• En Champsaur

    22 Août

     

    Comme tous les ans nous allons retrouver nos amis St Bonnetier et lyonnais d'adoption, à St Bonnet en Champsaur. Un départ légèrement retardé, notre cc refuse de démarrer, comme il avait déjà donné signe de faiblesse la veille, à la sortie du garage. Le verdict est sans appel, il faut changer la batterie. En route pout Chassieu chez Batterie 69. Le tout sera fait rapidement et nous pourrons partir.

    A notre arrivée, Suzy nous accueille et nous accompagne sur notre terrain de camping favori…. son terrain dans un lotissement.

    Notre route c'est déroulé sous un ciel changeant, du grand soleil au départ, puis une soleil absent et enfin un soleil mi boudeur et des températures agréables.

    Nous décidons d'aller voir le Lac Piano à l'Aulagnier. Le temps est menaçant, les éclairs zèbrent le ciel au loin, pleuvra, pleuvra pas.....That is thé question ??

    Ben voilà dame pluie s'invite, mais on était prévenus….Nous patientons quelques instants dans la voiture....mais elle s'inensifie, alors nous rentrons. Nous pensons même que le spectacle sera annulé tant il pleut.

    Un bel apéro pour nous faire oublier ce vilain temps, suivi d'un bon repas concocté par Suzy. 

    Encore des moments conviviaux....

     

    23 Août

     

    Nous trainons sous la couette…..  Le soleil est là mais les sommets sont dans la brume qui s'effiloche au fils des heures, nous laissant découvrir  des montagnes dénudées, que nous voyons depuis notre salle à manger…..et chambre à coucher….

    Querel

    La brume joue au yoyo

    Encore la brume vers le col du Noyer

     

    Le ciel se dégage rapidement et devient couleur azur et l'astre divin rutile de mille feux. Une matinée cool, et une petite balade en ville histoire de se dégourdir les jambes et de faire les boutiques avec Suzy. Repas tranquille...

     

    Tchin tchin !!!

     

    Après midi, sous une chaleur écrasante plus de 32°, nous partons pour voir la nouvelle aire de service de St Bonnet en Champsaur. 10 places sur terrain stabilisé, avec eau, vidange des eaux grises et noires, tout près de la piscine , coordonnées N44°40'36" E6°04'55".

     

    Aire de stationnement Aire de viange

      

    Hello les copains... 

    Concert sur la place du foirail.

    Sur le foirail

     

    Il fait si chaud que nous partons en voiture à bois vert. Quel bonheur de faire une petite marche au frais en sous bois, passage à la fontaine sainte Claire, fontaine magique bénéfique aux yeux, parait-il !!!!

     La source

     

     

     

     La tradition orale rapporte que Saint Clair, vivant à Vienne, serait passé en cet endroit, aurait fait un miracle et après bénédiction d’une source, l’aurait rendu miraculeuse en particulier à l’égard des affections oculaires. Cette source existe toujours.

    La chapelle Notre Dame du Bois Vert a été reconstruite en 1685 et remplace la précédente du VII siècle détruite par les troupes de Lesdiguières.

     

    Notre Dame du Bois Vert

    Vue sur le bocage champsaurin et le Massif du Vieux Chaillol

     

    Nous rencontrerons une dame camping-cariste (son mari étant parti faire un tour de vélo) avec qui nous papoterons un bon moment, ces personnes habitent pas très loin de chez nous à Tignieu. Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas, comme l'on dit chez nous.....

    Au retour un petit arrêt au concert sur le foirail, nous assistons à la fin et ce soir vers 21h au gymanse concert Zazz que nous écouterons en partie...

     

    En Champsaur

    Voilà une journée bien remplie.

     

     

    24 Août  

     

     Le temps est au beau fixe, les sommets environnants se découpent sur un ciel d'azur, pas le moindre nuage.  

    Nous descendons tardivement vers nos amis, nous flânons au champ de foire pour admirer les vieilles voitures. Ce jour est la montée historique du Champsaur, la 13ième. Cela rappelle notre jeunesse et nos hommes sont ravis.  

     

    En Champsaur

    Un nouveau modèle....

     

    Après le repas nous montons vers l'Aulagnier, sommes à l'ombre, ce qui est très agréable pour voir les départ et entendre ces bolides anciens rugir. Dès la deuxième montée de démonstration, certains restent sur le bas-côté, moteur cassé. Sans nul doute une déception pour le pilote. 

     

    La montée

    Une petite balade au bois du Bouscon, une balade agréable et surtout bien ombragée, une petite grimpette pour rester à l'ombre et nous voilà "perdus"... au milieu des champs, mais près des maisons, nos St bonnetiers se reconnaissent bien entendu. 

     

    Suivez les panneaux

    En forêt entre amis

    Ce soir un bel apéro avec Denise, puis soirée musicale au gymnase. 

     

    25 Août 

     

    Je vais encore me répéter, mais il fait toujours grand beau, pour une fin août, c'est la canicule. 

    Nous retrouvons nos amis pour une journée en Valgaudemar, vallée sauvage et authentique du Massif des écrins. Le Valgau comme l'on dit souvent ne se résume pas qu'à des pics puissants parfois acérés qui chatouillent le ciel, il est aussi nervuré de torrents furieux ou dociles qui s'écoulent depuis les glaciers, de belles cascades, grandes écharpes jetées au cou des montagnes, sautent allègrement les parois rocheuses. On est ici dans le royaume des sommets majestueux dépassant les 3000m. 

    Nous voilà donc à la Chapelle en Valgaudemar, encore beaucoup de monde dans cette station de montagne, il est vrai qu'il fait très beau. Ce village nous ravit toujours autant et nous aimons y flâner au grè des ses petites ruelles. 

     

    Avec l'Olan en toile de fond

    Glacier suspendu dans le massif des Ecrins

    Un trompe l'oeil

    Le cadran solaire

    Repas de midi au restaurant de l'Olan, un serveur plein d'humour, mais qui pousse un peu à la consommation. Bref nous prendrons cela à la rigolade. Souris d'agneau 18h, très bon et très goûteux.  

     

    Au restau

    Souris d'agneau 18 h

     

    Nous poursuivons notre balade, premier arrêt à la cascade de Combe froide, une puissante chute d'eau en plusieurs ressauts au niveau d'un escarpement rocheux. Une petite sente nous conduira à ses pieds. 

    Cascade de Combe Froide

     

    Le deuxième arrêt, encore une cascade celle du Casset, située sur le torrent du Vallon qui chute d'une centaine de mètre depuis un escarpement rocheux et qui se jette dans la Severaisse. Moins vigoureuse que la précédente elle sera moins impressionnante. 

     

    ECascade du Casset

    Nous continuons à grimper par une petite route étroite où les croisements sont parfois un peu périlleux. Là au bout de la route se love le magnifique cirque du Gioberney, cirque de haute montagne, amphithéâtre remarquable, où trône un grand refuge privé du nom éponyme. Là encore à nos pieds la cascade du Voile de la Mariée, voile bien mince dû sans doute à la sécheresse qui sévit un peu partout dans l'hexagone. 

    La vue est magnifique aussi bien sur les Rouies et son glacier, les Bans 3670m que sur le Cirac, couronné de six pointes dépassant 3400m, on est toujours émerveillé par ce cadre, un paradis sauvage. 

     

    Les Rouies

    Le Cirac

    Cascade de la pleureuse, peu d'eau cette année

     

    Ce refuge privé située à 1650m d'altitude est en fait devenu un hôtel dressé sur une terrasse naturelle d'où la vue est imprenable, mais aussi un restaurant qui semble fort apprécié. Les gourmands y mangeront de succulentes tartes aux myrtilles ou aux framboises. 

    Le refuge du Gioberney

    oh les belles tartes

     

    Nos visites ne s'arrêterons pas là, dans la descente encore une halte qui nous permettra de rejoindre jusqu'au charmant refuge du Clot 1397m(Xavier Blanc), refuge niché dans la verdure près de la Severaisse. Ce lieu invite à la détente, nous y ferons un bref passage, une première pour nous comme pour nos amis. 

     

    Le refuge

     

    Dans cette vallée on découvre tous les ans de nouveaux coins agréables et à notre portée, (tamalous....). 

    Voilà encore une journée bien rempli ou nous en avons encore pris plein les yeux, même si nous connaissons le coin et y revenons presque tous les ans, comme des pigeons voyageurs. 

    Pas de repas ce soir, une simple tisane suffira, invitation de Denise. 

     

    26 Août 

     

    Demain sera un autre jour… demain matin c'est jour de marché à St Bonnet. 

    Nous aimons beaucoup ce grand marché où l'on trouve de tout... y compris des fruits et légumes de petits producteurs locaux.

    Ben voilà nous flânerons avec nos amis en long et en large avant d'aller commander nos tourtons chez notre vendeur favori : Pierrot. 

     

    Au marché

    Le marché

    Donc ce midi menu champsaurin avec les délicieux tourtons. 

    Cet AM une balade vers Molines. petit village, posé sur son écrin de verdure, retiré au fond de la vallée de la Séveraissette et situé à 1250m d'altitude. 

     

    Le départ

    Par un grand chemin jeepable, ombragé et surtout en montée douce nous partirons en balade digestive au bout du monde.

    Rencontre avec un berger du coin qui rassemble ses brebis environ une centaine.

     

    Voilà le berger

    Discution à bâton rompu

    Jusqu'aux ruines du hameau du Roy  déserté au XX siècle. Vallée étroite et encaissée qui ne laisse que de rares échappées sur les cimes. La nature se fait soudain plus exubérante et sauvage et reprend ses droits au niveau des ruines, seule une cheminée émerge. Nous sommes sur l'arrière du Vieux Chaillol que nous avons du mal à apercevoir. 

     

    Les ruines

    Mais pourquoi le Roy ?  

    Une légende voudrait que Louis XVI ait exempté d'impôts les habitants du hameau alors qu'il aurait été ravagé par les eaux. En reconnaissance, ceux-ci auraient rebaptisé leur village. Ce hameau fut abandonné en 1916. 

     

    Une petite balade, facile bien plaisante, le plaisir de découvrir à notre rythme avec nos amis et Denise. 

    C'est un endroit pour respirer et se ressourcer loin de la foule, nous avons rencontré un berger typique du coin, il a environ une centaine de bêtes qu'il était entrain de regrouper. 

     

    27 Août

     

    Ce matin c'est un soleil laiteux qui nous accompagne…. Va t-il nous abandonner ???? 

    Il restera plus ou moins pâlichon toute la journée sans bouder pour autant. 

    Après le repas, balade à Tallard, cité pour la première fois dans les textes du VII et construit sur la colline au dessus du village de Lettret. Ce n'est qu'au X que les habitants viendront s'installer dans la vallée. Tallard cité médiévale aux ruelles chargées d'histoire. 

    L'église St Grégoire, classée monument historique, a été construite en 1640. Flânerie dans les petites rues où des personnages tapissant les murs, semblent réels. Par la rue de la Chapelle anciennement rue "rompe cul", nous accéderont au château. Lisez la pancarte et vous comprendrez pourquoi cette rue se nommait ainsi. 

     

    Le haut de la porte d'entrée de l'église

    Un vitrail

    En Champsaur

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le château est fermé pour de longs mois pour rénovation, mais de la table d'orientation un magnifique panorama s'offre à nos yeux. Aux pieds de la falaise se dessinent les jardins de Tallard, crées à la révolution française, bien au nord dans le lointain se profile le majestueux Pic de Bure que nous avons gravi il y a quelques années. 

    L'entrée du château

    La porte d'entrée du château

    Nous contournerons le château et ferons une belle promenade dans le parc de la Garenne qui nous invite au repos et à la détente dans ce lieu merveilleusement ombragé par de somptueux chênes sans doute plusieurs fois séculaires. On peut ainsi y profiter de la fraicheur  et du calme. 

    Autre face du château

    Retour à St Bonnet en Champsaur. 

    Notre séjour va se terminer sous peu....nous sommes un peu triste de laisser nos amis. C'est avec une immense plaisir que nous revenons ici tous les étés. Une nature encore protégée et un climat exceptionnel surtout cette année.  Des produits de terroir que nous adorons, la spécialité emblématique est le tourton, ce chausson fourré qui se décline aussi bien salé que sucré. Sur ces tables hauts-alpines l'on trouve aussi les ravioles, les oreilles d'ânes ou encore la tartes aux pommes de terre, mais aussi les tartes sucrées aux myrtilles, pruneaux, framboises ou à la crème. 

    Nos amis nous font déguster tout cela lors de notre séjour. 

    Au revoir les amis...les envahisseurs sont partis, on vous attend chez nous cet automne.

     

     

    « Nouveau retour dans "nos montagnes"En route pour Dax »

  • Commentaires

    4
    Mardi 29 Octobre à 09:09

    Bonjour

    En Hauts Alpins d’origine, je pense que vous magnifiez formidablement ces hautes vallées alpines, donc un grand MERCI pour ces évocations.

    Nous avions échangé brièvement à Dussac 2018, je vous ai loupé au Maroc 2019, peut être au Maroc 2020 !

    En tout cas très bonne continuation dans vos ambitieux et alléchants projets 2020.

    Très amicalement

    Henry (Région Grenobloise)

      • Mardi 29 Octobre à 13:34

        Bonjour Henry,

        Nous adorons les Hautes Alpes et y passons au moins une semaine tous les ans ou presque chez nos amis anciens St Bonnetiers.

        il est vrai qu'à Dussac j'ai vu beaucoup de monde, je me souviens vous avoir vu, pas très physionomiste j'ai beaucoup de ma a me souvenir des visages. Donc si jamais je ne vous reconnais pas c'est involontaire.

        Peut être au Maroc en 2020.

        Amicalement.
        Huguette

         

    3
    Mardi 10 Septembre à 14:01

    Encore vraiment une belle sortie. De belles photos . Bises 

      • Mardi 10 Septembre à 21:08

        Bonjour Barbel,

        Même en y allant tous les ans ou découvre encore de nouveau coins et on revoit des coins que nous aimons particulièrement.

        Huguette

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :