• C’est Toussaint une période que je n’aime pas particulièrement, même si dame nature se pare de belles couleurs. Période où le ciel est souvent gris, où les jours raccourcissent à vue d’œil et où la brume, comme une écharpe blanche et vaporeuse, envahit la vallée. Période des chrysanthèmes, des tombes fleuries et des souvenirs qui ressurgissent avec encore plus d’intensité.
    Mais nous sommes dans l’Hérault, dans un petit village blotti dans les derniers contreforts des Cévennes où les vignes ont cédé la place à une végétation désordonnée et envahissante et par chance il fait très beau, presque un temps d’été.

     

    Le village

    Sa fontaine

    Son lavoir où s'activaient nos grands mères battoir à la main

    Son porche, hélas parfois un peu encombré

     

    Ce petit hameau du bout du monde, et oui la route s’arrête là, sur cette petite place où sur un banc, à l’ombre de grands tilleuls, nos anciens papotaient ou refaisaient le monde, après une sieste bien méritée, vit différemment, au rythme effréné des temps modernes.

    Il fait si beau que nous pouvons même prendre nos repas dehors, sous la tonnelle qui laisse filtrer ces doux rayons qui nous réchauffent et nous font tant plaisir. Sabine, en congé, nous a rejoints, un retour aux sources qu’elle apprécie particulièrement.

    Là une grosse sauterelle tente de grimper sur les vitres, là une manthe réligieuse semble figée sur la balustrade.

     

    La sauterelle 

    La manthe religieuse

     

     Comme autrefois nous faisons griller les marrons, marrons que j’allais ramasser les jeudis dans les châtaigneraies que nous entretenions à l’époque…. à la poêle trouée, prévue à cet effet, mais hélas plus dans la grande cheminée où flambait un grand feu de sarments. Fini ce temps là, il ne reste que les souvenirs.

    Le temps est à la balade, chacun sa destination : Valras en ce premier novembre, est envahi par une foule d’anciens qui, comme nous, cherche  soleil et détente.

     

    Valras

     

    Surprenant de voir tant de monde qui flâne sur le long boulevard du front de mer et la jetée. 

     

    Le port

    Le Port

    L'embouchure de l'Orb

    L'Orb

    La Méditerrannée

     

    Sous l’œil attentif des parents, quelques enfants jouent sur la plage, profitant de leur dernière journée de vacances, quelques rares baigneurs affrontent les  petites vagues.

     

    Les enfants s'en donnent à coeur joie

    La plage 

     

     Côté commerce c’est un peu ville morte, peu sont ouvert, malgré cela quelques terrasses de café nous tendent les bras.

    Ce mini séjour nous permet de profiter des restaurants du coin, comme l’Artichaud à Hérépian où l’on mange, une excellente viande du Larzac ou de l’Aubrac. Merci Sabine.

    Le ciel a bien changé, comme dirait ma maman, la « marinade » monte….la brume est bien là et la pluie tombera avec intensité, surtout durant la nuit, elle sera accompagnée de belles rafales. Mais surprise le lendemain sera une belle journée, juste un peu ventée.

    Nous irons un peu plus loin à Narbonne, tout simplement profiter du « grand buffet », dont la renommée n’est plus à faire. Excellent, comme d’habitude, nous nous goinfrerons….foie gras sous toutes ses formes, magret, tête de veau, pieds de porc grillé, cochon de lait, agneau ou encore homard au beurre blanc ou à l’américaine. Fromage et dessert ravirons certains….. Non je ne donnerai pas de nom, même sous la torture….Mais tout le monde à deviné.

     

    Voilà un petit échantillon ....

    Une du restaurant

    L'entrée du buffet

    La rotisserie

    Côté charcuterie

    Foie gras à volonté

    Côté fruits de mer

    Côté fromage

    Côté dessert

    Pour les gormands, côté pile

    Encore pour les gourmands, côté face

    Côté terrasse 

    Côté piscine 

     

     Un petit tour digestif à Gruissan entre mer et  étangs, où depuis l’antiquité l’homme a su maitriser la méditerranée pour en cueillir les fruits. Salins et huitres cohabitent pour régaler les papilles.

     

    Au bord des étangs de Gruissan

     

    Un petit tour dans le vieux Gruissan nous permettra de grimper là haut sur la colline jusqu’à la forteresse médiévale qui s’est imposée dès le XII vu l’importance des échanges commerciaux en Méditerranée et la nécessité de protéger Narbonne.

     

    La montée à la tour

    Le vieux Gruissan vu du haut..

    Encore vue du haut

     

    La tour dont il reste encore d’impressionnants vestiges trônant au sommet du site fut construite peu après l’acquisition de Gruissan par l’archevêque de Narbonne durant la deuxième moitié du XIII.

     

    La Tour

    La mer le village et les étangs

     

    Il ne faut pas oublier que ma cuisinière préférée est avec nous…. Nous invitons donc, des anciens,  voisins et amis de la famille, ainsi que des amis avec qui nous avons déjà voyagé au Maroc et que nous aimons retrouver. Cette fois c’est devant un bon repas que nous évoquerons de nombreux souvenirs. Pourquoi tant d’évocation à ce passé…. Je ne sais même pas….. sans doute ai-je pris conscience que ce temps, qui passe si vite, glisse sans que nous puissions le retenir et que la vieillesse est là. Le vague à l’âme s’est installé, difficile de le chasser…. Ce fut une belle journée bien que le soleil soit aux abonnés absents.

    Cette escapade est l’occasion de balades dans les environs, comme Villemagne l’Agentière, niché dans un écrin de verdure et de fraicheur qui s’étire sur la rive gauche de la Mare, ce ruisseau si paisible, devenu furieux et dévastateur durant les pluies diluviennes du 19 septembre 2014.

     

    Villemagne l'Argentière

    Villemagne depuis le petit pont qui enjambe la Mare

    La Mare qui coule tranquillement 

     

    Pénétrons dans le village par la Porte fortifiée à l'entrée sud du village, hzut port appellée La Barbacane, elle appartenait à la muraille ceinturant l'aglomération.

     

    La Barbacane, porte d'entrée sud du village

     

    L'église St Majan datable du XIV, église gothique.

     

    Eglise St Majan

    Eglise St Majan 

    Eglise St Grégoire

    L'hôtel des Monnaies

    L'esplanade et ses platanes centenaires

     

     Où encore le pont du diable, encore un me direz vous, et oui il enjambe hardiment cette rivière où l’on aimait se baigner autrefois, où mes enfants et petits enfants y reviennent encore l’été. Ce pont du XVIII, au profil en dos d’âne, reposant sur deux arches à la particularité d’être en pente à cause de la différence de niveau entre les deux rives. Il permettait au char d’alimenter la verrerie d’Hérépian en charbon de Graissessac. La configuration du terrain a énormément changé, impossible d’approcher le berge de la Mare pour faire des photos.

     

    Le Pont du Diable

    La Mare au niveau du Pont du Diable

     

    Les voilà…. Ils arrivent. Quelle joie de  retrouver nos amis Aveyronnais.

     

    Ils vont retrouver une nouvelle aire !!!! LOL

     

    L'occasion de lever le verre de l'amitié en toute simplicité.

     

    Tchin tchin !!!

     

    Il fait une journée estivale, nous pouvons prendre notre petit déjeuner dehors sur la terrasse, au soleil et toujours en bonne compagnie.

     

    Le petit déjeuner 

    Carla surveille !!!

     

    Avec Brigitte nous faisons notre marche matinale dans cette campagne aux belles couleurs d’automne avec la petite Carla. Mais au retour le Grand mâle lama est au milieu du chemin. Passeras, passeras pas…. Nous craignons pour la chienne et crions au secours. Voilà Christian, laisse à la main, qui vient à notre rencontre et chasse ce malotru qui nous barre la route. Merci Christian.

     

    Le fameux lama, un gros mâle.

    Voilà sa compagne

     

    Voilà le village depuis notre promenade et qulques rochers, derniers contreforts des Cévènnes.

     

    Le village

    Roque Rouge

     

    Repas de midi, dehors, nous cherchons même l’ombre tant il fait chaud. Encore un bon repas concocté par Sabine.

     

    Il estl'heure depasser à table...

    L'entrée est servie 

    Le roti de dinde Orlof arrive..... 

     

    Une petite promenade s’impose…. Nous longeons la Mare qui paresse et sinue dans une belle vallée, puis à travers des chênaies bien fournies nous arrivons au petit village de Boussagues, village médiéval, impressionnant par ses vieilles murailles, ses édifices et ses ruines quiest fièrement campé dans les collines boisées dominant la vallée de l’Orb. En 864 la forteresse de Boussagues est démantelée par le roi Charles II le Chauve... puis rebâtie aussitôt !

     

    Une petite marche dans le village

     

    Boussagues recèle château et églises, celle de la trinité accolée au cimetière est en ruine, la maison du Bailly, dites manoir Toulouse Lautrec, ancienne maison seigneuriale date du XI et XIV.

     

    Le château

    Les ruines de l'église de la Trinité

    La maison du Bailly 

    La tour de la maison du Bailly

    Le Porche 

     

     Le silence de ces rues où l’on trouve de vieilles maisons de pierres aux murs épais et fenêtres étroites et où l’on se croirait presque dans un monde d’un autre temps, est fort surprenant. On se plait à flâner dans ce dédale de venelles tortueuses et chargées d’histoire, sous ces passages voûtés qui dévoilent des demeures renaissances.

    Nous longerons ensuite l’Orb après être passé sous un viaduc  avant de rejoindre notre village après quelques courses à Bédarieux. 

    Après un repas léger, nous passerons une très agréable soirée à papoter, dire des bêtises et surtout rigoler. 

    Les jours se suivent et de ressemble, il faite encore une journée estivale. Ce matin c’est café, toilette…petite rando et puis brunch… Il faut les suivre les jeunes !!!

     

    Une belle voûte de feuillage

     

    Quand nous arrivons, à 11h,  le buffet et servi : charcuterie en tout genre de « chez Maryse », charcuterie excellente, omelette à la farine, une spécialité de ma maman, nous retrouvons un peu les saveurs d’antan…

     

    Buffet

     

    Fromages et mini buffet de pâtisseries. Nous sommes ravis.

     

    Les pommes sont à l'honneur

    Christian au service

    Qu( attendez vous ???? 

     

    Nous trainassons un peu pour digérer et direction la mer pour profiter du soleil. Nous passerons un agréable moment chez des amis de Brigitte et Christian lorsqu’ils avaient leur maison de vacances dans une résidence sécurisée. Le front de mer n’a plus de secret pour nous quelques têtes blanches s’évadent, comme nous.

     

    Promenade sur le ront de mer

    Papotage....

     

    Le coucher de soleil est magnifique quel beau ciel rouge….. demain  il fera sans doute beau. 

    19h Brigitte appelle son frère, mais ici le téléphone comme l'internet sont ravitaillés par les corbeaux....Il faut être au bon endroit au bon moment, parfois se hisser sur la pointe des pieds, devant la fenêtre et encore la conversation est souvent hachée...

     

    Dialogue de sourd...

     

    Arrivés au bercail nous levons le verre de l’amitié devant une poêlée de châtaignes grillées. Nous ne passerons à table que tardivement…nous sommes repus. Ce soir encore Sabine a ravis nos papilles avec son repas et pour terminer, café gourmand avec pâtisseries maison et mousse au chocolat.

     

    Bon appétit

    Belles chouquettes !!!

    Café gourmand 

     

    Soirée bavardages et rigolades tandis que Carla dort.

     

    Bonne nuit Carla

     

    Demain sera un autre jour...Sniff sniff !!!!

    Le beau ciel rouge d'hier nous a trompé.... Zut !!! Ce matin la brume monte de la vallée et le ciel est pleurnicheur…..nos amis nous quittent, ils rentrent chez eux après une longue absence. Nous avons le cœur gros mais nous allons nous revoir sous peu….nous avons prévu une petite escale…. 

    Balade avec Sabine en Espagne, juste pour le fun….ciel gris et triste toute la journée. Buffet à midi, nous avons encore une fois bien manger, il va falloir se mettre un peu au régime. On espère le beau temps pour demain, les vacances vont bientôt être terminées !!!!! 

    Bonne nuit à demain les amis.

    Encore une journée chaude et ensoleillée, d’ailleurs vous pourrez, un peu plus tard, lire directement la température, au soleil, à 12h30. Même les petits oiseaux croient au printemps et nous gratifient de belles ritournelles.

     

    Tout simplement 35°

     

    Il ne faut pas seulement penser à se promener, mais à travailler….tronçonner, élaguer, charger ou encore détruire les mauvaises herbes.

     

    Au boulot !!!

     

    Et là je ne suis pas d’un grand secours avec «  ma patte folle » pas question de forcer, vaut mieux ménager mon poignet.

    Malgré tout, ce beau temps nous permet de passer à la Gure, un hameau ou il y a four banal, hélas il sera fermé. Ce four aurait été construit par de moines Bébédictins, au Moyen âge.  Sa construction n’est pas ordinaire le fournil est voputé en ogive et les murs bâtis en pierre de taille, son toit est en lauzes fort épaisses et sa cheminée posée en encorbellement est massive.

     

    Le four anal de la Gure 

    Le four et son imposante cheminée

     

    Le petit village de Camplomb, s’offre à nous,  ancien village minier qui s’étage dans le vallon d’Espaze, petit cours d’eau qui se jette dans la Mare, elle-même affluent de l’Orb qui lui atteint la Méditerranée à Valras Plage.

    Promenade agréable de ruelles en venelles et en passages couverts.

     

    Porche d'accés au haut du village

    Passage couvert et escalier

    La rue des porches

     

    Ce village a un passé minier important, exploitation depuis le XVIII et jusqu’en 1993 avec une exploitation en découvertes. Camplomb est resté un maillon dans l’exploitation du bassin sans devenir une cité minière comme ses voisines Graissessac et le Bousquet d’Orb et n’est jamais devenu un centre de traitement.

     

    Le clocher

     

    Sur la place de cet authentique village des Monts D’orb, caractérisé par de vieilles bâtisses, des porches du XV et XVI, le Grand Café Joucla établissement familial construit en 1898. On peut y retrouver un ambiance chaleureuse des bistros d’autrefois dns un lieu d’époque où trois générations se sont succédées.

     

    Le grand café 

     

    Nous poursuivrons notre escapade le long de la vallée de l’orb, passerons le pont suspendu qui l’enjambe et voilà le vieux petit village du Poujol. 

     

    Le Poujol sur Orb

     

    Encore une journée estivale qui nous permet de profiter de ce soleil ui nous manque parfois en cette saison et de la grande bleue et de ses espaces où évoluent peu de monde… Des têtes grises comme nous en quête de tranquillité et de détente. En cette saison la Méditerranée se vit autrement, plages de sable fin à perte de vue presque vides.

    Baignée par une douce lumière nous flânerons sur les rives domptées de l’Hérault au Grau d’Agde, douce promenade par cette belle journée.

     

    L'héraultau Grau d'Agde

    L'hérault

    Lephare à l'embochure de l'hérault

    La plge au Grau d'Agde

     

    Un petit tour à Rochelongue tout proche, un petit tour de la mare aux canards qui borde la plage de sable fin.

     

    Rochrlongue

    La plage à Rochelongue

    En front de mer

     

    Puis en route pour Marseillan, pas très aisé de trouer la plage et des bars ouverts, c’est plutôt ville morte, nous filerons donc sur Sète où nous pourrons enfin nous désaltérer.

     

    Le port à Sète

    Le phare à l'entrée du port de plaisance à Sète

     

    Quelques chaluts rentrent au port et les mouettes font un ballet incessant autour, guettant le moindre poisson qui tombe.

     

    Le ballet des mouettes

     

    Retour au bercail à la nuit qui « tombe » très vite mais le coucher du soleil est fantastique.

     

    Le ciel s'embrase

    Cocher de soleil depuis la voiture

     

    C’est notre dernier jour dans le midi, retour à la maison après une petite escale en Aveyron chez ma petite sœur de cœur. 

    Comme prévu nous mini arrêt chez nos amis. Encore d’agréables  moments devant un bon repas. Il fait si beau que nous pouvons manger sur la terrasse. Je vais vous faire une confidence, il faisait presque trop chaud. Mais sommes-nous bien le 11 novembre ???

    Hélas nous devons reprendre la route et elle est encor longue et nous ne voudrions pas faire tout le trajet de nuit. Nous quittons nos mais le cœur gros mais nous devons nous revoir….je ne sais trop quand peut être sous peu….au pire début d’année pour un Nième voyage au Maroc.

     

    Un bon repas à l'ombre du store un 11 novembre

    la cuisinière au service ...

     

    Merci Brigitte et Christian pour cet accueil toujours aussi chaleureux et à très bientôt.

    Vous allez très certainement pourvoir nous suivre, sous peu, pour quelques balades en camping-car vers le sud... où le vent nous poussera ....


    8 commentaires
  • Besoin de changer d’air …. 

    La fin de l’été et les deux mois d’automne ont été un peu difficiles….nous avons besoin de changer d’air…même pour une petite semaine…

    Nous prenons le large et allons nous ressourcer, dans le sud de la France, là où le vent nous pousse, à la recherche du soleil pour recharger les « accus ».

     

    Alors suivez-nous…..

    Ce 30 novembre nous partons…

    Nous roulons donc vers le sud, sans but précis, petit à petit le ciel se dégage et le soleil apparait. Les cimes environnantes ont revêtu leurs capuchons blancs tandis que dans la plaine la brume s’effiloche doucement.

     

    Neige et brume..

     

    La plupart des arbres dévoilent leur squelette, seules quelques feuilles ont résisté aux frimas de l’automne, certaines volètent encore comme de beaux papillons légers.

     

    Quelques couleurs d'automne

    Le Vercor grisonnant.... 

     

    A Laffrey, c’est un paysage hivernal qui s’offre à nous, paysages de neige magnifiques sous ce ciel bleu et ce doux soleil qui réchauffe l’atmosphère.

     

    C'est l'hiver à Laffrey

    Arrêt repas

     

    Ce plaisir des yeux durera jusqu’à Gap. Le Massif de l’Oisan, Le Valbonnais, paisible et escarpé, un peu secret, l’Obiou, sauvage,  massif, majestueux et grandiose, nous offrent des paysages à couper le souffle, sans oublier le Mont Aiguille qui émerge difficilement des brumes tenaces.

     

    Le Valbonnais

    Encore le Valbonnais

    Le Mont Aiguille émerge de la brume.

    Le lac du Sauté et l'Obiou

    L'Obiou se rapproche 

     

    Nous voilà arrêtés pour la nuit sur l’aire de Sisteron.

    Sur la route Napoléon, au bord de la Durance, Ville d’histoire, Sisteron est aussi appelé « perle de la Haute Provence », son attraction principale est la puissante citadelle-forteresse campée sur le rocher. Là, ses pieds la vieille ville, bordent les rives escarpées de la Durance.

    De nuit elle semble encore plus majestueuse.

     

    La nuit 

     

    Une petite balade en matinée nous permettra d’atteindre la rive de la Durance, de voir cette cluse impressionnante « grandiose portail entre le Dauphiné et la Provence » et d’admirer encore une fois la citadelle face au rocher de la Baume aux strates presque verticales.

     

    La citadelle

    Le rocher de la Baume

    L'ensemble 

     

    Les maisons de la vieille ville dressent leurs hautes façades étroites et où ondulent des tuiles anciennes aux divers tons de roses.

     

    La vieille ville

    La vieille ville

     

    Nous suivrons le fléchage pour une flânerie agréable dans ces rues étroites aux pavés luisants marqués par le temps qui dégringolent jusqu’à la rivière. Certaines de ces maisons sont reliées entr’elles par des passages couverts appelés « andromes »

     

    Les ruelles

    Des "andrones".. 

    Passages couverts

    Encore des passages couverts

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La tour de l’horloge est surmontée par un magnifique campanile en fer forgé à volutes.

     

    La tour de l'horloge

     

    Les trois tours font partie de l’enceinte élevée en 1730 pour protéger la ville, deux autres subsistent l’une est accolée à la poste l’autre au pied de la citadelle.

     

    Les trois tours

     

    Voilà nous poursuivons notre chemin tranquillement sous un soleil magnifique et des températures très agréables. 

     

    des paysages agréables

     

    Les paysages sont divers et variés, la campagne rieuse étincelle, les arbres sont encore parés de leur robe mordoré que le temps clément de ces régions ont encore épargné. Plus bas dans le lointain, dans les Alpes du sud les hautes cimes sont enneigées.

     

    Notre route est variée

    Un petit village perché 

     

    Notre route est déviée, ce fut un ravissement car nous suivons puis traversons le magnifique lac de Castillon, aux eaux turquoises. 

     

    Le bout du lac de Castillon

    Quelques beaux reflets

    Un pont sur le Verdon

     

    Après avoir raversé ce pont nous allons longer le lac rive gauche.

     

    Le début du lac

    Notre salle à manger avec une belle toile de fond

    De beaux reflets rutquoises

     

    Parfois nous abandonnons la rive...

     

    Nous laisson le lac pour de belles couleurs d'automne

    Ou encore de belles falaises

     

    Mais nous le retrouvons avec beaucoup de plaisir....

     

    Il s'élargit tout en épousant le relief

    De belles eaux turquoises

    Un petit arrêt vers de belles strates 

     

    Nous approchons du barrage....

     

    Ce lac est vraiment magnifique

    Les dernières falaises surplombantes

    Voilà, dernière vue sur le lac depuis le barrage 

     

    Nous montons,  descendons plusieurs cols aux environs de 1000m, nous caracolons au milieu des pins puis à l’approche de Draguignan c’est une bouffée d’air méditerranéen qui monte jusqu’à nous. Oliviers, vignes et vergers peuplent la campagne.

    Flayosc, petite village médiéval typiquement varois, juché sur le plateau rocheux dominant la vallée du Flayosquet, ordonné autour de son église romane, au massif clocher carré. La place de la Reinette, typique provençale avec ses platanes et sa fontaine  aux eaux chantantes. 

     

    Fontaine place de la Reinette

    Le tapu clocher de l'église 

     

    Surplombant l’Argens, Roquebrune sur Argens,  une petite ville née au 11ième  est le trait d’union entre les massifs des Maures et de l’Estérel. Au nord se trouve les magnifiques roches rougede Roquebrune qui reflètent même dans les eaux de la rivière. 

     

    Les rochers rouges de Roquebrune

    Une pause café face aux rochers

    ncore les rochers et le petit lac au bord de l'Argens

     

    La vieille ville va nous offrir une promenade agréable et enrichissante. Ses ruelles en pentes, souvent fleuries et à passages couverts forment un véritable dédale qui guidera nos pas. La rue des portiques avec ses maisons à arcades dont certaines datent du 16ième, les nombreuses fontaines où l’eau chantonne gaiement, les anciens remparts avec le beffroi  et les nombreuses portes, évoquent le passé médiéval de la ville.

     

    les petites rues de Roquebrune

    Paddages couverts

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Maisons à arcades

    L'église

     

     

    Ruelle et passages couverts

    Une déco...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Vestiges des anciens remparts

    Le beffroi

    Des passages couverts

    De belles ruelles

     

    Roquebrune nous charmera par ses couleurs et sa variété. 

    Nous voici ensuite sur la côte varoise, riche en contrastes, St Aygulf où se niche quelques belles plages. 

     

    La côte varoise

    De belles plages

    De belles plages

     

    Puis Ste Maxime et son port.

     

    Le ^port de Se Maxime

     

    Le soleil n’apparaitra pas de la journée mais les températures seront très agréables. La petite Venise provençale, Port Grimaud est artificiel, cité lacustre composé de nombreuses propriétés  privées, littéralement bâties sur l’eau, entourées de canaux et de petits ports où dansent petits bateaux et gros yachts.

     

    Port Grimaud

    Beaux reflets sur les canaux

    Une des entrée de Port Grimaud

    L'église de Port Grimaud

     

     Quant à Grimaud il est un beau petit village perché, pimpant, fleuri surmonté d’un château en ruine. Ruelles entrelacées, ponctuées de volées d’escaliers ou caladées, placettes et fontaines ponctuent notre balade. Nous passons la chapelle St Roch

     

    La chapelle St Roch à Grimaud

     

    et flânons dans les ruelles pour atteindre le château à l’origine du début du 11ième, détruit pas Mazarin et ensuite à la Révolution. Ruines imposantes dont il ne rest plus que quelques pans de murs et d’escaliers.

     

    Les ruines du château

    La tour encore bien concervée

     ... 

     

    De là haut la vue est imprenable, sur les Maures, le golfe de St Tropez et plus près le Moulin St Roch de Grimaud, dommage nous n’avons pas le soleil.

     

    L'église vue depuis le château 

     

    Nous redescedons par de magnifiques ruelles pentues et caladées.

     

    ruelles fleuries

    Besoin de soleil....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une placette avec son platane et sa fontaine

     

    Nous flânons encore da,s de superbes ruelles fleuries

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le moilin St Roch..

     

    Passant devant un restaurant, sa carte nous attire : plat du jour Couscous royal.  Et bien voilà ici c’est le couscous du jeudi. Il sera succulent et aussi bien que là bas….et en plus très copieux.

     

    Le couscous royal du "jeudi'...

     

    Ramatuelle, encore un village isolé sur sa colline de maquis et de vigne, avec ses maisons bâties en colimaçon, semble s’être endormi jusqu’à la saison prochaine. Balade paisible dans les rues sinueuses et étroites.

     

    Ramatuelle fort calme en cette saison

    Un trompe l'oeil et le lavoir

    Toujours des petites rues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Encore une petite balade au phare de Camarat perché sur son éperon. Belle vue sur la plage de Ramatuelle, la plage de Pampelonne qui s’étend sur 5kms. 

     

    Le phaure de Camarat

    Point de vue depuis les phare..

     ...

     

    Ce soir nous serons sur l’aire de Ramatuelle en compagnie de quelques camping-cars, vu l’espace nous jouons aux quatre coins….et nous sommes à quelques encablures de la côte et de cette fameuse plage.

     

    La Plage de Pampelonne

      

     

    La nuit a été bonne, pas le moindre bruit et ce matin au réveil un temps splendide et déjà 15°. Que demander de plus…

    Nous ferons donc une longue promenade sur la plage, bercés pas le doux clapotis des vaguelettes, en effet c’est une mer d’huile.

     

    Nous allons demarrer...

     

    Tranquillement nous poursuivons notre route, souvent dans une parure végétale émeraude, chênes verts et pins parasol  sont les essences le plus souvent rencontrées. Cette corniches des Maures est magnifique, laissant quelques échappées sur ces échancrures où se nichent quelques petites stations. Les arrêts en camping-car ne sont pas faciles, peu de parkings ou alors interdits. Petit à petit le ciel se charge de nuages et le soleil joue à cache cache. Stationner à Cavalaire n’est pas plus aisé, nous trouverons quand même une place pour faire un tour au port et y prendre notre repas en terrasse, repas simple : moules frites et moelleux au chocolat, pour le gourmand. 

     

    Le port de Cavalaire

    Le Port de Cavalaire

     .

    Moules marinière frites

    Même pas le temps de le prendre ne photo!!!!

     

    Nous continuons notre périple sans but précis et nous nous écartons un peu de la côte pour la retrouver à Hyères où nous nous dirigeons vers la presqu’ile de Giens.

     

    Là nous stationnerons à l’entrée et enfourcherons nos vélos pour faire le tour de la presqu’ile du port de Niel à la Madrague et à la Tour Fondue, embarcadère pour les iles Porquerolles. La vue sur Hyères et les salins de Pasquiers est imprenable du haut de Giens.

     

    Le cordon littoral qui elie Hières à Giens 

    Petit port de Niel

    Falaise à Niel 

    Cap de l'Estétel à la Tour Fondue.. 

     

    Le soleil s'est éclipsé pour la journée, laissant la place à la pluie. Pluie et encore pluie...Donc nous reprennons la route vers le nord un peu plus rapidement que prévu. Ce soir sommes à Tallard dans les Htes Alpes et demain chez nous...

    C'est un beau soleil et un ciel bleu qui nous ont accueillis à l'arrivée mais surtout sabine et ses bons petits plats.

    Prochaine sortie certainement le Maroc en janvier, si rien ne vient perturber notre programme.

     


    15 commentaires
  • Villette d'Anthon

    Fernande et Roger ouvrent leur jardin illuminé (FR3)

    Fernande et Roger, retraités, parcourent la France toute l'année avec leur orgue de barbarie. Mais pendant les vacances de Noël, ils jouent à domicile dans leur jardin illuminé de mille feux. Une guinguette "électrique", gratuite, et ouverte à tous, jusqu'au dimanche 5 janvier, à Villette d'Anthon.

    Imaginez.... 7 kilomètres de cordons lumineux, 32 000 ampoules et lucioles. Chez Fernande et Roger, le décor change chaque année. Plus de 5 000 heures de travail sont nécessaires pour ouvrir la guinguette électrique à partir du 1er décembre.

    Au fil des années, Fernande et Roger ont été rejoints par leurs filles et gendres, les petits enfants, les cousins, les amis. Une quarantaine de personnes au total qui veut simplement donner un peu de rêve et de bonheur aux autres. Ils se sont eux-mêmes baptisés les "illuminés" ! 

    Chez Roger et Fernande, l'entrée est gratuite ! Ils ne touchent aucune subvention mais financent -en partie- l'illumination avec les recettes de la buvette. La guinguette électrique accueille plus de 2 000 visiteurs certains soirs. Vous pouvez la découvrir jusqu'à dimanche soir 5 janvier inclus. Illumination à partir de 17H30.  

    C'est ce que nous avons fait ce soir 19 décembre. un vrai plaisir des yeux

     

     4

     

     

     

                                           Féerie de Noël en Isère

                      La suite en diaporama ( Clic sur l'image)

       

     

     

     

     

    Fitilieu Isère

    La magie de La Ferme aux 1 000 lumières à Fitilieu 

    En arrivant au cœur de ce lieu improbable, ils ouvrent les portes d’un univers parallèle. Un spectacle de lumière plein de magie qui fait rêver les foules sans limites d’âge. Plus de 60 mannequins costumés revisitent les scènes traditionnelles de Noël et certains contes pour enfants…(le Dauphiné)

     

    "Isère Magazine"

     

     

    20 décembre................. Très différent d'hier, mais tout aussi beau, à mon goût.

     

      

      

      


    4 commentaires
  •  

     

    24 décembre en Isère

     

     Noël en Isère

                         Noël en famille en photos d'un simple clic .

     

     

     

     

    25 Décembre dans l'Ain

     

     

         

     

     

    Un simple clic et voilà le Père noël

     


    6 commentaires
  • Le 26 décembre une journée très agréable en compagnie de nos amis montagnards, Martine et Gilles que nous n'avions pas vu depuis pas mal de temps.

    Les souvenirs resurgissent et les conversations vont bon train. Ensuite une petite balade digestive autour du lac de St Quentin s'impose par ce beau temps.

     

    Le départ avec Martine et Gilles

    Au bord du lac de St Quentin

    Le lac et le château en arrière plan

    le lac

    Quelques foulques y nagent paisiblement 

    La balade se termine...

     

     

    28,29 et 30 décembre une petite escapade en Auvergne chez nos amis Catherine et Isabelle.

    Après un bon repas chez Cathy petite rando sur les hauteurs de Courpière,

     

    Départ du centre de Courpière

    Nous traversons la Dore

    Passons devant une petite chapelle

    Ce petit château à peine visible est dans le feuillage à la belle saison

    Nous longeons un petit étang

    Traversons un petit bois

    Remontons le Couzon en direction des sources

     

     

     en passant par les puits de Salet, au bord du Couzon  et les quatre vents,  sous un soleil magnifique. Ces  sources connurent leurs heures de gloire de 1860 à 1950.

     

     Amitiès

     Source du Salet qui sort du bâtiment

    Voilà les puits

    Un autre puits 

    Une petite grimpette en forêt, direction les quatre vents 

     

    Quelques fleurs, l'hiver ne semble pas arrivé....

     

    28 décembre 2015

    28 décembre

      

    Soirée très agréable chez Isabelle où nous sommes invités en compagnie de Jean-Pierre et de Marie-Noëlle. les souvenirs du 10 jours passés ensemble au Maroc refond surface, déjà le menu... Tajine de poulet aux citrons confits et olives accompagné d'un riz sauvage au bettenutt aromatisé avec du safran de Talliouine.

     

    A table

     

    Et en cadeau de nos amis un magnifique album sur ce merveilleux séjour. Encore un grand merci.

     

    Voici l'album....   souvenir souvenir

     

     

    Mardi le pique nique se fera à l'intérieur et pour cause il pleut....

     

    le pique nique...

    La petite maison dans la prairie

     

    Mais vers midi,oh surprise!!!  le ciel se dégage devient d'un bleu s'azur et le soleil nous gratifie de ses doux rayons.

                                                                   

                                                                   

     

    Donc grande balade, tout à plat depuis le parking de l'église d'Orleat, pour les dunes de Girauds-Faure, environ 13 kms qui useront un peu nos vieille jambes..... Un parcours très agréable sans dénivelé et sous un doux soleil.

     

     

     

     

     

    Le départ

    Est-ce don Quichotte ???

    Un puits

    Un four

    L'allure est rapide...

    Le gui est magnifique

    Voilà enfin les dunes

    Marie Hélène nous donne les explications

    Encore une

      

    A l'arrivée, rien ne manque : Thé, panettone et chocolat.

     

    Après l'effort le réconfort

     Rien ne manque

    Bien organisée nos amies auvergnates

     

    Le soir nous rencontrerons Antoine, un petit garçon adorable, son papa et sa maman qui est la sœur de nos amies devant un copieux apéritif préparé par Cathy.

    Voilà deux journées bien remplies et très agréables... A refaire, ici ou là bas !!!

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique