• Quelques jours sur Taliouine

    13 Mars

     

    Une journée de liaison, mais quelle journée....

    Partons comme prévu, après avoir salué tous nos amis, peu de chance que nos routes se croisent à nouveau. Mais sait-on jamais. Inch Allah !!!

    Des paysages désertiques bordent notre route, seuls quelques acacias parasols résistent à aux éléments naturels qui se lient contre eux, vent, sécheresse et chaleur.

     

    Des paysages désertiques

    Quelques acacias persistent

     

    Un petit tour à Taimzour pour le plaisir, le canyon de l'oued Tinssirt est d toute beauté.

     

    Taimzour

    Il y a vraiment peu d'eau

    Le canyon

     

    La petite oasis de Trit

     

    Quelques jours sur Taliouine 

     

    Changement de route nous allons suivre la direction de Taliouine par la P6837.

     

    Suivez la flèche....

     

    Pas toujours facile de se retrouver, fort heureusement nos chef de file on l’œil... et le GPS.

     

    Où est  Taliouine

     

    C'est jour de souk àAka Ghuiren...alors il faut se faire tout petit, fort heureusement il n'est pas très long, c'est un petit village bien grouillant et son souk est bien achalandé.

     

    Passera passera pas....

     

    Dés lors nous roulons dans des paysages fabuleux, à couper le souffle, des paysages désertiques aux palettes de couleurs changeantes.

    Traverserons de petits villages parfois bordés de petites palmeraies qui nous offre un contraste saisissant avec l’âpreté des roches dénudées.

     

    Une petite palmeraie bien verdoyante

    Des plissements et quelques ruines sur un piton

    Encore des plissements aux couleurs chatoyantes

    Un petit village se blottit dans ce djebel tourmenté.

     

    Des tentes nomades sont dispersées dans cette vallée inhospitalière, mais il y a donc dans le coin un puits où une source.

     

    Un petit campement nomade

     

    Notre route caracole toujours dans ces paysages fantastiques dont on ne se lasse pas.

     

      

     

    Arrivons au village de 

     

    La mosquée pointe son minaret au dessus de la palmeraie, dans un ciel d'azur.

     

    Quel contraste

     

    Tisfriouine avec son viel agadir en ruine accolé à la mosquée.

     

     Tisfriouine 

     

    Notre route commence à s'élever, au détour d'un virage on peut voir un abri aménagé dans la roche.

     

    Un abri sous roche 

     

    Toujours des plissements mais les couleurs changent pour donner parfois des tons de violet.

     

     

     Ou de bordeaux

     

    au fil des kms les couleurs changent... 

     

    ou encore du beige et du marron

     

      

     

    Là encore une petite tente nomade, perdue dans la nature

     

    Quelques jours sur Taliouine

    Des plissements et encore des plissements

     

    Notre route caracole  dans un canyon en grands virages et prend rapidement de l'altitude pour atteindre le col n'Oumour à presque 1900m. n atteint alors un plateau surprenant avec beaucoup de fleurs jaunes et des champs cultivés avant d'arriver à Agadir Melloul.

     

    Arrivée sur le plateau

    La neige sur l'Atlas dans le lointain

    Agadir Melloul

     

    Nous remontons un petit col à 1745m d'altitude au milieu de de djebel qui arborent des pitons rocheux. Tel une écharpe verte, champs et cultures suivent le cours de l'oued.

     

    Quelques jours sur Taliouine

    Un ptit douars dominé par des pitons rocheux

    Quel contraste ...

     

    Sur ce plateau Kastique dominé par le Djebel n'Tug-Natin nous arrivons au village de Tagadirt.

    Au détour d'un virage nous voilà à Ifri avec ses hauts falaises.

     

    Les falaises d'Ifri

     

    Comme prévu nous trouvons le panneau qui indique l'Agadir d'Ifri. Nous nous garons près de l'oued  qui roule un eau boueuse et poursuivons à pied.

     

    L'oued 

     

    Un petit garçon nous accompagne jusqu'au gardien qui ne tarde pas a arriver alors que nous déambulons sur un petit sentier en direction de la falaise.

    Là c'est l'effet de surprise.... Ce n'est pas simplement un agadir de falaise, mais un agadir troglodyte. Petit mais très étrange.

     

    L'agadir

    L'agadir

     

    Il est relativement en bon état et partiellement utilisé encore de nos jours.

    Même de l'extérieur nous pouvons voir des petites portes, des échelles ou des tronc de  palmier.

    Une case sans doute pas très accessible

    Celle-ci non plus,

     

    Le gardien nous ouvre la porte et nous fait visiter quelques recoins, dommage nous aurions du nous munir de nos lampes. La torche du téléphone est un peu faible. Des cases encore fermées et creusées dans la roche.

     

    Suivez le guide

     

     

    Il faut se faire tout petit pour rentrer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Attention Claudette

    Une case fermée

    En voilà d'autres

    Une aération naturelle

    Là il y a encore du blé

    Là il y a un éclairage naturel

    Là aussi la lumière du jour pénètre

     

    Voilà ce que vous pouvez voir depuis ce grenier.

    Vue sur le village d'Ifri qui se niche dans la verdure

     

     

    14 Mars

     

    Voilà la vue que nous avons depuis notre salle à manger au camping du Toubkal.

     

    vue depuis le camping

    Nos emplacements

     

    La casbah du Glaoui qui trône à l'entrée nord de Taliouine et que nous voyons depuis les camping.

     

    Casbah du Galoui

     

    Une journée sur Taliouine, chez nos amis marocains que nous connaissons depuis 2004 et que nous revoyons tous les ans avec le même plaisir. L’accueil est on ne peut plus chaleureux et Aziz est aux petits soins pour nous. Quelle gentillesse et quel dévouement.

    Nous serons reçus ce matin par Aziz, sa maman et son épouse qui porte le petit Tarak sur son dos tout en faisant son travail.

    Illias qui est là nous fera visiter les nouvelles constructions qui avancent petit à petit. Nous serons reçu comme d’habitude avec thé et petits gâteaux de toutes sortes, certains fait à Aïcha.

    Thé et petits gâtaux

    Aziz au service

     

    Nous sommes invités pour le repas à 13H. Encore une fois nous mangeons seuls, Zacharia, l’aîné des enfants ne pouvant être là. C'est Aziz qui nous sert : salade marocaine, tajine de poulet aux œufs et aux olives, marmelade de carotte et d'orange que l'on sucre à volonté, fruit et thé.

     

    Le tajine

    Nous sommes servis dans le futur patio

     

    Nous prenons congé de nos hôtes mais allons saluer Zacharia qui est en poste à la mairie. Il nous fait part de son travail et nous présentent les différents postes de la commune. Visite agréable et commentée intelligemment. 

    Quelques courses pendant que Lucien et José passent chez le coiffeur qui n'est autre qu'Illias. Il officie chez son copain coiffeur (alors qu'il n'exerce plus) en empruntant son matériel et partage les bénéfices. Surprenant...nous ne verrions pas cela en France.

     

    Illias et Lucien

     

    Ce soir Aziz vient nous retrouver au camping, demain il nous accompagne vers Assaisse. Une autre visite nous attend et peut être quelques surprises. A demain. Nos amis Josi et Jean viendront avec nous, ils sont arrivés au camping cet après midi.Heureux de les retrouver.

     

    15 Mars

     

    Une journée de rêve entre amis.

    Vu l'heure tardive et les événements de cette merveilleuse journée, je vous la narrerai demain...peut être Inch Allah.

    Départ vers 8h30 avec deux camping-car, nous sommes huit, Aziz est à l'heure et en compagnie de son ami Mohamed en Partner de chez Peugeot.

    En route, le puits toujours là pour les villageois du coin...

     

    Le puits

     

    Des paysages aux couleurs changeantes du Djbel Sisoua.

     

    Djebel Siroua

    Un douar dans sa verdure

    Un enclos à moutons

     

    La joyeuse troupe emprunte la magnifique route en direction Assaisse, en plein Djebel Siroua, où nous devons stationner. C'est jour de souk...

    Nous nous installons sur le parking pierreux du souk.... mais quel parking plutôt celui des ânes en effet il y en a des dizaines. Cela nous rappelle un certain souk à Assara lors d'un treking au Toubkal en 1995.

     

    Nos amis les transporteurs....à quatre pattes

    Au milieu des mercedes de la montagne

    Notre ami Aziz t notre chauffeur Mohamed 

     

    Un souk de montagne, un vrai souk où il ne doit pas y avoir beaucoup d'européens, un souk bien achalandé, où comme d’habitude ,on trouve de tout. Nos hommes sont attentifs dvant l'outillage...mais quel outillage !!

     

    Que cherchez vous Messieurs ?? dans ce bric à brac

     

    On peut y flâner sans le moindre problème appareil photo à la main. Une immersion dans le Maroc profond et authentique comme je l'aime.

     

    Le vendeur de sel pour les aminaux

     

    Comme partout il y a les épices....  les dattes, les figues...

     

    les épices

    Dates, figues, pâte de datte...

     

    Comme la plupart du temps les légumes sont à même le sol, mais dans ce lieu retiré ils sont vraiment très beaux et frais.

     

    Le coin des légumes

     

    Le cordonnier accepte volontiers qu'on le photographie et veut nous offrir de la pâte de date, à vrai dire pas très appétissante.

     

    Le cordonnier

    Le coin des bouchers

    Transport des marchandises comme des hommes 

     

    On pourrais y passer des heures, mais il faut avancer....le but est : les gorges de Tislit.

    Aziz a donc tout prévu, Mohamed prend quatre personnes et fait un premier voyage jusqu'au point de vue sur le village et l'entrée des gorges et là il faut descendre à pied. Pendant ce tant nous cheminons sur la piste en attendant la venu de Mohamed. 

    Nous sommes au Gite chez Ahmed à Tislit, des centaines de tapis sont étendus à même le sol et des dames espèrent une vente....

     

    Exposition des tapis

    Ces dames attendent les clients potentiels que nous sommes

     

    Kadiga nous sert thé aux herbes (on ne saura jamais ce qu'il y avait) et petits gâteaux sur la terrasse, beurre et pain de la maison.

     

    La cuisine

     

    Aziz sert le thé, toujours au petits soins pour nous.

     

     Bon appétit

    Pain beurre et huile de la maison

    Avec Kadija

    Ah que c'est bon....

     

    Après cet en-cas bien agréable qui a réveillé nos papilles, nous descendons dans le lit du petit oued qui serpente afin d'accéder aux gorges de Tislit. Le site est grandiose, des pitons volcaniques encadrent l'oued et parfois barrent son lit.

     

    L'entrée des gorges

    La joyeuse troupe

     

    Au début la vie rurale s'y affiche avec quelques champs verdoyants.

     

     

    Nous longeons, traversons plusieurs fois cet oued bien sage qui roule peu d'eau.

     

     

                                                                                       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ces rochers aux formes étranges s'imposent. Nous laissons vagabonder notre imagination afin de voir des formes diverses, pas forcément les mêmes pour tout le monde.

     

     

    La progression n'est pas toujours facile, nous devons parfois escalader, contourner ces gros blocs posés là comme par enchantement.

     

     

    Le décor se fait plus sauvage, plus aride mais reste de toute beauté.

     

    Panorama du bout des gorges

    Un petit cirque adjacent

     

    Nous retournons tranquillement à la maison d'Hôte par le même chemin mais empruntons ensuite le petit chemin qui caracole dans ce minuscule village de pierre.

    Nous patienterons en attendant l'heure du repas. C'est confortablement installés dans le salon autour des tables basse que nous déjeunerons. Là encore Aziz avait tout prévu et acheté tout ce qu'il fallait et Kadija avait préparé deux gros tajine au poulet. que nous dégusterons après une petite salade marocaine. Fruits et thé termineront notre repas.

     

     Tajine de poulet

     

    Passage par l'atelier de tissage....

     

    Une nouvelle berbère à l'oeuvre

    Une autre berbère au travail

     

    Kadija nous montre comment on carde la laine et ensuite comment on transforme cette laine en fil à tricoter. Ces fils seront teint avec des produits naturels comme le safran pour l'orange ou la grenade pour le jaune.

     

    Elle carde la laine

    t la tranforme en fil à tricoter

     

    Il est l'heure de retourner... comme à l'aller, quatre en voiture, les autres en attendant la voiture.

    Départ vers une ferme de safran association entre un Monsieur Italien et une jeune marocaine qui nous explique sa façon de faire et vante son safran, le meilleur du Maroc et la meilleure production à l'hectare.

    Nous sommes un peu fourbus mais heureux de notre journée qui se termine vers 19H.

     

    16 Mars

     

    Journée repos....

    On descend à Taliouine dire au revoir à la famille Choucri où nous sommes encore reçus comme des rois chez Zakaria.

     

    Avec Kébira

     

    Un petit arrêt en ville, pour les pneus..... les courses.

     

    Devant le vendeur de pneus

    Taliouine et sa vieille casbah

     

    Nous reverrons Aziz ce soir et lui promettons de repasser au retour.  Des bons moments passés avec lui. Que du bonheur. 

    Ce soir apéro chez nos amis héraultais, des moments de convivialité et de rires, demain nos routes se séparent mais nous nous reverrons sans doute encore à Tata. Inch Allah.

     

    Tchin tchin

      

    Demain nous quittons Taliouine et  nos amis marocains avec un pincement au cœur, c'est un peu notre deuxième famille, comme dit si souvent Aziz. Mais nous repasserons avant la fin de notre séjour.

    Nos amis vont sur Ouarzazate et nous sur Tata, mais nous nous retrouverons sous peu, avant un changement d'itinéraire définitif.

    Dès que possible je ferai un diaporama de cette belle journée de découverte et de partage que j'ai adoré,  une journée faite d'émerveillement et de rencontres..

     

    « Quelques jours à TataRetour sur Tata »

  • Commentaires

    8
    GEROISE
    Mercredi 15 Mars à 17:29

    Coucou HP, Je vois que tout va bien, comme d'habitude !  Les photos sont magnifiques, de nouveaux paysages que je ne connais pas. Le temps est beau. Je n'ai pas eu le temps de vous écrire depuis un petit moment, car nous étions pas mal absents de la maison. En effet, nous étions à VdL, où d'abord notre fils aîné est venu avec sa petite famille, nos amis de Montpellier ont pris la suite, et, enfin mon petit-fils est arrivé avec sa petite Marie et des copains à eux. Beaucoup de déplacements et de ménage,...Nous respirons un peu maintenant. L'été se fait déjà sentir. La nature commence a se réveiller. Ici, la campagne électorale bât son plein, avec toutes ces histoires et incertitudes,..., c'est un peu inquiétant, vous êtes loin de tout cela ! Je vous envie beaucoup. Je vois que Brigitte et Lucien sont à nouveau avec vous. Un grand bonjour à tous. Mille Bises, FD-G.GG.

      • Mercredi 15 Mars à 21:29

        Bonsoir Françoise et Gégé,

        Oui tout va bien ici, comme d'hab. En plus sommes à Taliouine, Ici que du plasir, Aziz est à nos petits soins et nous venons de passer avec lui une journée fabuleuse, dans un décor de rêve, une journée comme je les aime, hors des sentiers battus et du tumulte des villes.

        Je vois que vous avez été très occupé, du plaisir avec la famille ou les amis mais aussi du boulot.

        Un peu de repos en attendant que l'été arrive vraiment.

        Grosses bises.

        A bientôt.
        Huguette

    7
    Mercredi 15 Mars à 16:05

    coucou,

    Je vois que c'est toujours aussi agréable sympa et gentil , une famille que l'on ne peut pas oublier lorsque on la connait, bien le bonjour à tout le monde.

    bize

    Barbel

      • Mercredi 15 Mars à 21:26

        Coucou Barbel,

        A Taliouine que du plaisir. Comme chaque fois. Ce jour une journée extraordinaire. avec Aziz.

        Grosses bises 

        Huguette

    6
    Mercredi 15 Mars à 09:52

    Hello Huguette

    Dans ces coins-là, vous êtes loin des trépidations de la vie hexagonales (encore que j'aperçois trop - à mon goût - de CC garés au camping du Toubkal).

    C'est tentant d'aller voir...

    Bises

      • Mercredi 15 Mars à 21:24

        Bonsoir Christian,

        Oui dans ce soins là on est super bien et loin des trépidations ds ville marocaines aussi.

        Ici à Taliouine que du bonheur, surtout lorsque l'on découvre avec notre ami Aziz.  Ce jour une journée extraordinaire et des paysages fabuleux.

        Une journée comme je les aime. Je ne sais pas si elle sera en ligne aujourd'hui mais çà va venir.

        Il faut tenter le Maroc, il ne laisse pas indifférent, pas de juste milieu. On l'aime ou on ne l'aime pas.

        Pour moi c'est la première solution....Je crois que je n'ai pas besoin de la préciser.

        Bises

        Huguette

         

    5
    Mardi 14 Mars à 20:32

    Coucou Bibi,

    Merci Bibi pour ton message. Dommage nous avons un peu de retard sur vous. Et la prolongation d'arrange rien. Je ne sais pas si nous pourrons nous voir à Merzouga.

    Bonne continuation aussi.
    Bises à vous deux.

    Huguette

    4
    Bibi
    Mardi 14 Mars à 08:15
    Toujours un grand plaisir de te lire, de voir ces photos.
    Que j'aimerais être avec vous quelques jours!!!! profiter de ce partage d'enthousiasme à la vue de ces paysages magnifiques.
    Bonne continuation
    Bisous à vous 2
    Bibi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :