• Haute Savoie

    27 juillet :

    Haute Savoie

     

    e Mont Forchat, montagne du Chablais au cœur de la vallée verte, culminant à 1539m d’altitude. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    C’est par un large chemin forestier, ombragé que nous débuterons notre balade, la montée est douce jusqu’à la grange de Mamet à1159m. La vue sur cette vallée verte, où règne calme et plénitude, est magnifique. Niché dans la verdure Habère Poche s’alanguit. 

     

    Haute Savoie 

     

    Vers le col du Cou.

     

    Haute Savoie

     

    Ensuite les choses se compliquent, le sentier devient plus étroit et la montée plus rude. Nos pas sont de plus en plus petits, notre souffle de plus en plus court, les muscles de nos mollets de plus en plus durs. Mais cette randonnée en sous bois apporte un peu de fraicheur, l’occasion de penser à la chaleur qui envahit la France et particulièrement le midi…Et oui l’esprit gamberge…les yeux s’embrument….

     

    Haute Savoie 

     

    Malgré tout, après quelques efforts nous voilà au col de l’Encrenaz à 1513m, l’occasion de faire une pose avant s’attaquer le dernier ressaut fort raide. Des fleurs partout, des fleurs de toutes les couleurs et des gentianes droites comme des i  qui érigent leur tête jaune vers un ciel d’azur.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Encore un dernier raidillon, une sente difficile où cailloux et racines s’allient contre nous et Haute Savoienous voilà au sommet à 1539m.

    Là malgré la faible altitude un 360° s’offre à nous. Belle récompense que cette vue admirable, sur le Léman, le Chablais, le majestueux Roc d’enfer et enfin dans le lointain ce Mt Blanc fort enneigé. Une douce brume de chaleur envahit le paysage enveloppant les sommets dans un bleu blafard plus ou moins intense. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Planté au sommet de ce petit pic la Statue de St François de Sales veille et défie le ciel, un ciel sans le moindre nuage un ciel où brille l’astre divin.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Le Mont Forchat revit tous les étés lors du pèlerinage à la statue de Saint François de Sales, érigée en 1898 par les Lullinois en souvenir de l'abjuration de leurs aïeux au XVIème siècle. 

    Un petit peu d'histoire

    En 1594, le jeune ecclésiastique qui arrive à Thonon est chargé d'une mission simple : convertir le Chablais protestant à la religion catholique. Cet homme s'appelant François est né à Sale en 1567. Après quatre ans, la mission de François est terminée. Il n'empêche  que sa statue, édifiée au sommet du Forchat en 1898, veille toujours jalousement sur la foi des Chablaisiens. 

    Nous resterons là quelques instants à admirer ces paysages fascinants, à rêver les yeux ouverts devant cette beauté naturelle. Nous ne sommes pas les seuls, vététistes et randonneurs en famille sont là avec des enfants.

    C’est à pas feutrés que nous fouleront un tapis d’aiguilles d’épicéas durant le chemin de descente, chemin agréable, en sous bois et en pente douce. De large échappées nous permettent encore de surplomber la magnifique vallée de Lullin dominée par le fantastique Roc d’Enfer, le pointe de Chalune. Majestueux et fier le Mont Blanc se dresse en arrière plan. Tout n’est que plaisir des yeux.

    Mais que fait-il Là ? 

     

    Haute Savoie 

     

     Comme nous il admire le paysage !!! 

     

    Haute Savoie 

     

    Là au milieu de cette belle forêt de conifère la petite chapelle de bois et son bel autel de marbre trône, attendant le pèlerinage qui ne saurait tarder puisqu’il a lieu demain 28 juillet.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    En quelques larges lacets nous seront dans des beaux alpages de Très le Mont, ou herbe et fleurs se mêlent intimement. Quelques belles tarines y pâturent.

    Il est l’heure de casser la croûte, un moment simple mais agréable, une courte pause car il fait chaud et nous sommes ne plein soleil.

    Encore une courte montée un peu raide et nous voilà à nouveau au col de l’Enrenaz.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Là nous prendrons la direction du col des Moisses que nous atteindrons après une longue descente en sous bois. Quelques centaines de mètres sur la route et nous voilà au point de départ. La boucle est bouclée, mais nous avons fait un véritable 8.

     

    28 juillet :

    Haute Savoie

    irque deu fer à Cheval et le Bout du monde, par le Pas de Boret. Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Le temps nous parait incertain et peu favorable à la randonnée, mais nous partons tout de même. Après une petite heure de route, nous retrouvons sur un parking à Samoëns, nos amis Nantais, Maryvonne et Serge, nos Sallanchardes Jacqueline et Michèle. Le ciel se dégage le soleil apparait et la météo nous annonce des orages pour cette fin d’après midi. Suivez nous pas à pas….

    Stationnement sur le parking de cirque du fer à cheval. Départ de la joyeuse bande d'amis.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Nous évoluons d’abord sur un large chemin ombragé, deux petites passerelles l’une sur un petit torrent l’autre sur le Giffre nous permettent de d’atteindre un petit sentier qui part juste avant la buvette du Prazon, nous pouvons admirer au passage le fond du cirque où cascades et cascatelles bondissent gentiment de roche en roche.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Le sentier prend alors rapidement de l’altitude, sentier ombragé, seul un bruissement de feuille ou le murmure de l’eau vient troubler délicatement le silence. Dur dur.. la côte... 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Ce sentier devient de plus en plus rocailleux, parfois glissant, court à flanc de falaise sous un soleil de plomb et nécessite une attention de tous les instants. Quelques câbles plantés çà et là aident notre progression qui se fait de plus en plus lente, alors que des escaliers inégaux, taillés dans la pierre la ralenti, écourte notre souffle et fatigue nos mollets.  

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    La côte est rude et quelques arrêts à l’ombre sont les bienvenus. Ouf !! voici de l’ombre et un petit air frais que du bonheur….Quelques passages dégagés nous montre une nature belle, généreuse et étincelante sous ce chaud soleil. 

     

    Haute Savoie

     

    Le chalet Boret est en vue, le sentier à découvert nous y conduit rapidement, un petit arrêt nous permettra de retrouver notre souffle, mais également d’étancher notre soif.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    La vue est exceptionnelle des grandes falaises nous dominent fièrement tandis que la tour St Hubert, le Ruan et le grand Pic de Taneverge  laissent épancher leurs larmes en une multitude de cascades plus ou moins puissantes qui murmurent, chantent ou rugissement méchamment.

     

    Haute Savoie

     

    Une descente rapide dans les alpages fleuris, voici une petite place ombragée avec une vue sublime qui nous tend les bras… salle à manger idéale, donc après l’effort le réconfort….

     

    Haute Savoie 

     

    Une nouvelle petite passerelle sur un torrent nous permet de le traverser sans difficulté. Le sous bois et son agréable fraicheur nous attendant, encore quelques pas de montée avant d’attaquer définitivement la descente.

     

    Haute Savoie

     

    Séance émotion… je discute avec Maryvonne, quelques larmes envahissent mes yeux, une bise me réconforte… Et voilà on poursuit notre balade tranquillement.

    Beaucoup de fleurs dans cet alpage. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Ce bout du monde nous enchante des nombreuses cascades et cascatelles dévalent ces falaises rapidement et forme ainsi le Giffre qui roule une eau glaciale.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Haute Savoie 

     

    Un passage de torrent....

     

    Haute Savoie 

     

    Une légère descente dans la rocaille, sous ce soleil ardent nous fatigue. Mais très vite après un pont Népalais nous retrouvons un grand chemin ombragé qui court à plat dans la forêt avant d’atteindre nos véhicules. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Ce fût une balade enchanteresse, la beauté des lieux nous a rapidement fait oublier la rudesse de la montée et la présence d'amis nous a réconforté. 

     

    Haute Savoie

     

    De quoi se rafraichir et de prendre une douche froide...

     

    Haute Savoie

     

    La corne du Chalois

     

    Haute Savoie

     

     

     Haute Savoie

     

     

     

     

    29 juillet 

     

    Journée morose et pluvieuse. Réunion amicale ce soir autour d'un apéro dinatoire.

     

    01 Août :

     

    Haute Savoie 

     ent de Verreu

     

     

     

    Haute Savoie

     

    8h sonnante et trébuchante nous partons direction Samoëns, le soleil brille de mille feux, mais la température au col n’est que de 17°.

    Après Samoëns au hameau de Peret, juste ne face la chapelle nous empruntons la route à gauche, passant à Balmes-dessus, direction le Mont, route étroite où nous serons bloqués un petit quart d’heure (livraison de mazout à la première maison rencontrée) et stationnement sur le parking prévu à l’entrée du petit village où trône une belle petite chapelle.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Montée tranquille sur un grand chenin empierré en sous bois qui décrit de grands lacets et nous conduit aux Achevines 1245m où nous croisons le sentier menant aux chalets du  Criou. 

     

    Haute Savoie

     

    Le sous bois est si intense que nous n’apercevons même pas le ciel bleu, seuls quelques rayons de soleil filtrent à travers l’intense chevelure des arbres. Quelques passages en petits alpages fleuris et le Mont Blancs se dévoile dans toute sa splendeur au fur et à mesure de la progression..

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Quelques clochettes qui tintent et voilà les biquettes, arrivés aux Praz à 1297m. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Le cheminement en sous bois, agréable, nous laisse apercevoir, en contrebas, de temps à autre la belle vallée du Giffre.

    Cà et là des papillons qui volètent, là un cheval  qui pâture tandis que d’autres biquettes recherchent l’ombre bienfaitrice.

     

    Haute Savoie 

     

    Après les chalets le chemin devient sentier, nous pénétrons ainsi dans la réserve de Sixt. Nous ne cherchons pas la performance nous évoluons à notre rythme, à pas tranquille sur ce sol feutré tel une moquette, nous permettant ainsi de regarder, d’admirer, de renifler de sentir cette nature qui nous invite à la méditation. La pente est encore relativement douce et la montée régulière et facile.

    Le sentier serpente ensuite dans les alpages fleuris nous permettant ainsi une vue plongeante sur Samoëns, Morillon, Taninges et Sixt.

     

    Haute Savoie 

     

    Haute Savoie

     

     

    Haute Savoie

     

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Les passages à l’ombre se font de plus en plus rare, la montée de plus en plus rude mais la vue est tout simplement époustouflante.

     Samoëns 1600 et les Arvis en arrère plan

     

    Haute Savoie 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Des Aravis au Criou en passant par le Môle, le Poite Marcelly, le Haut fleuri, la Haute Pointe, Chavasse, Chalune et le Roc d'enfer. 

     

    Haute Savoie

     

    Encore un dernier petit ressaut et nous voilà au sommet devant la table d’orientation à 1901m et là c’est encore un 360° qui s’offre à nous avec en toile de fond ce somptueux Mont Blanc qui semble tout proche. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Vers le Fer à Cheval 

     

    Haute Savoie 

    La vue est si belle que nous pourrions rester là des heures à contempler, mais après le repas, le soleil est si ardent que nous redescendrons rapidement.

    Des Aravis au Mont Blanc en passant par la chaine des Fiz 

     

    Haute Savoie

     

    Un petit arrêt à la buvette des Praz nous fera le plus grand bien. La descente en sous bois nous comble et nous arrivons rapidement à la voiture.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Encore une belle randonnée que nous avions écourtée en 2011 à cause du terrain beaucoup trop humide. 

     

     

    03 Août 

     

    Haute Savoie

     

     

    inq lacs, les lacs de la Forclaz : balade dans le Beaufortain.

     

     

    Haute Savoie

     

    Deux heures et demie de route depuis Sallanches, c’est effectivement un peu long…..mais le jeu en vaut la chandelle…. La partie les Echines de dessus et le Fort de la Platte n’est pas très agréable, le goudron  disparait laissant la place à une piste poussiéreuse et caillouteuse pour ne réapparaitre que dans les virages. La pente au fort pourcentage et des croisements plus que délicats ne facilite pas notre progression, mais raccourci le trajet qui serait dès le début fastidieux.  Nos chauffeurs expérimentés déjouent les difficultés. OUF !!! Nous voilà arrivés, quel soulagement !!

    Au passage nous avons aperçu le Fort du Truc qui semble immense, par rapport au Fort de la Platte, beaucoup plus modeste qui se borne à un blockhaus posé sur une  imminence rocheuse. Construit entre 1881 et 1894 il avait un rôle de surveillance. Il est actuellement occupé par des agriculteurs qui y font du fromage.

     

    Haute Savoie 

     

    Démarrage à 10h15, seulement d’environ 1950m, quelques grands lacets nous conduisent au fort. 

     

    Haute Savoie 

     

    La sente bien marquée domine le vallon du Chardonnet, la pente est parfois sévère et la chaleur omniprésente.

     

    Haute Savoie 

     

    Haute Savoie 

     

    La beauté des lieux nous fait oublier la rudesse de la montée, les alpages sont émaillés de fleurs magnifiques sous les contreforts du Roc d’Enfer. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Haute Savoie

     

     

    La pause fruits secs est la bienvenue, elle nous permet de retrouver notre souffle et de soulager nos mollets endurcis. Elle est agrémentée par le panache des linaigrettes auxquelles se mêlent de nombreux orchis. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Il court, il court, se précipite, le petit ruisseau de Forclaz, il murmure, chante, mais, parait-il, prend parfois de violentes colères fort dangereuses.

      

    Haute Savoie 

     

    Nous progressons lentement mais sûrement et nous voilà au col de la Forclaz, là encore une belle descente, une traversée de torrent avant de remonter à nouveau.

     

    Haute Savoie 

     

    Des petites « gouilles » aux eaux claires reflètent les sommets portant encore les stigmates d’un rude hiver neigeux.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

     

    Toujours au milieu des fleurs le sentier atteint le lac d’Esola que nous surplombons, un petit miroir aux eaux sombres où se mirent encore les sommets environnants, blotti au pied de la Grande Terrasse.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Encore un sentier qui nous procure de belles vues et nous voilà au bord du deuxième lac, le Lac Riondet,(son nom est sans doute du à sa forme ronde), dans ses eaux sombres se détachent les rochers enneigés.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Une douce brise rafraichit la température ambiante et ondule la surface de ce nouveau miroir. Encore un petit effort dans cet alpage fleuri et lac Cornu apparait dans toute sa splendeur, majestueux et scintillant, il se love dans les replis du relief, sous une grande paroi rocheuse qui le domine.

     

    Haute Savoie 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    C’est au bout de celui-ci que nous trouverons notre salle à manger. Rien ne manque ce jour, l’apéro est là et le vin aussi, gâteaux et chocolat. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

    Haute Savoie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les plus courageux poursuivront le sentier pour voir le Lac Verdet, en effet ses eaux sont plus vertes, pour arriver enfin au lac Noir, lac plus sauvage et plus minéral. En effet ses eaux sont bien plus sombres mais des névés si baignent encore. 

     

     Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Voilà de gauche à droite, le lac Verdet, le Cornu et le Riondet depuis l'éperon sous le Lac Noir

     

    Haute Savoie 

     

    En toile de fond de magnifiques sommets, le Mont Pourri et l’aiguille de la grande Sassière.

    Redescente tranquille par le même chemin, la position du soleil change les couleurs, mais il disparait rapidement derrière de gros nuages menaçants. Quelques gouttes de pluie tombent, tandis que l’orage gronde au loin. Fausse alerte, cette ondée aussi soudaine  qu’éphémère nous laissera poursuivre sans le moindre souci. Descente rapide jusqu’à la voiture.  

    Voilà une journée bien remplie, bien que 650m de dénivelé à notre compteur nous sommes tous un peu las, mais heureux de cette belle randonnée dans le Beaufortain, dans un décor de rêve et en charmante compagnie. Convivialité rime toujours avec amitié. Elle nous a permis d’admirer un des plus beaux panoramas de la Haute Tarrentaise, Mont Pourri et les Arc et de découvrir une flore abondante et variée.

    En route...

     

    Haute Savoie

     

    Le Cormet de Roselent

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

     

    Haute Savoie

     

     

     

               Haute Savoie 

     

    alade autour de St Gervais Cascade et cheminée des fées. 

     

     

    Un sentier à plat près des Thermes de St Gervais, 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    puis en raidillon va nous conduire dans la gorge du Bon Nant, en sous bois. La côte est rude mais arrivons rapidement à la cascade des Thermes.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Devinez qui se cache????

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Aiguille de Varens

     

    Haute Savoie

     

    Des escaliers en ferraille nous permettrons d’atteindre St Gervais, d’admirer le Mont Joli, les Dôes de Miage et la Bérangère.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Maison forte du Châtelet où plus exactement l'emplacement

     

    Haute Savoie

     

    par une descente tout en sous bois, passant par le château d’eau et sa conduite forcée que nous rejoindrons le chemin de la montée.

     

    Haute Savoie

     

    La boucle est donc bouclée. Une petite randonnée agréable où l’ombre nous a bien protégé d’un soleil ardent.

    Nous reprenons la route pour le parking du TMB afin de monter à la cheminée des fées, encore 40’ de rude montée fort heureusement encore à l’ombre. Quelques escaliers en rondin nous ont « coupé les jambes ». La cheminée des fées est belle, un peu masquée par la végétation. Mais le lieu est propice pour notre repas de midi. 

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Descente rapide par le même sentier et retour à Passy chez nos amis Nantais pour étancher notre soif.

    Encore une belle journée entre amis.

              

    Haute Savoie

                                   

     

     es mines d'or aux chalets de Fréterolle

     

     

    Suivez moi…. Aujourd’hui je vous amène au restau d’altitude….

    De virages en virages, de côtes en descentes, d’alpages en sous bois, après une heure et demie de route nous voici au point de départ de notre randonnée au lac des Mines d’or, ce petit miroir vert foncé où se reflètent tous les sommets environnants.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    C’est par un large chemin forestier, en sous bois, que nous débutons la randonnée, mais en peu de temps atteignons les alpages et un soleil ardent brunit notre peau. Une activité pastorale persiste dans ces prairies de Fréterolle avec production de produit de terroir.

     

    Haute Savoie

     

    A la première bifurcation nous nous engageons à gauche et dépassons rapidement les chalets de Beau Bornon.

    Nous montons aux sons des clarines qui tintent, en effet de belle vaches paissent une herbe grasse et bien fournie ou d’un petit torrent qui susurre. 

     

    Haute Savoie

     

    De côtes raides en faux plat, à l’ombre ou au soleil, cette piste pastorale  court, tournicote, se tortille, sillonne sans vergogne, ces alpages fleuris et nous permet de grimper aux chalets de l’Aiguille à 1909m d’altitude.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Là une petite incertitude… où passer… devant ou derrière les chalets…Michèle sort la carte…Serge prend la « mouche » et Jacqueline rétorque…

    Il suffisait de les contourner et de suive les panneaux indicateurs, la toute petite sente, au profil assez sévère, vogue à flanc de montagne et s’élève rapidement vers la crête jusqu’au pas du Vanet à 2071m.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Pause fruit secs à ce magnifique belvédère, les dents blanches, le Ruan, encore fortement enneigées s’imposent subitement. Cette combe surmontée de ces sommets qui nous barrent l’horizon est un lieu enchanteur. Que du plaisir pour nos yeux.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Nous abordons la descente en crête avec beaucoup d’attention, la sente tutoie le vide et surplombe des prairies qui ondulent. Les lacets serrés aux passages difficiles sont en forte pente avec vide assuré des deux côtés. Ces à pics vertigineux sont impressionnant et le moindre faux pas peut être fatal, nous descendons donc doucement mais sûrement.

     

    Haute Savoie 

     

    Haute Savoie

     

    De très beaux rochers s’imposent à nous aussi bien à gauche qu’à droite, ils dissimulent l’entrée des fameuses mines d’or, peu exploitées à cause de leurs maigres filons et des difficultés du terrain.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Ce sentier des crêtes se terminent au col du cou à 1920m, près du bâtiment douanier. Posées là deux belles tables d’orientation nous indiquent les sommets environnants que nous ne savions pas reconnaitre pour la plupart.

    Descente rapide par un sentier agréable toujours au milieu des alpages, sousle regard bieveillant de Mesdames les vaches, dans le lointain se profile les Aravis à notre gauche et les derniers sommets du Chablais à notre droite.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Occupant un petit promontoire herbeux les chalets de Fréterolle nous attendent pour une pause gastronomique. Je n’irai pas jusque là….

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie 

     

    Cette photo trouvée sur le net.. 

     

    Haute Savoie 

     

    Sans hésiter nous posons nos sacs et nous nous installons, notre table étant réservée.

    Mais c’est un menu savoyard que nous aimons bien : Assiette de charcuterie, bougnettes (beignets de pommes de terre) salade verte et fromages du cru. Les plus gourmands ne manqueront pas un dessert maison. Produits de terroir excellents et de bonne qualité et l’accueil  sympathique. La maitresse des lieux viendra nous offrir arquebuse ou prune après notre café. Un geste que nous apprécions.

     

    Haute Savoie

     

    Haute Savoie

     

    Chèvres, vaches et cochons sont élevés ici à la ferme, quelques effluves de lisier arrivent parfois à nos narines…

    Il ne nous reste plus qu’un quart d’heure de descente pour retrouver nos voitures. 

    Là nos routes se séparent, nous rentrons au studio, le reste de la troupe rentre sur Sallanches ou Passy. Ce n’est qu’un Au revoir, jeudi nous nous réunissons ici pour un repas convivial.

     

    Haute Savoie

     

    « Le BAC juillet 2013Haute Savoie (suite) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    16
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 23:03

    Bonsoir Bebert33,

    merci pour votre passage sur mon blog et ce gentil commentaire. Nous aimons beaucoup randonner en Hautes Savoie.

    Bonne soirée.
    Amicalement.
    Huguette

    15
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 21:31

    bonsoir , quel bel article ce récit de vos ballades !  merci du partage  bon week-end  a+  amicalement

     

    14
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Vendredi 9 Août 2013 à 14:03

    Bonjour Jocelyne,

    Lors des balades on a parfois la tête dans les étoiles... et l'on oublie les soucis... puis les opains sont là.

    Je suis ravie de te faire randonner dasn un fauteuil.

    Bises

    13
    jeanpaul 26
    Jeudi 8 Août 2013 à 17:41

    Que de belles balades agrémentées de superbes photos. On vous suit avec plaisir, sur le net bien sûr !!!

    Amicalement

    Jocelyne

    12
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mercredi 7 Août 2013 à 19:12

    Bonjour,

    Finie la chaleur... Il pleut depuis ce matin. Mais ici à 1100m pas trop chaud du moins soir et matin. On a un petit gilet sur le dos...

    Après le 15 auût on va continuer les randos, si le temps le permet. Là on va faire un break.

    J'espère que vous allez pour voir marcher et que le genou va bien se comporter. Bonnes balade.

    Bises

    Huguette

    11
    Mercredi 7 Août 2013 à 15:08

    Chaud chaud chaud !!! lmais non à la montagne il fait frais !!!
    Une super rando et apparemment bien accompagnés !! et un éventail de photos assez impressionnnant

    pour nous re-départ le 1 /09 pour le Lot/Dordogne/Aveyron, enfin le centre -sud ..... jusque mi novembre
    en espérant que mon genou sera rétabli (rotule défaillante) sinon se sera photos photos photos sans marche !!!

    bisous à vous

    PS. sur mon autre blog aujourd'hui, des protèges bouteilles avec des sacs plastique

    http://lesplaisanciersdedielette.eklablog.com

    10
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Mardi 6 Août 2013 à 21:58

    Bonsoir ma petite soeur,

    Tu vas lire à la fraîche... tu as raison on transpire moins et la luminosité est meilleure pour les photos..

    C'est parfois très dur pour moi...Mais quel plaisir pour nos yeux.

    Grosses bises à bientôt.

    Huguette

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    brigitte christian Profil de brigitte christian
    Mardi 6 Août 2013 à 09:30

    Bonjour tous les deux,

    Quel plaisir de bon matin ! de lire et admirer ces paysages. Vous etes tous des courageux, car avec la chaleur cela ne doit pas etre toujours facile, mais le plaisir est immense pour mes yeux!!!

    Gros bisous 

    8
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Lundi 5 Août 2013 à 16:32

    Bonjour Barbel,

    Nous faisons de belles randos avec des paysages magnifiques et en plus dans de nouveaux endroits que nous ne connaissons pas. C'est fabuleux mais on est un peu las.....

    C'est la jeunesse !!!

    Bises

    7
    Barbel
    Lundi 5 Août 2013 à 11:25

    Oui  ! ! ! je randonne avec plaisir avec vous assise devant mon ordi. Les prises de vues sont magnifiques  je me régale, mais quel courage, bravo a vous tous

    Bisous

    6
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Jeudi 1er Août 2013 à 22:36

    Bonsoir Barbel,

    Merci pour ton message. Randonne donc avec nous....;virtuellement !!! Sans doute pas trop vieille ....mais tes douleurs te taquinent  beaucoup trop. Dommage.

    Celle d'aujourd'hui était tout simplement magique.

    Grosses bises

    Huguette

    5
    Barbel
    Jeudi 1er Août 2013 à 20:21

    merci pour les belles photos qui nous font toujours rêver, profitez bien de vos balades, que j'aimerais tant faire mais malheureusement ce n'est pas possible, on se fait vieux.........

    gros bisous à ++++++++++++++++

    4
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Dimanche 28 Juillet 2013 à 21:23

    Bonjour Brigitte et Christian,

    On en a bavé mais c'est super. Ce jour une nouvelle avec les copines et les copains c'est magifique. Mais il y a une partie à plat que l'on pourra vous faire faire c'est de toute beauté et un peu en sous bois.

    Grosses bises à tous.

    Huguette

    3
    brigitte christian Profil de brigitte christian
    Dimanche 28 Juillet 2013 à 20:39

    OH les courageux!! c'est formidable ce que vous faites, on ne vous aurez pas suivi.! Et toujours ces belles photos! Merci Huguette, c'est comme si on était avec vous .....

    bisous

    2
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Samedi 27 Juillet 2013 à 22:56

    Bonsoir Ghyslaine et Jean Marie,

    Eh oui..il y en a... des courageux.... Mais ici il fait un peu moins chaud et l'on peut récupérer la nuit car la température descend. Sommes à 1100m.

    Voilà les photos, elle ne dont pas terrible avec la brume de chaleur.

    La suite demain...

    Bises.

    Huguette

    1
    Samedi 27 Juillet 2013 à 21:35

    Bonsoir Huguette, Bonsoir Paul,

    Il y a des gens courageux par ces fortes chaleurs.... mais il est vrai que c'est bien agréables ces randonnées.

    J'attends la suite et les photos

    Bises

    Ghyslaine

    http://nomade37.eklablog.com/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :