nous pourrons prendre notre repas dehors, un plaisir simple mais très agréable.

    Notre balade digestive se fera dans la nature, en variant un peu les chemins. La voûte feuillus nous procure une ombre agréable.  En effet le mercure est bien remonté. Des fleurs, des papillons et personne à l'horizon....pas un seul promeneur ce jour, juste une voiture sur  les quelques mètres où nous somme sur une petite route.

    Il semble se cacher...

     

    Les céréales poussent....les épis sont de plus en plus gros et se dandinent sous la brise.

    Dans le lointains sommets enneigés des Alpes et dans l'azur quelques petits nuages qui batifolent

    Quelques petites fleurs bordent nos chemins....

    Certaines forment de petits tapis, comme le serpolet ...

    Ou encore l'Hippocrépide à toupet...

    Dans le lointain nous pouvons deviner le Mont Blanc....nous aimerions mieux l'admirer de près. pas raisonnable pour le moment, nous devons nous contenter de cette vue....

    Le houx arbore déjà de petites boules vertes....

    Le sureau en pleine floraison embaume.....

    Les marguerites fleurissent depuis peu.....

    Nous  avons allongé un peu notre trajet et pour être dans les temps nous avons activé le ps pour rentrer. Une marche rapide de temps en temps ne fait pas de mal bien au contraire.

    L'après midi sera reposante, à l'ombre dans le jardin. Ouf on respire....

    Le soleil est encore bien haut dans le ciel, ses rayons encore bien doux nous permettrons de manger encore à l'extérieur ce soir. Premier jour de l'année....un évènement......

     

    05 Mai

    BON MARDI. RESTEZ CONFINÉS

     BON MARDI

    La couche nuageuse est si importante quelle à calmé les ardeurs d'un soleil qui voudrait bien la transpercer. Ce matin il semble définitivement masqué,sait-on jamais ......mais la température est douce, on va pouvoir prendre l'air. 

    Il est toujours là.... il ne comprend pas pourquoi il rest aussi statique, trois tours de roues en avant puis trois tours en arrière. Et oui juste pour tondre la pelouse qui jaunit.... Il ne comprend pas pourquoi il n'est pas rentré au garage, comme à chaque retour de voyage; le confinement en a décidé autrement. Par contre il est content d'être bichonné, jamais il ne l'a été si longtemps; confinement oblige, on prend soin de lui, comme de nous. Hi HI............ 

    Quand je me dis que ce confinement peut être l'occasion d'enrichir ma pratique.

     

    Doucement et sûrement le soleil fini par s'imposer même s'il n'est pas aussi brillant qu'hier, de plus température idéale pour se promener et marcher dans cette campagne dont nous connaissons presque tous les recoins. Mais au fil des jours elle est tout de même changeante, bien fleurie et encore bien verdoyante. Malgré tout on ne se lasse pas et si nous voulons de la verdure c'est ce seul choix que nous avons.

    Verce des haies

    Méllite à feuille de mélisse

    Voulez vous un brin de sauge commune....

    Encore beaucoup de fraisiers en fleurs.... si nous restons confinés ici nous aurons peut être des fraises des bois...

    Voilà des Sceau de Salomon multiflore, merci "PlanNet"

    Bien posé sur une feuille....

    Un chemin bien ombragé.

    La zone industrielle encore assoupie, en arrière plan la centrale du Bugey.

    Il doit y avoir du gibier dans le coin voilà un affût pour ces Messieurs....

    Des fleurs d'églantier squatté par des insectes.

    Voilà un Cornouiller sanguin.

    Là se sont des Ornithogales à feuilles étroites, pour certaines fleurs c'est "PlanNet" qui me donne le nom, mais c'est très agréable de chercher.

    Voilà quelques bruits qui montent du village, des chantiers qui reprennent doucement vie, un train de voyageur passe, des avions survolent nos têtes. La vie troublée et silencieuse des ces dernières semaines recommence à prendre du sens, à s'animer tout doucement. Mais la campagne distille toujours cette quiétude que nous apprécions. 

    Le sifflement des merles, le babillement des grives ou encore chant des grillons nous accompagnent durant ce parcours, notre bouffée d'oxygène.

    La journée se terminera par un mini orage.

     

    06 Mai

     Bon mercredi

    Soleil et nuages se disputent encore un fois le ciel ce matin. Qui sera le vainqueur ?

     Il aura du mal a faire surface il jouera encore une bonne partie de l'après midi pour s'imposer par la suite.

    Par ce temps qui nous paraissait incertain nous restons vers le village en longeant la zone industrielle presque silencieuse, faux départ, il nous faut traverser une route pour atteindre notre chemin, mais nous y parvenons sans problème. L'autoroute toute proche semble un peu plus roulante, peu de voiture juste quelques camions, normal me direz vous. Mais bien loin de la circulation habituelle. A vrai dire depuis 51 jours que nous sommes confinés on ne se souvient plus !!!

    Des fleurs toujours des fleurs, quelques champs et des arbres....

    Voici un bel arbuste le Deuzia.

    De beaux petits tapis d'Orpin âcre et Orpin blanc.

    C'est cheveux au vent que nous avançons dans cette nature en bordure des villas, et çà décoiffe....

    On pourrait les croire de deux couleurs.

    Mai

    Les roses sauvages sont toujours aussi belles.

    La spirée de Vanhoutte est de culture facile et remarquablement élégante avec ses branches arquées, alourdies par sa floraison printanière. Son port compact en fait un arbuste de choix pour les haies.

    Une branche de pommier, une de pêcher......dans un jardin.

    Là un champ de blé qui pousse à vu d’œil.

    Que fait-il ce minou perché sur sa banche ???

    Voici des fleurs de ronce, aurons nous des mûres cet été ???

      

    PlanNet dit hortensia Paniculé, j'ai quelques doute c'est un vrai arbuste... A voir !!!

    Notre chemin jouxte l'autoroute....

    Nous voila en forêt avant de rentrer en ville.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un seringua en pleine floraison et des arums épanouis.

    Des fleurs qui peuplent un petit parterre devant des villas, un tapis de Saponaire de Montpellier, iris en feuille en glaive et Ancolie commune.

    Là je vous laisse deviner....

    La rentrée se fera ensuite en ville, d'ailleurs voilà une suite de photos....comme quoi nous passons aux mêmes endroits.

     

           

     

     

     

     

     

     

     

    Le chèvrefeuille commence à fleurir.

    Le soleil se fait de plus en plus présent et chaud, ilt brillera ensuite le reste de l'après midi.

    Il est vrai que cette routine commence à nous peser, même si nous varions un peu les sorties. Heureusement il y a les coups de fils avec les amis pour sortir de la monotonie ambiante et même si les sujets de conversation tournent souvent autour des événements actuels ils nous permettent d'aborder des sujets bien plus agréables nous permettant ainsi  de rire et de nous détendre.

    Dame lune est la bien de bonne heure...

      

     

    07 Mai

     

        Grand beau et grand ciel bleu ce matin de quoi mettre en forme            pour la journée.

              Encore un peu d'humour ce matin....

      

    Le soleil s'imposera donc toute la journée, nous permettant encore une belle balade digestive que nous avons un peu allongé et donc terminé au pas de courses pour rester dans les temps.

    Elle butine....

    Des renoncules âcre, moi j'aurais dit des boutons d'or..... et des Céneçons de Jacob

    Une Ancolie des Alpes, on en voit très peu par ici.

    Non non nous sommes pas en route pour le ciel.....

    Une brise légère et la voûte feuillue bien intense nous procurent ombre et fraîcheur bien appréciables.

    On se demande comment il tient debout.

    Ces petites pâquerettes envahissent les bordures des chemins de leurs petites fleurs légères et résistantes, autant de petits pompons aux couleurs chatoyantes.

    Une balade qui fait autant de bien à nos vieilles articulations qu'à notre moral.

    Puis "déconfinement".... pas grand chose de plus que nous ne savions. Nous sommes en zone verte et espérons y rester. Nous pourrons donc allonger nos balades, aller faire le tout du petit lac ou monter encore une fois au chateau de St Quentin, mais aussi changer de secteur, les bords de la bourbe sont des coins bien agréables, ombragés, inaccessibles en ce moment.

    Puis sans doute reprendre un peu le vélo par nos petites routes de campagne où l'on se sent presque seuls la plupart du temps. 

    Mais pour nous à part cela pas de grands changements, nous resterons dans un "confinement raisonnable" pour le moment, nous tenons à éviter une seconde vague et d plus ne pas être dedans.

    Perso je vais continuer les "Drive" ou les "livraisons" à domicile. Ce midi, en attirail de guerre sanitaire j'ai fait quelques courses à SUPER U et j'ai pu acheter 10 masques chirurgicaux en passant à la caisse.

    Intermarché s'organise autrement, j'ai pu réserver une boite de 50 masques donc à usage unique que je pourrai aller chercher le 14 mai, après avoir reçu un mail le 11 mai me fixant mon créneau horaire.  Je trouve cette organisation très bien.

    Ce soir nous avons encore pu manger dehors tant il faisait bon, pas mal notre confinement malgré quelques contraintes, même si parfois on se laisse un peu démoraliser par cette routine inhabituelle, nous qui bougions beaucoup et ces nouvelles peu rassurantes qui tournent en boucle.

     

    08 Mai

    Une belle journée se profile sous un ciel d'azur, un soleil étincelant mais un peu de vent qui effilochent les quelques nuages qui osent vagabonder.

    Une semaine qui se termine et qui encore une fois semble passer relativement vite.... alors que parfois les journées s'éternisent, encore un paradoxe..... De plus un jour férié pour ceux qui sont au Taf.

    Ce matin "drin drin" la sonnette retentit...des dames nous précisent qu'elles  vont mettre des masques dans la boite aux lettres, un par personne. Merci Monsieur le Maire. Il y aura sans doute une prochaine livraison, un autre par personne. Heureusement nous avons été prévenus sinon pas question d'ouvrir notre boite aux lettres ce jour.

    Encore une balade digestive, peu de changement sauf que vous n'aurez pas de photo ce jour, le tel à "buggé" à la place des photos un carré gris. Tout semble Ok maintenant on verra demain.

    Toujours le grand silence, aussi bien sur la ville qu'en zone industrielle, 8 mai oblige et peut être aussi le confinement.

    Mais dans la nature bruissement des feuilles, le vent souffle et les agitent assez fortement, quelques oiseaux chantent, mais n'aiment sans doute pas cette situation météo, leurs ritournelles sont plus rares et moins mélodieuses.

    Pour changer un peu nous rentrerons par la zone industrielle, seuls quelques camions transportant de l'oxygène médical sortent d'"Air Product",  on comprend sans doute pourquoi.

    Notre bol d'air se poursuit dans le jardin, des nuages s’amoncellent, noircissent. Que va t-il se passer, le vent arrête sa course... et bien rien quelques heures plus tard il brille à nouveau et ces nuages menaçants filent vers l'est sans la moindre larme.

    Bonne soirée confiné...

     

    09 Mai

    Grand soleil et ciel bleu encore ce jour même si quelque mini nuages effilochent doucement.

    J-2 oui sans doute, mais très peu de changement pour nous, nous serons raisonnables même si nous avons envie d'évasion. Un peu de nostalgie....nous devrions être je ne sais où dans la pays Baltes avec nos amis haut Savoyards en direction de la Russie. Partie remise à 2021, du moins on espère. Inch Allah , comme ils disent de l'autre côté de la Méditerranée.

      

    Notre sacro sainte balade digestive, sous le soleil et un peu de vent.

    Toujours une ville endormie...

      

    Encore un arum d'Italie prêt à éclore.

    Cela devrait être un orchis à odeur de bouc, peut être le verrons en fleur...dans les jours à venir.

      

    Un œillet des chartreux solitaire....

    Pas facile à voir ce papillon blanc

    PlantNet dit carotte sauvage aux fleurs en ombrelle.

    Nous progressons doucement toujours dans une nature fleuri et changeante, on ne se lasse pas mais on a quand même envie d'autre horizons....peut être bientôt si le temps le permets.

    Des orchis singe.

    Des arbres au tronc torturé

    Le lieu dit le Bourbonnois.

      

    Elle commence juste à fleuri cette Ornithogale des Pyrénées que l'on appelle aussi asperge des bois ou aspergette et serait comestible....

      

    Un arbre aux lis, ou tulipier de Virginie, vraiment magnifique, jamais vu cet arbre en fleur.

    Retour, comme hier par la zone industrielle fort calme ce jour avec quelques petites fleurs sur les bordures, comme la Potentille dressée ou encore Achillée Millefeuille.

      

    Ce soir on croirait une fin de journée d'automne....Nous ferons donc une raclette en tête à tête....

     

      

    10 Mai

    Dernière journée sous bulle.... a vrai dire nous y resterons sans doute encore un peu....

    Un ciel gris chargé de nuages qui ne semble pas vraiment vouloir se dissiper....puis surprise le petit disque jaune revient en force encore un peu pâlichon mais il s'affirme.

    Encore une superbe balade, bien fleurie et un nouveau chemin de découvert et du coup très peu de ville. Il faisait très bon mais au retour le ciel était gris de chez gris. Quelques gouttes viennent de perler...et sous c'est une pluie fini s'installe définitivement.

    Un sainfoin cultivé  et un rosier rugueux.

    Elle pousse pratiquement les pieds dans l'eau, c'est l' Alysson maritime et ses petites fleurs blanches.

    Tout simplement de la luzerne cultivée "reine des plantes fourragères"

    Une petite coccinelle cachée dans des fleurs de Dactyle.

    Aujourd'hui nous rencontrons même des moutons qui paissent une herbe grasse.

    Ces Pastel des Teinturiers sont aussi confinées.

    Des Berces communes

    Nous marchons tranquillement dans cette campagne fleurie, juste en bordure de villas et parfois entre les jardins potager d'où émergent de magnifiques roses aux senteurs délicates.

    Changement de décor, notre petite variante.... Nous aimerions flâner dans ce décor..non pas aujourd'hui, le temps est compté. Peut être demain si Dame pluie veut bien se calmer.

      

    Elle butine et se cache dans cette Consoude Officinale.

    Il a neigé !!!! 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     L'iris des marais a lui aussi les pieds dans l'eau ou presque.

      

    Nous voilà vers les jardins, des pois mange tout qui grimpent, des fraises qui commencent à mûrir.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous voilà au milieu des villas avec des fleurs merveilleuses, des Tritomes

    Mai

    Une haie magnifique de Chèvrefeuille .

    Demain sera un autre jour.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique