•  

    Un super Noël dans le cocon familial et quelques jours dans les neiges du Jura, entre amis, au premier de l'an, nous ont permis de nous ressourcer.

    Après trois semaines passées dans notre belle France nous voilà de retour en terre Africaine à la recherche du soleil et de nouvelles rencontres.

    Nous venons d'avoir une mauvaise nouvelle, nos amis Barbel et Jack ne viendront pas au Maroc cette année pour des raisons familiales. Dommage  nous aurions fait quelques belles sorties ensemble car nos routes se seraient forcément croisées.

    Par contre d'autres amis se joindront à nous vers la mi janvier. Nous attendrons donc Paulette et Jean dans les environs d'Agadir avant d'entamer la descente de la côte Atlantique. Inch Allah. 

    Après cette bonne nouvelle, une autre vient d'arriver. Notre amie Belge, Gudrun va venir nous Le retourretrouver pour une semaine dans ce fabuleux pays. Sa Fille, France  participe, encore cette année, au rallye de Gazelles. C'est donc avec un réel plaisir que nous l'accueillerons et nul doute qu'en supporters assidus nous suivrons son parcours avec un grand intérêt.  France court sur Amarok  de chez Volkswagen.

    France nous serons là.... Et nous tiendrons les dates.

     

    Le retour 

     

    Ce 7 janvier nous voici en terre marocaine après un vol de trois heures et demi.

    Décollage à Lyon St Exupéry 

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Nous survolons notre village

     

    Le retour

     

    Les Alpes.

     

    Le retour

     

    Un lac espagnol

     

    Le retour

     

    Le Maroc, peu avant l'atterrissage.

     

    Le retour

     

    Nos amis Fanfan et Albert ont eu la gentillesse de venir nous chercher à l'aéroport. Nous retrouvons avec plaisir le camping de terre d'Océan, Manu et son équipe ainsi qu'Odile et Christian. 

    Le soleil a rapidement disparu empourprant la côte, la nuit lui emboitant le pas rapidement. Pas envie de cuisiner ce soir, Manu nous fait préparer un tajine de Kefftas et une assiette de frites. Cela nous convient très bien. Nous invitons nos amis et après avoir siroté bière et jus d'orange nous nous installons pour le repas. Nos hommes ne résisterons devant la glace qui leur est proposé. 

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Nous papotons et les rires fusent. Après le café et le thé, gracieusement offert, les chocolats sont les bienvenus.  Nous nous séparons, mais ce n'est qu'un au  revoir, nous nous reverrons certainement.

     

     

    08 janvier

     

     

    Le vent à soufflé toute la nuit, l’océan était déchaîné. Grondant et rugissant il roulait encore de grosses vagues écumantes. Mais vraisemblablement, rien à voir avec les jours précédents, une radio marocaine, ce matin, parlait d’un mini tsunami. Apparemment beaucoup de dégâts, deux camping-cars se sont trouvés en mauvaise posture et de nombreuses barques de pécheurs ont été endommagées. 

    Nous rejoignons les douanes à Agadir afin de récupérer carte grise et clé du véhicule, une simple formalité fort rapide pour une fois. 

    Il fait un temps magnifique, un soleil de plomb et les « hirondelles » sont bien là. 

    De nombreux camping-car stationnent, comme nous, sur le parking de Marjane. Après quelques courses direction le front de mer pour aller au restau. 

    Nous avons décidé de manger chez « le Flore », il ne semble plus tenu par des Français, mais il est resté fidèle à lui-même. Très bon repas, mais plus cher bien entendu. Je vous le laisse devinez  en image. 

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Petite balade digestive en amoureux vers la Marina. Il fait relativement chaud. Voyez plutôt !!!! 

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Voilà la température sur la corniche, au soleil. 

     

    Le retour

     

    On a pu voir ceci sur la corniche...

     

    Le retour

     

    Nous irons ensuite au souk pour faire un tour, nous aimons y flâner de temps ne temps et y acheter nos légumes. Ils sont toujours aussi beaux et peu chers. 

    Retour à Terre d’Océan et installation en front de rivage d’où nous dominons toute la baie. Papotage avec nos anciens voisins qui ont pris de belles couleurs dorées, preuve que le temps a été magnifique durant notre absence.

     

     

    10 janvier

      

     

    Le vent s’est encore invité cette nuit sans crier gare, nous secouant lamentablement. Il se poursuivra toute la journée, le soleil sera généreux et le mercure atteindra allègrement 30°. 

    Aujourd’hui est un jour rangement, lessives, ménage… Les rafales sont si importantes que notre petite machine à laver est tombée de son piédestal,  sans trop de dégât fort heureusement. Mais inutile de vous dire, pas besoin d’essoreuse en un rien de temps le linge fût sec. 

    Ainsi se passe la matinée tranquillement en papotant et revoyant les connaissances. Apéritif chez Evelyne et Jean Pierre à qui nous présenter nos vœux. La plupart des camping-caristes sont à l’intérieur tant le vent persiste. 

    Repas de midi dans notre petit cube blanc, tout s’envole… 

    Pour la première fois j’ai assisté à une dispute entre camping-caristes, vous ne devinerez jamais pourquoi. Tout bêtement parce qu’un Monsieur est venu prendre une pierre sur un terrain voisin. Les mots « gentils » ont fusé, à ma grande stupéfaction. Ils n’étaient que trois contre lui dont deux Allemands. Incroyable il n’y a pas d’autre mot. En discutant avec nos amis de la Loire ce n’est pas la seule querelle, il y en a eu deux autres en notre absence. Inadmissible de voir ces choses là, on se croirait à l’école maternelle. Parait que cela arrive souvent au camping d’Agadir, le gardien appelle la police à chaque fois. J’avoue que j’ai parfois honte d’être camping-cariste. 

    Un début d’après midi cool puis une petite balade « tranquillou » jusqu’à la plage.

    Comme vous pouvez le constater le camping est bien rempli.

     

    Le retour

     

    Il se promène doucement sur la plage, les pieds dans l'eau en attendant le touriste qui voudra bien le monter....

     

    Le retour

     

    L’océan roule encore de belles vagues écumantes et les surfeurs s’en donne à cœur joie. Il y a encore quelques traces de dégâts de jours derniers.

     

    Le retour 

     

    C’est au soleil, dans petit bar en bordure de plage, que nous siroterons un bon jus d’orange.

     Il attend son tour pour aller à la plage....

     

    Le retour

     

    Nous rentrons vers 18 h, papotage par ci, papotage par là et après la douche direction le restau, une bonne Harrira nous attend.

     

     

    09 Janvier

      

     

    Le vent a cessé cette nuit mais le voilà à nouveau bien présent durant cette matinée. Pas grand-chose de spécial, quelques saines occupations de camping-caristes, quelques papotages et un peu d’internet…. 

    Le soleil est voilé, le vent a ralenti sa course nous pourrons manger dehors face à l’océan qui reste calme. 

    Malgré le temps incertain, chaussures de randos aux pieds nous partirons à l’aventure sur les hauteurs voisines de camping.

     

    Le retour

     

    En prenant de la hauteur...

     

    Le retour

     

    Toujours plus haut...

     

    Le retour

     

    Nous cheminons plus ou moins à vue parmi des épineux récalcitrants.

     

    Le retour

     

    Suivons les crêtes avec vue sur le camping et de l’autre côté la baie après Agadir. Le ciel est si chargé qu’il se confond avec l’océan dans un gris infini. 

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Après une heure de marche nous voilà sur le plateau parsemés de petits douars d’où émergent quelques petites mosquées.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le ciel se fait plus menaçant et quelques gouttes éparses ne tardent pas à tomber. Passons entre quelques maisons, les chiens jappent méchamment, un dame nous salue.

     

    Le retour

     

    Nous activons les pas car la pluie se fait plus dense. Nous sommes au bord de la falaise, un grand chaos avec des petites grottes c’est dans l’une d’entre elles que nous nous mettrons quelques instants à l’abri avant de dévaler la pente rapidement. Ces immenses roches prennent des formes étranges et l’on peut laisser aller son imagination.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Là, un crocodile, gueule béante à failli nous avaler...

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    La pluie cesse et nous retrouvons un large chemin jeepable qui nous conduit à nouveau à Terre d’Océan. 

    Un peu plus tard dans la soirée la pluie s’intensifie pour ne durer que quelques heures. 

    Soirée conviviale autour d’un apéro avec Evelyne et Jean Pierre. Nous avons tant bavardé que j’ai oubli d’immortaliser ces bons moments passés ensemble.

    Nos amis sont déjà dans le bas de l'Espagne, ils seront sans doute là lundi soir. Nous allons leur laisser le temps de souffler avant de repartir pour le sud en leur compagnie.

     

    11 Janvier

     

    Le soleil est revenu, nous avons quelques degrés en moins mais c’est très raisonnable. Direction Agadir.

    Taghazout, paradis de surfeurs est toujours très animé.

     

    Le retour

     

    Le Port d'Agadir.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Nous avons décidé de retourner à la Médina Coco Polizzi, après avoir fait les photos à Aourir en vue d’une éventuelle prolongation, nous y avons retrouvé Pierrot, pour la même cause.

    Facile à trouver, après les explications d'Evelyne, cette nouvelle médina construite en 1992 par l’artiste Italien Coco Polizzi passionné d’architecture. Située au milieu de la forêt d’eucalyptus et des quelques dunes de sable, ce projet architectural est un mélange d’influences étrangères aux formes asymétriques.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour 

     

    Quelques artisans évoluent dans ce lieu qui semble quand même déserté par le touriste. En effet il y a peu de monde, il faut savoir que si l’on y mange l’entrée est gratuite. Nous mangerons donc au seul restaurant que nous avons trouvé, « la Médina d’Agadir », installé dehors au soleil mais il manque quelques degrés.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Sur le parking de Marjane avons bavardé avec la patron du camping Bakanou où nous devons nous arrêter en descendant.

    Le rocher du diable. 

     

    Le retour

     

    Comme tous les samedis ou presque apéritif en amoureux suivi d’un dessert très agréable : fraise et framboise achetés au camping. C’était succulent. Il faut parfois peu de choses pour se faire plaisir.

     

    Le retour 

     

     UNE PETITE PARENTHESE......

    Voici ce qui est arrivé à un camping-cariste faisant du sauvage près de l'océan et ayant négligé les conseils donnes par les pêcheurs du coin, lors de la forte houle qui a précédé notre retour.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Voilà sa voiture..

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Voilà les barques des pêcheurs.

     

    Le retour

     

     Et une magnifique photo de nos amis Christian et Odile (Les couramiauds)

     

    Le retour

     

     

    12 Janvier

     

      

    Le soleil est bien présent, les températures oscillent entre 15 et 24 degrés. 

    Une matinée calme durant laquelle la petite machine à laver tourne à plein rendement. Vu le temps le linge séchera rapidement y compris les draps. 

    Apéro vers 12h chez nos voisins du 33  avec leurs amis, un apéritif bien copieux. Les papotages vont bon train…. 

    Mais c’est dimanche et ici c’est le jour du couscous. Nous nous donc vers le restau et nous nous installerons avec Odile et Christian, leur sœur et beau frère et leurs amis, une belle tablée de six couples. Inutile de vous dire que les discussions vont bon train et les rires fusent. Encore de bons moments de convivialité devant un excellent et copieux couscous arrosé de rouge et de rosé. Pour le désert la plupart commanderons une crêpe nature, au sucre ou au chocolat pour les plus gourmands. Pour conclure un thé ou un café offert par Manu. Comme si nous n’avions pas assez manger les amis nous offrent d’excellents gâteaux Marocains et ensuite quelques cerises à l’eau de vie.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour 

     

    Comme vous le voyez les retraités ne s’ennuient jamais.

    Encore de très bons moments de convivialité, échange et partage.

     

     

    13 Janvier,

      

     

    Encore une belle journée ensoleillée, un peu frisquet matin et soir… 

    Nous avons eu le plaisir de rencontrer notre peintre favori Abdel Elfani de passage au camping. Nous avons donc eu des nouvelles de toute la famille, la plus jeune de ses filles est marié en Turquie et dans quatre mois il doit être grand père. Ses peintures sur camping-car ou parabole sont magnifiques. Eventuellement je peux peux vous donner ses coordonnées par mail. Voici quelques des petits tableaux qu'il fait aussi. La concurrence est rude.

     

    Le retour 

     

    Une matinée cool. Certain répare... d'autre se promène appareil photo en main.... 

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    En plus on ne change pas une équipe qui gagne…. Nous voilà donc tous attablés pour un apéro avec Odile et Christian, Chantal et François et leurs amis, je n’ai pas retenu tous les noms, donc tous les couples d’hier au couscous. Chacun a amené quelque chose et nous voilà partis pour une heure et demie de papotage, d’échange et rigolade. C’est toujours agréable de se retrouver ainsi pour ces moments de convivialité.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour 

     

    Un repas léger au soleil après tout cela, et en route pour Agadir. 

    Nous retrouverons avec beaucoup de plaisir nos amis Paulette et Jean. Depuis le 8 janvier ils enchaînent les grandes étapes pour venir nous retrouver, pas loin 2900 kms au compteur. Merci à eux. 

    Demain sera un jour de repos pour tout le monde, mais sans conduite, surtout pour Jean. Après Agadir nous ferons des sauts de puces pour commencer notre descente. 

    Installation au camping pas loin de chez nous et il faut bien entendu les accueillir comme il se doit. Donc apéro encore ce soir en leur compagnie. Test du routeur. Bon nous étions côte à côte mais tout à bien fonctionné, nous étudierons demain en mettant de la distance. A suivre…. Merci tout de même à François. Il se reconnaîtra sans doute s’il lit ces quelques lignes.

     

     

    14 Janvier 

     

    Il fait encore très beau, mais assez frais ce matin. 

    On traîne, on se prélasse on fait encore tourner la machine à laver. Notre amie en profite pour l’utiliser. 

    Café chez eux ce matin. 

    A midi encore un apéro avec nos voisins Nicole et Charles, Josiane et Gérard et bien entendu nos amis. Les papotages vont encore bon train. 

     

    Le retour

     

    Le retour 

     

    Repas au soleil il fait très bon.

    Les petites bestioles viennent grignoter du pain... 

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour 

     

    Vers 15 h, heure locale nous irons tous les quatre faire une grande balade sur le plateau en passant par le grand chaos rocheux et ses cavernes.

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour

     

    Le retour 

     

    Sur le plateau quelques habitations.

     

    Le retour

     

    Descente par les crêtes avec vue sur la côte et le camping.

     

    Le retour 

     

    Presque trois heures de marche sans difficultés, de quoi nous dégourdir un peu. 

    Demain nous levons le camp. C'est à regret que nous quittons Terre D'océan, Manu, Francis et toute l'équipe. C'est la première fois que nous restons si longtemps dans un camping, mais c'était super et nous n'avons pas vu le temps passer. Mais nous reviendrons, déjà de passage le 24 mars. 

    La rencontre avec Odile et Christian, Chantal et François a été très agréable et nous espérons les revoir ici ou ailleurs. Sans doute chez nous, ils ne sont pas si loin.... 

    Au revoir les amis.

     

     


    32 commentaires
  •  

    Bamboula à Terre d'océan. Les 60 ans de Fanfan.          Agadir Taghazout

     

    Le camping et la vue sur la baie. 

     

     

     

    Agadir Taghazout 

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Une matinée cool à papoter, à se reposer et à regarder le troupeau de chameaux venir s’abreuver au puits.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Manu qui arrive nous demande si quelqu’un la suit…. Et oui nous voyons un Duster marron arriver. Voilà donc Fanfan et Albert que nous retrouvons avec beaucoup de plaisir.

     

    Agadir Taghazout 

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir TaghazoutNous allons donc au camping-car avant de les retrouver avec tous leurs amis d’Agadir. Une  bande de joyeux lurons à laquelle nous nous intégrons sans problème.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Apéro pour tout le monde ou presque…

     

    Agadir Taghazout 

     

    Une belle tablée, six couples.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Le repas sera succulent, vous allez le savourer en image. Blanc, rouge, rosé rien de manque. Et le clou sera gâteau d’anniversaire, concocté par Francis, excellent et beau. Nos papilles se sont régalées.....tout cela dans une ambiance de fête et d'amitié. Nous avons bien rigolé. Merci de nous avoir invité et permis la connaissance de vos amis forts sympathiques. 

     

    Agadir Taghazout

    Agadir Taghazout

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    L’ouverture des cadeaux est un vrai moment de bonheur et d’émotion pour Fanfan qui a, comme  toujours, un sourire radieux.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Vers 16h on se lève de table, quelques discussions  par ci quelques discussions pas là et voilà chacun rentre chez soi. Nous resterons encore de bons moments avec Fanfan et Albert.

    Une journée magnifique sous le signe de l'amitié.

     

    Agadir Taghazout

     

     

     

     

     

     

     

    Ce matin la température est très agréable mais le soleil est un peu paresseux. Manu nous fait les papiers pour la douane. Vers 11h nous voilà sur le terrain avec le N° 21, devant le guichet N°4, nous attendons patiemment notre tour, mais rien ne semble bouger. Fort heureusement les Messieurs qui sont avant nous, mais là depuis 9H,  nous précisent qu’il faut aller chercher un timbre de 20dh à la caisse. Pas de monde donc cela ne prend que quelques minutes. Vers 11 h40 voilà le N°20 qui passe mais doit revenir, le chef n’est pas là pour signer… On me précise la même chose, sans intervenir, nous demandant de revenir vers 14.

    Repas en ville en front de mer à « La promenade beach ». Repas 65dh tout compris même un cocktail offert, salade marocaine, couscous au poulet et salade de fuit, rien à dire, c’était parfait. Le lieu est très agréable malgré un soleil pâlichon.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Mohammed rappelle mais nous ne pourrons le voir que quelques minutes car nous ne voulons pas manquer notre rendez-vous.  Nous attendons que peu de temps devant le bureau N°4, l’employé prépare les papiers mais lorsque surprise qu’il me garde et la carte grise et l’imprimé 16ter, je précise que nous ne partons que le 17, donc trop tôt pour remplir les formalités. Pas de chance nous devons revenir le 16. Par prudence nous irons plus tôt, au cas ou…. Inch Allah.

    Un tour au souk où nous faisons quelques achats de légumes avant de retourner sur les hauteurs de l’océan. Paul tente de dépanner la trottinette électrique de Manu, mais la nuit tombant rapidement….il remet la suite à demain.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Cette nuit nous avons été bousculés par de nombreuses et violentes rafales, c’était vraiment impressionnant, même angoissant. On aurait cru que l’antenne allait s’envoler, que le camping-car allait se déplacer. Cette berceuse naturelle n’a pas été efficace, elle avait plutôt un effet contraire.

    Au petit matin le vent avait ralenti sa course infernale, nous nous sommes donc réveillés tardivement. Mais le soleil était absent, mais il faisait déjà 22°.

    Paul en encore bricolé sur la trottinette électrique de Manu et la voilà en service…. Pour mieux nous surveiller me dit-elle. Mais nous ne l’avons pas encore vue…

    En début d’après midi ce fût l’heure des lessives…. Branchement direct au point d’eau à côté de camping-car, donc lavage et rinçage sans souci, le vent faisant le reste. Tout est sec ce soir. La température oscillait entre 25 et 26° et le soleil n'a brillé que vers 15H.

    Les dépannages n’étaient pas finis…. Paul a aidé nos voisins à régler son antenne extérieure… une bonne partie de l’après midi. Nous avons donc été invités en prendre un verre avec eux et leurs amis. Des moments de papotage bien agréables.

    Nous avons rencontrés les Stéphanois « les Couramiauds », Christian et Odile, si je me souviens bien…encore des échanges agréables.

    Pour clore la soirée nous avons mangé au restaurant une excellente harira que nous avait proposé Manu, nous avons donc retrouvé « Mario13 » Martine et Michel avec qui nous avons passé de très bons moments.

    Les jours s’écoulent ici, doucement et tranquillement, sans stress, dans un cadre agréable et en charmante compagnie.

    Bientôt le retour, nous sommes ravis de retrouver la famille et les amis, mais nous appréhendons les températures hivernales qui sévissent en France.

     

     

    Encore une belle journée, du soleil, un ciel bleu, des températures vraiment agréables entre 20 et 26°, que demander de plus. 

    Les heures passent avec rapidité… café avec Manu,  cuisson des petits pois dehors….

     

    Agadir Taghazout 

     

    Puis apéro chez Martine et Michel « Mario13 » avec leur voisin varois…. De bons moments de convivialité.

     

    Agadir Taghazout 

     

    Repas dehors comme vous pouvez le voir, il fait presque trop chaud….

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Nos voisins du Calvados nous invitent pour le café…. Il sera arrosé…. Devinez ??? De calva bien entendu.

     

    Agadir Taghazout 

     

    Sans oublier les papotages avec Odile et Christian « les Couramiauds ». 

    Elle est belle la vie ici à Terre d’océan. 

    Puis une grande balade d’abord sur les hauteurs avoisinantes puis sur la plage avec un petit repos…..

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Que demander de plus !!!

     

    Agadir Taghazout

     

    Ciel gris ce matin mais 18°... Ciel et mer se confondre dans un  bleu blafard, des gentilles vagues écumantes viennent mourir sur la côte.

    Nous allons à la douane.... nous vous donnerons la suite dès que possible.... Pas toujours facile l'administration.... Inch Allah.

    Je ne vous préciserez pas tous les détails, mais nous avons notre papier, du moins mon papier pour sortir de territoire Marocain, mais il a fallu la matinée pour y arriver, en trichant un peu. Tout est bien qui fini bien. Mais plus de carte grise, ce qui est normal, donc nous ne bougeons plus de Terre d’Océan, mais nous y sommes très bien et un peu de soleil avant d’affronter l’hiver français ne fera pas de mal.

    Quelques courses à Marjane et puis direction la corniche et repas à «La côte d’or », une occasion de plus de penser à nos amis qui résident dans ce département, ils se reconnaîtront.

     

    Agadir Taghazout

     

    Un bon repas pour 75dh soit exactement 6,90€, par personne. La sangria n’ était vraiment au top, style marocain… rien à voir avec une bonne sangria espagnole. Quant au dessert, les crêpes à la française étaient excellentes.

     

    Agadir Taghazout 

     

    Encore une grande balade en front de mer, cette fois vers le sud, sur cette partie d’esplanade que nous ne connaissions pas et où trônent de nombreux hôtels. Peu de monde en cette saison, les relax sont désespérément presque vides, malgré le soleil et des températures d’environ 25°.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Un buggy de la police pour la surveillance de la corniche à l'occasion de la coupe du monde des clubs de la FIFA, la première en terre africaine.

     

    Agadir Taghazout

     

    Retour sur les hauteurs et papotages avec nos voisins, avec des forumeurs, avant de rentrer dans notre chez nous après un beau coucher de soleil. Les journées s’écoulent à notre rythme….

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Une journée plus que cool au camping. La brume plane sur l’océan, comme de temps en temps le Agadir Taghazoutmatin, mais ce doux voile se disperse en fin de matinée pour que les rayons d’un soleil généreux caressent notre peau. 

    J’aiderai nos voisins, à installer leur clé Maroc Télécom, pas de problème. Mais pour la connexion nous avons eu beaucoup de mal à y arriver. Bref cela fonctionne tout de même. Quant à l’autre voisin il a suffit que j’arrive vers lui pour la wifi fonctionne, il a une antenne marine et il ne devrait pas y avoir de problème. Bref tout cela nous a valu un apéro donc chez Gérard et Eliane avec Charles et Nicole. Nous avons tant et si bien refait le monde que nous avons discuté pendant deux heures.

     

    Agadir Taghazout 

     

    Le repas sera vite fait après tout cela : fromage et fruits. 

    Après me direz vous…. Et bien relax au soleil et ainsi les heures tournent sans fatigue. Et puis rencontre avec deux Isérois et nous voilà partis à discuter Maroc, c’est leur premier séjour, mais ils ne semblent pas enchantés, de moins Madame. 

    Puis un tour à la réception pour voir Manu qui n’était pas là, discuter un peu et devinez …..il est l’heure de préparer le repas.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    On ne s’ennui jamais au Maroc, même si parfois on ne fait pas grand chose….

     

    Un dimanche bien ensoleillé…. Relax très utile …..

     

    Agadir Taghazout 

     

    Vers midi Fanfan et Albert arrivent, nous les avons invités à manger le couscous au restau. Evelyne et Jean Pierre des bretons amis de Fanfan seront avec nous, pas de problème, plus on est de fous plus on rit.

     

    Apéro beldi pour tout le monde sauf Fanfan, Emmanuelle et Francis se sont joint à nous. Pour l’occasion nous grignoterons saucisson, petit fromage et olives. Papotages et rires une bonne partie de l’après midi.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Le couscous bœuf poulet sera excellent et copieux. Nous avons faim et n’avons même pas pris des photos du plat. Les "morphalous" sont passés par là....

     

    Agadir Taghazout 

     

    Nos amis viendront au camping-car, le trajet sera ponctué d’arrêts car ils connaissent beaucoup de monde. 

    Un café, gâteau et l’après midi se passe tranquillement. C’est presque à la nuit qu’ils reprennent le chemin du retour. 

    Nous les revoyons mardi Albert vient nous chercher en fin de matinée pur nous conduire à l’aéroport. 

    Les festivités n'étaient pas fini, apéro chez les  "Couramiauds", de grands moments d'échange avec des points de vu fort identiques.

     

    Agadir Taghazout

     

    Un dimanche bien rempli ou amitié rime avec convivialité.

     

    La fin de nuit a été médiocre, pluie par intermittence, il en sera de même toute la journée. Un ciel au ras de l’eau et pleurnicheur.

    Quelques discussions avec les voisins ou les membres du forum des amoureux du Maroc et la matinée passe rapidement.

    Mais nous ne nous laissons pas abattre pour autant. Nous trinquerons à midi avec Martine et Michel, nous partons demain, et eux poursuivre leur périple vers le sud. Mais nous espérons bien les revoir.

     

    Agadir Taghazout

     

    Nous avons d’autres invitations à faire mais on leur donne rendez-vous en janvier à notre retour puisque la plupart seront encore ici.

     

    Il fait grand beau ce matin, sans doute pour nous faire regretter notre départ vers la France.

    Nous garons le camping-car près de la réception comme nous l’a demandé Manu. Et allons faire le tour pour dire au revoir à tout le monde. Nos voisins direct, puis les couramiaud car ils parent au souk sur Agadir, puis les bretons Evelyne et Jean Pierre et enfin Martine et Michel et leur voisin Pierrot.

    Il est l’heure de partir car Albert est là, un petit au revoir à Manu, puis à Francis que l’on rencontre sur la piste et direction Charaf où nous retrouvons Fanfan entrain de cuisiner.

    Il est l’heure de passer à table, nous dégustons avec beaucoup de plaisir le nouvelle recette de Fanfan, filet mignon au fromage. Et oui aussi surprenant que cela paraisse. Et je peux vous affirmer que nos papilles étaient à la fête. 

     

    Agadir Taghazout

     

    Comme vous pouvez le constater nous dégustons un succulent jus d'oranges qui proviennent de l'arbre situé derrière moi.

    Agadir TaghazoutNos hôtes nous ont ensuite accompagné à l’aéroport d’Agadir, en prenant soin de prévoir assez de temps, on ne sait jamais surtout que le Bayer joue le soir.

    La circulation sera fluide et sans encombre, l’enregistrement se fera rapidement car vu l’avance confortable que nous avions il y avait peu de monde. Nous avons le temps de siroter un café et de libérer nos accompagnateurs.

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout

     

    Le passage à la police aurait été très rapide, mais j’ai du aller à la douane voir le chez pour obtenir le tampon magique pour la sortie du territoire et oui le camping-car est à mon nom. Cela n’a pas pris beaucoup de temps, mais  suffisamment pour inquiéter Paul qui m’attendait, mais heureusement j’avais fait une photocopie de l’engagement.

    Nous sommes partis comme prévu à l’heure et somme même arrivés quinze minutes avant l’heure prévue, par une température de 8° ce ne fût pas le choc thermique auquel nous nous attendions. 

    Pour sortir de l’aéroport nous avons fait un long parcours dans d’immenses couloirs. A la sortie nous étions un peu perdus, mais avons retrouvé la dépose minute où nous attendait notre fils. Agadir TaghazoutAvons ensuite retrouvé presque toute la famille ce qui nous a permis de retrouver la chaleur qui nous manquait.

    J'avoue que cet après midi il fût difficile de faire des courses, d'abord il y a beaucoup de monde et que dire des prix... ouf !!! Vivement le Maroc.

     

    ici c'est un peu la course contre la montre... les préparatifs... les achats...

    Mais le soleil est revenu et avec lui des températures agréables, pas celles du Maroc pour autant....

    Il disparaît parfois aussi vite mais il ne fait pas trop froid...

    Voici la  petite Hindy, la chienne de notre petite fille. 

     

    Agadir Taghazout

     

    Agadir Taghazout 

     

    Agadir Taghazout

      

    Un petit break sur mon blog  durant cette fin d'année.

    Amis lecteurs je vous souhaite de passer d'excellentes fêtes en famille ou entre amis. 

     

     

    Agadir Taghazout

     et

     

     

    Agadir Taghazout

     


    41 commentaires
  •  

    01 décembre

      

    Ce ciel bien couvert commence à se dégager et laisser filtrer quelques doux rayons réconfortants, la température n’est que de 6°. Au fil du temps  ces nuages s’effilochent doucement laissant place à un ciel bleu et  soleil de plus en plus généreux. 

    Une immensité plate, désertique, monotone, sans vie apparente, encadrée de quelques djebels pointus ou tabulaires défile sous nous roues.

     

    En route pour Agadir

     

    Puis là miracle, au milieu de nulle part dans cette terre sèche battue par vent et accablée par le soleil, un minuscule carré de verdure et une plantation d’oliviers sans doute la magie de l’eau, cette eau parfois si rare, cette eau source de vie. 

    Quelques chameaux, poussés par un adolescent, traversent la route à pas chaloupé, ces vaisseaux du désert, haut perchés sur leurs pattes aux genoux cagneux, parfois le naseau écumant leur donnant un air dédaigneux, connus pour leur sobriété et leur endurance, était un gage de richesse pour le bédouin.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Nos amis marocains tentent de dompter ce désert inculte, de nouvelles plantations d’oliviers voient le jour, d’autres sont en cours de préparation tandis que des puits sont entrain d’être creusés. Là...

     

    En route pour Agadir 

     

    Encore là...

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Arrivée sur Goulmima chez Michèle, toujours le même accueil chaleureux, thé offert à l’arrivée. 

    Il y a peu de monde, mais c’est la basse saison.

     

    02 décembre

     

    Une journée cool sous un ciel et un soleil radieux, le mercure commence à danser…. Il atteindra au meilleur de la journée 19°.

    La matinée se passe tranquille, aux occupations habituelles de camping-caristes.

    Repas de midi dehors sur la terrasse du restaurant avec au menu tajine de veau aux pruneaux, un vrai délice, saveurs aussi subtiles que raffinées, mêlant accents épicés et sucrés;  mais nous connaissions déjà.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    En route pour Agadir

     

     En route pour AgadirEn route pour Agadir

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite nous nous sommes laissés tentés par les desserts, un café gourmand pour Paul et des crêpes marocains à la confiture et un thé à la menthe pour moi.

     

     

      

    En route pour Agadir 

     

    Après midi à se prélasser au soleil, sodoku ou liseuse en main. Il est doux de ne rien faire, d’écouter les oiseaux chanter, de rêver ou de crayonner quelques chiffres.

    Un tour en ville, Paul est à la recherche d’un soudeur. C’est chose faite, au hasard d’une rue, chez Ali, dans un capharnaüm de vieilles télévisions. 

     

    En route pour Agadir

     

    Ce gentil Monsieur ne voulait rien, nous le récompenserons tout de même. Il le mérite bien.

    Un moment passé chez Michèle, sur son ordi, pour régler quelques petits soucis d’envoi de photo. Je ne sais pas si tout est réglé….

    Nous allons accélérer notre voyage, Claudie n’est pas là, nous la verrons donc plus tard. De plus nous sommes invités le 9 décembre pour l’anniversaire de Fanfan à Terre d’Océan, nous y serons donc un peu plus tôt.

     

     

    03 décembre

     

     

     

    Départ tardif sous un ciel bleu et un grand soleil, direction Ouarzazate. Beaucoup d’ados allant ou venant du lycée à la sortie de Goulmima.

     

    En route pour Agadir

     

    Tinjdad, une ville toute en longueur, difficile à traverser tant il y a une circulation hétéroclite, triporteurs, voitures, camions, piétons, ânes, charrettes, vélos et parfois des ados bien inconscients à trois de front. Mais le chauffeur à l’œil…. 

    Ne pas oublier, si ce n’est déjà fait, de visiter les sources et le musée Lala Mimona. Dans un endroit magique, un musée extraordinaire : une histoire d’eau, racontée par Monsieur Zaïd, un passionné qui nous replonge dans le passé.

     Changement de Province.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Beaucoup de constructions nouvelles un peu partout ont vu le jour, constructions souvent inachevées et sans doute inhabitées. 

    Arrivé à Tinrhir avec un immense pont en construction, la ville fait peau neuve, réfection des trottoirs en cours avec d’innombrables lampadaires de prévus, des travaux gigantesques côté est.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

     Beaucoup de monde en ville c'est jour de souk, impossible de se garer.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Un petit arrêt à la pâtisserie et devinez qui nous retrouvons…. Eh bien Michèle. 

    Ensuite une route impeccable, pas le moindre bruit dans le camping-car, c’est si rare. On croirait vraiment que notre petit cube est monté sur suspensions pneumatiques !!! 

    Toujours des paysages désertiques, étonnants, aux couleurs chatoyantes, des superbes hameaux berbères, de nombreuses casbahs souvent rénovées accrochées aux falaises terre brûlée,  des oasis surprenant qui prennent des couleurs d’automne et sur la route des camions lourdement chargés.  Arriveront-ils à destination ? En arrière plan un Atlas légèrement enneigé.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Boulmane de Dadés 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    L'oued M'Goun

     

    En route pour Agadir 

     

    Sur la route des camions lourdement chargés.  Arriveront-ils à destination ? 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Les rochers d’Imassine : énormes et ronds situés sur une petite colline qui défient les lois de l'équilibre.

     

    En route pour Agadir

     

    Vers Skoura  le soleil nous fausse compagnie et le ciel s’assombrit sans pour autant devenir menaçant.

     

    En route pour Agadir

     

    Au pied su Haut Atlas Ouarzazate, ville de garnison célèbre pour son cinéma et où sont installés plusieurs studios. Nous ne ferons qu’une petite halte achats divers. 

    Nous nous installerons donc à l’Escale à Thaborate où nous devons déposer un colis.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

     

    04 décembre

     

     

    Un ciel mitigé où le soleil tente de s’imposer, mais des températures agréables. 

    La route fuit tout droit dans l’immensité d’un plateau désertique où seuls quelques troupeaux de chèvres ou de moutons paissent une herbe hypothétique.

     

    En route pour Agadir 

     

    En route pour Agadir

     

    Nous montons descendons, contournons au gré du relief aux pieds du Djebel Sirooua, massif volcanique, trait d’union entre le Haut et L’Anti Atlas, djebel torturé par de larges canyons grandioses, flanqué d’orges basaltiques et d’aiguilles noires.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Passage à Tazenakht, surtout connu pour ses tapis à dominante orange, provenant du safran, utilisé comme teinture. 

    Nous roulons allègrement sur un immense plateau habillé seulement de terre rouge ou rose en fonction de la luminosité montons plusieurs cols avant d’atteindre notre destination. 

    Le soleil se cache sous un épaisse couche nuageuse, le ciel verse quelques larmes, de minuscules petites gouttes perlent sur le pare brise sans pour autant nécessiter l’utilisation des essuies glaces. 

     

    En route pour Agadir 

     

    Ce ciel que l’on croyait furieux après avoir déversé quelques giboulées devient très calme, de larges coins de ciel bleu et un soleil  radieux apparaissent.

     

    En route pour Agadir

     

    Installation au camping du Toubkal à l’entrée de Taliouine, ville connue pour ses plissements géologiques mais surtout pour l’or rouge : le safran. 

     

    En route pour Agadir 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Repas de midi au camping-car, nous mangeons les cardons de la ferme de Mengroub, ils sont succulents, de plus en ce moment faisons ne cure de dattes offertes à Bouarfa et Figuig.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Après une belle giboulée, on se croirait en mars chez nous, nous chaussons nos bottes de sept lieux !!! Non,  non seulement nos chaussures de marche pour une petite randonnée de deux heures sur les montagnes qui surplombent le camping.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Nous arpentons les chemins pierreux, pas de chemins de randonnées mais des chemins empruntés par des hommes, des femmes ou encore des ânes habitants les douars environnants. La vue au sommet est imprenable, Taliouine et la vallée de l’oued bordée d’une large écharpe verte se profilent à nos pieds.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Là haut planté sur une autre cime un douar trône.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Le sommet est atteint. 

     

    En route pour Agadir

     

    Une petite dernière, au coucher du soleil...

     

    En route pour Agadir 

     

    Enfin des nouvelles de nos amis Aveyronnais... On les croyait ensevelis dans la neige !!!!

    Fin de journée tranquille chez nous. Nos ais de Taliouine nous attendent demain. Nous avons hâte de les retrouver.

     

     

    Taliouine chez nos amis Kébira, Zacharia et Aziz.

     

    Nous les connaissons depuis 2005, un hasard…. C’est en demandant notre chemin pour visiter la casbah du Glaoui que cette famille nous a reçu avec tant de gentillesse et de spontanéité que tous les ans nous leur rendons visite. Nous avons connu le papa Hassan, un vrai sage qui a quitté ce monde, bien trop tôt, il y a maintenant quatre ans. 

    Un arrêt devant la mairie, voilà un jeune homme en vélo, que nous avions rencontré hier, qui vient nous parler. C’est Maxime, un Lyonnais qui vient de Norvège et rallie le  sud de l’Afrique, ses parents son camping-caristes et habite l’Isère. Comme je dis souvent le monde est petit. Voici son blog : http://ilestlibremax.over-blog.com/ 

    Nous irons ensuite voir Zacharia à son  bureau avant de descendre à la maison familiale où Kébira nous attend. Grandes effusions de joie, quel bonheur de la retrouver. Elle nous installe dans le grand salon, un peu frais. Finalement nous resterons dans le patio où la température est bien plus agréable, mi ombre mi soleil. Là, Aziz, qui vient de rentrer, nous sert, comme d’habitude, le traditionnel thé accompagné de pain chaud qui vient de cuire contre la paroi du four, beurre, miel, amlou et huile d’olive. Nous déjeunons donc à la marocaine avec beaucoup de plaisir, bien qu’il soit plus de 11H.

    Voilà donc notre nouveau camping. 

     

    En route pour Agadir

     

    Depuis la terrasse de leur grande maison, patio, poulailler et les environs...

     

    En route pour Agadir 

     

    En route pour AgadirEn route pour Agadir

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Les voilà heureux  chocolats en main... Kébira à déjà endossé son poncho et ses gants...

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Nous nous installons dans leur cour, nous calons et vers 13h lorsque Zacharia rentre du travail nous passons à table, grand plateau de salades variées, tajine de bœuf et fruits. Le tout est délicieux nous faisons honneur à la cuisinière.

    Zacharia et son grand fils, mamie distribue encore des chocolats...

     

    En route pour Agadir

     

    Nous prendrons congé, il y a des travailleurs…

    Repos au soleil dehors, mais il fait si chaud que nous ne resterons que quelques instants, il y a presque trente degré. Bermuda et tee-shirt sont de saison.

    Ce soir une balade en ville et voilà les températures….. pas de triche….

     

    En route pour Agadir

    En route pour AgadirEn route pour Agadir

      

    Nous déclinons l’invitation du repas de ce soir. 

    Demain sortie, je ne vous en dis pas plus. Ich Allah !

     

    De Taliouine à Askaoun, avec Aziz et notre chauffeur Yassine, une merveilleuse journée, que l'on a beaucoup apprécié, il ne manquait qu'un rayon de soleil. 

    Toc, toc 9h c’est sur un plateau d’argent que Saïda nous amène notre petit déjeuner : lait tout chaud de leur vache, beurre maison, amlou et pain. Décidément on ne les remerciera jamais assez. C’est l’heure du départ mais notre chauffeur a 15mn de retard. Pas de souci nous ne sommes pas pressés. 

    Le soleil hélas n’est pas au rendez vous ce matin… peu importe on fera sans, nos amis sont là. N’est-ce pas l’essentiel ? 

    Dés la commune rurale de Zagmouzen, la route est en très mauvais état et notre jeune chauffeur, avec son fourgon Ford, fait le maximum pour éviter les nids de poule qui sont parfois des nids d'autruche..., ce n’est pas chose aisée tant il  en y en a. 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Nous sommes un peu bousculés et comme dirait Coluche, on se rend bien compte que l'on n'est pas en panne. C'est une boutade.... car notre chauffeur conduit avec une dextérité remarquable.

    Notre route se tortille gaiement en épousant fidèlement un relief torturé aux plissements exemplaires de cette région. C’est un véritable labyrinthe, grandiose, magnifique fait de vallées profondes et de sommets qui s’offre à nous. 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Ce djebel Siroua, presque dépouillé de toute végétation, quelques arbres épars, torturés et quelques palmiers nains y poussent, prend des couleurs admirables, du noir, du marron, du rouge ou du beige, parfois encombré de rochers aux formes diverses, chaque virage nous offre un paysage différent, agréable et admirable. 

     

    En route pour Agadir 

     

    En route pour Agadir 

     

    De nombreux douars s’y nichent et se fondent dans ces lieux ocre, de belles terrasses verdoyantes sont très souvent plantées de safran, cette plante à bulbe, qui fourni cette épice tant convoitée et si chère ou encore de légumes. 

     

    En route pour Agadir 

     

    Beaucoup de monde s’activent dans ce minuscules lopins de terre mais parfois l’on peut rencontrer un tracteur, mais plus souvent des ânes tirant une charrue de bois ou encore de hommes pioches à la main. Le Maroc a toujours été la terre de tous les contrastes….  L'activité agricole et pastorale rythme le quotidien des habitants.

     

    En route pour Agadir

     

    Nous voilà au douar d’Asefzemer, près des rochers 

     

    En route pour Agadir

     

    et des champs de plants de safran…

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    près d’une école,

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    face à un agadir ou ighern,  ces greniers fortifiés souvent plantés sur un petit piton. 

     

    En route pour Agadir

     

    Il est onze heures et Aziz, discrètement parle de manger… mais il n’est pas l’heure…. L’heure c’est entre 11h et 14h dit-il sournoisement…. 

    Nous traversons ce douar, beaucoup de femmes font la lessive dans le petit canal qui roule une eau lipide. Elles ne doivent pas avoir chaud, ces braves lavandières, en effet nous avoisinons les 2000m. 

    Brusquement Yassine, sur les ordres d’Aziz, prend une piste qui monte dans le village, piste très étroite. Aïe aïe, un camion au milieu….. rien de grave une petite marche arrière et le croisement est possible. 

    Après quelques centaines de mètres c’est l’arrêt. Aziz disparaît et revient nous chercher. Nous sommes invités chez des amis. Là nous sommes accueillis à bras ouvert, toute la famille du moins ces dames sont là, le four est allumé et le pain cuit. Une bonne odeur arrivent jusqu’à nos narines.  

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Dans le patio un métier à tisser… Tout le monde se prête au jeu des photos avec plaisir.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    La patronne de la maison comme dit Aziz.

     

    En route pour Agadir

     

    Dans le grand salon, on ferme les fenêtres, car pour tout vous dire, il ne fait pas chaud. Des couvertures sont gentiment déployées pour éviter cette froidure. Quelle attention !!! Un petit braséro viendra encore nous réchauffer. 

     

    En route pour Agadir 

     

    Mais le thé au safran viendra agrément tout cela, accompagné bien entendu de beurre maison, d’huile d’olive, de pain chaud, de petits gâteaux et d’amandes. A cette heure là nous nous laissons tenter…miam c’est si bon que nous ne pouvons résister. 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Aziz nous propose la visite du douar que nous acceptons volontiers, Voici d'abord le village.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Nous visiterons donc le grenier, toujours en service, malgré son apparence un peu délabrée, une dame viendra nous ouvrir et nous pourrons voir les petites portes cadenassées. 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Retour à la case départ, mais cette fois pour déguster un tajine au poulet et œufs qui va régaler nos papilles. Et oui ici les volailles ne sont pas élevées en batteries… regardez d’ailleurs ce beau dindon qui fait le beau. 

     

    En route pour Agadir 

     

    On se lave les mains traditionnellement.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Les "Morphalous"

     

    En route pour Agadir

     

    Quel régal de déguster tout cela, même sans avoir faim. Mais ce n’est pas tout, un plat de riz sucré accompagné de lait ou de petit lait arrive. Là s’en est trop pour moi, par politesse j’en prendrai une minuscule cuillerée, pour le lait ou le petit lait c’est chose impossible. Mais les gourmands y font honneur.

     

    En route pour Agadir

     

    Nous prendrons congé de nos hôtes, laissant Aziz les récompenser comme il se doit, nous nous arrangerons au retour avec lui. Mais devinez avec quoi il revient, une belle poignée de safran offerte par ces dames. 

    Voilà quelques photos de ces femmes de berger habillées avec des vêtements aux couleurs chatoyantes et qui ont toujours le sourire malgré leurs dures conditions de vie.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Nous ne sommes qu’à quelques kilomètres d’Askaon, c’est un peu le douar du bout du monde, après c’est la piste. 

    Voilà l’emplacement du souk, dommage c’était hier, mais ce petit souk authentique, hors de sentiers battus doit être un moment exceptionnel.

     

    En route pour Agadir 

     

    Les boucheries.

     

    En route pour Agadir 

     

    Leroy Merlin local, c'est bien amusant, mais très utile dans ce lieu loin du monde...

     

    En route pour Agadir 

     

    Ici on trouve tout ce qu'il faut ou presque....  

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    Aziz profite de cette montée ici pour faire son travail et vérifier certaines constructions qui sont faites sans autorisations. Il va devoir rendre des comptes, nous lui faisons quelques photos que nous développerons ce soir en arrivant.

    Descente rapide sur cette route, mais le trajet descendant offre de nouvelles vues, de nouvelles couleurs tout aussi extraordinaires. 

     

    En route pour Agadir

     

    Une journée fabuleuse, loin des sentiers battus. Un grand merci à Aziz pour ces rencontres, comme on n’en trouve qu’ici dans ce Maroc profond, surtout chez les berbères, ainsi qu’à Yassine pour sa conduite parfaite malgré les embûches de la route.

    Toutes les dames de la famille sont là dans la cour à notre arrivée, nous distribuons encore quelques chocolats aussi bien aux adultes qu’aux enfants et faisons visiter notre maison roulante qui les surprend toujours.

    Aziz viendra même nous servir le thé au camping-car. 

     

    En route pour Agadir

     

     

     

     En route pour Agadir

     

                                A vos "mulots"    !!!!!                cliquez...

     

     

     

     

    Une matinée bien calme sous le soleil de Taliouine avec déjà 22°...et bien sur un grand soleil et un ciel d'azur.

    Repas de midi sous le patio, à l'ombre et là on garde notre petite polaire. Encore un repas avec Zacharia, salade,,frites, tajine au poulet, olives, oeufs et mandarines. on prend le soleil sur la terrasse avec nos amis. Repos digestif bien mérité, il fait tellement chaud que nous ne pouvons rester au soleil près du camping-car.

      

    En route pour Agadir 

     

    En route pour Agadir

     

    Petit à petit les nuages s'installent, un vent léger souffle la température baisse légèrement, mais il fait encore très bon. 

    Un grand tour en ville, en amoureux, une petit ville grouillante de monde. Au retour nous retrouvons Aziz et irons boire le thé chez son ami, le meilleur thé de Taliouine aux dires de Zacharia. Pourquoi s epriver. 

    Nous y passerons de bons moments, la nuit tombe et la ville s'illumine et d'anime de plus en plus. Zacharia vient nous rejoindre et nous buvons encore avec plaisir ce délicieux thé au safran accompagné de petits gâteaux. Le spectacle est dans la rue...  Nous discutons de tout et de rien, des désirs d'Aziz de fonder éventuellement un foyer, mais difficile pour lui de couper le cordon ombilical  et de laisser sa maman, veuve,toute seule.  Il a déjà un travail, tombé du ciel, comme il aime à dire, c'est déjà bien. Mais il mérite d'être heureux. Il est vraiment adorable et à nos petits soins.Vers 19 h prenons congé, Aziz nous accompagne à notre maison roulante tandis que Zacharia reste au bar. Encore une fois impossible de payer la note. Mais nous leur revaudrons çà.... Nous déclinons encore l'invitation pour le repas de ce soir. 

    Mais dans l'intimité feutré de notre camping car nous prendrons tardivement l'apéritif traditionnel du samedi. 

    Demain sera un autre jour, un jour difficile, jour de séparation. Nous avons vécu encore une fois de moments riches en émotions et en amitié. Mais nous reviendrons avec beaucoup de plaisir, comme nous le faisons tous les ans.

    Les amis qui voyageaient avec nous l'an dernier, j'ai oublié de vous dire que l'on nous a souvent demandé pourquoi vous n'étiez pas là.  L'an prochain peut être Inch Allah !!!

     

    Nous n'allons pas tarder à partir avec un pincement au coeur tant les jours passés ici étaient agréables et remplis d'amitié. Un grand merci à toute la famille pour ces moments de bonheur et de partage.

    Il fait encore très beau, un soleil radieux brille dans un ciel limpide.

    Kébira n'est pas là elle a couché chez sa fille, nous ne verrons donc que Saïda, Aziz et une de ses soeurs. 

    En route pour Agadir ou plus exactement Taghazoute.

     

    Des paysages désertiques et arides au départ de Taliouine où seule une grande écharpe verte suit l’oued à sec.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    Ensuite des collines rouges, ocres  sont piquetées de quelques arganiers, dans le lointain, les cimes de l’atlas se couronnent de petits nuages blancs.

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir 

     

    La N10 n’est pas en très bon état… mais n’avons pas le choix., mais les panneaux sont visibles...

     

    En route pour Agadir 

     

    Notre pause café...

     

    En route pour Agadir 

     

    Juste avant Aoulouz, la police nous conseille de suivre la P1706, choix judicieux elle est vraiment en meilleur état. 

    C’est ensuite dans la plaine alluviale du Sous que nous poursuivons notre périple, plaine qui est un véritable jardin et grand verger. Nous voyons en cette saison beaucoup de champs de potirons et quelques champs de petits pois ou de pommes de terre. L’irrigation et la chaleur font des miracles dans cette région.

     

    En route pour Agadir 

     

    Tous les moyens de transports sont bons...

     

    En route pour Agadir

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

                                                      

    Région essentiellement rurale, c’est une succession de petits villages qui parsèment les berges de l’oued où se nichent sur les flancs de l’anti-Atlas. 

    De grandes propriétés : oliveraies, bananeraies, orangeraies, bordent notre route, difficile de trouver une salle à manger adéquate. Faute de mieux nous nous contenterons d’un petit coin en retrait de la route, pas suffisant car nous entendons le bruit des véhicules qui roulent à vive allure mais surtout le ronronnement perpétuel d’une pompe d’irrigation. Malgré tout nous avons le plaisir de manger dehors au soleil. Un plaisir simple que nous apprécions à sa juste valeur durant cette période hivernale qui sévit en France. 

    Mohammed de Fès vient de nous joindre il est en service à Agadir pour je ne sais trop quel évènement. Nous devons le voir mardi. Inch Allah… 

    Ensuite nous emprunterons la quatre voies en direction de l’aéroport,

     

    En route pour Agadir

     

    passerons devant le nouveau stade d’Agadir, 

     

    En route pour Agadir

     

    En route pour Agadir

     

    avant d’atteindre le camping de Terre D’Océan à Taghazout où Emmanuelle nous accueille avec beaucoup de gentillesse. 

    Le ciel est toujours dégagé, le soleil rutile avant de mourir dans l’océan. Le lieu est toujours aussi agréable avec de belle vue plongeante sur l’Atlantique.

     

    En route pour Agadir 

     

    Nous avons rencontré Michel et Martine (Mario13) avec beaucoup de plaisir.

     

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique