• 0000001 Maroc 2018

  •  

    Notre départ pour le Maroc est programmé, entre Noël et le jour de l'an.... avec des amis. Plus précisément le 27 décembre si rien ne vient contrarier nos projets.

    Pour l'itinéraire... au jour le jour... en fonction de nos envies, de nos rencontres et peut être de la météo.......

    Pour nous Noël se passe en famille, comme tous les ans, même si nos petits enfants sont grands, un bonheur partagé par tous.


            Le Maroc..... encore le Maroc.... toujours le Maroc.....    

           Pourquoi me direz vous ?

    Ce pays nous  dévoile toujours ses charmes et ses mille facettes, même après de nombreux voyages.

    De la méditerranée à l'Atlas, des confins du désert aux rives sauvages de l'Atlantique, il nous offre des paysages variés et enchanteurs, une douceur de vivre que nous ne retrouvons pas ailleurs, une culture riche et variée.

    Cette Terre de contrastes où le meilleur peut côtoyer le pire, cette terre hospitalière, cette terre de sensations, d'odeurs agréables ou insoutenables, de couleurs et de saveurs qui régalent nos yeux ou nos papilles, donne une autre dimension à notre voyage, un goût d'inoubliable et l'envie d'y revenir encore et encore.

    Ce Maroc si différent, si accueillant et si surprenant, nous fascine toujours.

    Nous y découvrons, chaque fois avec le même plaisir, des lieux nouveaux, retrouvons des lieux connus dont nous ne lassons pas et rencontrons nos amis aussi bien Français que marocains avec qui nous avons tissé, pour certains, depuis 2004, des liens d'amitiés.

    Le Maroc a  toujours, pour nous, un parfum d’aventure, goût "de revenez-y" et chaque année nous rentrons avec le même refrain en tête :

                                                           NOUS REVIENDRONS.......

     

    Nous étions un peu comme le décrit Paul, du camping de la Vallée à Abaynou, lors de notre premier voyage en 2004.

     

     

    Un beau jour on décide de partir au Maroc
    Et comme les marins qui hissent le grand foc
    On prépare gaiement notre beau camping car. 
    Il faut qu’il soit fin prêt, le jour du grand départ.
    On consulte, bien sûr, encore les forumistes
    Qui vers un bel endroit nous mettrons sur la piste.
    On espère des réponses aux questions que l’on pose
    Avide de savoir, du moins je le suppose,
    Comment vivre trois mois en terre africaine
    Quand on frise et dépasse souvent la soixantaine.
    Et puis c’est enfin l’aube, celle du grand saut;
    La carte déjà prête et la bouteille d’eau 
    On est déjà là-bas, qui deviendra ici
    Demain ou dans trois jours, veni, vidi, vinci.
    Et puis on parle aux vieux, je veux dire aux anciens
    Qui prodiguent conseils, astuces et créent des liens.
    Très vite on s’émancipe, on ose le détour,
    Car l’aventure est là, il faut lui dire bonjour.
    Découvrir une route, changer d’itinéraire
    Etre très courageux, sans être téméraire.
    Et l’on découvre alors, et c’est pure beauté,
    La chaleur torride, et le ciel étoilé,
    Les chameaux, les bédouins et leurs tentes berbères,
    Les gazelles Dorcas et le sirli si fier,
    Les dunes aussi changeantes que la mer peut l’être
    Pareilles à des mirages que l’on voit apparaître;
    Ailleurs c’est un berger, plus loin c’est un enfant,
    Des troupeaux de moutons qui paissent indolents.
    Et voilà qu’on se prend à aimer cette terre,
    Ce Maghreb profond et son peuple berbère.
    Et maintenant on l’aime, on sait qu’on reviendra
    Et comme le bon Rachid on s’écrie: «  Inch’Allah » 

    Signé Paul de la Vallée, poète à ses heures.


    6 commentaires
  •   

    Voici un poème de notre ami Paul du Camping La Vallée à Abaynou qui attend tous les camping-caristes qui aiment ce camping, son ambiance et sa cuisine. Alors ne vous privez pas.....

    L’impatience m’étreint, vous devez le savoir
    Aujourd’hui et toujours, j’ai besoin de vous voir
    Votre absence me gène, me pousse au désespoir
    Et je dois pour faire face activer ma mémoire
    Alors ma tête bout et de cette bouilloire
    Sortent des flots d’images, avantage dérisoire,
    De vous voir en pensée. La vue est illusoire,
    Mais qu’importe, puisqu’ainsi je peux déjà vous voir.
    Ainsi je prends ma plume, le papier, l’écritoire
    Vous écrire est pour moi comme une échappatoire.
    Et ce dérivatif, pour la petite histoire,
    Permet de patienter et redonne l’espoir
    De se voir encore et encore se revoir.

     

    Cette année nous partons avec ma fille.... mon fils et ma belle fille surveillent la maison....notre petite fille veillera aussi.

     

                                                           C'est parti !!!!! Suivez nous......

     

     26 Décembre

     

    Le camping-car piaffe d'impatience depuis plusieurs jours, se demandant même si nous allions le démarrer, la neige étant là un beau matin......

    Je dois vous avouer aussi qu'il n'y a pas que lui !!!! je vous laisse deviner....

    Journée de liaison pour rejoindre le sud de la France plus précisément l'Hérault.

     

    27 Décembre

    Soleil, pluie, soleil, sera le temps de toute la journée dans l'arrière pays Languedocien.

    Tandis que nos amis aveyronnais seront confrontés à la neige nous retrouverons le soleil à l'approche de Béziers, mais le vent ne faiblira pas pour autant.

    Nous stationnerons, ce soir, sur le parking de la clinique Causse à Colombiers. Nous avons retrouvé nos amis et levé le verre de l'amitié.

     

    28 Décembre

     

    Ce matin, le vent a cessé sa course infernale, le soleil brille nous faisant oublier les températures basses bien que positives. Nous avons tendance à oublier que c'est l'hiver.

    La chaîne des Pyrénées a revêtu sa parure étincelante d'hiver et le Canigou son bonnet

    .

    Le Canigou 

     

    On roule, on roule.... Quelques erreurs de pilotages nous font faire quelques détours et nos amis prennent la tête. Super nous n'avons qu'à suivre.

     

    A la sortie de Barcelonne

     

    Nous voilà donc stationné sur l'aire de service de Villafranca de Pénédés.

     

    En arrivant sur l'aire de service

     

     29 Décembre

     

    Malgré une température assez basse on ne ressent pas le froid, cependant le ciel est fort boudeur.

     

    Dès notre départ

    Arc en Bara

     

    D'ailleurs il s'épanchera rapidement. Cette alternance de giboulées et de soleil pourrait nous faire penser à un mois de mars chez nous. Quelques sommets de la Siérra que l'on suit, parfois de près, s'illuminent.

     

    Un bel arc en ciel

     

    Le soleil s'installera en fin de matinée nous réchauffant rapidement, un vrai plaisir. Nous troquons même nos pulls contre des tee-shirts.

     

    Au bord de la route

     

    Repas de midi sur un grand terre plein près d'une station où nous rions ensuite faire le plein. Nous voilà avec une roue à plat.....là commence une après midi un peu galère, mais sans gravité.

    C'est d'abord le grand déballage pour atteindre la roue de secours, et oui au fond de la soute...à laquelle nous n'avons accès que d'un coté bien évidemment....

     

    Le grand déballage....

     

    Pas de possibilité de faire réparer sur place, nous partons donc à la recherche d'un réparateur. Google nous conduit en zone de Ségunt.

    Là survient un nouvel incident....lors d'un demi tour pour atteindre note but, voilà nos amis "les fesses dans le fossé" du moins une roue arrière.

     

    Au fossé

     

    Que faire ??? d'abord ce fut un fou rire général.....Pousser ne suffit pas. il n'y a plus que la sangle attachée entre les deux camping-cars qui nous tirera d'affaire.

     

     

    Après quelques tours et contours......nous trouvons enfin un réparateur, notre pneu est bon, mais la jante est éclatée...Pas possible sur place on nous envoi 15kms plus loin. Là nous trouverons notre bonheur à moindre frais. Ils sont super ces Espagnols.

    Mais l'heure tourne, le soleil baisse à l'horizon et empourpre le ciel.  Nous allons nous installer sur une aire toute proche à Nulles, mais à vrai dire elle est nulle....Mis à part une poubelle, rien d'autre. Mais nous le savions.

    Pour clore la soirée et nous remettre de nos émotions nous ferons un apéro dinatoire avec nos amis. 

    Le réconfort

     

    Ça commence très fort.... 

     

    30 Décembre

     

    Une bonne nuit réparatrice, un lever tardif, un soleil généreux et des températures fort agréables.

    Grand déballage.... et changement de roue....Mais le miracle n'a pas eu lieu. A peine montée, elle se dégonfle....retour à la case départ avec la roue de secours.

     

    Les mécanicien en action

      

    Un petit tour sur la plage de Nules.

     

    La plage et le phare

    La rue Principale

     

     

    On cherche en vain un "pneumatico" ouvert.

    En fin de matinée, un peu dépité, on décide de rouler....on verra bien.

    Nous voilà donc dans une zone commerciale pour acheter eau et pain. Que ne voit-on pas ? Un "Feu Vert", la belle aubaine. Ils sont d'accord pour vérifier la roue et nous donne rendez-vous à 14h30. Nous ferons nos courses et mangerons donc sur le parking.

    Ils ont trouvé la panne, malgré la valve métallique, la fuite est à ce niveau. Changement rapide et nous partons, leur planning ne leur permettant pas de nous la monter, en plus un samedi...

    Nous continuons donc notre route direction Murcia ou plus exactement Alquiéras où nous élirons domicile à la Huerta chez Trinni et Juan. Pas mal de monde, mais encore quelques places dont nous profitons et toujours un accueil chaleureux.

    Nous y retrouverons Michel et Jacqueline (Mick39) et ferons la connaissance de Jean-Claude  (Georgeys).

    Nous avons décidé de rester demain et profiterons de la tradition espagnole pour les douze coups de minuit. Je ne vous en dit pas plus.....A demain.

     

     

     

    31 décembre

    Juste un petit tour en ville pour quelques achats...un peu plus de trois kms de marche. Le soleil tente de percer entre les nuages sans y arriver, la température oscille entre 15 et 18°.

    Ce matin avons rencontré Jean-Claude 34 et son épouse.

    Une après midi cool au camping....

    Un bon petit réveillon chez nos amis Aveyronnais. Rien en manquait : apéritif et ses mise en bouche, foie gras poêlé aux pommes et son pain d'épice, cuisses de canard confites, cèpes et cardon, fromage.

     

    C'est l'heure de l'apéro

    Foie gras poêlé

    Confit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    Confit de cardon aux cèpes et gratin de cardons 

     

    Vers 11h30 tous le camping se dirige ers la petite chapelle d'Alquièras belle chapelle illuminée.

     

    La petite chapelle

     

    La tradition veut que l'on mange un grain de raisin à chaque coup de minuit et selon le goût ainsi sera l'année...douce, acide, piquante......

     

    Comment sera votre année ??

     

     

    Douce, acide ou piquante ??

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Trini et Juan nous distribuent ns petits sacs avec les 12 grains de raisins.... difficile de suivre le rythme de la cloche. 

    Un petit feu d'artifice raisonnera et ensuite un pétillant nous sera servi. Un grand merci à eux.

     

     

     

    1er Janvier 2018

     

    Pour cette nouvelle année...au diable l'avarice...abandonnez vos soucis et vos problèmes, en 2017. Foncez avec force et joie dans cette année qui débute, elle ne sera que meilleure.Tous nos voeux vous accompagnent sincèrement. Santé d'abord, le bien le plus précieux, joie, bonheur, prospérité et réussite aussi bien dans votre vie personnelle que dans votre vie professionnelle.

    Une journée de liaison....on roule, roule.....et le ruban gris glisse doucement sous nos roues.

     

    Sierra Maria

    Sierra Maria

     

     

    La chaîne de la Sierra Névada, étincelle sous ce beau soleil.

     

    Sierra Névada

    Les troglo vers Guadix

    Encore des troglos

     

    Nous sommes parfois en altitude et malgré ce soleil généreux il fait frisquet, en plus il y a un peu de vent.

    La Sierra se fait encore plusbelle vers Grenade.

     

    Sierra Névada

    Enore la Sierra Névada

     

    Ce soir soirée galère pour trouver notre aire de service. Solabréna est fermée...le GPS nous promène.

     

    Solobrena

     

    Nous élirons donc domicile en bordure de plage à Motril où stationnent déjà de nombreux camping-caristes.

     

    Notre stationnement

    La plage à Motril

     

    Un beau coucher de soleil ce soir.

     

     

    02 Janvier

     

    Un ciel radieux, un soleil rutilant pour cette journée de liaison qui nous conduira tranquillement à Algéciras, plus précisément à Palmones où nous stationnerons ce soir en attendant de traverser le détroit demain.

     

    Ce matin avant notre départ

    La sierra Névada depuis Motril

    Des paysages andalous.

    Le Rocher de Gibraltar

     

    Billet pris chez Gutttiérez. Dernières courses.

     

     

    Cliquez sur chaque sigle et vous connaîtrez notre position.

     

     


    39 commentaires
  • 03 Janvier

     

    Nuit calme sur le parking. Départ comme prévu pour le port, sous un ciel bleu et un ville qui se réveille doucement.

     

    Algéciras s'éveille

    Le port

    Le Rocher

    Toujours au Port

    Le Rocher se rapproche

     

    L'horaire est pratiquement respecté, la traversée cool, sans problème.

     

     

    Débarquement rapide, passage en douane super, entre 15 et 20 minutes, repas sur le parking. Change aux bureaux tout proche : 10,93.

    Nous emprunterons l'autoroute jusqu'à la dernière sortie de Tanger. 

    Des collines qui moutonnent, collines piquetées de maisons blanches cubiques à toit plat, quelques troupeaux qui paissent çà et là, des moquées qui pointent leur minaret vers un ciel d'azur, telle est la carte postale qui nous enchante. nous voilà déjà dépaysés.

     

    Quelques ovns et caprins sur fond de mer

     

    Encore quelques kms et nous arrivons à Assilah où nous nous installons au camping Echigui.

    Rien de spécial pour cette première journée. longue attente chez Maroc Télécom pour nous occuper de nos portables.

    Premiers tajines ce soir, bœuf au pruneaux pour moi...

     

    Tajine boeuf aux pruneaux

     

     

    04 Janvier

     

    Une journée cool à Assilah.

    Premier souk ce matin, pour quelques courses, nous sommes encore surpris par le prix des légumes... du pain... Nous faisons notre stock.

     

    Au petit souk à Assilah

    Le vendeur d'olives a accepté de poser pour nous

    Sur une place d'Assilah

     

    Un petit arrêt dans un "troquet" du coin, premier thé à la menthe.....un plaisir simple que l'on apprécie toujours.

    Thé à la menthe

    Tchin tchin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous voilà déjà plongés dans la vie marocaine, dans cette ambiance que nous aimons.

     

    Ces dames traversent la place en habit de rifaine

     

    Malgré le ciel gris et bas longue balade dans la médina, cette médina toute de bleu et blanc vêtue, corseté dans ces remparts. Une médina bien propre, étrange, aux rues étroites gardant un petit air andalous.

    L'entrée du petit port d'Assilah

     Sur le front de mer...trois "nanas"

     

      

    Le petit port

    Cocher et chevaux attendent les clients

     

       

    Une des porte de la médina

    La place

     

     

     

     

     

     

    Fresque d'une école

     

     

     

     

     

     

     

    En parcourant les ruelles.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce soir c'est un bon jus d'orange que nous dégusterons attablés à l'extérieur, car malgré ce ciel plombé la température est très agréable.

    En arrivant au camping surprise, Claude vient nous faire un petit coucou, il est tout près. Merci, nous espérons bien le revoir avec sa 'tribu". 

     

     

     

    05 Janvier

     

    Nous quittons Assilah sous un triste et bas…Que faire ?  S’il en est ainsi nous n’irons pas à Moulay Bousseilham.

    Direction Mohamédia par la nationale 1. Des collines fraichement labourées et des champs verdoyants s’étirent à perte de vue. Ici ânes et mulets côtoient de grands tracteurs.

    Toujours des vaches, des moutons ou des chèvres qui broutent çà et là au bord de la route, vendeurs de fruits, de légumes ou de poteries jalonnent notre  route.

     

    Quelques poteries

    Vendeurs de fruits

     

    Petit à petit le ciel se dégage et le soleil fait son apparition.

    Un arrêt pour l’achat du pain et nous décidons de prendre la direction de Moulay puisqu’elle est indiquée là…

    En quelques tours de roues nous serons installés au camping. Sanitaires fidèles à eux même…mais il est tout de même agréable de stationner dans ce grand camping où l’on peut se mettre comme l’on veut.

     

    Camping Atlantis à Moulay

    Pas mal comme emplacement

     

    Lessives à la machine du camping et séchage au soleil.

    Petit tour en ville entre « nanas », ces Messieurs ne désirant pas venir. Voilà le cordonnier....

     

    La cordonnerie de Moulay

     

    La lagune est toujours aussi belle, les petites barques se dandinent bercées par la brise et l’on ne se lasse pas de la regarder depuis la place du village.

     

     

     

    C’est aujourd’hui vendredi, nous allons donc manger un couscous royal au restaurant du camping. Il sera succulent.... 

     

    Un excellent et copieux couscous au camping

    Une belle tablée

     

     06 Janvier

     

     Ce fût une nuit mouvementée...tonnerre, éclairs et forte pluie furent au menu.

    Et ce matin la pluie est encore bien présente....et au camping Atlantis Gate on "flotte".....on patauge....

     

    Juste devant nos fenêtres

     

    Nous restons confinés dans nos petits cubes blancs...il semblerait que le mauvais temps s'installe sur une bonne partie du Maroc, Agadir, Guelmin ont aussi de la pluie. RT vaquons à nos occupations.

    Après le repas le ciel se dégage petit à petit, commence à sourire...se teinte de bleu et le soleil encore un peu palichon perce la couche nuageuse.

     

    Le camping

    Le camping

     

    Ouf cela nous fait plaisir.... de France on nous annonce le beau temps et de bonnes températures, histoire de nous faire râler une peu. Cela n'altère pas notre moral pour autant.

    Un petit tour au port et  en ville, achat de belles framboises, super bonnes, je ne vous dis même pas le prix, nous ne me croirez pas.

     

    La lagune

    Moulay 

     

    Comme le soleil nous réchauffe nous nous installons en terrasse, avec ma fille, pour siroter un bon jus d'orange.

    C'est samedi....nous ne changeons pas nos habitudes.....Apéro avec nos amis.

     

    Apéro

     

     

     

     

     

    07 Janvier

     

    Tout d'abord nous souhaitons un très bon anniversaire à notre petit fils. Il fête ses 25 printemps ce jour.

    Le ciel n'est pas encore au top de matin.

     

    La lagune.... 

     

    Quelques tours de roues, sur l'autoroute et il rugit de colère pleure à chaudes larmes, mais la nature sourit. Notre autoroute est bordée de serres plastiques, elle poussent comme des champignons.

    Tout change très vite au Maroc, même le temps, au fil des kilomètres, ce ciel boudeur sèche ses larmes laissant apparaît un soleil assez généreux.

    Nous quittons l'autoroute à Kénitra pour continuer sur la nationale 1, en assez bon état dès lors. Nous traversons la ville, assez calme ce matin, sur chaque lampadaire, ou presque, trône, telle une sentinelle, une cigogne.

     

    Perchées sur le lampadaire

    Kénitra

     

    Nous roulons dès lors sur une route bordée d'eucalyptus, le ciel se noircit et une pluie battante s'abat sur nos petits cubes dans un vacarme étourdissant.

    Nous avions prévu un arrêt à Rabat, ce sera pour une autre fois, dommage pour ma fille qui ne connait pas.

     

    Porte de Salé

    Casbah des Oudaïa à Rabat

    Le tunnel des Ouaïdas

    L'océan déchaîné à Rabat 

     

    Sur la Nationale 1..... Une drôle de rencontre...assez courate ici au Maroc.

     

     

    Elle nous accompagnera jusqu'à Mohamédia où nous stationnerons chez Ali au camping "L'Océan Bleu".

    Il est 13h, nous prendrons notre repas dans le camping-car, en lus il y a du vent t les températures sont relativement basses.

    Juste un petit tour en ville pour quelques courses. L'océan encore en colère rugit bruyamment et des gros rouleaux viennent s'écraser sur la grève.

     

    L'océan à Mohamédia

     

    De notre fenêtre de la salle à manger....et sous la pluie qui tombe à nouveau ce soir.

     

    A travers les arbres du camping et sous la pluie...

     

     

    C'est dimanche...apéro chez Brigitte et Christian.

     

    Rien ne manque...

    Çà sent super bon....

     

     

    08 Janvier

     

    Le pluie a, encore une fois, tambouriné une bonne partie de la nuit, le camping, par endroit, ressemble à une petite mare.

    Il pleut encore...nous partons.....

     

    Le fleuve à l'entrée de Mohamédia

     

    Un petit arrêt au Marjane et filons sur l'autoroute pour éviter Casablanca que nous n'avons pas envie de traverser. Pluie et encore pluie....

    Sortons pour récupérer la Nationale 1. Quelle route....plus "qu'orangina".....un vacarme étourdissant dans le camping-car malgré une vitesse réduite, nous suivons d'ailleurs plusieurs camions...impossible de les dépasser.

     

    Un camion lourdement chargé.

    Azemmour

    Un peu avant Oualidia

     

    Traversée d'El Jadida, sans problème mais dès Sidi Bouzid la route se détériore encore plus....cela surtout jusqu'après le port de Jorf Losfar, mais elle n'est pas terrible non plus. Marais salants se succèdent en alternance avec des cultures qui descendent jusqu'à la côte. En ce moment c'est la cueillette des choux fleurs,des camions bien chargés jalonnent la route.

    L'arrivée sur Oualidia est toujours aussi belle, cette lagune en demi lune s'étale à nos pieds, elle est d'ailleurs entrain de se remplir.

     

    A la tombée de la nuit

    Oualidia 

     

    Un petit thé sera offert à l’Araignée Gourmande où nous sommes allés réserver pour ce soir. Le patron, un peu fatigué n'est pas là, son fils a pris la relève, le restaurant a fait peau neuve, rajeunissement d'un bel effet. La cheminée fonctionne et apporte une douce chaleur qui manque ici en ce moment.

     

    La cheminée à l'Araignée Gormande

      

    Premiers tours de roues

     

     

                                                             Ce soir nous allons donc manger à  

     Nos amis Aveyronnais

     

     

                                          Nous apprécions la cheminée

     

     

    Choix rapide : Quatre araignées et un calamar frit.

    Comme chaque fois nous aurons une petite salade, une soupe et des coques. les plats arriveront ensuite.

     

    Chacun son plat

     

    Tarte à l'orange en dessert. C'était super. Si vous passez par là ne vous privez pas. Bien entendu il y un grand choix, même homard ou langouste si le cœur vous en dit..... Le jeune patron est très aimable, Ahmed n'étant plus là, mais il le remplace très bien. il est au fourneaux, mais vient se soucier de ses clients. Comme à chaque fois nous sommes très satisfaits. nous reviendrons.

     

    L'intérieur du restaurant

     

     

     

    10 Janvier

     

    La pluie a cessé et ce matin l'astre divin rutile dans un ciel sans nuage. Ouf ....le beau temps serait-il de retour ?

    Rencontre avec Véronique et Luc (veroluc02) que nous ne connaissions que virtuellement. Nous avons papoté quelques instants. Peut être les reverrons nous, ce sera d'ailleurs avec plaisir.

     

    Séance réparation pour Luc

    Oualidia

    La algune

    La place à Oualidia

    A Oualidia

     

    Nous partons comme prévu avec un petit arrêt au souk d'Oualidia pour l'chat de pain et de légumes. 

    La route côtière est parfois un peu difficile, toujours "orangina" mais elle nous offre de belles vue sur l'océan et cette côte ourlée de blanc et ses cultures qui descendent jusqu'à la grève.

     

    Les cultures

    Océan ourlé de blanc

     

    Arrivée à Safi et installation au camping complexe touristique où sont déjà installés quelques camping-cars.

     

    Le camping à Safi

     

    Ici c'est le paradis des paons....

     

     

    Après le repas grande balade en ville renommée pour sa poterie.

    En descendant vers la colline des potiers....

     

    Un beau bougainvillier

    Le Port

    Une maison d'hôtes

    Une porte de la médina

     

    Nous aurons une petite démonstration d'un potier, très habile, démonstration les yeux fermés, verrons comme à chaque fois, un four. 

     

    Les fours

    Le potier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les poteries sèchent en attendant d'aller au four

     

     

     

      

     

    Nous ne manquerons pas d'aller saluer l'artiste qui officie au N°18bis, ce charmant Monsieur, fort habile de ses mains.

     

    Les botiques des potiers

    L'entrée de la médina

     

    Déambulerons dans les souks colorés, dans cette médina paisible puis sur le front de mer où nous nous prendrons une boisson au bord de l'océan qui s'agite doucement.

     

    Le souk

    Direction le front de mer

    Depis la corniche

     

    Les plus fatigués remonterons en taxi, quant aux autres ils continueront à pied, 7,9 kms au compteur.

     

    Coucher de soleil depuis le camping


    24 commentaires
  •  

     

     

     

    10 Janvier

     

    Il a encore plu cette nuit.... le ciel est gris et tristounet, ce matin... Nous partons vers des cieux plus cléments....

     

    Au camping

    A gauche, direction Sebt de Zoula

     

    En route pour rejoindre la Nationale 1 à Sebt de Zoula, ville toujours animé avec un souk permanent bien achalandé .

     

    Le souk

     

     

     

    Nous roulons tranquillement sur cette route en bon état qui ménage un peu notre monture et le soleil revient. Malgré les températures clémentes ces Messieurs sont avec leur chaud burnous rayé, c'est tout de même l'hiver ici.

    Beaucoup de charrettes à pneus font légion dans le coin, beaucoup transportent des ballots de pailles.

     

    Une charrette  

     

    Des paysages chatoyants jalonnent notre route, une terre rouge se mêle au vert des céréales naissantes, aidées par la pluie bienfaitrice qui tombent depuis quelques jours. 

     

    Terre route et champs printaniers

     

    Un petit arrêt au point de vue sur Essaouira qui nous gratifie d'un beau ciel bleu. Les dromadaire sont là et leur maître un peu insistant.

     

    Vue sur Essaouira

     

    Nous nous installons sur le parking, près des dunes, de nombreux cc sont déjà là.

    Il est l'heure de prendre notre déjeuner....

    Grande balade en ville (5 kms), nous aimons flâner dans cette ville tranquille qui fait des efforts pour s’embellir et où la vie semble douce. 

     

    Sur le front de mer, ils attendent les clients

    Face aux iles Mogador

    Point de vent, les alizés ne soufflent pas, quelle surprise.

     

    Un peu de repos...

     

    Le port est encore en travaux, certaines barques ne semblent plus sortir en mer, les mouettes ont toujours là, voltigeant et criant, au dessus de nos têtes, un ballet incessant amusant.

     

    La porte de la marine et les barques à quai

     

    La médina déroule l'entrelacs de ses ruelles. La grande rue est presque vide, peu de monde en ce moment cela nous surprend.

      

    Dans la médina

    Dans la médina

     

    Nous irons saluer Frédérique à la Découverte mais elle n'est pas là, par contre ferons la bise à Habiba dans son magasin d'épices.

    Impossible de monter encore sur la scala, elle est toujours en travaux, impossible de monter sur ses murailles, d'admirer cet océan qui écume habituellement. La rue du souk alimentaire est un peu plus vivante, nous y ferons quelques courses avant de rentrer au camping car.

    Malgré une bruine légère ce soir, un beau coucher de soleil dans le lointain.

     

    Coucher de soleil

     

    Ce soir nous mangerons au restaurant "Beach and friends" en bordure de la plage, tajine de keftas aux œufs et crêpes, un vrai délice.

     

    On patiente

    Miam qu'il est bon

     

     

     

    11 Janvier

     

    Ce matin grand beau...Quelle chance. Lever un peu tôt à mon goût, surtout que nous n'allons pas loi, seulement à Sidi Kaouki soit environ une vingtaine de kms.

     

    Grand ciel bleu à Essaouira ce matin

     

    Quelques courses à Carrefour Market et en route pour Sidi Kaouiki où nous séjournerons au camping du soleil. Super accueil de Rachid et thé à la menthe apporté au camping-car.

    Ce temps si agréable nous permet de prendre notre repas dehors, au soleil, juste un peu de vent fort agréable d'ailleurs.

     

    Quel plaisir de pouvoir enfinmanger dehors.

     

    A remarquer...Christian essuie la vaisselle....pas seulement pour la photo....mais il devra le faire touts les jours. Hi HI.

     

     

    Christian à l'ouvrage....

     

    Une bonne marche sur le sable, cheveux au vent (2,4kms), un petit réconfort au café du coin (crêpes et jus d'orange) offert par nos amis.

     

    Le départ

    Le marabout de Sisi Kaouki

    La plage

     

    Retour au camping et magnifique coucher de soleil.

     

    12 Janvier

     

    En route pour Agadir ou plus précisément Taghazout à Terre D'Océan.

    Nous partons encore sous une beau ciel bleu où le soleil rutile.

     

    Au détour d'un virage

     

    Notre route caracole d’abord au bord de l'océan toujours frangé d'écume, puis au milieu des arganiers où peu de chèvres s'y perchent. De nombreux vendeurs de miel ou d'huile d'argan jalonne notre itinéraire, installés dans leur petit stand, fait souvent de bric et de broc.

     

    Un vendeur

     

    Un petit arrêt à Tamanar, à la coopérative féminine où de nombreuses femmes travaillent, des femmes pour la plupart seules et qui gagnent un maigre salaire. Peu en ce moment, on a l'impression qu'elles sont là pour le folklore. Mais on les a vu casser les noix d'argan tout de même.

     

    Cette dame casse les noix

     

     

    Puis c'est la descente sur Tamri, la ville des bananes. beaucoup de stand. Un arrêt s'impose....nous adorons ces petites bananes.

     

    A Tamri

    Après Tamri, la côte

     

    Arrivés en fin de matin à Terre d'Océan, Manu nous donne nos places, nous verrons pour les papiers tout à l'heure.

    Nouveau repas dehors, au soleil. Odile et Christian viennent nous accueillir et nous invitent pour le café tout à l'heure. Merci à eux.

    Café, thé et petits gâteaux....papotage bien entendu.

     

    Depuis Terre d'Océan

     

     

    13 Janvier

     

    Une journée bien remplie à Terre d'Océan....un peu de brume ce matin mais ensuite un beau soleil, mais rafraîchissement vers 16h.

    Papotage, café, resta et apéro....

     

    L'apéro

     

     

    Depuis une semaine France 2 est en reportage sur les camping-caristes à Terre d'Océan.

     

    Christian et les reporter

     

    Nos amis Odile et Christian nous ont invité au petit restau de la plage, je ne sais plus son nom. Nous commandons un tajine de poulpe. on attendra longuement, nous étions prévenus, mais il était excellent. En attendant nous grignotons et nous papotons au soleil bienfaiteur.

     

    Le tajine

    Au restau avec nos amis

    Le patron du restau

     

    Petite marche digestive pour remonter entre nanas, les hommes sont en buggy.

    Ce soir apéro avec Martine Mario et nos amis aveyronnais. Une soirée sous le signe de la bonne humeur et des rires. Brigitte amuse la galerie....

     

     

     

     

    14 Janvier

     

    Nous quittons Terre d'Océan et les copains, mais nous y reviendrons un peu pus tard.

    A l'entrée d'Aourir, nous achèterons de bons gâteaux à un association féminine. 

     

    Quelle patience !!!

    Miam miam

     

    Un petit passage par le camping d'Aourir, un camping super bien organisé, très propre, à l'accueil chaleureux,pour voir nos amis Chantal et JD. Ils nous ont offert le café. Nous espérons les revoir au Maroc mais aussi en France.

     

    L'entrée du camping

    Chantal et JD viennent à notre rencontre

     

    Nous retrouvons, nos amis qui avaient un petit souci de pneumatique et nous nous installons au camping municipal d'Agadir, camping fidèle à lui même...et bondé. Des campings-cars dans tous les sens....rien de changé.

    Nous trouvons deux petites places, il est vrai que pour une journée cela n'est pas très grave, mais nous bouchons un peu la vue à un Hollandais....qui ne semble pas très satisfait, nous nous mettons de biais pour moins gêner.

    Une longue marche pour aller à la rôtisserie Annhada où il y avait la queue pour avoir une place.

     

    Patience, patience

     

     Nous seront tout de même rapidement installés, perso nous étions venus pour le méchoui, nous ne serons pas déçus. Les autres plats commandés par nos amis sont aussi très bons et très copieux.

     

    Nous avons déjà mangé...il faut dire qu'il était bien 14h...

      

    Nous prendrons un taxi pour aller au souk El Had d'Agadir, qui désigne "le marché du dimanche". Nous y flânerons tranquillement en compagnie de nombreux gadiris. Nos y ferons nos achats de légumes et fruits.

     

    Les olives toujours aussi bien rangées

    Un jouet pour mon "titi"......

    Un stand de fruits secs

     

     

    Babouches à volonté

    Encore un autre stand

    Notre petit marchand de fruits secs

     

    Ensuite retour au camping en taxi pour certains, à pieds pour les plus courageuses....Je vous laisse le soin de deviner. 6,9 km pour la totalité du parcours.

     

    Dans le taxi....un grand taxi

     

    Bien que nous soyons repus.... nous lèverons ce soir le verre de l'amitié chez nos amis.

     

    Tchin tchin.... nous n'avons même plus faim

     

     

    15 Janvier

     

    Nous quittons tardivement le camping sous un beau soleil.

    Notre déplacement sera ponctué d’arrêt, le premier à Marjane pour quelques courses. Ensuite à la grande station juste avant Sidi Bibi, pour enfin changer notre valve caoutchouc en valve métallique. Christian fera vérifier sa pression qui a bien change depuis hier, vérification faite, le pneu était crevé, une vis coince dans les lamelles. En peu de temps tout fut réparé.

    Installation au camping Bakanou où Jean Christophe nous accueille chaleureusement, comme chaque fois. Nous verrons Claudie demain.

    Repas dehors au soleil.

    Puis une belle balade dans le petit village puis au milieu des serres.

     

    Le village e sa mosquée

    Les champs de vourgette

     

     

    Avons du mal à communiquer, nous ne parlons pas leur langue et eux pas la nôtre. Ces Messieurs chargent des caisses de belles courgettes. Ils nous en donneront un plein sac. Quelle gentillesse, nous les gratifierons, comme il se doit, l’un deux refusera catégoriquement, il préfère des cigarettes, il n’en voulait qu’une. Il a vraiment fallu insister.

     

    Avec cueilleur et gardien

     

    Un peu plus bas nous aurons des poivrons rouges offert par le gardien des serres, accompagn » d’un jeune homme qui parle français. Le plupart de ces légumes partent à l’export, France, Angleterre et Russie.

    Nous rentrerons donc avec plein de légumes bien frais.

     

    La récolte

     

    Drin drin, le téléphone sonne, ce sont des amis qui arrivent sur le sol marocain. Ils sont à Moulay Bousseilham, ils se posent un peu suite à un trajet perturbé par le mauvais temps. Nous espérons bien les rencontrer.

     

    16 Janvier

     

    Il fait encore grand beau mais un peu de vent, comme il fait souvent ici.

    Matinée cool....de retraités.....

    Le vent souffle, le sable voltige gaiement….

    Il perdure aussi nos lessives sèchent en un clin d’œil.

    Après le repas, avec Sabine nous décidons d’aller au petit port de Tifnit, un petit port agréable et un spot pour surfer.

    D’un pas décidé nous partons à travers champs, longeons la route et la traversons pour marcher en bordure du parc. Nous verrons donc quelques orignals qui broutent gentiment.

     

    Deux orignals

     

    Le village apparaît, dans sa petite anse ou dansent de belles vagues. Les barques sont toutes à quai, personne dans les ruelles.

     

    Tifnit

    Les barques

    Le puits

     

     Longue marche sur la grève jusqu’à la fin du village. Là, tapies dans u petit coin, tel une goutte d’eau dans le creux d’un rocher, nous admirons ces gros rouleaux écumants qui viennent se fracasser en grandes gerbes d’eau. Nous restons là, de grands moments, immobiles et silencieux à méditer ou à rêver, tandis que le soleil hale notre peau.

    A pas feutrés, dans ce sable humide nous, rebrousserons chemin. Un petit arrêt « chez Maxim » où nous siroterons, café et thé, même pas possible d’avoir un jus d’orange.

    Et nous rentrerons dans nos maisons roulantes à la nuit tombante, 11,5 kms au compteur....

     

    17 Janvier

     

    Encore une belle journée ensoleillée, un peu ventée.

    Nous allons à Tiznit pour la journée, pour faire faire des lunettes.

    La route à quatre voies est un vrai billard jusqu'à Tiznit. 

    Nous faisons les magasins d'optique et voilà une paire de lunette de commandée, livraison mercredi....

    C'est l'heure du repas nous nous installerons à l'étage dans d'un petit restau en face le souk municipal, très correct pour le prix. Nous siroterons café et thé à la terrasse certains devant une part de tarte aux pommes, je n'ose même pas vous dire le prix. Les testeurs l'on trouvé excellente.

    Un tour au souk municipal, quelques courses et nous retournons dans nos foyers.

     

     

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique