• D'Oualidia à Taghazout

    18 janvier

     

    Cette nuit la pluie c'est invitée sans prévenir, elle a tambouriné sur nos cubes sans pitié.

    Ce matin au départ d'Oualidia.

     

    Oualidia

     

    Ce matin le ciel est mitigé, mais océan et ciel se confondent dans une grisaille infinie qui se dissipera petit à petit.

     

    Ciel et mer se confondent

     

    Nous roulons tranquillement jusqu'à Safi, juste un arrêt pour désaltérer le moteur...

     

    En route

     

    Plaines immenses aux grands champs cultivés ou fraîchement labourés nous pressentent un magnifiques patchwork de vert et de marron, les oliviers font leur apparitions des que les colline s'intègrent dans ce paysage rural.  

     

    Ces dames sont très habilles

     

    Nous prenons la direction de Marrakech, bien oui....mais où allons nous ? Nous prenons le chemin des écoliers et avons l'intention d'aller à Youssafia. Ben alors que faire ? Sortir des sentiers battus et voir l'église Sainte Barbe, église désaffectée qui renaît en 2016 grâce à l'artiste espagnol Okuda San Miguel.

    Arrivés en ville nous stationnons et prenons notre repas, puis direction l'église à quelques 650m. Il suffit de lever la tête pour voir de très nombreuses cigognes, parfois six sur le même toit.

     

     Bonjour ou Bonsoir

      

     ...

     

    Seule la façade de l'entrée est peinte, oeuvre de l'Art Street. Surprenant on pensait trouver toutes les façades ainsi, je ne dis mot mais suis un peu déçue, je m'attendant vraiment à autre chose....

     

    Voilà l'église

     

    Deux jeunes gens nous précisent que l'on peut rentrer, surprenant car devant la porte il y a un grand panneau : ACT SCHOOL. 

    On nous ouvre la porte, un charmant Monsieur vient nous parler et nous explique ce qui se passe là. En ce moment il y a un film tourné pour l'école, tout cela financé par les Phosphatiers qui semblent avoir fait beaucoup de chose pour cette ville d'environs 20000 habitants. Et notamment le grand boulevard face à l'église, les maisons autours ainsi que la gare routière.

     

    Voilà le Boulevard

    La gare routière

     ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Discussions chaleureuses avec ce Monsieur qui n'est autre que le directeur de l'école et quelques uns des élèves, dont un artiste qui doit faire des calligraphies sur les murs repeints en écru.

    Voilà le lien pour avoir un peu plus de renseignements : actschool.ma

    Eux, comme nous, avons immortalisé ces bons moments.

     

    Nous voilà avec le Directeur et quelques élèves

     

    Voilà une journée d'exception ou le plaisir de ces rencontres a rapidement effacé ma déception.

    Une journée pleine d'imprévu comme je les aime. 

    Nous poursuivons notre route en direction d'Essaouira.

    Depuis notre départ de Safi la route est un véritable plaisir, la 204 comme la 207 sont très roulante, quant à la 201 moins largue mais en bon état.

    Dans ce monde rural, cette plaine céréalière, aux nombreux villages où se juxtaposent de nombreuses maisons basses à toits plats en torchis, on remarque souvent de gros tas de terre souvent en forme allongée. Il s'agit de silos naturels fait de terre agglomérée et séchée qui abritent de la paille. Surprenant....

     

    Un petit village

    les silos naturels

    On voit bien la paille à l'intérieur

    Il n'a pas l'air très rassuré

     

    Ce soir nous stationnons au camping les oliviers à Ounara, il est pratiquement plein.

     

    19 janvier

     

    Une belle journée à Essaouira.

    Changement de programme, nous restons ici....aux oliviers. nous prenons un cc et allons flâner dans Essaouira, Essaouira la ventée.... En réalité il ne fait pas trop de vent, le soleil est de plomb et il est très agréable de se promener dans la médina protégée par ses remparts du XVIIIième siècle appelé skala de la Casbah, fortification principale de la cité. Essaouira la blanche aime surprendre le voyageur qui se laisse guider au gré de ses ruelles rectilignes ou de son port.

     

    Vue sur Essaouira et les îles purpuraires

     

    Cheveux au vent nous partons donc du parking des dunes autorisés aux camping-cars en journée. C'est une belle place en arc de cercle qui s'offre à nous avec les îles Purpuraires dont l’île Mogador qui est la plus grande ,en ligne de lire et pour une fois sans la moindre brume. Chevaux, chameaux et surfeurs sont toujours présents.

     

     

    Paul en plein boulot....

     

     ...

      

    Bab Sbaa par laquelle nous allons pénétrer dans la médina 

     

    Nous jetons notre dévolu sur un petit restaurant que nos amis connaissent, un restaurant au charme particulier très typique du Maroc. restaurant El Yakoute. Situé dans une minuscule impasse qui jouxte la porte Sbaa.

    Nous passons notre commande et reviendrons un peu plus tard.

    Le temps de se promener sur la Place Moulay Hassan et vers la Skala du port où les mouettes s'en donnent à cœur joie avant de retourner pour le repas. Nous papoterons de tout et de rien avec un Monsieur qui arrangent des filets, défaisant les nœuds avant de mettre des pièces là ou il y a des trous. Travail de ravaudage sans doute pas facile à faire.

     

    En allant au port

    J'ai fait ma BA

    Il joue pour nous....

    La skala de la mer

    Skala et petites barques

      

    Les mouettes s'en donnent à cœur joie

    "Remaillage" des filets

     ...

      

     Bonjour ou Bonsoir

     

    Un petit aperçu du restau....

     

    L'entrée du restau

      

     

    Repas super dans un cadre très agréable, très marocain, avec un serveur très accueillant. 

     

    Salade marocaine

    harira

      

    Bœuf aux peuneaux

    Tajine de veau

      

    Une belle tablée

    Thé ou café et petits gâteaux

     

    Nous poursuivrons notre balade dans les souks où pour une fois il y a peu de monde, achat de nos gâteaux favoris chez Driss. En passant devant la boutique d'Habiba que nous pensions saluer nous retrouvons Frédérique, l'ancienne patronne du restaurant la Découverte. Ravis de la rencontrer et de bavarder avec elle. Elle remplace Habiba partie en vacances et prépare son diplôme de naturopathe. 

     

    Dans la rue du souk

     

    Sommes à trois pas de l'institut français d'Essaouira, nous pouvons rentrer et monter voir une fresque murale  sur la terrasse de la française Dag Insky, à vrai dire sommes un peu déçus.

     

    Sur la terrasse de l'institut

    toujours sur la terrasse

    Sur la terrasse supérieure de l'institut

     

    Encore quelques pas et nous sommes à la skala, parsemée d'anciens canons, nous offre une belle vue sur l'océan rugissant.

     

    La skala de la casbah

    L'océan qui rûgit

    sur la skala

    Les canons

     

    Nous rentrons tranquillement par la rue du souk, nous siroterons un jus de canne à sucre au citron en dégustant quelques figues de barbarie.

     

    L'herboristerie

    Que de bienfaits !!!!

     En attendant nos jus de canne

    Un chibani fatigué (mal aux genoux)

     

    Retour au camping de oliviers et apéritif chez nos amis, ben oui on est samedi. Nous ne changeons rien à nos habitudes.

     

    Ne vous fiez pas aux apparences.....

     

    Demain sera un autre jour.....nous verrons d'abord le temps !!!!

     

    20 janvier

     

    Il aurait plu cette nuit, sans doute si légèrement que nous n'avons pas entendu....

    Comme prévu nous partons donc au gigantesque et authentique souk à Had Draa, nous marchons allègrement sur la piste carrioles dont nous ne voyons jamais la fin.... Paul traîne "la patte". Il est vrai que nous avons sans doute fait 6 voire 7 kms.

    Dès notre arrivée au souk il bruine, mais cette pluie insidieuse s'intensifie. Difficile pourtant de se frayer un passage dans cette foule colorée et bruyante, en grande majorité masculine où règne une amination démente. Des carrioles partout, balek, balek....

    Nous marchons dans de la boue, heureusement Frédérique nous avait prévenu, nous avions mis nos chaussures de marche.

    Un petit tour au milieu des vendeurs de légumes, toujours à même le sol, dans un foutoir inimaginable. 

    Nous achetons nos légumes, même pas 15 centimes d'euro les mandarines, 50 centimes d'euros les haricots verts, à vous faire pâlir...j'arrête là !!!!

    C'est vraiment un souk atypique où la pluie nous a empêché de sillonner normalement.

    cette pluie désagréable aura raison de nous..... nous rentrons mais cette fois en taxi, pas loin il est vrai, mais encore 50 centiles par personne.

    Repas de midi dans nos cubes, la pluie redouble son intensité, le temps de prende le café avec nos amis, et le ciel redevient azur et le soleil brille.
    C'est aussi cela le Maroc.....

    Donc lessive pour ces dames, nettoyage pour "ces messieurs aspirateurs" !!!!

    Voilà un peu de repos ne nous fera pas de mal, mais nous permettra aussi de mettre à jour nos blogs respectifs.

    Du coup peu de photos, vu le temps

     

    L'arrivée au souk

    Les ferrailleurs

    Voulez-vous une porte ???

    Le parking.....

    Vente des olives

     Bonjour ou Bonsoir

    Souk au légumes

    Voilà une belle balance

    Notre vendeur de cacahuètes

     

     

    21 janvier

     

    Le soleil est toujours là  mais il y a un peu de vent qui rafraîchit l’atmosphère. 

     

    Avant notre départ avons eu la visite de "daiko" excusez moi je ne connais par leurs prénoms. Nous avons pu échanger quelques bons coins.

    Comme prévu nous nous dirigeons vers Meskala pour voir sa casbah et sa fromagerie.

     

    Encore un silos

    Un marabout

     

    Nous voilà devant, nous pouvons entrer, personne à l’horizon…Mais hélas on nous dit que la fromagerie n’est plus là.

    Albelrazak Khoubane, dernier des petits fils du dernier Caïd l’avait transformé en fromagerie réputée, mais elle est désormais installée près d’Essaouira. Nous en avons eu la confirmation en téléphonant à ce Monsieur qui semble être un personnage haut en couleur. Nous verrons cela au retour si nous passons par là. Merci à Nelly de nous l’avoir confirmé.

     

    Mur extérieur de la casbah

     Clic pour voir notre itinéraire

    L'entrée de la casbah

    A l'intérieur

    Toujours à l'intérieur

    Encore une belle porte

     

    Nous poursuivons donc notre route en direction de Smimou, mais rapidement les choses se gâtent, la route est étroite, très chaotique et très irrégulière, heureusement assez peu de circulation. A chaque croisement nous devons descendre sur le bas côté.

    La contrée est surtout plantée d’oliviers, mais nous y trouvons aussi de beaux arganiers.

    Des collines et de petits villages se profilent à l’horizon, terre colorée piqueté d’arganiers. Notre petite route, toujours endommagée, monte, descend et se contorsionne au gré du relief, nous offrant de beaux paysages.

     

    Des beaux paysages

     à

    Là un bel arganier

    Des paysages de collines magnifiques

    Une nature parsemée de douars

    Encore un douar niché sur la colline

    Une belle plantation d'arganiers

     ...

     

    Une belle descente avant d'arriver au village...

     

    Mais où va t-on ?

    Juste traverser l'oued....

    Voilà le village vu du haut

     

    A Imi n Tlit c’est jour de souk, nous avons du mal à traverser ce petit village tant il est aminé et encombré.  Encore plus surprenant la colline est un vrai parking à ânes. Que d’animaux !!!! ils attendent sans doute leur charge pour la ramener au bled.

     

    Le parking....

    il y en a vraiment partout

    Très animé ce souk

     

    Un berger, comme l'on en voit souvent au bord des routes.

     

     Des moutons disciplinés qui ne traversent pas....

    Va t-il au souk ?

    Ce Monsieur revient du souk, chargé des provisions pour la semaine

     

    Une petite place au milieu des arganiers nous permet de prendre notre repas de midi au calme.

    Arrivés à Smimou nous retrouvons la nationale 1 puis nous prendrons la petite route côtière pour arriver à Sidi kaouki où nous nous installons au camping du soleil, camping bien rempli.

     

    En arrivant à Sidi Laouki

     

    Nous apprenons que nos amis Héraultais sont à côté en sauvage, anciennement chez « Charles ». Nous allons les retrouver. Nos hommes participent au bricolage sur le camping-car de José. Quant aux nanas….nous allons faire un petit tour jusqu’au marabout. Il fait pas mal de vent, mais au retour nous l’avons dans le dos.

    En rentrant nous rencontrerons Véronique et Luc, installé près de nos amis et papigilbert.

    Ce soir nous attendons Bernard et son épouse Josiane (Atlasbernie sur le forum) qui viennent lever avec nous le verre de l’amitié. Un couple bien sympathique résidant à Essaouiara avec qui nous avons beaucoup papoté, de tout et de rien.  Claude est venu nous rejoindre.

     

    Avec Bernard

    Et Josiane, bien entendu nos amis lyonnais 

     

    Voilà encore une belle journée et de belles rencontres.

     

    22 Janvier,

     

    Une matinée cool...sous le soleil mais le vent qui nous transperce un peu...

    Impossible de me connecter hier au soir, j'en profite donc pour mettre le blog à jour et faire un tour sur le forum. je ne mets guère le nez dehors....

    Nous prenons notre repas à l'intérieur et notre café avec nos amis.

    Cet après midi c'est balade aux cascades de Sidi M'Barek. Nous en avons parlé hier au soir, Bernard nous avait donné une indication, nous en suivrons une autre, mais les deux sont bonnes.

    Jean prend donc le camping-car et suivons notre itinéraire...en regardant scrupuleusement les kms. 11 kms depuis le camping du soleil, sur la route côtière qui se faufile au milieu des arganiers où paissent chèvre, moutons et dromadaires. Nous trouvons la fameux panneau rudimentaire qui aurait le dos tourné à la route....à l'entrée du village.

    Le voici : 

     

    Nous nous garons un peu plus loin, sur la gauche à l’aplomb d'une maison aux façades bordeaux.

    Une vingtaine de mètres avant ce panneau, un sentier muletier nous conduit jusqu'à l'oued.

     

    Au départ sur le sentier muletier

     

     ...

     

    Chose surprenant il est bien indiqué, ronds et flèches bleus le jalonnent. On aperçoit donc une vallée verdoyante lovée dans un petit canyon qui débouche sur l'océan.

    A l'oued, deux ânes se désaltèrent et le Monsieur nous indique les cascades vers l'aval.

     

     

     ...

     

    On traverse donc l'oued et on suit ensuite rive gauche, bien rester sur le haut, car il y a des marécages où il est difficile de progresser. Entre verdure, cascades et paysages dunaire.

     

    Noyé dans la verdure

     

    Comme Bernard nous l'avait indiqué hier la grande dune apparaît et le village s'éloigne.

     

    Le village

    Voilà la grande dune

    Voilà le petit oued

    Le canyon

    Nos amis Paulette et Jean

     

    Nous contournons ce petit canyon par la gauche et les petites cascades apparaissent sautillantes. Dommage il n'y a pas beaucoup d'eau. S'il y en avait eu beaucoup nous n'aurions pas pu traverser.

     

    Voilà les cascades, on imagine qu'elle peuvent être plus importantesr

     Bonjour ou Bonsoir

     ...

     

    Nous atteignons la petite plage où l'oued n'est plus qu'un mince filet d'eau. Plage rocheuse où se dressent de belles dunes blondes. Nous les gravirons et poursuivrons notre montée rive droite. la boucle sera donc bouclée.

     

    La plage

     ...

    Les dunes

     

    Ce site est alimenté toute l'année par un léger débit d'eau,  provenant d'un source située au milieu de la rivière,  3 kms aen amont des cascades.

    Encore une belle découverte, et une charmante balade que nous avons fortement apprécié et nous avons eu même chaud et peu de vent, contrairement à Sidi kaouki.

    Demain nous levons l'ancre...et nous partons vers d'autres cieux...nous nous rapprochons dangereusement d'Agadir. 

     

     23 Janvier

     

    Nous démarrons comme prévu, vers 10h, nous n'avons pas beaucoup de kms à faire mais nous avons l'intention de faire connaitre Imsouane et son petite port à nos amis.

     

    Smimou

     

    La nationale 1 traverse de beaux paysages piquetés d'arganiers, parfois des biquettes y broutent un herbe rare...mais point sur les arbres.

     

    petit vendeur d'huile d'argan et de miel, au bord de la route

    Un petit oued en eau

    De beaux arganiers

    Les biquettes

     

    Après Tamanar nous prenons une petite route à gauche qui nous conduit dans ce petit coin de paradis bien agréable entre ciel et mer. Une route étroite, aisée, en bon état et sinueuse avec très peu de circulation, nous permet d'y arriver sans encombre.

    Nous plongeons rapidement...dans l'océan..... vues magnifiques sur la grande bleu qui écume. Pas de problème de stationnement à l'arrivée dans ce petit village très touristique.

     

    Vue sur l'océan

     ...

     

    Nichée au pied le haut atlas, la baie d'Imsouane abrite un petit port de pêche artisanale, financé, en part, par le Japon.

     

    Au port

     Bonjour ou Bonsoir

     

    Balade au port, ce petit port où beaucoup de barques, pour le plupart bleues, stationnent à la renverse sur la rue, certaines sont en réfection. 

    Nous assisterons au départ de quelques barques, ...je te tire et puis je te pousse, ainsi font les tracteur pour mettre les barques à l'eau.

     

    Là je te pousse;;;;

    C'est parti !!!!

     Bonjour ou Bonsoir

     

    Mais cet endroit, connu pour ses vents favorables et ses plages, est aussi un spot de surf réputé du monde entier, la vague "Point Break" qui s'y fracasse est très particulière. En déferlant de 900 mètres, elle es considéré par certains comme la plus longue du continent.

     

    Paradis des surfeurs

     

    Repas de midi au camping car et café agrémenté de gâteaux, chez nos amis.

     

    Notre décor pour le repas de midid

     

     

    Il fait très beau, mais beaucoup de vent...grande balade le long de l'océan par un petit sentier touristique bordant cette côte sauvage faites de petites criques et de rochers aux formes diverses. L'océan est rageur, les vagues viennent parfois lécher la grève mais se fracassent contre les rochers en grandes gerbes d'eau.

     

    De belles gerbes

    En bordure de la côte

     Bonjour ou Bonsoir

    Magnifique gerbe

     

    Quelques peintures dans Imsouane

     

    Street Art

     

    Pour le retour nous empruntons l'autre route, un peu plus grande, mais en forte montée. Sur la plateforme sommitale un arrêt s'impose pour la vue sur la baie, le port et le village.

     

    Depuis la plateforme

     ...

     

    Voilà nous continuons notre route tranquillement, prudemment, avec un petite arrêt à Tamri pour acheter les petites bananes qui sont excellentes.

    Encore quelques tours de roues et nous voilà au Phare, dès lors le vent souffle en rafales chahutant fortement les camping-car, l'océan est agité, déchaîné, puis le calme revient, comme par enchantement, dès Imi Ouddar et nous accompagne jusqu'à Terre d'océan, où Manu nous attend dès notre arrivée pour nous communiquer nos places.

     

    Par grand vent

     

    Mais que de monde....le camping affiche complet des camping-cars sont en attente devant la réception.

    Nous avons déjà retrouvé amis et connaissances donc Odile et Christian, Martine et Mario et bien d'autres personnes je ne citerai pas tous les noms, j'en suis bien incapable.

    Nos amis Bikers sont à Aourir, nous espérons bien les voir, d'ailleurs ils nous attendent. Pas de souci les amis nous allons venir.

    Les journées s'écoulent rapidement ici, balade entre montagne et mer et rencontres amicales.

    La nature est belle.... il fait très beau et l'on peut manger dehors, boire le café entre amis...

     

    oh le beau papillon

    Nous sommes entourés de fleurs

    A midi

     Bonjour ou Bonsoir

    Le café est servi

     

    Balade au dessus du camping puis descente vers la belle plage.

     

    LE CAMPING EST BIEN PLEIN

    là tout seul et entravé

    La vue est magnifique

    Petit sentier facile

    Sur la plage

    U peu de repos devant un jus de fruit

     

    Nous rencontrons avec beaucoup de plaisir Chantal et François et "babachons" quelques instants....Nous n'avons pas des vies faciles...le linge sec nous attend sur les fils....

    Puis soirée agréable entre amis, nous retrouvons Lise et Roger, les Québécois rencontrés ici et chez Paul. Comme le monde est petit....

     

    Un apréo chez les Couramiauds

     

    Et puis soirée pizzas...la nôtre était délicieuse.

     

    Une belle tablée

    Une pizza royale

     

    Encore une belle journée à Terre d'Océan, ce 25 janvier, un soleil radieux, un ciel d'azur, point de vent et des températures qui montent allègrement à 24° et sans doute bien plus au soleil.

    Une matinée cool....un petite apéro chez nos amis blanc châtaigne et oui ils sont ardéchois...mais nous adorons.

     

    Tchin Tchin !!!

     

    Pour midi nous avons un peu varié...boudin aux pommes. Il faut bien changer de temps en temps....

     

      

    Café en avec nos amis comme tous les jours, une fois chez l'un une fois chez l'autre et en plus avec quelques gourmandises.

    Grande balade encore aujourd'hui, entre montagne et mer. Nous passons par la colline, au milieu des arganiers rabougris et torturés sans doute par les éléments naturels.

     

    Sans les collines

     

    Nous traversons la route et par de petits sentiers côtiers avançons parfois au dessus de quelques falaises. Les vagues viennent mourir sur le sable ou se fracasser contre les rochers toujours en belles gerbes.

    Promenade agréable et vivifiante, juste une brise marine, beaucoup de surfeurs s'adonnent à leur sport favori, un pêcheur ravaude son filet il accepte d'être photographié.

     

    Le pêcheur

    un hôtel La Source

     Bonjour ou Bonsoir

     Bonjour ou Bonsoir

     

     

    Les premières maisons apparaissent et nous voilà à Taghazoute, la route est en réfection, beaucoup de poussière.  Après un bon jus d'orange nous prenons un taxi pour remonter.

    Voilà une belle journée de retraités.... demain nous bougeons, mais un saut de puce.

    « De Mohamédia à OualidiaDe Taghazoute à Aourir »

  • Commentaires

    15
    natounet69
    Vendredi 25 Janvier à 18:18

    Bonjour à tous les deux,

    Nous reprenons le voyage grâce à vous . Des soucis familiaux actuels très importants (je viens de perdre ma Maman)nous ont éloignés de notre projet de départ. Mais nous espérons prendre la route fin février, comme nous l’avions prévu. Lire votre blog est une boufféee d’oxygène. 

    A bientot.

      • Vendredi 25 Janvier à 18:43

        Bonjour Annie et Jean Paul,

        Nous vous présentons nos plus sincère condoléances. Perdre une maman est un déchirement, il n'y a que le temps qui aide. je vous souhaite beaucoup de courage.

        Ravie que vous repreniez un peu le voyage, cela permet de s'évader quelques instants. Je souhaite de tout coeur que vous puissiez prendre la route fin février.

        Pour nous cette année pas de prolongation, sortirons du Maroc dans les premiers jours d'avril.

        Comme vous pouvez le constater nous avons du beau temps depuis notre arrivée.

        A bientôt. Bon courage.

        Bises.
        Huguette

    14
    Berjalien
    Mercredi 23 Janvier à 10:47

    Bonjour vous vous rapprocher d'Agadir ,je vous avais parler du soufflant vers les grottes d'Ifranouga si l'océan est déchainé  douche assurée ,bonne route

    Cordialement Daniel

      • Mercredi 23 Janvier à 23:33

        Bonsoir Daniel,

        Oui on est à Terre d'océan à Taghazout. pas facile de trouver et en camping en plus.

        Amicalement

        Huguette

    13
    Mardi 22 Janvier à 19:08

    Bonjour Huguette et Paul,

    Merci pour ses belles photos.

    Nous vous suivons et vous allez peut être nous inspirer pour notre parcours.

    J'espère que nous aurons l'occasion de nous rencontrer.

    A bientôt

    Maryse et Christian

      • Mardi 22 Janvier à 20:12

        Bonsoir Maryse et Christian,

        Ravie que mon blog puisse vous aider. 

        On espère aussi vous rencontrer. nous allons nous poser deux ou trois jours à Terre d'Océan.

        Peut être à bientôt.
        Huguette

    12
    Route66
    Lundi 21 Janvier à 21:43

    Had Draa ça nous rappelle de bons souvenirs. En 2016, nous étions allés à ce souk depuis le camping des Oliviers comme vous. Mais nettement moins téméraires que vous, on avait pris le bus local  ! Un passager en grimpant dans le "Taghazout" en voulant s'aider s'était retrouvé avec la rampe métallique qui lui était resté dans la main.  Mémorable ! Sinon on vient de se poser à Aourir et on compte y rester quelques jours.                               Grosses bises                                                                                                                                                       JD

    11
    Dimanche 20 Janvier à 10:28

    Quel joli resto. Vous connaissez les bons coins.  yes..bonne continuation 

      • Dimanche 20 Janvier à 15:06

        Bonjour Claudine,

        oui un beau et bon restau que nous ne connaissions pas . Nos amis qui voyage avec nous nous l'ont fait connaitre on a adoré.

        On découvre toujours au Maroc

        Bises
        Huguette.

    10
    Bibi
    Dimanche 20 Janvier à 07:55
    Un Grand MERCI Huguette de penser à moi à ESSAOUIRA!!
    Bien agréable de pouvoir me balader avec vous dans la Médina, sur le port...
    Pendant un moment j'ai été virtuellement avec vous. Que de souvenirs dans cette ville aussi.
    Merci pour ton récit et toutes ces photos.
    Bonne continuation
    Bizz de Bibi
      • Dimanche 20 Janvier à 15:04

        Coucou Bibi,

        Il va encore avoir des coins où tu as de super bons souvenirs.

        Ravies de te faire voyager virtuellement. Je sais que tu aime ce Maroc si chaleureux et que tu aimes comme nous bouger pour découvrir.

        Bisous

        Huguette

    9
    Samedi 19 Janvier à 09:14

    Ah ! Si maintenant on promène les chameaux en camionnette (dernière photo), c'est la fin des traditions !

      • Samedi 19 Janvier à 21:50

        Bonjour Christian,

        Ben oui..... mais peut être qu'il va atterrir demain au souk de Had draa, pour finir en boucherie....

        Sait-on jamais !!!!

        Bises

        la neige est sans doute tombée tu peut faire de belles sorties à ski ou en raquettes.

        Huguette

    8
    Bibi
    Samedi 19 Janvier à 08:41

    Je continue à vous suivre bien sûr !!!

    Au camping des Oliviers à OUNARA aussi, des souvenirs.... 

    Faites une bonne visite à ESSAOUIRA ... j'adore si le vent ne souffle pas trop fort !!!

    Bizz de Bibi

      • Samedi 19 Janvier à 21:47

        Coucou Bibi,

        Je vois que tu nous suis pas à pas. pas trop de vent sur Essaouira. C'était super. nous avons cherché des murs peints, mais vraisemblablement il étaient éphémères... Mais c'est une ville que nous aimons bien. peu de monde en ce moment. Nous avons retrouvé par hasard Frédérique qui remplaçait Habibia à sa boutique. Une agréable surprise.

        Demain s'il ne pleut pas nous pensons aller au souk à Had Draa et après demain faire un petit circuit que l'on ne connait pas.

        Bisous Bibi, on pense à toi dans ce pays que tu aimes beaucoup.

        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :