• 16 janvier

    Voilà nous partons comme prévu direction le Maroc avec divers arrêts en France et en Espagne.

    Après des mois difficiles  de cette fin d'année 2015, le voyage sera sans doute bénéfique... Mais à vrai dire je ne pars pas avec le même enthousiasme que les années précédentes. La préparation sera rapide, mais maintenant, après de nombreux voyages, nous sommes "rodés".

    Je voudrais être là bas ...mais aussi ici.... pour diverses raisons.

    Inutile de préciser que dans ces conditions il n'y a pas de trajet pré établi, nous verrons au fil de nos humeurs, de nos rencontres et du temps.

    Après une longue hésitation, nos amis Brigitte et Christian partent avec nous. Que du bonheur !!!

    Nous retrouverons d'autres amis, qui caracolent en tête en Espagne.

    Sabine et Pauline vont garder la maison en compagnie de la petite Hindy, des grandes embrassades et voilà nous levons l'ancre, mais avec un pincement au cœur. 

     

    Hindy au milieu des pâquerettes 25/12/2015

     

     

    Le portail se referme lentement ..... des bisous volent.... Au revoir !!!

    La nature a revêtu son manteau d'hermine, cette blancheur immaculée nous accompagnera jusqu'à Vienne. L'hivers semble vouloir s'installer, cependant la route est dégagée.

    Nous caracolons sur la Nationale 7 puis la 86 et dès Tournon  le ciel est d'un bleu éclatant et le soleil radieux. Nous côtoyons le Rhône qui étincelle, malgré ses eaux boueuses, quelques grandes péniches y voguent lentement.

    A Nimes bifurquons sur la 999 qui nous conduira, après une longue série de grands lacets, chez nos amis en Aveyron, près de Millau.

    Une soirée très agréable devant un bon repas. Les supputations vont bon train !!!!

    Ce matin 17 janvier nous prenons le petit déjeuner avec Brigitte et Christian,  bavardons longuement avant de prendre la route pour l'Hérault où nous ferons une courte halte, après un passage dans ma maison natale.

    Ce soir sommes installés sur une aire de service gratuite à Ouveillan, pour une nuit elle fera l'affaire.

     

    18 janvier

     

    Sniff, sniff,  nos amis ne sont pas là. Un petit incident de parcours, les retiennent chez eux.

    Nous démarrons sous un ciel plombé, triste à mourir, quelques petits flocons, tels de mini papillons blancs volètent au dessus de Narbonne, les collines  moutonnent dans la grisaille, mer et ciel se confondent.

    Nous n'apercevons même pas le Canigou, tant il est dans les nuages. En passant un petit clin d’œil à Colette et Didier (chichidou) que nous espérons rencontrer durant notre descente vers le détroit.

    Plaff, plaff !!! La neige s’intensifie puis s’arrête brutalement.

     

    Encore quelques tours de roues et nous voilà à la frontière Espagnole.


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique