• En route vers Dussac

    Le 13ième anniversaire du FORUM Découverte du MAROC en camping-car les 7/8/9 septembre.

     

    Ce sera une première pour nous,"amoureux du Maroc", ce Maroc que l'on aime tant et que l'on parcours en long et en large depuis 2004 et où l'on découvre toujours de nouveaux horizons, où l'on fait toujours de nouvelles rencontres.

    Une occasion supplémentaire de retrouver amis et connaissances, mais aussi de mettre des visages sur des pseudos et de parler encore et encore de ce beau pays qui nous attire tous.

    Voilà nous partons....par le chemin des écoliers.....mais nous avons un peu de retard, nous poursuivrons notre périple après le WE.

     

    04 septembre

     

    Après un WE chargé qui c'est poursuivi jusqu'au lundi, nous prenons la route pour la Dordogne.

    Soleil, ciel bleu et douceur pour commencer cette journée.

    Après Monbrison notre petite départementale caracole entre prairies verdoyantes où paissent de belle vaches aux robes diverses et forêts, sombres ou claires en fonction de l'espèce, monte, descend, passe plusieurs cols, col de l'Homme Mort, col des limites, col des Pradeaux, dans les Monts du Forez jusqu'à environ 1100m.

    Après le col des col des Fourches on descend sur Issoire en traversant de nombreux petits villages et en admirant de grandes fermes disséminées dans de verts pâturages.

    Issoire notre premier arrêt visite de la journée. Ville auvergnate, située en plaine au confluent de l'Allier et de la Couze Pavin, ville antique qui a conservé son cœur historique.

    Nous avons trouvé un parking super bien, avec des places, gratuit et pas loin du centre cille grâce à parrk4niht.

    Nous flânerons le long de la petite rivière qui coule paisiblement, traverserons le square André Roux, agréable moment de fraîcheur,  passerons devant la gare pour arriver à l'abbatiale Saint Austremoine, vaste édifice  su XII, de 65m sur 18 sous voûte et 23 m sous coupole, construite en grès, l'arkose. En réfection elle est par endroit emmitouflée. 

    A l’intérieur, la polychromie des fresques murales qui recouvrent la totalité des murs de l'abbatiale et les chapiteaux historiés surprend. L'intérieur est magnifique.

    La place de la République, ainsi renommée au XIX, Grande place de la fin du Moyen Age était reliée à ses angles aux portes de la ville. elle est bordée d'hôtels particuliers et d'une maison à arcades. En son centre trône la fontaine des quatre saisons. A son extrémité la tour de l'horloge à traversé tous les temps....construite en 1480, elle incarne l'essor de la cité. Outre les heures, sa cloche indiqua chaque événement de la vie citadine, de l'ouverture et de la fermeture des 3 portes jusqu'aux exécutions qui eurent lieu sur la Grande Place. Belvédère sur la ville, après avoir monté 141 marches elle offre une vue unique sur la ville mais aussi les paysages, du Puy de Sancy au monts du Livradois en passant par le Val d'Allier.

    Les sculptures de Jean Chauchard envahissent la ville.

    Des sculptures de 3 à 4 m de haut sculptées dans des blocs de marbre de plusieurs tonnes. Deux grues, deux semi-remorques…Le moins que l’on puisse dire c’est que l’acheminement des œuvres de Jean Chauchard vers le centre-ville d’Issoire n’est pas passé inaperçu ! Au départ de Moissat, petite ville du Puy-de-Dôme où se situe l’atelier de l’artiste, il a fallu lever avec beaucoup de précautions les fresques sélectionnées avant de les charger sur les camions. 4 à 5 œuvres par trajet et par véhicule. Des chargements d’une vingtaine de tonnes chacun pour un trajet de 40 kilomètres jusqu’à Issoire. Un convoi exceptionnel pour une exposition qui l’est tout autant.

    Jusqu’au 16 septembre, dans le cadre de l’Art dans la ville, une vingtaine d’œuvres signées Jean Chauchard sont à découvrir un peu partout dans le centre de la sous-préfecture du Puy-de-Dôme. Des œuvres qui n’ont pas été choisies au hasard : le sculpteur lui-même auvergnat a travaillé toute sa vie sur les femmes, thème central cette année de la manifestation culturelle. Suivant un parcours mis au point pour permettre aux visiteurs de découvrir les richesses architecturales d’Issoire, les fresques, bustes et bas-reliefs sculptés dans du marbre de Carrare ou de Massangis (Bourgogne) ont été disséminés en des points stratégiques : les grandes places de la ville, la cour d’honneur de l’Hôtel de Ville ou encore le parvis de l’abbatiale Saint-Austremoine.

    Issoire est un belle ville qui mérite le détour.

    Le château de Murol, fondé au XII, construit sur un promontoire basaltique, culminant à 1050m, domine le lac Chambon de sa stature imposante.

    Nous avons décidé d'élire domicile à Maymac, sur l'aire de service près du petit lac de la Garenne, encore une fois grâce à l'application park4nignt., deux camping-car y sont déjà installés. "Vanessa" (Waze), nous y conduira par des chemins détournés au milieu d'une campagne riante parsemée de magnifiques fermes.

    Une balade dans ce merveilleux village, aux toits pentus en ardoise et au façades en granit, nous ravira. Situé aux portes du plateau de Millevaches, ce village déroule de pittoresques ruelles aussi bien dans la ville haute que dans la ville basse, y déambuler est un vrai plaisir. Elle nous invite à découvrir ces monuments ^pleins de charme, comme m'abbaye bénédictine SaintAndré-Saint Léger fondée au XI, dont subsiste lune très belle église romane renfermant une vierge noire du XII.

    Sur le parcours on peut apprécier la fontaine monumentale en pierre de Volvic ou encore la tour de l'horloge, l'autel de ville, témoignages du passé.

     

    05 Septembre

     

    Le soleil est encore bien présent voilà une journée qui s’annonce sous de bons hospices…

    Corréze, la ville a pris le nom de la rivière qui coule à ses pieds. Entrez dans le temps…. C’est au Moyen âge que la cité prend corps avec la création de maisons fortes.

    Passez sous la porte Margot, vestige emblématique du passé de la ville et vous voilà devant l’église St Martial d’origine romane, entourée de splendides demeures aux décors renaissance.

    Un petit tour dans le rue du Berry puis celle de Chèze et nous voilà devant le mairie.

    Un beau village de caractère qui mérite un petit détour.

    C’est, une dans une campagne riante, bocagère entrecoupée de forêt que nous roulons, une petite route nous conduit gaiement à Gimel les Cascades.

    La vue sur la vallée étroite et boisée de la Montan est saisissante. A l’arrivée on se demande bien où l’on va poser notre camion pour visiter. Pas de problème, un grand parking est aménagé en haut du village et possède même une aire de service.

    Il est agréable de parcourir ces adorables ruelles fleuries pleines de charmes.

    Nous descendons la rue principale, jusqu’au pont du péage pour rejoindre ce majestueux tryptique de cascades. Une série d’escaliers (il y en a environ 700), naturels ou artificiels, parfois mal aisés et un peu spartiates où les racines des beaux arbres qui le bordent font surface nous conduisent d’abord au grand saut de 45 m.

    Nous passons par la caisse, oui ces cascades sont privées, mais valent le déplacement à qui ne craint pas de descendre et monter ces escaliers.

    Encore quelques marches et nous voilà à la deuxième cascade  le Redole, 33m que l’on pourra ensuite admirer du haut par une  nouvelle série d’escaliers.

    Enfin la queue de Cheval qui saute dans le gouffre de l’Inferno.

    Nous voilà au point le plus bas…courage il faut remonter…nous ferons quelques pause en admirant cette nature généreuse, des petites ardoises explicatives nous indique noms des plantes et des arbres.

    Après le pont prenons un petit sentier pour monter au château de la Roche Haute, du moins ce qu’il en reste car il a subit quelques sièges et destructions au cours des siècles et là à nos pieds une vallée rayonnante et des toits magnifiques.

    Nous remonterons tranquillement  par de petites ruelles en quête de trésors cachés… et retournerons déjeuner à note maison roulante. Le restaurant « Logis de France » est alléchant, mais il n’ouvre qu’à 17h….

    C’est donc tardivement que nous reprenons la route direction Brive la Gaillarde où nous faisons quelques dernières courses….avant de reprendre la route pour Dussac notre point de chute pour ce soir et tout le WE.

    Le temps se gâte, le ciel est déjà bien gris, quelques gouttes tapotent sur notre cube blanc.

    « Vanessa » nous guidera à bon port…Geneviève avait pris la précaution de nous donner les point GPS de la salle des fêtes, fort heureusement car nous aurions eu un peu de mal à trouver.

    Quelques camping-caristes sont déjà installés, nous retrouvons nos amis Michel et Hélène mais aussi Dédé et Françoise, Annie, Aldo, Dominique, Micky, Lio et bien d’autres je ne citerai donc pas tour le monde. Nous faisons aussi la connaissance d’autres colistiers.

    Une pluie fine sévit mais cela ne nous  empêche pas de papoter….

     

     

     

     

     

     

    « En ChampaurDussac 2018 »

  • Commentaires

    4
    Bibi
    Mercredi 5 Septembre à 07:31
    Coucou Huguette et Paul
    Je vais vous suivre bien sûr !!
    Bonne route vers DUSSAC.
    Je penserai bien à vous pendant ce regroupementde CC !!
    Bizzzz de Bibi
      • Lundi 10 Septembre à 23:49

        Bonsoir Bibi,

        Merci de nous suivre, je sais que Dussac te tiens à cœur.

        Bisous

         

    3
    Mardi 4 Septembre à 22:44

    Jolie balade, pas de photos ? Bises smile

      • Lundi 10 Septembre à 23:48

        Coucou Claudine,

        pas eu le temps et en plus pas de connexion, mais çà va venir tout doucement.

        Bises.

        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :