• De Taghazoute à Aourir

    26 janvier

    Une journée à Agadir. Nous quittons Terre d'océan et les amis à regret. Mais nous devons poursuivre notre périple, comme dit Manu nous avons encore la bougeotte....

    Nous posons un camping-car à Aourir et partons avec l'autre après avoir rencontré nos amis bikers Chantal et JD.

    Paul est à la recherche d'un régulateur de tension, il le trouvera finalement chez Mr Bricolage.

    Les rues autour du souk sont très encombrées et l'on y circule dans un joyeux tintamarre et une monstrueuse pagaille.

    Un tour au souk El Had, un authentique  marché traditionnel corseté dans ces remparts en pisé de 6 m de haut et dont le porte sont en réfection, de très belles portes d'ailleurs.  Nous aimons cette ambiance, feutré, un peu hors du temps, ce mélange d'odeurs et de couleurs, même si nous n'avons pas grand chose à acheter. Par contre peu de monde, cela nous surprend. La balade n'est que plus aisée.

     

    Voilà une belle porte refaite

     

    Tout en flânant nous regagnons les petits restaurants portes 1/2/3, dès l'approche nous pouvons humer les parfums de la cuisine marocaines avant de savourer les mets.

    Des amis Gadiris nous ont conseillé chez Saadia et nous allons spécialement et uniquement chez elle. Très gracieuse et très aimable, Saadia nous accueille avec beaucoup de gentillesse, comme si elle nous avait toujours connu, nous faisant la bise. Invariablement nous savourons les calamars frits et nos papilles sont ravies. Nos amis sont enchantés.

     

    Chez Saadia

    Voilà le poisson

    Voilà les tajines

    Nous voilà servis...

    Saadia pose avec ces messieurs

     

    Encore un petit tour dans ce labyrinthe d'allées plus ou moins larges et colorées où l'on se fait parfois héler gentiment.

     

     

    Nous ferons ensuite nos achats de légumes et de fruits, à des prix défiant toute concurrence.

     

    Notre marchand d'olives

    De très beaux légumes

    Notre marchand de légumes

     

    Il est encore de bonne heure, nous allons faire un tour à Uniprix et y faisons quelques achats avant d'aller faire un tour sur la corniche. Beaucoup de monde, il y a quelques stands de dégustation de thé et de café et un stand coca cola, sirotons un bon jus de fruit au soleil et à l'abri du vent car il ne fait pas très chaud. 

    Voilà encore une journée bien rempli qui se terminera par un apéro chez Paulette et Jean avec nos amis bikers Chantal et JD. De bons moments où l'on parle beaucoup Maroc.

    Nous attendons toujours notre voiture de location. Inch Allah nous verrons bien demain.

    Nous allons chercher.....

     

     27 janvier

    Une journée cool..... il en faut de temps en temps. Un ciel bleu pâle ce matin avec quelques nuages inoffensifs qui se vagabondent...

    Nos recherches ont été fructueuses, (Merci Bernadette) mais attendons ce soir....En espérant qu'elle arrive au camping, comme prévu ce soir vers 19h...Inch Allah!!!!

    Donc une matinée tranquille chacun vaque à ses occupations. 

    Après midi, les courageux iront faire une belle balade dans les collines environnantes, sous le soleil et parfois une brise qui rafraîchit. Dès le départ voilà un troupeau de chèvres.

     

    les belles chevrettes

    Voilà le camping de là haut...

     

     On monte on descend, on contourne au meilleur d’arganiers épars et rabougris et des coussins de belle mère.

     

    la végatation

    De Tagahzoute à

    Un petit canyon

    Un bel arganier avec un drole de tronc

     

    Les ruches sont nombreuses dans la région, nous sommes au début de la vallée du paradis. on a pu voir d'anciennes ruches e'en forme de rouleau. 

     

    Les ruches

    Les ruches

    Les anciennes ruches

    Les cadres

    Un peuits

    Une petite vallée

     

    Les chevrettes broutent les arganiers mais y grimpent dessus parfois.

     

     

    Ce soir nous sommes invités chez nos amis bikers.

    Voilà on se croirait à la mosquée.

     

    Il n'y a plus que nous à l'apéro..... 

     

    Drin drin, le téléphone sonne....On nous confirme que la voiture est devant la réception. Personne à l'horizon.

    On rappelle le loueur et voilà erreur de camping  de camping.

    Rebelote....le chauffeur arrive mais il est seul, il faut le descendre à Aourir. Nos hommes partent le conduire. interrompant leur apéro...

    Avant de le laisser il faut le payer, retour au camping car pas assez d'argent sur eux. Quelle organisation !!!!!

    Finalement vers 20h30 ils sont là avec la logan. Ouf. mais qu'elle histoire !!!! Elle s’appelle "Désiré"

    Et encore une fois je vais dire "c'est le Maroc"

     

    28 Janvier

     

    Une merveilleuse journée entre amis dans des paysages grandioses et colorés.

    Suite demain....pas assez de temps, la vie de retraités n'est pas de tout repos et demain encore une journée de balade, toujours avec les amis, sans doute aussi belle que celle d'aujourd'hui mais différente.

    Je vais essayer de vous narrer cette belle journée hors des sentiers battus.

     

    Voilà "désiré"est prête...

    Les uns s'affairent...les autres regardent...

     

    Tout d'abord partons avec "Désiré" donc à quatre, mais nos amis bikers Chantal et JD et leurs amis de Roanne Marie et Patrick nous accompagnent aussi. Ces messieurs dames nous suivent en Scooter. Plus on est de fous, plus on ri.

     

    Marie et Patrick sont prêts

     

    Départ neuf heure pour la joyeuse équipe, nos "scooteux" n'ont pas très chaud, mais ils nous suivent gaiement. 

    Nous faisons une boucle en passant d'abord par Agadir et prenons la route de Marrakech, nous voguons au milieu de collines rouges piquetées d'arganiers, des arganiers et toujours des arganiers. Quelques petits arrêts techniques....

     

    Une belle équipe

     

    Puis direction le majestueux lac Abdelmoumen dans son écrin de collines rouges et ses îles, grand lac de barrage en fonction depuis 2011.

     

    Le lac de barrage Abdelmoumen

    Toujours le lac

     

    Nous poursuivons notre virée dans ce paysages de rêve jusqu'à Argana, notre but : aller voir le rucher d'Inzerki, le plus ancien VI siècle et le puis grand rucher traditionnel du Maroc, rucher collectif, un patrimoine historique berbère. 

    Une petite erreur de pilotage nous fait dépasser la piste, mais nos amis ont l’œil et nous donne la bonne direction. Ils ouvrent la route, vaut mieux ainsi car que de poussière sur cette belle piste qui nous conduit dans un lieu hors du commun.

     

    Nos "scooteux "sur la piste

    Toujours eux...

     

     

     "Désiré" se pare de couleur rouge, mais les scooters aussi. Nous montons à notre aise en traversant des petites bourgades dans des paysages bucoliques.

     

    De beaux paysages

     Bonjour ou Bonsoir

    Toujours sur la piste

    Un douar niché dans la verdure

    Une maison isole, maison en torchis à toit plat avec une cour centrale

     

    Dès l'arrivée au village l'on aperçoit le rucher, Brahim arrivant à la rencontre de JD, parti en repérage.

     

    Le rucher

    Encore le rucher collectif

     

    Brahim président de l'association Tadart Inzerki , nous informera sur la vie des abeilles. il est intarissable. Nous resterons à proximité pour ne pas être victime, comme lui, de piqûres. N'ayant pas pu le prévenir deux ou trois jours à l'avance, nous n'avons pas pu avoir notre tajine. Difficile de le faire à cause de "Désiré".....

     

    Avec Brahim

    Nos amis quittent un "pelure"....

    Toujours avec notre guide

    Les ruches sont déplacées au gré des floraisons et des saisons, l'abondance de fleurs dans la région, ainsi que l'absence de centres urbain,  en fait un lieu privilégié. 

    Formée de cases à quatre étages, les ruches traditionnelles, un long cylindre en roseaux tressés, y sont déposés. 

    Il n'y aurait que 8 familles qui en disposent maintenant, mais au moment de l'activité maximale il y avait 4000 ruches. Brahim nous dit en avoir une centaine.

    Ces ruches sont délaissées pour des ruches plus modernes et plus faciles à déplacer en cas de problèmes.

    Cependant il nous fera goûter son miel toute fleurs et son miel de caroubiers ainsi que son huile d'olive et son huile d'argan, vrai délice.

     

    Chez Brahim

    Chez Brahim

    Toute l'équipe

    Mile toute fleurs, miel de caroubier, huile d'olive et huile d'argan

     

    Avant de goûter à ces petits délices,on se lave les mains traditionnellement....

     

    Chacun son tour

    Au tour de JD

    Brahim nous sert le thé

    Brahim souriant au service

    Donc pour ce midi nous nous contenterons de cet encas et nous poursuivrons notre balade en montant à Imouzer des Ida Outanane.

    En redescndant, voilà un petit douar avec ses aires de battage, encore du travail ancestral sans doute avec âne ou mulet qui tourne autour du piquet pour écraser les épis.

     

    Un douar et ses aires de battage

     

    La route grimpe et se contorsionne dans des paysages agréables et colorés. Quelques arrêts nous laissent encore un aperçu du lac Abdelmoumen.

     

    le lac

    Un arrêt d'où nous avons la vue sur le lac

    On grimpe ....

    Toujours plus haut

     

    A Imouzer la vue sur la vallée est magnifique, nous ne descendrons donc pas aux cascades qui sont à sec.

     

    Vue sur la vallée depuis Imouzer

     

    A Asquiri nous voulions aller boire un coup  Chez Albassatine, mais il est fermé, nous nous contenterons d'un thé à la menthe chez son voisin et beau frère.

    Nous amorçons dès lors la descente vers Aourir, de grands lacets se profilent en contrebas. Dès le premier parking nous stoppons "Désiré" pour aller faire un tour dans la vallée du Paradis, nos amis rentrent au bercail, en effet la fraîcheur tombe très vite et cela leur pose des problèmes. On comprend, de plus il y a 7 kms de travaux, pas faciles.

     

    La vallée du Paradis depuis le point de vu

    Nous allons ensuite descendre dans ce coin luxuriant

    Voilà la vue sur la vallée

    Passage obligé...

    "notre pont"...

    Une rencontre inattendue

     

    Un passage étroit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Juste un  reflet

     

    Une balade fort agréable dans cette vallée luxuriante où l'eau coule paisiblement, des nombreuses gargotes proposent une cuisine simple mais sans doute très bonne ainsi que des boissons. Il est tard, nous écourterons cette promenade enchanteresse, et  rentrerons à la nuit.

     

    Sur notre route...un beau troupeau

     

    Quelle belle journée !!!!

     

    29 Janvier

     

    Encore une journée sublime avec nos amis, Marie et Patrick sont partis pour d'autres lieux.

    Ce matin départ comme hier neuf heures, nos amis sont vêtus plus légèrement et auront froid sur leur scoot. Il est vrai que la température n'est pas très élevée le matin, sans doute une dizaine de degrés.

    Direction Biougra où nous tourniquerons avant de trouver la direction d'Aït Baha.

     

    D'Aourir à l'oasis des tortues

     

    Environs trois kms avant ce village, sur notre gauche, nous trouvons l'embranchement pour le grenier d'Imchguiguiln. A vrai dire je ne reconnais pas le lieu, plus de piste,, un chemin bétonné, des maisons. Est-ce bien là ?

    Une dame nous précise qu'il y a bien un agadir...nous poursuivons...le voilà;...mais il a bien changé.

     

    Porte d'entrée de l'agadir

    l'agadir rénové

     

    En effet il a été restauré. un Monsieur en, djellaba marron vient à notre rencontre et je crois reconnaître Monsieur Barek qui nous a reçu et fait visiter ce merveilleux agadir. C'est bien lui, mais on ne peux plus visiter, problème avec l'association. Ce Monsieur semble dépité. 

     

    Monsieur Barek téléphone au gardien d'Ighil

     

    Voir : http://voyages-en-cc-et-randonnees.eklablog.com/virage-a-l-est-c19200719 notre précédente visite, en 2012.

    Il nous indique celui de Ighil, à environ 13km sur une route à droite à la sortie de Aït Baha, il a la gentillesse de téléphoner au gardien afin que nous puissions visiter.

     

    Perché sur la colline, un vieux village sur la route

    Toujours agréable de trouver des biquettes sur les arbres

     

    Ravis de cette rencontre nous poursuivons donc notre chemin et dénichons ce grenier.  Quelques minutes plus tard, le voilà dans une djellaba grise, clé à la main pour nous faire visiter.

     

    L'agadir d'Ighil

    La porte d'entrée

     

    le gardien nous ouvre la porte

    A l'intérieur

     

     

     

     

    Même si l'extérieur nous parait quelconque l'intérieur est en très bon état, les cases sont bien conservées et son encore utilisées de nos jours. Une allée centrale, des compartiments individuels de chaque côté, sur plusieurs niveaux et accessibles par des dalles qui émergent du mur.

     

    Le gardien et Paul

    Les cases et les dalles en quinconce pour y accéder

     

    Plutôt que de grand discours voilà quelques photos de ce grenier collectif du XVI siècle.

     

    Toujours l'intérieur

     Clic pour voir notre itinéraire

     

     Bonjour ou Bonsoir

     

      

     Bonjour ou Bonsoir

     

     

     

     

     

     ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un campement nomade

    Des paons qui traversent la route

     Notre restau

    Il est 13h nous cherchons un restaurant que nous trouvons très rapidement. Le Tizi nous tend les bras, un couple Suisse en sort, nous échangeons quelques mots, ils n'ont pas eu la même chance que nous il n'ont pu en visiter aucun.

    Les tajines cuisent

     

     

    Petite salade marocaine, tajine de moutons pour tous sauf JD qui prend tajine keftas. Le tout sera excellent, nous avons d’ailleurs refusé les frites proposées et de plus pour un montant plus que correct.

    Salade mlarocaine pour tous

     

     

     

    Tajine d'agneau

     

     

     

     

     

     

    Notre balade continue en direction d' Aït Milk, que nous ne trouvons pas sur la carte, mais sa direction est indiquée. Après une forte descente en grands zigzag, dans des paysages semi arides où seuls quelques arganiers épars et tordus y poussent.

    Là nos amis nous quittent, il préfèrent rentrer avant que la température chute. C'est donc seuls que "Désiré" nous conduit à  Arba Aït Ahmed, au vieux souk "souk kedim" et à l'oasis des tortues. Nous trouvons le panneau indiqué et prenons la direction de cet endroit, cette petite route en bon état sillonne un petit plateau. Dès l'arrivée nous sommes surpris par une vue plongeante sur ce souk délabré construit par la légion étrangère dans les années 30.

     

    Vue plongeante sur le souk

    L'oasis aux tortues

     ...

     

    Il permettait de contrôler les tribus locales. Maintenant abandonné il n'est plus qu'un lieu fantôme qui se dégrade rapidement, seule sa mosquée est entretenue et en service épisodiquement. D'ailleurs nous pourrons monter dans le minaret et avoir une vue sur l'oasis des tortues. 

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'arganier millénaire trône au milieu du souk

     

     

     

    Le site est enchanteur et possède le seul point d'eau permanent des vallées environnantes

    Point de tortues à l'horizon.... puis des plouf plouf rapides. ces dames tortues se font dorer sur les pierres ou sur un tronc de palmier et au moindre bruit s'esquivent rapidement dans l'eau.

     

    L'oasis aux tortues

     

    Encore une belle découverte et une journée enrichissante sous un soleil de plomb.

    Nous traversons l'oued et tentons une autre route, celle-ci nous conduit vers Anezi et allonge beaucoup trop notre circuit, nous rebroussons donc chemin et rentrons sur Biougra directement.

    Là les choses se compliquent et nous prenons la mauvaise route, pensant avoir reconnu les lieux, nous ferons donc un grand détour et arriverons tardivement au camping. Mais quelle circulation dans Agadir.....Notre loueur de voiture nous attendait. pas le moindre problème pour autant.

    Demain sera un autre jour, un jour plus cool, mais encore une rencontre avec nos amis gadiris.

     

    30 janvier

     

    Une journée ou convivialité à rimé avec amitié, une journée comme je les aime, une journée que l'on voudrait prolonger.....

    Le cercle s'agrandit, nos amis gadiris nous rejoignent au camping pour l'apéro et nous voilà donc à cinq couples.

    Ils nous conduisent au rocher du diable au Resto Imouran.  Resto très bien, fraîcheur, qualité et quantité, serveurs très accueillant, fréquenté par de nombreux européens. Nous avons beaucoup papoté, rigolé, comme chaque fois que nous nous retrouvons. La suite en image.

    Depuis notre dernier passage qui remonte à quelques années le coin a bien changé, beaucoup de restaurants en front de mer.

     

    Au campîng à Aourir

     à Aourir

     à Aourir

    Voilà le restau 

     

    Le ciel est gris, mais le soleil se fait appeler "désiré"....

     

    Ces Messieurs semblent s'intéresser

    un bel engin...D'un pas décidé...

    les minettes

    il ne manque que Bernadette

    Chantal a toujours le sourire

    Difficile d'avoir toute la table

    Les calamars

    Le plateau royal pour deux personnes

    Bon appetit

     

    Le soleil est revenu...la preuve Albert se protège....

     

    Il faut se couviri

    Le dessert pour les gouramnds....

     

     

    Le rocher du diable.

     

    Le rocher du diable

     

     

    « D'Oualidia à TaghazoutPlus au sud »

  • Commentaires

    13
    Mercredi 13 Février à 18:00
    Bonsoir nous voilà avec les billets du bateau pour demain 8 h à bientôt sur les routes bisous à vous deux Jo et Claude
      • Mercredi 13 Février à 20:48

        Bonsoir,

        Bonne traversée demain et bon Maroc.

        Nous allons continuer vers l'est. Le fils de nos amis va rentrer sur Agadir en voiture sur Agadir pour reprendre l'avion samedi.

        A bientôt de vos nouvelles.

        Bises
        Huguette

    12
    Mercredi 30 Janvier à 19:31

    Coucou,

    Bizarre, je vois bien les photos du 30/01 , mais pas celle du 28 et du 29 

    En tee shirt ... alors qu'ici les températures sont négatives et il neige arffff
    Du coup je me suis remis à faire vivre mon blog.
    Première étape Naantali (Finlande)

    Je démarre le récit de notre périple aout 2108 en Scandinavie. Vous êtes fan du Maroc, et nous de ces contrée lointaines et plus froides.
    Mais rmplie bien ton blog : je pense qu'il nous servira lorsque nous descendrons dans "vos " contrés .

    Bizzz

    Jean-Pierre

     

     

      • Mercredi 30 Janvier à 22:19

        Bonjour Jean Pierre,

        Elles arrivent les photos...pas assez de temps libre.. Retraité un travail à plein temps..LOL

        Ben oui ici il fait très bon et ne sommes pas mécontents d'avoir quitté la France pour quelques mois, loin du froid et du tumulte.

        On vous envoi le soleil et quelques degrés. 

        Nous sommes fans du Maroc en hiver.

        Nous avons fait deux voyages dans les pays Scandinaves que nous avons beaucoup apprécié. Mais c'est un autre budget. 

        Je pense que tu veux vieillir rapidement tu es en 2108.

        J'irai voir ton récit dès que j'aurai un peu de temps.

        Bizzz

        Huguette

    11
    Mardi 29 Janvier à 20:38

    bonsoir les voyageurs, toujours un super plaisir de vous lire on prend des notes on ne sait jamais si je vais mieux on pourrait  partir mis fevrier je pense qu'il ne serra pas trop trad 

    bonne continuation à bientôt de vous lire

    josette et claude bisous

     

      • Mardi 29 Janvier à 22:26

        Bonjour,

        Josette et Claude, non au mois de février pas trop tard, il fera encore meilleur. 
        La période de ramadan n'est pas, semble t-il toujours agréable, nous ne nous y sommes pas vraiment trouvés dedans, mais en journée beaucoup de choses sont fermées et ils font la fête à la nuit tombée.

        Bises

        Huguette

    10
    natounet69
    Mardi 29 Janvier à 18:45

    La vallée du Paradis ! C’est toujours un régal ! J’attends les photos avec impatience ...et des nouvelles de la route en pleine réfection l’an dernier. 

    Bises

    Annie

      • Mardi 29 Janvier à 22:24

        Bonjour,

        Annie la Vallée du paradis est encore en travaux, faut l'oublier en camping-car. En voiture çà passe, mais difficile avec les travaux. comme nous avons fait le tour par Agadir et la vallée au retour les ouvriers avaient débauché, donc un peu mieux. Nos amis qui sont passé avant nous et en scooter on eu pas mal de problèmes.

        Sinon cela gâche la vallée, mais je pense que la nature reprendra son droit petit à petit. Mais cela ne changera rien à la visite, que nous avons écourté par manque de temps. Nous y reviendrons l'an prochain pour y passer la journrée et manger dans dans une des nombreuses gargotes.

        J'espère que vous allez pouvoir venir.

        Bises à vous deux.

        Huguette

    9
    Berjalien
    Dimanche 27 Janvier à 19:01

    Bonsoir superbes images d'Agadir et du souk .lors de mes séjours une bonne adresse de loueur de voitures Carsalis ,j'ai toujours le contact avec eux sur FB

    Bonne continuation ,amicalement  Daniel

      • Mardi 29 Janvier à 00:12

        Bonjour Daniel,

        Peux-tu me donner quand même les coordonnés, car le fils de nos amis vient au Maroc et doit en louer une. 

        Merci.
        Amicalement.

      • Dimanche 27 Janvier à 22:06

        Bonjour Daniel,

        Si j'avais sur. Enfin après maintes péripéties nous avons la voiture.

        Un peu foklo pour l'avoir.

        Amicalement.
        Huguette

    8
    Bibi
    Dimanche 27 Janvier à 07:41

    AGADIR.....AGADIR ..... 

    Commentaires, photos... MERCI Huguette

    En mémoire encore et toujours le souvenir de mon dernier passage qui avait tant duré pour les réparations des dégâts causés par l'éclatement du pneu!!!!
    Je préfère me souvenir de meilleurs moments passés à AGADIR... la corniche et la belle plage, les baraques pour les fritures de poissons au port, la ville, le souk bien sûr, quelques bons restos....

    Pas vu les jus de canne ? les beignets au niveau de la porte 10 du souk ?? miam, un vrai délce !!!

    A bientôt pour la suite

    Bizz de Bibi à vous 2

      • Dimanche 27 Janvier à 18:34

        Bonjour Bibi,

        Ben oui quelquefois ils y a des souvenirs qu'il vaut mieux laisser de côté.

        Pas de beignets ni de jus de canne, trop mangé chez Saadia.

        Jus de mangue sur la corniche, mas bien plus tard.

        J'espère que tu vas mieux.

        Grosses bises.

        Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :