• Toujours plus au sud

    03 mars

     

    Ce matin nous partons...un peu à contre cœur, nous étions bien ici. Le soleil est déjà présent sas doute pour nous faire regretter un peu plus notre départ. Mais il faut avancer, nous avons quelques impératifs ou plus exactement, j'ai....quelques impératifs.

    Jean Christophe nous prépare la note, le tarif est dégressif dès le sixième jour et peut même être cumulé en cas de deux séjours non consécutif, bien entendu la même année....

    Nous sommes allés dire Au revoir à Murielle, François n'est pas là. Lui aura t-elle dit que j'étais passé les voir ?

    Claudie est là, nous échangeons quelques adresses internet....et nous lui disons au revoir. Nous comptons bien revenir l'an prochain, si Dieu nous prête vie....Elle a encore plein de plat à nous faire découvrir, une nouvelle grotte sera bienvenue.

    En route pour Tiznit au camping le Targua. La quatre voies est super agréable mais elle s'arrête au pont de l'oued Massa, mais elle va continuer les travaux semblent bien avancés. Dans les villages traversés, les échoppes sont ouvertes et les artisans au boulot.

     

    Les petites échopes

    Une autre

     

    Les bas côtés herbeux et fleuris sont le terrain de jeux des moutons et des biquettes.

    A l'entrée de Tiznit le GPS nous fait prendre la première route à gauche, bizarre rien de fléché... mais nous arrivons rapidement au Targua et passons dans la palmeraie. 

     

    Près du camping Targua

     

    Nous serons très bien accueillis par le patron et rapidement installés aux trois places qui nous sont réservées.

    Il est midi puis nous nous installons tranquillement en prenant notre temps.

     

    Christian vient juste de se brancher au secteur... 

    Brigitte est déjà au boulot

     

    Nous prendrons notre repas dehors au soleil, un soleil généreux qui nous réchauffe.

    Café tous ensemble un peu plus tard.

    Cet après midi direction le centre ville, une balade à pieds bien agréable, déjà nous voilà dans l'ambiance du désert, avec les dromadaires qui paissent.

     

    Un troupeau près du camping 

    La maman et son bébé

     

    Pendant ce temps les discussions vont bon train...

     

    Et çà papote;.... 

    La palmeraie aux alentour

    Palmiers et figuiers de barbarie 

     

    Une des portes d'entrée (bab Khemis) qui permet de pénétrer dans la médina de Tiznit entouré de remparts ocre, ces grands murs défensifs de 7kms de long, 8m de haute, flanqués de 56 tours et percés de 5 portes.

    Une des portes de Tiznit Bab khemis 

    Brocante...

     

    Un arrêt par ci un arrêt par là... Dans une petite boutique nous trouvons un jeune compétent  qui solutionne le problème de cordon de Brigitte et Christian, avec une gentillesse remarquable. Il sera gratifié comme il se doit. Il dépannera au Barbel qui avait besoin d'un téléphone marocain. Certains de nos vendeurs devraient bien venir faire quelques stages ici.

    Puis une belle pâtisserie nous tend les bras, encore quelques achats. Les beignets sentent si bon que nous nous laissons tenter. Miam que c'est bon !!!!

     

    Miam que c'est bon

     

    Nous trouvons bureau de change et banque pour nous approvisionner en dirhams, juste avant d'aller faire un petit tour au marché municipal très bien achalandé.

     

    Entrée du petit souk... et bureau de change

    Certains sont à la "tirette"...

    Il faut bien poser !!!!

     

    Encore quelques "grignoteries", nous sommes gourmands. Mais demain nous viendrons faire nous courses alimentaires, d'ailleurs le boucher ne nous vendra  du chameau que demain.

     

    Oh les gourmands !!! 

    Les légumes au souk municipal

    Les zitounes

     

    A j'oubliai Brigitte achète des lentilles  et épices pour les faire au cumin, Christian les aime désormais ainsi. J'en achète aussi ainsi.Mais voilà nous n'avons plus de boite pour les mettre nous voilà donc à nouveau chez le quincaillier.

    Voilà comme l'on passe notre temps, je n'ai même pas vu Mick  qui se promenait en ville. Paul l'a salué.

    On rentre tranquillement au camping les dromadaires ont changé de côté, les voilà à gauche maintenant.

     

    Paul lave bouteilles et boites, le rangement se fait rapidement puis il aide Christian à mettre sa parabole. Mais que nenni rien ne fonctionne ce soir. Vont-ils y arriver ?? 

    Il est 20h et rien ne fonctionne, donc je peux rester sur mon ordi pour mettre à jour.

     

     

    04 mars

     

    Toujours grand beau et chaud. Chacun vaque à ses occupations, Barbel à la lessive, Christian et Paul règlent l'antenne. Avec Brigitte nous avons décidé d'aller en ville chez un bijoutier.

    Nous voilà donc parties tranquillement en papotant bien entendu, de tout et de rien, parfois nous refaisons le monde !!!! Aller du Targua en ville ne nous pose aucun problème, ce n'est pas si loin et puis un peu de marche ne fait de mal à personne.

    Nous flânerons dans ces petites rues commerçantes, nous avons toujours quelque chose à acheter... un petit tour au petit super marché, près d'une porte des remparts, pour quelques achats courants, on y trouve de tout et l'on est servi avec le sourire. Sur le chemin du retour nous achèterons encore des petits pois à 5dh le kilo et des bananes à 7dh le kilo. De quoi rêver...

     

    Encore une porte 

    Une mosquée dans la ville nouvelle

     

    La route semble un peu plus longue, nous sommes chargées et le soleil devient virulent

    Repas et café dehors mais cette fois sous le store.

     

    C'est l'heure du café 

     

    Après un peu de repos et de détente nous voilà tous les six à nouveau en route pour le centre ville, chacun à son rythme. Le premier arrêt sera pour les beignets... et oui nous y prenons goût.

     

    Un vendeur de gâteaux

     

    Il fait chaud, donc nous allons nous désaltérer, en musique, dans un petit bistrot et siroter jus d'orange ou de banane, offerts par Brigitte et Christian.

     

    Un repos bien mérité... 

    Il joue pour nosu

     

    Les dernières courses se feront au souk municipal, nous aimons y déambuler tranquillement, les légumes sont très beaux et variés. Chez notre boucher favori nous achèterons des côtes de chameau.

     

    Au souk municipal 

    Toujours au souk

    Chez notre boucher favori...Il avait une boucherie en France

    Toujours chez "notre" boucher...

    Notre vendeur de dinde...

     

    L'heure tourne nous prenons le chemin en sens inverse, mais il y a foule dans la rue, c'est à cette heure ci que les marocains sortent.

    Encore une journée bien remplie, Tiznit est une ville agréable où l'on aime fouiner dans les petites boutiques et où l'on déniche toujours quelques chose à acheter.

     

    05 mars

     

    Un saut de puce.... Nous an'allons pas bien loin....à Aglou seulement, nous offrir un petit bain d'océan.

    Rencontre avec Mimouna et Pierre 29.

    Je discuterai avec Abdou, le propriétaire du camping, un homme charmant à l'écoute de ses clients, un ancien gestionnaire agricole. Le camping est encore en travaux il prévoit pas mal d'amélioration. Suite aux inondations catastrophiques de novembre 2014 une bonne partie du mur d'enceinte c'est écroulé, d'ou l'ouverture tardive. Mais il mérite de travailler.

    Nous poursuivons la petite route et retrouvons aisément celle qui part sur Aglou et qui porte les stigmates des inondations au niveau d'un pont bien détérioré.

     

    La palmeraie au départ du Targua

     

    Surprise à Aglou il y a beaucoup de places libres, la fréquentation du camping est nettement inférieure à cette des années précédentes.

     

    L'entrée du camping.

     

    Installation en deuxième rangée, nous sommes bien, la haie nous procure une ombre bénéfique, car la température est élevée aujourd'hui.

    Mais sommes nous au bon endroit ??? yes

     

    Nous ne sommes pas dans cette allée  !!!!

     

    Repas dehors et café chez nos amis Barbel et Jack.

     

    Café ce midi

     

    Un peu de repos ne fait de mal à personne.

    Ensuite grande balade en front de mer jusqu'aux nouvelles constructions dont les travaux ne semblent pas avancer rapidement. Carla s'en donne à cœur joie sur la plage ou l'océan roule de grosses vagues écumantes.

     

    Dans le lointain les troglos d'Aglou 

    Aglou beach

    Aglou plage

    La corniche

     

    Il fait chaud, boire un jus d'orange est un vrai plaisir.

     

    Un bon moment de détente

     

    Retour dans nos petits cubes blancs.

     

    06 mars

     

    Pas grand chose à dire aujourd'hui, il fait beau presque trop chaud, mais une légère brise tente de tempérer l'atmosphère. 

    On fait nos lessive, Christian fait laver son camping-car...on se prélasse et on se repose. Voilà nos occupations aujourd'hui. Cool Cool !!!

    Comme dit Brigitte il fait chaud, les relax sont le bienvenus, une fois n'est pas coutume... Ce n'est pas une vie de flemmarder ainsi...

    Vers 16h je pars en solitaire, à la chasse aux photos, sans rien dire à personne..prendre l'air fait parfois de bien....

    L'entrée d'Aglou n'a pas changé...

     

     

    Parc aquatique en construction au camping 

     

    L'oued, à sec actuellement, s'en est donné à cœur joie, il a rongé les rochers et formé un beau canyon.

     

    Le canyon 

     

    C'est très agréable de se promener dans cette nature presque aride, sauvage et paisible. Pas un bruit si se n'est le bêlement des biquettes.

     

    Une petite biquette 

    Elles se contente de peu

     

    De petites fleurs se nichent dans ce lieu austère, battue par les vents.

     

    Belles petites fleurs parsèment la campagne

     

    A l'approche de l'océan les vagues battent bruyamment les rochers et de grandes gerbes d'eau éclaboussent. Là quelques pêcheurs, canne à la main, taquinent le poisson.

     

    L'océan scintille 

    La côte vers les troglos 

      

    Les pêcheurs sont là.. 

     

    Il est doux de se laisser bercer par ces vagues et de laisser vagabonder ses pensées. On pourrait parfois se prendre pour une petite goutte d'eau (comme dit Brigitte) devant l'immensité de océan.

    L'heure tourne, il faut rentrer....

     

    07 mars

     

    Il fait chaud malgré le vent nous poursuivons notre itinéraire, encore de petites étapes....L'océan roule des vagues ourlées d'écume. les collines avoisinantes sont piquetées de grandes euphorbes en fleurs.

     

    Les collines peuplées d'euphorbes 

    Deux dromadaires sur fond d'océan

    L'océan écumant 

     

    Roses, violettes, jaunes ou blanches, de nombreuses fleurs de toute sorte, bordent notre route.

     

    Oh les belles petites fleurs 

    Elles sont toujours aussi belles

     

    Des constructions, toujours des constructions, mais les travaux n'avancent pas rapidement, dommage cela gâche un peu ce paysage de bord de mer.

     

    Des constructions , encore des constructions....

     

    Des femmes qui rentent des champs lourdement chargées...

     

    Des femmes qui rentrent des champs 

    Elle a plus de chance c'est son âne qui est lourdement chargé. 

    Mais que ramassent -elles donc ???

     

    Quelques palmiers esseulés dominent ces collines verdoyantes et fleuries où se nichent quelques douars blancs aux maisons cubiques.

     

    Des paysages buccoliques

     

    Toujours plus au sudNous roulons entre océan et collines jusqu'à Boulfdail, ce minuscule port aux barques verts ou bleues niché entre mer et falaise. J'ai toujours y faire un petit tour d'autant plus que Brigitte et Christian ne connaissent pas.

     

    L'entrée du petit port

     

    Quelques camping- cars y stationnent, une vingtaine quand même. Il n'y a rien ni poubelle ni vidange, mais ils prennent quand même de l'eau au puits, eau salée bien entendu. Mais qui dit remplissage, dit forcément vidange. Je n'épiloguerais pas sur le sujet.

     

    Vous allez découvrir le petit port 

    Voici le petit village

    Le voici, les barques sont sur la gréve

    L'océan se déchaîne

    Carla s'en donne à cœur joie

     

    Le prochain arrêt sera pour Mirleft, agrippé à la colline rouge ou posé sur la falaise, ce village blanc domine l'oued. Une petite balade nous permettra de surplomber la côte mais aussi de voir de belles villas parfois habitées par des européens. Suivez-nous.

     

    L'oued à l'entrée de Mirleft 

    Une belle maison avec vue sur la côte

    Le choix devient difficile

    Les fleurs y sont très belles

    Une fleur parmi les fleurs

    Celle-ci avec sa véranda suspendue, domine vraiment la baie

    Voici la baie et sa plage de sable fin

    Celle-ci est à vendre

    Elles dont douées ces dames marocaines

     

    En route, le rocher de Biarritz

     

    Juste un petit air.... 

     

    Erkounte Park

     

     

     

    Voilà nous sommes arrivés au camping,installation rapide car il y a beaucoup de place libres, mais il faut dire qu'il est très grand,  fort bien agencé, fonctionnel et très propre.

     

     

     

    L'entrée

    Supérette et Restaurant à l'entrée

    Le bloc sanitaire

     

    On s'accorde un peu de repos après le repas ensuite balade en front d'océan que l'on atteint rapidement depuis le camping par un portail.

    La falaise est peuplée d'euphorbes, de coussins de belle mères, et je peux vous affirmer qu'ils piquent.... et de belles fleurs.

     

    Un beau coussin de belle mère 

      

     Au bord de l'océan, près du camping

     

    Paul a été trop rapide pour ranger, voilà donc notre nouvelle table pour boire un verre après notre balade.....

     

    notre nouvelle table !!!

    Un verre de sirop de réglisse...

     

    Ce soir, tradition oblige, apéro chez Barbel et Jack

     

    L'apéro du samedi soir 

     

    08 Mars

     

    Nous roulons tranquillement entre océan et collines fleuries ponctuées de villages blancs et admirons le paysage.

     

    De beaux paysages 

    collines et douar

     

    Notre premier arrêt sera à la plage El gzira, le lieu n’a guère changé, les petites maisons nouvellement construites sont presque terminées, mais personne ne semble habiter dans ce petit coin de paradis.

    J’aime ce lieu, pour son calme et sa beauté.

     

    A marée basse

    A marée haute

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les belles falaise rouges

    En piste... 

    Petite marche pour attieindre les arches 

     

    Ces arches battues par les flots à marée hautes font de ce lieu un petit coin magnifique où il fait bon flâner cheveux aux vents. Une petite brume ajoute un certain cachet lui donnant un petit air « trollesque ».

     

    Première arche 

    la marée n'est ps trop haute, nous pouvons passer;...

    Il escalade !!!

     

    Carla court de ci de là, sans se préoccuper de la marée montante ni des autres chiens qui défendent leur territoire.

     

    Mémère Carla

    Alors fifille, on a soif.... 

    Première arche côté pile

    Deuxième arche

    Elle est encore franchissable....

    Deuxième arche, côté pile

    La balade se poursuit

    Troisième arche, infranchissable... 

     

    Après cette belle promenade nous nous installons à l’auberge Beach comme chaque fois.

     

    notre restau référé

    Carla est fatigué, elle se repose gentiment...

     

    Notre repas est prêt nous pouvons le déguster. Christian et Jack se démarque une fois de plus, boudant le tajine de poulpe, ils dégusteront de délicieux filets de poisson meunière.

     

    En cuisine ... 

    La salle du restaurant

    Une belle tablée

    Une salade marocaine très copieuse

    Tajine de poulpes pour deux personnes

    Filet de poisson meunière pour ces Mmessieurs

     

    Crêpes au chocolat ou à la confiture seront appréciées.

     

    Crêpe à la confiture

    Crêpes au chocolat

     

     

     

     

     

     

     

    Le vue depuis la terrasse du restau

     

    Quelques kilomètres suffisent pour  atteindre Sidi Iifni. Ici c’est la désolation dans le bas de la ville, les trois campings sont pratiquement rayés de la carte. Quelle tristesse.

     

    Sidi Ifni les campings

     

    Nous pourrons nous installer quand même sur la première partie du Sidi Ifni. Pour une nuit cela ne nous pose pas de problème même sans électricité. Les douches et les wc sont fonctionnels.

     

    L'entrée du Sidi Ifni

    Positionnement près de l'entrée

     

     C’est une première pour Brigitte et Christian, nous ferons donc un petit tour en ville. Ici c’est encore un peu l’Espagne, une ville côtière aux maisons blanches et bleues, aux forts relents de colonialisme espagnol.

    C’’est jour de souk, c’est avec plaisir que nous nous mêlons à la foule et que nous y ferons quelques emplettes.

     

    Le quincailler  

    Fruits et légumes toujours aussi beaux

    Ici pas besoin d'étal

    Ah les beaux petits pois

    Cot cot cot !!!!

    Un autre quincaillier...

    Un étal original...

    Notre vendeur de "grignoteries" il faut penser au WE !!!

    Oh les gourmands...On fait une cure !!!

     

    Je trouverai même un cordonnier, fort aimable, qui pour une bouchée de pain me réparera ma chaussure décousue.

    Notre pâtisserie  habituelle, n’a plus nos gâteaux préférés, nous irons donc ailleurs, il n’y en a plus pour tous le monde….Brigitte et Christian, ne pleurez pas on va vous en donner…..

    Encore un bel apéro ce soir chez nos amis Aveyronnais.

     

    Un bel apéro

     

     

    09 mars

     

    Ce matin il ne fait pas très chaud, la brume joue au yoyo sur l’océan dès le camping.

     

    Le brume commence à s'installer

     

    Nous poursuivons sur une petite route qui se faufile toujours entre collines souvent plantées de figues de barbaries, d’euphorbes ou d’herbe à chameau et un océan assagi.

    La campagne est très fleurie on croirait que l’on a déroulé une tapis violet pour notre passage.

     

    Que de fleurs !!!

     

    Jamais vu autant 

     

    Dans ce paysage bucolique, pas l’ombre d’une vie sauf quelques maisons isolées et parfois un âne qui attend sans doute son fardeau et son maitre.

     

    Perdu dans l'immensité

     

    Dès que l’on aborde le plateau les plantations de figuiers de barbarie occupent le terrain. Cette culture se développe, car l’huile de pépin de figues devient une denrée recherchée et très chère.

    Les figuiers de barbarie

    Encore des figuiers

    Quelques beaux petits village au milieu des plantations

     

    Parfois un petit oued capricieux à détérioré la route.

     

    Parfois la route est ainsi

     

     

    Un petit arrêt à Sbouya à la coopérative Aknari.

     

     

     

    La porte qui semblait close, s’ouvre rapidement et nous voilà dans le magasin de vente. Pas question d’avoir même quelques explications la petite dame ne parle pas français et en ce moment pas d’activité. J’ai même tenté un pot de « raquettes de cactus », parait que cela ressemble à des haricots. On verra bien. L’huile est hors de prix.

     

    A ma coopérative

     

    A la coopérative

     

     Nous continuerons en direction du camping de la vallée, chez Paul. 

     

     Direction Abeynou

    Nos amis aveyronnais

    Nos amis bourguignons

     

     Nous serons accueillis comme il se doit bien qu’il soit pratiquement l’heure du repas. Paul nous installe tous les trois dans la « prairie », l’installation n’est pas facile mais nous y arrivons tout de même. Comme dirait Brigitte nous avons une place de luxe, avec table et chaises. Une très bonne odeur de fleurs d’oranger nous chatouille les narines.

     

    Nous sommes effectivement super bien installés

     

    Nous mangerons donc dehors confortablement installés à l’ombre car il fait très chaud, 30°,  mais une légère brise souffle.

     

    Repas confortable installés à l'ombre

     

    L’heure est ensuite au repas, relax bienvenus.

    Voilà une journée tranquille. Rendez-vous ce soir 19 h pour l’apéro et le choix du repas de demain. En effet cette année encore avons décidé de prendre la demi-pension.

    Voilà apéro devant la cheminée et commande du repas pour le lendemain.

     

    Glou glou !!!!

    Paul. La Vallée

     

     

    10 mars

     

    Le bonheur est dans la prairie….les oiseaux piaillent, le coq y va de sa plus belle voix(mais il protège la couvée, la maman étant morte), le soleil filtre à travers les nuages mais la température est très douce.

     

    Le coq et la couvée

     

    Petit déjeuner copieux en compagnie de Suzanne et de James et retour sur nos relax…. Qui a dit que nous n’étions pas cool ????

    Ma petite sœur nous fait une frayeur à 10h30 ni porte ni fenêtre ouvertes. Rien de très grave bien que les nouvelles de France de sont pas au top. Mais que faire sinon tenter de la rassurer.

    Il est doux de ne rien faire, d’écouter, d’observer et de rêver les yeux couverts.

    Ainsi se passe la matinée….

    Vers 12h nous nous dirigeons vers la salle à manger, la table est dressée dehors et les convives prennent part autour de Paul pour un petit apéro avant de s’installer.

     

    L'apéro 

    La table

     

    Nous sommes en fond de table avec le Chef. Suzanne et James seront à côté de nous.

     

    Avec Paul 

    Avec Suzanne et James

     

    Le repas sera excellent, petite salade marocaine je dirai améliorée…escalope à la crème et rognons aux champignons noirs pour nous, millefeuille en dessert.

     

    Toujours très bon et varié, bravo Paul 

     

    Repas et papotage avant de se chausser pour une belle balade au milieu des arganiers. Barbel et Jack nous accompagnerons sur la moitié du parcours.

     

    D'un bon pas .....

     

    De petits douars en pisé se confondent avec la terre rouge. Des fleurs toujours de fleurs, la pluie de novembre dernier,  si dévastatrice à, cependant, fait beaucoup de bien à la nature.

     

    Un douar 

    Un arganier bien fourni

     

    Quelques enfants viennent gentiment nous dire bonjour et nous serrer la main, demandant des stylos, sans insistance d’ailleurs.

    Nous poursuivrons jusqu’au petit barrage avant de redescendre en passant devant la petite mosquée blanche posé là sur un son promontoire.

    Un petit clin d’œil à Paulette et Jean, nos amis de Brignais, même balade  que l’an dernier que nous avons un peu prolongé.

    Paul est allé commander le repas de demain midi, celui de ce soir sera rapide et léger.

     

     

    11 Mars

     

    Comme tous les matins on se lève tardivement et on va prendre le petit déjeuner chez Paul. Puis la matinée s’écoule tranquillement…

    Repas de midi sous le patio, repas excellent ; birouate aux oignons confits, côte de chameau, frites et salade de fruits.

    Voilà les occupations de chacun….Les doués

     

    Les joueurs de scrabble

     

    Les retardataires qui n’ont pas encore bu le café, donc nous voilà invités, tandis que Christian fait chauffer l’eau, Brigitte se détend……

     

    Christian travaille....

     

    Brigitte s'épile....

    Carla  dort

    Le café est servi

     

    Il fait chaud, les relax sont encore les bienvenus, à l’ombre des feuillages, sous une légère brise avec le doux chant des oiseaux.

    Puis nous passons aux choses sérieuses, nous descendons à Abeyno, 2kms ce n’est pas bien loin.

     

    Le départ

     

    Des chameaux sont là entrain de manger leur herbe favorite tandis que les chevaux paissent un peu plus loin.

     

    Les dromadaires

     

    Les chevaux et le poulain

    Chemin faisant...

     

    Nous ferons une petit tour dans le camping des thermes et son petit restaurant avant d’arriver en lisière de la palmeraie qui semble avoir souffert des inondations.

     

    Les restaurant des thermes

     

    Dans le patio

     

    Bougainvilliers au camping

    La palmeraie

     

     

    Sur la petite place nous prenons un peu de repos au café du coin en nous désaltérant, boissons offertes par nos amis bourguignons.

     

    On se désaltère et on se repose

     

    Nous voilà donc sur le chemin du retour, nous croiserons les chevaux, les dromadaires mais aussi Marguerite. La Marguerite de Christian (souvenir souvenir… de Haute Savoie).

     

    Encore les dromadaires

     

    Christian a retrouvé sa belle marguerite

     

    Nous allons à l’apéro, au coin de la cheminée et commandons notre repas de demain.

     

     

     

    12 mars

     

    Une belle journée ensoleillé, un peu fraiche ce matin, il ne fait que 18 petit degrés….

    Repas de midi encore extra, salade, tomate mozzarella en entrée, soles meunières et riz au fromage, fraises en dessert.
    Une journée cool, rencontre surprise avec Emile à 14h et papotage bien entendu.
     

    Ce soir apéro avec Emile, Brigitte et Christian et discussion vous ne devinerez pas sur quoi ? Le Maroc bien sûr et aussi le forum, notre forum…..
    Demain nous roulons…. Et allons virer à l'est...

     

    « En route pour le sudVirage à l'est »

  • Commentaires

    15
    Lundi 9 Mars 2015 à 00:05

    Bonsoir Gégé et Fifi,

    Merci pour votre passage régulier et ce petit mot gentil. Avez-vous des envies de Maroc? C'est un pays merveilleux où l fait bon vivre. L'accueil des marocains est extraordinaire.

    C'est un peu notre deuxième patrie.

    Le dernier camping était super, tout neuf. on trouve un peu de tout au Maroc, mais il y a beaucoup d'amélioration depuis notre premier voyage en 2004. Mais nous avons aussi tout ce qu'il faut à bord. Alrs Inch Ellah, comme ils se plaisent à dire ici.

    Amicalement et à bientôt.

    Huguette

    14
    Dimanche 8 Mars 2015 à 17:24

    bonjour a tous,

    on passe régulièrement vous voir! on se documente, jolis reportages...ce camping a l'air tres propre,a bientot

    amicalement de l'ariège

    13
    Dimanche 8 Mars 2015 à 09:17

    Bonjour Sylvie,

    Merci pour ce gentil message. Ici toujours très beau. Mais je suis ravie que vous ayez un beau week-end profitez bien. Il faut prendre les bons moments quand ils passent.

    Il est vrai que les paysages au Maroc sont magnifiques et variés.

    Merci de nous suivre sur les deux blogs.

    Bises

    12
    sylvie
    Dimanche 8 Mars 2015 à 06:20

    coucou a tous 

    merci pour toutes ces belles photos,c'est paysages c'est magnifique .

    vous avez un soleil superbe et nous un beau week end avec soleil et douceur quand meme pas toujours les meme donc on va en profiter pour allés se balader.

    bon dimanche a tous 

    et bisous 

    11
    Samedi 7 Mars 2015 à 10:11

    Bonjour Brigitte,

    Déjà prête !!! J'ai vu que tu étais sur le forum de bon matin ....Et la vie est belle. N'est pas ?

    Je ne pense pas que tu vas me contredire.

    Bises.
    Huguette

    10
    Samedi 7 Mars 2015 à 09:22

    Coucou Huguette, allez debout!!!!!! on part tout à l'heure.Le ciel est bleu, les oiseaux chantent et il fait déjà chaud.

    Bon petit déjeuner.

    9
    Vendredi 6 Mars 2015 à 19:54

    Bonsoir,

    Brigitte on va les laisser dire....

    C'est tout à fait çà Ghyslaine.

    Bonne soirée et bises
    Huguette

    8
    Vendredi 6 Mars 2015 à 19:11

    Fatigués de repos comme disent les Marocains.

    Bone soirée

    Ghyslaine

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Vendredi 6 Mars 2015 à 16:18

    Oui comme tu dis Huguette cool cool ! Il fait trop chaud, mais chut... on va se faire "enguirlander "par les Français hi hi  

    A tout à l'heure

    6
    Mercredi 4 Mars 2015 à 16:14

    Re bonjour Ghyslaibe,

    Oui oui on en a acheté hier aussi aussi au marché municipal et on y retourne tout à l'heure...

    C'est pas très bon pour nous tour ce sucre...

    Bonne journée.
    Bises

    5
    Mercredi 4 Mars 2015 à 09:56

    Je ne me souvenais pas du prix exact, mais je me souvenais que c'était pas cher et très bon pour les gourmands que nous sommes. 

    A Tiznit il y a aussi un petit marchand de cacahuètes et de pralines cacahuètes et de pralines amandes, huuuuuuum!

    Bises

    ghyslaine

    4
    Mercredi 4 Mars 2015 à 09:49

    Bonjour Ghyslaine,

    Ils sont excellents, mais seulement 5dh. Je crois que l'on va y revenir...En veux-tu ? Je te les offre... 

    Bonne journée et grosses bises.
    Huguette

    3
    Mercredi 4 Mars 2015 à 08:31

    Hum les beignets de Tiznit pour 10 à 20c maxi !

    Bises

    Ghyslaine

    2
    Mardi 3 Mars 2015 à 20:07

    Bonsoir Boutondor,

    Je ne pense pas que l'on prenne de poids, chaque fois que l'on vient au Maroc on maigrit. Mais on s'est pesé...LOL. On verra la différence en rentrant.

    En plus rapport qu'lité prix le Maroc est imbattable.

    Bonne soirée. A bientôt.

    Huguette

    1
    Mardi 3 Mars 2015 à 17:37

    Vous auriez du vous peser au départ, et après à l'arrivée, car à ce que l'on peut constater vous êtes toujours après manger. (rires)

    Profitez bien

    Amitiés

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :