• Plus à l'est

    17 Février

     

    Journée de liaison.....

    Nous démarrons de bonne heure...et de bonne humeur.... tout est relatif...9h seulement.

    Ce ciel bleu et ce beau soleil nous laissent espérer une bonne journée, même si nous roulons.

    Dés la sortie de Tata le ruban d’asphalte est un ruban de velours anthracite qui se déroule devant nous. Il se glisse délicatement à 700m d'altitude, dans cette plaine saharienne aride et caillouteuse où seuls quelques acacias épineux en forme de parasol survivent, entre deux rangées de collines dénudées, plissées et torturées.

     

    Plaine et collines arides

     

    Nos petits cubes blancs, comme nos chauffeurs sont ravis de cette agréable situation d'autant plus que la circulation est presque inexistante.

    Sur cette terre ingrate, souvent balayée par le vent et écrasée pas la chaleur, peu de vie apparente sauf des troupeaux de dromadaires, de gros troupeaux d'ailleurs avec beaucoup de bébés.

     

    Un beau troupeau

    Un peu plus loin

    Encore plus loin

     

    Quelques rares petits villages s'étalent là aux milieu des palmiers fort mal en point qui  luttent contre la sécheresse chronique avec l'énergie du désespoir.

    Quelques tentes nomades trônent dans ces lieux reculés où la vie ne doit pas être facile.

    Le canyon de Taimzour est toujours aussi attrayant et les cascades d'Atiq toujours aussi agréables.

     

    Taimzour

    Taimzour

    Le canyon

    Cascades d'Atiq

    Atiq

     

    Ce ruban toujours aussi doux, souvent rectiligne se poursuit en direction de Foum Zguid, les palmeraies se font plus belles, les villages un peu plus grands.

     

    Toujours des paysags désertiques

     

    Toujours quelques troupeaux de dromadaires qui broutent des épineux ou quelques troupeaux de chèvres qui mangent je ne sais quoi....

     

    Encore des dromss

    Toujours là

    Entrée de Foum Zguid

    En ville

    Pas facile de monter la côte ainsi

    Dans un ptit village juste après Foum Zguid

     

    Après Foum Zguid, la Nle 12, ouverte seulement depuis quelques années, est toujours en bonne état, de petites serres la jalonnent. Mais que peut-il bien y avoir la dessous ? Elles titillent notre curiosité. Finalement dès que cela est possible nous faisons un arrêt. Un Monsieur nous fait alors voir des plans de pastèques. Ils sont sans doute encore protégés du froid de la nuit. Hélas pas de dialogue possible...Dommage.

     

    des petites serres

    Un plant de pastèque

    oujours des serres

     

    L'heure tourne, même si pour une fois notre moyenne est bonne. C'est donc au milieu de nulle part,  dans cette plaine désertique, que nous prenons notre repas de midi ou plutôt de 13h, car nous ne mangeons que très rarement avant.

    Il ne nous reste plus que 50kms pour arriver à destination, dans le lointain se dessine déjà de contour du djebel Zagora.

     

    Djebel Zagora

     

    Après avoir traversée le Draa, et longé le canal,  nous atteignons notre camping, la Palmeraie D'Amezrou, un beau camping, propre, bien entretenu, avec un accueil chaleureux.

     

    Nous voil)à donc installés

    Himi nous propose le thé, il nous le servira rapidement

    L'entrée du camping

    Les palmiers procurent une ombre bienfaitrice

     

    Il est encore bon heure, nous irons donc faire un petit tour, sans aller en ville. Notre premier arrêt sera pour  La Fibule, comme tous les hôtels nous pouvons y rentrer, visiter le lieux et donc réserver pour notre repas de demain midi, dehors, près de la piscine. Le lieu est plaisant.

     

     

    Nous poursuivrons en flânant devant les quelques petites boutiques qui longent la route et la palmeraie, croisons nos amis Dromois, Jocelyne, Jean Paul et leurs beau frère et belle soeur.

    Nos rentrerons dans le bel Hôtel Asmaa et nous irons siroter un jus d'orange au bord de la piscine. Que 2 kms au compteur mais une belle petite balade.

     

     

    Il est samedi...alors pour ne pas changer nos habitudes nous levons le verre de l'amitié chez nos amis, Brigitte et Christian. Encore une soirée bien agréable.

     

    Apéro

     

     

     

    18 Février

     

    Encore un beau soleil et un ciel bleu qui nous ravissent....

    Je l'ai vu tardivement...je suis resté un peu plus longtemps que prévu sous la couette....çà fait parfois du bien....

    Himi nous conduira au souk, il est vrai que ce grand souk est un peu loin de notre camping.

     

     

     En route

    Arrivée au souk

     

    Beaucoup de monde, une foule colorée...ds odeurs, des couleurs, des camelots qui vantent leur marchandises.

    Ce souk reflète souvent le caractère de la vie montagnarde accueillant les personnes de gens des douars environnants, c'est la grand-messe de la vie rurale, où tout se vend et tout s'achète.

     

    Même ces vieilles bouteilles plastiques bien sales

    Du recyclage

     

    Nous aimons  flâner dans ces allées ou tout est posé souvent à même le sol ou sur des étals de fortune. On y trouve de tout dans une joyeuse pagaille, mais malgré tout ils sont organisés par secteurs.

     

    Que trouve t-on ?

    Qu'ont-ils vu ?

    Perdus dans la foule

    Les légumes à même le sol

    Parfois directement sur des camionettes

    Madame va faire de a confiture

     

    Les animaux, se trouvent à l'extérieur et les bouchers ont chacun leurs petits estancots, la viande y semble très belle, mais têtes et pieds sont moins appétissants.

     

    Les animaux

    Les animaux et les camions de paille

    Secteur boucher, il a bien voulu poser pour nous

      

     

    Comme prévu vers midi Himi viendra nous chercher.

    Un peu de repos et nous repartons seulement au bout de la rue...et oui à la Fibule.

    Nous avons notre choix de table, dehors, au soleil près de la piscine.

     

    L'entrée de la Fibule

    la piscine

     

    Brochette de volaille frites pour Christian, 

     

    Brochette de volaille, frites  

     

    couscous pour nous trois.

     

    Pourtant bien présenté,mais hélas déjà servi....

    A table

    A table

    Depuis la terrasse de l'hôtel

    Encore à l'étage au dessus

     

    Quant au dessert prévu " crème brûlée" on nous annonce qu'elle est vraiment brûlée...nous avons bien rigolé et nous n'avons pas pris de dessert mais seulement café et thé.

    En discutant avec le Monsieur de la réception nous aurons le tarif 4X4 pour un bivouac dans les dunes de Chigaga et le trajet. Cela nous semble raisonnable, à voir quand Charlotte sera là. Perso nous sommes partants. 

    Au retour au camping nous débranchons le cc et partons en ville  faire un tour. Nous sommes souvent hélés cela devient parfois un peu pénible.

     

    En ville

    A service....

    Changement de service....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans le petit souk permanent

    Le célèbre panneau de Zagora

    L'explication...

      

     

    Retour au bercail en fin d'après midi après avoir siroté un jus d'orange au café Tombouctou.

     

    Au café Tombouctou

     

     

    19 Février 

     

    De doux rayons filtrent à travers le lanterneau, me mettant de bonne humeur dès le matin. En effet, le ciel d'un bleu limpide et le soleil radieux sont les présages d'une bonne journée, même s'il fait encore un peu frais.

    Brigitte est perturbée….une allemande l’a déjà contrariée de bon matin, l’adrénaline est montée….

    Nous partons en ville chez un fournisseur de dirhams... et de pain.

     

    Dans Zagora

    Un rond point de Zagora

     

    Après ce petit intermède nous empruntons la nationale 12, elle court sur un plateau entre 700 et 900m d'altitude, un plateau désertique aux roches noires brûlées par le soleil, entre Djebel Rhart et Djebel Tadart. Tels de parasols, quelques acacias, fournissent un peu d'ombre....pour qui ?  personne sans doute. 

     

    Le djebel se profile à l'horizon et semble nous barrer la route

     

    Le lieu semble peu favorable à la présence humaine, quelques rares tentes nomades et quelques sobres maisons basses isolées.

    Puis un peu de verdure, un habitat plus chaleureux, la magie de l'eau, eau sans doute si rare dans ce contrées où il pleut rarement. Des petits champs verdoyants, des petites serres, mais l'on voit alors de grands bassins remplis de ce précieux breuvage amené là grâce à des pompes et qui permet l'irrigation de ces coins qui du coup deviennent fertiles.

     

    Quelques serres apparaissent

    n habita plus cossu en construction

    Des bassins d’irrigation, rempli à l'aide de pompes.

    Encore un bassin

    Serres et cutures

     

    Puis plus rien, des cailloux, encoure des cailloux, du sable et comme un mirage, au détour d'un virage, apparaît un village de Tarhbalt, niché dans un canyon et dans la palmeraie. Un petit coin de toute beauté.

     

    Belle palmeraie nichée dans le canyon

    La palmeraie et le village

    Le bord du canyon

    Le canyon

    L'entrée du village, la première partie est sur le canyon

    Le villageLes ruines du vieux village

     

    Dés lors, la route est un peu "orangina " par endroit, encore un village quelques palmiers et nous sommes en vue de la route goudronnée qui conduit au Serdrar, plus que 3kms de piste et nous arrivons à destination.

    Brahim, tout de bleu vêtu, vient à notre rencontre toujours avec la même gentillesse et nous laisse nous installer, là près d l'entrée, comme nous voulons. merci Brahim.

    Le temps change, les nuages s'amoncellent masquant parfois l'astre divin que nous aimons tant, le vent se lève et l'atmosphère se rafraîchit considérablement. 

    Nous mangeons tout de même dehors, nous mangeons notre pastilla achetée hier à Merzouga, à notre pâtisserie favorite, pastilla au poulet qui est excellente. Youssef vient nous saluer.

     

    Pastilla salade verte

    Au repas

     

    Le soleil revient mais le vent perdure…

    Vers 15h Brahim nous convie sous la tente berbère pour le thé de l’amitié, avec nos voisins du camping Amzerou. Enfin un bon thé à la menthe.

     

    Brahim

     

    Quelques photos du camping.....

     

    Plus à l'est

    Plus à l'est

     

    Nous le reverrons ce soir pour la commande du repas de demain.

    Nous discuterons avec MF74, rencontrés à Terre d’Océan, j’ai oublié leurs prénoms, ainsi que Géo40 Georges et Marie José., de grands baroudeurs.

    Dès l’heure nous restons dans nos maisons roulantes….Il ne fait pas suffisamment chaud dehors.

    Ce soir on lève encore ne fois le verre de l’amitié avec Brigitte Christian, Jocelyne et Jean Paul.

     

    L'apéro

    Jocelyne, Jean Paul et Christian

    Brigitte que regardes-tu ???

     

     

    20 Février

     

    Le soleil joue à cache cache avec des gros nuages blancs, cotonneux mais vraisemblablement inoffensifs qui se promènent lentement dans un ciel d’azur qu’ils masquent. Le vent, sans être violent, souffle encore, mais ne met pas à mal notre moral.

    Plus à l'est

    La vie dans ce coin perdu, ce petit paradis au milieu de nulle part, nous sourit…. Nos voisins et amis ne disent pas pareil...le paradis se transforme en enfer.....pas de Tv, pas de connexion...le téléphone ne va pas....

    Encore quelques photos de magnifique camping.

     

    La réception

    Plus à l'est

     

    En prenant de la hauteur....sur la terrasse.

     

    Nos camping-cars

    Plus à l'est

     

    Nouvelle tentative pour réparer la parabole de Christian....Changement de tête.

     

    Ai boulot

    Dernière tentative

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Encore une fois, à midi, nous mettons les pieds sous la table….

    Brahim nous amène donc un tajine de poulet aux citrons pour trois, avec frites et légumes et un poulet grillé pour Christian avec frites et légumes également. Bon et copieux.

     

    Tajne e poulet aux citeons et accompagnement

    Poulet grillé et accompagnement

       

    A Table

     

    Un peu de repos et nous faisons une grande balade digestive, seuls nos amis préfère flemmarder….

    Direction les petites dunes, plantées sur cette hamada, au milieu des acacias et des plantes à chameaux.

     

    Quelques droms qui rentrent au camp Serdrar 

     

    Nous gravirons ces petites dunes agréables piquetées parfois de cailloux noirs. C’est au sommet de la plus grande que nous nous poserons un moment pour admirer cette immensité. On se sent tout petit, presque grains de sable. Une douce brise nous chatouille les narines et rend la chaleur plus supportable. Il est bon de rêver…..dans ce lieu magique empreint d’une grande sérénité.

    Les petites dunes prennent des teintes dorées

    Plus à l'est

      

    Au seommet de la dune

    Une arrête bien prononcée

    Toujours au sommet

    Plus à l'est

    Dans le lointain

     

     Inutile de vous dire que nous ne comprenons rien.....

     

    Que fait-il là, au bord d'une piste

     

    Retour tranquille au camping-car, pas le moindre souffle n’agite les branches, le soleil baisse à l’horizon et la température descend doucement.

    Demain nous roulons.....vers un autre petit paradis....,u n camping plus petit, en bordure de la palmeraie, tout aussi accueillant par le maître des lieux.

     

    21 Février

     

     C'est une chaude journée qui se prépare, les rayons sont  encore doux de bon matin, pas le moindre souffle vient troubler cette tiédeur.

    Après avoir payé, salué Youssef, qui part en bivouac et Brahim nous empruntons la piste du retour, 3 petits kilomètres qui se font sans problème. 

     

    Sur la piste

    Encore sur la piste

     

    La traversée de Tazzarine est un peu folklorique, c'est jour du souk, beaucoup de monde, de voitures, de tajines fumantes, de camelots en tout genre. Nous y ferons un tour, immergés dans cette atmosphère bien particulière où l'on trouve que peu d'européens. Nous faisons nos courses rapidement, nos amis nous attendent.

     

    Au souk

     

     

     

     

     

     

     

     

    Plus à l'est

    Plus à l'est

      

     

    Toujours les mêmes paysages, des reliefs désertiques et tourmentés, un plateau aride où seuls poussent quelques acacias, des petits villages et petites oasis verdoyantes.

     

    Voilà, la parabole fonctionne....

     

     

    Un carré de verdure et des palmiers, magie de l'eau

    Désert et oasis

    Dur labeur au champs avec le bébé dans le dos

    Tout sert à transporter

     

    En route nous prendrons deux jeunes gens, le jeune homme de nationalité hollandais, la jeune fille d'origine espagnole qui font du stop avec de gros et lourds sac à dos. Ils vont à Merzouga, donc à l'intersection de la NLe 12 et 13 nous les déposons.

     

    Un camp nomade

     

    Avant d'atteindre Erfoud nous déjeunons tranquillement, un peu de repos ne fait pas de mal et nos estomacs sont ravis....Voilà la vue depuis notre salle à manger, même si nous mangeons à l'intérieur.

     

    Vers Erfoud

    Plus à l'est

      

    Un petit arrêt à Erfoud pour quelques courses et je préviens Ahmad que nous arrivons.

     

    Après Maadiq pour tenter de dompter le sable

     

    Plus à l'est

    Quelques tours de roues et nous voilà donc chez Hakkou, Ahmad est là, tout sourire, pour nous recevoir. C'est avec n plaisir non dissimulé que nous le retrouvons. Mustapha et Abdou viennent aussi nous saluer ainsi que le papa.

    Installation rapide et thé de bienvenue. Nous papotons à l'ombre des palmiers. Le vent souffle légèrement et rafraîchit considérablement l'atmosphère.

     

     

    Chacun ses occupations....nous retrouvons Jocelyne et Jean Paul, ensuite nos amis Jean et Paulette arrivent.

    La petite Mariem est là, toute belle et toute timide, le petit Youssef vient à son tour nous faire la bise, c'est aussi un adorable petit garçon. Quelle adorable petite famille, il ne manque plus que la petite Inas.

     

    Le petit Youssef

     

     

     

     

    « Quelques jours à TataQqs jours au Hakkou cz Ahmad »

  • Commentaires

    20
    Bibi66
    Jeudi 1er Mars à 09:45

    Toujours un Grand plaisir pour moi de découvrir des lieux inconnus mais aussi de revoir les endroits et personnes connus .... et ce MAROC !!!!

    Bonne continuation. Bizzz de Bibi à vous 2

      • Jeudi 1er Mars à 11:41

        Coucou Bibi,

        Je sais que tu nous suis par la pensée et aimerai bien être ici. Faut garder l'espoir.

        Sommes donc à Taliouine pas très beau mais plus de pluie pour le moment juste un peu de vent.

        Grosses bises et à bientôt.

        Huguette

    19
    milacona54
    Jeudi 22 Février à 08:44

    Merci.J'aurai peut etre le plaisir de vous rencontrer.Cordialement .Colette et Patrick.

      • Jeudi 22 Février à 21:55

        Bonsoir,

        Si vous nous reconnaissez alors n'hésitez pas.

        Bonne route et bonne traversée.

        Huguette

    18
    Natounet69
    Mercredi 21 Février à 22:33

    Bonsoir,

    De bien jolies haltes que nous avons hâte de retrouver. Nous avons vu des photos et vidéos impressionnantes de Zagora sous la neige. Vous en a-t-on parlé sur place ? Cela paraît totalement irréel lorsqu'on voit tes photos !

    Pour nous, le départ approche. Peut-être nous croiserons-nous quelque part ? Bonne suite de voyage.

      • Mercredi 28 Février à 19:29

        Bonsoir,

        Pas de températures négatives sur notre parcours...Mais l'alerte météo ici était bonne nous avons eu beaucoup de vent sur Taliouine et maintenant de la pluie. parait que l'on devrait avoir 11cm.  Inxh Allah .Mais les champs sourient.

        Dans le Siroua depuis Assaisse avons fait une belle balade dans les gorges des Tislit. D'Assaisse on peut aussi faire une balade vers une vielle kasbah, mais je ne connais pas et ce n'est pas cette année que nous la ferons. 

        Nous étions basés sur Taliouine. il y aussi le circuit vers Askaoun un beau grenier encore en activité et on peut rejoindre en 4X4 la route de Ourzazate. Mais peut être que vous connaissez.

        On va essayer d'avoir la prolongation chez Abdalah à Mirfelt et dans ce cas on rentrera vers la fin avril.

        Peut être effectivement nos routes se croiseront.

        Amicalement.
        Huguette

      • Mercredi 28 Février à 16:22

        Bonjour à vous deux et merci de ces précisions météorologiques. Aujourd'hui, 28 février, il faisait -10 à 7 h le matin et il fait encore -5°...

        Cette année, nous repartons en 4 x 4 et caravane, et nous serons accompagnés d'un couple d'amis en camping-car. Nous avons pris goût l'an dernier aux escapades hors des routes. Le temps va guider notre itinéraire mais nous pensons à une descente rapide vers le sud car nous voudrions faire quelques balades dans le Siroua.

        Mais nous verrons bien....

        A bientôt, sur ton blog, bien sûr, et peut-être nos routes se croiseront-elles.

      • Mercredi 21 Février à 23:10

        Bonsoir,

        Même si le temps n'est pas au rendez-vous comme comme les autres années, notre Maroc est toujours un plaisir.

        Non pas parlé de neige à Zaroga, même plus pensé et personne ne nous en a parlé.

        Par contre des amis étaient à Ouarzazate et dans le camping il y avait bien 5cm de neige qui a fondu rapidement.

        Bon Maroc et peut au détour d'un dune ou d'un village... En camping-car ou en caravane cette année ?

        Amicalement.
        Huguette

         

    17
    milacona54
    Mercredi 21 Février à 15:39

    Bonjour.Départ pour le Maroc demain après midi.Ici moins 7 alors profitez du soleil.J'ai oublié de demander,peut on apporter des vetements,des chaussures pour les offrir aux habitants ou aux associations?Cordialement.Un CC lorrain.

     

      • Mercredi 21 Février à 23:07

        Bonsoir,

        Bonne route pour le Maroc, bonne traversée et peur être une rencontre.

        Oui vous pouvez amener vêtements et chaussures. A donner éventuellement lors de rencontres avec des marocains qui peuvent être dans le besoin.

        Sinon il y a des associations, là je ne sais pas que vous conseiller. Si vous passez au camping Erkounte à Mrifelt, le patron Monsieur Abdalah s'occupe d'une association dans son village et sait à qui donner. Vous pouvez lui laisser des vêtements ou chaussures.

        Il y a aussi eu beaucoup de neige dans l'atlas, pas mal de famille sont démunie et ont des besoins.

        A vous de voir.

        Amicalement.
        Huguette

    16
    francisa
    Mardi 20 Février à 19:17

    Bonsoir les amis. Donnez le bonjour à Brahim, je ne crois pas que nous irons jusque là cette année. Nous sommes actuellement à la palmeraie de Tighmert au camping Aain Nakhla. Un petit camping familial vraiment très bien et un accueil des plus chaleureux. Nous devions rester 3 jours, finalement nous resterons 5. Un endroit comme nous les aimons, avec calme et détente. Jeudi nous partons chez Lahcen, puis Amtoudi, Icht et Tafraoute. Après....Inch Allah.  

    Bises à tous les 2

    Isa, Francis

      • Mercredi 21 Février à 23:15

        Coucou,

        Je vois que tout se passe bien pour vous.Oui Ain Nakla avions beaucoup aimé, même avant qu'il fasse le camping. Etions sur le parking devant la maison d'hôte. Avions fait une sortie 4X4 super avec Salah.

        Cette année une journée chez Hassan, mais nous n'y reviendrons pas.

        Ne sommes plus chez Brahim, mais au camping Hakkou à Aoufous où nous allons rester quelques jours avant de repartir vers Erkounte pour la prolongation. 

        Ensuite nos amis récupère leur petite fille à Agadir et ferons encore un autre circuit.

        Un voyage fort décousu, mais qui nous enchante quand même.

        Au plaisir d'une rencontre.
        Bises à vous deux.

    15
    Mardi 20 Février à 18:36

    Coucou Huguette ,

    Jolis paysages, très sec, mais c'est la région, et toujours de la nourriture.

    Manger des frites au Maroc !!! Alors ça ... ça devrait être interdit !he lol .

    Bises Jean-Pierre

      • Mercredi 21 Février à 23:02

        Bonsoir Jean Pierre,

        Oui pas mal de paysages désertiques en venant vers Zagora et Aoufous où nous sommes ce soir.

        Des frites...il faut bien changer un peu..hi hi

        Bises.
        Huguette

    14
    Bibi66
    Lundi 19 Février à 13:14

    Coucou Huguette et Paul.... sous ce beau soleil, devant ces mets appétissants, dans ces souks que j'aime bien aussi.... c'est le MAROC  et le SUD !!!!!

    Je pense bien à vous

    Bizzz de Bibi

    13
    Dimanche 18 Février à 21:09
    Si le veto donne son feu vert le 12 mars on pourrait partir le 26.on croise les doigts Et les griffes d'Ayoko. ..
    12
    Dimanche 18 Février à 13:41

    J'arrive tout de suite, c'est trop chouette et ce beau soleil .

    Merci à tous les deux.

    Profitez en bien surtout .

    Bises de Christiane

      • Dimanche 18 Février à 20:35

        Bonsoir Christiane,

        Oui nous avons un beau soleil, et les températures sont maintenant très bonnes.

        Le Maroc est toujours un plaisir pour nous. On t'attend...LOL.

        Merci à toi de nous suivre.

        Bises

        Huguette

    11
    Dimanche 18 Février à 01:22

    Toujours de belles photos et un beau récit. Et tout est ok pour le cadrage 

    Bises

      • Dimanche 18 Février à 20:37

        Bonjour Claudine,

        Merci pour ce gentil message. 

        Tout semble arrangé, je vis faire très attention si je mets de petites photos, c'est sans doute cela qui a is la pagaille, mais je ne sais pas pourquoi et surtout comment y remédier.

        Vous avez arrêté une date pour le départ ?

        Bises.
        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :