• Confinement

     20 Mars 2020

    Quel mot barbare qui empoisonne pratiquement le monde entier ? 

    Nous voilà à notre quatrième jour de confinement et encore pas mal de personnes ne semblent pas croire à cette propagation rapide ni à sa dangerosité et prennent, malheureusement, cela trop à la légère, prenant en otage le personnel médical. 

    Sujets à risques et citoyens responsables, nous acceptons cela même si c’est un peu contraignant et tentons de faire de notre mieux.

    Nous ne sommes pas les plus malheureux, nous avons un jardin et même le camping-car devant le nez, nous n’avons pas pu le remiser…. Mais il ne bougera pas…pour combien de temps…on l’ignore… Après tout il n’est pas si mal non plus….

    Pour le moment il fait beau, le soleil nous ravit, je ne sais pas s’il va durer mais profitons….

    La famille n’est pas loin, même si nous ne la voyons pas, mais toujours en contact avec nous. 

    A 150m de chez nous des champs et quelques bois. J’ai donc téléphoné à la gendarmerie pour savoir exactement si nous pouvions sortir….

    Question : pourquoi faire ?

    Réponse  : pour se dégourdir les jambes

    Réponse  : 500m autour de chez vous.

    Ben voilà ma promenade, attestation et pièce d’identité en main, c’est borné à un km aller-retour sur un petit sentier où je n’ai bien entendu rencontré personne.

    Et bien même pour si peu cela m’a fait beaucoup de bien, la nature est belle les haies sont remplies de belles fleurs odorantes dont les effluves ont chatouillé mes narines. Les bourgeons tentent d’éclorent et la robe printanière sera d’un vert tendre sous peu. C’est malgré tout une impression d’une certaine liberté qui planait autour de moi. Les oiseaux chantaient, lançaient de belles ritournelles, me faisant oublier un petit moment cette atmosphère pesante que nous côtoyons et dont on nous parle en permanence sur les radios ou à la télévision.

     

    Je ne pense pas avoir pris de risque ni en avoir fait prendre à qui que ce soit.

    Ben voilà au retour, Paul avait tondu le gazon ou plutôt l’herbe…..parsemée de belles petites fleurs, des violettes sauvages, des primevères, sauvages elles aussi et des pâquerettes.

    Ben voilà le terrain est bien moins joli….seules les toutes petites fleurs sont passées sous la lame….et son résisté pour mon plus grand plaisir.

    Le relax était de rigueur vu ce soleil qui brillait si gentiment. Le rameur est aussi de sortie…faut changer ses habitudes…..

    Nous pensons aussi à nos amis, Paulette et Jean ont pu rentrer du Portugal, sans encombre mais sous un temps déplorable en Espagne, neige même sur l’autovia, brouillard et pluie.

    Nos amis Aveyronnais dans le sud de l’Espagne sont en route vers la France. Ils avaient décidé de remonter ce jour, ce fût une bonne idée car tous les cc qui étaient sur l’aire de Cala de Mijas ont été sommé de partir.

    Nous pensons aussi à tous les amis, ainsi qu'à tous les camping-caristes qui sont encore au Maroc et, où les conditions deviennent aussi difficiles, nous tentons de donner des nouvelles, de les rassurer.

    Pour ceux qui sont inscrit sur le forum : http://www.maroc-campingcar.com/portal

    Émile dit « Touareg » fait tout son possible pour avoir des informations fiables, les communiquer au plus grand nombre et sensibiliser les autorités marocaines sur la présence de nombreux camping-cars afin que le nécessaire soit fait pour la sortie du territoire.

    Qu’il soit ici remercié, même si je ne suis pas personnellement concernée en ce moment.

    Si vous n’êtes pas inscrits, il est encore temps, vous aurez des nouvelles en direct.  Alors n'hésitez, pas inscrivez vous,  présentez vous, vous ne le regretterez pas, entraide, amitié et convivialité vous serons réservé..

     

     21 Mars

    Un peu d'humour ce matin de la part d'une amis Belge.

     

    Lui aussi il reste confiné.... 

     

     

    Un petit aller retour dans la nature... Personne dans le coin....juste des petites fleurs...

     

    22 Mars

    Le matin le soleil n'illuminera pas notre journée, une journée bien triste encore....

    Nous avons une pensée pour tous ceux qui ont des problèmes graves ou moins graves, aussi bien pour les malades que pour le personnel soignant, ceux qui travaillent et prennent des risques.

    Nous avons aussi une pensée pour les amis ou les connaissances et pour tous ceux qui sont confinés au Maroc, qui sont désorientés et qui ne savent pas quelle décision prendre. 

    La bonne décision sera la vôtre, on ne peut pas la prendre à votre place.

    Courage et prudence voilà les maîtres mots où que vous soyez. Ne réagissez pas à la légère.

    Le soleil revient, mais hélas bien voilé et les températures ont bien chuté, la bise n'arrange rien. 

    A vos crayons, voilà de dessin du jour de notre amie France

     

     

    A vos crayons

     

    23 Mars,

    Les jours se suivent et se ressemblent, nous gardons le moral et nous vaquons à nos occupations, parfois un œil sur la TV qui diffuse en boucle toujours ces mauvaises nouvelles et ces recommandations, un œil sur le forum : http://www.maroc-campingcar.com/portal où Emile dit Touareg se démène, dans l'ombre, pour tenter de trouver une solution aux nombreux camping-caristes confinés dans les campings, pris en otage par ce virus  qui fait tant de morts dans le monde. Son action ne se voit pas ou peu, on parle de lui sur Camping Car Magazine, mais il oeuvre activement au Maroc où il se trouve lui aussi.

    Un œil aussi sur les réseaux sociaux pour rester en contact avec famille et amis, ceci est très important pour nous.

    La vie s'écoule doucement, mais surtout différemment, nous ne pouvons que l'accepter, même si cela n'est pas dans nos habitudes de ne pas bouger. Sujets à risques, vu nos âges, nous évitons d'en prendre inutilement.

    Le soleil est là aujourd'hui, même s'il n'est pas franchement rutilant, cela met un peu de baume au cœur.

    Bonne journée à toutes et à tous et encore une fois PRUDENCE.

     

    24 Mars,

    J'ai encore fait mon petit tour, heureusement le soleil était là, car il faisait frisquet.

    Ben oui j'ai un peu rallongé, juste mon km...

    Ce n'est pas varié, toujours le même sentier, mais c'est mieux que rien. Je ne me plains pas.

    Nous gardons les contacts, famille,amis, connaissances et amis virtuels c'est essentiel pour moi et pour mon moral.

    Je suis de près les événements au Maroc ou tant de camping-caristes sont confinés ou stationnés à la queue le leu vers Ceuta et qui plus est sous la pluie et le temps maussade. Quelle tristesse !!!

    Un petit coloriage...de notre amie France

     

    Une petite leur d'espoir pour les camping-cars qui stationnement en fille indienne en direction de Ceuta, le camping L'Océan Bleu ouvre ses portes pour accueillir les camping-caristes en respectant les consignes dictées par le gouvernement marocain.

    Les autres pourrons stationner sur le grand parking de Tanger Med ou l'on pourra faire les services.

    Rien ne semble se débloquer pour le moment en ce qui concerne les traversées sur l'Espagne.

    Encore une fois bon courage, gardez le moral.

    A vos fourneaux....merci France encore une fois.

     

     

    25 Mars

    Je dirai comme notre amie France "aujourd'hui on démêle...."

     

    Le soleil est bien là encore aujourd'hui mais le mercure a bien du mal à grimper. Prenez donc vos stylos et restés confinés comme il se doit.

    Pas mis le nez dehors ce jour, pas trop envie et puis il y a du boulot ici... l'entretien habituel...les coups de fil aux amis, les SMS, les chats, les mails et le soutien aux copains qui sont au Maroc....et j'en passe On verra demain.

    Bonne soirée, bonne nuit et a demain, comme on dit ici il fera jour.....

     

    26 mars

    La France à l'envers....il fait beau mais frais chez nous....il neige dans le sud...Cherchez l'erreur.

    Dans les hauts cantons de l’Hérault

    Le pont de Millau

     

    Par ce beau temps nous faisons donc notre petit tour habituel et le rallongeons un tout petit peu, sans prendre risque et en restant tout à fait dans le normes, juste un demi heure de marche rapide.

    Nous sommes comme toujours accueillis par les chants des oiseaux, plus de bruit ni de trains, voie ferrée à proximité, ni d'avions, Saint-Exupéry semble à ce jour bien calme.

    Nous avons toujours une petite balade fleurie  et nous humons d'agréables parfums, de quoi mettre un peu de baume au cœur en ces jours difficiles et de faire un peu d’exercices, nécessaires à notre bien être.

     

    Je suis de près l'actualité, sans être accro, ces mauvaises nouvelles en boucle sont déprimantes, il faut aussi se protéger.

    Les nouvelles des amis, connaissances et de tous les camping-caristes ne sont pas toujours rassurantes. Une petite amélioration significative quant aux 300 camping-cars pris au piège par la fermeture des frontières, ils sont sur un terrain près de Tanger Med et comme dit un copain, pas Club Med....Leurs conditions de vie seront améliorées, les marocains font tout pour qu'ils apporter les service sur place, WC, eau et bientôt électricité. Le consul est même venu sur place. Espérons un rapatriement...à suivre Inch Allah. Un grand merci à tous ceux qui ont permis tout cela, je pense à Émile et à Mr Aziz.

    Tout cela permet de s'occuper.

    Les coups de fil entre amis sont aussi là pour détendre l'atmosphère et parfois faire rire lorsque l'on s'éloigne du sujet du moment qui est triste à mourir. Les nouvelles de la famille sont rassurantes tout le monde prend son mal en patience même si cela n'est pas toujours facile.

    Voilà encore un dessin de notre amie France.

     

    27 Mars

    Aujourd'hui France nous propose ceci...donc à vos pinceaux 

    Le soleil est toujours là, mais nous semblons aller à reculons......les températures chutent, mais le moral est bon.

    Bonne journée et bon confinement.

    Quelques courses...le strict nécessaire, pas trop de monde et des rayons, dans l'ensemble, très bien approvisionnés hors mis farine, levure et pain de mie. Quant au Drive tous ceux du coin sont saturés et le seul qui ne semble pas l'être n'est guère approvisionné et les produits manquants sont intitulés "bientôt livrés". oui, mais quand ? et cela depuis plusieurs jours déjà.

    Nous avons fait notre tour habituel pour dégourdir nos jambes et vider nos têtes, avec les précieux sésames en poche.

     

    28 Mars

    Voilà le mail transmis par une amie, Claudine pour ne pas la nommer qui reste confinée avec son mari, bien entendu dans un camping marocain.

    Un peu d'humour....

    Voici Le journal d'un confiné, 

     JOUR 1 

    Mercredi 18 mars. Premier jour à quatre à la maison. Journée ensoleillée, les enfants ont pu profiter du jardin. Pas encore de nouvelles de la maîtresse, j'imagine qu'il faut le temps de s'organiser. Ce midi, apéritif en famille, jeux l'après-midi ; Mathilde avait fait un gâteau au chocolat pour le goûter. Petit air de vacances ! 

    JOUR 2 

    Jeudi 19 mars. Première tonte de l'année ! J'adore l'odeur de l'herbe coupée. Les arbres sont en bourgeons, les tulipes sortent de terre, les premiers jours de printemps sont toujours agréables !

    Foot avec les enfants qui ont fini par se disputer, comme toujours. La vie s'organise tranquillement. 

    JOUR 3 

    Vendredi 20 mars. Les premiers devoirs sont tombés pour Mathis : révisions sur les divisions. Surtout rester calme...

    Léa fait des dessins pour papa et maman. Trop mignon. 

    JOUR 5 

    Dimanche 22 mars. Le jardin est au carré, on dirait Versailles ! Comme quoi il y a toujours du bon à prendre ! Mathilde a les mains dans la farine la moitié du temps : gare aux kilos en trop !

    Léa a épuisé la moitié du stock de pages blanches, c'est moche pour la planète.

    Côté divisions, on rame... 

    JOUR 7 

    Mercredi 25 mars. Si Mathis me demande encore une fois ce qu'est un dividende, je lui fais manger son cahier !

    Léa a enfoncé toutes les pointes de feutres et chouine à longueur de journée.

    Mathilde s'est lancée dans la confection d'un gâteau roumain à la purée de marrons et aux pruneaux. Est-ce vraiment une bonne idée ? Le temps commence à sembler long. 

    JOUR 10 

    Samedi 28 mars. Je crois que mon fils est con, j'ai abandonné la division. On a une semaine de retard sur le travail envoyé par la maîtresse. J'ai vomi le gâteau aux marrons. 

    JOUR 11 

    Dimanche 29 mars. La caisse à outil est nickel, j'ai rangé mes clefs plates par ordre de grandeur, les marteaux par ordre croissant de poids. J'ai trié tout ce qui pouvait se trier dans la maison : clous, vis, boutons, punaises (par couleurs), slips.. Je commence à voir flou. 

    JOUR 14 

    Mercredi 1er avril. On continue sur le passé simple. La décence m'oblige à me taire. .. 

    JOUR 15

    Je rédige une lettre à l'attention du pape pour faire canoniser la maîtresse de mon fils. J'ai envie d'écouter Céline Dion en passant l'aspirateur dans le garage. Je crois que ça va pas le faire. 

    JOUR 16 

    Vendredi 3 avril. « Les enfants prenâmes le goûter sur la terrasse ». Bon c'est fois-ci c'est clair, Mathis n'aura pas non plus le prix Nobel de littérature... J'ai envie d'épouser sa maîtresse...je crois que je commence à délirer...

    Léa regarde la télé H 24.

    Mathilde a commencé une pièce montée à cinq étages. Je le sens pas trop. J'ai déjà pris cinq kilos... 

    JOUR 17 

    Samedi 4 avril. Je crois que j'ai chopé un Gilles de la Tourette avec ce putain de passé simple de merde !

    La pièce montée s'est cassé la gueule.

    J'ai des hallucinations, les dessins de ma fille me parlent ! 

    JOUR 18 

    Dimanche 5 avril. Pour la première fois de ma vie, j'ai prié Dieu... 

    JOUR 19 

    J'ai bouffé la page du livre de conjugaison. Problème réglé... 

    JOUR 20 

    Passé la journée à chercher le chien, on l'a perdu ! 

    JOUR 21 

    Merde, c'est vrai, on n'a pas de chien ! J'attaque ma cinquième bière de la journée.

    Léa ressemble à un lapin qui aurait attrapé la Myxomatose. 

    JOUR 30 

    36 mars. Je suis sûr d'avoir vu passer la maîtresse de Mathis dans la pâture derrière chez nous : elle promenait son Bescherelle en laisse.

    Je vais reprendre un ricard … 

    JOUR 31 

    J'ai les dents qui grattent, je transpire des yeux. Je me rends compte que mon slip est à l'envers. Comme je le porte au-dessus mon pyjama, j'ai l'air encore plus con. 

    JOUR 32 

    An 3020 après ma belle-mère. Plus de farine dans les magasins, Mathilde est prostrée sur une chaise dans la cuisine, elle fait la conversation au four.

    Mathis essaye de diviser le passé simple. Léa bave devant la télévision. Les stocks de Ricard sont épuisés. Au secours... 

    JOUR 40 

    37 avril 2028. Oh putain on a remonté le temps ! Il se passe des trucs bizarres... Il y a une dame dans ma cuisine qui pleure en regardant le four, je ne sais pas du tout qui c'est. Et cette petite assise dans le coin qui regarde en ricanant, elle me file les jetons. De toute façon je ne sais plus comment je m'appelle. Je ne sais même plus pourquoi j'écris. C'est la fin.. 

    JOUR 50 

    Il s'est passé quelque chose. Il y a des gens partout, on entend « c'est fini ! », « C'est fini ! », « Plus de confinement ! ». Je ne sais pas ce qu'il se passe. Je sors pour voir. Je m'y reprends à trois fois avant de savoir enfin passer la baie vitrée. Je respire à pleins poumons. Je tombe dans les pommes. Direction les urgences. 

    JOUR 60 

    Vendredi 15 mai. Reprise du travail depuis une semaine. Mathilde, Mathis et Léa vont bien. La vie a repris son cours normal, si ce n'est que j'ai du cholestérol, du diabète, des troubles de la personnalité (mon double ne parle qu'au passé simple et cherche à diviser tout ce qu'il peut, c'est un peu pénible...) 

    *** Si vous recevez ce mail en dehors des heures de travail ou pendant vos congés, vous n'avez pas à y répondre immédiatement, sauf en cas d'urgence exceptionnelle. ***

     

     Le soleil est bien là, les oiseaux chantent toujours... Notre balade prend de la hauteur...nous surplombons le village et la voie ferré bien silencieuse en ce moment, cela surprend toujours.

    Le camping-car dort dans la cour, c'est inhabituel, quand il n'est pas de sortie il est remisé...confinement oblige pour lui aussi....

     

    Une partie du village

     

    Un peu de sport... des SMS, des mails des coups de fils, des WhatsApp , il faut occuper comme l'on peu, sans oublier l'actualité, à petites doses, c'est trop stressant....

    On l'utilise avec modération

    Pas trop mal la vision...mais cela ne va pas durer

     

    Le dessin du jour de notre amie France

     

    29 Mars

    Le confinement se poursuit ...on le savait..il se prolonge même...sans doute, pas encore suffisamment. L'avenir nous le dira...

    A vos calculettes...de matin  voilà le dessin journalier de France.

     

    Ce matin le soleil ne brille plus, la couche nuageuse a eu raison de lui....les températures chutent...Tout devient morose. Mais on résiste. Il y a pire.

    Monsieur vent vient de s'inviter, les banches s'agitent à en perdre la tête, tels de petits papillons blancs,les pétales des fleurs voltigent jonchant délicatement le sol. Pâquerettes, primevères ou violettes sont toujours présentes essayent de nous laisser supposer que le printemps est bien là, mais difficile à croire.... cependant elles égayent un peu notre quotidien.

     

    30 mars,

    Le printemps a frappé à notre porte comme prévu, mais ne voyant personne, il semble reparti pour laisser l'hiver se réinstaller, emportant avec lui soleil qui se prélassait pour notre plus grand plaisir, ciel bleu et températures agréables. Il va sans doute revenir, laissons lui le temps de "digérer" ce mauvais accueil que nous lui avons réservé.

    Tout cela n'est pas fait pour donner le moral, ressaisissons nous, serrons nous les coudes virtuellement pour conjurer ces mauvais moments qui durent et vont encore durer. Restons chez nous, restons disciplinés nous en viendrons à bout de ce satané virus.

    Les nouvelles du Maroc ne sont qu'à demi rassurantes, un bateau est parti direction Sète hier au soir. Y en aura-til d'autres ? L'heure reste au confinement dans les campings, les déplacements ne sont pas autorisés. Même si l'ambiance et le moral sont  bons pour la majorité, beaucoup voudraient bien regagner notre chère France et on peut les comprendre, même si le Maroc est encore eu impacté par le covid 19.

    Vu le temps nous ne mettrons pas le nez dehors...

    Toujours le dessin journalier de France.  Pour les petits et pourquoi pas pour les grands.....

     

     

    31 Mars

    En ce dernier jour du mois de mars, rien ne change, hélas !! mais nous le savions. Même pas le temps, il ne veut pas sourire, ce printemps,vexé par un mauvais accueil, ne se hâte pas de 31 mars

     

     

     

     

    31 Mars

    Le mois de mars se termine, les jours se suivent et se ressemblent, rien ne change...mais nous le savions, Hélas !! Même pas le temps qui reste bien maussade. Ce fichu printemps, que nous avons si mal accueillis, boude, malgré nos appels à l'aide....

     

    On a pourtant besoin de ce doux soleil pour adoucir nos journées en confinement.

    La vie est figée et l'on s'accroche à tout ce qui peut la rendre plus agréable. Un petit rayon illuminerai un peu notre quotidien.

    Prenez soin de vous et Prudence à vous tous.

    L'appel au secours est entendu, le ciel s'éclaircit et les premiers rayons arrivent.

    Un peu de détente dans ces moments difficiles, ce n'est pas de moi....

    C ‘est la crise, mais joliment dit !
    Les problèmes des boulangers sont croissants...
    Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak.
    Les éleveurs de volailles se font plumer.
    Les éleveurs de chiens sont aux abois.
    Les pêcheurs haussent le ton !
    Et bien sur, les éleveurs de porcs sont dans la panade.
    Tandis que les céréaliers sont sur la paille.
    Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression,
    Les viticulteurs trinquent.
    Heureusement les électriciens résistent.
    Mais pour les couvreurs, c’est la tuile.
    Et certains plombiers prennent carrément la fuite.
    Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent,
    Dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.
    Chez EDF, les syndicats sont sous tension,
    Mais la direction ne semble pas au courant.
    Les cheminots voudraient garder leur train de vie,
    Mais la crise est arrivée sans crier gare.
    Alors...les veilleurs de nuits, eux vivent au jour le jour.
    Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied.
    Les croupiers jouent le tout pour le tout,
    Les dessinateurs font grise mine,
    Les militaires partent en retraite,
    Les imprimeurs dépriment, et les météorologistes sont en dépression.
    Les prostituées se retrouvent dans la rue.
     
    Amis, c’est vraiment une mauvaise passe.
    Mais rarement les banquiers perdent au change.

    Voilà notre petit tour de fait... un petit tour certes, mais, ô combien bénéfique !!!

    La nature se fige dans le silence. Juste un petit bruissement des feuilles que cette brise légère berce délicatement, le sifflement des merles qui s'en donnent à cœur joie et quelques bourdonnements de rares abeilles travailleuses qui butinent l'aubépine en fleur.

    La voie ferrée est toujours silencieuse, le ciel aussi, pas la moindre trace d'avion, l'autoroute au loin ne nous livre plus sa complainte, seuls des ronronnements épars de camions aux valeureux chauffeurs qui travaillent pour nous, montent à nos oreilles sensibles.

    Je viens de lire certains articles qui apparaissent sur la presse spécialisé camping-car ( en ligne)  et même sur des journaux locaux comme Midi Libre, au sujet du rapatriement, à leurs frais, de certains camping-caristes, c'est ignoble et inimaginable. Au moment ou pendant cette dure période il faut se serrer les coudes, pourquoi tant de méchanceté et de haine alors qu'un peu de compassion est vraiment nécessaire pour tout le monde. D'ailleurs on voit cela tous les jours ou le personnel soignant en fait les frais. Quelle tristesse. je suis écœurée de tout cela et je crois que le mot est bien faible.

    Les dessins du jour de France, Owner/Graphic Designer, à Squale-Line

    Je vous invite à découvrir ou redécouvrir avec vos enfants, le jeu des petits chevaux. Si vous avez des cartons, profitez-en pour coller dessus le plateau de jeu, les pions et dés pour renforcer le papier. Le plateau est divisé en deux pour pouvoir l'imprimer en "plus grand". Amusez-vous bien ;)
    Je vais aussi diminuer les illustrations car cela me prend pas mal de temps et j'ai un autre projet en cours. En attendant, prenez bien soin de vous et je vous dis... à bientôt 

     

     

    A DEMAIN

    « Annulation du voyageAvril »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    10
    Samedi 28 Mars à 10:48
    Coucou Huguette et Paul, C'est bien de continuer ton blog. J'e continue aussi, mais les sorties étant limitées je vais manquer de matière... Je vais t'envoyer un mail rigolo. Il faut que j'essaie de le mettre sur le blog Bon courage bises
      • Samedi 28 Mars à 19:58

        Coucou Claudine et Jean Paul,

        Je vais mettre ton mail sur le bog çà meublera, pas grand chose à dire non plus.

        Bon confinement.
        Et grosses bises virtuelles à tous les deux.
        Huguette

    9
    Samedi 21 Mars à 11:35

    C'est vrai en ce moment nous entendons plus les oiseaux chanter que le bruit des voitures, moi dans le jardin je n'ai pas encore tondu, justement pour laisser un peu les fleurs, bisou virtuel JL

      • Samedi 21 Mars à 11:50

        Bonjour jean louis,

        Hélas Paul a voulu tondre à mon grand désespoir c'était si beau. Mais elle vont repousser quelques unes ont résisté.

        Bisous virtuel, prudence.

        Huguette

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Samedi 21 Mars à 11:21

    Bonjour Huguette

    Eh bien tu as de la chance que ta gendarmerie t'autorise un petit bol d'air pour aller à 500 m de chez toi, chez moi, le préfet de la Savoie a pris hier un arrêté interdisant les bols d'air au bord du lac du Bourget, dans les parcs et bases de loisirs et il y en a une à 500 mètres ( ! ), donc c'est fenêtres ouvertes et paysages de montagnes en arrière-plan.

    Porte toi bien et bises

      • Samedi 21 Mars à 11:49

        Bonjour Christian,

        J'ai pris la précaution de téléphoner pour ne pas être en infraction, mais c'est la petite ville ici.

        Je viens d'aller faire mon tour et on ne rencontre personne.

        Des fenêtres avant, je contemple notre camping-car que nous ne pouvons pas remiser....

        Prudence, portes toi bien aussi. Bises virtuelles, pas de problèmes.

        Huguette

    7
    Samedi 21 Mars à 10:00

    Coucou de Sidi Kaouki où on commence notre confinement.

    On a fait des courses hier et on peut tenir un bout de temps. Je pense qu'on pourra aller sur la plage en face car il y a tres peu de monde.

    Sinon on s'occupera avec livres, revues, jeux sur tablettes,  ordi car, pas de chance,  notre parabole ne fonctionne

     pas.le système automatique skew ne veut rien savoir.

    Bises à vous deux 

      • Samedi 21 Mars à 10:09

        Coucou Claudine,

        Bon confinement. Il faut prendre son mal en patience il y va de notre santé.

        S'il y a couvre feu de 18 à 8h, peut être pourrez vous sortir. Mais je n'en suis pas certaine car tu as vu il faut un laissé passé fait par le camping et pour des raisons valables. je viens de voir cela sur le forum.

        Ne prenez pas de risques.

        Dommage pour votre TV, peut être quelqu'un pourra quand même se déplacer.

        Grosses bises et bon courage.

    6
    Bibi
    Samedi 21 Mars à 08:54
    Ici, à CANET en ROUSSILLON pas de bois mais la PLAGE à perte de vue mais l'accès nous y est interdit! Il nous reste la place et le baladoir en respectant 500 m de chez nous. Il fait beau et j'ouvre les baies de la véranda. Voilà notre quotidien. Pas facile car je suis habituée aux Randos, Gym, Yoga...
    Mesures de confinement respectées pour sortir au plus vite de cette saleté de CORO. Une pensée au Personnel soignant, aux personnes qui travaillent pour réapprovisionner ou autre... une pensée aux malades, à nos Aînés qui sont encore plus sujets à risques et qui sont contraints à ne plus voir leur famille.
    Nous le vaincrons ce CORO, soyons prudents et vigilants...
    Bizz à vous 2 de Bibi
      • Samedi 21 Mars à 09:37

        Bonjour Bibi,

        Oui il faut s’organiser pour adapter notre vie sans prendre de risque.

        Oui tu ne peux qu'admirer cette belle plage, mais on espère qu'elle ne tardera pas trop à retrouver son visage des beaux jours.

        Notre quotidien est bouleversé, mais pour celles et ceux qui sont au front c'est très différent, ils risque leur vie pour nous tous. Donc respectons ce confinement pour le bien de tout le monde.

        Ce n'est qu'ensemble que nous vaincrons cette saloperie.

        Bon courage à tous les deux, bon courage à vous tous. Il ne faut pas pour autant sombres dans la psychose;

        Soyons prudents soyons responsables.

        Grosses bises à tous les deux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :