• PORTUGAL 2010 (Cinquième Partie)

    07 octobre

     

             Après les pleins et le vidanges, sous un ciel d’azur où trainent de gros nuages blancs direction le sud, passons devant de petites maisons basses, on croirait des maisons de poupées. Sous le soleil matinal la lagune avait de magnifiques couleurs bleue ou argenté reflétant ce ciel mitigé.

     

     portugal-5-3855.JPG

     

     

             Nous traversons des paysages variés où la nature est encore préservée, on découvre des villages charmants, des plages agréables bordées de rochers déchiquetés par l’érosion, des criques fabuleuses qui semblent oubliées.

             Sines, ville de naissance de Vasco de Gama, qui a toujours été tournée vers la mer, sinesgrande ville très industrielle que l’on contourne pas une quatre voies qui nous permet un petit arrêt au port.

     

    PORTUGAL-4-3857.JPG

     

     portocov.gif

            

     

     

                         

     

     

                 Porto Covo, un petit village aux belles maisons blanches surlignées de bleue, avec une artère principale commerçante et au large un petit bijou jeté dans l’océan écumant, l’île do Passegueiro.

     

    DSCN1145.JPG

     

     

              Un coin à criques que l’océan rugissant couvre d’écume et où les grosses vagues viennent se briser, à grand fracas, sur les falaises noires. Il est très agréable de se promener sur ces falaises, d’admirer ces vagues qui sans cesse se brisent en immenses gerbes d’eau, dans un bruit étourdissant, le spectacle est sur l’océan, un spectacle qui se renouvelle à chaque instant.

     

     

    DSCN1151.JPG

     

     

    DSCN1164.JPG

     

     

    milfontes         Accueillante et lumineuse, Vila Nova de Milfontes tient son charme discret à sa position sur l’estuaire du Rio Mira. Il est un peu difficile d’y circuler, mais ici on vous indique la sortie : «  saida ».

     

    portugal-5-3960.JPG

     

     

    portugal-5-3961.JPG

     

     

     

             Cabo Sardao, battu par les vagues incessantes, ce promontoire, coiffé d’un phare est un lieu agréable pour faire une balade sur les falaises.

     

     

    portugal-5 3962

     

     

    portugal-5-3973.JPG

     

     

           zambujeira.gif  Zambujeira do Mar, une grappe de rues autour de la rue centrale, avec quelques pavillons blancs surlignées de bleue ou de jaune, on se demande où l’on va, mais au bout la plage, les falaises, l’océan toujours écumant, une petite chapelle, le paysage est grandiose.

     

     

     

     

    portugal-5-3978.JPG

     

    portugal-5-3979.JPG

     

     

    portugal-5-3984.JPG

      

     

           Odeceixe et sa belle plage abritée, enserrée par l’océan, la falaise et le odeceixefleuve Seixe. C’est un petit coin de paradis où nous élirons domicile pour la nuit, sur une plate-forme dominant l’embouchure, les quelques villas banches se blottissent au dessus de la falaise et du fleuve.

     

      portugal-5-3991.JPG

     

     

     

     

    08 octobre

     

             Nous avons été bercé toute la nuit par le vent mais ce matin il n’a toujours pas faibli. Le ciel tumultueux ne semble pas bon présage, des nuages noirs menaçants se déplacent à vive allure, de temps à autre un petit rayon de soleil filtre mais il n’est pas très étincelant. Et la bruine ne tarde pas à faire son apparition ainsi que la brume.

             La plage d’Arrafina est pourtant notre première halte, de grosses averses s’abattent sur nous, peu importe, pour l’instant buvons notre café quotidien. Mais une accalmie nous permet d’admirer les belles falaises noires qui se dressent de part et d’autre du petit village blancs surligné de couleurs pastel. Dans le minuscule petit port se dandinent quelques barques colorées attendant sans doute la marée haute pour aller en mer, tant la sortie du port semble difficile à cause des rochers qui sont plantés là comme des sentinelles.

     

     

    portugal-5-3993.JPG

     

    portugal-5-4000.JPG

     

    portugal-5-4002.JPG

     

     

             Notre route se faufile ensuite de collines en collines boisées et l’on se croirait presque dans le maquis Corse, puis c’est la lande, telle la lande bretonne qui nous accompagne jusqu’au mirador de Caselejo où  d’immenses falaises et petites criques se succèdent. Le vent souffle en rafales et l’on a du mal à avancer. Nous resterons dans ce décor sauvage que petit à petit la brume enveloppe, pour notre repas de midi et l’on pourrait presque imaginer des elfes ou des trolls qui se profilent à l’horizon, cet horizon d’un bleu blafard ou ciel et océan se confondent.

     

    portugal-5-4008.JPG

     

      portugal-5-4009.JPG

     

     

            sagres.gif Sagres est une localité balayée par un vent violent où se dégage une atmosphère de bout du monde avec à sa pointe sa forteresse imposante, un lieu d’histoire et de mémoire. C’est ici qu’Henri le navigateur entouré d’astronomes, de navigateurs et de cartographes s’installa pour établir de nouvelles cartes, perfectionner l’astrolabe et le cadran  qui peuvent dés lors être utilisés en haute mer et inventer un nouveau bateau léger et maniable par tout vent, la caravelle qui révolutionna la navigation.

     

     

    portugal-5-4014.JPG

     

     

     

             Nous ferons le tour de cet immense promontoire sauvage, battu par le vent et cerné d’impressionnants escarpements d’où la vue sur le cap St Vincent et la côte de Lagos est imprenable malgré un temps gris.

     

    portugal-5-4017.JPG

     

            

     

    portugal-5-4019.JPG

     

     

              Dés notre arrivée au camping car de grosses averses s’abattent sur nous. Il est tôt et ne savons pas trop si nous restons là ou si nous cherchons une autre chambre à coucher. Finalement tentons notre chance à Espiche, sans succès, pas de lieu agréable et surtout rues étroites où la circulation de nos camions n’est pas très aisée. Terminerons notre lagoscourse, toujours sous la pluie, sur une plage de Lagos, la plage Pedro do Foz, mais hélas en forte pente.

             Après notre feuilleton favori nous irons en amoureux au restaurant tout proche « Antonio » où nous dégusterons une excellente cataplane aux palourdes accompagnée d’un petit rosé Mateus.

             Pour l’instant pas de pluie que le ronronnement des vagues toutes proches.

     

     

    09 octobre

     

             Une journée monotone qui s’annonce, le ciel est tout gris, prêt à nous tomber sur la tête.

             Le site de Ponta Piedade a un charme particulier, un charme de bout du monde avec des grandes falaises rouges sculptées et battues par les flots écumants. Quelques rochers monolithiques surgissent des flots formant des grottes marines naturelles. C’est par des escaliers que l’on peut atteindre ces grottes et ces falaises découpées par le travail de l’océan qui s’y engouffre à grand fracas et d’où jaillissent de grandes gerbes d’eau. On pourrait rester là des heures à regarder ces vagues, jamais égales, qui martèlent et façonnent ces rochers rouges.

     

     

    portugal-5-4027.JPG

     

     

      

    portugal-5-4035.JPG

     

     

     

    portugal-5-4085.JPG

     

    portugal-5-4038.JPG 

     

     

             Mais la pluie s’annonce, troublant ainsi notre promenade. C’est à regret que nous quittons ce lieu idyllique où se nichent quelques criques. Pas de barques pour visiter ces grottes, ce n’est plus la saison. Mais y serions nous allés ? Pas sûr, l’océan est très agité et nous n’avons pas vraiment le pied marin.

            alvor.gif Alvor, un petit village tranquille, un petit port agréable, où tanguent des barques colorées, des rues piétonnes et de petits restaurants parfois fermés le midi. 

     

     DSCN1184.JPG

     

     

     DSCN1185.JPG

     

     

              Le choix s’avère difficile, celui indiqué par le Routard est fermé, la cataplane se sert souvent pour deux. C’est ainsi que nous nous mettons à table à 14h, la description de la préparation de la morue ne me plait pas, il n’y aura donc que trois portions, je prends donc des gambas grillées avec un chutney de mangue, accompagnées de pommes de terre sautées et d’une salade mixte. A la sortie la pluie recommence à tomber.

            portimao.png Nous décidons d’aller vers la plage de Rocha, à Portimao espérant y trouver eau et stationnement. Portimao, un grand bourg industriel, nanti d’une banlieue bétonnée à outrance où s’élèvent un grand nombre de tours, usines à touristes, surtout des Anglais et des Allemands. Il n’en sera rien, impossible d’approcher, mais au passage avions repéré un lieu de stationnement. Nous nous y rendrons et grossirons le flot, mais pour une nuit et par ce temps cela ne pose aucun problème. Je pourrai même me connecter à internet, c’est finalement assez facile au Portugal.

             Apéro chez nos voisins héraultais.

     

    10 octobre

     

             Ce matin ciel bleu et grand soleil mais hélas ce fût de courte durée car en peu de temps l’astre magique se cache derrière des nuages gris et menaçants.

            ferragudo.gif Quittons Portimao par la nationale 125 pour Ferradugo, petit village de pêcheurs, sur la rive opposée de l’estuaire de l’Arade, mystérieusement épargné de la fièvre des promoteurs, qui a conservé charme et authenticité. La vie locale s'y poursuit comme autrefois résistant au tourisme de masse. Ce matin les quais sont en effervescence il y a une brocante. Les petites barques de pêcheurs piquées dans le sable, attendent la marée haute pour voguer, tandis qu’un grand bateau de croisière ancré sur la rive du fleuve semble échoué. C’est encore la pluie qui nous fera fuir alors que nous aurions aimé lézarder dans ses rues en escaliers.

     

     

     

    portugal-5-4095.JPG

     

     

    portugal-5-4098.JPG

     

     

                          Des pêcheurs démêlent leurs filets

     

     

    DSCN1192.JPG

     

     

           carvoeir.jpg  Nous continuons tout de même notre périple direction Carvoeiro, mais encore une fois il est difficile de stationner. De belles villas blanches nichées dans la verdure, souvent dominées par de petites cheminées pointues (semblables à celles du Maroc), plus décoratives qu’utiles, se lovent dans l’échancrure de la falaise rouge. Après quelques détours atteindrons « Algar Secco » qui nous offre une vue en enfilade sur les falaises du Cap Carveiro.

     

     

    portugal-5-4103.JPG

     

    portugal-5-4112.JPG

     

     

           Comme par enchantement le soleil et le ciel bleu nous font un clin d’œil en nous accompagnant dans notre promenade. Des marches taillées dans les rochers nous permettrons d’atteindre le site marin façonné par l’océan, pitons, arches et grottes marines où s’engouffre l’eau en violents tourbillons. Les roches déchiquettées rouges et ocres sont sans cesse remodelées par des vents forts et des vagues furieuses . Un court tunnel, sous un piton, aboutit à une caverne percée de deux fenêtres naturelles qui nous permettent d’admirer les falaises et l’océan qui rugit et qui écume. Encore un endroit qui s’explore en bateau.

     

     

    portugal-5-4116.JPG

     

     

    DSCN1198.JPG

     

     

             Repas de midi dans ce lieu agréable mais la pluie tambourine à nouveau sur nos camping-cars. Mais notre organisation est maintenant sans faille, soleil pour les visites, pluie durant les arrêts dans nos camions.

            albufeira-1.gif Albufeira, ville hérissée d’immeubles modernes, de villas, est une station balnéaire fort prisée sur la côte Algarve. Nous la traverserons seulement pour aller faire un tour du côté de la plage da Falésia. Des gigantesques falaises rouges et blanches se déroulent sur plusieurs kilomètres et surplombent une longue plage de sable blond qui est pratiquement recouverte à marée haute.

     

     

      DSCN1215

     

      portugal-5 4125

     

             A peine arrivés au camping-car, la pluie fait rage et nous accompagne encore une fois pour une bonne partie de la soirée.

             Après de nombreux tours et contours nous arrivons au camping de Quartéra. Machine à laver et sèche linge sont très appréciés…

             C’est dimanche apéro chez nous.

     

     

    « PORTUGAL 2010 (Quatrième Partie)PORTUGAL 2010 (Sixième Partie) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :