• Les Mines de Bruoux

    12 Octobre

    Un voyage souterrain au cœur de l'ocre à Gargas. Parking camping-car prévu suivre P2 (N43°54'37" E5°20'40")

    Un site ocrier unique à Gargas.

    De grandes falaises aux couleurs éclatantes et 40kms de galeries souterraines composent un décor unique, où 150 mineurs ont trimé de nombreuses années. Nous ne visiterons que 800m de galeries aménagées pour la  sécurité de tous, avec un température pratiquement constante de 10°. N'oubliez pas votre petite laine.

    Ces anciennes carrières façonnées par la main de l'homme, à la lumière de la lampe à carbure et à la pioche, forment un gigantesque labyrinthe, vestiges des années de gloire de l'industrie de l'ocre. Ces ocriers, lampe à carbure à la main,  manipulaient des wagonnets tirées par des ânes ou des chevaux pour extraire les sables ocreux. Ici une représentation.

    L'exploitation de l'ocre ne commencera ici qu'en 1848 et s'éteindra en 1960. De nos jours, la dernière carrière d’ocre d’Europe en activité est toujours située à Gargas et exploitée par la Société des Ocres de France qui en extrait, désormais, les ocres à ciel ouvert.

    En 1928 40000 tonnes ont été produite, quand on sait que cette terre ne contient que 20% d'ocre on imagine les tonnes sorties de ce sous sol.

    Nous voilà devant cette impressionnante falaise de terre ocre entaillée de nombreuses entrées en ogives. Cinquante mètres plus haut des pins tapissent le sommet dont le vert tranche avec la couleur flamboyante de la falaise.

    Avant de pénétrer dans la mine notre guide nous équipe de charlottes et de casques. Nous voilà donc paré pour une visite étonnante.

    Nous ne somme que 6, très agréable pour nous, alors que les groupes en été sont de 32, 32 étant le nombre maxi. Notre guide, super sympa, plein d'humour et ayant une grande connaissance de lieu et de l'exploitation nous conduira agréablement dans ce dédale de galeries.

    Tout d'bord il nous expliquera le pourquoi de ces galeries. En effet la couche supérieure stérile est trop épaisse d'où le creusement de galeries. La falaise est donc composée de roche appelée sable ocreux, cette roche est donc formée de sable sous forme de quartz et d'ocre. Le but est de séparer l'ocre du sable pour cela il y avait des bassins de décantation et de nombreuses manipulations, le sable étant plus lourd tombait au fond.

    Nous avançons progressivement, une oreille attentive, car notre guide est très passionnant il nous fait revivre le dur labeur des ces hommes qui travaillaient 10h par jours 7jour sur 7 dans le froid et l'obscurité.

    Nous apprendrons énormément de chose, un gaucher ou un ambidextre sera mieux payé qu'un droitier. Le mineur d'avancement était un mineur qualifié, plus payé également, qui entamait le front de la taille en creusant la voûte en ogive ou en plein cintre. Le fil à plomb était aussi un objet précieux pour le creusement afin d'obtenir des verticales. La lampe à carbure et le fil à plomb créait une ombre qui guidait le mineur.

    Voilà l'ocre, c'est une fine poudre qui colore les doigts dès qu'on la touche, il en existe de la jaune juste une question de composition.

    Voilà encore des galeries perpendiculaires à celle que nous visitons.

    Le creusement de certaines galerie est stoppé, l'ocre n'étant pas assez présent pour cela ils se fiaient au testeur qui goutaient la terre et connaissaient ainsi la teneur en ocre, soit parfois plus implement à la couleur.

    Il y a eu une expo dans la grotte, donc cette figurine est restée.

    Le relief crénelé que l'on voit partout témoigne des coups de pioches donnés par les ouvriers ocriers.

    Dans les années cinquante l'activité de l'ocre décline, ces galeries vont connaitre un nouveau souffle en devant des champignonnières. Le taux d'humidité, l'obscurité et la température constante sera favorable à cette culture jusqu'en 2007 où elles ne résisterons pas à la concurrence. La production pouvant atteindre 700t par an.

    Voilà où les champignons étaient cultivés.

    Pour laisser passer les engins pour cette production les rails sur lesquels circulaient les wagonnets ont été enlevés.

    Comme nous pourrons le voir il n'y a pas d'infiltration d'eau de pluie. Par contre on déambule au dessus de la la nappe phréatique.  Pour éviter la montée dans les galeries des pompes actionnées par l'homme permettaient de maintenir le niveau, actuellement c'est une pompe automatique qui est utilisée. Des galeries sont encore sous l'eau qui est maintenue à hauteur voulu pour les visites.

    C'est une véritable architecture souterraine aux parois bien dressées, avec entre chaque galerie au minimum 6 m afin d'en assurer la solidité et éviter l'effondrement. Tout un art.

    Il y avait des issues de secours en cas de problèmes et des "raccourcis" qui permettaient aux mineurs de gagner du temps lors de la sortie pour le casse-croûte. Ce petit trou évite de traverser certaines galeries et permet de sortir plus vite à l'air libre. 

    Voilà la sortie de secours.

    La mine a appartenu à deux familles, chacune ayant son côté, comme nous ne sommes que 6 nous avons pu voir ces galeries, beaucoup moins bien faites et beaucoup moins hautes.

    Là nous avons ce qu'il appelle la cathédrale, voûte très haute, en plein contre avec une super acoustique. Cette photo ne rend pas vraiment la réalité, manque de luminosité bien que note guide nous éclaire avec une puissante torche.

    Toujours très souriant et impliqué notre guide nous fournira explications et anecdotes, je suis d'ailleurs bien incapable de me rappeler de tout.

     

    Au fil des visites il a enrichi ses connaissances, par exemple un producteur de reblochon lui a indiqué qu'il utilisait de l'ocre pour la fabrication, mais je ne sais pas dans quel but.

    Voilà l'essentiel de notre visite. Visite super intéressante qui aura duré bien plus que prévu étant la seule de la matinée. En été une visite toute les demi heures. "Le hors saison " a aussi ses avantages..... dont nous avons profité.

    Nous voilà donc à l'air libre, un peu de marche pour retrouver le départ.

     Voilà où débouche la sortie de secours. 

      

    La journée n'est pas terminée... cet Après midi visite d'un village perché St Saturnin lès Apt.

     

    « AptSt Saturnin les Apt »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    20
    Lundi 25 Octobre à 12:11

    Une promenade très intéressante et impressionnante, super, merci bisous JL 

    19
    Dimanche 24 Octobre à 09:17

    Bonjour Huguette

    La présence du guide vous a évité de vous perdre dans toutes ces galeries et nous n'aurions pas la chance de voir de bien jolies photos.

    Bises

    18
    Samedi 23 Octobre à 20:28

    Voilà un site intéressant dont je n'ai jamais entendu parler. Merci pour la découverte. 

      • Samedi 23 Octobre à 21:51

        Bonsoir Philippe,

        Oui super intéressant.  Pour nous une super découverte. Bonne nuit. Huguette 

    17
    Samedi 23 Octobre à 10:27

    Voilà une visite super intéressante et très bien commentée ! Et je me doute qu'à 6 personnes ce devait être bien plus agréable qu'à 32 !

    Il faut bien que la retraite ait quelques avantages !  happy

    Bisous et bonne journée

      • Samedi 23 Octobre à 10:36

        Bonjour Luc.

        Oui une visite captivante. Oui hors saison à vraiment ses avantages même si parfois on trouve quelques portes fermées.  Bon samedi.  Bisous

    16
    Samedi 23 Octobre à 10:23

    De l'extérieur on imagine pas un seul instant ce que l'on découvre en rentrant dans ces galeries labyrinthes .Je crois que la visite vaut le détour et illustre parfaitement le dur labeur des hommes pour extraire ces ocres

    Bon samedi

      • Samedi 23 Octobre à 10:38

        Bonjour Baba  

        Effectivement on est surpris. Cette visite vaut le détour et on imagine mieux le dur labeur des ocriers.  Bon samedi.  Huguette 

    15
    Samedi 23 Octobre à 10:22

    je connais les ocres a Roussillon, mais je ne suis jamais allé dans ces souterrains, d'ailleurs je suis claustro, alors. très intéressant  ces mines d'ocres, bonne journée bises

      • Samedi 23 Octobre à 10:40

        Bonjour,

        Nous n avions pas entendu parler de cette mine, mais c est un joyaux  à visiter, pas pour toi on est toujours sous terre. Bon samedi. Bises. Huguette 

    14
    Samedi 23 Octobre à 10:11

    Bonjour Huguette

    C'est superbe ce coin, tes photos sont très belles et la visite de ces galeries très intéressante.

    L'ocre rouge ou jaune sont utilisé pour la coloration de beaucoup de chose, façades de maison, objets divers, etc, ça revient à la mode

    Merci du partage j'ai vraiment apprécié

    Gros bisous et bon weekend

    @lain

      • Samedi 23 Octobre à 10:43

        Bonjour Alain,

        Une visite super. Oui l ocre est encore utilisé mais les années fastes sont vraiment terminées. Les colorants artificiels sont bien là et l ocre n est plus utilisé pour la fabrication des pneus. 

        Bon samedi et bon dimanche.  Bisous. Huguette 

    13
    Samedi 23 Octobre à 09:52

    Vous avez eu un guide captivant cela ce voit car tu m'as hautement intéressé pour toutes les explications, cela a du être vraiment impressionnant, nous c'est deux ardoisières que nous avons visité une sous terre et une a l'air libre, une le souterroscope de Caumont l'éventé mais comme comme guide on suivait un parcours commenté par des haut parleurs et l'autre en Corrèze les ardoisière de Travassac idem un guide super.

    Tes photos sont superbes et les détails j'adore 

    bises amicales

      • Samedi 23 Octobre à 10:14

        Bonjour Lyly.

        Oui nous avons adoré cette visite.  Pour nous les retraités le hors saison a certains avantages.  Je ne connais pas les ardoisieres mais j'ai entendu parler de celles de Travassac.

        J"'espére que ton moral va un peu mieux. Bon samedi suivi d un excellent dimanche. Bisous.  Huguette 

    12
    Samedi 23 Octobre à 07:22
    CathyRose

    Super cette visite Huguette, ça devait en effet être passionnant ! Que j'aime ce genre de guide qui prend son temps, donne des anecdotes, et ne récite pas son texte. Pour le premier côté j'ai pensé à une cathédrale, c'est beau ces voûtes !
    Bon week-end, bisous.
    Cathy

      • Samedi 23 Octobre à 08:42

        Bonjour Cathy 

        Oui ce fût une visite géniale. Cela grâce à la hors saison.  D'ailleurs en saison pas de photos et de plus il doit surveiller que les visiteurs ne prennent pas les couloirs adjacents.  A 32 cela ne doit pas être très facile. Bon samedi suivi d'un excellent dimanche. Bisous

    11
    Samedi 23 Octobre à 00:01

    Les visites guidées en petit comité sont toujours plus intéressantes.

    En se baladant JPaul avait trouvé d'anciens bassins de décantation. 

      • Samedi 23 Octobre à 00:20

        Coucou Claudine 

        C'était super. On a beaucoup aimé.  Ah bon  vous les avez vu à Gargas ? Bon WE. Bises

    10
    Vendredi 22 Octobre à 23:53

    Bonsoir Huguettes,

    un reportage très intéressant, on apprend en vous suivant. Merci pour les explications.

    Bonne fin de semaine.

      • Samedi 23 Octobre à 00:22

        Bonsoir Gérard,

        Merci Gérard,  ce fût une super découverte pour nous. Bon WE. Huguette 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :