• De Merzouga à Goulmima

    20 mars

     

    Les concurrentes du Rallye des gazelles se retrouvent à Nice. 

     

    Toc toc vers 8h Mohamed tout sourire nous apporte crêpes et pain frais pour le petit déjeuner Et l'on commande le repas pour ce midi, salade marocaine ou soupe, couscous au bœuf.

    Vers 8H3à nos voisins émergent difficilement, leur parler repas les laissent indifférents, quant crêpes je crois que Christian n'en verra que la couleur.... Gourmande !!!!

    Ce matin nous avons décidé de gravir les dunes, montera, montera pas !!!!!

    Nous partons tranquillement en zigzagant doucement pour éviter au maximum la pente.

     

    Départ  bon pied, bon œil  

    La caravane passe....

    Que de belles dunes

     

    La pluie d'hier soir à un peu durcit le sable et notre progression est plus aisée. parfois nos pieds s'enfoncent, le sable crisse. Carla s'en donne à cœur joie en faisant la fofolle.

     

    Lente progression 

    Il faut parfois descendre...pour mieux remonter...

    Carla à soif 

     

    Ce sable, cette immensité vallonnée, ce silence, me procurent une sensation de bien être, de grain de sable perdu qui roule. Ma tête se vide et mon esprit vagabonde.

    Parfois je dois revenir à la réalité, ce calme et cette sérénité sont troublés par le rugissement des motos qui montent et dévalent les pentes sans vergogne, perturbant cette magie.

     

    Elles perturbent notre quiétude  

    A la cie de la grande dune.Quel dommage !!! 

    Oh que c'est dur

    La magie du sable 

     

    Cette escalade n'est pas toujours facile, notre souffle devient plus court, nos pas plus pesants, mais nous sommes motivés et nous arriverons au sommet, comme chaque fois.

     

    Un peu de repos 

    On regarde la cime...qu'allons nous faire ???

     

    Brigitte et Christian  sont restés à mi-chemin, Barbel et Jack sur la première dune. Bravo à vous tous.

     

    L'aventure s'arrêtera là sur cette dune. 

    Il faut encore monter... 

    Encore et encore... 

    A la cime de la première grande dune. Bravo

    Enfin le sommet ...Ouf !!!!

     Quel plaisir, en plus d'arborer le logo du forum

     

    Mais quelle récompense, ce 360° nous ravis toujours et la vue sur le lac en eau est magnifique.

     

    Quelle vue 

    Un peu de repos face au lac

     

     

    Descente par l'arête à grandes enjambées, encore un régal. J'adore ce lieu magique où l'on se sent si bien.

     

    Nous voilà dans la descente 

    Un vrai plaisir descendre

    Un dernier coup d’œil vers cette belle arrête

    Elle attend sans doute les touristes...

     

    L'heure tourne... nous rentrons à la gazelle....la douche est méritée.

    Vers 13h nous allons donc au restaurant où un excellent couscous nous attend pour nous réconforter, après une bonne salade marocaine ou une soupe. Merci Mohamed on mange toujours très bien ici.

     

    L'entrée, pour deux personne

    Ou bien le potage

    Couscous, pour deux

    Nous voilà entre amis

     

    Nous visiterons les chambres qui ont été rénovées, elles sont faites avec goût et sont toutes différentes.

     

    Une chambre à la gazelle bleue 

    Une autre

     

    Après midi cool, les lavandières sont au boulot, la machine tourne, les hommes bricolent.

     

    Au boulot les filles

    De Merzouga à Goulmima

     

     

    21 mars

     

    Nous avons encore un très beau temps, pas très chaud, un peu de vent, 11° ce matin et actuellement à 10h41 il fait 20° dehors... Que demander de plus, alors que le mauvais temps sévit en Europe mais aussi à l'ouest du Maroc et même au centre.

    Pour le moment sommes passés à travers les gouttes...Tour Opérator regarde aussi    la météo!!!   

    Ce matin, lavandières et machine à laver sont en action, demain nous partons....vers d'autres cieux.... Tout doit être clean !!!

    Vers 11h nous allons faire un petit tour en ville, de quoi se mettre en jambe, le vent souffle et il ne fait pas très chaud, un petit gilet fait l'affaire. La grande avenue centrale est hyper propre, bordée de petites échoppes bien achalandées, de café, des restaurants d'hôtel. 

     

    La rue centrale de Merzouga 

    Pour le ski sur les dunes...

    Un petite hôtel 

     

     Quelques achats.... on essaye un pantalon climatisé...non çà ne va pas.

    Retour par les dunes que l'on admire encore, je ne me lasse pas de voir ce sable qui change de couleur en fonction des heures.

     

    Ils attendent patiemment les touristes

    Des dunettes

    Dans le lointain les grandes dunes

      

     

    Ce midi avons mangé une Kalia préparée au camping, un vrai délice. même pas eu le temps de prendre la photo...

    Cet Après midi, sieste pour les plus fatigués, lecture ou internet pour les autres.

    Vers 15H nous partirons sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller nos voisins. Chut, ils dorment profondément. Pendant ce temps Carla vit sa vie, elle se promène et puis nous regarde partir la larme à l’œil. 

    Balade vers la Tradition, histoire de fouler encore un peu ce sable, de voir ces dunes encore changeantes. 

     

    En balade  

    A grandes enjambées...

    Ombre et lumière sur les dunes

    A la tradition

     

    Des nombreuses caravanes partent à l'assaut des dunes. Deux bus on donc amené une foule de marocains en balade. Ils vont voir, avec leur monture, le coucher de soleil duces grands tas de sable ensuite repas et musique Gnaoua et bivouac.

     

    Les caravanes

    Toujours des caravanes

    Les chameliers

     

    Au retour nos dormeurs sont réveillés... Ce soir samedi, apéro chez Brigitte et Christian.

     

    Chez Brigitte et Christian

     

    Après un départ de Nice, les gazelles embarque à Sète ce soir pour Nador où elles arriveront lundi.

     

    22 mars

     

    Les gazelles voguent sur la Méditerranée.....

     

    Il fait toujours grand beau sur Merzouga, un peu de vent mais déjà 13°. Nous quittons ce petit coin de paradis tout à l'heure, mais pour une autre.....

    Comme tous les matins nous avons eu notre pain et nos crêpes. Merci Mohamed.

     

    Notre petit déj de tous les jours

     

    Comme vous le voyez en quittant Merzouga on pourrais presque croire qu'il a neigé.... ais un peu à regret...nous étins bien chez Mohamed à la Gazelle bleue.

     

    Le sel est remonté à la surface

     

    Refaisons donc la route en sens inverse dans cette hamada du Guir, hamada noir d'où émergent les belles dunes orange d'Hassi Labied. Les dromadaires y trouvent pâture. 

     

    Les dunes d'Hassi Labied 

    Le désert fleuri

    Nous retrouvons la palmeraie

     

    Rissani, es femmes ont toujours en noir et ne dévoilent souvent qu'un œil. Voici le côté pile de la porte...nous sortons !!!

     

    Souvent habillées de noir 

    Côté pile de la porte

     

    Nous pour suivons dans cette palmeraie de Tafilet où les céréales, aux épis bien fournis, ont atteint des hauteurs rarement égalées depuis dans doute bien des années.

     

     Les céréales ont apprécié les pluies de fin d'année

     

    Palmiers et tamaris bordent notre route.

     

     

    Tifina semble manquer, comme beaucoup de campings, de clients, sur la porte on nous fait des grands signes pour y aller. Ce n'est pas notre but nous poursuivons notre route vers le nord.

     

    Un déménagement d'un autre genre

     

    Un petit arrêt à la source Aïn el Ati, rive droite de l'oued Ziz, source qui  fait jaillir un jet d'eau acide qui s'élève qui plusieurs mètres. Une source en plein désert.

     

    La source et son marchand de babioles 

    Il est en vrai poil de dromadaire

    La source Ati, l'eau y est acide

    Le Ziz, au pont juste avant le camping Hakkou

     

    Chez AhmadEncore quelques kilomètres et nous voilà au camping Hakkou, nous très heureux de retrouver Ahmad, une homme discret, aimable et au grand cœur. Nous sommes reçus chaleureusement et à peine installés, il nous sert le thé et les cacahuètes.

     

    Ahmad nous présente les plantes aromatiques

     

    Le meilleur thé bu au Maroc cette année, il a choisi pour cela de nombreuses plantes aromatiques dans son jardin, deux sorte de menthe de la marjolaine, de la sauge et d'autres plantes dont je ne me souviens plus le nom. Moment agréable ou nous discutons confortablement installés sur des chaises, au soleil et au milieu de camping.

     

     

    Notre séjour

      

     

     Il est vrai que nous sommes les seuls, dommage pour lui car il mérite de travailler. Son petit camping est très agréable en bordure de la palmeraie, les sanitaires y sont très propres et l'accueil d'Ahmad est inoubliable.

    Nous avons pu voir le petit Youssef, un beau petit garçon agréable et souriant.

     

    Youssef et son papa

    Le petit Youssef

     

    Ahmad et un technicien sont resté une bonne partie de l'après midi pour dépanner la TV de nos amis. Un grand merci à eux.

     

    Les retraités heureux en plein boulot

     

    L'apéro de dimanche était chez nous, nous avons bien ri et passé ensemble une très bonne soirée.

    Je vous dis à demain pour une nouvelle journée dans ce petit coin de paradis où nous sommes bercés par le bruissement des feuilles de palmier et le chant des petits oiseaux. Vous l'avez compris ce petit camping est toujours notre coup de cœur depuis que nous le connaissons. 

     

    23 mars

     

    La nuit a été très calme. Ce matin le soleil est au abonné absent, le ciel est gris, un léger vent agitent les feuilles des palmiers. Le voilà qui pointe son nez délicatement, puis revient en force.

    La vie s'écoule tranquillement dans ce petit coin de paradis, notre paradis....

    En route par la palmeraie pour un petit moulin qui se trouve pas très loin à Zaouia Jedida.

     

    La palmeraie 

    Oliviers et palmiers cohabitent 

     

    Il est en action, comme l'an dernier. Et le petit âne tourne sans fin pour écraser les olives. Un autre monsieur est à la presse. Nous goûtons l'huile et en achetons 10l.

     

    Pauvre petite bête 

    La presse

    Le chargement

    L'huile coule rapidement

     

    Retour par la route, c'est plus court, mais c'est Christian qui porte le fardeau dans son sac à dos. 

    Nous passons devant l'auberge des Anges, Hamid nous fait visiter les travaux en cours,, réception, bureau, cuisine, chambre froide et restaurant avec terrasse. Marie nous rejoint et nous visitons les chambres qui sont bien avancées. Elle est ravie de nous faire découvrir le jardin des senteurs où elle a planté diverses essences. Tout ici est bien conçu pour la tranquillité des futurs clients.

     

    Les futures chambres bien avancées 

     

    Une fois terminé, les clients pourront être aux "anges" !!!!

    Nous sommes invités à prendre le thé, dehors au soleil, un moment de bonheur et d'échange. 

     

    Avec Marie et Hamid

     

    Rentrons au camping et Ahmad ne tarde pas à nous amener le repas que nous avions commandé, d'abord une petite salade marocaine, un tajine d'agneau, la plus goûteuse de cette année et des fruits. Un petit plaisir simple mais que nous apprécions.

     

    salade macocaine

    Le désert

     

     

     

     

     

     

     

    Un délicieux tajine

     

    Café pris tous ensemble avec Ahmad.

     

    De Merzouga à Goulmima

     

    L'après midi égraine ses heures.... tranquillement, chacun s'occupe à sa façon.

    Ensuite une petite promenade dans la palmeraie jouxtant le camping, promenade agréable durant laquelle nous supportons la petite laine, en effet le soleil nous a lâchement faussé compagnie.

     

     

       

    Il faut parfois se baisser... 

    Il broute en attendant son fardeau

     

    La palmeraie est belle, les cultures verdoyantes et fournies, une pompe fonctionne, son débit important permet d'arroser les parcelles fraichement ensemencées.

     

    touf touf touf...

    Le débit est important

    La parcelle arrosée

     

    Retour au bercail, le vent sans être violent poursuit sa course, nous rentrons dans nos maisons à roulettes et la nuit ne tarde pas à tomber.

     

    Pas toujours facile !!!

    Pas large le passage.... 

    Un peu de repos en arrivant

    Ces sièges sont fait pour nous....

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une journée bien rempli et malgré tout reposante comme nous les aimons, calme et sérénité au menu.

     

    Les trois mousquetaires au camping

     

     

    Les gazelles sont à Rabat, départ demain vers 11H pour Erfoud.

     

     

     24 maars

     

     Départ des Gazelles ce matin à 11h devant le palais Royal avec de nombreuses personnalités.

    A 17h30 pas une gazelle n'était arrivée à Xaluca. Elles sont dans la tourmente dans l'atlas, pluie et tempête de neige. Notre amie France, que nous avons joint au téléphone, allait très bien mais  pensait arriver dans la nuit. Très déçus nous sommes rentrés au camping Hakkou, comme prévu.

    J'ai pu discuter avec deux gazelles arrivées la veille, elles connaissaient les difficultés de leurs collègues.

     

    Cocktail du jour, soleil, nuage et un peu de vent. Tout le monde s'agite ce matin. Que se passe t-il ??? Nous plan plan, nous émergeons doucement....Ne sommes nous pas au Maroc ????

    Ce matin nous avons eu le plaisir de rencontrer Hourya, l'épouse d'Ahmad et sa belle petite fille Inas, deux magnifiques petit bout de chou.

     

    Quelle belle famille 

    Hourya et Inas

     

    La matinée s'écoule tout doucement.

    Vers 12H15 Ahmad nous apporte la pizza berbère.

    A 12 H30 nous sommes attablés avec Brigitte et Christian, juste une salade verte à ajouter, et faire chauffer le rôti pour Christian.

     

    Notre repas de midi

      

    La pizza est excellente, il ne reste qu'une toute petite portion que Carla mangera, elle semble apprécier aussi.

     

    Quelle belle pizza berbère et  qui plus est très bonne 

    Café, gâteaux et chocolat

     

     En route pour Maadid où nous comptons voir les gazelles et particulièrement France et Elisabete, l'équpage 402 qui court sur Amarok.

    Un petit tour en ville pour retirer quelques dirhams et faire quelques courses.

     Puis nous patientons dans l'hôtel Xaluca, un bel hôtel avec piscine. Nous boirons un jus d'orange, offert par nos amis Bourguignons, en terrasse, au soleil. Mais nous apprendrons rapidement que les gazelles sont "prises ua piège" dans l'Atlas par une tempête de neige et ne regagneront ce lieu que dans la nuit.

     

    Voici donc des photos de l'hôtel.

     

    Entrée de l'hôtel

    L'autre entrée de l'hôtel

     

     

     

     

     

     

     

     Il garde l'entrée...

    Un peu de repos...

    Dans la butique

    A l'intérieur

    La piscine

    Toujours autour de la piscine

    Accès aux chambres

    Accès aux chambres

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La piscine intérieure 

    Un moment bien agréable

    Ne sont-ils pas beaux ,,

    que dire de celle-ci ??

     

    Voilà ce que nous avons vu des voitures et quads.

     

     

    Christian à perdu "Marguerite", mais il a retrouvé un autre ami à quatre pattes.

     

     

    Donc retour chez nous.... au camping Hakkou où Ahmad nous attend.

    Le vent est glacial, sans doute les conséquences de ces chutes de neige, nous sommes bien dans nos petits cubes blancs.

     

     

    25 mars

     

    Encore un début de journée mitigé, soleil et nuages en alternance mais aussi pas mal de vent, il est presque glacial....

    Nous sommes tous dans nos maisons à roulettes.... Mais comme tous les matin nous avons notre thé.

    Voici un nouveau camping-car du Maine et Loire à qui on eu la carte du camping et sont venus s'installer. C'est tant mieux et je pense qu'il ne le regretteront pas.

    Ahmad nous offre , ce midi, un couscous aux légumes secs, spécialité du coin. C'est donc une belle tablée de 8 camping-caristes accompagné de Ahmad qui déguste cet excellent couscous. Nous terminerons pas un café, des petits gâteaux et du chocolat. Des moments très agréables.

     

    Le couscous

    Une belle tablées 

    C'est l'heure du café.

     

    Après midi grande balade dans la palmeraie où l'on a d'abord des explications sur les plantes aromatiques, les cultures l'irrigation et les palmiers. Donc déambulons dans ce dédale verdoyant et ombragé tranquillement.

     

    La luzerne remplace souvent les céréales  

    Palmiers et cultures cohabitent toujours en bon termes

    Le puits et la pompe en action

    La palmeraie

    Le cousin d'Ahmad, frère d'Ahmid qui laboure

    Palmier mâle

    Carla va tresser les feuils de palmiers

    Palmier femelle

     

    Nous sommes abrités du vent et il fait relativement bon.

    Le hasard faisant bien les choses nous rencontrerons la maman et le papa d'Ahmad avec qui nous prendrons des photos.

     

    La maman et le papa d'Ahmad 

    Photo de famille !!!!

    Ahmad nous parle des moulins à huile

    Assistance attentive !!!

     

    Nous visiterons le vieux ksar qui a encore souffert des dernières pluies, Ahmad nous narrera la vie d'autrefois ici. 

     

    L'entrée du ksar

    Ils écoutent avec attention

    Les ruines qui résistent mal au intempéries

    Pénétrons dans la partie habitée.

     

    Puis passerons dans des passages couverts, avec de temps à autre un puits de lumière. Caché derrière une porte nous découvrirons un puits encore utilisé où une jeune femme vient remplir ses seaux.

     

    Passages couverts 

    Le puits

    Une parabole marocaine efficace

     

    Une dernière photo de groupe près du canal d'arrosage et du Ziz qui roule encore un peu d'eau.

     

    La joyeuse bande

     

    Un arrêt à la maison familiale où la sœur d'Ahmad nous sert thé et gâteaux.

     

    Monsieur le pacha 

    Chez Ahmad

    Avec le petit Youssef

     

    Retour dans nos foyers vers 19h après environ 8kms de marche. Suivre et écouter Ahmad est un vrai plaisir.

    Nous téléphonons à Marie pour lui dire que nous partons demain matin que nous voudrions la voir (Ahmad a eu la gentillesse de me passer son téléphone). Et nous voilà invités à l'apéro ce soir. L'auberge des Anges n'est pas encore terminée, mais leur maison d'habitation est opérationnelle.Sous une belle voûte étoilée nous nous rendons chez elle. Devant l'apéro nous parlons de leur projet, de notre séjour et du plaisir d'être ici dans ce pays où l'on se sent si bien  et dans ces coins si accueillants.Retour vers 21h sous se splendide ciel étoilé.

    Voilà encore une journée comme je les aime, demain je crois que j'aurai du mal à changer de cieux.....

     

    La journée Prologue est terminée. Notre Team 402 forme un bon tandem et semble satisfaite de cette première mis en route.

     

    26 mars

     

    Nos gazelles se sont levées à 4h le briefing était à 5H, la journée risque d'être longue, pleine d’embûches, 180kms de prévu et 9h de route.

     

    Un beau soleil ce matin mais encore du vent. Tour le monde s'agite c'est, hélas, le départ.....

    Départ comme prévu vers 9h30, nous  quittons, Ahamad et son petit camping difficilement. Mais l'émotion est palpable, des larmes roulent... Il nous offre un dernier thé.

     

    Le dernier thé, les sourires sont figés...

    Le Ziz, à la sortie du camping,depuis le fameux pont...

     

    Nous sommes hélas tenu pas des dates, nos petits enfants arrivent début de mois sur Marrakech. Mais nous reviendrons... Ahmad le sait bien.

     

    La palmeraie du Tafilalet 

     

    Un petit arrêt au souk à Aouffouss, juste pour l'achat de fruit.

     

    Ces dames vont au souk

     

    Une belle écharpe de palmes, qui s'agissent, nous suit sur notre gauche. Messieurs et dames reviennent des champs.

     

    Une belle frange verte

     Ces pauvres ânes dont lourdement chargés

    Nous suivons toujours cette belle palmeraie

     

    Arrêt au point de vue sur cette palmeraie du Tafilalet, mais il fit un vent glacial qui nous transperce. Cette palmeraie est réputée pour être la plus vaste du monde, en tout ca la plus grande du Maroc. Cette mer de palme représente 80000 palmiers dattiers. Cette immense oasis sans fin est entourée de montagne ocre et arides.

     

    Le restaurant de la plateforme  

    La vue en contrebas

    La palmeraie s'étire à perte de vue

    Nous dominons la palmeraie, ses cultures et ses villages

    Nous sommes frigorifiés

     

    Après Er Rachidia, dans ce désert encore vert paissent de nombreux et immense troupeaux..

    Arrivée à Goulmima chez Michèle, qui attend un groupe de 14 camping-caristes et qui a un peu du mal à nous placer ensemble.. Les esprits d'échauffent....et l'ambiance devient morose. Mais en réalité il y a six place de libre au milieu des oliviers. Que demander de plus.....

    Après midi tranquille chacun à ses occupations. Petite promenade en ville, "tranquillou""...mais à la recherche des beignets.

     

    Balade dans les rues de Goulmima 

    Quelle boutique !!!

     

    Ouf nous les avons trouvés !!!!

     

    Ils sont bons

    Une vraie ruche à la sortie du bahut.

     

    Un bon jus d'orange chez Michèle et nous voilà chez nous.

     

    Chez Michèle 

     

    Nous sommes très bien ici mais ce soir j'ai un peu le vague à l'âme après la journée d'hier.

     

    Le Team 402 semble avoir fait un bon parcours et récupéré toutes les balises. A voir le classement demain.

     

    27 mars

     

    Les gazelles se sont élancées à 6H ce matin attention aujourd'hui c'est l'étape "choux fleurs" avec 8 balises.

     

    Nuit calme et ce matin un ciel bleu, un soleil radieux et pas un brin de vent. Le top.Voilà Fati nous amène les crêpes chaudes, un petit délice bien apprécié. c'es

    Ce matin les lavandières sont en action....

    Ce midi pas de repas à préparer...... Repas dehors pour tout le monde, sanglier au caramel pour Paul et tajine de veau aux pruneaux pour moi, le tout très bon. Regardez, pas même le temps de prendre la photo et on a déjà mangé....Oh les goulus !!!!

     

    Sanglier au caramel 

    tajine de veau aux pruneaux

     

    Brochettes pour certains, tomates farcies maison pour d'autre et cela dans cuit dans leur petit four cyclonique. Elles sont belles et sentent bon. Dommage nous avons mangé sinon on se serait bien invités....LOL.

     

    La cuisinière surveille la cuisson  

    C'est l'heure du café

     

     Après un début d'après midi reposant nus voilà en ville pour quelques courses..... cordonnier, libraire, marchand de fruit et de légume et olives. Voilà une belle boutique qui me tente.

     

    Une belle boutique

    Le vendeur conciliant accepte que je me serve

    Au petit souk permanent

     

    Et devinez quoi d'autre .... nos beignets favoris.

    Nous ne sommes pourtant pas guidés par l'odeur, mais nous les découvrons tout de même dans une petite rue. Ils sont déjà attachés par une ficelle...mais point de sucre. Que faire ???

    Nous les achetons tout de même 4dh, les quatre. Une fortune !!!! Mais comment les sucrer ??(Même après 12 voyages dans ce magnifique pays nous sommes toujours surpris par certains prix)

    Rien de plus simple nous achetons 1kg de sucre chez l'épicier du coin. Mais la préparation devient délicate...un  vrai cérémonial...

    Hi HI HiNous nous installons au petit troquet du coin, même pas une assiette pour mettre le sucre... Au Maroc on a toujours une solution, rien de plus simple, Christian verse le sucre dans le sac plastique, Paul fait le sucrier hi hi...en secouant le tout. et nous voilà avec des beignets tout chaud et sucrés. Nous les accompagnons d'un bon thé à la menthe.

    Il nous en faut peu mais nous avons bien rigolé

     

    Christian détache délicatement la ficelle

    Toujours Christian, il verse le sucre

    Encore un peu...

    Paul secoue

    Et voilà !!!!

    Ils sont très bons, chauds et sucrés...

     

    Le service est-il fait correctement ???

    Oh les gourmands !!!

     

    Miam Miam

     

    Nous n'allons pas en rester là, trop de sucre sans le sac, donc Paul va en acheter quatre de plus.

    C'est du superflu, mais nos papilles sont ravies.

     

    Nous rentrons tranquillement avec nos courses. Paul nous attend....

     

     Pourquoi pas !!!!!

     

     

    Demain nous partons.... nos jours sont un peu chronométrés en ce moment, dommage... mais nos petits enfants arrivent donc nous sommes malgré tout ravis.

    « Le départLe Programme »

  • Commentaires

    10
    Jeudi 4 Juin 2015 à 23:48

    Bonsoir Jospeh,

    merci pour ton passage sur mon blog.

    Amicalement.
    Huguette

     

    9
    joseph
    Jeudi 4 Juin 2015 à 20:44

    photos supers


     

    8
    Samedi 28 Mars 2015 à 19:39

    Bonsoir Sylvie,

    Oui ils ont très bon. Venez vite avec nous on partagera...

    On salive rien que d'y penser...Pas eu ce soir, balade dans la palmeraie.

    Bises

    Huguette

    7
    sylvie
    Samedi 28 Mars 2015 à 18:36

    ils doivent etre tres bons ces beignets!! hihi j'en veux un aussi !!lol

    bisous

    6
    Samedi 28 Mars 2015 à 09:55

    Bonjour Barbel,

    Et oui vous avez tout loupé. Au Maroc il faut prendre le temps et faire comme eux. Ne pas avoir l'heure...mais le temps.

    A toute à l'heure.

    Bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Samedi 28 Mars 2015 à 09:45

    coucou,

    En effet avons tout loupé, trop rigolo.....................

    4
    Vendredi 27 Mars 2015 à 22:23

    Bonsoir,

    Oh que oui qu'ils vont avoir un goût de reveézi.... je ne sais pas si on va en trouver plus haut....

    Heureusement que mes petits arrivent, j'ai un peu le bluzzz en pensant à la remontée. Et pourtant !!!! Il faut , mais on est si bien ici.

    Bisous à demain et bonne nuit.

    3
    Vendredi 27 Mars 2015 à 22:05

    OH ! oui  que c'était bon les beignets, ils auront dans quelques jours un goût de revenézi.

    Mais! nous continuons vers la remontée, pas bon du tout ça.^^ 

    Bisous, à demain.

    2
    Lundi 23 Mars 2015 à 19:16

    Bonsoir Gégé et Fifi,

    Ah Merzouga, un petit coin de paradis, mais le camping Hakkou aussi, plus de dunes mais la palmeraie ET Ahmad est super.

    Bien si le Maroc est prévu pour les fêtes de fin d'année. Avez vous vos point de chute ?

    Si vous voulez plus de renseignements pas de souci, il suffit de me le dire ici et je vous transmet les renseignements par mail.

    Amitiés.


    Huguette

    1
    Lundi 23 Mars 2015 à 18:30

    bonsoir a vous,

    sublime ses dunes de merzouga....et non on ne connais pas encore le maroc,on le visite pour l'instant grace a vous,nous le prévoyons pour les fetes de fin d'année,si tout va bien,merci de vos précisions!! joli parcours,bon courage au chauffeur...lol

    amicalement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :