• Street art dans les églises.

    J'ai découvert ceci sur le net, je partage donc avec vous, si vous le voulez bien.

    Découvrez cette fresque monumentale que je trouve superbe.

    C’est un cas unique en France. L’artiste contemporain Amaury Dubois a imaginé une fresque monumentale pour l’église Sainte-Madeleine de Châtelaillon-Plage près de la Rochelle (Charente-Maritime). En seulement deux mois, il a réalisé une œuvre de 600m2 aux formes résolument contemporaines. Preuve que les sanctuaires continuent d’inspirer les artistes d’aujourd’hui.

    C’est avec beaucoup de fierté et un brin d’émotion que Amaury Dubois nous raconte cette histoire extraordinaire qui l’a amené à réaliser une fresque monumentale pour l’église Sainte-Madeleine de Châtelaillon-Plage en Charente-Maritime.

    Cet artiste lillois, qui marche désormais dans les pas des plus grands artistes qui ont œuvré pour l’Église — à l’image de Picasso, Matisse ou encore Okuda — réalise la chance qu’il a d’avoir pu travailler pour un sanctuaire. « Une église n’est pas qu’un bâtiment », confie t-il, « c’est aussi une communauté de croyants ». Un élément essentiel qui l’a soutenu pendant tout son cheminement créatif. 

    Son histoire commence à l’automne 2019. Le maire de Châlaillon-Plage, petite ville située au bord de la mer, a le désir de commander un décor monumental pour l’église Sainte-Madeleine, construite au XIXe siècle. Son objectif ? Offrir à cette église aux murs blancs une œuvre contemporaine riche de sens. Après plusieurs semaines de recherche, la municipalité découvre le travail d’Amaury Dubois et tombe sous le charme de ses couleurs lumineuses. L’artiste, sensible à l’art chrétien, accepte le défi mais non sans crainte. « Il n’est jamais facile d’introduire l’art contemporain dans les églises. Je craignais un peu les retours des fidèles, qu’ils se sentent déstabilisés ». 

     

      

    Malgré ses doutes, Amaury accepte. Armé de ses pinceaux et de son imagination, il quitte Lille et pose ses valises à Châtelaillon-Plage. Puis, il se rend dans l’église, car c’est là-bas qu’il veut puiser l’inspiration. À peine entré, alors qu’il découvre cette immense voûte, une idée germe dans son esprit. « Je voulais une œuvre très visuelle, qui parle à tout le monde. Lumineuse et colorée ». Il s’oriente alors vers une iconographie abstraite, prompte à offrir au fidèle une véritable expérience transcendante. « L’essentiel est que les fidèles puissent ressentir la lumière, la vie, la présence de Dieu. » Une présence qui ne passe pas obligatoirement par une iconographie figurative selon lui. 

    Partant du chœur, le lieu le plus sacré du sanctuaire, là où s’annonce la Parole et se célèbre l’eucharistie, Amaury a imaginé un puits de lumière d’où s’échappent de longues courbes colorées. « La lumière, c’est la connaissance, la Parole de Dieu qui se diffuse. Elle part donc du chœur et vient de répandre sur les fidèles pour les illuminer. » Un éveil à la foi symbolisé par ces couleurs vives qui rayonnent jusque dans la nef. 

    « Cette Parole de Dieu, c’est aussi celle qui repousse les ténèbres », ajoute l’artiste. À l’autre bout de la nef, en pendant, se développent des couleurs plus froides, symboles du monde profane face au monde divin. Au centre, une grande nuit étoilée est repoussée par les courbes éclatantes de la Parole de Dieu. « Le fidèle qui entre dans l’église est invité à cheminer vers la lumière. Mais pour que le jour se révèle, il faut avoir connu la nuit, d’où la présence de cette grande voûte étoilée », précise l’artiste. 

    Si le fidèle regarde bien, il pourra voir des écailles de poissons incrustées dans les aplats de blanc. Sensible à la symbolique chrétienne, Amaury a naturellement choisi le poisson, symbole utilisé par les premiers chrétiens lors des persécutions romaines. « C’est un signe de reconnaissance pour les chrétiens. Autour de ce symbole, l’Église se forme. Nul besoin d’avoir un lieu approprié. Je voulais ainsi rappeler que l’Église c’est avant tout la communauté et celle-ci peut se former partout, même cachée au cœur des catacombes. » 

    Si beaucoup voient dans ces grands aplats de couleurs, une référence au street art, l’artiste s’en défend. « J’ai effectivement fait un peu de street art dans ma vie mais je n’ai pas cherché à imposer ce style ici. Si les formes et les couleurs y font référence, c’est malgré moi car j’ai toujours peint de cette manière », précise-t-il. 

    Pour réaliser cette fresque gigantesque, Amaury Dubois est resté deux mois dans la petite ville balnéaire. Une exécution rapide qui s’explique par son incroyable investissement et un mental d’acier. « J’ai travaillé six jours sur sept pendant deux mois, quasiment sans me reposer ». Armé de ses pinceaux, de ses couleurs et de son sandwich, il est resté des heures perché sur son échafaudage. « Je suis ressorti épuisé », avoue-t-il. Car ce peintre, très méticuleux, n’a pas cherché à se faire aider. Il a peint tout seul cette grande surface de 600m2. « J’avais beaucoup de pression, je voulais que tout soit parfait, comme je l’avais imaginé. Me faire aider n’était pas concevable. Mais quand on arrive à ce tel degré d’épuisement, c’est la force de l’esprit qui nous soutient. »

    Une fois le dernier coup de pinceau appliqué, l’artiste souffle enfin mais sait que tout n’est pas encore terminé. Désormais, il va falloir faire face aux regards des fidèles. L’inauguration, qui devait avoir lieu à Pâques, a été reculée à cause du Covid-19 et s’est tenue en octobre dernier. À son grand soulagement, les critiques ont été très positives. « Bien sûr, il y a des récalcitrants, mais j’ai reçu de nombreux messages très touchants de gens qui ont toujours connu cette église, qui se sont mariés dedans, et qui m’ont remercié de lui avoir redonné vie ». Fort de cette expérience, Amaury Dubois et prêt à retenter l’expérience de l’art sacré. « Travailler pour des édifices religieux est quelque chose de très fort. Il y a une présence que l’on doit prendre en compte. Je le referai avec plaisir », conclue-t-il. 

    PORTRAIT

    Amaury Dubois, artiste peintre français, se plait à peindre la vie en mouvement. D'une chambre recouverte de graffitis aux tableaux contemporains mondialement connus, c’est l’histoire d’un homme adepte de la peinture à l'huile, il offre des oeuvres pleines de vie et de couleurs, toutes empreintes de sa signature : le « Courbisme ». Amaury Dubois est un artiste peintre qui dépeint à sa manière le monde qui l’entoure.

    Esquisse d’une vocation

    Né en 1980 il développe très tôt son goût prononcé pour l’Art sous toutes ses formes. L’artiste fait ses gammes en Arts Graphiques à l’Institut St Luc de Tournai (BE). Un apprentissage qui lui donnent l’opportunité de peaufiner sa fibre artistique. Curieux du monde qui l'entoure, tout devient pour lui une source d'inspiration. Architecture, botanique, astronomie, histoire, littérature, musique : une soif de connaissance intarissable devenue terreau de ses oeuvres. 

    Courbisme en toile de fond

    Artiste inclassable, on trouvera sans doute des racines surréalistes mâtinées de cubisme dans sa peinture colorée mais Amaury Dubois préfère parler de « Courbisme ». Par ses oeuvres vivantes, reconnaissables par leurs courbes significatives, il représente les énergies guidées par les fluides. Il révèle l’instinct de vie, synthèse picturale de sa façon d'observer le monde. Amaury Dubois peint l’invisible qui pourtant nous entoure. 

    Contour d’une ascension

    Europe, USA, Brésil, Singapour, Moyen Orient… projet après projet, Amaury Dubois égraine son talent artistique dans le Monde entier. Ses oeuvres sont désormais exposées en permanence dans plusieurs galeries d’art, et ornent de nombreuses collections européennes et internationales.


    Amaury Dubois attire la curiosité des éditeurs & des médias qui brossent le portrait élogieux d’un artiste toujours en mouvement. Ideat, France 2, le Figaro, M6, Geo Magazine, Elle Déco, Etc. Une couverture médiatique relayée notamment par la Une de «Art magazine» et la 1ère page de «Beaux Art Magazine».


    En 2020, Amaury Dubois prend une nouvelle dimension et transforme l’intérieur d’une église du 19ème siècle en une fresque contemporaine unique de 600m2! Après Picasso, Matisse ou encore Okuda, Amaury Dubois rejoint le cercle très fermé des artistes contemporains ayant réalisé cette performance. Une oeuvre magistrale placée sous le signe de la postérité.

    « RilleuxDécouverte sur le net »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    25
    Mercredi 30 Juin à 17:01

    Bonjour Huguette,

    Nous n'habitons pas très loin de Châtelaillon (45minutes) et après avoir vu ton articles, je sens que nous allons y faire un tour dans pas longtemps ! J'aurai préféré peut-être des peintures un peu plus bibliques mais ce n'est pas choquant. Nous avons vu une église dans la Creuse à Sous-Parsat où de grande fresques dans les tons de bleu ornent les murs et voûtes de cette église et je trouve que c'est plus "violent" que là. Bise charentaise. marie

    24
    Mardi 15 Juin à 12:31
    C'est magnifique, bravo à l'artiste, bisous JL
      • Mardi 15 Juin à 23:08

        Bonsoir Jean Luc,

        D'accord avec toi. Si je passe dans le coin je ferai le détour. Bisous. Huguette 

    23
    Lundi 14 Juin à 13:37

    Street art dans une église ! Bigre les bien-pensants ne vont pas apprécier...

      • Lundi 14 Juin à 17:24

        Bonsoir Christian,

        Comme de tout, les uns pour les autres contres. J'aimerai bien le voir réélement mais cela ne me semble pas du tout incompatible.

        Bises. Huguette

    22
    Dimanche 13 Juin à 22:48
    lavandine

    Cette oeuvre me rappelle un chapelle que nous avons vue l'an dernier en Allier ou en Creuse. le nom m'échappe pour l'instant mais je reviendrai te le dire (ou dans un commentaire sur la lorgnette).

    J'aime beaucoup. Cela égaie l'édifice.

     

    Gros bisous et bonne soirée.

    Lavandine

      • Lundi 14 Juin à 17:26

        Coucou Lavandine,

        Moi je trouve cela très bien, je n'aurais pas vu certains graffitis, mais là c'est très bien.

        Bisous. Huguette

    21
    Samedi 12 Juin à 18:30

    Le résultat n'est pas choquant et pourquoi les églises seraient 'elles austères .De grands peintres ont bien décoré de belles chapelles

    Merci du partage

    Bonne soirée 

      • Samedi 12 Juin à 18:57

        Bonjour Bab,

        Pur moi pas choquant du tout. Je trouve que cela embellit puisque c'était tout blanc. Tout à fait.

        Bonne soirée. Huguette

         

    20
    Vendredi 11 Juin à 11:30

    c'est vraiment trés beau, et pourquoi pas des fresques comme cela!! merci du partage ! bonne et belle journée bises

      • Vendredi 11 Juin à 17:49

        Bonjour Moune,

        Moi je la trouve super belle, mais je respecte tous les avis. ET j'aimerai bien la voir en réablité.

        Bonne soirée et bon WE. bises. Huguette

    19
    Vendredi 11 Juin à 10:42

    Bonjour Huguette, suite à ton commentaire je suis venu voir chez toi, en effet j'avais parlé de cette œuvre fin novembre 2020, j'avais trouvé cet article sur un journal, "PositivR" mais il y avait moins de photos, je suis allé complété en cherchant sur internet car j'aime bien couper les textes avec des photos afin de rendre l'article plus agréable à lire. C'est très bien que tu en parles à ton tour, surtout que maintenant les vacances approchent et que les gens vont pouvoir ressortir.

    Passe une très belle journée.

    Amicalement.

    Claude

      • Vendredi 11 Juin à 17:51

        Bonsoir Claude, 
        Merci pour ton passage chez moi et ton message. Oui chacun peut peut être la voir réellement, ce doit être bien différent des photos du net.

        Bonne fin de jounrée et excellent WE. Amitiés. Huguette

    18
    Vendredi 11 Juin à 09:56
    Étonnant et un peu vexée, en temps que charentaise, de ne pas connaître. Mais tu es là pour y remédier. Merci. Bises
      • Vendredi 11 Juin à 10:08

        Bonjour Claudine,

        Vous pourrez effectivement y aller. j'attends donc tes photos. Je trouve cela génial, mais bien entendu pas vu.

        J'espère que votre séjour se passe bien. Je suis urbookée mais j'irai voir ton blod. Bisous et bonne journée.
        Huguette

    17
    Vendredi 11 Juin à 08:21

    Bonjour Huguette

    L ami blogueur en avait parlé ici 

    http://claude-lepenseur.eklablog.com/une-oeuvre-unique-dans-une-eglise-a204150846

    Je ne sais que te dire, Ces fresques peuvent plaire comme deplaire

    Je viens te souhaiter un bon vendredi. Bonne journée Amitiés Bérénice

      • Vendredi 11 Juin à 10:14

        Bonjour Bérénice,

        Je viens d'aller voir le blog de Claude, merci de me l'avoir signalé. Tout à fait d'accord avec toi, pour moi je trouve cela génial. Mais j'admets qu'elle ne peut pas plaire. Chacun ses goûts mais aussi ses idées.

        Bon vendredi suivi d'un bon WE. Amitiés. Huguette

    16
    Claudine/canelle
    Vendredi 11 Juin à 08:07

    Etant du pays , j'espère bien aller la voir de plus près ...Merci pour ton partage

    Bises

      • Vendredi 11 Juin à 10:15

        Coucou Claudine,

        Bonne visite. tu nous en diras un peu plus après.

        Bonne jounrée suivi d'un agréable WE end. Bises. Huguette

    15
    Vendredi 11 Juin à 08:00

    Bonjour ma douce amie

    On ne peut qu'être sous le charme devant tant de beauté, c'est gigantesque et tellement beau cette fresque, je suis admirative et surtout en cliquant sur tes photos pour agrandir on voit tous les beaux détails.

    J'espère que tu vas bien et je viens te souhaiter une délicieuse fin de semaine.

    "Le monde est si vaste et nous sommes si petits, mais unis par l'amitié, nous sommes des géants".

    "Les ami(e)s sont des compagnons de voyage, qui nous aident à avancer sur le chemin d'une vie plus heureuse".

    Gros bisous d'amitié de mon ti rocher où l'hiver austral est bien installé entre 17° la nuit et 25° la journée le long du littoral.

      • Vendredi 11 Juin à 10:18

        Bonjour ma p'tite Françoise,

        Perso je suis aussi admirative, mais j'admets volontiers que cela peut ne pas plaire. Et je dis bravo l'artiste pour le travail accompli et son état d'esprit pour la réalisation.

        je vais bien espère de même pour toi sur ton p'tit rocher. Pour l'hiver austral, les températures sont relativement bonnes à mes yeux (en métropole...)

        Bon vendredi et bon WE. de gros bisous. Huguette

    14
    Vendredi 11 Juin à 06:57

    Je ne connaissais pas du tout et je n'ai jamais vu de fresques récentes dans les églises. Belle journée. Bises

      • Vendredi 11 Juin à 10:19

        Bonjour Manou,

        Jamais vu ni entendu parler. J'aimerai bien la voir réellement, ce que ne manquerai pas si je passe dans les environs. Mais un peu loin pour moi.

        Bon vendredi suivi d'un excellent WR. Bises. Huguette 

    13
    Vendredi 11 Juin à 05:50
    CathyRose

    Alors j'ai aimé la plupart des fresque que tu nous as montrées dans les villages que tu as traversés mais là non désolée, pas du tout !
    Belle journée, bisous.
    Cathy

      • Vendredi 11 Juin à 10:22

        Bonjour Cathy,

        Tu n'as pas à être désolée, chacun ses idées et sa façon de voir. je peu comprendre que cela ne te plaise pas.
        Moi perso je trouve cette fresque géniale et je dis bravo l'artiste. Mais je respecte l'avis de chacun.

        Bon vendredi suivi d'un excellent WE. Bisous.
        Huguette 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :