• De Mhamid à Tiznit

     

    1er avril

     

    Nous allons continuer notre remontée nous voyons donc maintenant le côté pile…. après avoir vu le côté face à la descente...
    Nous prenons en stop un Monsieur Belge venu se ressourcer dans le désert, il est là depuis le mois de novembre, pour sa prolongation il a fait un aller retour sur Charleroi à un prix défiant toute concurrence. Il vit sous sa tente dans la palmeraie vers Oulad Driss et séjourne au camping un ou deux jours par semaine. Il a déjà fait cela en Mauritanie il y a dix ans. Au passage nous le déposons donc au village.

    Sous cette poussière qui voltige nous distinguons à peine les reliefs. 

     

    De Mhamid à

      

    De Mhamid à

      

    De Mhamid à

      

    Nous voyons les paysages sous un autre angle, toujours cette terre aride et puis les palmiers et les cultures dès que nous nous approchons du Draa.

    Arrêt midi cette fois aux pieds des petites dunes de Tinfou. Les chameliers tentent leur chance, peine perdue, nous ne chevaucherons pas ces lourds vaisseaux du désert. 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Cependant nous monterons les petites dunes… nous ferons les fous…cheveux au vent…à Tinfou….

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

      

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

      

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

      

    Nous remonterons de près le cours du Draa où s’étalent d’immenses palmeraies. Le vert intense des palmes et des cultures s’opposent aux belles couleurs des djebels environnants, les casbahs nous montrent une autre face, la face cachée lors de la descente.

    Les potiers de Tamegroutte

      

    De Mhamid à

     

    C'était jour de lessive dans le Draa

     

    De Mhamid à

     

    Mosquée de Zagora

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

      

    Arrivée à Agdz, installation au camping de la palmeraie où Gaëlle et son mari nous accueillent.

    Nous commandons nos pastillas, impossible pour demain donc nous prévoyons une journée de plus de détente dans ce camping agréable et bien tenu.

    Mireille et Michel sont déjà installés, ce soir apéro chez eux, d’agréables moments de convivialité. 

     

    De Mhamid à

      

     

    02 avril

     

    Une journée relâche, chacun fait ce qui lui plait, pas la moindre contrainte….

    Mireille et Michel viennent nous dire au revoir, ils ont décidé de passer par Ouarzazate. Nous le reverrons sûrement.

    Aurait-on déroulé le tapis rouge pour nous ???

      

    De Mhamid à

      

    De Mhamid à

     

    Après le café habituel nous irons seuls en ville. Paul a enfin trouvé un serrurier qui a assuré. Il fait chaud mais c’est très supportable par moment une petite brise vient nous rafraichir. Peu de légumes au petit souk, nous rentrerons léger.

    Repas de midi dehors, comme il se doit.

    Il fait bon, la brise persiste et on flemmarde…. 

    Vers 16h30 balade dans la palmeraie toute proche, palmeraie, calme, cultivée. Certaines pompes sont en action, mais nous ne les verrons pas. Mais l'eau jaillit.. 

     

    De Mhamid à

      

    Les champs de céréales ont des épis bien formés et les fèves sont parfois encore en fleurs, les glaieuls sauvages aussi.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

      

    L’arête du Djebel Kissane est toujours aussi belle et aride, l’oued Draa roule, cette année, beaucoup d’eau.   

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Qu’il est agréable se  perdre dans ce dédale verdoyant et frais où les oiseaux chantent gaiement.

      

    De Mhamid à

     

    Ce soir nous prendrons notre diner dehors.

     

    03 avril

     

    Encore une journée cool, mais hélas très ventée.

    Balade en ville pour quelques courses tous les six.

    Repas de midi au menu : pastilla. Elle sera comme d’habitude excellente et copieuse. 

     

    De Mhamid à

     

     

    Après midi repos…. Et oui nous sommes des chibanis !!!! Mais je viens de découvrir qu'Agdz veut dire lieu de repos. N'est pas le lieu idéal !!! pour nous.....

    Vers 15H30 nous partirons seuls faire une grande balade le long de la palmeraie et monterons sur la colline près de fortin, mais le vent continue à soulever la poussière, les photos sont moins nettes. 

     

    De Mhamid à

     

    La vue est imprenable du Djebel sharo aux cimes dentelées jusqu’à la casbah de Tamenougalt en passant par la casbah Ali, le majestueux djebel Kissane, longue arrête ébréchée qui longe le Draa sur quarante kilomètres, ainsi que  la ville, le pont et le souk. 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

      

    Malgré le vent nous siroterons des oranges pressées, au soleil, à la terrasse d’un petit café sur la place centrale, avant de regagner notre camping car.  

     

    04 avril

     

     Les dernières photos depuis le camping de la palmeraie.

    Le festival musique se prépare...

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

     

    Eole nous a un peu secoué cette nuit, ce matin il est un peu moins violent, mais la température a considérablement chuté.

     Nous irons faire un tour au souk, les légumes y sont toujours très beaux et peu chers,cela va sans dire. 

    Puis prenons la direction de Taliouine et optons pour la route la plus courte. Inch Allah. 

    Sur cette terre aride, ingrate et sauvage, battue pas le vent et écrasée sous le soleil s’égrainent quelques petites oasis le long d’un hypothétique oued, mais les palmiers semblent souffrir de la sécheresse.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

      

    Dans ce ciel bleu et lumineux quelques nuages cotonneux jouent aux ombres chinoises sur les reliefs colorés.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à 

     

    Notre route se faufile dans des gorges étroites et prenons de l’altitude avant d’arriver à Bou Azer, mais se détériore rapidement, quelques nids de poules à éviter, mais elle n’est pas pire que les années précédentes.

     

    De Mhamid à 

     

     Bou Azer et ses mines de cobalt. Voici ce que dit internet...

     

     

    Mine de Bou-Azzer

    Bookmark and Share
     

    FICHE IDENTITÉ

    • Opérateur : CTT
    • Localisation : à 120 km au sud d’Ouarzazate
    • Produits : Cobalt 
    • Capacité Annuelle : 2 000 tonnes de Cobalt
    • Emplois : 1600
    • Les applications du cobalt : batteries, métallurgie et aéronautique, catalyse pour l’industrie de la pétrochimie, pigments, …
    • DESCRIPTION DU GISEMENT

    • METHODE D’EXPLOITATION

      La méthode d’exploitation utilisée au niveau de Bou-Azzer est celle des tranches montantes remblayées.

      L’accès au gisement se fait par des puits pouvant aller jusqu’à 400 mètres de profondeur, le gisement étant découpé en plusieurs panneaux de 40 à 50 mètres de hauteur.

      Le déblayage du minerai ainsi que le remblayage des tailles sont assurés par des microscoops tandis que le soutirage du minerai se fait à travers des cheminées collectrices de minerai construites au fur et à mesure de l’avancement de l’exploitation. La reprise et le roulage sont assurés par des berlines tirées par un locotracteur vers le puits d’extraction. L’acheminement vers le jour est quant à lui assuré par des skips suspendus dans le puits et actionnés par une machine d’extraction à partir de la surface.

      Le traitement du minerai  fait appel à un procédé gravimétrique. Le premier stade de traitement du minerai consiste en un concassage primaire puis secondaire, assurant une granulométrie adéquate.

      Le traitement des haldes de la mine se fait par voie hydrométallurgique.

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à 

     

    Repas de midi peu après les mines. 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

     

    Dès la montée vers le col Tizi n Taguergoust nous apercevons les travaux. Nous attendons patiemment derrière quelques camions stoppés, mais l’arrêt sera bref, démarrage dans un petit tourbillon de poussière, mais rien s’inquiétant.

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

     

    Beaucoup de neige sur l’Atlas, elle semble dévaler les pentes et descendre bien bas, en tout cas bien plus que l’autre jour. 

      

    De Mhamid à

      

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Après Tazenart, la route fuit tout droit dans l’immensité d’un plateau désertique et grandiose entouré de petites montagnes. Nous ne retrouverons que la verdure à l’approche de Taliouine. La descente s’amorce dans un environnement magnifique de montagnes plissées ocre.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à 

     

    Mais hélas plus de soleil, de gros nuages ont envahit le ciel, ils sont de plus en plus noirs et De Mhamid à Tiznitmenaçants, d’ailleurs quelques gouttes de pluie perlent sur le pare-brise, pluie aussi légère qu’éphémère.

     Un petit village en route..

     

    De Mhamid à 

     

    Installation au camping du Toubkal àTaliouine, nous aurons la surprise de voir Annie et René, avec qui nous avions fait la Lybie. Nos Zamis colistiers, Mireille et Michel sont aussi là, ils viendront nous rendre visite. Ce soir il fait froid, seulement 13° avec du vent.

      

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Voilà que vers 22h la pluie clapote sur le camping-car.

     

    05 avril

     

    Taliouine, au bord de l’oued Zagmouzen, blottie dans un cadre désertique grandiose de montagnes plissées et dominée par la silhouette de l’ancienne casbah du Glaoui qui se dresse fièrement dans un ciel nuageux ce matin, est la ville de l’or rouge : le safran.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    L'eau boueuse de l'oued laisse présumer le temps qu'il a fait sur les hauteurs du Djebel Siroua.  

    Le ciel est au ras des pâquerettes…. Un soleil plus que timide tente de s’imposer sans y parvenir (les photos ci-dessus le prouve...).

    Nous avons encore un souci, plus de chauffe eau…. Donc plus de douche… il va falloir nous supporter.  !!!

    Aujourd’hui n’avons fait qu’un saut de puce puisque nous sommes en ville chez nos amis Chouki. Quel bonheur de retrouver d’abord Kébira, elle à bien nos nom en tête. Et oui nous venons  ici depuis 2004 et nous sommes toujours reçus avec une extrême gentillesse. Aziz vient à son tour, il a trouvé un emploi à la Province, depuis 4 mois. Nous sommes très heureux pour lui.

    Nous voilà donc installés dans le grand salon pour la petite collation, thé, huile d’argan, huile d’olives, olives noires, confiture d’abricot, petits gâteaux et noix, sans oublier le pain chaud cuit contre la paroi du four,  rien ne manque. On est servi comme des rois, comme d'habitude.

     

    De Mhamid à

     

    Juste le temps d’installer nos maisons roulantes dans la cour, de sortir les paquets que nous avons à leur offrir que Zakaria, le fils ainé arrive. Kébira essaye le manteau en fourrure synthétique que lui avons amené, elle semble ravie et ne le quitte plus. Il faut dire qu’il est de saison car il fait froid et il pleut.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Discussions au salon avec Zakaria qui va venir en France, à l’Argentière la Bessée pour des échanges et des réunions. Hélas nous ne serons pas en France à cette époque.

    Très bon repas tajine d’agneau au citron confits servi avec des frites. Fruits et thé bien entendu. 

     Voici les deux frères. Ici on se lave les mains traditionnellement.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Nous prenons congé et nous retirons chez nous…. Sous la pluie qui se fait de plus en plus tonique et  même un orage. 

    Après un repos digestif nous sommes encore conviés pour le goûter vers 18H…

    Jugez par vous-même en photo, servi avec café ou café au lait avec du vrai lait de la vache de la famille.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

     

     

    06 avril

     De Mhamid à Tiznit

    Le soleil est revenu et nous l’accueillons avec beaucoup de plaisir, mais la température était basse 6° ce matin mais n’oublions pas que nous sommes à plus de mille mètres.

    Une vue depuis la maison de nos amis. 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    Nous sommes encore conviés au petit déjeuner chez nos amis. Rien ne manque comme hier. Nous devons partir plutôt pour rejoindre Agadir et faire faire nos réparations. Kébira est en larmes, elle ne voudrait pas que nous partions. Je verse discrètement la mienne en me cachant derrière mes lunettes de soleil.

    Aziz nous sert le thé 

     

    De Mhamid à 

    En ville

     

    De Mhamid à 

     

    Les cimes du Djebel Siroua portent des stigmates d’un neige fraichement tombée, on comprend pourquoi il fait froid, le haut Atlas quant à lui est fortement enneigé. 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Vu la pluie de la veille, l'oued est fort boueux.

     

    De Mhamid à 

     

    Cap à l’est en direction d’Ighern remontons une vallée verdoyante où les cimes des montagnes sont couvertes d’une herbe fine, sûrement la conséquence des pluies sur le Maroc cette année.

    Gros troupeaux de caprins et ovins qui broutent tranquillement dans la campagne, souvent près de la route, signes amicaux des bergers qui veillent.

    Des fleurs jaunes ou orange jonchent les bas côtés de la route et les champs, on croirait un tapis berbère déroulé pour notre passage. 

     

    De Mhamid à 

     

    Nous voyons là, pour la première fois, le côté pile, ce merveilleux paysages se déploient sous nos yeux. Quelques passages d’oueds se font au ralenti sans problème, des villages en pisé se confondent avec la terre. Par endroit les montagnes sont piquetées de cailloux noirs, posés là au hasard, comme par le petit Poucet.

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Ces nomades sont sur le point de se déplacer avec leurs troupeaux.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à 

     

    Repas de midi sur le plateau juste avant Tadard avec en toile de fond cette neige qui scintille sur le haut Atlas.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

      

    De Mhamid à

     

    Ighern

     

    De Mhamid à

     

    Dans ces paysages fabuleux se nichent, souvent adossés à la montagne, de petits villages ou comme celui de Tagraga au milieu de cultures en terrasse.

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Après Ighern paysages presque entièrement minéral où l’on trouve quelques touffes d’herbes ou quelques amandiers. Notre route se dandine au gré du relief, court sur ce plateau souvent désertique et grimpe jusqu’au col Tarakatine au environ de 1500n.

    Il faut parfois toute l’attention de nos chauffeurs pour éviter les nids de poules, cependant ils peuvent choisir leur trajectoire car peu de véhicules y circulent. Les oueds n’en font qu’à leur tête, prennent leur aise et confondent route et lit.

    En larges lacets la route dévale rapidement dans la vallée des Ameln, au pied du rideau rocheux de Djebel Lekst, vallée fertile verdoyante et cultivée. Dans cette vallée fertile, oasis de montagne,  s’égrainent de nombreux villages. 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

      

    Tafraoute, petite ville agréable, dans un cirque rocheux de granit rose aux couleurs chatoyantes, aux crêtes acérées et aux formes bizarres est un site étrange, grandiose où veille le lion (pas très visible ce soir) 

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    De Mhamid à

     

    Installation au camping Granit rose où Omar a le « grain grain »…. Vaut mieux ne rien dire…. 

     

    De Mhamid à

     

    Ce soir apéro chez nos amis et voisins. 

     

    07 Avril

     

    Au revoir Tafraoute... mais nous ne reviendrons certainement plus au Granit Rose.... 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Il fait encore grand beau ce jour, le soleil est bien présent dans un ciel d’azur..

    Nous quittons Tafraoute, ce petit lieu magique où les djebels déclinent une gamme de couleurs différentes, c’est aussi une exposition de pierres et de rochers défiant parfois les lois de l’équilibre, rochers aux formes diverses, parfois arrondis, mais souvent énormes.

    Nous traverserons Trafraoute et emprunterons la route qui passe par Aguerd –Oudad où trône un énorme rocher surnommé le doigt ou le chapeau de Napoléon, alors que le village se blotti à ses pieds.

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Un arrêt juste un peu plus loin à l’embranchement des rochers peints, (que nous bouderons, nous les connaissons déjà et puis nous regrettons ce détournement de la nature), où nous prendrons notre café quotidien. 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    La route étroite mais bien asphalté se poursuit dans un environnement verdoyant avant d’attaquer la montagne en quelques lacets serrés. De curieuses et minuscules oasis de montagne s’y nichent. 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Ensuite sur le plateau de nombreux villages dispersés, aux belles maisons, apparaissent dans un lit de verdure, la plupart possèdent son éolienne pour l’alimentation en eau. Ce vert tendre des céréales ou des amandiers  s’oppose aux roches colorées de roses, de rouges ou d’ocre. Des paysages fantastiques qu’il est agréable de découvrir. Un petit merci à Geneviève (alias Chamois sur le forum) pour cette variante permettant d’éviter des travaux, mais surtout d’admirer des paysages sublimes.

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Je suis très surprise par ces belles maisons que l’on peut voir dans ces lieux si reculés, un vrai bonheur. Mais l’on peut se poser quand même des questions où travaillent tous ces villageois, dans ces lieux isolés où tout le monde n‘a sans doute pas un moyen de locomotion ?

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Traversons de nombreux villages, dont voilà certains noms…. Je vous laisse découvrir. Personnellement, copilote,  je ne sais pas déchiffrer, donc c‘est parfois au feeling que l’on poursuit notre chemin. Non nous n'irons pas là !!!! 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Après Khmes aït Ouafka  et Jemma ida Ousemlal, nous retrouvons la  nationale 104 avant d’atteindre le col du Kerdous. Descente vertigineuse sur Tighmi au milieu d’arganiers épars et de paysages magnifiques. 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

     

    Je suis toujours admirative devant ces femmes qui rentrent des champs si lourdement chargées. J'ai une pensée émue pour ma grand mère qui portait ainsi parfois un panier plein de légumes sur sa tête.

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Repas de midi dans la vallée avant Assaka.

    Installation au camping municipal de Tiznit, ce n’est pas notre préféré, mais il est fort bien placé, en centre ville. Mais en ce début avril il y a moins de monde, il s’avère plus agréable. Les deux nouveaux gérants sont très aimables.

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Une après midi calme, chacun vaque à ses occupations. Personnellement irons faire quelques courses en ville, beaucoup de monde, beaucoup de camelots dans les rues. Au retour apéro chez nos amis.

      

    08 avril

     

    Ce matin avons quitté Tiznit de bonne heure pour un aller retour sur Agadir pour dépanner notre boïler. Nous voilà devant chez Gonzalvés. Tout le monde s’active, je vous donnerai les résultats plus tard…. Paul supervise les opérations.  Inch Allah !!!   Il est 10h heure marocaine.

    Je dirais que cette entreprise est sérieuse, la pièce défectueuse a été changée et nous avons maintenant de l’eau chaude. Un grand merci à toute l’équipe qui a fait le nécessaire rapidement. Pour le prix, ne pouvant comparer avec la France, je ne me prononcerai pas. Il était urgent d’être dépannés c’est fait et en sommes ravis. je peux rajouter maintenant en connaissance de cause que nous avon spayé aussi chez qu'en France (sans doute pour un emain d'oeuvre payée à bas prix)

    Donc nous avons déjeuné à Agadir, sur le front de mer, choix au hasard à la vue du menu et nous ne le regrettons pas. Avons très bien mangé pour un prix plus que raisonnable. Après une petite balade Paul n'a pu résister devant le glacier....

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Agadir comme on dit souvent « il n’y a rien à dir’ », beaucoup de monde sur la plage, il est vrai qu’il faisait très beau malgré un peu de vent, et beaucoup d’européens en balade.

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Retour à Tiznit où nous retrouvons nos amis.

     

     09 avril

     

    Pas grand chose à dire ce jour. C’est le repos, chacun s’occupe à sa façon….

    Perso, ce matin, j’irai faire les courses en ville,  seule, histoire de faire un peu le vide… cela fait du bien parfois. Achat de légumes, pain et gâteaux jusqu’au marché municipal. Histoire de papoter ici où là de tout ou de rien.

    Repas de midi dehors, au soleil, il fait beau sans faire trop chaud, repas savoyard, au menu tartiflette. 

    Puis repos ou bricolage… chacun son « truc »… 

    Tiznit, ville tranquille, corseté dans cinq kilomètres de hautes murailles ocre, crénelées, percées de cinq portes, surgit de la plaine desséchée du Sous. 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Ce soir balade en ville, pénétrons dans la médina par la porte Oulad Jarrar, 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    traversons le Méchouar, grande place aux contours irréguliers, animée où les voitures sont garées dans une joyeuse confusion, quitterons cette médina par la porte Aouina, 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    pour aller faire un tour dans la ville moderne. 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Passage au souk, tout se vend tout s'achète.

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Voilà une journée bien remplie, agréable même si nous n’avons pas fait grand chose.

     

    10 avril

     

    Encore une belle journée qui se profile, il y a une légère brise qui tempère l’atmosphère, toujours sur Tiznit.

    Oui nous aimons bien cette petite ville tranquille où personne nous hèle et où les commerçants sont super sympa, une ville qui a compris que les camping-caristes peuvent apporter des devises….

    Chacun part de son côté, les uns à pied, les autres en camping-car.

    J’ai décidé de faire une partie des remparts, c’est à l’ombre bienfaitrice de ces hautes murailles crénelées que je me perds dans la médina. 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Tout est calme, quelques voitures soulèvent au passage un peu de poussière. Des artisans sont au travail ou attendent les clients, d’autres sont entrain de terminer leur nuit à demi allongés dans leurs estancos. Sortie à la porte Bab el Mader, je verrai le Tiznit caché, l’envers du décor avec toujours ce mur d’enceinte et ses tours mais aussi quelques palmiers et cultures.

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Il est agréable de flâner sereinement, des enfants me disent bonjour, viennent spontanément me toucher la main, des dames me saluent et me disent "labest" et d’un même ton aimable je réponds "chouia", cela les fait énormément rire.

    Je reprends ma visite intérieure à Bab Targua, la rue est très commerçante, de nombreuses échoppes où se fabriquent des babouches ou des nus pieds, des petits vendeurs de légumes sont aussi là.

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    La source bleue qui n’a rien de bleu, est un bassin aménagé avec sa légende,  Lalla Tiznit  aurait donné le nom à la ville…

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Je m’arrêterai un instant devant la grande mosquée où El Hiba a été proclamé sultan. Son minaret très spécial et hérissé de perches, elles seraient là  pour que les âmes des trépassés puissent s’y reposer, en réalité elles seraient là pour faciliter la construction et l’entretien.

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Retour par la rue des maraichers où j’achèterai pain et salade, plus d’un kilo de belles laitues, cinq au total pour environ 0,90 €, oui vous avez bien lu …. 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    J'aurai pu aussi acheter une poule... bien vivante.

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Un petit clin d'oeil à Brigitte et Christian qui ont quelques soucis cette année.... Les amis on pense très fort à vous. 

     Farniente cet après midi… sous un chaud soleil qui brunit notre peau…

    Certains nous lâchent…. sans mot dire….

    Les quatre restants feront une grande balade en ville et quelques courses.

    Le marché municiapal

     

    De Mhamid à Tiznit

     

    Le Méchouar 

     

    De Mhamid à Tiznit 

     

    Le nouveau gérant est sympa et n’a pas le sourire que lorsque nous partons….comme ce fût trop souvent le cas les années précédentes. 

     

     

      

     

     

    De Mhamid à

     

                                                              Notre circuit

    « De Tenerhir à MhamidHindy »

  • Commentaires

    17
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 09:43

    Bonjour Youssef,

    Nous allons très bien. le Maroc est super et les marocains sont très accueillant.

    C'est où le campig de l'Atlantique ?

    Amicalement.
    Huguette

    16
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 03:21

    haloo my frand how are you ??

    15
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mercredi 10 Avril 2013 à 22:05

    Bonsoir Ghyslaine et Jan Marie,

    Tout est réparé pour le moment... Inch Allah.

    Nous continuons à descendre encore un peu sans doute jusqu'à la lagune de Naïla. Soleil sur Tiznit.

    Profitez bien des quelques jours qui vous restent, mais je pense que vous êtes très satisfait de vote voyage.

    Bonne remontée.

    Bises

    14
    Mercredi 10 Avril 2013 à 18:26

     Un petit coucou de Moulay Bousselham sous le soleil. Nous sommes proches de la sortie, mais nous continuerons de voyager avec vous.

    J'espère que les petits soucis de matériel vous cesser.

    Bises

     

    13
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mardi 9 Avril 2013 à 16:02

    Bonjour Daniel,

    Tu nous vu ???

    On a le soleil unpeu voilé par moment ,mais il fait très bon. Températures moins hautes mais c'est mieux ainsi.

    Amiclement.

    Huguette

    12
    Berjalien
    Mardi 9 Avril 2013 à 11:13
    11
    Berjalien
    Mardi 9 Avril 2013 à 11:08

    Bonjour,vous avez pris la pause sur la plage d'Agadir pratiquement sous la caméra d'Earth Tv qui balaye le site toutes les deux heures environs ,nous voyons le temps qu'il fait la bàs.Elle est tout en haut de l'hotel Tafouc .

    Ici toujours la pluie,et pas d'amèlioration en vue,triste saison.

    Bonne continuation

    Amicalement

    10
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Samedi 6 Avril 2013 à 22:22

    Bonsoir Françoise et Gége,

    Oui notre périple se poursuit juste avec quelques petits soucis mécaniques... pas grave. Oui nous avons hélas quitté Taliouine, Kébira était en pleurs lors de notre départ. J'ai versé discrètement ma larme... Mais nous devons rejoindre Agadir pour essayer de réparer notre boiler. Pas d'eau chaude... On va faire le vide autour de nous  Donc nous sommes à Tafraoute, demain Tiznit. Nous laisserons nos amis le temps d'un aller retour sur Agadir avant de redescendre dans le sud. Avons donc changé notre itinéraire. Les nouvelles routes prévues seront pour une autre fois. Ici que du bonheur.

    On pense très fort à vous.

    Grosses bises de nàus six.

    Huguette

     

    9
    GG-FD
    Samedi 6 Avril 2013 à 20:44

    Bonsoir les Marocains, nous avons l'impression le Maroc évolue de très belle façon, avec de belles réalisations ! Que de bons souvenirs ! Nous avons reconnu nos hôtes de Talaouine qui vous reçoivent toujours aussi bien ! Grosses Bises? FD-GG.

    8
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Vendredi 5 Avril 2013 à 21:33

    Bonsoir Daniel,

    Comme tu dis le Maroc à besoin de pluie, mais elle est bien tombée. Pas grave on est très bien ici, en plus chez des amis où l'on est acceuillis comme des rois.

    Je pense qu'il ne fait pas beau en Isère.... Bon courage.

    Amicalement.

    Huguette

    7
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Vendredi 5 Avril 2013 à 21:31

    Bonsoir,

    Même avec la pluie on est bien ici, en plus chez des amis très acceuillants. La pastialla au camping un vrai délice, chaque année on en commande une.

    On doit changer d'itinéraire car on est en panne de boiler, donc direction Agadir. Inch Allah.

    Amicalement.

    Huguette

    6
    Berjalien
    Vendredi 5 Avril 2013 à 20:19

    Bonsoir,le voyage se poursuit avecun peu de pluie,c'est pas grave le Maroc a besoin d'eau,ici toujours froid et humide décidément l'hiver ne nous lache pas .Taliouine région du safran ,l'épice la plus chère,avez vous gouté au thé safran ?J'ai lu sur un guide qu'il était servi la bas .Mes voisins prennent le ferry demain ,retour en nord isère ils vont regretter le Maroc .

    Amicalement

    5
    JANO332
    Vendredi 5 Avril 2013 à 19:36

    Oh la la, la pastilla me fait envie,j'en achète à Essaouira mais j'ai mangé les meilleures à FES.Bon ici ce n'est pas le Pérou mais nous avons eu du soleil toute la journée avec 16° à 13H.Il parait que la pluie revient.Au nord de la loire, il neige.Vous le croyez?Bonne continuation, il n'y a pas photo même avec deux jours de pluie, restez là-bas!!!!!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Vendredi 5 Avril 2013 à 18:31

    Bonjour Jocelyne et >Jean Paul,

    Voilà nous avons perdu beaucoup de degrès et avons la pluie. Mais la rencontre avec des amis nous fait chaud au coeur. En effet nous sommes à Taliouine, en altitude.La vie est belle magré tout.

    Pour ce qui est de la pastilla c'est une des meilleures que j'ai mangé au Maroc, avec celle des amis de Fès que nous ne verrons pas cette année. Chaque fois que nous pssons à la palmeraie nous en commandons une.

    Gosses bises

    Huguette

    3
    jeanpaul 26
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:31

    Salut les Amis,

    Heureusement que malgré un temps un peu incertain au Maroc vous nous apportez de la chaleur rien qu'avec vos superbes photos et cette belle pastilla, j'en ai l'eau à la bouche. Ici en France toujours un temps pourri on en a "marre" et tout juste chaud, nous sommes quand même le 5 avril et en ce qui nous concerne dans le sud ?????

    Bonne continuation, bises à tous.

    Jocelyne

    2
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mercredi 3 Avril 2013 à 21:19

    Bonsoir,

    Ne sommes pas passés aux potiers à Tamegroutte. Ils étaient si collants que nous avons évité, surtout que l'on ne voulait rien acheter. Les palmeraies et les dunes c'est ce que je préfère aussi.

    Pas trop dur por France ?

    Bises à toutes les trois.

    Huguette

    1
    delcourt gudrun
    Mercredi 3 Avril 2013 à 19:08

    Beau périple, et belles photos - beaucoup plus agréable au soleil que nous au froid - France a déjà repris le travail -

    Superbe palmeraie - c'est ce que je préère.Avez- vous vu des potiers au travail? 

    Bon repos - et  beau trip - 

    Bizzzzzzzzzz

    Gudrun et les filles

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :