• Notre tour de France

    13 septembre

     

    Voilà nous avons un mois avant de rentrer chez nous, en effet nous serons rentrés en temps et en heure pour prendre la crémaillère de notre petit fils et de notre petite fille.

    Donc nous remontons tranquillement les Landes et sa belle forêt, puis le vignoble du Médoc et ses ribambelle de châteaux, plus ou moins connus et arrivons en fin d'après midi chez nos amis Annie et Patrick.

    L'accueil est chaleureux et les retrouver un vrai plaisir. Nous faisons le tour du propriétaire et connaissance avec la famille, enfant, petits enfants et arrières petits enfants.

     

    Chez Patricia

    Chez Annie et Patrick

     

    Nous sommes fort biens installés.

     

    Notre chambre à coucher

     

    Nous papotons de choses et d'autres et nous retrouvons devant un très bon couscous concocté par la maîtresse des lieux, souvenirs, souvenirs.

    Des moments bien agréables et sympathiques.

     

    14 septembre

     

    Un super dimanche chez nos amis.

    Ce matin une grande marche pour faire le tour ce Cussac Fort Médoc, un village tout en longueur au milieu des vignes.

    Un excellent repas de prévu même si nous n'avons encore rien dans les assiettes....

     

    A table... 

     

    Les préparatifs...tandis que Patrick travaille, Paul regarde....

     

    Là on fait semblant...

    L'art de l'allumage...

     

    Tout un art !!!En place ... 

    Je tourne et je retourneCuisson aux serments de vigne

     

     

    Miam maim çà à l'air succulent....

     

    Oh les superbes entrecôtes

     

    Cette Après midi grande balade en voiture d'abord vers fort Médoc.

    Puis un tour vers les grands châteaux qui se succèdent aussi bien en bas Médoc qu'en haut Médoc. Des vignes, encore des vignes et toujours des vignes.....

     

    Chateau Pichon Longueville

    Chateau Lafite Rothschild

    Chateau Lafite Rothschild

    Château Cos d'Estournel 

    Château Cos d'Estournel 

    Château Cos d'Estournel

     

    Ensuite nous voguerons entre prairies, forêts et marais jusqu'à la Pointe de la Grave. Un petit tour bien agréable à Port Médoc où se dandinent les bateaux de plaisance. Sur l'estuaire le cargo transportant les pièces de l'air bus.

     

    Bateau transporteur de pièces pour Airbus 

    Port de plaisance de Médoc 

    Port Médoc 

    Patrick et Huguette

    Annie

     

    Le ferry qui permet la traversée sur Royan.

     

    Ferry 

    le ferry

     

    Un peu de repos ne fait jamais de mal...

     

     

    Entre mer et estuaire face à Royan s'étire la pointe de la Grave d'où le panorama embrasse un vaste horizon marin : le phare de Cordouan, distant de neuf kilomètres,la presqu’île et le phare de la Coubre , la conche de Royan, l'estuaire de la Gironde et les installations portuaires de Verdon sur Mer.

     

    Le phare de Cordouan 

    Sémaphore de la pointe de la Grave 

    Annie et Patrick 

    Il file sur Royan

     

    Nous irons prendre un verre au bar du coin avant de reprendre le chemin du retour. Un simple arrêt à Port Becheyvelle sur la Gironde, un lieu paisible où éventuellement on peut passer la nuit en toute tranquillité.

     

    Port Beychevelle

    Port Beychevelle et ses carrelets

     

    Retour au bercail, il est l'heure de prendre l'apéro et de manger un succulent repas préparé par Annie.

    Merci chers amis pour cette belle journée très conviviale.

     

    15 septembre

      

    Ce matin nous laissons nos amis et oui il faut bien continuer notre circuit. Il fait un temps magnifique.
    Nous allons à Lamarque prendre le bac pour traverser la Gironde et nous rendre à Blaye pour suivre la rive droite de l’estuaire.

     

    Carrelet au bord de la Dordogne à Lamarque 

    Notre ferry 

    Montée à bord 

    Nous contournons des îles  

    Blaye se rapproche...

     

    Traversée cool, en 20 minutes nous sommes de l’autre côté.

     

    NOus accostons à Blaye

     

    Un petit arrêt sur l’aire de service, sous la citadelle, site majeur Vauban, juste pour prendre notre café quotidien.

     

    La citadelle  

    La citdelle Vauban 

    Blaye le petit port

     

    Et en route pour la Haute Gironde ou le mariage de l’eau  et de la terre à fait naitre cet immense estuaire, le plus vaste d’Europe, bordé de falaises, de marais peuplés d’oiseaux de collines et vallons boisés.

    Notre arrêt sera au petit port Maubert, souvenir souvenir, nous y sommes passés en  .... je ne sais plus quelle année... Longue marche pour atteindre l’estuaire au milieu de marécages et d’un terrain limoneux qui glisse sous nos pieds.

    Le port de Maubert 

    Les marais 

    Le marais

     

    A ce niveau l’estuaire fait environ 9,5Km ceci bien entendu peut varier en fonction des marées.

     

    L'estuaire de la Gironde

     

    Le bord de la conche permet un arrêt repas agréable, mais bien entendu nous ne déballerons ni table ni chaise….

     

    Eglise de St Fort

     

    Quelques vignobles (rien à voir avec le Médoc) des champs de maïs ou de tournesol ponctuent notre passage, çà et là quelques moulins à vent se dressent fièrement.

     

    Un moulin à vent 

    Château Segonzac 

    Quelques beaux vignobles 

     

    St Serin d’Uzel, encore une conche et un accès à l’estuaire d’où l’on peut voir dans le lointain les falaises blanches de Talmont en Gironde.

     

    Les falaises de Talmont en Gironde 

    Marais à St Seurin d'Uzel 

      

    Le Port de ST Seurin 

     

    Barzan le balcon de l'estuaire et ses belles falaises, ici la largeur est d'environ 12 kms, de fut le premier port sur l'estuaire., son apparence paisible cache des bancs de sable rendant la navigation difficile pour les cargos et paquebot remontant vers Bordeaux, Pour ceux-ci le chenal longe, en face, la côte du Médoc.

     

    Falaises blanches à Barzan

     

    Talmont : Du bout de sa presqu’île, le village et son église Ste Radegonde véritable sentinelle, livrés depuis toujours à la fureur de tempêtes, dominent l'immensité mouvante de l'estuaire. 

     

    Eglise Ste Ragedonde 

      

     

    Talmont est une ville close édifiée en 1284 sur le plan des plans des places fortes médiévales. Ruelles et venelles sont tracées à angle droit, maisons blanches et volets bleus se dévoilent derrière les roses trémières, hélas fanées en cette saison.

     

    Une enseigne 

    Ruelle typique 

     

     

     

    Toutes les rues du village conduisent à l'église et l'on peut s'y perdre pour le plaisir des yeux, il y  encore de belles fleurs. La promenade des remparts suit la falaise et conduit au port, encore fréquenté par des "yoles", bateaux traditionnels de pêcheurs de la Gironde.

     

    Depuis le port vue sur les falaise et les carrelets 

    Le Port 

    Construit pour aider l'association 

    Depuis Talmont en Gironde 

     

    La porte d'une ancienne tour, ouvrant sur le fleuve, fut nommée la tour blanche. 

     

    La porte blanche

     

    Ce soir nous sommes sur l'aire de Cozes toute proche.

     

    16 septembre

     

    Départ tardif, nous prenons notre temps, puis faisons le plein et direction Marchers en Gironde où le syndicat d’initiative, plan à l’appui, nous indiquera où sont les troglodytes à visiter et où nous pouvons garer le cc.

     

    Eglise de Muschers

     

    Ces délicieuses surprises de la nature sont creusées dans les falaises blanches baignées par la Gironde.

     

    Grottes de Regulus

     

    Nous avions le choix entre Matata, grottes privée avec bar restau et crêperie ou celles municipales de Regulus avec visite guidées. C’est celles-ci que nous choisirons, nous ne le regretterons pas car notre guide fut super.

    Creusées par l’érosion mais aussi la dissolution du calcaire, modelée par l’homme, elles furent habitées depuis l’époque Gallo romaine et depuis certaines sont toujours occupées. Pilleurs d’épaves, naufragés brigands ou encore protestants y trouvèrent refuge.

    La visite commence dans les grottes de la fontaine, notre guide, fort intéressant, abordera leur histoire ou leur mystère mais aussi la géologie, la pêche en l’estuaire, au carrelet

     

     

    Le thème de la pèche est abordé ici

    On sait tout ou presque sur l'esturgeon.. 

    Explication sur la pêche au carrelet

    Et le carrelet

     

    mais aussi les guinguettes du XIX siècle.

     

     

    Les notables s'amusent

    Ici ce géranium pousse naturellement

     

    La vie  était douce et la vue merveilleuse.

     

    Vue imprenable sur l'estuaire et les falaises

     

    Se poursuivrons ensuite par celle de Regulus, elles se nomment ainsi à cause du bateau portant ce nom qui c’est sabordé en 1814 pour ne pas tomber aux mains des Anglais.

     

    Maquette du Regulus

     

     

    Il nous racontera la légende du bouc et nous fera donc visiter un habitat traditionnel du 19ième.

    le brigand et son bouc

     

    Reconstitution de l’habitat de Marie Guichard dite la Guicharde, qui sut tirer profit de sa grotte.

     

      

     

    Cette visite très enrichissante nous a beaucoup plu.

    Nous poursuivrons le boulevard de la falaise surplombant ainsi de nombreux carrelets installés en bordure des falaises avant d’arriver au port bordé de petits restaurants.

     

    Falaises et carrelet 

    Alignement de carrelet le long de la falaise 

      

     

    Il est 13h donc nous nous installerons au Cappuccino pour manger un simple repas : moules frites et dessert.

     

     

    Le Cappuccino 

    Port de Meschers 

    Port de Meschers

     

    Retour au camping-car et en route pour St Gorges de Didonne petite station balnéaire aux belles plages de sable fin. Balade le long de la côte

     

    Le phare de Vallières

    La pointe de Suzac

     

    et arrêt vers la pointe Vallières qui porte le phare St Georges. Balade agréable sur cette pointe aux falaises qui se délitent avec une vue formidable d’abord sur la pointe boisée de Suzac, en face sur la pointe de la Grave, plus à l’est le phare de Cordouan et Royan.

     

    Le phare St Georges sur la pointe Vallières 

     

    Ce phare de 36m de hauteur fût éteint définitivement en 1969. Nous gravirons les 144 marches de cette tour carrée, surmontée d’une lanterne en cuivre. De là haut la vue y est imprenable, un 360° s’offre à nous même si le soleil a décidé de bouder depuis la mi-journée.

     

    Vue sur le port 

    Vues sur les falaises et la route verte 

    vue sur Royan et l'église Notre Dame 

    Les falaises se délitent...

     

    Demain nous visiterons sans doute Royan pour atteindre l’arrivée de Geneviève et René qui rentrent d’Italie et les rencontrerons jeudi avec beaucoup de plaisir.

    Nuit sur une aire spécifique du camping de Merschers.

     

     

    17 Septembre

     

    En quelques tours de roues nous voici à Royan, par chance trouvons un place de parking pas très loin du port. Grande balade sur l’immense front de mer incurvé, cheveux au vent,

     

    Port de plaisance et plage

    Plage et église Notre Dame

     

    puis visite de l’église notre Dame, un impressionnant édifice en béton armé.

     

    Eglise Notre Dame

    Eglise notre Dame

     

    La perspective ascendante du chevet en forme de proue est fortement accentuée par un clocher de 65m de haut. Sa toiture en forme de selle de cheval est plutôt originale et étonnante. L’intérieur est éclairé par de nombreux vitraux et possède une galerie.

     

    L'intérieur 

    La galerie 

    Le cœur  

     

    Le grand vitrail triangulaire au dessus de l’autel et représentant la vierge est en baccarat.

     

    Vitrail de la vierge

     

    A midi repas au port, crêpes de blé noir où nous avons eu un super accueil de la patronne. Non seulement elle nous a présenté ses plats mais aussi ceux des restaurants voisins. Surprenant !!!

     

    Nos succulentes crêpes

     

    Nous avons décidé d’aller faire le tour de l’estuaire en bateaux avec la croisière La Sirène, départ à 15 h.

    Nous ferons donc un tour au marché central qui surprend par son immense coupole formant une sorte de parachute de 52m de diamètre. Mais tous les étals sont fermés, vu l’heure tardive.

     

    Le marché central

    Intérieur du marché

     

    Nous jetterons un œil sur l’église réformée qui frappe par sa sobriété.

     

    Notre tour de France

     

    On nous a demandé d’être à l’embarquement à 14h30, nous y serons même un peu avant. Mais voilà déjà beaucoup de monde, tous âges confondus, qui se masse de la porte du pont d’embarquement comme des mouches sur du miel. Nous ne nous précipitons pas , il y aura bien de la place pour tout le monde….

    Voilà une mini croisière de deux heures trente qui nous fera découvrir la côte Charentaise jusqu’au phare de Cordouan situé en mer. 

     

    Le phare de Cordouan

     

    Une tour octogonale construite au 14ième  siècle fut remplacée en 16ième une sorte de belvédère surmonté de dômes et lanternons ensuite en 1789 on construit la partie supérieur de style louis XVI. Les deux étages renaissances sont séparés du couronnement par une balustrade. D’une hauteur de 68 m, (301 marches ) il trône hardiment. Bien qu’automatisé depuis 2005 deux gardiens se relaient en permanence dans la tour.

     

    Phare de Cordouan 

     

    Il peut se visiter, le bateau amène tous les passagers puis les débarquent sur "l'annexe" beaucoup plus petit afin d'accéder au phare.

     

    Gros bateau et "son annexe" 

     

    Empruntant le grand chenal nous passerons tout près de la pointe de la Grave 

     

    Pointe de la Grave et son sémaphore

    Pointe de la Grave

     

    et poursuivrons jusqu’à Talmont d’où nous pourrons admirer l’église St Ragedonde et le village perché sur la falaise depuis l’estuaire.

     

    Ste Radegonde

    St Ragedonde

     

    Nous approcherons ensuite les falaises de Meschers et ses grottes encore une fois depuis la Gironde, approche tout à fait différente de depuis la falaise,

     

    Alignement de carrelets Merscher

    Grottes de Merscher habitées

    Grottes habités à Meschers 

    De bien agréables résidences 

    Grottes de Matata transformées en hôtel 

    Grottes Rumulus visitées hier

     

    puis la pointe de Sauzac  et le phare St Georges avant de regagner le port.

     

    Pointe Sauzac

    Phare St Georges 

    Notre catamaran

     

    Ce soir sommes sur l’aire de service de Mornac sur Seudre qui n’est qu’un parking herbeux tout en longueur, mais bien agréable. Quelques camping-car y stationnent mais vu l’espace nous ne sommes pas les uns sur les autres.

     

    18 septembre

     

    Une nuit bien calme sur cette aire bien tranquille. Encore une belle journée ensoleillée où la brise marine souffle.

    Grande balade dans le village aux maisons blanches et volets bleus est un port ostréicole aux airs méditerranéens. Sa halle daterait de 1550.

     

    Le port 

    Le canal 

    Le canal 

    Estuaire de la Seudre 

    La Halle 

    Sculpture sur une façade 

     

    Puis direction La tremblade : De notre fenêtre de la salle à manger nous aurons une agréable vue sur le chenal de la Grève, de nombreux bateau se dandinent. C’est aussi un port ostréicole, de nombreuses cabanes colorées s’alignent tout le long de ce chenal.

     

    Chenal de la Grève 

    le chenal de la Grève 

    Chenal de la Grève 

     

    Traverserons Ronce les Bain, bourgade paisible où de belles villas se nichent dans les pins. S’en suit la belle forêt de la Coubre, chênes verts et pins maritimes fixent les dunes de la côte sauvage.

    Le phare de la Coubre fût plusieurs fois reconstruit à cause de la mobilité de la dune, haut de 60m il date de 1905, silhouette élancée, bicolore blanche et rouge domine la pointe de la Coubre.

    Phare de la Coubre

    Au sommet 

    Le haut du phare

     

    Il suffit de grimper les 301 marches pour avoir une vue splendide sur la côte la forêt et au loin, en pleine mer le phare de Cordouan.

     

    La côte nord 

    La forêt de la Coubre 

    Phare de Cordouan à peine visible 

    Le parking

     

    Retour à Meschers où Geneviève et René nous attendent. Nous passons en leur compagnie d’agréables moments. Geneviève nous a préparé un excellent repas. Nous espérons les recevoir chez mais peut être les verrons nous avant au Maroc en début d’année.

      

    Avec nos amis

     

     

    19 septembre

      

    Direction l’ile d’Oléron, encore une fois sous un beau soleil et toujours une brise marine, fort bienvenue d’ailleurs car il fait chaud.

    Arrêt à Bouchfranc le Chapus pour quelques courses, bien que un peu de bonne heure nous resterons là pour essayer de voir les informations qui relatent les catastrophiques inondations des hauts cantons de l’Hérault et particulièrement de Lamalou les Bains que nous connaissons, puisque maman habitait à six kilomètres. Une fois n’est pas coutume nous mettons la TV ce midi. Quelle désolation nous ne reconnaissons pas vraiment les lieux.

    Petit arrêt à la pointe du Chapus d’où l’on a une magnifique vue sur le Pont de l’ile d’Oléron et le Fort Louvois. Fort du 17ième  auquel on peut accéder à marée basse par une chaussée  tracée au milieu des huitrières.

    Le Pont et le Fort 

    Le Fort 

    Le Port 

    Arrivée due "plate" au port

     

    Oléron, vaste ile à la beauté sauvage, reliée à la terre par un grand pont que nous traverserons pour atteindre le phare de Chassiron, ce bel édifice blanc et noir de 50m de haut construit en 1836. Départ du dernier gardien en 1998. L’environnement  bien changé, des jardins l’entourent, boutiques et restaurants se sont installés depuis notre dernier passage…il y a …. quelques années.

    Le Phare de Chassiron côté face 

    Le phare de Chassiron côté pile

     

    Grande balade sur cette côte sauvage cheveux au vent, de doux effluves marins caressant nos narines, à la découverte des écluses à poissons que nous ne verrons pas, nous sommes à marée haute. Elles sont construites de façon à résister aux tempêtes. En voici une reconstituée sur le terre plein du phare.

    écluse à poisson reconstruite 

    La côte sauvage 

     

     

    Nos partirons ensuite à la découverte du télégénique Fort Boyard. Longeant les ports d Boyarville puis la plage nous pourrons le découvrir de loin depuis la grève. Cet étrange vaisseau de pierre se dresse sur un bras de mer dans le pertuis d’Antioche.

     

    Port à Boyardville 

    Port de plaisance de Boyardville 

    Fort Boyard

    Fort Boyard

     

    Nuit à St Denis d’Oléron sur une belle aire de service où nous rencontrerons Marie Luce et Maurice, connus lors de notre voyage en Mauritanie.

    Nous nous sommes installés suffisamment tôt pour voir l’émission spéciale sur Lamalou les Bains et la dévastatrice et mortelle crue du Bitoulet, petit ruisseau tranquille souvent à sec. C’est inimaginable, en tant que camping-caristes nous sommes encore plus émus le malheur de ces curistes mais aussi de tous les sinistrés, et ils dont hélas nombreux.

     

     20 Septembre

     

    Ce matin le soleil semble bouder mais il réapparaitra rapidement. Nous allons saluer Marie Luce et Maurice avant notre départ. Nous passerons par la côte est de l’ile où se nichent quelques dunes couvertes de pins ou de joncs marins, traverserons le beau petit port de la Côtinière avant d’atteindre le viaduc et le continent.

     

    Port de la Côtinière 

    ort de Louvois depuis le viaduc de l'ile

    Le viaduc

     

    Brouage, étrange apparition de ce port fortifié au milieu des marais. Ces remparts à la silhouette étoilée, de 13m de haut dessinent un carré de 400m de côté et sont défendus par 7 bastions munis d’échauguettes.

     

    Bastion nord

    Bassins ostréicoles

     

    Deux portes fermait cette enceinte la porte royale au Nord et la porte de Marennes au sud.

     

    La porte royale

     

    Ce chemin de ronde que l’on peut suivre facilement permet de découvrir la campagne mais aussi la ville formée d’une rue principale et de quelques petites rues transversales qui se coupent en angle droit.

     

    Les remparts

     

    Nous en parcourons la moitié et emprunterons ensuite la rue principale

     

    La rue principale

     

    où nous trouverons un restaurant à notre goût : le Chemplain. Nous y dégusterons une excellente matelote d’anguilles.

     

    La salle du restaurant

      

    Dans la rue principale

    Intérieur de l'église

     

    Un arrêt à Port des Basques avec une petite balade face à l’Ile Madame.

     

    L'ile Madame

    Estuaire de la Charente

     

    Puis en route pour l’ile de Ré où il est toujours mal aisé de circuler. 

     

    Pont transbordeur de Rochefort

     

    Après quelques tours et détours nous stationnerons dans un camping ACSI de Bois en Ré.

     

    Moulin à vent sur l'ile

     

     

     

    21 septembre

      

    Ré, petite perle allongée à fleur d’eau, baigne, ce matin, dans une brume légère et vaporeuse. L’ « ile blanche » est parsemée de villages blancs aux maisons basses bordées de roses trémières rarement en fleur en cette saison.

    Le phare des baleines haut de 55m fût construit en 1854, il suffit de prendre son souffle et de gravir les 257 marches d’un escalier hélicoïdal pour s’offrir un beau panorama. Mais la brume est toujours bien présente et en plus cet escalier me laisse un mauvais souvenir, donc nous ne monterons pas.

    Phare de la Baleine

    Phare de la baleine côté nord 

     

    A marée basse nous pourrons voir une écluse à poisson. 

     

    Écluse à poissons

    Des Lotus

    rassemblement de lotus

     

    Retour sur La Flotte, petite station balnéaire possédant un beau petit port autour duquel se pressent de nombreux restaurants.

     

    Port de La Flotte 

    Port de la Flotte

    Port de la Flottte

    Port de La Flotte

     

    Nous choisirons le restaurant à la Plancha pour déguster une cassolette de moules au bleu aux pommes de terres sautées de l’ile, un vrai régal, bien que fort simple. Je vous laisse deviner qui va terminer par un café gourmand. 

    L’aire de service de Bois en Ré est complète, nous avons donc décidé de poursuivre notre route.

     

    Le viaduc de l'ile de Ré

     

    Arrêt sur l’aire de service de Marans, un stationnement sur le bas côté près du port.

     

    Le port de Marans

     

     

     

    22 septembre

     

    Grande beau temps, mais très frais car il fait pas mal de vent. C'est l'automne qui arrive à grands pas...Dame nature est entrain de changer, les feuilles commencent à jaunir et à voltiger au gré de ce vent qui rafraîchit considérablement l'atmosphère.

     

    Moulin de Beauregard à Marans

     

    Nous voilà dans le marais Poitevin, plongés dans le milieu aquatique et végétal, dans ce labyrinthe de bras d'eau, de rigoles et de chemins où l'on peut aussi se laisser glisser en barques. Dans cet espace, peupliers blancs, saules, aulnes croissent à foison, enserrent les pâturages et frissonnent au moindre souffle.

    Mailhezais , son abbaye en ruine, ses petits ports : le vieux port niché dans la verdure et le Port de Versailles inaccessible ce jour (port privé fermé le lundi) et son église.

     

    Abbaye de Maillezais

    Le vieux port

    L'embarcadère

    Port de la vieille Halle

    Eglise St Nicolas

     

    A l'embarcadère de l'abbaye, sous la tonnelle de la Grange aux roseaux, nous mangerons des moules vendéennes.

    Danwix : des maisons basses s'étirent le long de la Sèvres Niortaise, près du pont se trouve l'embarcadère.

     

    Embarcadère de Damwic

    La Sèvres Niortaise

     

    Du grand port d'Arçais grande balade permettant de découvrir la face cachée du marais, longeant conches et rigoles par d'étroits chemins au cœur d'une végétation luxuriante, les franchissant sur des petites passerelles nous arriverons à l'un des derniers bateaux à chaîne que l'on doit utiliser avec prudence.

     

     

    Photo emblème des marais Poitevin à Arçais

    Le Grand port

    Une ancienne grue en bois

    Conche et rigole

     

    Il remplace un pont, la barque est équipée de deux chaînes reliées à la berge, il suffit de tirer la bonne pour traverser.

     

    Bateau à chaine sur la Sèvres Niortaise

    Il a traversé

    Un passager sur le bateau à chaine

     

    En route pour Coulon, capitale du marais mouillé : la petite Venise verte en longeant la Sèvres Niortaise. 

     

    Embarcadère de Coulon

     

    La libellule c'est grâce à elle qu'il n'y a pas de moustiques dans le marais, elle mangent le larves, pas d'éclosion....

     

    La libellule emblème de marais

    Coulon

     

    Ce soir nous resterons sur l'aire de service de Coulon.

     

    23 Septembre

     

    Il fait toujours beau mais frais ce matin, l'automne s'installe lentement mis surement.....

    Journée de liaison pour rejoindre Nantes où nous allons retrouver nos amis montagnards Maryvonne et Serge avec qui nous cheminons sur les sentiers de Haute Savoie.

    Juste un petite arrêt à Fontenay le Comte.

     

    Le musée

    Notre tour de France

    Eglise et son élégante flèche à crochets

    Depuis la lace des loges 

    Fontaine des trois Trias

    Le vieux pont

     

    Nous voilà donc sur Ste Luce installés au camping La Rivière un grand camping agréable, à l'accueil chaleureux. 

     

    Notre tour de France

     

    Nos amis viennent nous chercher et passons un très agréable soirée devant un bon repas. pris par le feu de l'action nous ne prenons même pas de photos.

     

     

    « DaxTour de France suite... »

  • Commentaires

    8
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 14:12

    Bonjour,

    Merci Daniel nous profitons de l'arrière saison qui est magnifique. rentrée vers la mi ocotobre.

    Amicalement.
    Huguette

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Berjalien
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 10:33

    Bonjour toujours un plaisir de vous suivre après le Maroc un beau parcours en France que vous partagez ,bonne balade

    Amicalement  Daniel

    6
    Samedi 20 Septembre 2014 à 18:55

    Bonsoir Christian,

    Je vois aussi que tu bouges beaucoup, après le grand nord les Dolomites. Tu as bien raison faut en profiter tant que l'on peut..

    Depuis que nous sommes partis nous avons eu un temps radieux et chaud parfois trop. Mais c'est tnt mieux l'été à suffisamment et pourri.

    Non non notre tour de France va s'arrêter autour du 10 octobre notre petit fils nous attend pour pendre la crémaillère. Donc nous serons chez nous. mais nous repartirons sans doute assez rapidement. Ma maman nous a laissé une maison vers Lamalou, il n'y a pas de dégâts mais peut être quelques infiltrations d'eau vu les trombes qui sont tombées donc nous irons quand même y faire un tour et prolongerons peut être si le temps le permet. .

    Bises.

    Huguette

    5
    Samedi 20 Septembre 2014 à 17:54

    Salut Huguette et Paul

    Je reviens des Dolomites et le temps de lancer la machine à laver, je repars de nouveau en France à travers votre récit de voyage...

    Septembre est un mois rêvé pour ça, les z'affreux touristes sont partis et c'est encore un peu l'été - quoi que dans peu de jours l'automne sera bien là - la température reste douce, les couleurs de dame Nature sont chatoyantes.

    Profitez-en mais si vous faites tout le tour de l'hexagone, vous ne reviendrez en terre dauphinoise qu'au début de l'année prochaine !

    Bises à Hughette, poignée de main à Paul

    Christian

    4
    Vendredi 19 Septembre 2014 à 23:15

    Bonsoir Barbel,

    Nous revoyons tous ces coins avec plaisir car il y a pas mal d'années que nous ne sommes pas venus. Nous découvrons quand même quelques cois nouveaux.

    Bisous

    3
    Barbel
    Vendredi 19 Septembre 2014 à 14:45

    Coucou,

    Comme d'habitude de belles choses à voir, beaucoup de souvenirs car c'est une région que nous faisions beaucoup à l'époque de nos enfants tout petit. super.... bonne continuation

    gros bisous

    2
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 23:06

    Bonsoir Daronne,

    Nous on a le soleil... l'orage est passé tout à côté n'avons même pas eu une goutte. Il y a longtemps que nous ne sommes pas passé par là. Nous en profitons pour voir les amis.

    Bonne soirée et grosses bises.

    1
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 19:57

    COUCOU LES AMIS, LA GIRONDE  ROYAN je connais j'y suis allée cet été  ici en Bourgogne nous nageons dans les vignes, mdr les vendanges ont commencées et avec un soleil mieux que quand le raison vous coulent dans les manches tellement il pleutmdr

     Bonne continuation à vous et gros bisous de daronne

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :