• D'Iverness à Dijon

    13 Juin

     

    Le nuit à plutôt été agitée ou tout au moins bercée par les rythme soutenu des trains à proximité. Je vais encore me répéter mais le ciel est gris et bas.

     Un tour dans la ville Inverness, capitale des Highlands, charmante petite cité au bord de la rivière Ness qui jouit d’une situation enviable, au cœur d’une vaste région souvent privée de touristes. On vient ici plutôt pour se lance à la découverte du mystérieux et légendaire Loch Ness.

     

    D'Iverness à

     

    Ici peu d’édifices historiques l’architecture de la vielle date plutôt du 19ième siècle. Inverness Castle tour rose domine  le centre ville où se nichent quelques belles maisons.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Le Victorian Market , marché couvert datant de la fin du 19ième à son charme avec ses petites échoppes.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Le Great Glen est une vaste dépression glacière ponctuée aujourd’hui de nombreux loch dont le mythique Loch Ness, lac profond, long, étroit, aux eaux sombres, serti ce coteaux boisés  à l’aspext pastoral, que nous allons longer. La nationale 82 nous laisse parfois de belles échappées, j’ai beau scruter cette surface sombre je ne vois pas « Nessie ».

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

     

     

     

     

     

     

     « Le monstre du Loch Ness désigne un hypothétique animal aquatique supposé vivre dans le Loch Ness, un lac d'eau douce des Highlands (Écosse).

    Surnommé Nessie (parfois orthographié Nessy, le monstre a été baptisé Nessiteras rhombopteryx par les scientifiques Sir Peter Scott et Robert Rines. Il est souvent décrit comme ressemblant à un serpent de mer ou à un plésiosaure. De nombreux enthousiastes se rendent sur les eaux du Loch depuis la fin des années 1930, date de la première apparition « moderne » du monstre, afin de le rechercher. Des photos et des films ont été présentés, mais leur authenticité est difficile à prouver.

    L’Écosse a toujours été réputée pour ses légendes de monstres évoluant dans les eaux profondes des rivières et deslochs. Ces créatures aquatiques sont appelées kelpie ou « chevaux des eaux », et ont la particularité de noyer les voyageurs imprudents. Jadis, les parents défendaient à leurs enfants de se baigner dans les profondes rivières, craignant que les esprits des eaux ne les emportent. »

    Urquhart Castle : sur site exceptionnel, un promontoire rocheux dominant le Loch Ness, ce château eut une histoire mouvementée (une vidéo en français nous l’a retracé). Suivez nous dans ces ruines et admirez le Loch même si, hélas, le temps n’est pas très clair.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Repas de midi un peu plus loin, sur un petit parking entre route et loch.

    Un premier petit arrêt imprévu, un parking et des chutes sont signalées, pourquoi ne pas y jeter un coup d’œil ? Nous pourrons, dans le pré qui jouxte ce camping, voir de beaux bœufs des highlands .

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

     

    Fort Augustus, un grand parking nous tend les bras, encore un arrêt pour voir le canal Calédonien. Il fut creusé au début du  XIX pour relier la mer du Nord à l’Atlantique, évitant ainsi le périlleux contournement de l’Ecosse.

    Les bateaux empruntant ce canal franchissent un dénivelé de 13 mètre en cinq écluses. Le spectacle est agréable malgré le manque de soleil, après la dernière écluse permettant l’accès au lac, le pont bascule sur le côté afin de libérer l’entrée dans le Loch et les voitures attendent patiemment.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

     

    Quelques vidéos plus tard….

    Une petite route bucolique monte et tournicote à travers des paysages de collines verdoyantes ou couvertes de bruyère, de petits lochs si nichent. La route devient par moment un « single way » et nous devons utiliser les « Crossing place » lors de croisements. Ce n’est pas vraiment un problème, les Ecossais conduisent prudemment et cèdent volontiers le passage, cependant peu de voitures croisées.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Un dernier arrêt à Foyers où nous descendrons par de belles marches voir une cascade. Nous demanderons à la petite épicerie toute proche si nous pouvons rester la nuit sur ce parking, pas de problème.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

     

    14 Juin

     

     

    Ce matin le ciel est au ras des pâquerettes c'est un peu désolant... Une légère brume place sur le Loch Ness qui parait encore plus fantomatique.

     

    D'Iverness à

     

    Vu le temps nous nous décidons de continuer sur cette route, cette petite route à une voie surplombe le loch, nous le voyons en pointillé à travers les arbres. Elle tournicote et descend jusqu’au niveau de l’eau nous laissant quelques belles échappées.

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Vu ce ciel bas et boudeur nous ne sommes pas surpris quand la bruine apparaît. Elle ne nous lâchera pratiquement pas de la matinée. 

    Tout est gris, tout est morne, tout est sans relief, nous traversons des ponts sans voir l’autre bout, ciel et mer se confondent dans un gris profond. Bordée de beaux genêts jaunes notre route fuit dans un paysage vallonné fait de landes couvertes de bruyère, hélas pas encore en fleurs, de prairies et de forêts. L’habitat se fait très rare.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Voilà ce que l'on peut voir.... très clair n'est-ce pas ???

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

     

    Fals of Shin, une pittoresque petite chute réputée pour voir sauter les saumons. Ils tentent de venir à bout de quelques tonnes d’eau qui dévalent. Nous en avons vu quelques uns sauter, mais ils ne réussissent pas tous, c’est ce que nous avons pu voir mais hélas pas immortalisé, malgré notre patience.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Repas de midi sur le parking. 

    Telle une couleuvre qui se tortille la rivière la Kyle s’ébat paisiblement au milieu des prairies, d’autres petits affluents la rejoignent tranquillement en papillonnant. 

    Les « single track road » ne sont pas difficiles, la circulation y est aisée et les « passing place » en nombre suffisant,  permettent ainsi des croisements sans le moindre problème, surtout qu'il y a peu de circulation et que les Écossais conduisent prudemment et cèdent volontiers le passage. 

    Nous route file dans une nature généreuse plutôt austère sous ce ciel gris qui ne laisse apparaître aucun rayon de soleil. Des prairies, des tourbières, des forêts, des landes et de lochs plus ou moins grand qui ne reflètent que grisaille voilà là morne carte postale de l’après midi.

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à


    Un premier arrêt à Ardmair, puis à Ullapool à la recherche d’un camping, ce dernier en pelouse nous parait bien instable…. Trois petits tours pour trouver un hypothétique troisième qui n’existe pas… et nous revoilà au premier.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Nous nous installons sur la pelouse, le patron parle un peu français et nous fait comprendre que le sol est stabilisé. Nous ne demandons qu’à le croire… nous verrons bien demain matin. L’accueil y est très sympathique voire chaleureux.

     

    D'Iverness à  

     

    Voilà c’est samedi…un petit clin d’œil à ma petite sœur, je n’en ai bu qu’un apéritif …..

     

     

    15 Juin

     

     

    Pour changer un peu, LOL , le ciel est encore gris et bas.

    Un petit arrêt au port de Ullapool, petit village tout de blanc vétu.

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    D'Iverness à

     

    Nous longeons le Loch Brom aux eaux verdâtres encadrés de petites montagnes sombres et sauvages, paysages austère et sévères. Rhododendrons, digitales roses ou jaunes, grandes marguerites  bordent et égayent notre route. 

    Juste après le croisement de la A832 un parking donne accès à la chute de Measach. Dans la crevasse boisée, la Droma nous offre un spectacle naturel, un saut de 46 m.

     

    D'Iverness à  

     

    Un pont suspendu permet de traverser ce précipice ( sujet sensible au vertige s’abstenir) et d’atteindre un petit plateforme pour mieux admirer cette vue panoramique de la chute dont les grondements sont impressionnants. 

     

    D'Iverness à

     

    Nous prenons un peu d’altitude jusqu’au col désolé de Dittie More, des paysages alpestres s’offrent alors à nous, belles montagnes verdoyantes tachetées de quelques névés, mais toujours sous un ciel gris. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Ce matin « Joséphine » n’a pas de difficultés et pour cause, il n’y a qu’une seule route…. 

    S’en suite une étroite vallée où le petit cours d’eau qui nous accompagne, trottine, sautille, chantonne puis court gaiement. 

    Un grand parking nous permet de surplomber le Little Loch Broom et ses petites iles. Il est presque midi nous profiterons de cet arrêt pour déjeuner. 

    Dans ces terres humides, fières et cotonneuses sur leurs frêles tiges, les linaigrettes s’épanouissent et forment parfois un vrai tapis mouvant. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    En ce début d’après midi la luminosité est un peu meilleure, les paysages sont moins désolés voire très agréables par moment lorsque nos arrêts Gruinard Bay. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Nous caracolons de Loch en Loch et trouvons notre chambre à coucher sur l’ile de Skye, après avoir traversé le pont, à Broadford sur le parking du supermarché face à Broadford Bay.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Des camping-caristes Espagnols nous tiennent compagnie, hésitant à se mettre devant nous leur avons fait signe qu’il n’y avait pas de problème, le Monsieur est venu bavarder avec nous ils arrivent de Duerness.  

    Ce soir apéro chez nos amis et voisins. 

    Incroyable mais vrai depuis 19h, heure locale il fait soleil, il est encore 21h et il est très haut, aurons nous un beau coucher de soleil ?

     

    D'Iverness à

      

     

    16 juin

     

     Ce matin grande brume, elle dévale des montagnes et nous enveloppe doucement. 

    Notre petite route se faufile au gré du relief entre mer, montagne et ciel puisque celui-ci nous tombe sur la tête… 

    De petits villages aux maisons blanches éparses se lovent tout au long la côte. 

    Un premier arrêt agréable à Portree, joli petit village blotti dans une baie protégée par deux caps,  entre collines verdoyantes et mer. Le long de son petit port s’alignent des maisons aux tons pastel. C’est la bourgade la plus importante de l’ile. 

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    D'Iverness à

     

    Pas d’amélioration météorologique bien au contraire ciel et mer se confondent dans un gris blafard, on découvre malgré tout des paysages sévères mais sans relief. 

    Nous tenterons l’Old Man Storr, un étrange menhir de 49m de haut  entouré d’un chaos rocheux. Impossible de le voir de la route comme souvent précisé dans la documentation que nous avons. Nous grimpons un premier ressaut et nos amis abandonnent. Nous poursuivons seuls cette montée, encore un ressaut, puis un autre et là c’est le brouillard qui envahit la cime. Il reste encore une bonne grimpette donc nous renonçons,  déjà le temps n’est pas engageant et en plus nous ne voulons pas trop faire attendre Paulette et Jean. C’est une vue un peu terne du Loch Leathan qui s’offre à nous. Il manque vraiment le soleil. 

     

    D'Iverness à

     

    Un peu plus loin arrêt repas. 

    Nous ne raterons pas la petite cascade Kilt Rock, elle se jette directement dans la mer du haut de la falaise. De la plateforme aménagée on jouit d’un superbe panorama sur  cette côte à falaise noires, des colonnes basaltiques évoquent les plis d’un kilt. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

     

    Nous poursuivons vers Staffin, village éparpillé autour d’une baie et dominé semble t-il par une belle arête, évidemment cachée par le brouillard qui s’agrippe. Il est si dense que nous ne verrons même pas les ruines du château de Duntulm ni même la cote. Nous sommes désormais sur une « single track road » avec de nombreux « crossing place » et parfois de « cattle grip » ces grilles que l’on trouve pour éviter aux animaux de traverser. La circulation sans être dense est un peu plus soutenue, mais les écossais s’arrêtent volontiers pour nous laisser passer. La conduite à gauche ne pose aucun problème. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Un peu plus loin nous verrons le musée de la vie insulaire avec ses anciens bâtiments de pierres recouverts de chaume.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Un peu plus haut, dans le cimetière se dresse une croix dédiée à Flora Mcdonald pour commémorer sa bravoure. Elle organisa la fuite du Prince Edouard Stuart (après la défaite de Culloden) en le déguisant en servante écossaise. Efficace puisque ce dernier parvint en Italie où il mourut. 

     

    D'Iverness à

     

    Paysage quasi désertiques mais verts tout de même, jusqu'au petit port d’Uig que nous dominons. C’est alors une route en grand lacets qui nous permettra de rejoindre les bords des Lochs. 

    Difficile de trouver une chambre à coucher ce soir…les interdictions de stationner la nuit fleurissent. 

    Finalement nous nous installerons sur un petit promontoire qui domine le Loch Ainard, qui, à 22 reflète encore les nappes de brouillard qui descendent des reliefs environnants. Les camping-cars ont un petit air penché mais nous ferons avec pour cette nuit qui devrait être très calme.

     

     

    17 juin

     

    La nuit fut très calme au bord du Loch Anort, mais ce matin la brume joue au yoyo  sur les montagnes. Mais les mitges sont bien là, en petit nombre, elles attaquent…doucement !!! 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Nous repassons le Skye Bridge et nous voilà sur la continent, la luminosité est un peu meilleure, on a même un rayon de soleil, hélas éphémère.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Les montagnes ont toujours leur bonnet blanc.

     

    D'Iverness à

     

    Dans un site insulaire idyllique et entouré de montagne de Dornie nous pouvons voir le romantique  château de pierre grise de Eilean Donan dont la silhouette austère se reflète dans les eaux du Loch Aish. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Nous longeons ensuite  le Loch Duig, le contournons, le traversons dans ce cadre agréable se dresse le massif des cinq sœurs, ce massif aux pics semblables a la tête dans les nuages. 

     

    D'Iverness à

     

    Un petit coin de ciel bleu et quelques rayons de soleil, tous les espoirs sont permis….le Loch Cluanie devient alors une petite merveille dans son cadre montagnard où trônent quelques névés. Plus de bleu, plus de soleil et les paysages que nous traversons sont de toute beauté. Quel plaisir !!! 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Ce ciel bleu perdure, les nuages se dissipent et enfin c’est un soleil généreux qui nous réchauffe le cœur, il fait 24°. Les paysages changeants et variés nous offrent un spectacle de tous les instants. Il est cependant parfois difficile de s’arrêter pour immortaliser ces moments agréables. Après le barrage de Laggan Dam la vue est sublime. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    De Loch en Loch de montagne en montagne nous roulons jusqu’au Commando mémorial : une important statue de bronze rend hommage aux soldats entrainés pedant la dernière guerre mondiale, dans la localité voisine Achnacarry. La vue s’étale jusqu’au massif du Ben Névis. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    En quelques tours de roues nous voici sur le grand parking prévu pour les cc à Fort William, village alangui sur la rive est du Loch Linnh à l’ombre du Ben Névis, un cadre parosidiaque. Parait-il qu’il détient le record des précipitations, un comble tout de même c’est le seul lieu où nous avons trouvé un soleil généreux. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Il est vrai qu’il n’y a pas grand-chose à voir au village, mais flâner le long du quai où se dandinent quelques bateaux, se promener en ville sans but précis en léchant les vitrines sont de moments bien agréables. Il y fait même très chaud. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Ce lieu nous parait agréable pour y passer la nuit, nous irons donc à Banavie voir le Neptune’s Staircase, ce bel ensemble de 8 écluses sur le canal calédonien, dit « escalier de Neptune » construit par Telfor. Il fait monter le niveau de l’eau de 20m sur un parcours de 457m permettant de passer du niveau du canal au Loch de Linnh, magnifiques vues sur la face nord du Ben Névis. 

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    D'Iverness à

     

    Petit port au sommet de la huitième écluse en toile de fond le Ben Névis.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Retour sur notre parking où sont déjà installés plusieurs autres camping-cars. Ce soir nous avons été invités par nos amis, ils fêtaient leurs 53 ans de mariage, Cerdon et gâteaux, rien ne manquait. Nous les remercions encore pour cette gentille attention. 

    Enfin une superbe journée, des paysages fabuleux. A 21h30, heure locale, le ciel est d’un bleu éclatant, le soleil encore bien présent se cache derrière la montagne et le Loch prend des reflets d’argent, nous avons une admirable carte postale devant les yeux.

     

     18 Juin

     

    Les jours se suivent et se ressemblent...ce matin nous ne voyons même pas le bord du Loch.... Nous partons pour Oban, sous ce ciel gris et ce"fog" qui joue au yoyo. Petit à petit, comme hier, le ciel se dégagera et le soleil brillera.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Oban, charmante cité victorienne portuaire, a un charme bien particulier avec sa jolie baie derrière laquelle moutonnent des collines verdoyantes. L'activité se concentre autour de son port, protégé par l’île de Kerrara qui pour le moment reste dans la brume, où ferries et navires de pêche mènent un ballet incessant. 

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

     

    Nous prendrons beaucoup de plaisir à flâner sur les quais où se pressent de beaux immeubles et de beaux hôtels, cette balade est surtout un prétexte pour regarder la mer, les iles, les bateaux et écouter le cris de mouettes . Oban distillerie est une des rares à se trouver en pleine ville.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Une petite grimpette et nous atteignons McCaig Tower et les hauteurs de Oban. Ce curieux monument, bien visible du port, couronnant la colline et surplombant de centre ville, est une copie ridicule du colisée de Rome. En 1897 un riche banquier, pour réduire le chômage dans la ville, fit ériger ce mémorial pour sa famille. mémorial inachevé mais d'où l'on embrasse la ville et au loin les iles, un panorama magnifique.

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Pourquoi des chaussettes aux lampadaires ???

     

    D'Iverness à

     

    Il était là...  dans la pelouse du Colisée. 

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Au retour nous mangerons un fish and chips, dans un petit restaurant de centre ville. Bien sur tout est frit mais le poisson était excellent et sans arrête. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Voilà les iles se dévoilent !!!

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Un petit café au camping-car le temps de décider de la suite du voyage. Et c'est reparti....

    Notre route se faufilera dans des paysages de montagnes verdoyantes, contournera le Loch Awe aux eaux claires qui reflète un ciel d'azur, longera le Loch Lomond, un petit bijou bleu marine dans un écrin de velours vert.

     

    D'Iverness à

     

    Arrêt sur le parking autorisé de Tarbet, en bordure de Loch, merci Barbel pour avoir noté pour nous tous ces bons coins, (vous nous manquez) où les montagnes boisées se mirent dans les eaux scintillantes de ce Loch aux formes étranges. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Il est encore tôt nous profiterons de cette belle fin d'après midi pour aller marcher en amoureux jusqu'au petit village de Arrochar lové autour du Loch Long.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Encore une belle journée, nous avons rencontré à nouveau des camping-caristes de St Bonnet de Mure, qui sont là depuis mi mai et qui ont eu beau temps. Faut croire que n'étions dans les bons cois au bon moment.

     

     

    19 Juin

     

     

    Oh miracle !!! Ce matin nous nous levons avec le soleil. C'est vraiment trop beau. Va t-il durer ???? That is the question ????  

     

    D'Iverness à

     

    La vue sur le Loch est imprenable, il scintille de mille feux sous ce beau soleil qui nous ravit. Le petit château, qui en réalité est un hôtel, a fière allure. 

     

    D'Iverness à

     

    Quelques belles vues sur ce Loch Lomond, sans doute le plus célèbre d’Ecosse, seulement en pointillé car la route est bordée d’arbres. C’est un paysage rude et montagneux qui encadre le nord, le sud est plus pastoral et peuplé de quelques iles. 

    Trempette dans le lac....

     

    D'Iverness à

     

    Premier arrêt dans un pittoresque petit village où les cottages aux pierres de couleurs douces, très fleuris, ont été construits au XIX par un riche propriétaire foncier (laird) pour y loger ses ouvriers.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Le lieu est enchanteur, y flâner et aller jusqu’au petit ponton  est un vrai plaisir, surtout par ce temps favorable. Un peu d monde, un bus vient de déverser un flot de touristes mais qu’importe. 

     

    D'Iverness à  

     

    Un petit tour vers l’église malheureusement elle est fermée nous ne pourrons pas admirer son plafond en coque de bateau renversée. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Notre route fait la farandole dans de doux vallonnements, bois et  près où paissent moutons ou vaches, dans cette campagne verdoyante, très verdoyante ou sinuent quelques rivières timides, et nous conduit rapidement à Stirling. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    L'entrée dans Stirling avec vue sur le château.

     

    D'Iverness à

     

    Il est midi nous décidons d’aller goûter le fameux « Haggis », cette panse de brebis farcie avec les abats, mélangés avec des flocons d’avoine, oignons, épices et servi avec une purée de navet et de pomme de terre. Paulette et Jean préfère manger en toute intimité. Voila notre restaurant, 

     

    D'Iverness à  

     

    trouvé au hasard d’une rue et notre plat. A vrai dire ce n’est pas mauvais mais nous ne sommes pas enthousiasmé, en plus nous l’avons trouvé très épicé, trop épicé. Mais il fallait tenter c’est fait…. 

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

     

    Perchée sur son crag (sommet d’un volcan éteint) spectaculaire, dominée par son beau château, la  vieille ville superbement protégée se distingue par ses admirables édifices et ses rues pavées sinuant jusqu’‘aux remparts du château. Malheureusement nous ne le visiterons pas, dommage car il semble être l’un des plus fascinants d’Ecosse. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    De là haut nous remarquerons l’austère Wallace Monument, étrange création de 67m de haut,  érigée en l’honneur du légendaire combattant pour la liberté et le vieux pont. 

     

    D'Iverness à

     

    D'Iverness à

     

    La church of the Holy Rude et sa tour-clocher, église paroissiale depuis 600 ans, est la seule église d’Ecosse, ayant accueilli des couronnements, à subsister de nos jours Elle présente une intéressante charpente en chêne d’origine du 15ième, les piliers de pierres et les magnifiques vitraux accentuent l’impression de majesté qu’elle dégage. Belles vue sur cet ensemble depuis l’immense cimetière qui l’entoure. 

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Au détour des ruelles.... 

     

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Voici deux Messieurs qui m'ont demandé de les prendre en photo, tout content the old men m'ont-ils dit....en  la regardant. 

     

    D'Iverness à  

     

    Bien que de bonne heure nous cherchons notre chambre à coucher,  plus de 3Okms au nord, parking au bord du Loch Venacher, dont nous avions les coordonnées GPS.  « Charlotte », est allée droit au but, sans doute beaucoup plus intelligente que « Joséphine » qui nous a promenée par de toutes petites routes sinueuses. Peut être voulait-elle nous faire visiter cette campagne verdoyante à souhait et radieuse sous le soleil ? 

    Le Loch, ce soir, n’est plus qu’un miroir d’argent qui reflète encore un ciel bleu clair.

     

    20 Juin

     

    Hi Hi.... on a encore le soleil ce matin !!! Il nous gratifie de ses doux rayons.  Mais des nuées de mitges sont là à vadrouiller autour du camping-car pour attaquer en bandes organisées...

    Nous nous sommes badigeonnés de "skin of soft" qui semble très efficace... Paul n'est pas piqué... Mais par précaution nous contemplons le lac qui scintille depuis nos fenêtres.

    Ce matin nous contrarions "Joséphine" qui voudrait encore nous suivre de minuscules routes, nous la contrarions et  arrivons à bon port à Stirling où nous faisons quelques courses et ou je consulte rapidement internet.

    Les nuages manifestent et se groupent nous laissant seulement un soleil en pointillé, pas trop grave nous roulons sur autoroute (donc pas grand chose à voir) en direction de la vallée du Tweed, cette rivière souvent paisible des Borders, une des plus longue d'Ecosse Paysages magnifiques aux vues dégagés. et aux formes gracieuses. Elle traverse parfois les reliefs de façon désordonnée puis s'assagit, paresse et devient large et majestueuse.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Un arrêt à Abbostsford pour voir la fantaisie de pierre qui traduit le goût de Sir WalterScot (1771-1832). Il mit toute son énergie et son imagination pour construite sa résidence. Nous irons prendre un thé à la terrasse et pourrons ainsi admirer ce petit bijou.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Inlassablement, sous un soleil de plus en plus présent, nous poursuivons notre route. Nouvel arrêt à Malrose, sur un parking bus. Un camping cariste Anglais est venu nous donner son ticket de parking, ticket bus qu'il avait pris pour la journée. Sans doute en est-il ainsi lorsque l'on occupe une place bus. C'est une charmante bourgade avec les ruines de grès rouge de son abbaye, détruit à maintes reprises et de beaux bâtiments du XVIII qui se bordent High Street.

     

    D'Iverness à

     

    Nous avons loupé Dryburg Abbey, feluron des abbaye des Borders, dommage car ces vastes ruines majestueuses et évocatrices semblait être un lieu magique, lové dans les méandres du Tweed.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

     

    Difficile de trouver un parking pour stationner nous resterons donc sur celui du supermarché Morrisons à Hawick.

     

    21 Juin

     

    Grand ciel bleu et beau soleil.... 

    « Joséphine » semble bien endormie de matin, elle nous promène… nous demande de tourner à gauche et peu après de faire demi tour. Alors ma belle il faut sortie de ta torpeur…. 

    La nature est radieuse, les céréales blondissent, une multitude de fleurs embellissent les bas côté de notre route, grands espaces verdoyants, fermes isolées, bois défient devant nous. 

    Nous passons en Angleterre sans nous en rendre compte, hors mis le panneau « welcome in England ».

    D'Iverness à

     

    Plate souvent rectiligne, le petit ruban gris, parfois bordé d’arbres,  court dans une grande plaine cultivée ou en prairies où paissent vaches, souvent aux robes sombres gris foncé ou noire, et mouton bien dodus. 

    Les radars fixes font à nouveau partie intégrante du paysage. 


    Le mur d'Hadrien est une fortification en pierre et en tourbe construite à partir de 122 après J.-C.1,2 par les Romains sur toute la largeur de l'Angleterre pour protéger le sud de l'île des attaques des tribus calédoniennes de l'actuelle Écosse. Le nom est également parfois employé pour désigner la frontière entre l'Écosse et l'Angleterre, même si la frontière actuelle ne le suit pas.
     

    Le mur a marqué le nord de l'Empire romain en Grande-Bretagne pendant très longtemps. En plus de son utilisation comme fortification militaire, on pense que les portes du mur auraient également servi de postes de contrôle pour la perception de taxes sur les produits importés. 

    Une importante partie du mur existe toujours, en particulier dans la partie centrale, et le mur est encore praticable à pied sans danger. C'est aujourd'hui l'attraction touristique la plus populaire du nord de l'Angleterre. En 1987, l'UNESCO l'a inscrit au patrimoine historique mondial. 

    Le mur d'Hadrien, mur défensif,  s'étend sur environ 117 km, il commence à l'est de l'embouchure du fleuve Tyne (Newcastle) jusqu'au Solway Firth à l'ouest.
    Il traverse les plaines, les monts et les fleuves.
    Musée, sites archéologiques  et reconstitutions témoignent  de la vie militaire des romains chargés de garder la frontière.

    Le soleil nous abandonne et se cache derrière de gros nuages noirs, cependant pas e pluie.

    Une erreur de pilotage de ma part et nous voilà sur la A69 au lieu de la B638, dès lors nous atteignons Vilodanda. Vu l’Heure nous prenons notre repas sur le parking.

    Après le déjeuner nous visiterons seuls ce site. Des reconstitutions grandeur nature ont été réalisées : une tour de pierre et un poste fortifié en bois. Au petit musée, outre des objets en métal, os et pierre, on peut voir des articles de cuir, des chaussures et des objets en bois. Un vaste site regroupe les fondations d’un fort et du village où vivaient femmes, enfants et soldats.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à  

    D'Iverness à  

    D'Iverness à  

    D'Iverness à  

    D'Iverness à

     

    Ce mur est par endroit spectaculaire comme à Steel Rigg où il épouse le relief au dessus des falaises, terrain de jeux actuel des grimpeurs. Le site est admirable.

     

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

    D'Iverness à

     

    Un vrai casse tête pour moi, nous avons eu du mal à trouver ces sites, un peu lasse je laisse la tête à nos amis. Notre chambre à coucher est un peu difficile à trouver, « Charlotte » semble faire quelques caprices. Mais nos amis dénicheront un petit parking bien agréable à Castelside.

    Ce soir apéro, cocktail au Mayas… souvenirs marocains….

     

     22 Juin

     

    Ce matin pommelé et soleil généreux. 

    Encore une fois "Joséphine" a perdu la tête, mais fort heureusement c'est "Charlotte" qui mène la danse. 

    Perchée sur son éperon rocheux et enlacée par les méandre de la Wear, la vielle ville de Durham recèle des joyaux architecturaux. Malgré quelques difficultés pour stationner nous y flânerons avec plaisir partageant les trésors de cette cité médiévale dont le centre ville est pour la plupart piétonnier.  

     

    D'Iverness à Dijon

     

    Que représente cette statue ??

     

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    The Market Place est en effervescence, en effet c'est jour de marché.

     

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon 

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    De bonnes choses mijotent....

     

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    Nous grimperons jusqu'à la cathédrale, un bijou d'une unité parfaite, noblesse et solidité de l'architecture romane. 

     

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    Elle domine la place du palais, les bâtiments universitaire et le château et son entrée.

     

    D'Iverness à Dijon 

    D'Iverness à Dijon

     

    On y accède par la porte nord, possédant un très beau heurtoir à tête de lion.

     

    D'Iverness à Dijon

     

    Majestueuse et solennelle avec ses deux tours ouest du 13ième, richement décorées et la tour centrale du 15ième  haute de 66m. 

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    De la nef se dégage une impression de puissance et de sobriété avec ses colonnes massives ornées de motifs géométriques.  Pas de photos c’est interdit dommage car elle est de toute beauté. 

    Bâtiments universitaires

     

    D'Iverness à Dijon

     

    Le château, d’architecture romane à été maintes fois modifié par les princes évêques qui l’ont successivement habité. Aujourd’hui c’est une résidence estudiantine. 

    Nous traversons le Prebend’s bridge pour se promener sur les quais d’où nous profiterons de  magnifiques vues. 

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    De retour au camping-car une mauvaise surprise nous attend. Nos amis ont un PV, le 'verbalisateur' leur explique qu’ils occupent deux places. Le cc Finlandais à côté à le même sort. Quant à nous, rien n’est encore rentré en machine, l’autre 'verbalisateur' m’explique que l’on tient deux places et qu’il faut deux tickets, je m’empresse d’aller en chercher un deuxième et avec un gracieux sourire, il me dit Good. Nous voilà soulagés. 

    Dès lors nous mettrons le pilotage automatique direction le sud. 

    Ce soir notre chambre à coucher est encore fort difficile à trouver, on tourne, on retourne autour de Stamfort, pour finalement atterrir dans un immense camping le  « Lyndon Top » (il n’y a que de l’eau, du moins dans la partie où nous sommes installés, peu importe avons ce qu’il nous faut et vu le prix, il n’y a pas lieu d’hésiter) N 52° 38’ 21.2 ‘’  W 000°40’34.8’’. Un problème se pose à nous, nous n’avons plus de livres et ils n’acceptent pas la carte. Le patron d’une extrême gentillesse acceptera un paiement en Euro et nous conduira jusqu’au cc stationnés un peu plus haut. Une délicate pelouse face à un magnifique lac nous attend. 

     

    D'Iverness à Dijon

     

    Mais il faut mettre de niveau....

     

    D'Iverness à Dijon

     

    C’est dimanche, apéro chez nos amis.  Le propriétaire vient nous voir et nous dire qu’il s’est trompé, le camping est moins cher que prévu. Voilà un endroit agréable et qui mérite de travailler.

     

     

    23 Juin,

     

      

    De notre beau camping tout est gris, il vient de faire une radée.... et le ciel est bien bas.... Vu le temps pas de regrets de rentrer.... 

    Pas grand-chose à dire, c’est une journée de liaison pour rejoindre la France. 

    Le soleil nous fait des clins d’œil puis revient définitivement. 

    « Charlotte » et « Joséphine » semblent d’accord ce matin…. jusqu’au moment où, bloqués par des feux nous perdons nos amis. Et là chacun suit son GPS du coup nos routes se séparent. Les communications sont difficiles, Paulette ne semble pas recevoir mon sms. Que faire ? Nous suivons donc scrupuleusement « Joséphine » qui nous fait passer par le boulevard  circulaire nord pour éviter Londres. 

    Paulette arrive enfin à me joindre avec son deuxième téléphone et nous nous donnons RV sur le parking du ferry à Douvres. Ils y sont quelques instants avant nous. 

    Voilà le château de Douvres, dominant ma mer.

     

    D'Iverness à Dijon

     

    Et ses belles falaises blanches.

     

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon 

     

    Impossible d’avoir des renseignements et des prix. Nous prenons donc la file et suivons les instructions. Le tarif est quand même plus intéressant que l’Euro-tunnel (pratiquement moitié).

     

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    On rentre dans les entrailles du monstre....

     

    D'Iverness à Dijon

     

    Quelques vues du port et de la côte

     

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon 

     

    La traversée sera très agréable (1h30) sous un soleil mangifique, jamais vu une mer aussi calme j'ai donc résisté sans problème et pu admirer les belles falaises blanches de Douvres.

    L'arrivée sur Calais.

     

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    Ils ne sont pas nombreux sur l'aire ??????

     

    D'Iverness à Dijon 

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

    D'Iverness à Dijon

     

    Ainsi se termine notre voyage en Ecosse avec une nuit sur le même parking qu’à l’aller.

     

    24 et 25

     

    Notre amie Belge n'est pas disponible nous passerons donc vers Soissons pour voir nos cousins, occupés ce soir, nous poursuivons notre chemin jusqu'à la petite aire de Le Gault Doigny (51), aire gratuite, deux places.

    Arrêt prévu dans la région de Dijon, chez ma belle sœur et mon beau frère et chez nos amis Barbel et Jack.

    Retour au bercail jeudi.

     

     

    Je dirai que l’Ecosse est un très beau pays, pays des grands espaces,  des landes, d’une nature généreuse et verdoyante et l’on comprend pourquoi… des lochs majestueux, parfois mystérieux  mais hélas souvent dans la brume, que nous avons survolé surtout à cause du mauvais temps. 

    La vie est très chère ici et le gas-oil représente un budget important.

    Les Écossais sont des gens merveilleux, très sympathiques, très serviables qui conduisent avec beaucoup d’attention cédant volontiers le passage. Lors de nos erreurs de pilotages  et de nos demi-tours intempestifs, ils attendent patiemment, sans dire un mot, on se demande même s’ils savent se servir d’un klaxon….. 

    Passer aussi rapidement du Maroc à l’Ecosse a été un grand choc pour nous, d’abord le choc thermique… ensuite le choc financier, même si nous étions au courant. 

    Je ne chanterai pas le même refrain que lorsque nous quittons l’Afrique…. Je pense que nous n’y reviendrons pas. 

    Mais si nous faisons un autre pays nordique pourquoi pas tenter l’Irlande…..Peut être aurons nous plus de chance !!!!Inch Allah

     

     

     

    « D'Edinburg à InvernessAvec nos amis Aveyronnais »

  • Commentaires

    25
    françoise
    Mardi 23 Février 2016 à 08:47

    Bonjour,

    Vous allez bien? au Maroc?

    Nous avons lu votre carnet de voyage en Ecosse car nous pensons y aller en juin.Vous recommandez cette destination ou la meteo et les prix vous ont perturbés?

    Bonne route,

    françoise et Philippe

      • Jeudi 25 Février 2016 à 21:47

        Bonsoir Françoise et Philippe,

        Il est vrai que L'Ecosse est un beau pays, Il est évident que la météo m'a perturbée et je n'ai pas visité ce pays comme je l'aurai voulu. Les prix sont élevés, mais on le sait en partant.
        Ne faites pas la même bêtise que nous réservez votre trajet à l'avance, car pris au dernier moment le montant est bien plus élevé surtout pour le tunnel. Le ferry est bien meilleur marché.

        Au Maroc, tout se passe bien pour nous c'est un pays très accueillant et ou la vie est facile et peu chère.

        Bonne préparation si vous décidez de visiter l'Ecosse. Je serai curieuse de connaitre votre assentiment. 

        Amicalement.
        Htuguette

    24
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 22:08

    Bonsoir  Jocelyne et Jean Paul,

    Merci pour ton message. Oui rentrés un peu plus tôt que prévu mais le temps n'était pas au top surtout les 15 premiers jours, du coup pas le tour complet. Dommage.

    Nous sommes à la montagne en vallée verte des amis vont venir nous rejoindre, mais nous avons eu de gros orages et là il continue de pleuvoir. Pas au top non plus.

    Bisous à tous les deux.
    Huguette

    23
    jeanpaul 26
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 19:26

    Bonjour les amis,

    Enfin de retour à la maison, j'ai pris le temps de voyager en Ecosse avec vous, un vrai plaisir comme d'habitude Huguette, beaux commentaires et belles photos. A très bientôt, amicalement

    J et JP

    22
    Mardi 1er Juillet 2014 à 22:56

    Bonsoir Claudette et Francis,

    Excusez mon silence, mais je n'étais pas en mesure de répondre avant. L'Ecosse est un beau pays mais le temps a gâché un peu notre voyage. Merci pour votre message.

    Amicalement.
    Huguette

    21
    Mardi 1er Juillet 2014 à 22:53

    Bonsoir Christian,

    excuse mon silence mais je n'étais pas en mesure de répondre...

    Ce qui mijotait paraissait sympa, mais pas goûté. A vrai dire n'avons pas vraiment mangé au restaurant, pourtant nous aimons bien cela. Mais là pas vraiment tentés.
    Amicalement.

    Huguette 

    20
    M.F24
    Mercredi 25 Juin 2014 à 23:10

    Bonjour Huguette.

    Merci de nous avoir fait voyager dans ce beau pays, malheureusement le soleil n'était pas avec vous. Que de belles photos et un reportage toujours bien écrit, encore merci

    Amicalement Claudette et Francis

     

    19
    Mercredi 25 Juin 2014 à 09:01

    Bonjour.
    Huguette a écrit le 22 juin : de bonnes choses mijotent  

    Ah bon, je croyais pourtant que la cuisine britannique ...

    @+

    Christian

    PS Lors d'un séjour professionnel, il y a une quinzaine d'années, hébergé en banlieue de Londres - à Westminster précisément - les repas servis pendant les quatre jours ont été remarquables et c'est là aussi que j'ai fait connaissance des vins californiens, sud-africains ou australiens ! Donc, mon observation est d'une affligeante mauvaise foi ...

    18
    Mardi 24 Juin 2014 à 20:54

    Bonsoir Cathy,

    Oui le mauvais temps gâche vraiment le plaisir. DU Maroc à l'Ecosse le choc est trop important. On a quand même vu de belles choses. Vivement le Maroc.

    Je comprends que vous ayez un bon souvenir...voyage de noce....

    Bisous

    Huguette

    17
    Lundi 23 Juin 2014 à 20:58

    Coucou

    Je vois que vous n'avez pas de chance avec le temps et c'est vrai que ça gâche un peu le plaisir!

    Pour ma part je garde un merveilleux souvenir de ce pays. Il faut dire c'était le premier voyage que je faisais avant mon  mariage, en camping très précaire il y a ....OUPS...40 ans !!!! C'était au mois d'août et contrairement à vous, nous avons eu un temps plus que correct, avec quand même parfois un peu de pluie ou de bruine...mais pas trop!!!

    Bisous

    cathy

     

     

    16
    Lundi 23 Juin 2014 à 09:14

    Bonjour Ghyslaine et Christian,

    Et oui le soleil arrange tout.. Mais voilà il pleut ce matin et le lac est tout gris....

    on rentre...

    Bises à vous deux

    Huguette

    15
    Lundi 23 Juin 2014 à 08:55

    Hi ! Comme l'écrit si justement Ghislaine, avec le soleil, c'est nettement mieux !  Et ne heurtez pas trop fort le mur d'Hadrien, il n'est guère solide ...

    Ciao

    Christian

    14
    Dimanche 22 Juin 2014 à 07:40

    C'est nettement mieux avec le soleil glasses

    13
    Jeudi 19 Juin 2014 à 16:16

    Bonjour,

    Nous voilà à Stirling...plein de belles choses à voir !!! Ne verrons hélas pas tout....Dommage surtout par un tmps pareil, presque trop chaud..

    Vous nous manquez énormément, mais le sort en à décidé autrement.

    On pense bien à vous.

    Grosses bises.

    Huguette

    12
    Barbel
    Jeudi 19 Juin 2014 à 15:07

    Bonjour,

    Le soleil depuis peu mais qui doit bien réchauffer les cœurs. De très beaux paysages bien verts évidemment avec cette pluie que vous avez trainé jusque là. Les endroits que j'avais repéré nous aurions bien voulu les faire avec vous mais hélas ..................... pensons énormément à vous.

    Gros bisous

    11
    Mercredi 18 Juin 2014 à 19:50

    Coucou Les Couramiauds,

    Nous que du mauvais temps... suis un peu déçue. pas montés si haut, trop mauvais. Soleil depuis deux jours. internet au compte goutte. Vive le Maroc !!!!

    A bientôt.

    Bises à tous les deux.

    10
    les couramiauds
    Mercredi 18 Juin 2014 à 17:08

    que de souvenirs!....nous avions fais ce périple en 2010  sous un soleil radieux et des températures plus qu'acceptables 18 à 20° une demi journée de pluie en 4 Semaines mais à Durnees où les températures étaient descendues à 8° mais les paysages en valent la peine ...continués dans profiter.  le soleil vous l'avez dans le coeur  et le trop plein du Maroc vous aident   

    on vous attends pour la rentrée 

    9
    Mardi 17 Juin 2014 à 15:14

    Bonjour à tous les amis qui ont eu la gentillesse de mettre un petit mot. Je ne réponds pas individuellement car internet ici c'est la galère.

    Ce jour il fait un peu meilleur, nous avons vu des paysages sublimes sous un rayon de soleil, mais les nages font la courses pour le cacher. Drôle de pays. Je ne pensais tout de même pas que c'était à ceux point. Est-ce que les blogs des cc ne reflètent ps la réalité sur le temps. Je n'ai jamais vu qui se plaignait vraiment.

    Est-ce le sort qui s'acharne sur nous !!!!

    Tant pis on avance quand même et sans doute plus vite que prévu.

    Grosses bises à vous tous.

    Huguette

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Mardi 17 Juin 2014 à 00:03
    Un petit coucou en passant. Ouh ça change du Maroc, j'espère que tu avais rapporté des bocaux de soleil Bizzz Ghyslaine
    7
    Lundi 16 Juin 2014 à 18:34

    coucou les aventuriers alors vous l'avez vus le monstre ?  Charmant le marché couvert j'aime bien les cascades sont magnifiques aussi  .Bon il fait pas beau la bas  c'est pas comme chez nous mdr enfin on souffrent un peu moins de la chaleur gros bisous à vous deux bonne continuation

     daronne

    6
    Gudrun
    Dimanche 15 Juin 2014 à 22:41

    Hi,

    C'est l'Ecosse - toi qui voulait également visiter l' Irlande tu aurais eu le même temps, mais celà en vaudrait la peine. L'Irlande a la cote - il suffit juste de bien choisir la météo dans ces pays.

    Bisous .

    Gudrun

    5
    Barbel
    Dimanche 15 Juin 2014 à 22:23

    Bonsoir,

    Un désastre en effet, tout le monde parle de mauvais temps en Écosse, mais  là ça ne peut pas être pire. Nous comprenons que vous ne regretterez pas de rentrer au bercail, dommage car beaucoup de chose à voir mais avec un peu de soleil.

    GROS BISOUS

    4
    FD-GG
    Dimanche 15 Juin 2014 à 10:18

    BONJOUR HP, DOMMAGE POUR LE TEMPS. MALGRE TOUT DE BELLES PHOTOS, ET, DE BEAUX PAYSAGES QUE NOUS CONNAISSONS UN PETIT PEU. C'EST LE CHARME DE L'ECOSSE, MÊME S'IL Y FAIT UN PEU FRAIS (ANORAKS...). BONNE CONTINUATION, NOUS PENSONS BIEN A VOUS.MILLE BISES, FD-GG.

    3
    Dimanche 15 Juin 2014 à 09:50

    Bonjour Christian,

    Mais non mais non, j'aurai du siroter un peu plus pour oublier que les vapeurs font autant de nuages....

    Encore ce matin on ne voit pas la tête des collines environnantes c'est désespérant. Je savais qu'il ne faisait pas beau en Ecosse mais pas à ce point.

    Je crois que le retour sera apprécié;

    amitiés

    Huguette 

    2
    Dimanche 15 Juin 2014 à 09:05

    Hi !

    Voilà ce que l'on peut voir.... très clair n'est-ce pas ???

    Un mauvais réglage de l'appareil photo ?

    Je n'y crois guère, je pense plutôt à un abus des liqueurs ambrées locales :-) lol

    Ciao 

    Christian

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :