• Etape 3

    Dès les premières lueurs de l'aube, l'équipe marocaine chargée de la logistique bivouac est au pied de guerre.

    Sous la direction de Bernard et de Nathaniel, les ouvriers marocains se séparent en plusieurs groupes pour réunir le matériel prêt à être rangé dans les camions. Le bivouac se réduit laissant la tente restaurant se rapetisser au fur et à mesure que les équipages et organisateurs terminent leur petit-déjeuner.
    Bientôt seuls quelques irréductibles organisateurs, dans leurs camions dédiés à la gestion de l'épreuve et du site officiel du Rallye Aïcha des Gazelles feront front face à l'étendue du desert, laissant les gazelles vaincre les difficultés sportives de la journée.
    Dès le PC sportif mobile installé, la bascule pour la gestion de l'épreuve pourra se faire, permettant aux organisateurs abandonnés au bivouac de NEJACK de rejoindre celui de MECH IRDANE.

     

     

    NEJACK / MECH IRDANE - kilométrage idéal 80 à 110 km – temps estimé 9h30
    Etape en ligne

    Les récits à son sujet alimentaient les soirées bien avant l'arrivée au bivouac.
    Il toisait et surveillait les Gazelles depuis 3 jours.
    Il est temps de l'affronter. Il est temps de gravir l'ERG CHEBBI.

    Aujourd'hui c'est le grand jour. Celui de l'étape tant attendue et pourtant si redoutée. Il faudra passer. Aucune échappatoire possible malgré que les équipages puissent choisir leur route entre 3 trajectoires.
    Un parcours Z qui serpentera aux pieds des dunes pour les moins aguerries. Attention ce ne sera pas une partie de plaisir pour autant. Si les pentes sont moins raides et les creux moins profonds, du sable il y en aura et que vous soyez tout en haut ou tout en bas, il faudra batailler contre lui.

    Une autre trace, le parcours Y. Là, on tutoie les plus hauts sommets de sable. La navigation n'est pas dure certes, mais le relief est plus accidenté et les difficultés croissantes tout du long de la progression.
    Enfin le parcours X qui verra les plus audacieuses en découdre. Cette fois c'est des murs de sable qui se dresseront devant les Gazelles. Il faudra les contourner, les amadouer pour qu'ils leur offrent leur passage. Elles s'approcheront des sommets, verront ces drapeaux à quelques centaines de mètres … et pourtant qu'il sera dure de s'en approcher.

    Mais enfin quel que soit le parcours choisi, l'arrivée au bivouac sera source de fierté pour chacune, celle d'avoir vaincu ce géant de sable. 

    Au briefing ce matin : Le sable !

    Après les félicitations pour la difficile épreuve d'hier, qui s'est plutôt bien passée pour l'ensemble des Gazelles, le directeur sportif délivre ses ultimes conseils du jour. Merzouga : l'étape la plus attendue mais aussi la plus redoutéeL'Erg Chebbi et ses dunes majestueuses sont au programme. « Ne les appréhendez pas comme des obstacles insurmontables mais souvenez-vous toujours que c'est un élément mouvant et gérez bien votre vitesse. Ne croyez pas que plus vous roulerez vite, moins vous vous enfoncerez, c'est une erreur », prévient-il. Evidemment, il est requis de dégonfler ses pneus et de toujours se mettre face à la pentePiloter dans les dunes, c'est un peu comme surfer. Les trajectoires sont primordiales. Pour cette épreuve spéciale, les Gazelles auront le droit de se suivre dans les dunes mais dès le CP 5, cette possibilité leur sera à nouveau interditePour les 4x4, RZR, motos et quads ; 3 parcours de difficulté diverses s'offrent à elles. Le X, l'équivalent de la piste noire ondule sur les plus grands sommets. Le Y se révèle de niveau intermédiaire tandis que le Z est le plus accessible, avec des dunes moins profondes. Néanmoins, ces 3 parcours comportent tous du sable ! Les cross-over auront eux, pour leur part, un parcours particulier. Afin d'équilibrer les pénalités, celles qui choisiront le parcours X n'en auront aucune si elles checkent toutes leurs balises, tandis que le Y attribuera d'office 90 points et le Z, 180 points.


    Tracée sur 110 km, la durée de cette épreuve est estimée à 9h30...d'émotions fortes !

     

    Etape 3

     

    Team 162, malgré un léger recul nos gazelles ne déméritent pas. Alles les filles on vous soutien.

     

     

    Etape 3

     

    De même pour l"équipage 191, nos petites dauphinoses

    Etape 3

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Etape 2Etape 4 Marathon »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :