• WE "Tranquillou" juin

    Nos travaux de rénovation avancent…. Et en plus il nous manque du matériel pour continuer. Notre patron nous accorde un grand WE que nous ne refusons pas.

    Aussitôt dit, aussitôt fait, pas besoin de réfléchir ni de programmer…  nous partirons demain en camping-car pour nous changer les idées et nous reposer.

    Le camping-car sera vite chargé, quelques vêtements…. Un peu de nourriture pour ne pas avoir à courir… et le tour estjoué

     

    26 Juin

     

     

    Nous préparons juste le nécessaire, Paul s’active tandis que je vais en courses. 

    Mais entre 9h30 et 10h il a entendu une énorme explosion, suivit d’un concert d’ambulances, de pompiers ou de police, sans savoir ce qu’il en était, pensant à un problème dans la zone toute proche. Moi qui rentrait de course et bien d’autres voitures ont été doublées  par la police gyrophare et klaxon en action, sur des lignes continues, ne laissant présager qu’une urgence ou problèmes.

    Ce n’est donc que vers 11h que la petite Maude nous a envoyé un sms nous indiquant l’attentat perpétré à St Quentin (à vol d’oiseau nous ne sommes qu’à 500 ou 600m).

    La radio mise à la hâte relatait les faits que vous savez tous.

    Comme tout le monde je suis indignée par cette barbarie gratuite, je ne trouve même pas assez de mots forts pour qualifier ces actes ignobles. Dans la foulée, j’ai, hélas, encore appris que la Tunisie était à nouveau touchée par d’actes semblables.

    Quelle tristesse. 

    Voilà nous partons tout de même, mais la radio fonctionne en continue et nous mettrons même les infos durant le repas. Mais nous sommes bouleversés.

    Rapidement nous atteignons l’Ain où eau et nature ont fait un mariage heureux. De grands champs de maïs ou de tournesols, pas encore en fleurs, jalonnent notre route tandis que les cimes sont couvertes de forêts luxuriantes.

     

    Morestel 

     

    Il est déjà tard, plus le 13h quand nous trouvons notre salle à manger, avec vue sur la magnifique cascade de Glandieu.

     

    La cascade de Glandieu 

     

    Les eaux limpides du gland se précipitent du haut de cette muraille, au milieu de la verdure, dans une belle vasque. Quoi de plus rafraichissant que quelques éclaboussures d’eau pure en cette belle et chaude journée d’été.

     

    La cascade de Glandieu 

    La cascade de Glandieu

     

    Notre but ce soir est le marais de Lavours, un des derniers grands marais continentaux d’Europe de l’ouest.

    Notre route caracole dans de petits villages, longe le lac de Bart puis celui    traverse Culoz pour atteindre notre but, un agréable parking ombragé avec eau et wc, nous attend à Aignoz.

     

    Lac de Bart

     

    Il fait chaud peu importe, appareil photo en main nous partons dans le petit village pour visiter cette réserve naturelle de 500ha. La maison du marais est malheureusement fermée.

     

    La maisond u Marais

    Entrée du village, maison typique toit ardoise pignon en redents 

     

    Cette grande prairie humide sur tourbe, au pied du massif du Colombier est parcourue par un sentier sur pilotis, d’environ 2km de long, sentier souvent à l’ombre ce qui nous procure un peu de fraicheur. 

     

    Un petit cours d'eau au déparyt de la balade 

    Sentier sur pilotis

    Sentier sur pilotis

    Toujours sur notre sentier

     

    Cette prairie se développe sur une véritable éponge, sous nos pieds 10m de tourbe sont gorgés d’eau. Nous déambulons tranquillement, le silence est à peine troublé par le piaillement des oiseaux ou le bon d’une grenouille qui préfère se jeter à l’eau.

    Les fossés servaient autrefois à délimiter les parcelles mais aussi a extraire la tourbe et drainer le sol.

     

    Un fossé

    Un autre fossé 

     

    Vue sur de beaux sous bois, de belles roselières, la mare et l’étang Tendret, avec en toile de fond le Grand Colombier.

     

    Sous bois et fossé 

    D beux reflets dans un fossé

    Une roselière

    De ci de là quelques fleurs

    La mare

    l'étang du Tendret

    L'étang du Tendret 

    Petit pont

     

    Les roselières se développent avec des laiches, des joncs, des prêles, la fougère des marais et des mousses brunes.

    Il est encore tôt mais nous préférons rester là dans cet endroit calme et magique où la nature règne en maitresse incontestée.

    Un peu de repos fait beaucoup de bien.

     

    Notre stationnement

    Notre environnement

     

    27 juin

     

    Départ tardif après les services, nous avons apprécié de rester sous la couette, dans ce lieu paisible et reposant. Le soleil brille déjà et la vue sur le Grand Comlombier  est bien dégagée.

     

    Notre décor au saut du lit...

     

    Les champs de céréales balancent leur tête blonde au gré de la brise.

    Peu après notre départ nous atteignons le beau petit village fleuri de Vongnes au milieu des vigne et d’une nature sauvage, village à l’architecture de Bugey, architecture vigneronne, maisons à murs pignons dotés  de lauzes à pas d’oiseaux.

     

    Une maison typique

    Des maisons fleuries

    des fleurs partout

     

    C’est la fête au village, marché régional et dégustation de vin du Bugey.

     

    Exposition d'artisans

    Stand de dégustation

    D'autres stands

    Le four fonctionne pour l'occason

     

    Voici quelques sculptures dans la roche.

     

    Une sculpture

    Une autre

    La chapelle du village

    Les vignes entourent le village 

     

    Un petit arrêt au lac de Poullieu, le lac de Barterand, un petit miroir dans un écrin de verdure. Notre petite route sinue au gré du relief dans des paysages agréables et paisible, elle semble être le paradis des cyclistes.

     

    Lac barterand

    Le lac Bartarand

    Au bord du lac

     

    Au gorges de Chazey Bon succède la cluse des hôpitaux, quelques ocres et grises se profilent de temps à autres, sur cette route qui se faufile entre prairies et forêts.

     

    Cheignieux la Balme

    Grandes falaises de la cluse des Hopitaux

    Falaises et forêts 

     

    A Tenay nous changeons de cap et nous remontons tranquillement les gorges de la L’Albarine. Un petit arrêt au bord de cette rivière qui sautille nous permettra de prendre notre repas dans un lieu agréable et sauvage.

     

    L'Albarine

    Notre salle à manger

     

    En grands lacets nous atteindrons le point de vue de la cascade de Charabotte, hélas elle est à sec. Qu’elle déception. 115m de haut en trois sauts, 60m, 40, et 15m. Voici la légende Charabotte.

     

    Falaises juste avant la cascade de Charabotte à sec

     

    Un jour, alors que presque tout était submergé par l'eau, apparut le chat aux bottes de sept lieues. Eh oui, il lui arrivait parfois de traverser notre région au cours de ses voyages ! Et comme chacun le sait, notre chat passait de montagne en montagne sans difficulté. Cependant, notre chat, assuré de franchir son obstacle, glissa car il ne faisait pas toujours attention à ce qu'il faisait et chuta lourdement dans les prés inondés Un vieux paysan, présent lors de l'incident, fit cette réflexion : " Regardez ! L'eau n'a jamais été aussi haute, le chat a de l'eau ras les bottes ! " Et comme on aidait notre fameux chat à se relever de sa mauvaise posture - en ce temps-là, les hommes et les animaux étaient en communication totale -, celui-ci répondit : " Chaque fois que vous serez inondés, appelez-moi, j'enlèverai l'eau avec mes bottes. " Aussitôt dit, aussitôt fait.

    Nous voilà à Hauteville, ville renommée pour ses centres de soins, maisons de repos et centres de rééducations, en effet le calme environnant et l’air pur sont propice à de telles infrastructures. Nous sommes venus maintes fois, c’était au bon vieux temps, mais nous ne reconnaissons rien. Effectivement c’était… Oups !!! je ne me souviens même plus, c’était lorsque nous faisions beaucoup de ski de fond….maintenant, en hiver,  nous chauffons « nos ailes » au soleil marocain…..

    Sur le plateau du Retord, entre 800 et 900, le petit ruban gris est égayé par de nombreuses fleurs, les marguerites  côtoient des fleurs jaunes, roses ou bleues, les coins humides voient pousser les linaigrettes.  Sur le plateau les foins sont fraichement coupés et quelques balles sont encore éparpillées.

     

    Trompe l'oeil à la Cluse

     

    Un bref arrêt au lac de Nantua, lac naturel d’origine  glaciaire, de 141 ha et de profondeur maxi de 43m, enchassé tel un diamant entre de hautes falaises calcaire qui se délitent. Un endroit bien agréable avec une aire de service, en bordure, mais si étroites que nous préférons continuer jusqu’à la Pesse, ce petit village jurassien qui sait nous accueillir.

     

    Lac de Nantua

    Le lac de Nantua

    Le lac de Nantua sans son écrin

    Trompe l'oeil dans Nantua 

     

    Une déviation nous fera passer par Giron et la route pour rejoindre cette minuscule station familiale est très étroite, elle aurait bien besoin de "Passing place" comme en Ecosse. Fort heureusement nous croiserons que trois voitures, juste à des endroits où la chaussés s’élargissait. Par contre les sous bois souvent moussus sont de toute beauté.

      

    Une route étroite mais très agréable 

    Des sous bois magnifiques

     

    Et nous voilà donc à la Pesse en compagnie de quelques camping-caristes.

    Il est encore tôt nous irons faire un beau tour en vélo (VAE) jusqu'àu Moussière avec un détour par la Guinette. 

     

    sur la route des Moussières

    Un peu plus loing vers la Guinette 

     

    Un petit tour agréable sur une petite route peu roulante au milieu de magnifiques fleurs ou en bordure deforêts de résineux.

     

    Une gentiane

    Tésineux et pâturages cohabitent

    De nombreuses fleurs nous accompagnent

    Des Linaigrettes

     

    Ce soir nous irons manger à l'hôtel Burdet, repas très bon service un peu long .... vraissemblablement çà ne suit pas en cuisine.

     

    28 Juin

     

    La nuit sera calme et répratrice. Lever tardif....

    "Petit déj" agréable...la boulangerie est toute proche...Paul est allé nous cherchr viénnoiseries et pain frais. 

    Il y a un départ de cross, environ 80 particitpants et pas que des jeunes.... 450m de denivellée. 

    Nous ne manquerons pas le départ et les encouragerons par des applaudissements. 

     

    Départ imminent.

    C'est parti

    Ils vont avoir 450m de dénivellée à faire

    La colonne s'étire déjà

     

    Nos voisins camping-caristes sont là, l’occasion d’échanger quelques mots et bons plans.

    Par cette belle journée ensoleillée nous irons donc faire une belle virée à vélo, nos avons décidé d’aller à Lajoux.

     

    Bientôt le départ pour nous aussi 

    L'église de la Pesse

    Un beau chalet en rondin à l'Embossieux

    Un totem indiquant le nom de la ferme

    Dernière descente avant lajoux

    arrivée sur Lajoux 

     

    Nous voilà en selle, le parcours n’est pas trop difficile, quelques montées sans difficultés et nous avons atteint notre but. Il est midi, un peu tôt il est vrai, mais nous avons trouvé un petit restau, que nous connaissions l’hiver, Le Chariot, nous commandons le plat du jour, poulet rôti, pomme de terre sautés et salade verte. 

     

    C'est copieux et suffisant

    Nous avons été rapidement servis

     

    Cela nous convient parfaitement, il y a d’ailleurs pas mal de monde et même des cyclistes. Notre repas avalé nous rentrons à la Pesse.

     

    Départ du"chariot" 

    Les foins sont coupés et emballés

     

    Vélos rangés, et hop en route pour une aire de service avec électricité. Nous allons donc à Lelex. En passant nous allons voir l’aire de Mijoux, pas mal, juste un peu excentrée, mais pas très loin du village.

    Nous voilà installée, nous nous branchons donc électriquement pour charger nos batteries. Mais que sa passe t-il, plus d’électricité. Nous de devons nous rendre à la réalité, ou nous restons là et alors point de vélo demain ou nous cherchons un camping.

     

    Eglise de Lallex

     

    Un arrêt à Mijoux, station, village, niché dans une étroite vallée verdoyante, écrin naturel Blason de Mijouxpréserve entre Ain et Jura, pour découvrir les fresques nurales peintes par Robert Bessac, illustrant les métiers d'autrefois.

     

    Le contrebandier

    Le porteur de foin

    Le garde champêtre

    Le fromager du bleu

    Deneigement avec les chevaux

    Le Lapidaire 

     

    C’est en 1934 que sera construit l’établissement bain douche de la Rotonde. 

     

    La Rotonde

     

    Au cœur du village sur la façade de cette Rotonde, figure les blasons des souverains successifs que Mijoux a connus.  Le rez-de- chaussée abrite un lavoir ces dames venaient laver ou rincer leur linge à la fontaine. Cette illustration a été peinte comme les autres fresques par Robert Bessard.

     

    Les lavandières et la fontaine

     

    Direction les Rousses…Mais où aller ??? 

     

    Le lac de Lamoura

     

    Nous trouverons un petit camping fort agréable à Morbier, camping la Bucle, ombragé à la campagne. Quel plaisir.

    C’est dimanche apéro dinatoire…. Comme d’ab, me direz vous…..

     

    L'apéro

     

     

     29 Juin

     

    Une excellente nuit au calme dans un environnement de rêve.

     

    Entrée du camping 

    Notre emplacement

    Le camping adossé à la colline

     

    Après avoir payé notre camping nous irons faire une petite balade dans ce village jurassien. Morbier est réputé pour son fromage éponyme, c'est  un excellent fromage et voici comment il serait né :

    Le Morbier est un fromage au lait cru de vache à pâte pressée non cuite. Il trouve son origine dans les fermes et les fruitières du Doubs et du Jura. En hiver les fermiers de Franche-Comté n'avaient pas assez de lait pour fabriquer les grosses meules de Comté. Ils faisaient cailler le lait du matin, le recouvraient de cendre pour le protéger et complétaient avec le caillé de la traite du soir pour fabriquer un petit fromage à raie noire. C’est ainsi que naissait ce fromage de légende caractérisé par sa ligne cendrée, qui fut nommé définitivement « Morbier » à la fin du 19ème siècle.

    Village sans grand charme qui surplombe la cluse de Morez que nous devinerons à travers les feuillages au belbédère de Roche à la Dame

     

    Sous bois avant le belvédère

    Morez depuis le belvédère

    Toujours depuis le belvédère

    Tout près du camping

    L'église de Morbier

    .

    Retour vers Les Rousses où nous avons décidé de faire du vélo, déviation oblige, nous passerons par la petite station de Prémanon, joli petit village calme et  paisible que nous atteindrons par une petite route en lacets qui serpente au milieu des forêts.

    Dépliant de syndicat d’initiative des Rousses en poche, nous allons stationner sur l’aire de service de Bois d’Amont, une aire conviviale où sont déjà installés quelques camping-cars. Bous d’Amont est un charmant village de 1500 âmes, lové dans les méandres de l’Orbe, qui s’étire sur plus de 4 kms. 


    Notre itinéraire

     

     

     

     

     

     

    Après le repas nous enfourcherons donc, encore une fois, nos vélos pour le circuit « Du Rizoux au Lac », un circuit de 28,5 kms, avec 700m de dénivelée positif, sur chemin de terre et route goudronnée. Il est vrai que les indications sont précises, mais nous ne connaissons pas le lieu en été. Le circuit se déroule en plus dans la forêt du Rizoux que nous avons parcouru, il y a bien des années en arrière, à ski de fond, car le Jura, comme les Bauges ont souvent été nos terrains de jeu favoris. Nous voilà donc partis confiants malgré tout cela.

     

     

     

     

     

     

    Vue sur Bois d'Amont dès que nous prenons un peu de hauteur 

     

    Pas le moindre souci, la grande montée jusqu’au parking des Combettes ne pose pas de problème avec nos VAE, cependant nous les aidons tout de même afin de préserver nos batteries. Les indications sur le terrain sont telles que l’on de peut pas se tromper. 

     

    Explications et paneaux nous guident correctement

     

    Itinéraire parfait, un peu chaotique parfois sur certaines parties de chemin, la dénivelée s’avale facilement.

     

    Sur sentier de terre

    Rencontre inattendue 

     

    Retour par le lac des Rousses où il y a déjà beaucoup de monde, même dans l’eau. Il est vrai qu’il faisait très chaud cet après midi.

     

    Le Lac des Rousses

    Un mangifique chalet de Bois d'Amont

     

    Retour à notre stationnement, ravis de notre rando vélo.

    la mascotte des boisselliers

     

    Un petit tour en ville, mais le musée de la boissellerie n’est malheureusement pas ouvert. Il est installé sur les deux rives de l’Orbe, il permet de découvrir les outils et les machines des boisseliers qui travaillent l’épicéa.

     

     

    Musée de la boisellerie

    Musée côté pile

    L'église et son drôle de clocher

    Fresque à Bois d'Amont

     

     Les murs des maisons jurassiennes et parfois les toits sont souvent protégés extérieurement des intempéries et des froidures hivernales par des tavaillons (sorte de petite tuile maie ne bois). C’est un savoir faire ancestral mais encore d’actualité. Décor typiquement montagnard mais son origine remonte au moyen-âge.

     

    Mur en tavaillon  et tétras en décoration

    Toit en tavaillon

     

    Nuit sur l’aire de service.

     

    30 juin

     

    Une pensée spéciale en ce jour, c'était l'anniversaire de ma maman, mais voilà deux ans déjà qu'elle nous a quitté. Maman je ne t'oublie pas.

    Nous avons passé encore une bonne nuit, les températures ne sont pas très élevées  c'est super.

    Ce matin encore pain frais pour le petit déjeuner, nous avons été raisonnables, point de viennoiseries.

    Après les services nous partons pour le parking de Lamoura, nous voulons faire une balade à vélo "La combe du lac et combe Arbey" qui devait faire 7,1 kms. Mais voilà les kms tournent, déjà 6,5 kms et nous sommes fort loin du tour complet. Flairant l'erreur nous changeons notre itinéraire, passons par Prémamon pour retourner à Lamoura.

     

    Premanon

     

    Bien nous en a pris, nous avons fait 29kms....un peu plus que prévu.... C'était super, toujours dans les bois, c'est fort appréciable par cette chaleur et des fleurs, aux parfums  subtils, à foison 

     

    Des épilobes

    Des coins agréables

    Nous arrivons presque au but

     

    De  retour au camping-car il était 13h 30. Il en faut pas se laisser abattre nous avons mangé une super pastilla que j'avais congelé. Et oui le Maroc dans le Jura.....Surprenant.

     

    La pastilla au poulet

    Notre vue depuis la salle à manger ombragée

     

    L'heure est au rangement.....

     

    les vélos en soute...

     

    Maintenant il faut rentrer, nous prenons donc à regret le chemin de la maison.

     

    Nous venons de passer quelques jours de détente, dans des coins merveilleux empreint de calme et de sérénité. Refuge de la douceur, où la lumière règne en maitre, jouant à modeler décors et perspectives, ces montagnes, que nous connaissions, nous enchantent toujours. La nature semble vivre dans un perpétuel printemps tant la multitude végétale est abondante, parfumée et colorée. Toutes ces petites stations Jurassiennes occupent un décor de rêve.

    Vestes combes, grands plateaux entrecoupés de vallées, cette terre decontraste offre un terrain de jeu grandeur nature à tout le monde.

    Bien entendu la montagne reste un milieu de caractère, ne tentons pas de l'apprivoiser, mais au contraire respectons la.

    Nous reveindrons.

     

    « 21 juin et 23 juin Nouveau WE Jura juillet »

  • Commentaires

    18
    Vendredi 3 Juillet 2015 à 21:28

    Bonsoir Françoise et Denis,

    Mrci pour ton mpess. je te fais un mail.

    Bisous à tous les deux.
    Huguette

    17
    libert françoise et
    Vendredi 3 Juillet 2015 à 15:08

    ravis de voir que vous allez bien ! plusieurs examens médicaux en cours .... mais j'espère que cette année on va pouvoir manger enfin ensemble ailleurs qu"au Maroc !!! après le 20 juillet êtes vous là ??? réponds moi par mail et fixez une date (sauf le 22 ) bises 

    Françoise et Denis yes

    16
    francisa
    Jeudi 2 Juillet 2015 à 22:29

    Bonsoir Huguette, tant que nous n'avons pas vendu le magasin. 

    15
    Jeudi 2 Juillet 2015 à 22:26

    Bonsoir Isa et Francis,

    Le Jura est super aussi bien l'été que l'hiver. Et en Plus moins chaud que chez nous. Nous allons y repartir encore quelques jours, entre travaux et rendez-vous.

    Avez-vous pris une décision pour l'achat du campisn-car ?

    Bises à vous deux.
    Huguette

    14
    francisa
    Jeudi 2 Juillet 2015 à 21:20

    Bonsoir Paul & Huguette, 

    je vois que vous avez fait une belle balade dans cette belle région du Jura, que nous ne connaissons pas, mais que nous envisageons de faire dès que nous aurons notre CC. Bon retour chez vous.

    demain ils annoncent canicule encore pour nous 39° ouf!!!

    Amitiés à vous deux

    Isa, Francis

    13
    Mardi 30 Juin 2015 à 23:21

    Bonsoir Daronne,

    Nous aimons beaucoup le Jura et l'avons beaucoup parcouru à ski de fond, il y a maintenant quelques années..... Récemment nous y avons fait des réveillons et des sorties raquettes avec des amis. Mais en été c'est aussi très agréable nous avons fait de super balades a vélo.

    Bonne soirée et grosses bises

    Huguette

    12
    Mardi 30 Juin 2015 à 10:50

     coucou c'est moi ha de très jolies photos de ma région j'ai parfois la nostalgie de ma région mais je suis bien en Bourgogne

     Bonne continuation canicule annoncée donc vive le sous sol

     gros bisou de darone

    11
    Lundi 29 Juin 2015 à 17:57

    Bonjour Tentin,

    Ain et Jura sont des égions magnifiques et reposant. Mais demain nous rentrons.

    Amicalement.
    Huguette

    10
    Lundi 29 Juin 2015 à 17:53

    Bojour Barbel,

    On en profite unmax, c'est super avec ce temps.. C'est votre ernère ligne droite. Profitez bien aussi.
    Bises
    Huguette

    9
    Lundi 29 Juin 2015 à 09:26

    Bonjour, Huguette

    Jolie coin de nature, bonne continuation.

    Bon séjour

    tentin

    8
    Dimanche 28 Juin 2015 à 22:23

    Bonsoir,

    Profitez bien pour vos changer un peu les idées et reposez vous.

    bisous

    Barbel

    7
    francisa
    Dimanche 28 Juin 2015 à 20:47

    Merci Huguette de ce petit message. Malheureusement le magasin n'est toujours pas vendu!!!On attend avec impatience.

    BONNE SOIRÉE À VOUS DEUX

    Francis

    6
    Dimanche 28 Juin 2015 à 20:23

    Bonsoir Isa e Francis,

    Les grands esprits se rencontrent.... cet AM j'ai dit à Paul quand la connexion sera meilleure je mettrais un mot à Isa et Francis, car il me demandait si vote commerce était vendu.. 

    Ain et Jura un petit havre de paix.Beaux paysages, air pur et quelle tranquillité. 

    Ce soir dans un petit camping à Morbier, c'est super.le sul bruit le doux chant des oiseaux. Il a fait chaud mais très supportable ici. Ce soir apéro dehors que du bonheur, il fait presque frais....

    Amitiés à tous les deux de nous deux.
    Huguette

    5
    francisa
    Dimanche 28 Juin 2015 à 18:22

    Bonjour Huguette, belle balade dans notre belle France. Ici à Arcachon il fait très chaud. Le bonjour à Paul

    Amitiés

    Isa, Francis

    4
    Dimanche 28 Juin 2015 à 16:42

    Bonjour Didier,

    Oui il fait chaud, mais très supportable ici dans le Jura, il fait un belle brise et puisvélo c'est super. Le coin est très agréable.

    Bonne fin de dimanche.
    Amicalement.
    Huguette

    3
    Dimanche 28 Juin 2015 à 11:22

    Bonjour Huguette,

    Superbe endroit cette région, j'y suis déjà passé mais jamais arrêté.

    Bon weekend sous cette chaleur écrasante.

    cordialement,

    Didier

    2
    Vendredi 26 Juin 2015 à 22:41

    Bonsoir Christian,

    Merci beaucoup. On suit ton conseil.

    Bon WE.

    Bises

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Vendredi 26 Juin 2015 à 19:20
    Profitez, profitez de cette belle nature sous le soleil.
    @+
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :