• Encore à l'est

    16 Février

     

    Toujours beau temps mais très frais le matin deux petits degrés, mais nous sommes en altitude.

    Vers 9h30  Seb part en direction d'Agadir et nous apprendrons ce soir qu'il est bien arrivé, qu'une petite sieste est la bienvenue après toute cette route.

    Quant à nous nous quittons ce lieu magique pour aller encore plus à l'est; Encore une fois nous voyons le côté pile puisque cette vallée ne communique nulle part pour les camping-cars. La luminosité n'est pas bonne, les photos sont à contre jour.

     

    En descendant vers Boulmane

     

    Nous espérons bien qu'un jour elle sera ouverte et que nous pourrons ainsi la suivre jusqu'à Agoudal ou peut être Todra, moins certain d'ailleurs.

    Après Boulmane tentons une route 1504, elle est étroite et orangina, court sur un plateau désertique ou l'habitat se fait très rare, puis se contorsionne au gré du relief torturé toujours désertique. Quelques petits douars y étalent leurs maisons, quelques champs et quelques arbres fruitiers autour. on à l'impression qu'ici l'on vit en autarcie ou presque.

     

    Un douar

    Une maison isolée entourée de son petit verger

    Perdu dans le djebel Sharhro

     

    D'ailleurs dans ce coin reculé, il y a de l'eau, en effet beaucoup de puis avec des pompes permettent sans doute d'arroser les quelques champs cultivés. L'eau se trouve à environs 1m ou 1,5m du sol.

     

    Quand la magie de l'eau s'opère

     ...

    Voilà le puits et les pompes

     

    A embranchement pour Nkob, une  nouvelle route en parfait état semble opérationnelle. nous nous engageons, très vite un Monsieur nous fait signe que nous ne pouvons pas continuer.

     

    Voilà la route vers Nkob et les personnes qui nous on ptévenus

     

    Nous stoppons un peu plus loin vers un véhicule, capot levé mais qui transporte des marcha. Ces Messieurs nous font comprendre que la route n'est pas goudronnée. Donc demi tour et retour sur la nationale 10, direction Tinerhir où nous faisons un arrêt pour quelques courses et finalement nous mangerons là, dans nos camping-cars.

    Mais avant un petit tour vers le village que nous supposons être Iknioen, nous n'osons pas aller plus loin pour éviter un demi tour périlleux.

     

     ...

    Le village

    Su notre route

     

    Puis direction Goulmima où nous stationnerons au camping les Tamaris. Michèle n'est pas là, Fati nous accueille toujours avec le sourire.

    Nous retrouvons avec plaisir, Hélène et Michel avec qui nous bavardons longuement, de tout et de rien, mais de Maroc.

    Nous allons nous poser quelques jours. un peu de repos ne fait de mal à personne.

     

    16 Février

     

    Une journée à Goulmima où il ne fait pas très chaud, le mercure a du mal à grimper et le soleil a nous réchauffer.  Il est plus que pâlichon, faut croire que Seb la ramené dans sa valise!!!

    Matinée souk, souk moins animé qu'à l'ordinaire, moins de monde, moins de camelots. Mais toujours de beaux légumes et peu chers bien entendu.

     

    L'entrée du souk

     ...

    Sans doute des européens....

     ...

    Vente de céréales

    Des légumes à profusion

    Des épices

      

    Des sacs de paille 

     

    Rencontre inattendue avec deux broyeurs ambulant.... tout se broie, pain, dattes, paille, tout cela pour les animaux. Ces Messieurs sont  d'accord pour immortaliser ces moments d'exceptions. il n'y a qu'au Maroc que l'on peut rencontrer cela, pas chez nous.

     

    Nos broyeurs

     

     

     

    Ce midi nous lèverons le verre de l'amitié chez Hélène et Michel.

     

    Merci Hélène et Michel

     

    En début d'après midi chacun vaque à ses occupations, puis balade en ville. Il fait froid....seulement 14 ou 15 petits degrés nous n'avions plus l'habitude.....

    Pour nous réchauffer nous commanderons un thé à la menthe, hélas un peu amer, dommage !!!!

    Nous continuons notre balade, Paul cherche des billes pour arranger le tiroir de la dînette...Trouvera ...trouvera pas !!!!

    Voilà un marchand de cycle ouvert...enfin un petit estancot avec un bric à brac.....et un Monsieur fort sympathique qui nous dit ne pas en avoir et qui, sous nos yeux ébahis, enfourche un vélo et va nous chercher les billes.

     

    Le magasin de cycles....

    Paulette à l'ouvrage...n'approchez pas !!!

    Certain s'amuse...

     

    il revient rapidement avec 4 ou 5 billes. je n'ose même pas vous dire le prix. 1dh, oui même pas 10 centimes.... Quelle gentillesse. Nous lui laissons un bon pourboire. Il voulait encore nous rendre la monnaie. Nous avons encore de bonnes leçons à apprendre.....

     

    Photo de famille, à gauche le marchand de vélo.

     

    Nous discutons encore avec le menuisier qui fait de beau meubles et tout cela avec de grands sourires. Que ce Maroc est agréable  !!!! Voilà pourquoi, comme des pigeons voyageurs, nous y revenons tous les ans et surtout l'hiver.

    Puis il faut choisir son bout ce caoutchouc....ici il se vend au poids....

     

    Le choix s'annonce difficile

    vente au poids

     

    Puis c'est le marchand de beignets....; toujours des mots gentils et des sourires... et puis on immortalise.... Bibi on pense à toi. pour Brigitte et Christian, ici ils ont du sucre....

     

    Miam ils sont délicieux

     

    Ce soir apéro chez nos amis avec Hélène et Michel, des gens charmants que nous apprécions beaucoup., que nous avons rencontré grâce au forum.  Nous sommes très heureux de les avoir croisés. Une soirée agréable sous le signe de l'amitié. Des papotages... et encore des papotages. Cela fait chaud au cœur. Pas de photo de cette rencontre amicale, juste celle de Michel pour vous faire voir que ce soir ici il ne fait pas chaud.....

     

    Michel on voit que tu vis dans le sud de la France...hi hi

     

     

    17 Février

     

    Encore une matinée fraîche avec un soleil pâlichon qui voudrait "en découdre"..;avec les nuages. Un peu de vent ce qui ne change rien. Mais super pour les lessives qui sèchent.

    Mariné cool à ne rien faire ou presque et pour moi à se faire dorloter par les petites mains expertes de Fati, pour un massage détente. Que du bonheur.

    Le soleil revient enfin.... il n'est pas très très chaud, mais nous fait un immense plaisir. Nous partons en balade dans la palmeraie, nous flânons au hasard des petits chemins qui courent sur les parcelles cultivées bien verdoyantes, Par contre la palmeraie s'étiole, les palmes jaunissent et sèchent, que se passe t-il ?

     

     Bonjour ou Bonsoir

     

     

     

     

     

     

     

    Encore à l'est

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous tournons nous virons nous sautons quelques petits canaux d'irrigation qui roulent une eau bien transparente. 

     

     Toujours dans la palmeraie

    Un palmier citron..... hi hi   Six troncs

    Dans un couloir de verdure

     

    Arrivons enfin sur la place devant le vieux ksar. Ksar perdu dans les méandres des paysages pré- saharien et serti dans une oasis de verdure. Cette architecture en pisé est protégé par deux hautes tours de garde rénovées, devant, des ouvriers s'affairent, des tas de roseaux, de bois de chaux de paille sont là. Nous ne savons pas pourquoi.

     

    L'entrée du ksar

     

    Voyant le grand panneau nous comprendrons très vite qu'il est en plein rénovation grâce à l'unesco.

    Comme par hasard, Youssef est là sur son vélo. Il nous propose de faire un tour avec lui. Pourquoi pas même si nous l'avons fait déjà plusieurs fois.

    Les murs sont rénovés ou en cours de rénovation ce qui lui donne un petit air magique. Youssef nous entraîne dans ces maisons basses où des ouvriers travaillent dans la pénombre au milieu des toiles d'araignées, dans des conditions que nous n'accepterions pas. 

     

    Quel changement !!!

    La rue principale

     

    Nous pouvons monter sur des terrasses et voir encore des ruines où malgré tout vivent encore quelques familles. 

     

    Là la rénovation est bien avancée

    Des ruines et pourtant encore habitées

     

     

     

     

     

     

     

    Puis c'est le labyrinthite presque obscur et éclairé seulement par des puits de lumière , avant d'arriver au coin cheptel ainsi qu' au canal où ces dames s'affairent pour laver leur linge.

     

     ...

      

    Une très belle serrure en bois

    Le coin cheptel

     

    Nous reprenons la grande rue et allons boire un thé chez Youssef où nous retrouvons son épouse, toujours souriante qui lave le linge sur la terrasse.

     

    L'eau chauffe

     

    Installés dans le salon nous dégustons un très bon thé ou il y a de la marjolaine et d'autres plantes. Goûtons à l'huile d'olive avec un savoureux pain maison.

     

    Préparation du thé

     

    Nous prenons congé après avoir décidé de rester un jour de plus, pour faire une sortie avec lui. Chut !!! je ne vous en dirai pas plus. Vous le saurez demain soir.

    Nous rentrons en compagnie de son épouse qui va voir sa maman hospitalisée et à qui elle amène nourriture et thé sans sucre, puisqu'elle est diabétique. 

    Ce soir Nous levons encore une fois le verre de l'amitié avec nos amis bien entendu mais aussi Hélène et Michel qui d'ailleurs nous accompagnerons demain. pas de photo encore, vous allez dire que nous sommes toujours à table...

    Encore une belle journée qui ravit tout le monde.

     

     

    18 Février

     

    Le temps gris persiste et la fraîcheur matinale se poursuit seulement un petit 17° au meilleur de la journée, vous n'avez rien à nous envier en France... Si si, la belle vie... les rencontres....les palmiers....

    Une matinée cool, avec un petit tour en ville, guidé par notre ami Michel qui nous accompagne au "carrefour" de Goulmima. Oui oui, un petit magasin semi obscur, tout en longueur,  mais où l'on trouve de tout et où le veneur à vraisemblablement toujours le sourire.

    Nos quelques courses faites nous rentrons dans nos petits cubes pour le repas, pas question de manger dehors.

    Vers 13h, Youssef nous appelle, le voilà avec une pizza berbère qu'il vient nous offrir, pizza préparée par son épouse, pizza que nous partagerons avec nos amis Paulette et Jean. C'est très sympa de sa part, il nous l'avait promise hier il a tenu sa parole. Nous le gratifierons de friandises pour les enfants.

    Un début d'après midi reposant et puis partons à l’aventure avec Youssef en taxi conduit par un jeune biens sympa Ismaël qui nous accompagnera tout au long de notre périple.

    17h sonnante, Youssef est donc là, nous embarquons dans un Partner et nous voilà direction Ouarzazate.

     

    Départ imminent, notre chauffeur Ismaël  et Youssef

     

    Premier arrêt dans la petite palmeraie de Aït my Mamoune où nous retrouvons palmiers, oliviers et diverses cultures avec les petits canaux d'irrigation et un cruel manque d'eau. Quelques puits et pompes qui ne semble plus utilisables. D'ailleurs cette palmeraie s'étiole aussi par manque de personnes pour s'en occuper.

     

    Canaux d'irrigation

    Départ dans la palmeraie de Aït My Mamoune

     

     

     

     

     

     

     

     

    Amandier en fleur

     

     

     

     

    Céréales et fèves

     

      

    Pompe et puits HS

     

      

    de belles parcelles bien travaillées sous les palmiers

      

    Palmiers et choux fourragers en fleurs

      

    Notre chauffeur prend soin de sa voiture et de ses clients, roulant doucement sur la piste. Ensuite nous filons encore un peu plus loin, passant devant trois ou quatre petites palmeraies sur notre droite. 

    les noms des petites palmeraies

     

     

    Un bout de piste et nous voilà vers des nomades qui, comme dit Youssef, n'ont rien, mais ont une grande richesse avec leur cheptel. Nous sommes sidérés de voir le nombre d'agneaux et de cabris qui sont là, courent, sautent et semblent s'amuser comme des petits fous sur la bute et les rochers. 

    Voilà les cabris

     

     

     

    Là une petite tente berbère, tapis au sol, avec un coin cuisine et de nombreuses couvertures qui sans doute les protègent du froid la nuit. Un gros tas de bois qui sert a alimenter le four, mais il y a aussi le gaz qui permet d'allumer un grand réchaud. Puis loin de nombreux bidons, la réserve d'eau, eau qu'ils vont chercher dans l'oasis toute proche.

     

    La tente berbère qui sert à tout

    Tas de bois et enclos agneaux

    La réserve d'eau

      

    Oh qu'ils sont beaux dans leur enclos !!! 

     

    Youssef nous parle des crottes de chameaux, ramassées pour faire du feu

    Tous en admiration devant ces petits cabris bien agités

    "Notre Youssef national"......

    Voilà leur habitat et environnement

     

    La dame nous prépare le thé, le pain et l'huile d'olive très fruitée d'ailleurs. un vrai plaisir de déguster là, assis sur le tapis autour de la table basse et à l'abri. En effet il fait un peu de vent et on se gèle.... Nous lui offrons ce que nous lui avons apporté sur les conseils de Youssef.

     

    La dame nous prépare le thé qui sera d'ailleurs très bon

    Elle nous sert

    Voilà la nièce, parait qu'elle ne veut pas aller à l'école, mais quelle dextérité avec les animaux

    Voilà le coin cuisine, sous un côté de tente

    l'autre partie du coin cuisine

      

    Est ce que çà va Messieurs ????

     

    Encore plus surpris quand les mamans chèvres arrivent et tout ce petit monde qui se précipite pour téter avec des concerts de"Bêêê prolongés à plusieurs voix,  dans une pagaille organisée...., de même à l'arrivée des brebis, la jeune fille de la maison fait sauter les petits agneaux de l'enclos pour qu'ils retrouvent leur maman respective.

     

    Il a trouvé sa maman

    Ils n'ont que 48 heures ces beaux petits cabris

     

    Puis c'est autour des chameaux, seuls deux arrivent, presque à la nuit tombante,  avec leur petit et le maître des lieux. Le troupeau environ une cinquantaine se trouve bien plus loin et ne rentre pas ce soir.

     

    Maman dromadaire et bébé

     

    Quelle vie !!! Difficile, pour nous européens, d'imaginer vraiment. D'après Youssef ces personnes ont une belle maison à Tininjad, mais leur vie est ici au milieu du désert avec leurs animaux.

    Il est près de 20h nous partons, cette dame à demandé à Youssef si nous pouvions donner une pièce pour recharger le téléphone afin d'appeler son fils qui est loin d'ici. Nous l'avons fait de bonne grâce tant nous avons été bien accueillis.

    Quelle belle rencontre, des moments super agréables que nous aimons partager. C'est aussi cela le Maroc, le Maroc profond que l'on aime.

    Cette fois nous partons demain, juste un peu plus à l'est à Boudnib, autres lieux, autres rencontres.

    Bonne nuit.

     

    19 Février

     

    Une journée de liaison, sous une soleil mitigé qui au fils des heures se fera plus intense.

    Michel et Hélène sont venus nous saluer ce matin, ils entament la remontée. Nous partons aussi, juste un peu plus tard, après avoir réglé notre dû et dire au revoir à Fati, Fati toujours agréable qui, en l'absence de Michèle, agit en main de maître avec beaucoup  de gentillesse et de professionnalisme.

    Une  route en bon état court sur le plateau, rectiligne et monotone elle nous conduit rapidement à Er Rachidia. 

    Quelques courses à Acima, puis au souk, pour les fruits et les légumes.

     

    A  Er Rachidia

    Au souk

     

    Repas au restau qui ne nous laissera pas un souvenir impérissable.

     Clic pour voir notre itinéraire

    Nous reprenons nos petits cubes et en route pour Le Rekkam à Boudnib où nous sommes chaleureusement accueillis par François.

    Cette route est ponctuée par de grandes plantations de palmiers et de quelques oliviers. Puits et pompes font maintenant légion dans la région, installation de panneau solaire et de clôtures.

    Ce soir "réunion syndicale"...hihi

     

    Au bar

     

     

    20 Février

     

    Encore un peu frais ce matin mais le soleil est déjà bien présent et au fil des heures il réchauffera l'atmosphère.

    Vers 10 h nous partons avec Fati pour une visite des vestiges français datant du protectorat et ensuite du vieux ksar.

    Fati est très agréable et nous fait découvrir ces ruines d'une autre époque, celle du protectorat. 

    Nous verrons même son ancienne école aujourd'hui en piteux état, hélas.

     

       

    Comme vous pouvez voir le panneau, il est indiqué "école chrétienne 1927" en arabe dessous il ya école coranique et école juive. personne ne voulant se mélanger ils ont écrit "école Mixte" qui ne veut donc pas dire "garçons et filles", mais les trois confessions.

     

    devant l'école

     

    Nous traverserons l'oued Guir par une nouvelle route et un nouveau pont pour aller visiter le grand ksar qui possède trois portes qui à l'époque étaient fermées tous les soirs après la dernière prière, ceci pour la sécurité des habitants.

     

    Le guir

    Une des portes du ksar

     

    Balade au gré des petites rues souvent couvertes, une belle mosquée puis nous pourrons voir un four, des pressoirs à huile, une pompe fonctionnant grâce à de panneaux solaires.

     

    Encore des ruelles couvertesDes ruelles couvertes

    Un four

     

    Pompe et panneaux solaires

     

     

     

     

     

     

     

    moulin à  huile

     

    Puis surprise dans la palmeraie, mais à l'ombre d'un olivier, un Monsieur nous attend avec thé, brioche et cacahuètes. Ce Monsieur est le mari de Fati qui ira ensuite couper de l'herbe pour ces animaux et qui repartira bien chargé à vélo. Quelle gentillesse !!! Que de leçons ...

     

    Nous allons boire le thé

     

    Retour en partie par la palmeraie, puis François vient nous chercher sur la demande de Fati, mais nous aurions pu terminer à pieds, pas de problèmes pour nous. 

    Là nous n'avons qu'à mettre les pieds sous la table....Fati "change sa casquette de guide" contre "une toque de cuisinier et un tablier de serveuse". C'est elle qui, bonne heure ce matin, a préparé notre tajine, tajine par ailleurs excellente et copieuse et qui, ensuite, nous a servi. 

     

    Bon appétit

    Tchin tchin avec françois

    Merci Fati

    Un très bon dessert, gâteau à la pomme

     

    Nous avons apprécié notre repas, le dessert était aussi très bon, l'accueil est super, François est venu trinquer et papoter avec nous.

    Chaque jour ici est différent, mais nous les apprécions à sa juste valeur. Encore une fois que du bonheur.

    Après une peu de repos ou de bronzette nous partirons en ville en amoureux....histoire de faire un petit tour et quelques achats. Difficile ici de trouver des jus d'orange nous nous contenterons d'un thé nature, même pas à la"nana" que nous siroterons au soleil qui nous a manqué ces jours derniers.

     

    En ville Bonjour ou Bonsoir Bonjour ou Bonsoir

     

     

     

    Un petit tour du propriétaire....un camping propre, bien agencé, agréable, très accueillant où les animaux ont la vie belle, aussi bien les trois chiens, que le chat et l'âne.

     

    L'entrée

    Un carré du potager

     quelle direction ??Notre stationnement

     

    Le restaurant et la tonnelle

      

    Entrée et reception

     

    Un nouveau bungalow

     

      

    On dirait une peluche tant il est beau, ici avec Fati

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Virage à l'est avec SébQuelques jours au Hakkou »

  • Commentaires

    14
    Jeudi 21 Février à 21:54

    Bonsoir Huguette etPaul

    c'est toujours un plaisir de découvrir votre itinéraire plein de jolis photos. Nous avons passé 5 nuits à l'océan bleu et j'ai donné le bonjour pour vous ils étaient content. Nous avons fait de belles visites avec JEAN MARC dans des lieux typiquement marocain et bien sûr les lieux incontournables de ce pays. On a été très dépaysé en visitant le souk de BEN- SLIMANE, un autre monde .......

    Demain nous allons à EL JADIDA .Bonne continuation et à bientôt j'espère. Bises

      • Vendredi 22 Février à 11:00

        Bonjour,

        je vois que vous faites de belles découvertes. Et que votre premier voyage se passe à merveille.

        El Jadida est une belle ville, il y a plein de belles choses à voir, surtout dans le vieille ville.

        Bonne continuation. Nous avons beaucoup d'avance, mais peu être que nos routes vont se croiser.

        Là on se pose un peur dans ce petit camping très agréable.

        Bonne continuation. Bises.

        Huguette

    13
    marley69
    Mercredi 20 Février à 19:58

    Nous voyons que Youssef à Goulmima a étoffé son offre de guide. Intéressant, cette visite. Ces nomades ne semblent pas pauvres, puisqu'ils possèdent maison et troupeaux. Leur mode de vie nous interroge car nous ne nous imaginons pas capables de vivre dans le dénuement; certains d'entre eux estiment qu'ils sont condamnés à disparaître car les enfants veulent une autre vie. Quel avenir pour ces enfants ? Réponse dans 20 ans....

    Quant au Rekkam, c'est un endroit que nous aimons. Nous avons eu le coup de foudre l'an dernier pour Rekkam, qui adore les légumes, épluchés, de préférence !

    Bon séjour !

      • Mercredi 20 Février à 21:20

        Bonjour,

        Oui Youssef, rencontré par hasard dans le ksar nous a proposé de voir les réhabilitations et proposé la visite chez les nomades que nous avons accepté volontiers.

        Ils possèdent une fortune en cheptel, mais d'après Youssef vendent pour pouvoir acheter de quoi nourrir les animaux surtout en période de sécheresse. Qu'en est-il exactement ??

        L'ado qui est là, toujours d'après Youssef ne veut pas aller à l'école et semble très à l'aise avec les animaux.

        Dans 20 ans, perso nous ne le verrons pas ...hi hi.

        Bonne préparation.

        Et au plaisir d'une rencontre. Bises

        Huguette

    12
    Dimanche 17 Février à 19:29

    Bonsoir Paul et Huguette Claude N'a pas encore gouter les plats des restaurants , demain visite de CASABLANCA avec un guide nos serons 4. Mardi visite de RABAT toujours avec  le guide merci pour les conseils

    à bientôt dans un camping bises jostte

      • Dimanche 17 Février à 21:54

        Bonsoir Josette et Claude,

        C'est bien si vous visitez avec un guide et si vous êtes plusieurs.

        Bonne visite des deux villes.

        Bises
        Huguette

    11
    Samedi 16 Février à 18:30

    bonsoir les très grands voyageurs, que de coins superbes. Pour nous c'est plus simple on est à Moulay Bousselham

    pour la nuit tvb pour le moment on découvre quel dépaysement.... on commence à entrer dans le moule Demain nous irons à Mohammedia pour rayonner à Rabat et Casablanca à bientôt j'èspère bises à tous

      • Samedi 16 Février à 18:47

        Bonjour,

        Moulay est une joli lagune, des petits restau sympa en ahut du village. De bonnes crêpes à l’oignon et tomate...

        C'est certain pour une première fois c'est la surprise et un changement de monde.

        Mohamedia  à l'océan bleu ali vous conseillera pour la visite de Casa, ce qui est surtout intéressant c'est la mosquée ne pas y aller un vendredi on ne la visite pas à cause de la grande prière.

        Pour Rabat vous pouvais  faire en cc, stationnement sur le magasin marjane juste après le grand pont et pas très loin de la casbah des Ouyadas si vous ne craignez pas de marcher.

        bonne continuation nous on part toujours à l'est. 

        peut être nos routes se croiseront.

        Bises.

        Huguette

         

    10
    Samedi 16 Février à 16:41

    Encore de belles découvertes à faire...

    Amicalement

    Maryse et Christian

    9
    Samedi 16 Février à 15:36

    Bonjour Bibi,

    Oui nous allons tout doucement vers Aoufous et hakkou où nous resterons quelques jours. Puis Chez Mohamed à Merzouga. on pensera à tois si on monte la dune. C'était une belle journée.

    J'espère que tu vas bien.

    gros bisous de nous deux.
    Huguette

      • Bibi
        Samedi 16 Février à 15:43
        Oui... supers souvenirs de cette journée avec l'ascension de la dune de Merzouga, le retour, l'apéro, le repas...
        Bizz de Bibi
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    marley69
    Samedi 16 Février à 12:03

    Merci de saluer Fati de notre part. Je compte bien profiter cette année de ses talents !

    Bon repos pour vous.

    Annie

      • Samedi 16 Février à 15:30

        Bonjour Annie, 

        Je ne manquerai pas de saluer Fati, toujours aussi aimable et aussi dévouée.

        Bises.
        Huguette

    7
    Bibi
    Samedi 16 Février à 05:24
    En route vers d'autres lieux qui me rappellent tant de choses encore...
    Bon séjour à GOULMIMA
    Ce seea bientôt AOUFOUS !!!
    Gros Bisous à vous 2
    Bibi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :