• Qqs jours au Hakkou cz Ahmad

    22 Février

     

    Le soleil est toujours bien présent mais la température est très fraîche ce matin, j'ai un peu de mal à sortir de la couette....

    Une matinée tranquille, avec le thé offert comme tous les matin, il est même servi à domicile... Merci Ahmad.

     

    Le thé du matin

     Ahmad au service

     

    Apéro offert pas nos amis Lyonnais.

     

    Tchin tchin

    Apéro chez nos amis

    Youssef et Inès, cousins et cousines

    La petite Mariem

    Cousins et cousines

     

    Nous mangeons tardivement et légèrement, dehors au soleil car il fait maintenant très bon.

    Un peu de repos et nous partons faire une grande balade dans la palmeraie (3kms). L'ombre bénéfique nous procure un peu de fraîcheur, nous avançons tout doucement pour profiter de cette ambiance agréable où pour seuls bruits, les piaillements des oiseaux dans les palmes ou la vocalisation caractéristique de l'âne, connu par sa célèbre onomatopée 'hi-han" qui attend au détour d'un sentier, son fardeau, arrivent à nos oreilles.

     

    Dans le palmeraie

    Dans le palmeraie

    Balade en toute amitié

     

    Nous longeons le Zig qui roule une eau limpide, permettant l'arrosage des parcelles cultivées sous les palmiers.

     

    Le Ziz

    Sur fond de djebel

    Une parcelle arrosée

     

    Retour au camping.

     

    23 Février

     

    Même si le soleil filtre par les lanterneaux, laissant supposer encore une belle journée, je "flemmarde".... C'est parfois agréable, à mon goût du moins.

    Matinée cool, juste un peu de lavage.

    C'est vendredi...jour du couscous. Ici c'est le jour du couscous du partage, couscous offert par le camping, servi avec beaucoup de gentillesse. Les tables sont installées dehors au soleil.

     

    Le couscous du partage tous les vendredis

     

    Nous mangeons donc tous ensemble, Patricia et Jean Louis, arrivés ce matin, se joignent à nous. Un couscous qui s'éternise, nous bavardons et racontons des anecdotes, surtout sur le Maroc. L'occasion de sympathiser et de rire.

     

     

    L'après midi sera aussi très calme....

    Ahmad arrive avec le chauffeur du 4X4 afin de mettre au point notre balade de demain. Nous verrons donc trois sites prévus, ferons un tour en 4X4 vers Merzouga et aurons une surprise. Tout cela nous convient, Patricia et Jean Louis viendront avec nous. C'est super. Nos amis Aveyronnais restant au camping, nous partirons donc à six.

    Quelques arrivées ce soir, donc le thé de bienvenue sera offert à tout le monde.

     

    Thé pour tout le monde

     

    Chez Hakkou on est toujours très bien reçus.

    Jocelyne et Jean Paul nous quittent demain, donc apéro tous les six chez Brigitte et Christian. Tout est bon pour lever le verre de l'amitié, papoter et rigoler.

     

    Tchin tchin

    Tchin tchin

     

    Soirée musicale au camping....Ahmad est déchaîné.  Les vidéos et les photos en disent plus long que quelques phrases.

     

     

     

     

     

    Soirée au camping

    Soirée musicale au Hakkou

      

    Demain sera un autre jour. Bonne nuit....

     

     

    24 Février

     

    Une journée 4X4 avec Ahmed.....une merveilleuse journée....qui s’annonce sous un ciel bleu et un soleil caressant.

    L'heure c'est l'heure ...9h nous partons comme prévu. 

     

    C'est le départ..Paulette Ahmed notre chauffeur et Abdou

     

    Un premier arrêt pour voir une belle porte, mais que des ruines derrière.

     

    La porte d'un  ancien palais en ruine

     

    Ensuite une ancienne prison française, bien entendu elle aussi en ruine. Une belle vue s’étend sur une partie du Tafilalet, une vrai écharpe verte qui suit le court de l'oued Ziz.

     

    L'ancienne prison

    perchée sur les ruines nous dominons la vallée du Zie et on écharpe de pailiers

    Une partie de la vallée du ziz

    La belle équipe

     

    La traversée du Ziz

     

    Nous poursuivrons par la route jusqu'à l'entrée de Maadiq où la nous roulerons sur une piste.

    Cette piste zigzague dans un immensité désertique insoupçonnable, ici rien ne pousse hors mis quelques épineux récalcitrants, herbe à chameaux.

     

    L'immensité

    Un puits

     

    Là posé comme par enchantement trône un puits...rien aux alentours. L'eau n'est pas très bas, environ 2m, il sert très certainement d'abreuvoir aux animaux.

     

     

    Là encore au milieu de nulle part, quelques chameaux et leur gardien, lui en mobylette et avec des jumelles pour mieux surveiller.

     

    La maman et son bébé

    Avec le chamelier

     

    Sur ce plateau que l'on croyait infiniment plat...... surprise une dépression de toute beauté, un 360° admirable. On en prend plein les mirettes et en prime un militaire qui surveille tout trafic éventuel. Qui pouvait imaginer cela, il reste en poste un mois et puis il est remplacé. Quelle vie pour ce pauvre Monsieur, loin de tout, là tout seul au milieu de ce désert austère.

     

    Un paysage fabuleux

    Le désert comme on l'aime

    Toujours changeant et coloré

     

    Notre 4X4 chemine tranquillement dans ce désert écrasé par le soleil, chaque arrêt est l'occasion de changer un peu de place, les place arrières, plus étroites et mal aisées nous chahutent....

    Un arrêt chez les nomades, du moins vers les femmes et les enfants venus au puits pour remplir leur bidons d'eau qu'elles chargeront certainement sur les ânes présents.

     

    Au puits où les nomades viennent chercher l'eau

     

    Des affaires à même le sol

    Leur troupeau de chèvre et moutons

    Leurs ânes

     

    Les chèvres et les moutons viennent aussi s'abreuver là.

     

     

    J'avais amené quelques vêtements d'adultes et bonbons pour les enfants. Tout cela semble apprécié, Ahmed m'ayant précisé qu'ils en avaient besoin.

    Nous roulons encore... et encore....dans cette vaste étendue sans fin, des constructions se dessinent dans le lointain, nous approchons de notre site, but de notre sortie, les sculptures d'un artiste Allemand. 

    « L’histoire de l’artiste allemand avec le Maroc est le pur fruit d’un hasard mouillé. Le désert, comme l’a souligné l’écrivain espagnol Emmanuel Borja dans son beau texte de présentation, est propice à “l’isolement mystique et à la révélation prophétique“. Cette révélation s’est opérée dans le sud-est du Maroc. Ceux qui aiment les anecdotes apprécieront, sans doute, la façon inopinée dont elle s’est produite. Déçu de n’avoir pas trouvé une terre favorable à ses projets en Espagne, Hannsjörg Voth, a continué son chemin jusqu’au Maroc. Il voulait se reposer. Il a parcouru le sud du Maroc dans un 4 x 4. Un jour, pressé par un besoin impératif, il a arrêté son véhicule dans la région d’Erfoud. Voth ne fait pas partie des hommes qui suivent du regard la chute de leurs urines, lorsqu’ils se tiennent debout. Il préfère laisser son regard se perdre dans l’étendue du paysage. (… ) Grâce lui soit rendue, parce que la face de la région d’Erfoud en a été changée. En regardant le désert, Voth a eu une illumination. Eurêka ! Il a trouvé le cadre dont il rêvait depuis très longtemps pour ses constructions. Des constructions parmi les plus importantes au monde. »

    Hannsjoerg Voth, artiste allemand né en 1940, a débuté ses travaux de l'Escalier céleste en 1980, ceux de la Spirale d'or en 1993 et de la Cité d'Orion en 1998. Ces trois sculptures gigantesques se dressent en plein désert dans la plaine de Marha, à quelques kilomètres de l'oasis de Fezna. Impossible de donner une idée fidèle de l'impression laissée par ses oeuvres, à la fois folles et géniales.

    Cité mythique, pure utopie, surprise minérale au milieu de nulle part, perdue dans le désert toujours mystérieux, s'impose à la vue par sa hauteur qui évite l'enlisement. Elle est réalisée au dessous d'une des plus belles  constellations, celle d'Orion.

     

    Voilà la cité d'Orion

    Cité d'Orion

     Cité d'Orion

    Là au milieu du désert

     

    Car la Cité d’Orion – c’est son nom – est un observatoire, sept tours en tout, pour suivre la course des sept étoiles les plus visibles de la constellation Orion. Et non seulement l’on compte le même nombre d’édifices que d’astres, non seulement leurs dimensions ont été calculées au prorata de la taille et de l’éclat des étoiles, mais les premiers sont disposés exactement sur terre comme les secondes au ciel, dans une forme de sablier que dessinent les murs les reliant entre eux. À qui doit-on cette transcription terrestre de la constellation, son reflet architectural ? À l’artiste allemand Hannsjörg Voth qui s’isola, de 1997 à 2003, dans le sud marocain, avec ce rêve : relier la terre et le ciel.

    Nous poursuivons pour atteindre la spirale d'or, là encore un gardien.  Ce mur en forme d’escargot ne s'appréhende pas en entier même en montant sur la petite dune, nous le devinons  plus que nous le voyons.

     

    La spirale d'or

    La spirale d'or

    La partie centrale

    Un petit lézard qui fait le mort, mais se sauve à toute vitesse

     

    La spirale est construite selon le Nombre d’Or. Une rampe de pierre conduit au sommet de la spirale. Au centre, un escalier en colimaçon permet de pénétrer au coeur de l’édifice. Cent marches conduisent au fond d’un puits.

    Enfin nous atteindrons l'escalier Céleste, premier ouvrage de la série. Il fut construit par des artisans locaux,  murs en torchis d'une hauteur de 16m. Ce gigantesque triangle projette au sol une belle ombre, seule ombre dans ce désert. Un puits jouxte ce monument.

     

    L'escalier Celeste

    L'escalier Celeste

    L'escalier Celeste et son puits

    Perdu au milieu de nulle part

    avec les amis

     

    Ces trois œuvres monumentales en plein désert sont pour le moins originales et incroyables.

    Dés lors nous poursuivons notre balade dans ce désert pierreux parfois sableux mais aussi chaotiques lors d'un passage d'un oued ou Ahmed semble ne pas trop savoir où passer. Parfois le sable fait barrage, il doit reculer pour chercher un autre passage. Nous sommes chahutés à droite à gauche, parfois un peu propulsé en hauteur, mais çà pas passe sans casse.....perso, je trouve cela plutôt amusant.

    Au restau

    Nous arrivons donc enfin au Khetarras et retrouvons le bitume pour aller manger au restaurant chez KIKI.

    Beaucoup de monde dans ce restaurant au bord de la route, beaucoup de jeunes de toutes nationalités.

    Chez Kiki

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous mangeons en terrasse, au soleil car le vent s'est levé. Brochette de dinde avec frites et pâtes pour tous (ce fût notre choix), quatre belles brochettes, bien garnies et dessert unique : fruit de saison, donc deux mandarines et une banane.

     

    Brochette de dinde

    Avec les amis

    A table

     

    Repas terminé Ahmed nous conduit donc aux Khetarras pour la visite, Brahim nous explique le fonctionnement de ce système d'irrigation ancestral. une galerie de 18km collecte l'eau des montagnes pour arroser les palmeraies et les cultures. Ces petits puits quel'on voit tous les 20 ou 30 mètres ont servi à évacuer la terre lors de la construction ou de l'entretien. C'est acheminement souterrain de l'eau évite surtout l'évaporation lors des fortes chaleurs.

     

    Les Khettaras

    Nous écoutons attentivement ses explications

     

     

    Nous pouvons donc visiter ces galeries, des escaliers sont aménagés à cet effet. Le thé nous sera offert avant de reprendre la route.

     

    Patricia et Jean Louis

    Ahmed notre chauffeur, Paulette et Jean

      

    Thé sous la tente

     

    Arrivés à Erfoud, Ahmed nous monte sur la colline au dessus du Ziz, c'est une magnifique vue qui s'étend sur la ville sa palmeraie. Le ciel s'assombrit derrière nous et un bel arc en ciel se dessine.

     

    A nos pieds Erfoud

    L'arc en ciel

     

     

    Encore un tour vers le palais royal où nous ne verrons que la porte d'entrée. Retour au bercail ravis de notre journée bien remplie.

    Une bonne douche s'impose, mine de rien nous sommes couvert de poussière.

    Ce soir encore un petit apéro avec nos amis.

     

    25 Février

     

    Une matinée encore cool sous un beau soleil.

    Une belle journée entre amis avec un bon repas à l'auberge des Anges.

     

    Une belle brochette

     

    Notre repas en image...

     

    L'entrée

    La Kalia

     

      

    La Tangia

    Ile flottante

     

      Nous avons mangé cette plante dans nos petits ramequins

     

     

     

     

     

     

      

    Entre amis

    Une belle tablée

    Le service

    Miam c'est bon

    Marie et son toutou

     

     

     

    Ledessert arrive

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     26 Février

     

    Notre dernier jour dans ce petit paradis ensoleillé..... à tout point de vue.... l'astre divin brille toujours, mais ici il y a la chaleur humaine, ce lien qui nous lie à Ahmad et toute la famille, cette gentillesse au quotidien envers tous les clients qui deviennent au fil des ans des amis. Ce thé qui est offert tous les matins....l'harira tous les samedis...le couscous du partage tous les vendredi. Ce sont de moments privilégiés inoubliables que l'on apprécie.

    Ce midi couscous au camping, servi par Ahmad, encore une belle tablée ou règne la convivialité. Un très bon couscous bœuf poulet.  Dany et Guy se joindront à nous pour le café. Papotage et papotage...

     

    Ahmad nous libre le couscous

    Quel beau plat

    Une belle tablée

     

    Christian sort le camping-car, nous irons donc à Er Rachidia pour faire nos courses.  le temps du souk une belle averse s'abat sur la ville....A la sortie plus rien; C'est aussi cela le Maroc. Dernières courses à Acima et nous rentrerons sous un ciel bas et bien boudeur.

    A peine rentrés Ahmad nous appelle pour boire le thé, dans le salon car il ne fait pas très chaud. Ah le Hakkou est une grande famille !!!!

     

    Ahmad au service

    Thé pour tous

    Qqs jours au Hakkou cz Ahmad

     

    Nous avons une heure pour manger.....et oui c'est ainsi...soirée musicale.

     

    En musique....

    Qqs jours au Hakkou cz Ahmad

     

     

    Comme dirait un amis Gadiris...nous n'avons pas des vies faciles.

     

    27 Février

     

    Sniff Sniff, nous partons le cœur gros....nous quittons à regret cette grande famille. nous quittons Patricia, Jean Pierre, Dany et Guy. Nous espérons bien les revoir.

     

    Dernier thé en commun.

     

    Dernier thé

    Nous allons partir...

    Avec Mustapha

     

    Nous avons hélas un timing à respecter. Cette année c'est ainsi.

    Au revoir les amis nous reviendrons.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Plus à l'estEn route vers la côte.... »

  • Commentaires

    16
    Mardi 27 Février à 17:22

    Coucou,

    Je vois que l'accueil est toujours aussi sympa et généreux. Et quelle belle balade. Bonne continuation. Gros Bisous à vous 4

      • Mardi 27 Février à 21:21

        Bonjour Barbel,

        Oui toujours le même accueil ici. On se plait beaucoup dans ce petit camping.

        La balade était aussi super.

        Les journées passent à la vitesse grand V...et comme dit plus haut nous n'avons pas de vies faciles. En plus cette année des timing à respecter c'est dur...mais la vie est toujours belle ici.

        Bises à vous deux.

        Huguette

    15
    Lundi 26 Février à 15:31

    Quelle belle et longue aventure chers amis, très sympa la palmeraie .

    Adressez nous un peu de châleur ...

    Bonne journée ,

    Bises de Christiane

      • Lundi 26 Février à 22:52

        Bonjour Christiane,

        Je veux bien t'envoyer un peu de chaleur, même si nous n'en avons pas trop cette année. Mais nous sommes mieux loti que la plupart des français de l’hexagone.

        Oui le Maroc est pour nous un pays de rêve.

        Bises.
        Huguette

    14
    B DEFOSSEZ
    Lundi 26 Février à 15:26

    Bonjour  , magnifique  c'est ça le Maroc  , pourtant inconnu à ma connaissance cette cité ,personne en parle  ! 

    B DEFOSSEZ  

      • Lundi 26 Février à 22:49

        Bonjour Bernard,

        C'est çà le Maroc on découvre à chaque voyage. Il y avait déjà eu des visites l'an dernier. Et nous n'avions pas pu le faire. Mais pour nous ce fût une belle découverte. et une superbe journée.

        J'espère que la santé de ton épouse s'améliore.

        Amicalement.
        Huguette

    13
    Dimanche 25 Février à 17:02

    Vous avez fait une belle balade. Cette cité d'Orion  est un de nos projets...mais pas cette année. ...

    Bises 

      • Dimanche 25 Février à 19:40

        Bonsoir Claudine,

        Oui ce fût une belle balade, avons passé une très bonne journée. 

        En plus avons eu très beau temps mais pas trop de chaleur ce qui était très agréable en plein désert.

        Bonne soirée.
        Bises

        Huguette

    12
    Vendredi 23 Février à 10:57

    Bonjour,

    Soleil, farniente, balades, jolies paysages ... ça fai envie . Un jour j'espère vous y croiser ;-)

      • Samedi 24 Février à 22:33

        Bonjour Jean Pierre,

        Le Maroc est un pays de rêve tout est un délice pour les retraités qui laissent un peu leur mentalité d'européen avant de passer le détroit. Plaisir des yeux, plaisir du palais, rencontres inoubliables.

        Si vous venez au Maroc, on pourrait se croiser...où alors en France nous la sillonnons aussi de temps en temps.

        Amicalement.
        Huguette

    11
    Vendredi 23 Février à 09:34

    Bonjour Huguette,

    Superbes ces petits bouts de choux...Ces images n'ont pas été prises avec le même appareil?
    Pour vous le beau temps est revenu et c'est tant mieux.
    Ici chez nous le mercure joue au yoyo, nous voici repassé dans des températures basses.
    Mais le soleil est revenu. Quand même!!
    Bonne continuation,
    Bises
    Didier.

      • Vendredi 23 Février à 11:02

        Bonjour Didier,

        Oui adorables ces enfants, Ahmad en à trois, le petit Youssef qui est l’aîné vient souvent me dire bonjour.

        Si si les photos sont prises, cette année, avec mon tel. Je n'ai pas sorti encore l'appareil et Paul très peu. En plus c'est facile pour moi d'envoyer en live sur Facebook.

        Oui j'i vu que vous aviez une nouvelle période de froid;;;et vous nous en envoyez aussi. LOL

        Oui le beau temps est là mais n'avons pas retrouvé les températures des autres années.

        Tout se passe bien pour nous, me^me si nous sommes tributaires de date. La vie est belle au Maroc et nous convient parfaitement.

        Bises.
        Huguettte

    10
    Bibi
    Vendredi 23 Février à 07:16
    Qu'il est bon de revoir ces lieux, ce petit paradis !!
    Certes avec nostalgie car j'aurais tant aimé y être aussi !
    SUPERBES photos... Ahmad, ses enfants et neveux, tous si sympathiques !
    Merci Huguette pour ce partage.
    Bizz de Bibi à tous.
      • Vendredi 23 Février à 10:57

        Bonjour Bibi,

        Oui je connais ton attachement pour ce camping et pour le Maroc en général. Ve n'est, j'espère, que partie remise.

        A midi lors du couscous du partage on pensera particulièrement à toi.

        Bisous.
        Huguette

    9
    Vendredi 23 Février à 00:05
    Très sympa camping et les balades dans la palmeraie bises
      • Vendredi 23 Février à 10:55

        Bonjour Claudine,

        Oui ce camping st un coup de cœur, il y en a d'autres bien entendu, le plus souvent des petits campings marocains.

        Bises
        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :