• De Tata à Tafraoute

    16 mars

     

    Nous partons un peu plus tôt, avons l’intention de nous arrêter en route.

     

    Sur la route 109

     

    Nous allons voir les falaises d'Agouliz situées environ à 30kms sur la route 109 de Taroudant qui passe par Ighern. 

    Une superbe route qui se faufile dans un paysage désertique, au milieu de plissements magnifiques agrémentés par quelques petites oasis.

     

     ...

     ...

     

    Donc petit détour vers Agouliz, la route est maintenant asphaltée ce qui nous permet de l'emprunter sans difficultés, elle est d'ailleurs en très bon état. Nous pourrons faire demi tour et stationner à l'entrée du village. Village entre falaise et palmeraie.

     

    Sur la petite route d'Agouliz

    Nous voilà au petit village d'Agouliz

     Bonjour ou Bonsoir

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     La mosquée , devant des gerbes d'orge qui séchent

     

    Comme nous l'ont indiqué plusieurs colistier nous contournerons la mosquée pour nous diriger vers l'oued que nous devions suivre.  Émerveillés et admiratifs nous flânons et prenons des photos dans ce village agrippé à la falaise.

     

     le village

     

    Un Monsieur se présente à nous, je reconnais Brahim, vue sur des photos. Il nous demande gentiment si nous connaissons le lieux. Ben non.... Donc nous acceptons ses services. 

    Brahim nous fait cheminer d'abord sur un petit sentier, puis dans le lit de l'oued et parfois sur les rebords des petits canaux qui permettent d'arroser palmeraie et parcelles cultivées. Il prend soin de nous nous aidant dans les petits passages difficiles. 

     

    Voilà Brahim que nous allons suivre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La vue est merveilleuse, nous admirons ces paysages bucoliques, ce panorama sublime et grandiose jusqu'à la fin de la gorge et les petites cascades qui jaillissent entre les gros blogs rocheux.

     

    Nous cheminons tranquillement

    Quelques lauriers roses en fleurs

    Brahim nous attend...

    des petites"gouilles" aux eaux claires

    Un peu de repos

    Voilà la petite cascade

     

    Là notre visite semble se heurter à la falaise...faut-il faire demi tour ??? Brahim nous demande gentiment si nous voulons continuer. Bien sur nous le suivons, non pas les yeux fermés..... il faut voir où nous posons nos pieds.....  mais en toute confiance. Sans lui nous ne serions pas montés si haut et n'aurions pas vu totalement cette merveille de la nature, ce site grandiose où l'on se sent tout petit.

     

     

    De petites fleurs dans la montée

     

     Quelques pas en montée et nous voilà encore au bord des petites gueltas aux eaux fraîches et translucides. encore quelques pas, un peu d'escalade facile, toujours aidé par Brahim qui surveille nos pas et nous voilà près d'une source et au dessus des falaises.

     

     des gueltas

     

    Des dattes sont encore sur de grands arbres, Brahim fort habile lance des cailloux et les dattes tombent pour notre plus grand plaisir, un peu sèches mais très bonnes. Merci Brahim.

     

    Brahim à l'oeuvre

     

    Dès lors nous empruntons un sentier cimenté, en grand lacets puis un beau sentier très praticable. Et nous voilà donc en vu du village qui s'étire le long de la falaise. 

     

     ...

    Voilà le village d'Agouliz

     

    Brahim nous amène chez lui et nous fait visiter sa maison après nous avoir présenté sa sœur qui égraine des épis d'orge à la main, ben oui l'orge arrive déjà à maturité ici. Nous prenons le thé avec, pain huile d'olive et une huile qui à un gout d'anis, elle provient de plantes dont Brahim ne sait pas le nom, que l'on fait sécher qui a de petites graines noires. Jamais goûte ailleurs au Maroc. bon, un peu spécial.

     

    Voilà les fameuses graines

    Voilà Fatima

    Ils ont une petite faim

     

    Nous reprenons donc la route en sens inverse pour rejoindre la 109 et nous nous installerons sur un petit terre plein pour notre déjeuner, au milieu de nulle part, mais dans des paysages désertiques.

    La route 109 jusqu'à Issafen nous offre une palette de paysages à couper le souffle, des states aux magnifiques couleurs où se nichent de minuscules villages.

     

    Des couleurs fabuleuses

     

    La transversale vers Tafraoute nous présente, elle aussi, des paysages magnifiques, des vallées encaissées qui cachent de beaux villages où l'on se demande parfois comment on y arrive.

     

    les aires de battage

    Le village

     

    Même si nous avons déjà fait cette route, en sens inverse nous sommes sous le charme encore une fois. Nous ne nous lassons pas d'admirer et d'apprécier ces coins.

    Nous quittons Tafaoute pour le camping de la vallée à Tarsouat....une erreur de pilotage de ma part et nous voilà sur la route d'Aït Mansour, route en lacets parfois serrés, route étroite où le goudron est rongé sur les côtés et où des nids de poule font chuter notre moyenne. Conscient de notre erreur nous ferons demi tour, sur le plateau au  village, peut être à Tatla....

    Retour sur la route Tiznit où nous retrouvons effectivement le camping, petit camping très correct, propre et calme. 

    Demain balade dans les gorges de Aït Mansour avec chauffeur.

     

    17 Mars

     

    Notre chauffeur Kacen est là à 10h comme prévu avec son Mercedes avec Paulette nous passons à l'avant.

    Départ d'abord vers les rochers peints, c'est super nos amis ne connaissaient pas. Les rochers naturels à notre goût sont bien plus beaux, mais c'est une attraction à voir, intrigués surtout par son caractère insolite. Land art... (de Jean Verame, un belge), dispersé environ sur 5 kms. 19 tonnes de peinture ont été nécessaire. Ces rochers peints sont lisses et aux formes étonnantes.

     

    Les rochers peints

     Notre chauffeur aux rochers peints

     

    De là nous prenons la route pour les gorges d'Aït Mansour nous faisons une partie de la route d'hier et poursuivons ensuite sur le plateau. Une grande faille apparaît, notre route en grand lacets y descend, nous voilà dans l'oued ou presque avec des falaises vertigineuses et une palmeraie attrayante, ces gorges s'étirent langoureusement, une longue oasis étroite où l'eau s'écoule paisiblement. 

     

    L'entrée des gorges

    Toujours l'entrée des gorges

    Avec kacen

     

    Des arrêts photos, puis dès le début de la palmeraie notre guide nous dépose afin que nous puissions admirer ces gorges faites de hautes falaises ocres et de cette végétation luxuriante surtout composée de palmiers dattiers. Un vrai plaisir pour nos yeux.

     

    Voilà le début de cette longue palmeraie que nous allons suivre

     

      

     

     

      

      

     

     

      

     

    Une grosse demi heure de marche et nous en prenons plein les yeux, nous retrouvons Kacen qui nous attend et nous poursuivons  notre visite en voiture. Nombreux arrêts photos dans ce paysage merveilleux, dans cet ensemble géologique impressionnant.

     

    la palmeraie se fait plus étroite

    Quelques petits village s'étagent dans les gorges

     

    Pittoresque et surprenant le petit village de Gdourt, vieux bourg aux maisons de pisé, donne l'impression d'un vieux ksar non fortifié, le tout à flanc de montagne.

     

     

    Nous voilà à Affela Inrir, c'est jour de souk, vraiment un petit souk. C'est là que nous allons déjeuner d'une excellente omelette berbère suivie de thé et café. Kacen est à notre service.

     

     Au souk

    Toujours au souk

    Omelette berbère

    Au petit restau

     

    Nous reprendrons la route pour faire la boucle vers Tarsouat, route que nous découvrons aussi. Nous évoluons dans un désert fait de montagnes aux plissements ruiniformes et surprenant, on dirait parfois un empilement de roches faites par l'homme.

     

    Une petite source

    Des maisons de chèvres comme dit Kacen

     

    Cette route est en réfection, mais très peu de travailleurs aujourd'hui, mais elle prend souvent une allure de piste qu'il est facile de franchir avec ce fourgon 212 qui a 19 ans et qui tourner comme une horloge....

    Une grande descente en grands lacets, nous laisse voir en contrebas un village niché au creux d'une vallée, accessible seulement par une piste, et nous voilà presque à Tarsouat que nous atteignons très rapidement.

    Un grand merci à notre chauffeur qui a été très agréable et qui nous a permis de découvrir un coin que nous connaissions peu. Loin du tourisme de masse,cette oasis montagnarde a une allure de petit paradis.

    Ce soir encore nous trinquons avec nos amis, ensuite nous magnerons une bonne Harira que j’avais commandé à Abou Adam, car hier au soir il est venu nous en offrir un petit bol à chacun.. Il est aussi venu nous demander si nous étions content de notre balade puisque c'est lui qui nous a envoyé Kacen.

    Voilà encore une journée découverte, une journée comme je les aime, une journée tout simplement marocaine......

     

    18 Mars

     

    Nous ne nous pressons pas ce matin, nous discutons itinéraire avec nos voisins après avoir payé nos dettes et dit au revoir à notre hôte.

    Le temps passe vite, trop vite, il est déjà plus de 10 h et nous partons. Abou Adam, sort du restau à la course pour venir sous saluer encore une fois et nous souhaiter bonne route.

    Une voiture bleu s'arrête sur le bas côté pour nous laisser passer, c'est Kacen, il nous souhaite aussi bonne route et à l'an prochain. Inch Allah.

     

    Quelques formations rocheuses avant Tafraoute

     

    Un petit arrêt à Agard Oudar juste pour la photo du chapeau de Napoléon, une formation rocheuse, une curiosité naturelle de la région. Difficile de le louper il surplombe les maisons, le minaret et les palmiers.

     

    Le chapeau de gendarme

    Juste à côté

    Encore des empilement granitiques

     

    Encore quelques tours de roues et nous voilà à Tafraoute, cette ville berbérophone qui s'embellit tous les ans. Campé dans son cirque de granit rouge, à 1000m d'altitude, dans ces montagnes de l'Anti Atlas, Tafraoute reste égale à elle même, fière, sobre et authentique.

    Nous nous installons aux trois Palmiers mais à l'extérieur car il y a un groupe de prévu à l'intérieur, Cap Latitude pour ne pas le nommer et Théllier serait au Taskat.

     

    Au camping

     

    Il fait chaud, mais une brise légère rafraîchit agréablement l'atmosphère elle se transforme au fil des heures en vent qui secoue notre store et sommes même obligés de le fermer.

    Nous avons la visite de nos amis Héraultais accompagnés de Patrick et de Marie Paule. Bla bla bla...sur les circuits possibles autour de Tafraoute.

    Ensuite balade en ville, chacun courses, chapeau, babouches, cordonnier, mais nous nous retrouvons pour les beignets....

     

    Séance essayage

    Aux beignets

     

    Encore quelques courses, nous avons nos habitudes... les olives au petit souk....le pain chez le boulanger pâtissier route d'Agadir et enfin la petite supérette route de Tiznit....

     

    Ala recherche d'une "chariotte"...

    Le belle porte d'une mosquée

    Nouveau crédit..jusqu'à la porte...

     

    Il est tard nous regagnons nos campings respectifs et nos petits cubes....

     

    19 Mars

     

    Ce matin nous traînons sous la couette....

    Donc nos mais partent au souk avant nous....Nous les retrouverons, en plus nous attendons "notre blanchisseuse" qui ne n'est pas à l'heure....

    Finalement nous partons au souk, il a changé, une partie est actuellement couverte et quasi permanente, c'est la partie légumes. babioles, épices et vêtements sont à l'extérieur. mais c'est un petit souk sans prétention, souk sans animaux.

     

    Au souk

    Le souk couvert

    Toujours au souk 

     

    Nous retrouvons nos amis, ils ont fini leur courses, nous nous commençons. A plus tard les amis.

    Nos courses seront rapidement faites, nous avons décidé de manger au restaurant. Où telle est notre question....Au passage "le Marrakech" bien propret m'a plu. nous irons donc prendre thé et café au retour du souk pour une première approche. 

     

    L'intérieur du Marrakech  

     

    Retour au cc pour nos quelques courses et nous discutons avec nos voisins qui nous conseillent le Marrakech, donc notre choix est fait. Nos mais préfèrent manger en amoureux....

    Nous nous installons donc en terrasse au bord de la rue, un peu passante, mais on fait avec. Un dame  prend notre commande, puis un charmant Monsieur nous apporte olives noires et vertes, beurre en escargot et pain. Nous saisissons l'occasion et grignotons.

    Notre entrée ne tarde pas à arriver, petite salade de tomates, c'est notre choix, nous avons pris le menu complet 75 dh, rien à dire.

    S'en suivra un tajine de poulet aux citrons avec ses légumes, il sera excellent.

    Nous ne prendrons pas de dessert mais seulement thé et café, mais il sera servi avec des petits gâteaux marocains très bons aussi.

     

    Au Marrakech

    Voilà donc une adresse à retenir.

    Retour "chez nous" pour un peu de repos.... surtout qu'il fait relativement chaud. Mais un petit tour pour voir le Lion ...

     

    Le lion

     

    Après un rafraîchissement chez nos amis balade à Adaï, Paul préfère rester au camping-car, façon de parler....quand on le connait on sait qu'il va aller discuter...

    Il fait chaud, nous suivons la route c'est un peu difficile. Après les restaurant de Brahim nous caracolons sur une petite sente parfois mal marquée, entre les maisons. le sol est glissant rempli de petits graviers qui roulent sous nos baskets.

     

    A Adaï

     

    Rocher troué  en vu, il parait tout petit...Mais nous pouvons y cadrer le minaret de la mosquée toute proche.

     

    Voilà le fameux rocher troué

    Toujours au rocher troué 

      

     

    Nous redescendrons par un autre sentier qui lui aussi n'est pas très facile.

     

    Toujours sur Adaï

      

       

    Un petit arrêt chez Brahim au Couscoussier, juste pour le saluer et boire un thé.

     

    Brahim qui nous sert le thé

     

    Retour au camping-car après avoir saluer nos amis qui sont au Taskat et qui viennent de faire la sortie sur les gorges d'Aït Mansour.

    Voilà encore une journée agréable..... demain nous allons au "plongeoir".... ou à "la table"...auc choix  !!!!

     

    20 Mars,

     

    Nous avons programmé avec nos amis une balade au dessus de Tafraoute, que l'on pourrait appeler "la table ou le plongeoir" au choix.

    Godillots aux pieds, en grandes enjambées nous traversons la palmeraie ou ce qu'il en reste, elle est bien défraîchie....

    Nous longeons des maisons et le gros chaos rocheux au dessus duquel se situe le but de notre randonnée.

     

    Au départ dans les rochers

     

    Nous louvoyons entre les rochers, cherchant au mieux notre passage tout en prenant rapidement de l'altitude. Il faut parfois faire de très grands pas et acceptons parfois une main bienveillante, évitant de glisser sur de petits gravillons qui roulent dangereusement sous nos semelles crantées.

     

    Un peu plus haut

    Des rochers en équilibre au dessus de nos têtes

     

    Ce cheminement se fait nez collé au granit, de petites pauses nous permettent de reprendre notre souffle mais aussi d'admirer ce magnifique paysage qui s'étale à nos pieds et l'on voit même au loin le lion de Tafraoute.

     

    Belles vues

    Nous tournons, contournons, grimpons et enfin le grand rocher troué nous permet d'arriver à notre but. Cette large pierre posée à plat qui ressemble donc à un plongeoir ou une table et sur laquelle nous pouvons monter en toute sécurité.. 

     

    Voilà les rochers convoités

    pas question de plonger. LOL

    Bravo Paulette

    Voilà le rocher troué où nous devons passer

    IIls sont forts nos hommes...

    Ils sont passés....

     

    La descente se fera tranquillement, mais il faut encore chercher les passages les plus facile et éviter de glisser. 

     

    Descente cool

    Il faut quand même chercher les passages...

     

    Retour au camping-car, nos amis nous offre une boisson désaltérante, bien méritée....

    Repas dehors bien entendu, sous le store car il fait chaud, mais comme tous les après midi le vent se lève et rafraîchit parfois presque un peu trop.

    Une sieste pour certains, un relax avec lecture ou des jeux pour certaines, histoire de prendre un peu de repos.

    Vers 16h30 partons en ville, faire un tour au souk quelques achats de légumes, pain ect.... un peu de lèche vitrine...façon de parler.... et via notre petit café préféré où l'on mange un bon beignet en sirotant un jus de fruit. Après l'effort le réconfort....

    Retour vers nos cubes blancs, pour un peu de rangement, demain nous poursuivons notre circuit.

    Vers 19h nos amis héraultais ainsi que Marie Claude et Patrick passent nous dire au revoir.

    Demain nous roulons donc vers Taliouine....nous avons des amis à voir.

    « Quelques jours à TataDe Taliouine à Agadir »

  • Commentaires

    7
    Mardi 19 Mars à 10:31

    Bonjour,
    De bien beaux paysages et d'agréables visites .
    Anecdote à propos du Crédit Berbère. A coté de mon lieu de travail, il y avait un épicier maghrébin qui pratiquait ce genre de crédit LOL. Mais un jour , il n'eut pas assez de monnaie à me rendre. Pas grave lui dis je . Je passe demain chercher ce que vous me devez. Sa réponse fut étonnante: Non, car si je meurs entrr  temps, une partie de mon âme vous appartiendrait.
    Bonne route
    Jean-Pierre

    6
    Dimanche 17 Mars à 18:05
    Coucou, nous avons prévu la boucle par Tarsouate et Ait Mansour. La route par Issafen est slpendide. Nous l'avons faite l'an dernier. A bientôt on espère. Bises
      • Dimanche 17 Mars à 21:13

        Coucou Claudine,

        Cette boucle est superbe, en buggy vous allez vous régaler, les gorges sont magnifiques nous les avions faites en 2004. C'est loin. La boucle vers Tarsouat était une première.

        Que du plaisir.


        Bises

    5
    Dimanche 17 Mars à 17:30

    Nous sommes toujours émerveillés de découvrir de nouveaux sites ou re-découvrir ce que nous avons vu il y a longtemps. Nous avons aussi parcouru cette route Tata - Issafen - Tafraoute en 2016 et j'en garde un souvenir ébloui. Nous partons demain de Amtoudi pour Icht. 

    Bonne continuation !

    Annie

      • Dimanche 17 Mars à 21:12

        Coucou Annie,

        je pense que vous avez passé quatre belles journées à Erkounte pour l'amicale. Oui toujours de nouveau coin à explorer et d'autres incontournables.
        Nous serons à Tafraoute demain et partirons vers Taliouine jeudi. Je ne sais pas si nos routes vont se croiser. Bonne continuation.
        Bises

    4
    Dimanche 17 Mars à 10:24

    J'ai vu les photos sur le forum. C'est très beau. A faire une prochaine fois....ça en fait des choses à découvrir. 

    Bon dimanche

      • Dimanche 17 Mars à 16:53

        Coucou Claudine,

        Les gorges sont magnifiques, nous ne connaissions pas et Brahim est adorable.

        Après la route nous offre des paysages à couper le souffle jusqu'à Issafen et ensuite sur la transversale pour rejoindre Tafraoute.

        Aujourd’hui avec chauffeur et fourgon Mercedes avons fait les gorges d'Aït Mansour et la boucle pour rejoindre Tarsouate où nous sommes au camping de la vallée. C'est magnifique aussi, nous ne les avions jamais refaites depuis 2004.

        Bises et peut être à bientôt.

        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :