• De Porto Vechio à Porto

    17 septembre

     

    Comme d'hab nous partons presque les derniers...Nuages et soleil se partagent le ciel, mais le vent souffle sans trop nous bousculer....

    Notre route se faufile en forêt puis flirte avec la côte au niveau du golfe de Raccapina , petit golfe magnifique et côte rocheuse et découpée.

     

    La côte rocheuse

    Un canadair qui tourne et qui va aller charger

     

    Nous apercevrons au passage le rocher du lion, près de la tour génoise, mais impossible de se garer correctement. Il semble veiller sur la baie et la tour génoise qu'il domine. Cette monumentale sculpture naturelle représente un lion couché façonné par le vent, la pluie et les embruns qui, au fil du temps,  ont taillé  cette roche granitique.

     

    La baie surveillée par le rocher du lion et la tour génoise

    Rocher du lion et tour génoise

    Quelques belles formations rocheuses  au passage

    Des paysages agréables

     

    Montons ensuite vers Sartène, "le plus Corse des villages Corse" , village de caractère qui semble avoir conservé ses vieilles demeures austères étagées à flanc de colline. Mais encore une fois difficile de s'arrêter. Dommage.

     

    Sartène, vue par la fenêtre du cc

     

    Peu de kilomètres plus loin nous arrivons à Propriano, cette station balnéaire tapie au fond du golfe de Valinco.

    Installation au camping Tikiti, nous étions prévenus...la route monte....un camping tout en étage avec piscine.

    Il fait encore du vent et la température a chuté....nous mangerons donc dans nos petits cubes blancs...

    Après le repas nous partons seuls, en ville. Une grande plage s'étale au dessous du camping la plage Baraci et ses eaux turquoise, puis une plus petite sous les palmier celle de Sampiero. 

     

    Grande plage Baraci

    Plage

    La côte à Propriano

    Toujours de petites plages.

    Toujours dans Propriano

     

    Un immense cimetière trône sur les pentes au dessus de la route principale, un cimetière hors du commun, les tombes sont de véritables chapelles.

     

    Le cimetière marin

    le cimetière

     

    Deux petites plages, en ville :celle de Valcincu et Mancinu enserrés dans des rochers.

     

    Une petite plage

     

    Nous longeons le port de plaisance où dansent de nombreux voiliers, trimarans et catamarans,  un grand bateau de croisière y est aussi amarré, il continuera sa route dans l'après midi.

     

    Aussi réelle que surprenante.... face au port

    Depuis le port vue sur la ville et le ciletière...

    Bateau de croisière au port

    Vue sur la vieille ville

     

    Retour chez nous après une petite pause.

    Ce soir briefing pour confirmer les activités des deux jours suivant et apéro....Un tour d'horizon du groupe.

     

    Briefing avant l'apéro

    Demain nous repartons....

     

     

    18 septembre

      

    Pour une fois nous ne partons pas les derniers….

    Premier arrêt, comme la plupart des colistiers, sur le parking de Casino…..courses obligent….ce soir nous sommes en bivouac et cela pour deux jours.

    Nous suivons scrupuleusement les instructions de Paul….Mais cela ne nous empêche pas de nous tromper…..Nous n’avons pas vu l’embranchement à gauche et nous voilà à Ste Lucie…..

     

    Ste Lucie

     

    Que faire ??? Demi tour semble le mieux, nous ne connaissons pas la petite route qui rejoint. Mais nous ne sommes pas les seuls…. D’autres cc sont déjà un peu plus haut….conscients aussi de leur erreur.

    Bref nous retrouvons notre itinéraire, roulons en forêt surtout de chênes verts, puis des châtaigniers.

     

    en forêt..

     

    Passons de minuscules villages, puis celui de Cargiaca….

     

    Voilà son église au clocher de pierre

     

    Dans le virage qui le surplombe, nous stoppons pour l’immortaliser…voilà 5 cc à la queue leu leu ….çà grogne et klaxonne derrière….bien évidemment nous bouchons le passage à un camion. Que fait là ??? LOL

     

    Le village

     

    La montée se fait plus soutenue, les virages plus serrés et étroits, la végétation s’éclaircit mais offre un véritable festival de couleur d’automne. 

     

    Une végétation d'automne..

     

    Ils se prélassent.....

     

     

    Dès Viullène nous retrouvons les fameux cochons noirs, tachetés ou marrons au milieu de la route ou se prélassant dans les fossés, fouillant de leur groin pointu les bas côtés.

     

     

    Oh les beaux cochons en liberté

     ..

     

    Les arbres disparaissent petit à petit et la montagne se dénudé juste encombrée de fougères ou de bruyères. De grands virages zèbrent la montagne et le col de la Vaccia est en vu, 1193 m.

     

    La végétation se raréfie .

    Les grands lacets nous conduisent au col

     

    Là nous attendent Paul , bien entendu, et les premiers arrivés.

     

    Au col

     Mini briefing

      

    Vue depuis le col

     

    Il fait du vent, il nous transperce….

    Seuls les courageux mangent dehors…..nous ne sommes pas de cela….nous mangeons donc tous les quatre ensemble dans le cc.

    Le ciel menaçant se charge rapidement de vilains nuages, nous ne trainerons pas ici….Le cortège s’élance à la hâte et nous voilà trois petits derniers vilains cc….sur le parking. Mais où sont–ils partis si vite ??

    Nous démarrons donc tranquillement….voilà la pluie s’est invitée sans crier gare….Elle tambourine gaiement sur nos petits cubes….

     

    Elle est bien là, nous masquant le paysage

     

    Nous grimpons donc par la petite route, la départementale 428, en file indienne en forêt de Coscionne pour notre bivouac, sur le plateau vers 1400m en faisant fi des panneaux.

     

     

    Traversons des forêts surtout de hêtres et parsemées de gros blocs moussus.

     

    Toujours la pluie

    Sous bois et bloc rocheux moussus

     ...

     

    Stationnement là, au milieu de nulle part sur une petite plateforme,  le lieu semble magique, calme, mais devient un peu austère sous cette pluie abondante.

    A l’heure tardive où je décris cette journée il pleut toujours, tantôt forte tantôt, légère elle  ne cesse de tomber, la température chute allègrement, plus que 10 petits degrés. Qu’en sera-t-il demain ???

     

     

    19 septembre

     

    Une superbe journée…

    La température est assez basse ce matin…9° pour nous au lever….vers 8h15, mais le soleil brille et nous réchauffe rapidement.

     

    Notre bivouac

     

    Une petite balade vers la chapelle et les collines environnantes parsemées de roches étranges. 

     

    Une nature rayonnante sous le soleil

    Un solitaire

    La Chapelle  St Pierre

    De Porto Vechio à....

     

    Des randonneurs...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Étranges formations rocheuses.

     

     

     

     

     

    De Porto Vechio à....

     

     

     

     

     

     

    Vues sur la vallée et les montagnes environnantes qui ont parfois la tête dans les nuages.

     

    Vus sur les sommets environnants

     

    Les cochons noirs ou tachetés se promènent… sans doute en quête de quelques friandises.

     

    Lui il vient quémander...même pas peur...

     

    Filou à disparu….Paul va le chercher avec son 4X4 et nous propose de monter avec lui. Nous acceptions volontiers son offre. Rapidement Filou arrive avec sa maîtresse.

    Des beaux hêtres

     

    Paul continue la piste est nous monte là haut sur le plateau. Les paysages sont magnifiques, gros blogs rocheux moussus, magnifiques hêtres et pâturages sillonnés par de petits rus qui courent gaiement sans le moindre bruit et dans lesquels on peut pêcher des truites.

      

     

     

           En montant sur le plateau

     

     

     

     

     

     

     

     

     ...

     

     

     

    La piste est chaotique, mais notre chauffeur conduit agréablement et nous ménage.

     

     

     

     

     

     

    Dans le lointain se profile de hautes montagnes, l’envers des aiguilles de Bavella, l’Incucine, un sommet qui culmine à 2136m.

     ..

     

    Passons le premier refuge ensuite nous voilà au milieu de nombreux cochons en liberté, les laies avec leurs petits qui courent comme des petits malheureux devant le 4X4 sont adorables. Nous arrivons ainsi à la bergerie où nous ferons demi-tour.

         .

     

       La bergerie.

     

     

     

     

     

                       

    Le plateau

    Trop  beau

    Une dernière vue de ce magnifique plateau

     

    Une très grand merci à Paul tour ce tour imprévu sur le plateau….sans la moindre fatigue.

     

    La bergerie.

     

    Nous descendrons ensuite aux bergeries de Bessata pour le repas de midi.      

                               La bergerie

     

    Les chevaux sont en pâture....

    Les chevaux

     

     

     

     

     

     

     

    La grande cheminée est allumée, créant une douce atmosphère.

    Une belle tête de sanglier trône à l’entrée, Paul nous précise que le reste du corps est de l’autre côté…..Regardez bien et comme nous vous éclaterez de rire.

     

    La tête

    Le corps

      

    Très bonne charcuterie en entrée, macédoine de légumes, roastbeef et écrasé de pomme de terre, fromage et dessert, le tout arrosé d’un petit rouge agréable. Café et grappa, dans une belle « chenille ».

     

    De Porto Vechio à....

    La chenille à grappa

     

    Encore une fois c’était un bon choix, nous avons beaucoup apprécié. Merci Paul.

    Fort heureusement, la pluie annoncée n’est pas au rendez-vous, nous remontons tranquillement à pied. Paul et Dominique ont fait des rotations pour les personnes fatiguées.

    Le soleil ne fait que de très brèves apparitions, la brume monte petit à petit et envahit plateau.

    Nous jouerons chez nos amis une bonne partie de l’après midi.

    Ce soir à 19h il ne fait que 7 petite degrés.

    Ben voilà j’ai trop parlé. A la tombée de la nuit une pluie fine tinte sur nos camping-cars. mais ce n'est pas tout, les éclairs zèbrent le ciel, le tonnerre gronde et pluie et grêle ne nous épargnent guère.....

     

    20 Septembre

     

    Ce matin au réveil plus que 5 petits degrés, encore des restes de grêle,mais aussi une belle gelée blanche. Grrr...

    Mini briefing ce matin à 8H30, il ne fait pas froid le soleil rutile et nous réchauffe déjà. 

    Paul en tête et nous voilà en file indienne....

     

    Le départ, on peut voir au sol la gelée blanche....

    Départ du plateau

     

    sur la petite départementale D238 que nous quitterons pour prendre la direction de Zicavo.

    Les chevaux sont à nouveau là....

     

     Ils paissent tranquillement malgré le froid

     

    Les paysages sont superbes sous le soleil,des beaux chaos rocheux s'offrent à nous tandis qu'en arrière plan, les montagnes dégagées laissent entrevoir à leur cime un peu de neige.

     

    Dans le lointain les sommets sont légèrement enneigés

    Belles roches

     

    Nous tournicotons dans une nature préservée où l'on peut voir encore quelques cochons en liberté qui musardent.

    Un beau petit village dans un cadre de montagne

     

     .

     

    Arrêt à Zicavo pour l'achat de charcuterie, pour une majeure partie du groupe. Nous poursuivrons donc jusqu'à Cozzano et nous voilà encore bons derniers....aussi bien à la magasin que sur la route. Nous ne comprenons pas pourquoi....cela nous amuse beaucoup. Est-ce notre grand âge qui veut cela ???? LOL !!!

     

    Le clocher du village de Frasseto

     

    Bien qu'attentifs ce matin durant le briefing où Paul se décarcasse pour nous donner les points GPS des changements de direction....nous nous trompons. Suivons la D55 et réalisons tardivement que ce n'est pas la bonne D55 surtout que nous ne l'avons pas prise au bon endroit.... Rien de plus simple, nous faisons demi tour et retrouvons notre itinéraire.

    Miracle, nous ne sommes plus les derniers quelques erreurs ayant été commises, des retardataires arrivent après nous.

    Paul dira avec un petit sourire narquois, "sur cet itinéraire, il faut vraiment le faire exprès pour se tromper"...

    Surprise quand nous arrivons, Jacqueline et Michel (Mick39) sont déjà là avec Paul. Nous sommes ravis de les retrouver, nous prendrons le repas de midi avec eux, chez Paul. Encore de bons moments de convivialité. Nous les retrouverons sans doute au Maroc cet hiver.

     

    Avec Jacqueline et Michel

     

    Vers 16h partirons seuls faire une belle balade vers la plage d'Agosta, et la Pointe de Setta Nave. il n'est pas aisé de longer la côte, des rochers barrant le passage.

     

    Palge d'Agosta

    Le Port

     

    Finalement à la troisième tentative nous pourrons longer la plage jusqu'à  la pointe, ou presque car il faut encore gravir des rochers pour y arriver, au bout du passage, un portail ferme la propriété privée. Le lieu est magnifique, face au golfe d'Ajaccio, peu de monde sur la plage, quelques jeunes ou quelques têtes blanches....

     

    Il ne fait pas bon naviguer par là....

    Ajaccio dans le lointain

    La Pointe

    La Pointe

     

    Retour rapide par la route car ce soir encore nous fêtons l'anniversaire de Claude et on toaste aussi pur aider Jeanine. Il sera fêté comme il se doit avec toute l'équipe.

     

    21 Septembre

     

    Une journée à Ajaccio.

    Il fait très beau ce matin. Comme nombreux camping-caristes prenons le bus pour Ajaccio. Mais où vont-ils si tôt, même pas 9H3à et voilà pas mal d'agitation....nous avons le temps, le bus est prévu pour 10h05 et l'arrêt est toit proche.

    Finalement les derniers, seront les premiers....Hi Hi.

    Trois quart plus tard nous sommes à Ajaccio à la gare routière, près du port. Un petit tour au syndicat d'initiative, puis place Foch où se tient le marché et nous nous renseignons pour le petit train qui va jusqu'à la pointe de la Perata. 

     

    Première vue sur le Port Tino Rossi..

    Le marché

    Toujours sur le marche, Napoléon

    Après le marché

     

    Nous cherchons alors un restaurant...mais que choisir ??? Nous irons à "la voile bleue", nous n'en garderons pas un souvenir impérissable. 

    Cependant somme sur place pour prendre le petit train à 14H. Un petit tour en ville avec départ de la place Foch ou place des palmiers, où le marché s'ébranle maintenant. Là trône la statue de marbre blanc de Bonaparte, premier consul. Elle surmonte la belle fontaine des quatre lions. En bordure de celle-ci s'élève l'hôtel de ville.

      

    L’hôtel de ville

     

    C'est le entre historique autour desquelles, dans de duelles très étroites se dressent des bâtiments couleur pastel. Monterons vers la place du Général de Gaulle ou place du diamant.

     

    Place du diamant

     

    Vaste place où se dresse la statue équestre en bronze de Napoléon en empereur romain et de ses quatre frères, place prolongée par une terrasse qui offre quelques vues sur la baie d'Ajaccio.

     

    Napoléon et ses frères

    Napoléon

     

    L'aigle

    Plus haut encore la Place d'Austerlitz dominée par le monument de Napoléon premier, coiffé d'un bicorne il regarde la ville, précédé de deux aigles et d'une immense stèle inclinée où dont gravées ses victoires.      Le deuxième aigle

                    Napoléon et son bicorne  

    Le petit train

     

    De là le petit train nous conduira rapidement le long du golfe, vers la plage Marinella, nous sommes chahutés et la vue, aussi bien sur la baie que sur la ville sera très médiocre et sans grand intérêt. 

    Un bout de côte..

     

    Un arrêt, bien trop rapide, à mon goût à la Pointe Parata, surmontée d'une tour génoise et face aux îles sanguinaires, sera bien trop courte pour nous permettre d'avoir là aussi une belle vue. 

     

    Les îles sanguinaires (à contre jour)

    La tour génoise

    Le golfe d'Ajaccio depuis la pointe

     

    D'ailleurs avec Brigitte, seront les dernières arrivées et le chauffeur ne manquera pas de klaxonner plusieurs fois.

     

     .

     

    Quant à la maison de Tino Rossi nous ne verrons qu'un toit et un long mur bordant la propriété.

    La côte au retour...un peu plus visible.

     

     La côte

    Une statue au bord de la plage

     

    Au retour nous apercevrons la cathédrale, avec sa sobre façade ocre qui s'ouvre vers la mer. Quant à la maison Bonaparte elle sera aussi très difficile à voir au passage.

     

    La cathédrale 

     

    Ce petit tour en train nous nous laissera pas un très grand souvenir.....

    Une balade sur la pointe d'Aspreto nous permettra une meilleure vue sur la baie d'Ajaccio  ainsi que sur la ville et de surplomber le port Tino Rossi. 

     

     Le port Tino Rossi

    Ajaccio vu du port

     

    Un canadair survole le golfe et charge avant de repartir sur le lieu de l'incendie.

     

     

     

    Une dernière balade dans la rue très commerçante de Cardinal Fesch et nous gagnerons, avec un peu d'avance, la gare routière où nous reprendrons le bus pour rentrer au camping.

    Tout ici porte l'empreinte de l'enfant du pays, Napoléon Bonaparte de nombreux monuments et de nombreuses rues en témoignent.

     

    22 Septembre

     

    Une très belle journée où, encore une fois le soleil brille.

    Vers 9h nous partons donc avec un seul camping-car au parc des tortues A Cupulatta, environ une trentaine de kms du camping. C'est un centre d'élevage et de protection de tortues, dans un environnement favorable, en milieu terrestre et aquatique. Nous pourrons voir de nombreuses tortues, sans oublier les stars des lieux, les énormes tortues Seychelloises qui, pour la plus légère, affiche le poids honorable de 150Kg.

     

     

    Nous avons passé dans ce lieu des moments agréables, sans nous lasser de voir ces tortues de tout genre. De temps en temps nous rencontrions Anne Marie, passionnée de tortues, qui nous fournissez de nombreux renseignements.

     

       Chevauchée fantastique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un arrêt repas, dans une petite auberge, le bar d'Honolulu, un plat du jour très bon.

    Un petit arrêt au passage sur le petit port de Porticcio aux  eaux claires et turquoises et encore une fois avons pu admirer la baie d'Ajaccio.

     

    Porticcio

    Le golfe d'Ajaccio

     

    Retour au camping, ravis de cette belle journée.

     

    23 Septembre

     

    Une journée merveilleuse où on en prend plein les "mirettes"

    Encore une fois nous sommes pratiquement les derniers, il ne reste plus qu'Anne Marie, Josette et Dominique (donc le bus).

     

    Début de la grimpette

     

    Nous grimpons tranquillement jusqu'au   où nous faisons note première, pause, pour la vue mais aussi pour le café...les vieilles habitudes perdurent....

     

    Vue depuis le col

     

    Une descente rapide et nous voilà au bord de la mer, le Golfe de Liccia et plus loin celui de Sagone s'offre à nous. 

     

    Golfe de Liccia

    Puis de Sagone

     

    Nous longeons ou surplombons cette côte ou alternent plages et criques. On arrêterai à chaque tout de roue pour immortaliser ces lieux qui sont parfois furtifs à cause de la végétation ou des constructions.

     

     Bonjour ou Bonsoir

    Toujours cette magnifique côte

    De belles plages

     Bonjour ou Bonsoir

    une côte de toute beauté

    Des eaux couleurs lagon

    On ne se lasse pas

    Une tour génoise plantée là sur son promontoire

     

    Un arrêt à Cargèse logé dans un amphithéâtre de falaises rouges, sur un promontoire qui ferme le golfe de Sagone où les eaux transparentes se parent de saphir mais aussi d'émeraude.

    Descente rapide vers les églises, l'église Grecque, un sanctuaire de toute beauté, l'iconastase en bois est décoré, d'images saintes sur fond d'or. Quant aux fresques, dont la plus garde se trouve au dessus de la tribune elles ont été réalisé beaucoup plus tard. De la terrasse la vue s’étend sur le golfe.

    L'église orthodoxe

    L'intérieur

     

    L'église latine quant à elle, elle se situe aussi sur une terrasse d'où l'on surplombe le petit. port.c'est édifice au clocher rectangulaire  présente un intérieur baroque très chargé.

     

    L'église latine

     

    En contrebas, un petit port...

     

    Le petit port

     

    Dés lors nous quittons la côte et grimpons vers Piana, posé sur la falaise à 400m au dessus du golfe de Porto. 

     

    Piana

    Piana 

     

    Séance dégustation d'huile d'olive.

     

    Huile d'olive aromatisée

     

    Dès lors, se profilent de curieuses et étonnantes formations rocheuses, véritables sculptures granitiques rouges qui plongent dans une mer d'un bleu profond. 

     

    Les calanques de Piana

      

     

    Ce paysages chaotiques est d'une rare beauté, un peu irréel et sans doute unique. Dans ce site exceptionnel on peut laisser aller son imagination et voir toute sortes de choses.

     

    Toujours les calanques

     

    Par chance nous avons pu nous arrêter pratiquement où nous avons voulu ou presque pour admirer de merveilleux spectacle naturel d'amas rocheux, de pics, d'aiguilles, de falaises  dont la palette s'étale du rouges aux oranges et l'on peut se laisser aller à la rêverie. 

     

     

    Nous pourrons voir le fameux chien, nous avons deviné une tête de sanglier et d'ours. Point vu l'évêque sa crosse à la main.....Cette féerie en or nous a enchanté.

     

    Le chien

    La tête de sanglier

    l'ours

    L'arrivée sur Porto

     

    Installation au camping mi après midi, les derniers bien entendu....Nous tournons un peu mais trouvons des places, sur les hauteurs où nous pouvons avoir la TV.

    Quelle belle journée. Demain nous devrions voir tout cela de la mer, sublime sans doute.

    Encore un apéro ce soir....offert par Annie et Jannot.

     

    24 Septembre

     

    Une journée sur l'eau..... une journée fabuleuse.

    Départ, à pieds, dès 9H du camping.... RV à Porto pour embarquer pour trois heures de mer dans la réserve naturelle de Scandala.

    Au port

      à Porto

     

    Départ 9H du camping, pour une balade de trois heures dans la réserve naturelle de Scandala. Paul fait des rotations pour nous conduire au port, le patron des bateaux en fait aussi et après 1km de marche nous voyagerons avec lui jusqu'au port.

     

    Bateau hybride sur lequel nous embarquerons

     

    Après une bonne demi heure de navigation au bord de falaises rouges, dans le golfe de Porto ensuite de Girolata,

     

    De magnifiques falaises rouges

     

     nous débarquerons pour une petite demi heure dans le minuscule village au nom patronyme, qui se mérite, on ne peut y accéder qu'en bateau ou à,pied. Isolé sur son promontoire, il est dominé par un fortin génois à tour carrée. Cette petite baie tranquille, peut être pas en été....il vit essentiellement ai rythme des bateaux déversant les touristes, abrite quelques maisons de pierre rouge, surtout des restaurants. En cette saison un petit havre de paix.

    Fortin génois

    Le village

    le port et le village

    Au port

    Nos amis Héraultais

     

    Ensuite naviguerons dans la réserve naturelle de Scandala.

    Ce petit bijou naturel du littoral Corse à la fois marin et terrestre est l'oeuvre combine d’Éole et de Poséidon. C'est un ancien volcan effondré qui donne des paysages uniques, paysages où i'érosion marine et terrestre a fait son oeuvre créant ainsi grandes fissures, grottes, murailles dressées, pitons et falaises où s'accroche une végétation de myrtes, d'euphorbes et des cistes. Ces roches granitiques rouges ont parfois percées de cavités impressionnantes les Taffoni.

     

    Toujours de grandes falaises

     

    On est très vite ébloui par cette beauté naturelle, par ce lieu magique où les eaux transparentes, turquoises ou bleu marine, reflètent une palette de couleur magnifique. Ce véritable palais minéral, ces îlots de gros blocs, ces falaises, ces pointes couronnées parfois d'une tour, parfois surmontée d'un nid de balbuzard nous étonnent et nous fascinent.

     

    De toute beauté

     

    Ce fut pour moi un enchantement. Retour rapide au port.

    Une heure pour manger et nous reprendrons le bateau pour les calanques de Piana donc cette fois par la mer. Nous mangerons un civet de sanglier avec des pâtes un vrai délice.

     

    Civet de sanglier

     

    Comme prévu, nous embarquons à 14h, le soleil est un peu voilé ternissant parfois un peu les couleurs, mais le lieu est encore fantastique. Nous passons d'abord par le "château fort" qui contemple la mer.

     

    le château fort

    Anciennes maison de pêcheurs

     

    Encore de grandes falaises, d'étroits passages, des gros blocs colorés, rongés par les éléments naturels qui avance dans la mer. Une féerie de couleur qui nous enchante.

     

    Encore de belles falaises

     

    Retour au port et dans nos cubes blancs, Paul fait des va et vient ainsi que Dominique pour nous remonter au camping. 

    Briefing  vers Paul suivi d'un apéro espagnol.

    Demain nous roulons, avons le choix de trois itinéraires, la côte avec deux possibilités et l'intérieur avec itinéraire bis. C'est celui-ci que nous suivrons, si problème utiliserons la solution de repli. 

    « De Solenzara à Porto VecchioFin de notre séjour en Corse »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    19
    Mercredi 1er Novembre à 10:25

    merci pour ton passage sur mon blog !  et il y en a beaucoup d'articles sur ton blog !  c'est une vrai mine d'or !!  que de superbes photos et endroits et ++++  !  mais je trouve trop long  tes articles ! je ne me rappelle plus du début  hi hi   ( pour info seulement )  belle semaine  A+  amicalement 

      • Jeudi 2 Novembre à 00:29

        Bonsoir Bebert,

        Je ne sais pas si c'est vraiment une mine d'or, mais je narre nos voyages du mieux que je peux.Mais parfois le temps me manque, les journées ne sont pas assez longues...
        Mes articles trop, peut être mais que faire ?

        Amicalement.
        Huguette

    18
    Lundi 25 Septembre à 22:55

    Pas grave, on patientera. Profitez bien de votre voyage, le blog peut attendre.a bientôt. Bises à vous 2 happy

      • Mardi 26 Septembre à 20:45

        Merci Claudine? oui il faudra avoir un peu de patience. Je n'arrive pas à rattraper le retard.

        Bises.
        Huguette

    17
    Lundi 25 Septembre à 12:04

    Comme toujours tes commentaires nous donnent l'eau à la bouche... on attend les photos avec impatience.

    Profitez bien et bises à vous 2 cool

      • Lundi 25 Septembre à 22:28

        Bonsoir Claudine,

        Je n'arrive pas à mettre à jour, les connexions ne sont pas rapides et en plus sur le plateau j'ai pris du retard. Mais il y aussi l'abondance de photos...donc le tri est fort difficile;

        Il faudra sans doute un peu de patience.

        Mais la Corse est vraiment l'île de beauté, aujourd'hui encore avons fait une superbe route de montagne.

        Bises à vous deux.
        Huguette

         

    16
    Lundi 25 Septembre à 11:49
    Xtian

    Bonjour Huguette

    Je continue de voyager avec vous en lisant ce long article, quoi que ... je l'ai déjà écrit, voyager en groupe est totalement inenvisageable pour l'amateur de solitudes que je suis !

    Bises

      • Lundi 25 Septembre à 22:30

        Bonsoir Christian,

        Merci de voyager avec nous...;mais de loin puisque nous sommes trop nombreux. LOL...

        Cependant la Corse nous offre des paysages fabuleux.

        Bises.
        Huguette

         

         

    15
    Domec Danièle
    Lundi 25 Septembre à 10:30
    Que de bons souvenirs. La Corse on ne s en lasse jamais .Bisous
      • Lundi 25 Septembre à 22:32

        Bonsoir Danièle,

        Oui pour une première visite de cette île nous sommes enchantés, même si parfois les routes sont un peu difficiles en camping-car.

        A bientôt peut être.
        Bises à tous les deux.


        Huguette

    14
    Aoreora
    Lundi 25 Septembre à 10:19
    Coucou
    Hihihi . Très rigolo de te lire lorsque tu racontes vos erreurs de route et vos départs et arrivées les derniers!
    C' est parce que vous regardez les paysages et que vous prenez le temps. Tout simplement!
    Toujours très chouette récit!
      • Lundi 25 Septembre à 22:38

        Bonsoir Marie Mathilde,

        Oui on prend notre temps.....mais il semble que beaucoup de personnes soient pressées....

        Nous pas....on trouve toujours une place à l'arrivée et même si parfois on tourne un peu, elle nous convient.

        Le plus rigolo était au repas espagnol au lac après la rando à la cascade. Nous sommes restés tous les quatre au milieu du parking, plus personne, plus une table. On était écroulés !!!!

        Est-ce que l'on te verra avant notre départ...et oui bientôt fini;.le temps passe trop vite...

        Bises
        Huguette

    13
    Samedi 23 Septembre à 21:56

    Bonjour Paul et Huguette, je prend votre blog en cours de route, nous sommes en Norvège, chasse au aurores boréales. nous regarderons pour faire ce voyage avec Paul l'année prochaine. Bonne continuation et à bientôt au Maroc.

    Amicalement

    Claude, Pierrette et Isabelle

      • Samedi 23 Septembre à 22:13

        Bonsoir Claude,

        Pour nous c'est un très beau voyage, on sort des sentiers battus. Les paysages sont fabuleux. 

        J'espère qu vous avez vu ou que vous verrez des aurores boréales. En tout les cas a Norvège est aussi un très beau pays où l'on se sent bien.

        Bonne continuation. Au plaisir de vous revoir au Maroc en 2018.

        Bises à tous les trois.

        Huguette

    12
    Aoreora
    Vendredi 22 Septembre à 22:24
    Bastia est ma ville d' adoption! Même si je suis une sudiste je reconnaîs un charme à Bastia que n' a pas Ajaccio.
      • Samedi 23 Septembre à 17:23

        Bonsoir Marie Mathilde,

        Effectivement Bastia àa plus de charme qu'Ajaccio.

        On pensais te voir ce WE. 

        La route des calanques de Piana une vrai merveille. On va compéter par la balade en bateau demain.

        Bises
        Huguette

    11
    franghi
    Vendredi 22 Septembre à 11:27

    Salut Huguette et Paul

    Je me revois il y a 3 semaines là où vous êtes passés. Nous étions à Santa Maria Sicché et nous avons fait la montée du col de Verde en partant des bains de Guttiere, par Cozzano et Zicavo. C'est un endroit splendide. Quant à 'auberge de Bassetta, c'est une halte du GR20 avant d'attaquer la montée de l'Incudine. Profitez bien des jours qui vous restent et dommage que vous n'ayiez pas eu le temps habituel en Corse à cette saison. Bisous à tous les deux et à paul. 

    10
    Aoreora
    Jeudi 21 Septembre à 21:36
    Comme c' est bien écrit et bien décrit. Un plaisir! Je me revoyais sur le plateau en 4x4!
      • Jeudi 21 Septembre à 22:20

        Bonsoir Marie Mathilde,

        Merci pour ton message. La balade en 4X4 a été vraiment un moment de plaisir. S'il avait fait beau l'après midi je crois bien que nous y serions remontés à pied. Pas encore eu le temps de mettre les photos, pas facile la vie de retraités...LOL.

        Et je peux même te dire que Paul n'a pas fumé, pour ne pas nous déranger (personnellement cela ne me posait pas de problème). Sans doute à demain ou à samedi/

        La visite d'Ajaccio nous a un peu déçue, Bastia est bien plus joli.

        Bises.
        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :