• Une journée à Romans/Isère

    28 Mai

    Le soleil est étincelant ce matin, il brillera toute la journée et nous dardera des ses chauds rayons. Ce soir à 19h il fait encore 28° et nous sommes à l'ombre et juste deux degrés de moins dans le cc tout en courant d'air.

    Nous trouvons un stationnement près du centre ville dans le boulevard Voltaire. Suivez nous au fil des rues et ruelles.

    Au coeur de la Drôme, au pied du Vercors, sur la rive droite de l'Isère, Romans capitale de la chaussure, bénéficie d'un patrimoine important.

    Pour mettre en valeur l'histoire de la ville, des chaussures "totémiques" sont dissimulés dans la ville et place à des endroit stratégiques, toutes inspirées de modèles existants.

    Dès l'arrivée vers la place de l'Europe l'escarpin girafe, crée par Stéphane Couvé-Bonnaire. Il a imaginé ce talon qui évoque les pattes arrière de la girafe. (premier prix "exercice de style" en 1995.

    Un peu plus loin sur le boulevard Gambetta le "Derby Roel".

    Modèle phare de la marque. Robert Cleergerie en 1981 met aux pieds de femmes un modèle  résolument masculin, le derby.

    L'église notre Dame de Lourdes, consacrée en 1940 est une église gothique moderne, plutôt art déco, son aspect extérieur est surprenant mais son intérieur est splendide.

    Les murs sont couverts de peintures figurant le chemin de croix, couvrant ainsi les six murs latéraux, les vitraux modernes présentent les visages de donateurs.

    Notre Dame, haute de huit mètres domine la ville à 45m au dessus de la place. 

      

    Là place Jean Jaurès "l'escarpin à talon aiguille".

    Chaussure emblématique des années 1960 et de la maison Charles Jourdan, avec son bout point et son talon aiguille Louis XV.

    Il ne faut pas oublier la "pogne" de Romans, ce gâteau en forme de couronne parfumée à le fleur d'oranger. Nous ne résisterons pas à l'envie d'en acheter une.

    Là une sculpture moderne, avant d'arriver sur la place de la tour Jacquemart qui est en travaux.

    Au XIIe siècle la tour était une ancienne port de la première enceinte. Au XVe siècle est est doté d'une horloge monumentale. Elle est doté d'une grande cloche et d'un automate en bois appelé Jacquemart qui frappe les heures depuis 1429.

    Sur le bas de la place "le derby tressé" de Stéphane  Kélian

      

    Nous descendons vers l'Isère par "la côte Jacquemart" que voilà.

    Nous voici à la Collégiale St Bernard, entièrement construite en molasse, qui surplombe l'Isère.  Elle s'élève sur le site de la première église édifié en 1827 par Bernard.

    En longeant les quai aménagés en 1860 se profile le pont Vieux, maintes fois détruit pas les crues.

      

    Sur la place aux herbes, l'Hôtel Clérieux dont voici la porte d'entrée.

    A notre rythme nous passons devant la fontaine du puits du Cheval. sans oublier sa légende.

    Selon la légende, de jeunes romanais ayant un peu abusé de boissons alcoolisées auraient provoqué le diable en ces termes : “Que le diable vienne, nous le monterons à la manière d’un cheval !”. Aussitôt, un petit cheval apparaît devant eux et les jeunes, nullement impressionnés, se décident à le chevaucher. Toujours de façon surnaturelle, le cheval s’allonge au fur et à mesure que nos jeunes intrépides montent dessus et soudain, il se dirige vers l’Isère. Les jeunes comprennent alors qu’il est l’incarnation du diable qu’ils venaient de provoquer et ils invoquent le secours de Dieu. Mais lorsque que le cheval arrive au bord de l’Isère, la terre s’ouvre sous ses sabots et, déséquilibré, il se cabre et éjecte nos infortunés repentants avant d’être englouti dans les profondeurs de la terre. Une source jaillit alors à cet endroit précis.

     e

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur les quai "la chaussure poisson" inspirée du tableau "les poissons noirs" peint par Gorges Braque en 1942. Son créateur André Pérugia.

     

     

    Place Jules Nadi nous trouvons "l'escarpin choc-choc" en hommage au grand bottier  Roger Vivier inventeur du talon aiguille des années 1950.

    Dès lors nous cherchons un restaurant, ou ils affichent complet ou il nous refoulent. Pas facile nous finissons par trouver. 

    On se contentera donc de charcuterie et de fromage, alors que nous avions vu des cartes qui mettent en appétit.

    Nous comprendrons le pourquoi de cette restauration sur le pouce, ils sont en travaux, la cuisine est en réfection et ne sera pas terminée avant un mois. Donc pour ne pas fermer encore un mois, cela les aide à rentabiliser, surtout que la terrasse est grande et qu'il y a pas mal de monde,  mais les tables sont bien espacées.

    Voici la dernière chaussure "l'escarpin étoilé" qui donne le sourire. Il est à l'image de toute la fantaisie de son créateur Andrea Pfister.

     

    Ce soir nous coucherons sur l'aire de service de St Donat sur Herbasse où il y a pas mal de monde. Bon pour une nuit, même si nous ne sommes pas à touche touche.

    « Romans sur IsèreMontélier »

  • Commentaires

    9
    Dimanche 6 Juin à 21:45
    lavandine

    Je note où vous vous êtes garés car j'aimerais bien revoir Romans surtout que les chaussures totémiques je ne les ai pas encore dans ma collection :-)

    L'église est en effet de toute beauté. Quand j'en suis ressortie, je suis tombée sur une dame qui m'a parlé religion et qui m'a offert une médaille....

    Juste à côté tu as un boulanger avec une façade peinte. L'as-tu vue ... la façade, pas le boulanger ;-)

    Achat de pogne OBLIGATOIRE chez nous aussi.

     

    Gros bisous et douce nuit.

    Lavandine

    8
    Samedi 5 Juin à 09:26

    Romans sur Isère et la chaussure ... La mondialisation est passée par là et cette capitale de la chaussure a bien perdu.

      • Samedi 5 Juin à 20:19

        Bonjour Christian,

        Certains que Romans n'est plus ce qu'il était.

        Bon WE. Bises. Huguette

    7
    Dimanche 30 Mai à 10:58

    Donc pour faire un résumé de cette belle ville, c'est le pied, lol, bisous JL

      • Lundi 31 Mai à 20:56

        Bonsoir Jean Luc,

        Ton résumé est parfait. Bonne soirée. Bisous. Huguette

    6
    Samedi 29 Mai à 21:24
    CathyRose

    Romans sur Isère me paraît être une superbe ville, la tour à Jacquemart, la collégiale et le pont sont très jolis, et c'est rigolo de trouver toutes ces chaussures géantes ... et d'un autre côté tout à fait normal !
    Belle soirée, bisous.
    Cathy

      • Lundi 31 Mai à 21:00

        Bonsoir Cathy,

        Oui Tomans est un belle ville, certains immeubles auraient besoin d'un restauration. La tout Jacquemart est en travaux, du moins la place. Ces chaussures sont effectivement surprenantes mais permette de faire le circuit patrimoine. D'autres fresque sont prévues, mais je ne sais pas les dates. Bonne soirée. Bisous. Huguette

    5
    Samedi 29 Mai à 08:30

    Romans la porte d'entrée du Vercors et la capitale de la chaussure....

    Bonne fin de semaine

      • Samedi 29 Mai à 17:24

        Bonjour Baba,

        Tout à fait. Déjà fait les magasins d'usines sns visiter cette fois on a fait le contraire.

        Bon WE également. Huguette 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :