• Chez Michèle suite

    08 Avril

     

    Nous quittons à regret ce petit havre de paix, François et nos amis. Snif Snif. mais nous espérons les retrouver à nouveau.

    Ces quelques jours ont été agréables et reposants dans ce petit camping où l'on est très bien accueilli par François et toute son équipe, un endroit calme où l'on se sent bien et où la restauration sur commande est excellente, une endroit ou amitié rime avec convivialité.

    Un arrêt à Er Rachidia, où nous avons déjà nos habitudes...ici on les prend très vite. Vitamines et souk deviennent des lieux où l'on aime faire les courses.

     

    L'entrée d'Er Rachicia

     

    Ce midi, une halte recommandée par François, "les voiles du désert", un restaurant où l'on a envie de revenir.

     

    L'entrée du restaurant

     

     Un lieu paradisiaque, un accueil sympathique, une belle terrasse 

     

    La terrasse

     

    et une belle piscine.

     

    La piscine

     

    Que dire du repas, tout simplement super et copieux. Nous avons même trop mangé. 

     

    A votre santé

     

    En entrée pastilla au poulet (une petite pour l'entrée, sinon il faut commander), 

     

    Pastilla au poulet et briouade  

     

    en plat truite d'Azrou aux amandes avec une sauce au citron et ses petits légumes (ce plat aurait suffit. prix 60dh, rien à dire).

     

    Truite aux amandes et petits légumes

     

    Nous avons fait les gourmands panacota en dessert avec thé et café.

     

    Panacota

    CIl vient juste nous dire bonjour 

     

    Nous voilà donc chez Michèle pour quelques jours.

    08 Avril

     

    Dame pluie a tapoté sur le camping-car hier au soir, sans beaucoup d’intensité. La nuit sera calme.

    Ce jour pas grand-chose d’intéressant à raconter, il y a des jours ainsi qui glisse doucement en apportant juste un peu de calme et de repos.

    Le beau temps est toujours là, le ciel reste bleu et le soleil brille ardemment. Son ardeur sera maitrisée par la légère brise qui souffle.

    Ce matin rencontre avec Anne et Jean Paul (JPV63), ils partent eux aussi. Le camping se vide petit à petit, nous ne sommes plus que deux ce soir.

    Ce sera l’occasion de se mettre au vert…. Cela devient nécessaire….

     

    Ce soir le vent s’intensifie…..Est-ce la tempête annoncée pour le WE ? Inch Allah.

     

    Point de vent ce matin, un ciel limpide et d'un bleu parfait et un soleil qui brille depuis longtemps.

    Nous voici dimanche, les jours se suivent et se ressemblent, toujours le beau temps. le calme et le repos, à l'ombre bien entendu, bercés et charmés par les ritournelles des tourterelles et les mélodies des petits oiseaux.

    Au camping çà va et çà vient, des départs le matin et des arrivées dans l'après midi, mais la fréquentation reste malgré tout très faible.

    Balade en ville quand le soleil veut bien décliner un peu et calmer ses ardeurs...

    Des tentes sont installées dans les rues, bouchant le passage des voitures.

     

    Des tentes dans la rue

     

    pas d'importance, ils s'agit d'un mariage. Au premier passage, 

     

     

    puis un peu après voilà, elles sont  démontées, le mariage est terminé, mais ici il dure plusieurs jours parfois une semaine pour les plus aisés. 

     

    Voilà démontage... 

    Ce 11 Avril il fait relativement chaud 30°, mais supportable car une légère brise compense. De plus vu le peu de cc nous avons une place idéale, seuls sur un emplacement de deux et un tamaris qui nous protège du soleil dès la fin de la matinée. Que demande de plus. Merci à Michel et Hélène de nous avoir cédé leur place.

     

    Notre petit coin tranquille et bien ombragé

     

    Ce matin devant le camping, ces dames rentrent des champs, pauvre ânes on dirait ue tas de luzerne qui marche...

     

    Des ânes lourdement chargés

     

    Chut, il est l'heure de la sieste...

     Après midi « saga africa »…. Nous partons avec les vélos que Fatti a eu la gentillesse de nous prêter pour aller voir des cascades et une source. Papier en main avec les noms de Tifounassine et Ignzar n Effounasme nous partons donc sur la route de Tadighoust. Il fait chaud, la route est dure et les noms ne semblent pas connus. Nous pédalons entre deux rubans verts qui s’étirent gentiment et nous procurent un peu d’ombre.

     

    En bordure de route

     Tour de guet, autrefois

     

    Quelques pas dans cette belle palmeraie et nous voilà au bord de l’oued Ghéris qui paresse nonchalamment.

     

    L'oued Ghéris

    Il y a pas mal d'eau

    Nord de l'oued verdoyant et relief désertique

     

    Nous pédalons encore, traversons l’oued qui court sur la route et des jeunes filles à vélo nous conduisent au lieu demandé. Peine perdue nous arrivons à un petit barrage sur l’oued avec deux minis plans d’eau où se baignent de nombreux adolescents.

     

    Petit plan d'eau

     

    Retour à la case départ, un peu déçus malgré la belle balade. Habituée au vélo électrique j’ai beaucoup de mal même si le terrain ne comporte que quelques faux plat.

    Demain nous verrons tout cela avec Youssef et en taxi.

     

    12 Avril

     

    J'ai oublié de vous annoncer la naissance d'une petite fille chez Hourria et Ahmad au camping Hakkou. Prompt rétablissement à la maman et félicitations au papa.

    Cette petite fille fait la joie de son grand frère Youssef et de sa grande sœur Inas

    Nous verrons ce petit bout de chou et toute la famille dès vendredi.

    Ciel bleue soleil et chaleur sont encore des éléments météo de cette journée qui s'annonce sous de bons hospices.

    Certaines corvées sont indispensables.... mais ici il peut y avoir des "lavandiers" ...Hi hi 

     

    Il ne fait que surveiller....

     

    Ce midi repas typiquement Français...

    Pendant que l'effiloché de canard et son écrasé de pomme de terre "grillotte"...

     

    Il dore...

     

    Nous mangeons notre jambon cru...

     

    Jambon cru et qui plus est espagnol

    Notre "effiloché"

     

     

    Mais la Minette, pas farouche pour deux sous, ni de religion musulmane....se régale avec le gras du jambon et lèche volontiers le plat suivant...

     

    Elle s'en sort très bien, pose sa patte dans le plat pour ne pas qu'il bouge

    Elle semble ravie

     

     Une après midi bien remplie, un peu de repos et Youssef, notre guide, vient nous chercher, son frère Ibrahim, sera notre chauffeur pour cette balade.

    Nous emprunterons le chemin des écoliers et passerons devant des ruines d'un de ces vieux ksour qui entourent la ville de Goulmima, ville de 18000 habitants. Ces ruines en terre crue, exceptionnel ensemble monumentaux à l'abandon. Ces constructions si caractéristique de la région qui témoignent que les bâtisseurs de l'époque devaient se protéger des envahisseurs mais aussi du rude climat saharien. Les habitations et les rues souvent couvertes sont ainsi fraiches durant la canicule qui règne ici durant la saison d'été.

    Comme hier, à vélo, nous longerons cette grande écharpe verdoyante, magnifiquement cultivée où le désert naissant cerne cette fraîche et hospitalière oasis.

    Notre premier arrêt sera pour le village de Taltefrawt que l’on tente de réhabiliter grâce à des associations. Une petite source y coule en permanence.

     

    La source

    Le village

    Des jujubiers

     

    Encore des ruines d’un ksar désaffecté qui se confond déjà avec la terre qui l'a porté et que nous parcourons tranquillement, essayant d’imaginer les habitations enchevêtrées les unes dans les autres et cernées de hauts murs. 

     

    Le vieux ksar

    Le ksar en ruine

    Une jarre situe à l'étage qui servait à la conservation des dattes

    Un ancien cimetière en bordure de la palmeraie

     

     

     

     

    Encore une source, captée et un grand bassin qui serait très agréable s'il était entretenu, où se reflètent de grands palmiers.

     

    Le bassin, pas très clean...

    De beaux reflets malgré tout

     

    Rencontre avec un couple que semble connaitre Youssef et qui nous demande de faire des photos.

     

    La rencontre

     

     

    Surprenant mais très agréable. Nous serons donc invités dans la maison familiale à boire le thé, accompagné comme d'habitude, de pain, d'huile d'olive, de confiture, de petits gâteaux et de cacahuètes. Quel accueil chaleureux. 

     

    Tous attablés

     

    Youssef monte de l'eau du puits qui trône dans la cour et boit. Sur le perron  des dames sont entrain de nettoyer les boyaux du mouton égorgé, car demain c'est le mariage d'un des fils. Pas de fête, pour raison de deuil dans la famille, seulement un repas.

     

    Le puits

    Il semble immunisé, mais l'eau serait potable...

     

    Cette dame pose encore pour nous, je vais développer les photos et les donner à Youssef. Elle a le sourire figée, car très coquette, elle ne veut pas faire voir ses dents en mauvais état.

     

     

    Elle pose pur nous et à mis sa belle robe blanche

    Sans doute Youssef la persuade de sourire

     

     Discrètement, je lui laisse mon obole qui semble la ravir et après de grandes embrassades et de grands sourires nous prenons congé de nos hôtes.

    Le prochain arrêt sera en bordure de l'oued Ghéris, là où nous étions hier au niveau de la digue qui sert à réguler l'oued et où se trouve le gardien du lieu. Il  construit lui même sa petite résidence, faisant même ses moellons en terre crue.

     

    Voici son petit havre de paix

     

    De la terrasse belles vues sur la vallée et les collines avoisinantes.

     

    La vallée

    Les collines déertiques

    La digue 

     

    Belle promenade dans cette vallée et gorge au coucher du soleil et dernier arrêt toujours près de l'oued où se mirent les ruines du ksar Mag Amane, enfin un dernier coup d’œil au passage à celui de Aït Tahia ou Othmane, un des plus grands de la région et encore partiellement habité.

     

    La vallée au soleil couchant

    Il faut parfois escalader...

    Reflet du soir sur l'oued

    Les ruines de Mag Amane, il est peut tard

     

     

    13 Avril 

     

    Je vais me répéter encore une fois, grand ciel bleu et un soleil très agréable dès le matin.

    Quelques courses en ville, où ici tout n'est que bonjour, sourires ou bienvenue. Le petit vendeur de légumes m'a proposé les carottes qui étaient dans l'arrière boutique car elles étaient plus belles que celle sur l'étal. Pareil pour le vendeur de salade qui m'a choisi les plus belles, sans rien lui demander. Quel accueil !!!

    Encore deux grandes tentes en ville, au milieu de la rue, des mariages en perspective.  

     

    En pleine rue...

     

    Après un peu de repos nous décidons d'aller voir un vieux ksar devant lequel nous sommes passés hier sans nous arrêter. Nous cheminons en bordure de la belle palmeraie luxuriante, sous un soleil de plomb.

     

    La palmeraie

     

    Des dames, des enfants, des messieurs à vélo ou en mobylette nous saluent. Empruntant ensuite un sentier nous arrivons à ce vieux ksar, encore un, mais en ruines.

     

     

    Encore un vieux ksar

    Un cimetière

     

    Dès lors nous allons vagabonder dans la palmeraie au gré des petits chemins qui se faufilent au milieu des champs de céréales qui commencent à blondir.

     

     

     

    Un peu au feeling, sans trop nous préoccuper réellement de notre direction. Cette magnifique palmeraie nous procure une douce fraicheur très agréable. Quelques oasiens y travaillent, quelques ânes attendent patiemment leur fardeau. 

    Encore des ruines d'un vieux ksar en bordure de la palmeraie.

     

     

    Une rencontre agréable avec un monsieur en mobylette qui s’attarde pour discuter avec nous, il parle un français parfait et à fait des études. Il a été commerçant, mais il est à la retraite. Il se souvient parfaitement des ses professeurs Français qui exerçaient ici vers 1963, nous donnant tous les noms. Il voulait nous offrir le thé, chez lui, nous déclinons l’invitation car un peu trop loin de notre point de chute.

    Nous poursuivons notre balade à travers ces sentiers qui se croisent, tournicotent et finalement nous conduite vers le petit souk. Nous avons marché ainsi plus de deux heures et demi et parfois à pas soutenus. 

     

    Ce 14 avril nous avons flemmardé... C'est peu mais si vous saviez comme çà fait du bien !!!!

    Demain départ pour d'autre cieux.... A demain les amis.

    « Quelques jours à Goulmima chez MichèleRallye Libya Maroc »

  • Commentaires

    11
    francisa
    Mardi 12 Avril 2016 à 12:55

    Allez courage Paul, la lessive c'est pas si terrible, mais normalement c'est le travail des " fatmas" non???Ha Ha Ha

    Chez nous aussi le beau temps est arrivé

    Bonne continuation

    Bises à vous deux

      • Mardi 12 Avril 2016 à 15:34

        Bonjour Francis,

        Regarde bien..il ne fait que surveiller...

        Tant mieux si le printemps arrive et si le soleil revient, nous nous en avons à revendre, nous cherchons l'ombre mais c'est super.

        J'espère que vos projets avancent.
        Bises tous les deux.
        Huguette

    10
    Lundi 11 Avril 2016 à 19:08

    bonsoir Huguette,

    joli récit,comme toujours,pour la pub mois aussi j'en ai sur le blog.....pas trop génant

    bonne continuation a tout deux,on vous suit,profitez du soleil

    bises

      • Lundi 11 Avril 2016 à 20:22

        Bonsoir Gégé et Fifi,

        Merci pour ton mess. Bon la pub à l'air moins importante, on va faire avec pour le moment. On verra par la suite. Nous continuons notre périple tranquillement sous un chaud soleil.

        Merci de nous suivre.

        Bises.

        Huguette

    9
    Dimanche 10 Avril 2016 à 18:38

    Bonjour huguette
    J'apporte ma pierre à l'édifice sur le problème de la pub. Moi aussi je suis Firefox, et avec Adblock pas de pub. Je sais que dans quelque temps les sites pourront passer outre ces logiciel antipub, mais c'est le jeu du chat et de la souris, les développeurs de Firefox trouveront alors la parade et ainsi de suite.
    Il faut effectivement conseiller les internautes à installer ces petits modules antipub.
    Voilà, je confirme aussi que changer de plateforme, c'est reculer pour mieux sauter comme on dit.

    Amicalement
    Jacques

      • Dimanche 10 Avril 2016 à 21:24

        Bonsoir Jacques,

        Tout à fait d'accord avec toi. On verra par la suite. Inch Allah comme ils disent ici. Mais avec Adblock je n'ai pas de problèmes. Changer de plateforme ne me convient pas non plus, j'ai déjà migré de chez Overblog. Pas envie de recommencer.

        En plus ils sont bien au courant. Pour le moment je res ainsi, on verra plus tard.

        Amicalement. 

        Huguette

    8
    Dimanche 10 Avril 2016 à 09:04

    Bonjour Huguette,

    C'est quoi se mettre au vert ? lol...
    Superbe le resto! nous irions bien y passer un weekend. A ce que je lis un peu partout sur les blogs, nos compatriotes remontent vers la France. Et oui, pour certains il y a le jardin pour d'autres les petits enfants puis toute l'administration de la maison  à gérer!

    Alors la PUB c'est une catastrophe,
    Depuis longtemps, je navigue avec FIREFOX à qui j'ai ajouté le module GOSTERY, et l'anti pub ADBLOCK +.
    Donc la PUB, nada, elle n'existe plus.
    Mais tout le monde n'a pas cette configuration (avec CHROME c'est possible aussi) et en allant chez des amis, sur leur ordi, j'ai vu cette avalanche de réclames sur mon blog. J'ai envoyé un mail à Eklablog pour leur témoigner ma déception et que j'allais de ce pas changer de plate-forme et refaire mon blog ailleurs. Ils m'ont répondu qu'ils comprenaient bien mais que c'était nécessaire pour leur survie. En réalité c'est sous la pression des actionnaires, avides de dividendes, que ce choix a été fait...hein??
    Donc j'ai désactivé tout mon arsenal pour aller sur ton blog et bien il y en a aussi. Quatre sur la page d'accueil et autant sur les articles. (Je viens de refaire un tour sur ton dernier article et il n'y en a que trois cette fois-ci)

    Pour répondre à ta question pour moi oui c'est gênant car il n'est pas normal d'imposer de la pub sur un site privé.
    Alors puisque on ne peut pas sauvegarder et exporter son Eklablog, je suis entrain de le recopier sur BLOGGER, petit à petit, fort heureusement je n'ai pas beaucoup d'articles!
    Bien amicalement,

    bises
    Didier

      • Dimanche 10 Avril 2016 à 09:58

        Coucou Didier,

        On est bel t bien " vert"....Il faut de temsp en temps surtout après la semaine que l'on a eu. Le repas chez "les voiles du désert était super. prends l'avion, il y a un aéroport à Er Rachidia. LOL

        Pour revenir à Eklablog, changer de plateforme c'est bien, mais un jour ou l'autre elle sera aussi payante. Alors que faire réellement ?

        Pour le moment perso Adblock me la supprime sur tous les blogs, donc pas de souci. les gens vont s'en doute faire ainsi.

        Si on ne peut pas migrer correctement pour moi impensable de faire des recopie de tout. En plus es-tu certain à la recopie sur une autre plateforme de ne pas perdre les photos.Il faut faire une recopie directe, sinon si tu passe par word pour avoir une sauvegarde chez toi, les photos ne se recopient pas ensuite.

        Quand je ne peut pas me connecter je travaille dans word, mais seulement le texte car les photos ne se mettent pas.A moins que tu es une solution miracle.

        Bonne journée et grosses bises

        Huguette

    7
    Samedi 9 Avril 2016 à 14:26

    Bonjour Huguette,

    J'ai de la pub, mais pas gênante comme hier.

    Reposez vous maintenant, car l'alcool et le lait ne fait pas bon ménage yes

    Bisous

     

      • Dimanche 10 Avril 2016 à 09:51

        Coucou Brigitte,

        Merci pour ta réponse. pas vraiment le choix ou payer. Mais moi avec Adblock je n'en ai pas.Il faut se prémunir ainsi.
        A suivre.

        Bisous et bon dimanche.
        Ta sœurette de cœur.

    6
    Berjalien
    Samedi 9 Avril 2016 à 11:28

    Bonjour les amis pas de problème avec les publicités  j'utilise Adbloc,bonne poursuite de votre périple ,mes voisins de retour .

    Amicalement  Daniel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :