• Du Champsaur à Entrevaux

    30 Août

      

    Nous quittons à regrets nos amis St Bonnetiers, direction Dax par le chemin des écoliers.

    Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas, le temps est moins beau, la chaleur semble nous abandonner.

    Repas de midi au bord du lac de Serre Ponçon, qui offre de spectacle de ses rives changeantes,  à Savines,  un endroit que nous connaissons bien.

     

    Le lac de Serre Ponçon avant Savines

    Le pont qui permet de traverser sur Savines

     

    Le soleil se cache définitivement derrière des nuages menaçants. Nous décidons donc de continuer, rive gauche, direction le sud…

     

    Nous voilà rive gauche

     

    Mais voilà une belle averse tambourine nous masquant cette magnifique vue sur ce lac, sur ce décor rude des terres noires ravinées.

    Le lac rive gauche sous la pluie

     

    Les demoiselles coiffées, sous la pluie, n’ont que peu de charme.

     

    Les demoiselles  coiffées

    Les demoiselles coiffées

     

    Nous poursuivons la vallée de l’Ubaye jusqu’à Barcelonnette où nous décidons de monter le col d’Allos.

     

    Dans la vallée de l'Ubaye

     

    L’étroite route s’élève en corniche au dessus de gorges du Bachelard, si profondes qu’elles ne se dévoilent pas. Les croisements sont parfois difficiles mais les paysages sont majestueux et envoûtants. Cette route fait un grand détour dans le val des Agneliers, sous les imposantes barres rocheuses de la Grandes Séolane. Belles vues plongeantes sur ce profond ravin où coule le torrent. Mais presque impossible de faire des arrêts.

     

    La montée au col D'Allos

    Un peu plus haut...

    Un beau canyon boisé

    Dans les alpages 

     

    Le col d’Allos 2250m avec son refuge juste en contrebas. Il fait un peu de vent et l’ai est plus que frisquet…Le panorama est encore une fois magnifique. On ne se lasse pas de ces paysages de montagnes. Juste en contrebas le refuge du col D'Allos.

     

    Au col

    Un pensée pour Michelène, un très bon cycliste

       

    Le refuge du col d'Allos

    Le refuge

     

    Descente en grands lacets souvent à presque 360° dans un cirque de pâturages, un cirque magique où il faut conduire prudemment, un cirque où le Verdon prend sa source. Spectacle sévère mais fabuleux, jusqu’à la station Le Doux d’Allos dominée par les Trois Evêchés.

     

    Les pâturages

    Quelle route !!!

    La Foux d'Allos

     

    Cette route sinue de ravin en ravin dans des schistes noirs. Allos belle petit station nichée dns la verdure.

    Les coordonnés de l’aire de service semble erronées… nous voilà donc à Colmars.

    D’un fort à l’autre…Colmars,  petite citée pleine de charme, nichée au cœur de la Haute vallée du Verdon, dans un cadre de montagnes boisées,  nous offre un patrimoine naturels avec cascades, forêts et alpages mais aussi un patrimoine culturel unique, architecture militaire classique. Ses deux fort, celui de France et celui se Savoie qui se font des clins d’œil, ses remparts vieux de plusieurs siècles ont traversé le temps et lui donne beaucoup de caractère.

    Le fort de Savoie commencé en avril 1693, critiqué par Vauban qui ne le trouve pas assez audacieux. Son projet plus important ne verra jamais le jour.

     

    Le fort de Savoie

    L'entrée du fort

    Colmars des Alpes depuis le fort de Savoie

     

    Nous pénétrerons dans la vieille ville par la porte de Savoie qui existait déjà au 14ième et déambulerons tranquillement au gré des rues et ruelles admirant fontaines et lavoirs.

     

    La porte de Savoie

    Côté intérieur 

    La bugade

     

     

    Le lavoir

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La fontaine aux poules

    La fontaine de la forge 

     

    La deuxième porte principale la Porte de France fait face au Fort de France, redoute carrée de 25m de côté, entourée d’un fossé de 7m, elle aussi construite par Creuzet de Richerand.

     

    La porte de France

    la porte de France

    Un mouvement perpétuel Grace à l'eau

    Le fort de France

    Le Fort de France

    L'entrée du fort

     

    A l’intérieur de l’enceinte, poudrière, place d’Armes, restes de tours crénelées, témoignent encore du passé militaire de Colmars.

    Après notre installation sur l’aire de service nous irons faire une petite balade d’une heure aller retour, à la cascade de la Lance. Un chemin agréable au milieu des pins nous conduira à ses pieds.

    Cascade de la Lance

    La cascade

     

    Les remparts et l'église by night, les forts n'étant pas éclairés.

     

    Les remparts la nuit

    la nuit

     

    31 Août

     

    Une petite balade à Lac d'Allos.

    Nous prenons, en camping-car, la petite route RD226 qui zigzague pas mal, nous dépassons Villars le Bas puis le haut et nous voilà devant la barrière 2m10. Nous nous garons donc au parking de la Cluite.

    Notre balade devait être d'une heure trente aller retour, elle sera de deux heures quinze à l'aller..... Et une heure au retour, retour écourté....

    Nous empruntons donc le sentier, sur la gauche, qui descend vers la source de Volplane toute proche, traversons une courte prairie et retrouvons le GR56 que nous suivrons tranquillement. Franchissant une passerelle nous nous trouvons donc dans le parc du Mercantour. Nous gagnons le vallon de Chatoulin, là entamons une longue montée.

     

    Source de Valplane

    La petite passerelle

     

    Nous passons devant des cabanes abandonnées, la montée est encore gentillette jusqu'à la première petite cascade sur la gauche. Puis se fait plus rude mais arrivons rapidement à la cascade de Chatoulin que l'on peut admirer d'un petit promontoire. 

     

    Les cabanes abandonnées

    La première cascade

    La cascade de Chatulin

     

    Le sentier coupe ensuite la route (celle-ci rejoint le parking du Laus d'où nous aurions fait une balade beaucoup plus cool) et en quelques courbes serrées nous conduit à ce parking.

    S'en suit un chemin caladé, parfois en escalier qui nous amène sur le plateau du Laus, de là c'est l'autoroute....un large chemin forestier serpente dans une forêt d'épicéas qui commencent à prendre des couleurs d'automne.

     

    Le sentier caladé

    Quelques panneaux explicatifs très intéressants

    Le lichen sur les roches, pas très visible

     

     

    Esplicaion sur le lichen

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       

    Une roche taillée sur place

    Un panorama durant la dernière montée

     

    Les méandres sculptées dans un ancien lac, sur le plateau du Laus.

     

    Les méandres

     

    Encore une descente et le lac apparaît, puis le refuge d'Allos qui se trouve en bordure.

     

    Voicile lac dans toute sa splendeur malgré l’absence du soleil

    Le refuge D'Allos

     

    C'est un magnifique petit bijou naturel dans un écrin de montagnes, un petit coin de fraîcheur dans le parc du Mercantour. C'est le plus grand lac d’altitude d'Europe à 2228m d’altitude, lac d'origine glaciaire de 54ha et de 48m de profondeur, un joyau, aux cœur des montagnes et notamment le Mont Pelat (3052m) et les cinq tours de grès, mais qui se mérite.

    Hélas il ne nous apparaîtra pas d'un bleu profond comme on l'imaginait, le ciel est gris et dans soleil. Mais on ne peut qu'admirer la beauté paisible du lieu.

    Nous sommes ravis d'atteindre le refuge, en effet nous sommes montés, comme des touristes, sac vide...pas même de l'eau.

    Sur la terrasse qui domine le lac nous siroterons une boisson avant de prendre notre repas à l'intérieur, en effet il ne fait pas très chaud. Peu de choix, mais le menu nous conviendra, il sera excellent.

     

    Une boisson  bienvenue

    Le menu

     

    Feuilleté aux petits lagumes

    Sauté de porc à la provençale et polenta

      

    Après une boisson chaude, pour nous réchauffer, nous prenons le chemin du retour, non sans être montés à la petite chapelle Notre Dame des Monts, bâtiment insolite en pierre qui surprend par l'austérité de son architecture et sa petite superficie.

     

    La chapelle des Monts

    Un intérieur surprenant

     

    Après le parking du Laus nous resterons sur la route en espérant qu'un âme charitable nous conduira à notre véhicule. Deux gentilles dames, des têtes blanches, auront pitié de nous. Nous apprécions ce geste qui nous permet d'écourter cette balade.

    Installation sur l'aire de service d'Allos à la base de loisir, une aire gratuite où seuls les services sont payés par jetons (eau, vidange et électricité).

    Après une courte sortie en ville la pluie fera son apparition, ce ciel rageur déversera pas mal de larmes, mais se calmera au bout de quelques heures.

     

     01 Septembre

     

    En route pour Entrevaux…. Nous repassons par Colmars des Alpes, dont voilà le petit pont sur le Verdon et le fort de France sur son éperon tel qu’o le voit à la sortie de la ville.

     

    Le fort de France

    Le petit pont sur le Verdon

     

    Notre premier arrêt sera pour le petit village de Beauvezer, un site verdoyant avec ses maisons perchées aux balcons en bois et ses petites rues tortueuses.

     

    Rue étroites et balcons de bois

    Belles maisons restaurées

    Eglise et chapelle

    Vue générale du village

    Vue générale

     

    Nous suivons le cours du Verdon dominé à gauche par le Grand Coyer 2693m.

    Après le pont de Villaron qui nous perle de traverser le Verdon partons à la conquête  du col du Colle St Michel. Cette route tout en lacets et fort étroite domine la vallée. Il faut souvent se rabattre pour laisser passer les voitures fort heureusement il n’y en a pas beaucoup. Sommes souvent coincés contre la barrière métallique côté ravin… Et Oups…voilà face à nous un semi remorque chargé de gros billots de bois. Paul recule pendant au moins 200m avant de pouvoir se garer. Bravo çà passe. Le chauffeur discute avec nous son épouse est de Vienne.

     

    Ric rac...

     

    Arrivés au col on pousse un petit ouf…et oui on ne sait pas comment est la descente…. Elle s’avèrera plus facile, route plus large au milieu des pinèdes. Une crête dénudée sur notre gauche suit toute l’arête et là posé par enchantement trône le village de Méailles, curieusement perché sur la corniche calcaire qui domine la vallée de la Vaire.

     

    Le village de Méailles

     

    Nous arrivons à Annot, la vallée est encombrée de gros blocs de grès.

    A 700m d’altitude entre gorges du Verdon et côte d’Azur, à l’orée du parc du Mercantour ce gros bourg pittoresque à su garder son caractère et son authenticité. Annot est la cité des grès millénaires, ces gros blocs de rochers semblent immobilisés à tout jamais.

     

    Le Pont à becs à Annot

     

    Au gré de notre promenade, dans ces rues pavées, étroites, mettant à l’épreuve notre sens de l’orientation nous découvrirons de belles et hautes maisons souvent en pierres joliment restaurées ou en cours de rénovation. Placettes, fontaines, lavoirs, arcades voûtées font légion.

     

    Petite rue d' Annot

    Un porche

    Des proches et des portes

     

      

     

     

    La maison de barra

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des grès qui dominent Annot

    Belle restauration

     

    Quelques kilomètres plus loin une grande place à l’ombre nous permet de stationner pour le repas, puis en quelques tours des roues seront à Entrevaux, cité médiévale Vauban, massée dans un méandre du fleuve Var, au pied d’une surprenante échine qui porte la citadelle. Elle a conserve son charme des siècles passés.

     

    Vieille ville et la citadelle

    L'entée de la ville, au dessus du Var, ville piétonnière  

     

    Nous entrerons dans la ville par la porte royale avec son pont levis, pont levis à bascule fermé toute les nuits jusqu’au 19ième, entrée principale depuis 1658 flanqué de deux tours arrondies.

     

    La porte royale

    Les deux tours et le pont levis

    La prison

     

    La prison

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Prendrons de jetons à l’office du tourisme pour visiter la citadelle, ces jetons nous permettrons d’ouvrir la porte du chemin qui monte au château, chemin caractéristique fait de 9 rampent en zigzag sabrant le rocher d’Entrevaux, construit sur l’ordre de Vauban en 1693.

     

    La montée

    un autre palier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une vue sur la porte d'Italie

     

    Puis sur la ville

    Nous voilà à la citadelle

     

    A l’arrière nous trouverons  la porte de secours avec son corps de garde, communiquant avec la campagne par un pont levis et un pont dormant jeté sur un impressionnant fossé.

     

    Porte arrière

    Porte et pont levis

    La descente

     

    Un accès souterrain creusé sous la citadelle pouvait protéger en cas de bombardement.

    Nous flânerons au gré de ses ruelles tortueuses  et étroites, de ses escaliers et de ses porches, à la découverte des vieux hôtels, des belles et hautes maisons, de la cathédrale et de la porte de France et d’Italie.

     

    Une petite rue

    La porte d'Italie

    Porte d'Italie

    La cathédrale

    Le portail de l'entrée de la cathédrale

    La porte de France

     

    Les gorges de la Chalvagne et les deux moulins l’un à farine et l’autre à huile.

    Les gorges

    Moulin à farine

    Moulin à huile

    Moulin à huile

     

    Notre salle à manger et chambre à coucher ce soir sera le parking de la gare d’Entrevaux en compagnie de quelques camping-cars.

    Pour plus de détails : http://tourisme-entrevaux.fr/wp-content/uploads/2014/11/plan-guide-A4.pdf

     

    La citadelle illuminée

    « Htes Alpes chez nos amis D'Entrevaux à Hérépian »

  • Commentaires

    4
    Mercredi 31 Août 2016 à 22:41

    Nous l'avons depuis hier soir, et aujourd'hui c'était aménagement. Normalement nous partons en Croatie le 18 et je ne sais pas si nous aurons le temps de descendre à Dax. En principe nous revenons fin octobre après un détour par Rome. 

    Bonne route à vous

    Francis

      • Jeudi 1er Septembre 2016 à 14:22

        Coucou,

        Nous n'arriverons certainement à Dax que le 17 sept. Donne préparation et bonne Croatie. profitez bien de votre joujou, mais essayez le avant de faire un grand voyage.

        Bises à tous les deux

        Huguette

    3
    Mercredi 31 Août 2016 à 19:43

    Bonsoir les Amis, 

    çà y-est, direction Dax. Et si vous faisiez un petit tour par chez nous à Gujan Mestras?

    Bises à vous 2

    Francis

      • Mercredi 31 Août 2016 à 21:28

        Bonsoir Francis,

        On descend tout doucement, on doit passer par l'Aveyron et puis par l'Hérault, je ne pense pas du moins à l'aller.

        Peut être au retour si on monte vers Nantes. A voir et si vous êtes là.

        Mais vous allez peut être venir nous voir à Dax avec votre nouveau joujou. Vous l'avez sans doute depuis hier.

        Tu me donneras de nouvelles.

        Bises à tous les deux
        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :