• Dès les premières lueurs de l'aube, l'équipe marocaine chargée de la logistique bivouac est au pied de guerre.

    Sous la direction de Bernard et de Nathaniel, les ouvriers marocains se séparent en plusieurs groupes pour réunir le matériel prêt à être rangé dans les camions. Le bivouac se réduit laissant la tente restaurant se rapetisser au fur et à mesure que les équipages et organisateurs terminent leur petit-déjeuner.
    Bientôt seuls quelques irréductibles organisateurs, dans leurs camions dédiés à la gestion de l'épreuve et du site officiel du Rallye Aïcha des Gazelles feront front face à l'étendue du desert, laissant les gazelles vaincre les difficultés sportives de la journée.
    Dès le PC sportif mobile installé, la bascule pour la gestion de l'épreuve pourra se faire, permettant aux organisateurs abandonnés au bivouac de NEJACK de rejoindre celui de MECH IRDANE.

     

     

    NEJACK / MECH IRDANE - kilométrage idéal 80 à 110 km – temps estimé 9h30
    Etape en ligne

    Les récits à son sujet alimentaient les soirées bien avant l'arrivée au bivouac.
    Il toisait et surveillait les Gazelles depuis 3 jours.
    Il est temps de l'affronter. Il est temps de gravir l'ERG CHEBBI.

    Aujourd'hui c'est le grand jour. Celui de l'étape tant attendue et pourtant si redoutée. Il faudra passer. Aucune échappatoire possible malgré que les équipages puissent choisir leur route entre 3 trajectoires.
    Un parcours Z qui serpentera aux pieds des dunes pour les moins aguerries. Attention ce ne sera pas une partie de plaisir pour autant. Si les pentes sont moins raides et les creux moins profonds, du sable il y en aura et que vous soyez tout en haut ou tout en bas, il faudra batailler contre lui.

    Une autre trace, le parcours Y. Là, on tutoie les plus hauts sommets de sable. La navigation n'est pas dure certes, mais le relief est plus accidenté et les difficultés croissantes tout du long de la progression.
    Enfin le parcours X qui verra les plus audacieuses en découdre. Cette fois c'est des murs de sable qui se dresseront devant les Gazelles. Il faudra les contourner, les amadouer pour qu'ils leur offrent leur passage. Elles s'approcheront des sommets, verront ces drapeaux à quelques centaines de mètres … et pourtant qu'il sera dure de s'en approcher.

    Mais enfin quel que soit le parcours choisi, l'arrivée au bivouac sera source de fierté pour chacune, celle d'avoir vaincu ce géant de sable. 

    Au briefing ce matin : Le sable !

    Après les félicitations pour la difficile épreuve d'hier, qui s'est plutôt bien passée pour l'ensemble des Gazelles, le directeur sportif délivre ses ultimes conseils du jour. Merzouga : l'étape la plus attendue mais aussi la plus redoutéeL'Erg Chebbi et ses dunes majestueuses sont au programme. « Ne les appréhendez pas comme des obstacles insurmontables mais souvenez-vous toujours que c'est un élément mouvant et gérez bien votre vitesse. Ne croyez pas que plus vous roulerez vite, moins vous vous enfoncerez, c'est une erreur », prévient-il. Evidemment, il est requis de dégonfler ses pneus et de toujours se mettre face à la pentePiloter dans les dunes, c'est un peu comme surfer. Les trajectoires sont primordiales. Pour cette épreuve spéciale, les Gazelles auront le droit de se suivre dans les dunes mais dès le CP 5, cette possibilité leur sera à nouveau interditePour les 4x4, RZR, motos et quads ; 3 parcours de difficulté diverses s'offrent à elles. Le X, l'équivalent de la piste noire ondule sur les plus grands sommets. Le Y se révèle de niveau intermédiaire tandis que le Z est le plus accessible, avec des dunes moins profondes. Néanmoins, ces 3 parcours comportent tous du sable ! Les cross-over auront eux, pour leur part, un parcours particulier. Afin d'équilibrer les pénalités, celles qui choisiront le parcours X n'en auront aucune si elles checkent toutes leurs balises, tandis que le Y attribuera d'office 90 points et le Z, 180 points.


    Tracée sur 110 km, la durée de cette épreuve est estimée à 9h30...d'émotions fortes !

     

    Etape 3

     

    Team 162, malgré un léger recul nos gazelles ne déméritent pas. Alles les filles on vous soutien.

     

     

    Etape 3

     

    De même pour l"équipage 191, nos petites dauphinoses

    Etape 3

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Étape 4 Marathon

     

    INFOS RALLYE (FIN ETAPE 3) : 8h00

    Tous les équipages qui ont dormi hors du bivouac cette nuit sont rentrés et vont donc pouvoir repartir sur l'étape 4 dans les temps.

    ETAPE 4 - dimanche 23 et lundi 24 mars



    MECH IRDANE / TINFOU - kilométrage idéal 325 km – temps estimé 20h00
    Etape marathon


    Après une journée de sable ayant commencé à puiser dans le capital énergie des Gazelles, il est temps de poursuivre avec la première étape marathon. Plus de 320 kilomètres en autonomie totale, pas d'assistance mécanique le soir, pas de ravitaillement carburant, un bivouac improvisé et 12 CP à valider sur les deux jours.

    Dès le premier jour les difficultés sont bien là. Il va falloir naviguer avec beaucoup de finesse, ne pas se précipiter et choisir son parcours à bon escient. En effet jusqu'au troisième CP, les reliefs sont très marqués, la carte difficile à déchiffrer et le terrain peut s'avérer très peu praticable. La navigation sera déterminante, la moindre erreur de trajectoire pourrait se payer "cash".

    A partir du CP4, ce sera plus facile. Si les plaines vont s'étendre au-delà du regard, les caps vont grandir et il faudra espérer que le vent ne sera pas de la partie pour masquer les reliefs qui serviront de "phare" aux Gazelles.
    Le soir ce sera partage, amitiés et calme sous le ciel étoilé. Les feux de camp improvisés seront surement légions et accompagneront la narration des aventures du jour toute la soirée. Loin du tumulte du bivouac, le sommeil devrait être profond.

    Seconde journée, cette fois ce sont les plaines sablonneuses de l'Oued Bou Haiara qui s'offre aux compétitrices. Du sable il y en aura, pas aussi majestueux que lors de l'étape de l'Erg Chebbi certes mais pas forcément moins "fourbe"… De donc à l'équipe de reconnaissance qui a vu un de ses véhicules passer près de 3 heures pour franchir une zone de sable d'à peine une centaine de mètres. Il faudra là aussi bien choisir sa trace et que la confiance entre navigatrice et pilote soit totale.

    Le retour au bivouac devrait être une bénédiction pour beaucoup. Les voitures pourront rejoindre leur atelier mécanique respectif pour se refaire une santé pendant que les équipages passeront par la tente restaurant pour se raconter les péripéties de ces deux jours autour d'un bon thé à la menthe.

    Le temps s'accélère et le classement devrait prendre forme à l'arrivée de cette première étape marathon. Il serait sans doute présomptueux de dire que le podium est déjà figé, par contre il serait prudent de ne pas oublier qu'il peut se perdre lors des trois dernières journées à venir, car demain c'est encore marathon !

    En route pour la 1ère marathon !

    320 km en autonomie totale et sans ravitaillement carburant et 12 CP à valider sur 2 jours. La première marathon a comme un parfum d'aventure pour les premières participantes ! La première journée débute par une partie très roulante jusqu'au CP 3 mais elle se révèlera difficile en termes de navigation, avec une carte compliquée à déchiffrer et des passages peu praticables
    Plus facile à partir du CP 4, elle permettra aux Gazelles qui auront vaincu ces premières difficultés d'atteindre sans problèmes à la nuit tombée la 6 ème balise qu'elles ne pourront pointer que demain, à 6h
    Elle ouvrira la seconde partie de la marathon, avec cette fois, un accent marqué sur le franchissement. Les dunettes de l'oued Bou Haiara peuvent se révéler « piégeuses ». Moins majestueuses que Merzouga, elles n'en demandent pas moins de la dextérité dans la conduite. Or, comme le rappelle Ludovic Taché« Faites attention à vos véhicules. Vous prenez de l'assurance et c'est normal au bout de 3 jours et vous commettez du coup des erreurs faute d'avoir bien évalué les obstacles. Gare à la casse »
    Sans compter qu'il serait dommage de ne pas profiter des bivouacs à la belle étoile sous un ciel qui s'annonce bien dégagé. 

    Couverture médicale au top

    La sécurité est un impératif absolu. Aussi le dispositif médical est particulièrement remarquable sur le rallye. Ils sont 5 médecins, jamais très éloignés des équipages. Le coordinateur est au PC course. Une médecine de régulation à l’instar du SMUR« En cas d’alerte par radio, on évalue la demande, on conseille. Soit le cas peut attendre au soir, soit il nécessite une prise en charge sur le terrain » explique Nicolas Hourdin, le responsable de l’équipe. Pour cela, 3 médecins sont répartis dans des voitures à des points stratégiques de manière à pouvoir rejoindre les Gazelles rapidement. Enfin, le 5ème médecin est dans l’hélicoptèreavec une infirmière urgentiste.

     

    ERI_19032014_Leg0_020089_resize.JPG CHR_20032014_Leg1_010018_resize.JPG

    En cas d’urgence vitale, il devient évidemment prioritaire et il est doté d’un matériel complet de réanimation. Le rallye a souscrit un contrat avec Mutuaid qui de son côté se charge d’aiguiller le patient rapidement sur un plateau technique marocain ou français en cas de rapatriement« Un grand confort pour nous » commente encore Nicolas Hourdin.
    Dimensionnée pour répondre aussi bien à la médecine générale qu’à la médecine d’urgence, l’assistance médicale n’a heureusement eu à soigner jusqu’à aujourd’hui que les infections ou blessures courantes dûes au contexte : pathologies irritatives causées par le sable (conjonctivites, bronchite etc...) gastro-entérites, douleurs musculaires, tendinites ou déshydratations. 2 Kinésithérapeutes/ostéopathes renforcent l'équipe médicale et prennent en charge les gazelles et organisateurs qui le souhaitent.

    Volkswagen : Team Spirit !

    Volkswagen véhicules Utilitaires aligne 10 équipages placés sous le signe de la diversité, du charme, de l'expérience ou de la découverte et de la compétition. Tous soudés par un solide esprit d'équipePortugal, Maroc, Belgique, Royaume-Uni, France porteront donc les couleurs du constructeur allemand et mettront en  avant les performances de ses Amarok.

     

    NIC_14032014_Dreux_080002_resize.JPG JEA_19032014_Leg0_030087_resize.JPG

     

    Le team réunit aussi des niveaux d'expérience différents : parmi eux, deux tandems figurant parmi les favorites, le 160 (Elisabete Jacinto et Valérie Dot - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) et le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) et un équipage qui a déjà fait de bonnes preuves l'an dernier, le 162 (France Cleves et Manal Faxelle - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES).
    Le 165 (Laetitia Bléger et Maud Garnier - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) joue sur le charme et l'esprit d'aventure : la brune Laeticia BlégerMiss France 2004 et la blonde Maud Garnierparticipante de Koh Lanta ont déjà participé plusieurs fois au rallye et en connaissent bien les pièges.

     

    JEA_19032014_Leg0_020043_resize_1.JPG JEA_20032014_Leg1_040262_resize.JPG

     

    Parmi les Gazelles débutantes4 collaboratrice du journal l'Expresspartenaire de Volkswagen Véhicules Utilitaires sont engagées sur l'épreuve. Ces équipages 163 et 164 tout comme le Belges 168 bénéficieront des précieux conseils de leurs aînées plus expérimentées. Enfin, innovation cette année, la marque allemande a ouvert les portes de son team à 4 de ses collaboratrices françaisesVanessa, analyste marché et Pascale, conseillère des ventes réseau, (Equipage 166) ainsi que Myriam, responsable RH et Laurence, responsable des ventes aux entreprises (Equipage 167) seront les premières à bénéficier de la volonté du groupe de faire participer ses salariés à l'aventure« La féminisation de notre entreprise est un axe prioritaire de notre politique RSE » commente Jacques Rivoal, le président du Directoire de Volkswagen Group France. Au delà de cette préoccupation, cette initiative est aussi un vecteur de lien dans le groupe : les 4 Gazelles sont ardemment soutenues par leurs collègues qui suivent leur résultats sur le site du Rallye ! 

     

    NIC_20032014_Leg1_030158_resize.JPG MIC_20032014_Leg1_020015_resize.JPG

     

    INFOS RALLYE : 17h00

    Depuis ce matin, les équipages ont plutôt bien avancé. Les premieres Gazelles ont notamment déjà passé le CP 5 et commencent à installer leur bivouac au CP 6 ; CP, qui sera ouvert et à valider demain matin.La grande majorité des équipages se situent après le CP4. Plus à l'arrière de la course, les derniers équipages naviguent encore entre les CP 2 et 3. Quelques demandes d'assistance on été faites avec notamment le 153 (Béatrice Madignier et Eléonore Demozay - EURO4X4PARTS) pour un problème d'alternateur. Réparation faite par les mécaniciens de l'organisation et les deux Gazelles ont pu reprendre leur avancée.

    Il est à noter que pour aujourd'hui les CP fermeront à 19h15. 

    INFOS RALLYE : 21H00

    La nuit est installée et les Gazelles aussi. Après cette première journée, tous les équipages sont maintenant à l'arrêt et prêts pour leur première nuit dans le désert. La grande majorité des équipages est positionné au niveau du CP 6 avec objectif de le valider dès son ouverture demain matin, c'est à dire à 6h. On trouve ensuite d'autres équipages entre le CP 4 et 5.
    En cette fin d'après midi, plusieurs demandes d'assistance de la part des équipages 196, 204,322 et 165. Les mécaniciens de l'organisation ont été dépêchés sur place. Certaines réparations sont encore en cours et les équipages resteront sur place pour passer la nuit.

    Bonne nuit les Gazelles.

    Photo : Très bonne journée pour la Team 162.
Ce soir c'est à la belle étoile et avec 2 autres équipages VW belges qu'elle vont bivoiquer: la team 168 et 169. 
Elles commenceront la journée avec l'ouverture de la balise 6.

     

    Très bonne journée pour la Team 162.
    Ce soir c'est à la belle étoile et avec 2 autres équipages VW belges qu'elle vont bivoiquer: la team 168 et 169. 
    Elles commenceront la journée avec l'ouverture de la balise 6.

      

    24 suite de la journée Marathon.

     

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 13h00

     

    Les premiers équipages ont passé le CP 10. Celui-ci est en ligne de mire de plusieurs autres équipages. 
    Plus en arrière, les équipages oscillent entre le CP7 et le CP8.

    Au niveau des assistances, la 111 est en ce moment même dépanné par les mécaniciens pour un problème électrique. L'intervention demandée par le 231 est terminée et la 170 a pour sa part été détanké suite à son appel au PC Course.

     Team 162 en bonne position à 15h30 

     

    Etape 4 Marathon

     

     

    INFOS RALLYE (JOUR 2) : 18h00

    61 équipages sont arrivés au bivouac. Sur la piste, quelques équipages ont choisi de ne pas aller chercher les balises 11 et 12 et prendre par le sud par le cirque de Tafenna pour rejoindre directement le bivouac. On retrouve ensuite 6 équipages en direction de la balise 11. La grande majorité des équipages restant se trouve eux en direction du CP 12.

     

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 21h30

    Il manque encore 17 équipages sur le bivouac. Le 138 et le 181 ont fait une demande d'assistance technique. Les mécaniciens sont en train de prendre en charge les équipages. Pour les autres, ça continue à avancer petit à petit  vers le bivouac par la route ou par les pistes.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Etape 4 Marathon

     


    votre commentaire
  • Étape 5 Marathon

      ETAPE 5 - mardi 25 et mercredi 26 mars


    TINFOU / FOUM-ZUID - kilométrage idéal 300 km – temps estimé 20h00
    Etape marathon


    On vous l'avait bien dit que ce serait sportif… La seconde marathon succède à la première qui elle-même succédait à l'étape reine des dunes. Encore deux jours pour venir à bout de ces 5 "journées folles".

    La région de CHEGAGA, son sable, ses collines, son oued Draa… et ses tempêtes !
    Le vent, l'ennemi de ces deux jours. Déjà la navigation n'est pas aisée mais quand les éléments s'en mêlent alors tout se complique. 
    Cohésion parfaite attendue dans le véhicule. La navigatrice devant toujours se repérer et garder bien à vue ses reliefs. La pilote devant toujours recaler son cap car ici on ne met pas les roues où l'on veut, mais où l'on peut. Des dunettes innombrables interdisent tout le temps de garder un cap. En mer on appelle cela la dérive mais ici pas de courant, juste des petits tas de sable de guère plus de deux mètres qui vous pousse, vous pousse, vous pousse… Ici on ne parle pas en kilomètre pour se déplacer mais en temps.
    En fin de cette première journée, les meilleures attaqueront les dunes. L'erg est moins impressionnant que celui de MERZOUGA, mais cela n'est vraiment qu'une impression.
    Quoiqu'il en soit, toutes dormiront sur le sable ce soir. La soirée sera belle c'est sûr. Il faudra profiter de ce calme et encore une fois des étoiles. C'est la dernière nuit seules, entre Gazelles.

    La matinée du lendemain sera consacrée au sable … encore ! Quel que soit le parcours choisi, les Gazelles traverseront l'Erg avec plus ou moins de difficulté, avec dans l'espoir celui d'apercevoir des Gazelles… mais cette fois les vrais.
    Après ce sera le Lac IRIQUI. Ici point d'eau mais une traversée de plus de 10 km d'un espace lisse et sans reliefs où l'on peut deviner la sphéricité de la terre… la montagne devant n'aura pas de pieds ou semblera immerger d'une zone d'eau immense.

    Il faudra batailler contre la chaleur toute la journée pour ne pas perdre la lucidité gage du parcours le plus court possible. Les reliefs grandioses du M'daouer vont s'illuminer en fin de journée pour accompagner nos gazelles jusqu'au bivouac. Là il sera temps de se reposer, de recharger les batteries pour une toute dernière étape, une toute dernière aventure.

     

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 22H30

    17 équipages manquent encore à l'appel. Ils continuent à rouler sur leurs parcours ou tracent au cap pour rejoindre le bivouac. L'avancée s'est compliquée un peu ces deux dernières heures avec l'arrivée d'une petite tempête de sable.

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 20h30

    116 équipages sont déja rentrés au bivouac.

    L'équipage 160 (Elisabete Jacinto et Valérie Dot - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) malgré un problème technique a réussi à rejoindre de manière autonome le CP 14, soit le CP final. Bonne inititiative car l'équipage aurait été pénalisé sinon (un équipage ne peut pas se présenté à un CP si il est tracté par un autre équipage).  Elles sont  actuellement  remorquées par l'équipage 157(Magali Barrull et Carole Villieres - AXA CRUVELIER) qui va les amener  jusqu'à la ligne d'arrivée.

     

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 18h30

    Il y a 43 équipages qui sont déjà arrivés au bivouac. Pour fêter la fin de la 2ème marathon, le champagne attend les Gazelles sur la ligne d'arrivée.

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 17h30

    Les équipages en tête de course sont au niveau du CP 14, soit le dernier CP de cette étape marathon. On trouve encore quelques équipages au niveau des dunes et du CP 9. Un certain nombre d'équipages a décidé de ne pas taper les derniers CP et de prendre l'option de rentrer par les pistes.

    L'équipage 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) ne finira pas l'étape. Une des deux motos a cassé l'embrayage. Un rapatriement est encours vers le bivouac.

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 14h30

    On retrouve beaucoup d'équipages entre les CP 7 et 8 dans les dunes. L'avancée se fait moins bien que pour les équipages de ce matin et pour cause, le sable commence à être très mou avec la chaleur. On dénombre de nombreux tankages comme pour les équipages 104, 204 et 220 qui ont demandé de l'assistance pour pouvoir s'en sortir.

    L'équipage 224 qui avait fait une demande d'assistance pour un problème d'essence a finalement réussi à trouver une solution en siphonnant quelques litres dans le réservoir d'un autre équipage. Cela devrait leur permettre de pouvoir finir l'étape.

    Les derniers équipages se trouvent au niveau du CP 7 tandis qu'à l'avant, les équipages sont au niveau des CP 13.

     

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 13h00

    Les équipages qui sont vers l'avant de la course arrivent en vue du CP 12. Les équipages 168 et 177 ont demandé une assistance pour se faire détanker.

    A noter que des équipages viennent d'arriver au bivouac, certainement des équipages qui ont souhaité rentrer plus tôt pour se reposer en vue de la dernière étape demain.

     

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 10h00

    Les équipages s'étirent encore entre les CP 6 et 10. A noter que les équipages ont le choix entre 2 parcours aujourd'hui dans les dunes : 1 parcours plutôt classique et 1 autre plus engagé où les balises seront plus difficiles à trouver ! Pour le moment, les équipages qui se sont lancés à l'assaut des dunes, ont, dans la grande majorité, fait le choix de  partir sur le parcours le plus difficile. Vaillantes nos Gazelles !

    2 demandes d'assistance pour des tankages ont été faites par les équipages 201 et 166.

    INFOS RALLYE (Jour 2) : 08h00

    Les Gazelles sont reparties dès 6h ce matin ! En ce moment même, le premier tiers des équipages se trouve entre les CP 7 et 8 et vont se lancer à l'assaut des dunes de Chegaga. Le deuxième tiers navigne lui entre les les balises 6 et 7 le long de l'oued Draa. A l'arrière, les équipages sont en approche ou déjà au niveau du CP 6.

     Nos gazelles sont rentrées au bivouac.

     

    Etape 5 Marathon

     

    Etape 5 Marathon

     

    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 162

     

     
     
     
     
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 162
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 162
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 191
     
     
    CHANTAL SI TU PASSES PAR LA VOICI L’ÉQUIPAGE 138
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     
    Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ©MAIENGA 138 
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique