• Dé confinement

    11 Mai

    Journée historique !!! Après 55 jours de restrictions.

    Pour nous pas de grands changements, nous allons rester prudents.... même si l'on se sent un peu plus libres, pas d'attestation à remplir....

     

    Hier au soir avons été bercé par la douce musique des gouttes légères qui jouent.

    Encore un ciel gris, boudeur qui risque de pleurer.... ce temps si triste est sans doute là pour un déconfinement tout en douceur. Il n'est guère propice à l'évasion et à la liberté à laquelle on aspire, même si l'on reste prudent. On a tout de même envie de changer un peu de décor, d'aller un peu plus loin, sans pour autant se mettre dans la foule et prendre des risques.  Il nous contraint plutôt à la réserve et à la prudence; un bien sans doute !!!

    Attendons un peu et voyons comment il va évoluer.....

    Nouvelles distanciations pour la rentrée....

     

    Pas étonnant qu'il ne fasse pas très beau, n'oublions pas sommes "dans les saints de Glace " 11,12 et 13 mai, c'est pou un dé confinement au ralenti.....

    « Saint-Servais, Saint-Pancrace et Saint-Mamert font à trois un petit hiver. » « Mamert, Pancrace, Servais sont les trois saints de Glace, mais Saint-Urbain les tient tous dans sa main. »

     Aujourd'hui, les saints de glace sont : sainte Estelle, saint Achille et sainte Rolande ou Fatima.

    Mesdames et Messieurs les jardiniers, attention à vos plantations !!!! Soyez vigilants !!!

    • le 11 mai, "Attention, le premier saint de glace, souvent tu en gardes la trace",
    • le 12 mai, "Saint Pancrace souvent apporte la glace",
    • le 13 mai, "Avant saint Servais point d'été, après saint Servais plus de gelée"

    Le 25 mai, qui n'est pas un saint de glace mais qui y est rattaché, indique : "Mamert, Pancrace et Servais sont des saints de glace, mais saint Urbain les tient tous les trois dans sa main".

    Ensuite St Médard et St Barnabé vont nous guider...attendons le mois de juin.

    Même si un semblant de soleil tente de filtrer, les nuages environnants sont bien tumultueux et évocateurs et la température a bien chuté. Du coup nous ne bougerons pas.

    Ce fût une erreur car le ciel se dégage et le soleil est bien présent sans être vraiment rayonnant et les températures restent assez basse, normal parait-il ?

    Trop tard pour changer d'avis je me suis mise aux fourneaux et à 18h30 nous avons un Drive à récupérer. Peu de voitures sur la route donc dé-confinement tout en douceur pour ce premier jour.

     

    Dès notre retour le temps détériore rapidement, la pluie tombe dru, elle ne nous lâchera même pas en soirée.

    Dé confinement difficile.

     

    12 Mai

    Encore un Saint de glace ce jour, il ne faillit pas à la tradition, seulement 9 petits degrés ce matin et encore pas aux aurores et un ciel gris et plombé. Que ferons nous aujourd'hui ?

    Il est encore en mode confinement, mais il ne va pas tarder d'aller au garage... pour... un certain temps.... pas de projets immédiats. Soyons cool .

     

    Nous partons allègrement, sans attestation, la liberté quoi, avec l'envie de changer de décor même si nous partons directement de chez nous à pied. 

    Le ciel est toujours chargé et la bise nous transperce... quel temps  !!! St Pancrace n'est pas loin d'emporter la glace. Tant et si bien qu'au lieu de partir comme prévu vers le Bourbe nous dévions et rentrons chez nous par la ville. 

    Au lieu de rallonger, nous avons raccourci. Un comble pour ce dé-confinement, depuis deux jours nous marchons moins. Bravo les saint de glace ....

    Voilà un tilleul presque en fleur

    Là dans une allée un Deutzia et un Coréopsis à grandes fleurs. toujours aidée par PlanNet

     Toujours d'actualité....

     

     13 Mai

    Saint Servais ne nous est guère favorable, seulement 11 petits degrés. Un ciel gris qui verse des petites larmes intermittentes et un discret et furtif rayon de soleil qui filtre parfois. Encore une drôle de journée pour notre semi liberté...

     

    Amis camping-caristes vous pouvez rouler !!!!

     Une petite évasion....un grand bol d'air, un peu humide il est vrai,  mais qui font beaucoup de bien au moral.

    Même si le ciel semble s'éclaircir nous partons sous la pluie qui cessera assez rapidement. Aux bords des routes, tels des petits papillons rouges, les coquelicots se dandinent au rythme des voitures, pas très nombreuses en ce début d'après midi.

    Puis c'est au tour des sureaux qui arborent de belles petites ombrelles blanches et des acacias avec de belles grappes blanches, elles aussi.

    En bordure du Rhône.

    Le Rhône

    La dent du Chat

    La dent du chat de plus près

    Le tunnel du chat nous conduit en surplomb du lac du Bourget qui est un peu tristounet par ce temps maussade et ce ciel gris.

    Le lac du Bourget

    Nous voilà rapidement à Chambéry que nous contournons pour monter, à la Féclaz (Savoie Grand Revard), par une petite route parfois en lacets serrés mais agréable.
    Dès les premiers kms de grimpette nous voici dans le brouillard qui devient de plus en plus épais nous voyons à peine les bas côté. Que va t-il se passer là haut ?? Qu'allons  nous trouver là haut sur le plateau dans ce Massif des Bauges ??

    Juste avant le col de Plaimpalais, plus de brouillard et un ciel que se dégage petit à petit.

    Les Monts du Margeriaz se dévoilent

    Nous voilà arrivé à la petite station de ski que nous connaissons depuis longtemps, il y a sans doute plus de 50 ans...et oui, les années tournent à la vitesse grand V.

    Là c'est le dépaysement total, un petit village qui semble encore confiné, de petites villas disséminés dans la nature, des clairières, des alpages, des fleurs et des bois.

    Des myosotis en bordure de route dans le village.

    Perché sur une balustrade de terrasse désespérément vide et pour cause....

    Nous retrouvons avec plaisir le départ des pistes de ski de fond et imaginons l'endroit sous son manteau blancet le foyer de fond.

    Les monts du Margeraz en toile de fond.

    Dé confinement

    Des chalets, des fleurs et un silence "assourdissant"...

    Géranium des bois

     

     

     

     

     

     

     

     

              Cardamine à cinq folioles

     

     

     

     

     

     

     

      

     

    Elles semblent bien porter leur nom "Moutarde des Champs" 

     

     

     

     

     

     Pas mal de neige dans les sommets dans le                                        lointain.

      

     

     Nous flânons... toujours le Monts d Margeriaz en toile de fond.

     Voilà de quoi randonner...                                           des petits chalets avec de magnifiques                                                                                                       massif de fleurs.

                       De l'Aubriéte

              Dé confinement

     

     

     

     

     

     

     

                                  Bleuet des montagnes

     

     

     

    Des langues de bœuf ou Fistula Hepatica

     

     

                                                                                                             Des  Doronic d'Autriche

     

                                                                                             

    ici tout est fait pour le sport, voilà des pistes pour le 

    ski roue permettant un entrainement en saison

    printanière ou estivale

    Nos amis les chevaux semble se mettre à l'abri, il ne fait pas très chaud..... 

     Un gîte qui me parait bien sympathique et bien placé

     La petite chapelle de la Féclaz

     Même après le confinement nous sommes heureux de retrouver cette tranquillité apaisante et la beauté des lieux. Une petite marche dans ce coin paradisiaque, que nous fréquentions plus souvent l'hiver,  nous permet de prendre un grand bol d'air. Même à 70kms environ à vol d'oiseau de chez nous retrouvons une certaine liberté et oublions, durant cette promenade, ce maudit virus qui fait tant de ravages et dont on nous parle en boucle.

    Un petit tour vers le Mont Sire 1558m...  nous resterons juste un peu plus bas et là une époustouflante vue non pas sur le Lac du Bourget mais la mer de nuages et la Montgne du Chat en face.

      

    Dans cette nature où nous voyons pratiquement personne nous nous sentons presque invincible mais surtout en sécurité.

    Encore des petites fleurs partout, quel plaisir pour les yeux, tout ici n'est qu'émerveillement.

    Des stellaire des bois ou des Caltha des maraiset des primevère de bois, mois j'aurai dit "des coucous"....et une Cardamine à sept folioles. c'est toujours PlanNet qui m'indique les noms.

    Un beau petit four, devant un chalet.

    Nous monterons ensuite au Revard, cette petite station qui a su garder charme et authenticité. Au sommet du nom éponyme nous n'aurons pas le plaisir d'admirer le lac du Bourget mais la mer de nuages qui envahit toute la vallée d'Aix les Bains. Et bien sur pas question d'aller boire un thé, manger une gaufre ou encore "un Cèpe", ce dessert composé de meringue, glace vanille et chocolat chaud aux Restaurant des 4 Vallées qui trône là au dessus de la falaise, porte clause comme tous.

     

     

     

    Nous foulerons la petite passerelle en verre qui s'avance au dessus de la falaise pour voir seulement cette masse blanche qui change de couleur en fonction des rayons du soleil qui commencent à se faire plus rare. 

    Passerelle en verre au dessus de la falaise

    La mer de nuage depuis la passerelle 

    Des passerelles en bois nous permettons encore de survoler cette écume blanche, puis de faire un petit tour avec en toile de mire la Dent du Chat qui pointe son nez au dessus des nuages.

    Première passerelle en bois

    La deuxième

    Effet rayons de soleil sur la mer de nuages

    Un petit clin d’œil à nos amis à qui nous avions fait connaitre ce petit paradis, ils se reconnaîtront.

    Nous serons en admiration devant la Chaîne du Mont blanc même si parfois elle est un peu dans les nuages.

    Je vous le laisse deviner....

    Le soleil disparaît quelques gouttes perlent nous prenons la route du retour en descendant sur Aix les Bains encore une petite route qui tourne et contourne se glissant discrètement dans un refile tourmenté.

    Quelques kms plus bas nous retrouvons c'est épais brouillard qui gêne considérablement le chauffeur qui adapte sa vitesse pour une descente tout en douceur. Plus bas point de brouillard mais une grosse pluie qui retentît fiévreusement sur la voiture.

    Une après midi cool, comme on les aime,  où de beaux paysages s'offrent à nous sans effort, nous avons simplement profité de la douceur de vivre. 

    Retour tranquille ensuite mais malgré tout sous la pluie jusque chez nous.

     

    14 Mai

    Une journée sans soleil, sous un ciel gris de chez gris, des températures relativement basses et un peu de vent, voila le cocktail météo de cette journée.

    Nous partons tout de même faire notre tour tranquillement, sans regarder la montre ni la distance et filons en direction de la Bourbre, cette petite rivière qui court en Isère et se jette dans le Rhône, rive gauche.

    Ce jour le dé-confinement semble bien effectif, nous passons sur l'autoroute et là des voitures y circulent, ce n''est pas l'affluence habituelle, mais il y a du mouvement. 

    La pluie d'hier à laissé de petit diamant sur le feuilles....

    Là du sainfoin.

    Nous longeons ensuite la nationale et le ronronnement des moteurs montent à nos oreilles, dès que l'on prend de la distance ce n'est plus qu'un murmure qui chatouille nos tympans. puis nous n'avons plus que les doux et mélodieux chants des oiseaux.

    Des effluves de sureau arrivent jusqu'à nos narines.

    Changement de décor, des champs, bois, des peupliers où s'agrippent du gui, des plantations de maïs, des fleurs et la Bourbe qui roule une eau tranquille.

    PlanNet dit un églantier multifleurs, est ce bien cela ?

    Julienne des dames.

     la Bourbre

    Du trèfle blanc.

    Une belle plantation de maïs

    Le gui attend sagement le froid et le premier de l'an.

    Vu les fortes pluies de ce ces jours derniers les chemins sont parfois difficiles et fort boueux. et nos amis les escargots commencent à sortir de leur coquille.

    Un mini affluent de la Bourbre où il se jette....

    Nous marchons à notre rythme sans nous soucier de l'heure dans cette campagne verdoyante et généreuse. Nous ferons d'ailleurs aujourd'hui 9kms. 9kms sans même pourvoir s'arrêter, impossible de trouver un endroit pour poser ses fesses....malgré tout pas de tout repos.

    Nous n'avons pas rencontré âme qui vive durant toute notre balade. Encore un bon bol d'air il ne manquait que le soleil.

     

    16 Mai

    Ce matin le soleil est au rendez vous, la journée  s'annonce belle sous ce ciel d'azur. Rien de tel pour mettre en forme....

    Le coiffeur commence à devenir indispensable....encore faut-il avoir un rendez-vous ?

     

    17 Mai

    Oh quelle belle journée ensoleillée !!! Voilà un dimanche des plus agréables et qui redonne le moral. Super............

    Même si nous sommes le 17 Mai...... faut en profiter prudemment !!!

    Bien que nous soyons le 17...C'est le moment il fait très beau !!!

     

    C'est cheveux au vent que nous partons mais sous un beau et chaud soleil. Même si le départ emprunte une partie que nous connaissons par cœur, les feuillages ont tant poussé en une semaine que l'endroit semble différent. Encore quelques fleurs, mais elle se font plus rares.

    De la scabieuse.

    Centranthe rouge ou lilas d'Espagne.

     nt

    Du seginga commun

    Suivons les panneaux et montons au château.

    Changement de décor et sans montre même si nous empruntons le chemin de St Pierre, nous ne montons qu'au château de St Quentin Fallavier. 

      

    Campanule à feuilles de pêchers.

    Planté sur la colline du  Relong  au milieu des coquelicots, il nous invite à la découverte. En ce moment il est fermé, mais du haut de son imposant donjon, de plan circulaire, c'est plus de 100 ans d’histoire qui nous contemple.

     

    Un petit papillon bleu.

    En tenue de camouflage....

    Des pois de senteur et des œillets.

     

     

     

     

     

     

     

    Nous poursuivrons par le chemin du lac pour atteindre le lac de St Quentin et son parc. Parc toujours agréable, mais pas mal de monde. Des canards et des cygnes s'y promènent en toute quiétude. Quelques baigneurs courageux font quelques brasses. Grrr.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Déonfinement plus sans doute plus WE, il faut se déplace pour garder les distanciations sociales.  Souvent à trois voire même quatre de front c'est parfois un peu difficile. Le corona semble oublié.... un peu désolant. Mais il faut faire avec. 

    Retour au bercail après ce grand bol d'air malgré tout agréable.

    Maintenant nous préparons notre petite escapade de trois jours en camping-car, à la montagne avec notre petite fille et sa belle chienne.

    La petite Hindy

    Je vous dis donc à demain pour notre petite aventure.

     

    « MaiPetite escapade »

  • Commentaires

    12
    Bibi
    Samedi 23 Mai à 07:36
    Coucou les Amis
    Magnifique reportage comme d'hab.
    Merci de nous faire profiter de ces belles photos.
    Bisous à vous 2
    Bibi
      • Samedi 23 Mai à 09:03

        Coucou Bibi et Paul,

        Merci pour ton message. j'espère que vous allez bine et que le retour c'est bien passé. un peu plus de liberté vous allez peut être pouvoir aller marcher sur la plage.

        Bon WE et grosses bises à tous les deux.

        Huguette

    11
    Vendredi 15 Mai à 14:16

    Merci à PlaNet pour toutes ces infos, donc à prévoir pour les prochaines balades, thermo pour le thé ou le café, petites chaises pour faire des pauses, en bref faut ressortir le camping car, lol, bisou et bonne continuation JL

      • Samedi 16 Mai à 09:54

        Bonjour Jean Luc,

        Oui PlanNet va nous suivre en montagne dès que nous ferons des balades. Pour le cc tu ne crois pas si bien dire, Dès lundi trois jour d'escapade en montagne dans la limite des 100kms, peut être la Féclaz s'il fait beau ou encore Autrans. Juste une petite sortie dans des endroits où l'on peut s'isoler, avec notre petite fille et son chien, pour occuper ses vacances et surtout s'aérer.

        Bon WE.
        Bises
        Huguette

    10
    Jeudi 14 Mai à 23:34
    Belle balade même si la météo n'était pas très favorable. Ça fait du bien de prendre le large.
    Bises
      • Vendredi 15 Mai à 09:54

        Coucou Claudine,

        Oui çà fait du bien malgré la météo. On n'était pas de plus malheureux, mais changer de décor sans contrainte sauf les 100kms çà fait un bien fou.

        D'ailleurs, s'il fait beau, on part lundi là haut pour trois jours avec notre petite fille qui est adulte et son chien.  Il n'y avait qu'un seul cc sur l'aire, un drôle de camion, des baba cool sans doute et deplus qui avait l'air inhabité. Donc je pense que l'on ne prend pas de risque et dans le village je ne sais même pas s'il y a un commerce d'ouvert. Mais pour 3 jours pas de souci.

        Notre petite fille avait prévu de passer une semaine avec sa maman, mais 100kms obligent, elle ne peut pas y aller.

        Mais toujours pas beau, il faut que le temps d'améliore.

        Bonne journée.
        Bises
        Huguette

    9
    Jeudi 14 Mai à 18:09

    Bonjour Les Pollhugetts

    Je vois que le besoin de liberté et grand, après les petits chemins autour de la maison, vous avez élargi l'horizon et pris de la hauteur. Je pense que les Bauges sont aussi dans notre rayon de 100km, excellente idée, je suis généralement plus tourné vers l'Oisans et les Htes Alpes (mon pays d'origine), mais si le soleil, et la chaleur reviennent pourquoi pas aller passer une nuit ou deux dans les Bauges..

    Votre voyage en Russie est-il reprogrammé en 2021, j'ai cru comprendre que c'était dans le possible.

    Merci pour ces évocations champêtres c’était très agréable et j’ai beaucoup à apprendre dans le domaine de la botanique. À bientôt le plaisir de vous lire,

    Bonne continuation

    Henry38

      • Jeudi 14 Mai à 21:08

        Bonjour Henry,

        Tourner autour de chez nous sur un rayon de 1km devenait un peu dur même si nous pouvions varier un peu, mais pas à l'infini. Puis fallait une attestation, seulement une heure c'est tout de même contraignant Même si malgré tout nous avions pas vraiment à nous plaindre, il y avait aussi le jardin.

        Un peu de liberté, la montagne et juste les 100kms. hier ce n'était pas vraiment une rando, le temps n'y était pas très favorable.
        Mais malgré tout une belle balade et un très grand bol d'air.

        Les hautes Alpes on y va chaque année, vers des amis qui ont un pied à terre  St bonnet en Champsaur.

        Pour al Russie, nous espérons que cela sera possible l'an prochain, sans pour autant que cela devienne une obligation, en effet n'avions pas versé le premier acompte, car au Maroc et l'agence était d'accord pour attendre notre retour. Et au retour Corona est passé par là. Donc nous avons annulé tout simplement. Pour ceux qui avaient payé, l'agence à annulé t reporte cette somme sur un an ou un an et demi, je ne sais plus.

        Du coup, rentrés plus tôt nous avons échappé au confinement au Maroc. Vu comme tout cela se passe, nous préférons être malgré tout chez nous, même si le virus sévit d'avantage.

        J'espère que tout va bien maintenant pour toi et la famille.

        Amicalement.
        Huguette

    8
    Mardi 12 Mai à 19:01

    Merci pour toute ces explications de la météo avec tous ces saints (j'ai pas dis ces seins, lol), donc prudemment on va agrandir les promenades en faisant attention aux gouttes, bisou JL

      • Mardi 12 Mai à 21:27

        Bonsoir Jean Luc,

        Mais de rien Jean Luc, que veux tu il faut passer le temps... On se fie à ces Saints.... les autres sont-ils fiable..MdR

        On va agrandir, mais il fait si froid ce jour que nous avons même raccourci et sommes restés en ville. un comble en dé-confinement. pas de gouttes aujourd'hui. On verra demain...les batteries des vélos sont en charge, mais je ne crois pas qu'elles vont servir tout de suite....

        Bonne soirée.

        Bises.

        Huguette

    7
    Mardi 12 Mai à 18:04
    Bonjour, votre montagne est trop loin.. Ça vous changerait. Bises
      • Mardi 12 Mai à 21:20

        Coucou Claudine,

        Oui notre montagne est trop loin. Il manque en gros ente 5 et 10kms à vol d'oiseau. peut-on tenter ?

        Pas prévu pour le moment on va attendre un peu.

        Bonne soirée bisous
        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :