• 28 janvier

    Une légère brume se dissipe laissant place à un soleil généreux, une brise souffle rafraîchissant l’atmosphère et agitant les feuilles des eucalyptus qui se balancent gaiement en scintillant. 

    Le camping se réveille... les camping-caristes se préparent,comme nous, à prendre la route....

    Même entravées elles traversent devant nous.... tranquillou ....

     

    Faut pas de gêner ...

     

    Toujours vers le sud, direction Casa….  En quelques kilomètres nous suivons l’avenue qui longe le port mais la circulation est dense, un peu anarchique et nous arrivons tardivement devant la mosquée Hassan II.

     

    La voici dans toute sa splendeur

     

    Même après plusieurs visites nous sommes toujours émerveillés par de beau bâtiment fort imposant, fleuron de l’islam

    Nous avons aussi beaucoup pensé à notre amie Paulette qui nous a quitté bien trop tôt et si vite. Amitiés à Jean son époux et à toute la famille.

    Casablanca, mégapole exaltante, ville tourne vers la mer, ville d’avenir, ville moderne, est une cité tapageuse à multiples facettes, une capitale économique effervescente, aux immeubles ultra modernes, qui vit à un rythme effréné.

     

    Des immeubles côtiers

    Immeubles et hôtels

    Gare du port

    il domine la côte et jouxte la mosquée

     

    La Mosquée Hassan II est la plus grande mosquée du monde après celle de la Mecque et de Médine. Ce chef d’œuvre architectural a été construit en partie sur l’eau par Feu Sa Majesté le Roi Hassan II. L’édifice religieux comporte au rez-de-chaussée une salle de prières rectangulaire d’une parfaite symétrie, soutenue par soixante dix huit piliers où le granit, le marbre et l’onyx entremêlent leurs reflets. Cette salle coiffée d’une toiture recouverte de tuiles vert émeraude peut accueillir 20000 fidèles à l’intérieur et 80000 sur l’esplanade qui la prolonge. La Mosquée Hassan II compte en outre une medersa, une bibliothèque, un musée national et plusieurs salles de conférences. Superbement décoré par des artisans venus de tout le Maroc, l’édifice force l’admiration : fresques et zelliges aux motifs géométriques, bois peint et sculpté, stucs aux dessins inextricables, arabesques aux motifs dessinés ou calligraphiés, tout témoigne du talent et de l’esprit novateur des artisans marocains.

     Ces vues intérieures ne sont pas les nôtres mais celles trouvées sur internet

    De Mohamédia à Agadir

     

    Vu l’heure nous mangerons et nos amis irons visiter cette magnifique mosquée à 14h. Nous n’y reviendrons pas nous l’avons déjà visitée trois fois. Nous nous contenterons de l’extérieur, en plus il fait très beau c’est un véritable plaisir de se promener.

     

    Le musée de l mosquée 

    Le minaret 200m de haut

    De Mohamédia à Agadir

    Le phare de Casa

     

    A 15h30, en ville et au soleil

     

    Que demander de plus !!!

     

    Nous poursuivrons par la route côtière bordée de belles maisons aux jardins arborés,  de cafés branchés, de  restaurants et d’une belle plage déjà bien fréquentée même en cette saison et qui invite à la détente, il suffit de se laisser bercer par la symphonie de l'océan.

    A la sortie, le marabout Sidi Abd er Rahmane, sanctuaire très vénéré perché sur son rocher, autrefois accessible seulement à marais basse. Or actuellement il y a un pont qui le relie à la terre ferme.

     

    Le marabout

     

    Tout le long de la côte des nouvelles constructions, partout des bureaux de vente et des panneaux publicitaires, là un lotissement bonheur, là une hacienda beach, là une maison de rêve, un peu l'Andalousie avec un petit goût d'inachevé. Les prix nous semblent exorbitants 9500dh le mètre carré… Les mosquées aussi poussent comme des champignons.

    Dans le lointain ciel et océan se fondent dans un simple petit trait d’union.

    Dans les villages traversés, les petites  échoppes sont ouvertes, les artisans sont au travail ou attendent les clients en bavardant.

    Traversons l’oum er R’bia sur un grand pont avant d’atteindre Azemmour, ville fortifiée, au charme désuet, nichée sur la rive gaude du fleuve. 

     

    L'Oum er R'bai à Azemmour

    Les remparts d'Azemmour

    Scènes de rue

    Dans les rues d'Azemmour

     

    Nous voilà à El Jadida où nous nous installons au camping, pas mal de monde ce soir. Il semble fidèle à lui-même. L’accueil est cependant excellent.

     

    29 Janvier

     

    Le soleil nous a faussé compagnie...il tente parfois une percée.... mais il a beaucoup de mal. Ce matin le calme plat.....on se repose...on pianote sur son micro....on papote...ou l'on se prélasse tout simplement. Elle est vraiment dure la vie des retraités au Maroc. Je suis certaine que vous ne nous enviez pas !!!!

     

    Le camping international 

    L'entrée

     

    Après midi grande balade en ville. Le soleil est revenu.

    Cette ville océanique, capitale du Doukkala, ancienne Mazagan la Portugaise, s’embellit d’année en année, possède une baie majestueuse et hospitalière bénéficiant d’un climat doux et libère ses charmes au voyageur que nous sommes.

     

    Une nouvelle construction 

    Un bel hôtel

     

    Le front de mer est fort agréable, les petites voitures électriques font le bonheur des enfants. Sur la plage dromadaires, chevaux et poneys promènent les touristes.

     

    Voitures électriques 

    Les chevaux

     

    Nous flânons, cheveux au vent et de douces senteurs marines chatouillent nos narines.

     

    Vieille ville corsetée dans ses remparts 

    Sommes nous vraiment à El Jadida ? 

     

    La cité portugaise fortifiée, posée face à la mer, nous livre tout son charme. Nous y pénétrons par la porte de la cité puis déambulerons tranquillement sur les remparts, de bastions en bastions, 

     

    Vers le bastion du St Esprit

     

    d’abord celui du St Esprit qui nous permet d’admirer le chenal et le petit chantier naval,

     

    Chantier naval 

    Le chenal

    Le bastion de l'Ange 

    Encore le chenal et le bastion de l'ange

    Montée au bastion de l'Ange

     

    celui de l’ange surplombe le port, les chalutiers y sont amarrées.

     

    Le Port 

    Nos amis

    La vieille ville depuis le bastion de l'ange

    Porte de la marine

     

    Tourné aussi vers la mer celui de St Sébastien nous dévoile plutôt la ville, les minarets, le phare Sidi Bouafi et en contrebas un cimetière.

     

    Le cimetière

     

    Celui de St Antoine nous permet encore de mieux découvrir la ville moderne.

    Redescendant dans la vieille ville nous admirerons une magnifique porte, un papi nous explique que c’est une confrérie, comme une mosquée et on y dit la prière. Un peu plus loin se dresse l’église de l’Assomption. 

     

    La porte 

    L'intérieur

    L'église de l'Assomption

     

    Un petit tour dans la rue principale bordée de petites échoppes pour atteindre la citerne Portugaise.

     

    La rue  principale de la vieille vill

     

    C’est toujours la même dame qui nous vend les billets et toujours le même papi qui nous sert de guide.

     

    Premières explications

     

    Cette vaste salle souterraine voûtée de 34m de côté servit probablement de salle d’armes avant d’être une réserve d’eau. Elle comporte six nefs et 25 piliers. Ce surprenant miroir confère à ce lieu une étrange atmosphère.

     

    Merveilleux reflets  

      

     

    Un petit tour dans le souk voisin où nos faisons quelques achats, des fruits d'abord

     

    Notre vendeur de fruits, les prix sont affichés... 

    Notre porteur ...  

    Le souk bigarré et coloré 

    Quelle adresse

    Voilà l’autre main

     

    avant de rentrer au camping après avoir siroté un bon thé à la menthe.Nous passons devant de beaux bâtiments.

     

    Le Théâtre

    la Poste

    La Banque du Maghreb

     

    Le soleil a disparu et le mercure commence à baisser même s'il fait encore bon nos polaires sont les bienvenues.

     

    30 janvier

     

    Ce matin il pleuviote, le soleil à disparu.

    Une pensée pour Jacqueline qui fête quelques printemps aujourd'hui.

    BON ANNIVERSAIRE JACQUELINE

    De Mohamédia à Agadir

    Après les services en route pour le complexe de Mazagan Beach Resort, une nouvelle station balnéaire version grand luxe, création unique, implantée sur un site d’exception.

     

    Ecrin de verdure

     

    C’est dans un écrin de verdure, lieu magique en lisière de forêt d’eucalyptus, en bordure d’une plage qui s’étire  à perte de vue devant l’immensité  de l’océan, que se niche ce complexe touristique gigantesque, avec spa, golf, piscines, casino, boite de nuit, bars, restaurants, grand hôtel et villas cosy. Voici un petit aperçu de ce que nous avons vu, de ces décors somptueux d’inspiration de l’architecture mauresque. Nous sommes émerveillés.

     

    L'entrée 

    L'entrée

    L'intérieur, une boutique 

    Deux touristes devant la boutique

     Allée du patio

    Une porte

     Chez Fauchon

    Un bar

    Un couloir

     

    Un petit arrêt à Marjane quelques courses et puis notre repas sur le parking.

    Le soleil est revenu il fait très très bon.

    La route côtière n’a plus de secret pour nous, Sidi Bouzid, se rapproche de plus en plus d’El Jadida, de belles villas égayent ce petit coin tranquille en cette saison. Moulay Abdellah à beaucoup changé, un front de mer qui ressemble à un billard encadré par de nombreux lampadaires. Quel changement depuis notre dernier passage. 

     

    Moulay Abdelah 

    Moulay Abdellah

     

    La côte est ourlée d'une belle frange blanche.

     

    Vers Jorf Lasfar

    Falaises vers le port de Jorf Lasfar

     

    Nous traversons une région horticole bordée d’une lagune et d’un cordon dunaire, les cultures descendent jusqu'à l'océan.

     

    Magnifique lagune

     Elle est vraiment super cette année 

    Les cultures

     

    Arrêt à Oualidia de petit havre paix lové au bord d’une lagune paradisiaque qui nous fait toujours rêver. Cette charmante station balnéaire dépourvue de camping nous permet cependant d’y stationner en toute tranquillité pour un prix modique, sans services. 

     

    La lagune d'Oualidia

    Oualidia

     

    Une petite balade, juste pour se dégourdir et s’imprégner de ce lieu agréable où le soleil décline doucement au dessus de l’océan. 

     

      

     

     

    31 janvier

     

    Le ciel est gris et bas, il a même plu un peu cette nuit. Nous pensions avoir du pain frais ce matin... Que Nenni !!! notre boulanger n'est pas venu. Ah ces Marocains !!! LOL .

    Oiseaux et mouettes volètent, tournoient ou se laissent porter par des ascendants , c'est le spectacle de la rue ce matin.

    Le soleil revient, un peu pâlichon par moment...

     

     

    La matinée se passe calmement, le café s’éternise, nous sommes bien à papoter en attendant l’heure du repas.

    Vers 13h, direction l’araignée gourmande, un repas comme d’habitude toujours bien servi. Nous nous délectons d’araignées ou de poissons frits, chacun ses goûts, arrosé d’un très bon Boulaouane. Auparavant on nous avait servi une assiette de crudités.

     

    Une entrée offerte  

    Ah les bonnes araignées

    Oh la belle friture

    Tarte à l'orange

     

    Tarte aux pommes

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tartes  à l’orange ou aux pommes en dessert, deux parts d’ailleurs.

    Un petit tour avec Carla puis nous tentons d’aller prendre le thé à L’Hippocampe, hélas il est fermé.

    Nous ne nous lassons pas de voir cette lagune qui se vide ou se remplit au gré de la marée,

     

    La lagune 

    La lagune

    Il picore...

     

    Puis un tour vers la plage et le petit port. Les barbecues fument sur la grève, les gens dégustent poissons grillés, moules ou huîtres.

     

      

     

    L’océan se déchaîne, de grandes gerbes d’eau jaillissent par dessus les rochers.

     

    Les barques de pêcheurs

    Barques et filets  

     

    Nous voilà en pleine action à l’Initiale, dommage le thé à la menthe n’est pas bon, ces messieurs apprécient le café.

     

    Thé et café

     

    Retour au bercail pour le rituel de fin de semaine…..  Chez Brigitte et Christian.

     

    01 février

     

    Grand ciel bleu et grand soleil ce matin... Une belle journée en perspective....Chers amis lecteurs on vous envoie un peu de soleil pour égayer votre journée. Nous ne sommes pas égoïste...nous partageons !!!

    D'abord ménage !!!!  pendant que nos amis dorment...chut on les entend ronfler H HI !!!

     

    Le pare brise doit être propre...

     

    Un  petit arrêt en ville pour l’achat de pain et d’une bouteille de gaz…D'abord l'attente.... le Mr est au téléphone. il s'excusera... N'oublions pas nous on à l'heure, eux ils ont le temps....

     

    L'attente

     

     Et direction le sud…

    L’océan rageur et tapageur déverse son écume bouillonnante tout le long du littoral.

     

    L'océan écumant 

     

    Les cultures dévalent la pente jusqu’à la plage.

     

    Les cultures 

    Encore des cultures

    Phare de beddouza

     

    A l’approche de Safi c’est une côte à falaise qui se profile à l’horizon.

     

    Côte à falaise

     

    Boudant la route côtière en mauvais état partons en direction de Sebt des Gzoula pour rejoindre la N1. Cettre bourgade est toujours très animée.

     

    Sebt de Gzoula 

    Sebt de Gzoula

     

    La nature est belle, verdoyante, avec les champs fraîchement labourés, elle nous offre un magnifique patchwork, une déclinaison de verts, de beiges et de marrons.

     

    La campagne est très verdoyante cette année

    Un petit village et sa mosquée

    Des couleurs chatoyantes

     

    Il fait beau, mais hélas il y a beaucoup de vent.

    Nous voilà ce soir à Kaouki beach, il devait y avoir un splendide coucher de soleil, l'horizon est encore rougeoyant et étincelant, mais le vent nous a découragés. 

    Ce soir c’est dimanche…. Alors on trinque !!!! Chez nous.

     

    C'est l'heure !!!

     

     

     

    02 février

     

    C’est encore le grand beau temps ce matin mais il fait un vent terrible et pas très chaud, d’ailleurs il nous a bercé toute la nuit.

     

    L'entrée du camping 

    Marabout de Sidi Kaouki 

     

    Notre route se dandine au milieu des arganiers et en bordure de l’océan jusqu’à la nationale 1. 

     

    Océan et arganiers 

    Vendeurs de miel et d'huile d'argan 

     

    Celle-ci est en assez bon état, parfois un peu « Orangina ». Les amandiers sont en fleurs et mêlent leur belle robe rose bonbon au feuillage argenté des oliviers.

    Après Onara nous bifurquerons sur une toute petite route pour descendre rapidement vers l’océan à la pointe d’Imsousane.

    Petite route étroite où il est parfois difficile de se croiser, cependant très peu de circulation, mais la vue est splendide et parfois plongeante

    .

    vue plongeante sur la côte 

    quelques falaises

     

    Nous prendrons un jeune homme qui faisait du stop jusqu’au village, il semble ravit car peu de véhicule, mais difficile de communiquer, il ne parlait pas très bien en français et nous encore moins en arabe.

    Les chèvres perchées sur les arganiers se laisseront prendre en photo, le berger aura sa petite récompense.

     

    Elles semblaient nous attendre !!!

     

    Ce petit port mérite un détour, il est agréable de s’y promener, surtout que nos amis ne connaissaient pas.

     

    La côte 

      

    Au port

      

      

    Le port dans son ensemble

     

    Nous mangerons  « marbré et daurade grillés » face au port au restau :

     

    Au restaurant 

    Marbré

    Daurade, difficile à différencier...

     

    Un petit intermède pour certains…leurs petits yeux se fermeront tout seul…. Pour une petite sieste bien méritée….

    Un petit arrêt à Tamri juste pour acheter des bananes.

     

    Les vendeurs de bananes font légion dans le village

     

    En route pour Terre D’océan où nous retrouverons avec beaucoup de plaisir Manu et Francis mais aussi nos amis Michel, Odile, Chantal, Christian et François. Ce soir n'avons pas vu Martine mais ce n'est que partie remise.

    Retrouvailles autour d’un apéro chez Odile, nous avons bien papoté et bien rit. Une soirée bien détendue qui c’est un peu éternisée pour notre plus grand plaisir.

    Demain sera un grand jour... Je ne vous en dis pas plus.


    9 commentaires
  • 03 février

     

    BON ANNIVERSAIRE MON CHERI

    Bon anniversaire à mon petit Paul, mais aussi à notre amie Valérie et notre cousin Daniel. Bien entendu il n’y a que le jour d’identique pour les années c’est autre chose !!!!

    Merci à tous ceux qui ont pensé à lui.

     

    Merci Barbel et Jack

     

    Matinée tranquille, nous changeons de place, Manu nous en a trouvé de mieux.

    Nous partons ensuite en ville se balader mais aussi fêter cet événement, comme il se doit.

    Il fait très bon, flâner sur la « croisette Marocaine », puis la Marina, est un vrai plaisir, elle offre un panorama complet sur la magnifique baie de sable fin où trônent chaises longues et parasols.

    Sur le front de mer

     

    Belle ville balnéaire elle n’a rien de marocain, beaucoup de monde mais surtout des européens. La douceur ici est celle du sable fin caressé par le soleil, c’est l’évasion et le farniente. Tout invite à la détente, à vivre un autre temps dans cette cité océane radieuse. Même si nous aimons y faire un tour, Agadir, n’est pas le Maroc.

     

    La Marina 

    La Marina 

    Port de plaisance

     

    Nous sommes donc le 3 février à 12h21 et il fait bien 28°. Et vous quel temps avez-vous ?

     

    Trois février

       Douze heures vingt et uneQuelques jours à Agadir

     

    Nous avons choisi le « Nil Bleu » pour déjeuner, avec nos amis. 

     

    Olives et beurre pour nous faire patienter

     

    Après un apéritif, le choix s’avère difficile. Calamars grillés et filet de St Pierre au roquefort. Tout sera excellent.

     

    Calamars grillés pour Paul

    Filet de St Pierre pour Brigitte, Christian et Huguette

     

    Le dessert saura aussi régaler nos papilles, chacun son choix…

     

    Fruits, nougat glacé et chantilly pour l'anniversaire 

    Nos serveurs chantant Joyeux anniversaire. 

    Pour Paul

    Profiteroles pour Christian

    Coupe de glace chantilly pour Brigitte

    Crêpes Suzette pour moi

     

    Pour digérer nous irons faire un tour au souk. Des couleurs, des odeurs et beaucoup de monde dans les allées. Nous n’avions besoin de rien, mais nous revenons les bras chargés.

     

    A l'entrée du souk El  Hag 

    Belles fraises et framboises

    Olives toujours bien rangées

     

    Devinez qui est devant les macarons ???

     

    C'est Christian, le gourmand... 

    Notre vendeur de fruits secs

    Suivez le guide...Notre tout opérator !!!

     

    Retour à Terre d’Océan et surprise le camp sauvage de Taghazout est enfin libéré, pas un seul camping-car ne peut y stationner, les entrées sont bouchées pas du remblai. C’est à mon avis une très bonne chose. Quel plaisir peut-on avoir à s’entasser ainsi, sans aucunes commodités ?

    Ce soir Harrira au camping. Nous n’avons pas bien faim mais allons manger notre soupe au restaurant. C’est bien suffisant après notre repas de ce midi.

     

    Harrira pour tous

     

    Mais, chut, il ne faut pas le dire, demain nous remettons çà.    A demain donc.

     

    04 février

     

    Le soleil est encore au rendez-vous, mais le vent aussi, il rafraichit tout de même l’atmosphère. Brigitte sur le vélo électrique.

     

    Pas très rassurée ma petite sœur....

     

    Réunion avec les amis pour l’apéro d’anniversaire.

     

     

    Oh les bisous !!!

    Pas de jaloux !!!! Hi Hi

     

    Manu se joindra à nous.

     

    Avec manu

     

    Des bons moments de convivialité devant le verre de l’amitié. Paul a eu son cadeau et Mario nous avait fait de succulentes pizzas. Merci à vous tous, les amis.

     

    IL manque encore Martine et Mario qui est au fourneau... 

    Il ne manque que le photographe ...

     

    Les petits feuilletés au formage et au jambon cuit dans le four cyclonique de Brigitte ont eu

    aussi du succès.

     

    Quelques mises en bouche

      

    Quelques jours à Agadir

     

    Vers 13h en piste pour un petit restau que nous ne connaissons pas :

    deux kilomètres après Atlantica Park de Imi Ouddar.

    L'océan est magnifique.

     

    L'océan prend des couleurs magnifiques 

    Nos amis ouvrent a marche !!!

     

    C’est au soleil, sur la terrasse que nous dégusterons un couscous divin et fort copieux.

     

    C'est la belle vie 

    Un plat pour quatre personnes

    Nous vous invitons !!!

     

    Christian et François y vont de leurs petites histoires, nous faisant rire aux éclats. Merci à nos amis stéphanois qui nous ont offert ce succulent repas.

    Un arrêt à Atlantica park pour voir Hichan le couturier qui doit passer demain et dire bonjour à Emerentine et Robx.

     

    Avec Emerentine 

    Toujours avec Emerentine

     

    Nous tenterons de voir Phile et Véro mais ils ne sont pas là, nous rencontrerons Pierrot, mais Christiane n’était pas là non plus. 

    Nous rentrons au camping ravi de notre journée. Le vent perdure.

     

    Paul a mis son beau tee-shirt.

     

     

    05 février

     

    Une journée cool !!!

    La matinée se passe tranquillement, corvée de lavage...café traditionnel, 

    dehors au soleil, papotage...

     

    En pleine action !!! 

    Même Carla se fait bronzer

     

    bricolage.....

     

    Paul "la bricole" 

    Sous l’œil du chef !!!

     

    L'heure tourne.... nous n'avons même plus la notion du temps .... nous devenons un peu marocain.

    Hicham le tapissier d'Atlantica Parc est venu faire son devis pour les sièges, marché conclu. Nous le retrouverons donc le 19 janvier au retour de notre périple avec nos amis Cathy et Isabelle.

    Premier repas dehors au soleil, un bonheur simple mais qui fait plaisir.

     

     

    Le repas mijote

    Il est l'heure de passer à table

    Premier repas dehors en camping

     

    Nous laissons nos amis et enfourchons nos vélos, direction Taghazout pour des photos du campement sauvage abandonné...

     

    Mais où sont donc les camping-caristes !!!

     

    Plus un seul camping-car n'y stationne, hors mis un ou deux sur le spot surfeurs. Les entrées ont été bouchées, tranchée plus remblai.

     

    C'est le désert 

    Une entrée bouchée

    Quel changement !!!

    Impossible de passer

     

    Hier on les  retrouvaient en masse chaises dehors, sur un des deux parkings vers la corniche d'Agadir. Quel plaisir peut on avoir à stationner ainsi. D'autres se trouvent sur le parking de Marjane.

    Nous poursuivrons notre petite balade jusqu'à Aourir pour changer un peu d'argent, le cours aujourd'hui était à 10,56.

    Ce soir apéro chez Chantal et François.

     

    06 février,

     

    Une belle journée qui va sans doute vous faire rêver question soleil et degrés....

    La matinée se passe tranquillement.. Brigitte écosse ses petits pois....

     

    An boulot Brigitte 

     

    Christian et Paul bricolent...

     

    Toujours à l'ouvrage..

    Cette fois c'est Christian la bricole..

     

    BON ANNIVERSAIRE ODILE

     

    Odile fête ses ---- printemps, nous allons donc lui souhaiter son anniversaire avec un petit cadeau improvisé...

    Nous serons donc invités à l'apéro à midi et quel apéro, champagne et foie gras sur pain d'épice avec confiture d'oignons, un vrai délice, œufs de lumps .....etc...

     

    C'est l'heure !!! 

    Odile est ravie du cadeau offert par Chantal et François 

    Une belle tablée...

     

    Parait qu'il a fallu attendre 67 ans pour voir Christian à la vaisselle.... événement à ne pas

    rater !!! 

    En plein boulot....

     

    Il vient picorer les miettes....

     

    il s'approche tout doucement 

     

    L'après midi sera reposante et bronzante.... sur les relax au soleil en tee-shirt à bretelle. Je pense que là en lisant ces mots vous rêvez....

    Ce soir nous invitons nos amis Martine et Michel avec Brigitte et Christian pour un nouvel apéro, papotage et rigolades au menu.

     

    on trinque...à l'amitié

     

    Notre soirée est troublée par un drôle d'individu des années 70. Nous avons encore bien rit....c'était Christian, le copain stéphanois déguisée pour la soirée au camping.

     

    L'intrus....qui fume le chichon !!!

     

     Effectivement nous sommes souvent au restaurant et ici les apéros se succèdent, mais il faut bien fêter les retrouvailles...où les événements marquants...

    Bonne soirée et à demain pour une nouvelle journée agréable.

     

    07 février

     

    Encore une belle journée ensoleillée mais bien plus fraiche, le vent  souffle légèrement. 

    Un petit tour du propriétaire !!!!

     

    L'entrée du camping Terre d'océan 

    La réception

    Le bloc sanitaire

    La piscine

    La vue sur l'océan

     

    Repas de midi au soleil, il fait très bon et ensuite nous voilà en pleine action....

     

    Les relax sont très appréciés

     

    Il y a des jours ainsi ou l'on aime se prélasser. Elle est pas belle la vie !!!!

    Ce soir encore apéro chez nos amis et voisins...

    Demain sera un autre jour. Bonne soirée à toutes et à tous et à demain.

     

    08 février

     

    Un lever tardif, il est parfois bon de traîner sous la couette.... Le voile léger et voluptueux qui nous enveloppait vient de se lever et le soleil nous inonde de ses doux rayons. La journée s'annonce sous les meilleurs hospices. 

    Nous avons décidé d'aller tester le "Daffy", restaurant situé 2, rue des orangers à Agadir.

    Nous embarquons tout le monde, Brigitte, Christian, Martine et Michel (allias Mario13 sur le forum). Paul est au volant et conduit tout ce petit monde souriant et sympathique.

    Le soleil est pâlichon et le vent se lève, il ne fait plus très chaud. 

    Nous trouvons rapidement le restaurant, le lieu est très agréable et le patron fort aimable. Il y a peu de monde sans doute le front de mer est-il plus apprécié.

     

    Une belle mosquée, rue des orangers

    Le Daffy

     

    Nous prenons le menu à 58 dh et oui un menu à 5,4€, vous avez bien lu, il n'y a pas d'erreur. Donc en entrée harrira ou salade marocaine, ensuite tajine ou couscous  ou encore brochettes frites et riz. Le choix sera rapide" moit moit" pour l'entrée,

     

    L'entrée

     

    puis cinq tajine de poulpe et les brochettes, ne cherchez pas pour qui, le plus difficile, vous avez deviné, c'est Christian bien entendu...

     

    Tajines et brochettes 

    Tajine de poulpe un délice

    Brochettes et frites très bonnes

     

    Tout est délicieux. Christian ne veut pas de riz en accompagnement, il n'aime que le riz au lait. Cette phrase a été repérée par le patron. Le dessert arrive orange à la cannelle et pour Monsieur dessert au choix, orange ou riz au lait. Il fût vite fait, il aura les deux. Délicate attention. Café et thé.

     

    Deux dessert pour Monsieur !!! 

     

    Un endroit à recommander, pour la qualité de repas, son prix mais encore l'accueil et la gentillesse du patron qui en plus à servi les dames en premier. Chose très rare au Maroc.

    Malgré une fraîcheur inhabituelle nous nous promènerons dans la vallée des oiseaux, agréable jardin avec de nombreux animaux où se promènent de nombreuses familles marocaines et quelques touristes.

     

    La vallée des oiseaux

    La fine équipe !!!

    On ne change pas ne équipe qui gagne

    Les gazelles

    des moufflons

     

    Un tour à Marjane, où de nombreux camping-cars squattent le terrain à côté. Taghazout c'est déplacé !!!!

    Pour clôturer cette agréable journée apéro, une occasion de plus de rigoler, il est vrai que ma "petite sœur" amuse souvent la galerie...

     

    Quelques jours à Agadir

     09 février

     

    Ce matin le ciel est plombé...mais il fait tout de même 14°. Verront nous le soleil aujourd'hui, là est la question.....

    Le soleil reviendra en après midi nous passerons de bons moments sur nos chaises..à ne rien faire, à se prélasser, .Paul a déjà rangé le relax. Il n'est ps en retard...nous ne partons demain qu'en fin de matinée.
    Il est vrai que nous n'avons pas la forme....hier nous avons eu froid, pas assez habillées, nos avons voulu faire les jeunettes... on le pays aujourd'hui.

    Nous avons l'agréable surprise de voir Fanfan et Albert quelques instants, la grippe à laissé quelques séquelles, mais ils ont retrouvé la forme. Nous les reverrons à notre retour.

    Au revoir à nos amis stéphanois car demain ils partent de bonne heure.

     

    Demain nous laissons nos amis, sniff sniff et allons à l'aéroport accueillir Cathy et Isabelle. Nous espérons leur faire découvrir le Maroc loin des sentiers battus.


    24 commentaires
  • 10 février

     

    Nous nous préparons, il fait grand beau mais nous avons le temps....Paul décide de faire laver son cc.... En attendant nous papotons au soleil.

    Nous allons à l'aéroport d'Agadir accueillir nos amies Cathy et Isabelle, pour quelques jours et tenterons de leur faire découvrir de beaux coins hors des sentiers battus. Le rythme risque d'être soutenu. Inch Allah.

    Nous ne levons le camp que vers midi, arrêt repas à un spot de surfeur, la vue depuis notre salle à manger est magnifique. C'est la grande baie de Taghazout qui s'offre à nous jusqu'au rocher du diable.

     

    La baie de Tagazout

     

    Ensuite nous montons jusq'au golf, perché sur la  colline, la vue y est imprenable. Pas mal le Club house...

     

    Une prtie du golf 

    Hôtel du golf pas encore terminé

    Club house 

    Autre partie du golf avec vue sur l'océan

    Terrasse du club house

     

    En quelques tours de roue nous voilà donc, avec un peu d'avance, à l'aéroport D'Agadir Al Massira.  Cela permettra à Paul d se reposer un peu car il n'est pas très bien.  Nos amis ne sont pas égoïstes, il ont même partagé leur grippe.....

     

     

    Nos amies sont arrivées comme prévu, nous avons décidé d'aller ce soir à Taroudant, nous sommes installés près des remparts, demain visiterons la ville qui s'est embellie depuis notre dernier passage.

    Ce soir, exceptionnellement apéro de bienvenue, rosé pamplemousse.

     

    Apéro de bienvenue

     

     

    11 février

     

    La nuit sera réparatrice pour tout le monde. 

    Grande balade dans Taroudant, la petite Marrakech, capitale du Souss, avec ses beaux remparts et ses souks superbement achalandés, remparts en pisé, ornés de belles tours carrées. En excellents état forcent au respect....

     

    Les remparts de Taroudant 

    Avec nos amies

    Une belle place de Taroudant

     

    Nous déambulerons en compagnie d'un charmant Monsieur, dans la pénombre des souks, souks berbères ou arabes, puis dans ces petites rues sombres où nous ne nous serions pas aventurés, ces rues qui cachent les trésors cachés, ces artisans qui travaillent comme au siècle dernier.

     

    A l'intérieur des remparts 

    Un herboriste

    Flânez avec nous dans le souk

    Avec notre marocain de rencontre

    Dans une belle boutique

    Le tourneur sur bois fabriquant les manches de brochettes

    Magasin de produit à base d'argan

    Une nouvelle employée !!!!

    Le menuisier

    Les pattes vont passer au four avant d'être mangées

    Voilà le four

    Deux forgerons

    Le bijoutier

    De la laine pour Brigitte....

     

    Pour terminer seuls au Palais Salam, une légende au cœur de Taroudant, un petit air d'exotisme, dans le jardin au bord bord de la piscine en sirotant un jus d'orange.

     

    Confortablement installés 

     

    Un petit endroit paradisiaque avec ses belles chambres, ses beaux salons et ses jardins de bananiers.

     

    Palais Salam 

    Les jardins

    Les jardins 

    Une fleur de bananier

    Une entrée de chambre

    Encore un jardin

    Un salon

     

    En route pour Taliouine, route qui se faufile d'abord dans les grandes propriétés plantées d'agrumes ou d'oliviers, ensuite au milieu des collines piquetés de beaux arganiers. Plusieurs déviations réduisent notre vitesse.

     

    Au milieu des arganiers 

    Un arganier

    Les noix d'argan

     

    Nous sommes attendus chez nos amis Choukri, le portail est déjà ouvert et nous stationnons, comme d'habitude dans leur cour. Aziz ne tarde pas à venir nous souhaiter la bienvenue et nous accompagner au salon où ses dames sont entrain de goûter. Rien ne manque, nous nus attablons donc, la femme du Caïd est là. Après  les gâteaux et le thé, vient l'heure du café, des crêpes des mille trous, avec amlou, confiture, miel, huile d'olive. Pour nous le reps est fait...

     

    Chez nos amis

    Une table bien garnie, des amis qui savent recevoir.

     

    Mais nos amis se remettent à table vers 22h ou 23h pour un tajine ou une couscous... Nous resterons sur une tisane.....

    Une petite balade en ville, balade digestive, malgré l'heure tardive, retour par le bord de l'oued où les amandiers sont en fleurs.

     

    La mairie de Taliouine

     

    Toc toc, Aziz, avec sa gentillesse habituelle vient nous demander si nos avons besoin de quelque chose....

     

    12 février

     

     

    Nuit paisible chez les Choukri…

    IL fait grand beau, pas le moindre souffle ne vient troubler notre quiétude. Nous allons faire une balade vers le souk ? A pas incertains nous traversons l’oued sur des sac de sable, voilà un pont improvisé !!!

     

    Doucement mais sûrement !!!

    amandiers en fleurs 

    Taliouine au bord de l'oued

    Amandiers en fleurs

     

    Les vielles casbahs délabrées, plantées sur la montagne, semblent veiller sur la petite ville encore assoupie.

     

    Vieille casbah rive gauche 

    Vieille casbah rive droite

    IIsabelle et Cathy

    Des vestiges

     

    La belle bâtisse altière de la casbah attenante à la maison d’hôte a encore fière allure. Les amandiers en fleur donnent un cachet particulier à ces panoramas superbes sur fond de plissements uniques dans cette région.

     

    Casbah du Galoui

    La casbah du Glaoui 

    Avec nos amies

    Avec nos amies

     

    Un petit tour par la coopérative Sultana du safran où nous apprendrons tout sur cette épice, l’or rouge Taliouine.

    Retour chez nos amis après avoir vu Zakkaria à la mairie et fait quelques courses en ville.

    Toute la famille nous accueille, nous verrons furtivement Aïcha, la femme d’Aziz.

    C’est l’heure du repas et comme d’habitude, seul Zakkaria mange avec nous et Aziz nous sert.

    Au menu, salade marocaine, tajine de poulet aux olives et œufs durs. Un vrai délice. Fruits en dessert, café et petits gâteaux.

     

    Tajine poulet olives frites 

    Avec nos amies

    Zakkaria

    Aziz

     

    Il est l’heure de partir, c’est à regret que nous laissons nous amis, mais devons continuer notre périple, nos amies auvergnates ont encore plein de chose à découvrir….

    La sortie de la cour s’avère difficile…. La marche est haute…. Et le pot d’échappement…. Prend un malaise…..

    Voilà notre Paul la bricole, comme dit Brigitte en tenu de mécanicien…. Un support est tordu… Paul démonte, Aziz enfourche sa mobylette et en dix minutes tout est OK, même l’entrée à été modifiée.

     

    Montée ver les plateau 

     

    Notre route court sur un plateau désertique et coloré, parfois quelques champs fraichement labourés ou cultivés surgissent, des amandiers en fleurs égayent notre passage.

     

    Sur le plateau

     

    Le djebel Siroua se profile à notre gauche alors que l’Atlas étincelle dans le lointain. Les paysages sont magnifiques, lunaires à l’approche de Ouarzazate.

     

    Djebel Siroua sur fond d'Altas enneigé 

    Descente vers Ouarzazate

    Encore l'atlas enneigé

    On ne se lasse pas...

    Ah le beau village

     

    La petite route pour Aït Ben Haddou est en piteux état, descendre sur le bas côté, fortement rongé, est une obligation.

    Bien qu’un peu tard la vue sur la casbah est splendide. Demain sera un autre jour…

     

    Avec nos amies

     

    Installation au camping Zaytoune. Pas terrible….mais on fera avec. L’électricité n’’est que de passage….. furtive, voire inexistante, elle finira par être stabilisée.

     

    13 février

     

    Ce matin il fait grand beau, pas de vent, donc visite du ksar Aït Ben Haddou, cet habitat traditionnel pré-saharien, bâtiment de terre entouré de murailles.

     

    Vue depuis le camping 

    Depuis le camping

     

    Au pied de la vallée de l'Ounila, adossé à la colline, surplombant l'oued Maled, cet ensemble architectural jouit d'un magnifique panorama.

     

    Ksar Aït Ben Haddou

     

    Sur des sacs remplis de sable ou sur des grands blocs de pierre que nous franchirons l'oued, encore fort en eau.

     

    La traversée de l'oued 

    Aït ben Haddou

     

    Dans ce dédale de ruelles pentues, parfois couvertes habitent encore quelques familles, moyennant quelques dirham nous pourrons en visiter une.

     

      

    Sur la terrasse de la maison visitée

    C'était  jour de lessive

     

    Maisons parfois modestes, alors que d'autres plus cossues, présentent des tours d'angle décorées, au somment trône un grenier en ruine.

     

    le grenier 

    La vue depuis le greier

     

    Groupement compact et suspendu possédant deux portes d'entrée.

     

    Le village t le pont vers le ksar 

    Le café panoramique du ksar

    Un passage couvert

      

     

    La visite est agréable, il fait bon déambuler au gré de nos envies dans ce labyrinthe fait de petites échoppes.

     

    Un beau chargement

     

    En route pour Ouarzazate, la porte du grand sud, dans ce décor désertique pour un arrêt aux studios de cinéma afin que nos amis puissent visiter.

     

    Les studios italiens

     

    Pendant ce temps je peux préparer le repas, reps pris dans le camping-car, car il ne fait pas très chaud.

     

    Entrée de ouarzazate 

     

    Inlassablement nous poursuivons notre route vers l'est et avalons les kilomètres, notre deuxième but de la journée étant la vallée et les gorges du Dadés.

     

    Juste après Ouarzazate 

    Les fameux rochers de Skoura

     

    Le temps se gâte, la pluie fait son apparition, apparition parfois furtive, parfois plus persistante. Les bouleaux n'ont ps encore revêtu leur frêle tenue printanière ils exhibent leur squelettes blanchâtres.

    L'oued se déroule doucement depuis les hauts plateau et serpente au milieu des cultures et des arbres, les habitations se confondent avec l'environnent. Les premières casbahs font leur apparition.

     

    Première casbah 

    En remontant la vallée

    Une autre casbah

     

    Les paysages sont fabuleux même si le temps n'est pas au top, un peu de pluie, quelques nuages et du soleil. Mais malgré tout c'est féerique et on ne se lasse pas de revoir cette harmonie entre la nature et les constructions, cette vaste étendue rougeoyante empreinte de mystère et de mélancolie, ces pitons rocheux "doigts de singes", curiosité stupéfiante même sous la pluie et devant un arc en ciel.

     

    doigts de singe 

    doigts de singe

    Un bel arc en ciel

      

     

    Nous poursuivrons par les gorges étroites, ce canyon pittoresque, le défilé d'imdiazen, avec cette route montante en lacets serrés qui ménage quelques points de vue.

     

    Le canyon 

    Oh quelle route !! 

    dernier défilé

     

    Il fait froid, il y a même de la neige sur le bas côté ou dans les jardinets et bien entendu sur les hauteurs environnantes.

    Nous redescendrons donc au camping Tamlate   à mi vallée, sur une belle plateforme face aux doigts de singes.

     

    Notre camping

     

    14 février

     

    Bien que le mercure ne dépasse pas le 3° et oui, vous avez bien lu...il y a un soleil radieux, un vue extraordinaire. Dès que l'on met le nez dehors le mercure remonte et il fait très bon, presque incroyable, mais la neige n'est pas loin.

     

    La neige n'est pas loin !!!!

     

    Voici l'intérieur de l'auberge et la vue sur la vallée.

     

    l'intérieur de l'auberge

    la vue sur la vallée depuis la terrasse

    Vue sur la vallée

     

    Donc la vallée de Dadés nous présente maintenant son côté pile, les vues sont différentes mais tout aussi belles.

     

    En redescendant...

     Toujours en descendant

    La neige est bien présente

    toujours de la neige sur les hauteurs

     

    Boulmane de Dadés surplombe la vallée.

     

    l'oued Dadés à Boulmane

    Boulmane

      

    Les cimes de l'Atlas enneigé

    les lavandières

     

    Un petit arrêt courses à Tenhérir, mandarines à 4dh le kiko, donc même pas 0,40€ et je peux même vous dire quelles sont délictueuses. Pour le reste, deux choux fleurs, un kilo de carottes, un kilo de salade, un kilo d'oranges, le tout 31dh, ici on ne demande même pas le prix des légumes, on choisit, on fait peser et on paye...

    Dès lors notre route change de cap, cap nord vers la vallée du Todra. Une plateforme nous permet un rapide coup d’œil, dur la palmeraie, les jardins et les vieux ksour en ruines. des paysages fabuleux. A chaque fois je toujours autant émerveillée.

     

    Tenherir

    Les vieux ksour

    Tenherir

    Palmeraie à entrée du Todra

     

    Nous voilà au grand défilé de Todra avec ses immenses falaises vertigineuses de plus de trois cents mètres de haut. Un décor exceptionnel et des paysages époustouflants. Hélas peu de monde, peu de touristes. Le Maroc souffre.

     

    Le canyon 

    Les hautes falaises

    Avec nos amies

    Avec nos amies

     

    C'est dans ce décor magique que nous prendrons notre repas de midi, en toute quiétude.

     

     

    La vallée court toujours au milieu de ce décor un peu surnaturel aux couleurs ocre et rouges. L'oued capricieux à rogné le goudron lors des dernières pluies fort violentes et dévastatrices. Il semble maintenant paisible et roule un mince filet d'eau.

     

    des paysages toujours grandioses

    Ces dames rentrent au bercail leur âne lourdement chargé

    Cette petite dam à moins ce chance c'est elle qui porte un lourd fardeau

     

    Puis atteignons Tamtattouche, ce village berbère tapi sur le plateau, minéral et désertique mais grandiose.

    Nous continuons, au milieu de nulle  part, dans cette atmosphère de bout du monde, parsemée seulement de quelques villages qui se fondent dans ce paysage. La vie y semble dure sur ce plateau battu par le vent et écrasé par le soleil.

     

    Vers Assoul 

    Assoul et ses aires de battages

     

    Dès Amellgo nous changeons de cap, direction Goulmima par les gorges du Ghéris. Nous prenons un berger pour le conduire quelques kilomètres plus loin. Impossible de converser mais il semble ravi de ne pas faire ce chemin à pied.

    La route parfois un peu dégradés aux passages des gués se poursuit dans les belles gorges de Ghéris pour arriver finalement à la civilisation intense de Goulmima, où nous sommes déviés pour aller au camping, il y a un festival..

     

    Un passage de l oued Ghéris

     

    Nous voilà donc chez Michèle, toujours le même accueil fort sympathiques. Il y a quelques camping-cars, mais il n'est pas complet. Fati vient nous sauter au cou.

     

     

    15 février

     

    Il fait un temps magnifique, pas le moindre souffle vient agiter les tamaris. Un vrai plaisir. Ce matin nous avons eu nos crêpes, une nouveauté. Merci Michèle et merci Fati.

    La matinée s'écoule doucement, un peu de repos ne fait pas de mal et en plus nous mettons les pieds sous la table.... Nos amies partagent cette ambiance.... assises sur des relax au bord de la piscine. il fait presque trop chaud, nous recherchons l'ombre....

     

    La piscine

    Avec nos amies

     

    Repas dehors au soleil avec un poulet au citron excellent, Merci Fatti.

     

    Sur la terrasse au restau

    Tajine de poulet aux citrons confits (portion par personne)

     

    Cet après midi Youssef nous promène dans la palmeraie et nous fait visiter le ksar. Que du bonheur.

     

    Dans la palmeraie 

     toujours dans la palmeraie

    Activité dans la palmeraie..

    Une fleur mâle va éclore... 

     

    L'entrée du Ksar et balade dans le labyrinthe au gré des ruelles couvertes au pas, sombres ou légèrement éclairées par un puits de lumière.

     

    L'entrée principale du ksar 

    Youssef nous donne quelques explications.

    La serrure de la port d'entrée 

     

    Le ksar a été rénové

     

     

    Voilà le cordonnier du ksar

     

    Des passages dans la pénombre....

     

    Passages difficiles 

    Un autre

     

     Visite d'une maison traditionnelle à plusieurs étages et avec deux terrasses qui permettent de dominer les autres maisons du ksar. 

     

    La porte d'entrée et ses serrures 

    Au rez de chaussée, l'étable

    La pièce à vivre à l'étage

    La cuisine

    Le four

    La terrasse

     

    Thé huile et pain offert par notre guide chez lui. Demain avant de partir nous devons aller le voir, son épouse nous fait une pizza berbère.

     

    Youssef nous sert le thé 

    Miam !!! pain et huile d'olive, comme de vrais marocainsx

     

    Ce soir, comme toute les fins de semaine apéro avec nos amies.

     

    16 février

     

     

    Encore une très belle journée, on ne se presse pas ce matin, nous avons rendez-vous à 10 h avec Youssef, sa femme nous prépare une pizza berbère. 

    Puis en route pour Agdz, c'est une journée de liaison. 

    Des paysages désertiques à perte de vue, paysages lunaires, parfois verdoyants et colorés, comme on ne l'a jamais vu. Les grosses pluies de novembre y sont sans doute pour quelque choses.

     

    Des paysages désertiques  

    Une mini osais

    Un beau buisson fleuri

     

    Nos amis à quatre patte ont de quoi manger cette année...

     

    Tranquillement ils paissent 

      

     

    Nous retrouvons la vallée du Draa et ses stands de dattes

    .

    L'oued Draa 

    Vendeurs de dattes

     

    Le Draa dessine une une bande fertile verdoyante au milieu de la hamada, un véritable ruban de palmiers et de vergers.

     

    Oasis du Deaa avant Agsz 

    En remontant le cors du Draa jusqu'à Agdz

    Casbah de

     

    Arrivée à Agdz, installation au camping de la palmeraie.

     

    Agdz

     

    Puis grande balade dans cette agréable palmeraie bordée par l'oued Draa et dominée par la crête de Djebel Kissane. Des moments agréables ou seuls le piaillement de oiseaux ou le bruissement des feuilles agitées par la brise viennent troubler notre.

     

    Palmeraie et Djebel Kissane 

    Trois gazelles

    Djebel Kissane

    Cime du Djebel Kissane

    Dans la palmeraie

    Amandiers en fleurs

    sepuis la casbah des arts

     

    A retour visite de la casbah des arts, d'agréables patios et de belles chambres.

     

     

     17 février

     

    Il fait grand beau mais la météo nationale annonce de forts vents et peut être de la pluie, Gaëlle prévient donc tout le monde. 

    Alors partons ou visitons la casbah ?? Cruel dilème ??

     

    La casbah Ali depuis la terrasse su restau du camping

     

    Finalement nous ferons la visite, visite  de la casbah bicentenaire du Caïd Ali, occupée et entretenue par ses descendants. Visite fort intéressante, retraçant la vie de la casbah autrefois.

     

    La casbah 

    Le Riad

    Une chambre

    Son plafond

    Entrée partie habitation

    Cour intérieure

    Chaque porte donne sur une chambre

    Un décor

    Vue sur la palmeraie par le moucharabieh

    Voir sans être vu

    La terrasse

    Le bureau du Caïd Ali

    Subjugué par la beauté du lieu on oublie le motif de sa visite...

    Depuis la terrasse la casbah de l'art

    Vue sur la palmeraie et le Djebel Kissane 

     

    Auparavant Gaëlle nous parle de la palmeraie, de la culture à trois étages et de la pollinisation des palmiers dattiers.

    Nous partirons donc après un repas rapide et frugal. En effet ce soir voulons être à Taroudant, nos amies sont sur le point de reprendre l'avion, retour jeudi prochain bonne heure.

    Cette après midi journée de liaison, nous avons fait plus de 280kms, la route fût un peut longue mais surtout chaotique avec de nombreuses déviations en piste.

     

     

    18 février

     

    Dernière journée avec nos amies, balade sur le front de mer à Agadir, Agadir, il n'y a rien à dir' !!!!

     

    Sure le front de mer

    Près de la marina

    La marina

    Avec nos amies

    La marina

     

    Repas offert par nos amies au Nil Bleu, repas que nous avons, comme d'habitude apprécié.

     

    Au Nil bleu

     

    Recherche d'une bonne pâtisserie pour acheter de bons petits gâteaux marocains, certains vont arriver en France.

     

    En ville

     

    Petit tour en camping-car pour survoler le port de commerce et de pêche avant de nous installer sur le parking de l'aéroport.

     

    Demain matin bonne heure c'est le départ....

     

     

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique