•  

    Notre premier séjour au Maroc date de début 2004 . Départ très bien décrit par notre ami Paul du camping de la Vallée à Abaynou, poète à ses heures.

    Un beau jour on décide de partir au Maroc
    Et comme les marins qui hissent le grand foc
    On prépare gaiement notre beau camping car. 
    Il faut qu’il soit fin prêt, le jour du grand départ.
    On consulte, bien sûr, encore les forumistes
    Qui vers un bel endroit nous mettrons sur la piste.
    On espère des réponses aux questions que l’on pose
    Avide de savoir, du moins je le suppose,
    Comment vivre trois mois en terre africaine
    Quand on frise et dépasse souvent la soixantaine.
    Et puis c’est enfin l’aube, celle du grand saut;
    La carte déjà prête et la bouteille d’eau 
    On est déjà là-bas, qui deviendra ici
    Demain ou dans trois jours, veni, vidi, vinci.
    Et puis on parle aux vieux, je veux dire aux anciens
    Qui prodiguent conseils, astuces et créent des liens.
    Très vite on s’émancipe, on ose le détour,
    Car l’aventure est là, il faut lui dire bonjour.
    Découvrir une route, changer d’itinéraire
    Etre très courageux, sans être téméraire.
    Et l’on découvre alors, et c’est pure beauté,
    La chaleur torride, et le ciel étoilé,
    Les chameaux, les bédouins et leurs tentes berbères,
    Les gazelles Dorcas et le sirli si fier,
    Les dunes aussi changeantes que la mer peut l’être
    Pareilles à des mirages que l’on voit apparaître;
    Ailleurs c’est un berger, plus loin c’est un enfant,
    Des troupeaux de moutons qui paissent indolents.
    Et voilà qu’on se prend à aimer cette terre,
    Ce Maghreb profond et son peuple berbère.
    Et maintenant on l’aime, on sait qu’on reviendra
    Et comme le bon Rachid on s’écrie: «  Inch’Allah » 

     

    Noël en famille est pour nous un plaisir partagé que nous ne manquons jamais, même si nos enfants et petits enfants sont grands. 

    Cette année, direction le Maroc, juste après Noël,  encore le Maroc, toujours le Maroc...

    Pourquoi me direz vous  ?

    Voilà notre  15ième  voyage se profile toujours avec le même plaisir. 

    Le Maroc a su nous charmer pour diverses raisons, l'accueil y est très chaleureux, nous retrouvons chaque année des amis rencontrés en 2004, les paysages sont divers, changeants mais toujours agréables, les températures beaucoup plus clémentes que chez nous et le soleil beaucoup plus présent, le rythme de vie beaucoup plus paisible, on oublie vite  la frénésie de nos régions pour ne chercher que l'essentiel, les structures nous conviennent, surtout les petites marocaines à quelques exceptions près, on y parle la plupart du temps notre langue et il faut bien le dire la vie y est quand même moins chère que chez nous. De plus nous y rencontrons des camping-caristes avec lesquels, au fil du temps, nous avons tissé des liens d'amitié et nous avons toujours beaucoup de plaisir à les rencontrer pour lever le verre de l'amitié.

    Chacun y vit sa vie comme il l'entend. Mais pour nous pas question de rester très longtemps au même endroit, nous avons la bougeotte.... et nous changeons souvent de camping, même si nous nous y plaisons. Nous aimons découvrir, voir ou revoir.... il y a tant de lieux que nous ne connaissons pas, d'autres incontournables où l'arrêt s'impose aussi même après de nombreux passages.

    Je vous livre ici un poème de Paul du camping de la Vallée à Abaynou que nous rejoindrons sans doute en janvier, on y mange très bien, on s'y sent bien et on y revient.

     Paul nous arrivons.....

    L’impatience m’étreint, vous devez le savoir
    Aujourd’hui et toujours, j’ai besoin de vous voir
    Votre absence me gène, me pousse au désespoir
    Et je dois pour faire face activer ma mémoire
    Alors ma tête bout et de cette bouilloire
    Sortent des flots d’images, avantage dérisoire,
    De vous voir en pensée. La vue est illusoire,
    Mais qu’importe, puisqu’ainsi je peux déjà vous voir.
    Ainsi je prends ma plume, le papier, l’écritoire
    Vous écrire est pour moi comme une échappatoire.
    Et ce dérivatif, pour la petite histoire,
    Permet de patienter et redonne l’espoir
    De se voir encore et encore se revoir.

     

    Un peu de patience.....

           Encore presque un mois et demi avant notre départ et la suite de nos aventures seront ici.....

                          Merci


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique