• Figuig à Aoufouss

    09 mars

     

    Ciel en demi teinte, soleil voilé, température agréable.

    Nous ne partirons qu’après le café, pris dehors comme d’habitude et après avoir salué tous les colistiers présents : B DFOSSEZ, Mmrobert72, Jano332 et Mohamed, le guide.

    Nous emprunterons la route touristique qui contourne l’immense palmeraie, contraste entre ce vert sombre et les djebels alentour ocre, mais rien d’extraordinaire à voir.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Nous poursuivons donc notre course dans ce même terrain aride tout simplement dans l’autre sens. On peut souvent voir ceci : un mur, un portail, pas de clôture et rien d’autre.

      

    Figuig à

     

    Notre route joue à saute mouton dans cette immensité ocre ou presque rien ne pousse, seuls des grands troupeaux de chèvres ou de moutons y cherchent une maigre nourriture et çà et là une tente nomde.

     Figuig à

     

    Figuig à

     

    Repas de midi près d’une école avec une belle devise, il fait bien beau et nous pouvons manger dehors au soleil.

      

    Figuig à

     

    Beaucoup de tentes et de ramasseurs de truffes.

    Arrivée de bon heure à Bouarfa, après quelques courses nous nous installons au Camping Hôtel Climat du Maroc.

      

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Abdou discute avec nos hommes et nous propose la visite de sa ferme et de l’aménagement de son futur camping. C’est un personnage haut en couleur qui semble à son aise dans ce milieu rural. Nous pouvons voir sa basse cour, ses vaches,  ses veaux et ses chevaux.

      

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    La piscine est en eau,

     

    Figuig à

      

    les champs semés ou plantés d'oliviers,

     

    Figuig à

     

    la plateforme du futur camping est en dur, les sanitaires en préparation ainsi que la vidange des eaux noires. Nous lui conseillons de faire une plateforme pour la vidange des eaux grises, de ne pas positionner le robinet d’eau propre à proximité de la vidange et de faire des bacs à linge.

     

    Figuig à

     

    Nous terminerons cette visite autour d’un thé à la menthe et de succulents gâteaux.

      

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Retour à Bouarfa où nous assistons à la livraison des 80l de lait produit par ses vaches. Il est nuit la fontaine fonctionne et s’illumine de toutes les couleurs. Quel changement dans Buarfa.

    Ce soir avons la visite d’Abdel et de Mohamed, charmants instituteurs, à qui nous promettons de revenir l’an prochain. Inch Allah !!

     

     

    10 mars

     

     

    Soleil, nuage et brise ce matin.

    Hôtel Climat du Maroc

      

    Figuig à

     

    Nouveaux bâtiments administratifs de Bouarfa

     

    Figuig à

     

    Arrêt à Bouarfa pour l’achat de pain et donner à boire à nos camping-cars.

    Nous rencontrerons nos premiers dromadaires, pas mal de troupeaux en bordure de notre route.

      

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Arrêt à la ferme où nous prenons notre café, puis visite pour Barbel et Jack. Nous saluons Monsieur Abdoul qui arrive avec un peu de retard et reprenons notre route.

    Voilà un petit village blotti entre palmeraie et djebel dans cette immensité désertique et sableuse. Là l’eau fait des miracles….

    Bien qu’un peu monotone, cette route, parfois rectiligne court sur ce plateau aride aux environs de 900m d’altitude  où seuls quelques herbes à chameaux et quelques épineux poussent tandis que des djebels longilignes, hérissés et torturés nous font une haie d’honneur. Dans le lointain ils sont enveloppés dans une brume de chaleur bleutée.

      

    Figuig à

     

    Un mirage

     

    Figuig à

      

    Là planté comme une sentinelle au milieu du désert, un arbre lutte contre les éléments naturels qui se déchainent en toute saison.

      

    Figuig à

     

    Bouanane comme Boudnib n’ont pas échappé à la modernisation, grandes artères aux trottoirs pavés et éclairés par de grands lampadaires.

    Peu après Boudnid nous emprunterons la R 601, une route très agréable taillée dans la vallée du Guil qui forme de larges gorges. Les dernières pluies ont sans doute alimenté cet oued qui roule, pour une fois pas mal d’eau. 

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Contraste frappant entre le djebel Khang el Ghar aux couleurs rose ou ocre et la frange verte des palmiers et des cultures qui bordent l’oued. La vallée est magnifique. Par endroit les peupliers ont mis leur robe printanière qui se mêle intimement à celle argentée des oliviers tandis que les bouleaux sont encore dénudés.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Les ruines de la casbah Takounit

     

    Figuig à

     

    Nous traversons de nombreux petits villages dont les maisons, revêtues d’un crépi refait à neuf, se fondent dans le paysage.

      

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Beaucoup d’enfants qui font des sourires, des signes amicaux mais aussi parfois des bras d’honneur.

    Quelques kilomètres avant Gourrama, la route n’est qu’à une voie, les bas côtés stabilisés et de niveau. Pas de souci pour se croiser ou se laisser doubler, de plus il y a  peu de circulation. Les passages d’oueds sont un peu dégradés  mais sans eau depuis que nous avons quitté la N10.

      

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    A Gourrama c’est jour de lessive dans l’oued.

      

    Figuig à

     

    La vogue à Gourrama auto tamponeuses...

     

    Figuig à

     

    La mosquée de Gourrama

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    L’arrivée sur Rich se fait dans une vrai poubelle à ciel ouvert, il ne s’agit plus de corbeaux comme auparavant mais de gros papillons de toutes les couleurs qui voltigent partout s’agrippant aux buissons, un vrai désastre.

    Rich étale ses maisons au pied du djebel Bou Hamid.

      

    Figuig à

     

    Installation comme d’habitude sur le parking vers les forces auxiliaires sans souci.

    Beaucoup de monde en ville c’est jour de souk, nous irons faire un tour et quelques achats.

      

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Allo !! Allo !!!

     

    Figuig à

      

     Retour chez nous... En passant nous voyons des Messieurs jouer à la pétanque et juste à côté d'autres  Messieurs faire la prière dehors. Cette juxtposition nous fait bien rire. Pendant que les uns s'amusent les autres prient.

     

    11 mars

     

     

    Ce matin il fait grand beau.

    Change en ville et achat de pain. Nous voyons beaucoup de grands taxis garés sur la place principale ainsi  que de nombreuses fourgonnettes, un drapeau marocain accroché et une banderole incompréhensible pour nous. Nous supposons donc qu’ils sont en grève… 

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Nouveaux transporteurs ...Les nouveaux "touctouc"

     

    Figuig à

     

    Djebel Bou Ahmid vers Rich

     

    Figuig à

     

    Le Ziz draine encore une eau boueuse, résidus des violentes pluies de la semaine dernière, un cordon de végétation suit minutieusement son cours. Les sommets de l’atlas sont encore pas mal enneigés.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Un cimetière

     

    Figuig à

     

    Pour une fois la route est un vrai billard, pas un seul bruit dans le camping-car, quel bonheur !

    La vallée du Ziz offre des paysages à couper le souffle, on ne se lasse pas d’admirer ces villages fortifiés, ces petites oasis verdoyantes et ses gorges impressionnantes rouges ou ocre entaillées par cet oued qui lors de fortes pluie devient fougueux et débordant. Cet endroit est le meilleur exemple des plis jurassiques de la région.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Nous traverserons le tunnel du légionnaire, ainsi nommé car creusé par la légion étrangère de 1927 à 1928 permettant ainsi  aux troupes française de franchir le massif de granit rouge le Foum Zabel, le chantier progressa rapidement grâce aux explosifs.

     

    Figuig à

      

    Les symboles de la Légion qui ornaient une entrée du tunnel ont disparu lors des travaux des années 1950. Reste deux inscriptions, la première sur l'entrée nord5 :

    La montagne leur barrait la route.

    Ordre fut donné de passer quand même.

    La Légion l'exécuta.

    et la seconde sur l'entrée sud :

    Le tunnel fut percé en six mois par quarante légionnaires

    L'énergie de leurs muscles

    Et leur indomptable volonté

    Furent leurs seuls moyens

    Suivent les noms des sous-officiers et légionnaires qui participèrent au creusement2.

    Notre route contourne les rives sinueuses du magnifique lac Hassan Assakhil reflétant ce ciel d’azur, les parois ruiniformes, rouges plongent dans des eaux d’un beau bleu. Une vraie carte postale, sous nos yeux curieux, qui souligne l’âpreté de paysage.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Arrivée à Ar Rachidia, ville moderne, ville de garnison, très propre, de grandes allées, des jardins. De nouvelles constructions voient le jour, elles sont protégées par de petites murailles d’enceintes, percées de grandes portes comme dans les anciennes médinas, ceci donne à la ville un petit air de jamais vu ailleurs.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Un transporteur défiant toutes les lois de l'équilibre...

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Un petit arrêt au petit souk bien achalandé, nous avons déjà nos habitudes… permet d’acheter de l’eau et aux plus gourmands d’assouvir leur plaisir en s’offrant des gâteaux.

    Il est l’heure du casse croûte nous stationnerons donc un peu avant la source bleu de Meski. Quelques enfants réclament des stylos ou des dirhams, nous restons fermes et ne cédons pas à leur demande.

    Un petit tour, bien que nous connaissions, à la source bleu où l’eau sort de la cavité rocheuse et alimente une piscine dans un cadre luxuriant, transformé en camping. De la falaise l’on a une vue plongeant et imprenable sur une splendide palmeraie et la vieille casbah.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Peu après nous atteignons la plateforme. A nos pieds s’étale alors le début de l’immense palmeraie du Tafilalet, sans doute la plus grande du Maroc, plus de 800000 palmiers qui produisent de nombreuses variétés de dattes. Une vrai mer de palmier d’un vert sombre aux contrastes saisissant à cause la roche rouge qui l’entoure, est traversé par l’oued Ziz et ses affluents.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Nous ne sommes pas loin d’Aoufouss, nous avons donc chargé Joséphine de nous conduire au camping Hakkou. Au premier panneau elle semble nous diriger correctement. Un Monsieur nous arrête, il a envie de parler, nous raconte sa vie d’étudiant en France bouleversée par le décès de son papa. En tant qu’ainé de la famille il a du revenir au pays pour subvenir à ses besoins. Il nous précise que l’on peut aller au camping par cette route et il nous vante ses mérites.

    Au détour d'une rue... un puits

     

    Figuig à

     

    Joséphine restant silencieuse nous empruntons la route qui nous parait être la meilleure, route très étroite où les croisements deviennent vite le parcours du combattant. Ce fût une erreur mais nous revoilà sur la route principale, un soulagement pour nos chauffeurs.

    Au panneau suivant, la piste ne nous plait guère pourtant Joséphine insiste, mais nous la contrarions. Un pont nous tend les bras, Emile n’avait-il pas parlé d’un pont ? Grand signe du chef de chantier qui nous confirme l’impossibilité de passer et nous conseille d’appeler Ahmad sinon on va se perdre. Voilà qui est fait, Ahamd est là dans les cinq minutes et nous conduit par l’autre route à son magnifique petit camping. Un petit camping très propre, en bordure de la palmeraie, un camping familial où l’accueil est chaleureux.

     

    Figuig à

     

    Loin de la foule, loin du bruit, loin des sentiers battus nous nous sentons fort bien dans ce petit coin de paradis.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Thé et cacahouètes nous sont offert en guise de bienvenue.

      

    Figuig à

      

    Une journée bien agréable à travers des paysages fabuleux que l’on revoit avec beaucoup de plaisir surtout que le soleil brillait de mille feux et que la température était très agréable. Une journée comme je les aime, avec peu de kilomètres au compteur, avec des paysages cartes postales et des rencontres inattendues.

     

    12 mars,

      

    Nous trainons sous la couette….bien qu’il fasse déjà très beau, ciel d’azur où trainent quelques minuscules nuages blancs et grand soleil.

    Ahmad vient nous amener thé et cacahouètes ce matin, une geste que nous apprécions. 

     

    Figuig à

     

    Bercée par une douce mélodie : bruissement des palmes sous la brise et chant des oiseaux, j’erre quelques instants dans cette palmeraie qui jouxte le camping. Palmeraie cultivée minutieusement de façon ancestrale, le jardinier s’active bèche à la main. Des mini serres de fortune où poussent des potirons, là un carré de salades fraichement repiquées, là des fèves, là de la luzerne ou encore des céréales. Les figuiers commencent à épanouir leurs bourgeons et à étaler leurs frêles feuilles.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Ahmad grimpe au palmier pour nous attraper quelques dattes

     

    Figuig à

      

    Nettoyage, lessives, papotage, bronzage voilà nos saines occupations cette matinée.

    Un pain local délicieux, des radis du jardin d’Ahmad

     

    Figuig à

     

    auxquels nous avons ajouté un peu de beurre salé : un petit régal pour nos papilles. Nous mangeons dehors à l'ombre pour certains, au soleil pour d'autres.

     

    Nos voisines à l'ouvrage !!! 

     

    Figuig à

      

    Après le repas, repos dans nos relax. N’est-elle pas belle la vie de camping-caristes ?

    Vers 15h Ahmad et son ami nous accompagnent pour une grande virée. Ils nous expliquent la vie dans la palmeraie, nous montrent leurs plantations de légumes, de luzerne ou de blé. De grands moments de partage à la fraicheur des palmiers.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Moulin à huile

     

    Figuig à

     

    Nous visiterons les ruines du ksar où le grand père d’Ahmad a été gardien, passerons dans des ruelles couvertes où seuls des puits de lumière laissent apparaitre un peu de clarté, verrons le chef de l’association qui connait tout sur les palmiers, irons jusqu’au bord du Ziz d’où part un grand canal bétonné qui sert à l’irrigation des parcelles.

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Un arrêt à l'association où deux dames travaillent sur des machines à tricoter manuelles (l'une d'elle à trouvé un remplaçant....)

     

    Figuig à

     

    Elle font de la couture, Barbel servira de mannequin...

     

    Figuig à

     

     

    Photo de famille au bord di Ziz

     

    Figuig à

     

    Au retour un arrêt chez lui où nous ferons la connaissance de sa maman, de son épouse et de son adorable fils Youssef. Nous nous délecterons encore une fois avec ce thé marocain que nous aimons, gâteaux et cacahouètes.

    Ahmad et son fils Youssef

     

    Figuig à Aoufouss

     

      Figuig à Aoufouss

     

    Voici le four qui a cuit ce pain délicieux que nous avons mangé à midi

     

    Figuig à

     

    Figuig à

     

    Retour au bercail, le soleil rougit le ciel et disparait à tout jamais.  

      

    Figuig à

     

     13 mars

     

    Encore une journée très agréable chaude mais un peu ventée dès le début de l’après midi.

    Tout ce passe bien dans cet éden de verdure ici St Pierre se prénomme Ahmad.

    Matinée plutôt cool, chacun occupe son temps à sa façon, lecture, rangement, lessive, papotage, internet, relaxation….   Tout un programme ….. Une vraie vie de camping-caristes retraités.

    Notre repas de midi sera fait d’une pizza berbère, de la « maison » bien entendu. Nous n’en avions jamais mangé mais c’est un vrai délice.

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Nos voisins et amis ont eux aussi apprécié la leur tandis que nos petits héraultais se sont délectés d’un savoureux couscous.

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    L’après midi est encore plus relax…. Lecture, jeux et chaise longue pour se reposer de cette matinée fort chargée….

    Rester sur un relax aussi longtemps ne me convient pas vraiment, alors en amoureux nous partons sur la montagne voisine qui domine la vallée. Nous le regretterons pas, bien que courte la montée fût parfois un peu rude dans ces rochers qui souvent glissent sous nos pieds. Le sentier que nous empruntons s’évanouit comme par enchantement. Mais où allons nous passer ? Cela ne semble pas si facile. Nous trouverons une faille et gravirons le dernier ressaut.

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Et nous voilà sur ce petit sommet tabulaire d’où la vue est imprenable, le Tafilalet, large ruban de palmes court, à nos pieds,  le long du Ziz.

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Des villages s’y  pressent, nous surplombons, habitations, camping  et mosquée.

      

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Voici le fameux pont qui a son histoire... Il sera bientôt opérationnel facilitant l'arrivée au camping

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Mais il va falloir redescendre et éviter le même itinéraire pour faire une petite boucle. Côté Ziz c’est l’à-pic, donc impossible, nous chercherons encore une petite faille qui s’avérera un peu plus complexe, mais quelques pas d’escalade facile nous permettra de déjouer le piège et de changer ainsi d’itinéraire.

     

    Figuig à Aoufouss

     

    Courte mais agréable, à peine deux heures pour cette mini randonnée.

    Rencontre inattendue avec un chargment pas ordinaire !!! 

     

    Figuig à Aoufouss 

     

    Pour récompenser nos efforts Ahmad nous offrira, encore une fois, thé et cacahouètes, bien entendu pas seulement à nous, mais  à tous les six. Comme le vent n’a pas fini sa course infernale et qu’il soulève moult grains de sable nous restons à l’intérieur, à sept ce n’est pas très confortable et Jack en fait les frais… Tout en savourant ce thé nous regardons les DVD du mariage d’une sœur d’Ahmad. Nous sommes toujours surpris pas ces festivités qui sont longues et sans doute bien coûteuses, un vrai rituel,  dont nous ne sommes pas habitués. Il est un peu tard mais sommes ravis d’avoir assisté à un mariage berbère, en images.

    Ce soir quelques rafales déchirent le silence de la nuit, s'en suivent des tourbillons joyeux qui font virevolter de grains de sable dans une farandole sans fin.

     

     

    Figuig à

     

     

     

                       Cliquez vous verrez la suite de notre périple

    « De Saïdia à FiguigD' Aoufouss à Hassi Labied »

  • Commentaires

    11
    Vendredi 23 Mai 2014 à 14:26

    Salut jesper que vous allez bien !

    bienvenue chez nous Autre fois  , Contacte me Facebook ! 

     

    FromBouarfa 

    10
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mercredi 13 Mars 2013 à 12:35

    Bonjour Françoise et Gégé,

    Oui tout se passe bien et on a meilleur tmps que sur la côte, mais aussi qu'en France.

    Ce nouveau petit camping familial est super. Perso j'aime bien ce genre d'établissement , mêm dans la simplicité c'est très agéable et ici on se met en quatre pour nous satisfaire.

    Ahmad mérite de travailler.

    On vous transmet quelques degrés ici 25.

    Bises à tous les deux.

    9
    GG-FD
    Mercredi 13 Mars 2013 à 12:08

    Coucou les Marocains, cela semble bien se passer ? Nous avons reconnu le parcours : Figuig, Bouarfa, Bouanane, les merveilleuses gorges du Ziz. Rich, et, sa place, ses magasins (de chausssures),...Nous avions dormi et mangé à la station au croisement de la route1 km avant le centre du village ! Il fait beau, ici, c'est le froid, et, la tempête de neige dans le nord. Le blog est bien documenté, les commentaires sont bons. Nous pensons bien à vous. Bonne continuation, et, que tout se passe bien. Grisses Bises à tous les 6, de nous 2, FD-GG.

    8
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mardi 12 Mars 2013 à 20:15

    Bonsoir Jocelyne,

    Si vous ne connaissez pas la région, il faut la faire, ces coins là sont magnifiques, l'accueil est meilleur que sur la côte.

    Le petit camping Akkou est un super petit camping familial, rustique mais très propre. Quand le pont sera terminé l'accés sera encore meilleur (c'est une question de jours) Ahmad se met en quatre pour nous faire plaisir, il est vrai que pour le moment il n'a pas beaucoup de monde. Mais il mérite de travailler.

    C'est après midi balade dans la palmeraie et dans le vieux village de son papa, très enrichissant.

    Merci de nous suivre.

    Bises.

    Huguette

    7
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mardi 12 Mars 2013 à 20:11

    Bonsoir Brigitte,

    Nous avons fait le bon choix pour l'itinéraire même si le début était moyen, car je vois qu'il ne fait pas très beau sur la côte.

    Nous allons poursuivre jeudi sur Merzouga.

    Bonne continuation et grosses bise à tous les deux.

    6
    jeanpaul 26
    Mardi 12 Mars 2013 à 17:59

    Découverte complète, nous ne connaissons pas ces endroits, à découvrir l'an prochain. Nous continuons à vous suivre avec beaucoup d'attention et de plaisir, Commentaires toujours emprunts d'une grande poésie ce qui ne gâche rien.

    Très bonne route. Amitié à tous.

    Jocelyne

    5
    brigitte christian Profil de brigitte christian
    Mardi 12 Mars 2013 à 16:59

    Coucou Huguette,

    Les photos sont magnifiques et vous avez un temps superbe pas comme nous à Mohammédia, d'ailleurs il commence à pleuvoir.

    bises à tous les deux.

    4
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mardi 12 Mars 2013 à 12:29

    Bonjour Eddy,

    Ici c'est un petit coin de paradis où St Pierre s'appelle Ahmad. Il se met en quatre pour faire plaisir.

    Loin de la foule et des campings anonymes on se sent bien. Un camping où nous repasserons.

    Bises 

    Huguette.

    3
    eddy26 Profil de eddy26
    Mardi 12 Mars 2013 à 10:09

    Magnifiques endroits où l'on ira l'an prochain!

    Merci pour toutes ces photos.

    Eddy

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Samedi 9 Mars 2013 à 10:22

    Bonjour Jocelyne et Jean Paul,

    Nous partons tout à l'heure de ce petit coin agréable. Nous pensons à vous. Vous ferez cela l'an prochain.

    Bises à tous les deux.

    Huguette

    1
    jeanpaul 26
    Samedi 9 Mars 2013 à 10:14

    Merci encore, un rai régal.

    Jocelyne

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :