• Notre belle France : L'Ardèche, le départ

     Ardèche, département aux multiples facettes que nous connaissons un peu grâce à nos amis, nous arrivons !!!!

    Après deux jours de vagabondage, c’est vers eux que nous irons, à St Martial précisément, cette petite commune au pied du mythique Mézenc et au bord du lac éponyme, lac artificiel, lieu frais et tonique, niché dans un cratère volcanique, pour fêter trois anniversaires.

    Les 70 ans de Jean notre ami, les 40 ans de sa fille Sandrine et de son gendre Jean Christophe, une belle réunion en famille ou entre amis, s’annonce le 3 juin.

    Ardèche, unique et changeante, nature sauvage et préservée, aux coteaux de velours, aux villages vivants et attachants, souvent de caractère, aux châteaux perchés ou cachés, certains léchant notre fleuve Rhône, d’autres taillés ou plantés sur la falaise, flirtant avec l’histoire, aux ruines féodales, aux pentes ravinées, aux coulées basaltiques, aux petites routes qui serpentent et conduisent par enchantement dans des gorges grandioses, aux bords de lacs majestueux, de rivières paisibles ou rugissantes, de l’avis de tous tu n’es que majesté, plaisirs et merveilles.

    Nous allons donc te sillonner à la découverte de tes sites prestigieux, de ta nature intacte, mais diverse, à moins que dame météo en ai décidé autrement.

    On est prévenu, il va pleuvoir ce We de pentecôte et surtout samedi en Ardèche. Dommage, mais cela ne changera rien à la fête.

     

    01 juin

     

    Après avoir été "relookés"...nous partons....

    Il fait beau, quelques nuages traînent et les quelques gouttes d'hier au soir on un peu fait chuter les température, ce qui n'est pas plus mal.

    Nous traversons Vienne, sans visiter, il en est toujours ainsi, on va chercher loin ce que l'on peut avoir tout près.

     

    Les maisons se mirent dans le Rhône

     

     

     

     

      

    Bord du Rhône

     

    Beau bateau de croisière à quai

      

    Les vignobles

      

    Pont sur le Rhône

     

     

     

     

     

    Notre premier arrêt sera à Serrières, au bord du Rhône, notre salle à manger est alors un peu chaude, mais le courant d'air arrange tout, la vue est agréable sur le fleuve, qui dès lors, se prélasse.

     

    Le pont de Serrières

    Le Rhône qui flâne

     

    Quelques tour de roues et nous voilà à Tournon, une ville que nous ne faisons que traverser, mais aujourd'hui avons décidé d'y faire un tour. 

    Tournon, porte de la vallée du Doux, en bordure du Rhône, au carrefour du massif Central et du Dauphiné, au pied de coteaux granitiques où s'épanouissent de beaux ceps, est une ville animée au riche passé culturel.

    Nos premiers pas nous guideront vers le Château datant essentiellement du XV-XVIième siècle, château-Musée perché, sur son rocher, au bord du fleuve et en plein centre ville, classé monument historique et fort bien conservé, c'est un lieu de mémoire où vécurent les comtes de Tournon,famille puissante d'Ardèche. 

     

    Le château

     

    Après avoir franchi la lourde porte, nous pénétrons dans la cour d'honneur puis visiterons plusieurs salles, un voyage dans le temps.

     

    La cour d'honneur

      

     

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Croix des mariniers

     

     

    Depuis les terrasses la vue sur le Rhône et les environs est époustouflante.

     

    Le Rhône coule "pépère"

    A nos pied de belles demeures

    Les coteaux remplis de vignes

    Une tour

     

    Passerons devant a collégiale St Julien, au clocher carré, mais dont l'intérieur fort sombre est divisée en trois nefs au plafond couvert de bois à caissons.

     

    Collégiale St Julien début du XIV

     

    Le bel hôtel de Solignac attirera notre attention au passage.

     

    Hôtel de Solignac

     

     

     

    Maison fort du XIV -XVI xiècle

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous poursuivons notre route vers St Romain en Lerps où nous pensons rester pour la nuit sur l'aire de service. Nous voulions passer par la corniche du Rhône, mais "Joséphine" en a décidé autrement, elle nous conduit directement à notre chambre à coucher, dommage pour cette route panoramique.

     

    L'aire de service

     

    En montant au village nous apercevrons les ruines romantiques du château de Crussol, en pierre blanche, perché sur son éperon dominant la vallée du Rhône.

     

    Les ruines du vhâteau

     

    Une fois installés sur cette aire en terrasse, fort agréable, nous ferons une petite marche pour aller au belvédère du Pic, deux balcons sont aménagés, sur la colline, à 649m d'altitude, dominant le village, de chaque côté d'un petite chapelle. Dommage, le soleil se cache derrière les nuages, nuages noirs et menaçants côté vallée du Rhône, ce panorama est immense et grandiose malgré le temps, D'ailleurs le vent souffle et la chaleur a fuit rapidement.

     

    La petite chapelle seul vestige de l'ancien village

    Le panorama

    L'épîcerie du village

     

     

     

    02 Juin

     

    Par cette belle matinée ensoleillée, notre route sinueuse et étroite, gambade dans une nature généreuse, verdoyante, vallonnée, cultivée ou boisée mais très fleuri ou seul les chants des oiseaux viennent troubler le silence. Murets et petits ponts nous permettent de sauter de nombreux rus.

     

    La belle campagne

     

    Nous avons décidé de passer par la corniche du Rhône que nous avons raté hier et changerons ensuite notre itinéraire. Cette petite route bucolique nous permet des point de vue extraordinaire au dessus de Tournon, paysages exceptionnels, des panoramas de toute beauté sur ce Rhône fort majestueux qui coule tranquillement et sur les belles vignes qu s'étagent en petites terrasses jusqu'à la cime des collines. On pourrait presque admirer des paysages à perte de vue, mais un peu de brume les estompent. Cette route étroite en corniche avec de nombreuses épingles à cheveux ne permet pas beaucoup d'arrêt même s'il y a peu de circulation.

     

    Vue sur la vallée du Rhône

    Tournon et ses vignes

    Les vignes s'étalent à flan de colline

     

    Nous quitterons ensuite Tournon pour emprunter la Nationale 532, puis la 534 pour les gorges du Doux, affluent du Rhône, gorges étroites fort boisées dont il est souvent difficile de voir le fond, un subtil mélange de reliefs doux, de grand ravin, de forêts ou de vergers près de Tournon.

    Une petite route qui semble bien accessible nous conduit à Boucieu le Roi un village de caractère renommé pour son vélorail, village au riche passé qui a laissé des témoignages visibles, ancien bailliage du Haut Vivarais,  perché sur une croupe surplombant un méandre du Doux.

     

    La rue principale de Boucieu

     

    Nous flânerons avec beaucoup de plaisir dans ces ruelles en pente, ruelles caladées bordées de maisons traditionnelles en pierre granitique.

    Cette maison typique empiète sur la rue par un escalier en pierre qui conduit à l’aître, ce perron en pierre recouvert d'une toiture soutenu par des piliers.

     

    Une maison traditionnelle du haut Vivarais

     

    On pourra admirer la maison du bailli, pourvue d'une échauguette, qui est le bâtiment emblématique de Boucieu, au XV siècle c'est là que se traitent les hautes affaires de justice de la région, 

     

    La maison du Bailli

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    l'église St Jean l'Evangéliste romano-gothique, le chemin de croix au 39 chapelles, la mesure en pierre qui servait à payer l'impôt du pont du Pont du Roi qui enjambe le doux et la maison forte Pierre Vigne ancien château seigneurial du XIV.

     

    L'église

    La mesure à grain

    Intérieur d'une chapelle

     

     

     

     

     

     

     

    Un des 69 chapelles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une autre chapelle

     Maison seigneuriale Pierre Vigne

    La cour de la maison Pierre Vigne 

     

    Quelques détails dans le jardin de la maison 

     

     

    Nous descendrons jusqu'à la gare de départ du Vélorail, nous aurons la chance de voir les derniers départ.

     

    Le Vélorail

       

    La gare de Boucieu le Roi

     

    Un petit restaurant au saveurs régionales nous tend les bras, nous ne résisterons pas longtemps. Nous voilà gentiment installés sous des parasols car il fait très chaud. Le menu régional nous convient "castagnou" en apéro (blanc à la châtaigne) fondue de St félicien avec sa crique ardéchoise, ses tranches de jambon cru et sa salade et n dessert une coupe ardéchoise avec chantilly ou pas....

     

    Tchin-tchin

    Fondue au St Félicien

    Coupes ardéchoises

     

    Une toute petite balade digestive nous conduira don au Pont du Roi, lieu de communication et hautement surveillé autrefois qui est daté du XII, mais son état actuel remonte au XV, chaque personne devait s’acquitter d'un droit de passage..

     

    Le Pont du Roi

     

    Nous poursuivrons notre route vers Lamastre et puis le Cheylard, au cœur d'une vallée verdoyante et en bordure de la Dorne.

     

    L'église du Cheylard

     

    Un petit tour dans les vieux quartiers et les rives de la Dorne.

     

    La Dorne

     

    Dès lors "Joséphine" nous conduira jusqu'au camping municipal de St Martial par des petites routes qui se nichent dans la verdure, montent, descendent en se contorsionnant au gré du relief, qui traversent des minuscules villages où l'on se demande si la largeur sera suffisante pour passer.

    Arrivée dans l'après midi au camping, il fait un petit grain...il sera de courte durée et un soleil généreux réapparaîtra.

     

    Le camping

     

    Le minuscule lac est un petit bijou dans son écrin émeraude, des fleurs parsèment ses berges et des libellules s'en donnent à cœur joie.

     

    Lac de St Martial

     

    Nos amis Paulette et Jean arrivent, nous les rejoignons à la salle, juste un petit secours pour la déco, Martine, Gilles et Brigitte nous y rejoindrons tardivement.

     

    03/04 Juin

     

    La fête à St Martial.

    Les anniversaires seront joyeusement fêtés et arrosés en famille et entre amis.

     

     70 ans et 80 ans à eux deux....

     

    Photos suivront.

     

    « Petites balades à vélo 2017Au fil des jours »

  • Commentaires

    2
    Jeudi 8 Juin à 11:36
    Xtian

    Bonjour Huguette

    L'Ardèche ? C'est à deux pas de chez vous, bien pratique pour s'offrir une chouette escapade sans pour autant faire des kilomètres !

    Bonne journée

      • Jeudi 8 Juin à 22:14

        Bonsoir Christian,

        Tout à fait d'accord avec toi. On va souvent chercher loin ce que l'on a tout près. Là on ne roule pas beaucoup super pour une quinzaine de jours.

        Bonne soirée.
        Bises.
        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :