•  

    06 Juillet

    Nous avons décidé de fuir la canicule pour une quinzaine de jour, jusqu'au prochain rv médicaux.

    Nous voici donc en Haute Savoie, plus précisément dans la vallée verte, dans le Chablais.

    Quel choc thermique !!! Au bas mot nous avons perdu 15°, en arrivant au col il ne faisait que 20° et le ciel nous nous laissait rien présager de beau tant il était noir et bas, s'accrochant parfois aux sommets plus hauts.

    Quelques instants après quatre gouttes résonnaient..... juste l'espace de quelques minutes. Puis mystérieusement tous ce vilains nuages ont disparu laissant un ciel d'azur et un soleil rutilant. 

    Quelle belle après midi !!! Mais aussi beaucoup de plaisir à retrouver des températures raisonnables, nos nuits vont être bien meilleures, pas besoin ni de clim ni de ventilo. Ouf !!! 

     

     

    07 Juillet 

     

    Petite balade digestive, au lac du vallon, à 1080m d'altitude.

    En 1943, une coulée boueuse à barré le cours du Brevon, emportant tout sur son passage, formant ainsi un barrage ; les eaux montèrent et engloutirent plusieurs hameaux. Sa superficie est de 15 ha.

    Il fait beau, une chaleur très supportable et ce soleil docile, qui brille, hâle notre peau sans l’agresser et la rougir. C’est cheveux au vent que nous ferons ce petit tour tranquille de début de saison.

     

    Premère vue sur le lac

    Roche Mottaz en arrière plan

    Le petit ru qui sautille

     

    Nous pouvons admirer toutes ces cimes qui nous entourent, cet écrin vers qui nous ravit avec cette perle émeraude qui scintille et où se pressent, sur ses rives accessibles, des pêcheurs à la recherche de ces proies furtives qui nagent sans se douter de leur présence. De belles génisses paissent dans les prairies.

     

    De belles rousses

     

    De nombreuses personnes pique-niquent, des enfants gambadent et jouent gaiement, insouciants. 

    La petite chapelle St Bruno trône face au géant du coin, ce majestueux Roc d’Enfer avec ces 2243m surmonté de gros cumulus nimbus qui ne semblent pas bouger. 

     

    La petite chapelle

    L'aitre face

    A la croisée des sentiers

    Un petit abreuvoir de montagne

     

    Pour se ressourcer, rien de tel que ce petit bain d’énergie alpine dans ce petit coin de paradis authentique. 

     

     Roche Mottaz

     

    Nous cheminons ensuite en sous-bois, sur un bon chemin jeepable agréable qui nous laisse entrevoir ces eaux émeraudes où se mirent sommets et arbres alentour. 

     

    Le lac dans son écrin

     

    Il fait bon humer cette senteur de conifère qui chatouille nos narines. Quelques fleurs nous accompagnent, les gentianes s’agitent sous ce petit vent fort agréable. 

     

    Une gentiane dans son décor naturel

    Un églantier

    Un semi naturel

     

    Des bancs et tables nous permettent un peu de farniente, le temps de laisser la place aux "rêves éveillés". 

    Nous rentrerons ravis de cette petite mise en jambes, sans dénivelé dans un cadre enchanteur, comme nous les aimons, ressourcés par ce bol d’air frais très agréable, loin de la canicule de la région lyonnaise.

     

    08 Juillet

     

    Une belle journée en perspective, même si le soleil joue parfois à cache cache avec des nuages qui, pour le moment, paraissent inoffensifs.

    Flânerie pour certains...travail pour d'autres....En effet Paul à décidé de tailler la haie qui entoure notre petite terrasse. La voilà bien proprette....

    Nous ne cherchons ni la vitesse ni la performance, nous pédalons tranquillement, à notre rythme, sur une petite route de la vallée verte, en passant par Habère avec ses maisons et chalets dispersés où ces petits groupes s'appelle "Chez suivit d'un nom". On descend, on monte, on vire on remonte dans des paysages verdoyants que nous aimons et nfin nous retrouvons le col de Terramont où nous logeons.

     

    La Pointe de Miribel dans le lointaine

    Les crêtes d'Hirmintas

    Nous allons amorcer une belle descente

    Sur le retour avec le Mont Forchat en toile de fond

    Fin de la balade l'arrivée au col

     

    Après cette petite balade digestive de 20 kms, nous irons faire un tour à Thonon les Bains, capitale régionale historique,  idéalement située sur les rives du Léman aux pieds des Alpes, un cadre vraiment exceptionnel et enchanteur.

    Lors de notre descente nous ne pouvons qu'admirer un beau sommet qui fut parfois notre terrain de jeu lors des randonnées pédestres dans le secteur, la dent d'Oche, 2221m qui se dresse fièrement devant le château d'Oche légèrement plus bas et plus pointu.

     

    La Dent d'Oche et le château d'Oche 

     

    Nous flânerons sur le belvédère admirant en contrebas le port et le Léman qui s'étire langoureusement entre Alpes et Jura. Il nous invite à la promenade avec ses jardins fleuris, ses jets d'eau.

     

    Parterres et jets d'eau  

     

    Lac Léman et le port deThonon

    La statue du Général Dessaix, enfant du pays

    Place de l'hôtel de ville

    Parterre et jets d'eau

     

    La vue s'étale de la Suisse au Jura.

    La petite chapelle Saint-Bon, du nom d'un martyr du III siècle, est adossée à une tour de l'enceinte fortifiée de la ville. 

     

    La chapelle Saint-Bon

     

     

    09 juillet

     

    Aujourd'hui sera une journée tourisme.

    Nous avons décider, malgré un ciel un peu gris d'aller au point de vue de Champeillant, un des panoram des plus beaux des environs, sur le plateau des Gavot. Une invitation à contempler....Ce plateau est facile d'accès depuis Thonon, mais la petite route grimpe allégrement tout en se contorsionnant dangereusement. 

    Sur ce plateau, à vocation agricole, trone la petite chapelle de Champeillant, dédiée à Notre Dame des Sept douleurs. Des tables pique niqu y sont installées, d'ailleurs il y a groupe qui est entrain de finir son repas.

     

    La petite chapelle L'intérieurUne station du chemin de croix

       

    La vue serait effectivement époustouflante si une brume de chaleur, telle une voile léger et vaporeux, n'enveloppait pas ce paysages fabuleux qui s'étendent du Lac Léman, au Jura, au Mont blanc, mais aussi au Chablais et si les nuages cotonneux ne s'agrippaient pas au sommets.

    La table d'orientation nous permet de les identifier pour les plus proche et de les deviner pour les plus lointains, comme le Mont Blanc, où l'on croit apercevoir furtivement ce qui pourrait être le glacier du Bosson. 

    C'est par hasard que nous passons vers les tourbières de Maravant (Coordonnées GPS : Latitude : 46.367839 - Longitude : 6.608796), pour nous un petit arrêt s'impose dans ces lieux humides, milieux fragiles qui sont protégés.

     

    Départ du sentier de la tourbière

     

    Ce plateau du Gavot, impluvium d'une superficie de 35 km²regorge de zone humides. Un petit circuit agréable sur planches puis sur chevrons nous fera découvrir cette zone où poussnt de nombreuses fleurs. 

     

    Sur les poutres...

    Plantes des tourbières et linaigrettes

    Un orchis

     

    Nous cheminons tranquillement...parfois en nous tenant à la rembarde....pour éviter de mettre les pieds dans l'humidité de la tourbière.

     

     

    "Joséphine" nous guide maintenant vers Bex où nous avons l'intention d'aller voir des mines de sels. De petites routes agréables en forte pente, jusqu'à 20%, nous conduisent gaiement en bordure du lac Léman, où nous avons quelques belles échappées. pas mal de cirulation et quelques ralentissements à la frontière, même si les douaniers laissent passer tranquillement pratiquement toutes les voitures.

    Ces mines sont situées au cœur de la montagne à quelques kms de Bex. Encore une route étroite, à sens unique géré par des feux au final. Il est trop tard pour visiter, nous ferons un petit tour vers les torrent en contrebas qui sautille dans de grands escaliers façonnés par l'homme. 

     

    Mines de selde Bex

    Aux mines de sel

    Une coulée de sel 

     

    Retour par la rive du Léman, un petit arrêt à Evian, juste pour prendre un verre et nous remonterons à notre col.

     

    10 juillet

     

    Journée petite randonnée pédestre, au lac de Damoz des moulins. Cette randonnée est donné pour famille, donc devrait être relativement facile.

     

    Notre rando

     

    Nous ne partirons qu'en début d'après midi d'autant plus qu'elle se déroule la  plupart du temps en forêt et sous bois humides , d'autant plus qu'une légère brise nous accompagne.

    Le départDépart du Mont Evian, près de St Jean d'Aulp. C'est par un minuscule route que nous arrivons à notre point de stationnement en lisère de forêt, d'ailleurs le chemin jeepable est seulement réservé aux riverains.

     

    En sous-bois, dès le départ

    Ce grand chemin nous convient parfaitement il est très agréable, en légère montée, passe dans quelques alpages où se dressent quelques chalets.

    Toujours de belles vues

     

    Un peu plus haut

     

     

     

     

     

     

    Premier chalet, premier alpage

     

     

     

     

     

    Encore un chalet

     

     

     

     

    Cette piste carrossable, peu pentue atteint les chalets des Fours où l'on vire à droite en passant près d'une croix en bois. Elle laisse place à un sentier beaucoup plus raide qui raccourcit notre souffle, accélère nos pulsations et fatigue nos mollets.

    Premier chalet des Fours

     

     

     

    Cette montée difficile sera ponctuée par de nombreux arrêts qui nous permettrons de récupérer un peu notre souffle.

    Les chalets des Fours

     

    Ds parerres de fleurs s'offre à nous

     

     

     

     

     

    Suivons les panneaux

     

     

     

     

     

    Toujours des indication à suivre, et comme vous le voyez nous n'allons pas très vite…..

     

    La mo,tée est rude 

     Les indications ne manquent pas

    Encore quelques lacets et une nouvelle bifurcation nous invite à inviter à gauche afin d'atteindre les chalets Damoz des moulins. Là dans ce vaste alpage paissent quelques vaches et le son cristallin de leur clarines tintent bruyamment.

     

    Enfin les chalet des Fours

    Quelques belles vaches 

     Voilà le panneau qui nous a induit en erreur

    Là une "erreur d'aiguillage" nous sera fatale, nous poursuivons à gauche par une montée encore plus raide, hélas dès que la forêt cède la place aux alpages, point de lac mais de nouveaux chalets.

    Demi tour obligatoire pour redescendre aux chalets de Damoz des moulins où nous retrouvons le bon sentier du lac.

     

    Voilà ou nous pension trouver le lac...

    Des chalets des lLanches aux brebies

     

     

    Mais des parterres de fleurs, ou des rus qui sautillent, murmure ou chantonnent.

    Un ru Une multitude de fleurs

     

    Enfin arrivés

     

    Encore une grimpette en forêt et enfin le lac. OUF 

    Un bon moment de repos dans ce magnifique cadre, un petit lac d'origine glaciaire, dans un écrin verdoyan,t sous la pointe de Tavaneuse et face au majestueux pic de la Corne.

     

    Le voici côté face à l'arrivée

    Sous le roc de Tavaneuse

    Côté pile....

     

    Nous n'avons plus qu'à reprendre le chemin en sens inverse, beaucoup plus facile en descente, bien que quelques cailloux roulent dangereusement sous nos chaussures.

    Une après midi bien remplie, une rando dans un cadre idyllique et serein mais beaucoup difficile que nous le pensions, plus de 600m de dénivelé suite à notre erreur, pas mal pour nous pour une première sortie, même si cela parait peu. 

     

     

     

     

     

     

     


    22 commentaires
  • 11 juillet

     

    Une ciel gris et un temps maussade qui perdurera toute la journée, ici comme ailleurs....Mais journée conviviale.

    Nous rejoignons avec plaisir nos amis montagnards Nantais, passons une très agréable après midi en leur compagnie avant de partager un succulent repas à l'Orangeraie.

     

    Chez nos amis

     

    Un restaurant que nous ne connaissions pas mais où l'on mange très bien. out était parfait, des mets excellents et une présentation recherché avec des petits plus bien agréable pour nos papilles.

    Je vous laisse le soin d’apprécier mais hélas seulement visuellement.

     

    Pour patienter

    Ris de veau

    Pavé de bœuf

    Dos de cabillaud

    Cuisses de grenouilles

     

     Voilà nos desserts, avant un petit pains perdu pour chacun et ensuit mignardises (pas de photos..dommage)  Et encore une fois chacun son choix.

     

    Glace

    Ile flottante

    Tarte citron revisitée

    Trilogie

     

     

    12 juillet

     

    Une matinée ensoleillée.....

    Une balade à vélo sous un ciel gris....23kms tranquille sur ces petites routes au départ du studio au col de Terramont. Des températures idéales pour pédaler...Que demander de plus. 

     

    De beaux chalets

    A l'entrée de Bellevaux

     Au col de la Jalbaz

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un beau petit veau

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au bercail et voilà que le soleil réapparaît et joue maintenant à cache cache avec des nuages blancs qui s'éparpillent dans un ciel d'azur.

    Nous enfourchons alors les "quatre roues"... ppur une balade dans la vallée.

    Un arrêt à St Gergues pour voir le Dolmen de la Cave aux fées. Situé au pied du Massif des Voirons il daterait de l'époque néolithique.

     

    LE DOLMEN

     

    Ce dolmen est orienté selon un axe nord-est/sud-ouest. Il est recouvert d'une unique dalle en arkose brisée en deux parties. Cette table de couverture mesure au total environ 5 m de longueur sur 3,20 m de largeur et 0,40 m d'épaisseur, soit un poids estimé à 15 t. La chambre est délimitée par six orthostates dont la hauteur varie entre 1,50 m et 2 m. Les dalles sont accolées les unes aux autres et les interstices entre les montant verticaux sont comblés par des petites pierres. Selon un relevé effectué par Henri Gosse en 1886, la dalle de l'extrémité nord atteindrait 2,80 m de hauteur. Selon Louis Revon, qui avait procédé à leur dégagement jusqu'à la base, les orthostates reposeraient sur des pierres plates

     

    Visite du château féodal de St Michel d'Avully, visite à travers le temps et l'histoire.

     

    L'entrée du château

    Voilà le château

    Dans la cour

     

    Il fût construit au 12ième, sur des ruines romaines, changeant successivement de propriétaire au 15ième et au 18 ième et tomba en ruine à la révolution. Mais depuis 40 ans une nouvelle famille a mis toute son énergie et sa passion pour le reconstruire à l'identique, et c'est une réussite. Il a repris petit à petit son aspect d'autrefois.

     

    Entrons dans la cour intérieure

     

    Donjon, douves en eau, pont levis, salles décorées de peintures, grandes cheminées retrouvent leur cachet d'antan.

    La deco du hall d'entrée

     Les douves sont en eau

     

      

    La facade intérieure

     

     

     

     

     

     

    Déco de la salle de réception qu el'on peut louer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Facade intérieure

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le musée retrace l'histoire de la Savoie.

     

    La salle des dames

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au passage un coup d'oeil à la cour intérieures

    La salle ede Messieurs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tournoi du XIV s sur le tème du mariage de Louis ier et d'Anne de Chypre

     

     Voici ensuite trois scène importante de la vie de la Savoie : toir évènements marquants :

    Le reddition de Vercingétorix à Alésia, l'obtension par la maison de Savoie du titre de Duc et le traité de rattachement de la Savpie à la France.

     

       

      

    Il est agrémenté de jardins à l'italienne où il fait bon se promener.

     

    NLe jardin et ses petits jets d'eau

    Château côté jardin

      

     

     

    13/14 Juillet

     

    Un super WE avec notre petit fils.

    Il est venu nous rejoindre pour faire un peu de VTT dans "nos montagnes".

    Un bel entrainement, samedi, avec 1000m de dénivelé cumulé et une super montée depuis le pont de Bellevaux jusqu'aux chalets de Buchille.

    Départ du col de Terramont de la résidence des neiges. 

     

    Un peu de côte dès le départ

     

     

     

     

    Un coin magnifique avec des virages serrés, laissant de belles échappées sur la montagne d'Hirmente, la vallée de Bellevaux et le lac Léman.

     

    Les choses sérieuses commencent

    Un peu plus haut 

    Tout sourire 

    La montangne d'HirmenteCa grimpe toujours

      

    Dans le lointain le Léman

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     C'est de plus en plus dur

     

     

     

     

     

     

     

     

    Juste un peit arrêt 

     

    Aux chalets sommes aux pieds du Mont Billat et de la Pointe d'Ireuse que l'on atteint par les échelles de la mort.

     

    Les chalets sont en vue 

    Ils sont bien là....

     

    Voilà l'arrivée

     

     

     

     

     

    Le Mont Billat

     

     

    Aux Chalets

    Le lac est bien visible

     

    La descente sur Bellevaux le ravigote….mais il faut remonter au col de Terramont. Pas de souci pour lui, nous l'avons attendu au cas ou….mais pas question de mettre le vélo dans la voiture.

    Un peu de repos et c'est parti pour un peu de tourisme dans la vallée du Giffre qu'il voulait voir. Donc Samoens, la cascade du Rouget et enfin le cirque du fer à cheval en passant par les gorges du Giffre où l'on peu fait du rafting.

     

    La cascade du Rouget

     

    Ce dimanche, il "crapahutera" encore sur les chemins des crêtes d'Hirmentas avec un 500 de dénivelé. Là impossible de le suivre. Repos du guerrier, devant l'étape du tour de France.

    Il rentre chez lui, ravi de son WE et nous aussi. 

    Un petit peu de tourisme à Chens sur Léman, un petit coin agréable au bord du lac, malgré qu'il y ai beaucoup de monde. Détente tranquille au bord de l'eau avec une légère brise fort sympathique.

    La police municipal s'en donne à cœur joie, toutes les voitures mal garées, et il y en a pas mal, ont un petit papillon de bienvenue…. Nous sommes au parking… "dans les clous".

    Retour dans "nos montagnes" et feu d'artifice à Boége, pas mal pour un petit village.

     

     

     

     

    Toujours beaucoup de difficultés avec internet. Alors à plus tard.

    Excusez moi.

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • 15 Juillet

     

    Ce matin le temps à bien changé, une légère brume d'accroche aux sommets même tout petit....

     

    Voilà la vue ce matin...

     

    Elle s'effiloche au gré du vent mais reste toujours accrochée, le soleil tente sa percée, mais c'est difficile. 

    Brigitte si tu passes par là.....on voit la route....souvenir d'il y a deux ans ou le temps n'était pas au beau et ou l'on se croyait en automne même au mois de juillet.

    Nos projets ont donc changés, nous ne ferons pas le Mont Billat il est invisible....

    Irons chercher le soleil, plus loin, en vallée..... A suivre.

    Comme prévu nous irons vers Annecy où le soleil devient de plus en plus rutilant et où les nuages cèdent la place à un ciel d'azur en milieu d'après midi. Nous longerons la rive droite d'un lac d'Annecy, ce lac aux eaux pures et couleur turquoise, bordé de plages où se pressent les touristes.

    Direction le bout du lac vers la cascade et la grotte de Seythenex. Dans un théâtre de verdure reposant, au cœur du massif des Bauges, les eaux tumultueuses du St Rulph nous offre un beau spectacle naturel : une cascade de près de 45m de haut et ses marmites de géant. On peut  gravir de nombreuses marches pour avoir une vue à couper le souffle.

     

    La cascade vue du bas

     

    Ici le frisson se décline surtout en mode contemplatif mais aussi en mode sportif en survolant le site grâce à une tyrolienne de 150m de long et 60m de haut permettant d'admirer la rivière.

    Nous visiterons la grotte, avec une charmante guide pleine d'humour, nous louvoivons environ sur 250 dans des boyaux et des galeries parfois un peu glissants et jusqu'à 90m sous terre. Une grotte façonnée par l'eau mais qui n'a pas, comme à l'acoutumé, ni des stalactites ni des stalagmites.

    L'entrée de la grotte

     

     

    Un cadre verdoyant

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans la grotte

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     

    Une visite agréable et rafraichissante au environ de 13 à 18 degré, dans un site merveilleux et magique qui peut intéresser toute la famille.

    Nous emprunterons les marches pour voir le panorama du haut de la cascade qui est aussi survolé par la tyrolienne.

     

    Le haut de la cascade

    Vu du haut

     

    Retour par l'autre rive du lac, avec un arrêt à Annecy, cette ville aux mille facettes, cette ville si belle et si agréable., la Venise des Alpes, mondialement réputée pour son attrait touristique et sa qualité de vie.

     

    L Toujours rive droite

    Rive droite

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Arrivée vers la vielle ville

     

     

     

    Il est toujours agréable de flâner sur les quais des cannaux qui serpentent dans la vieille ville, sur les rives du lac, de se rafaichir sous les grands arbres qui le bordent, ce lac fabuleux eaux eaux si claires. La vielle ville fascine avec ses traboules, ses passages couverts ou cachés et son enchevêtrement de maisons caractéristiques.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Street art à Annecy

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est magnifique

     

    La vieille ville est très touristique, les rues piétonnes, le château du conte se Savoie, les vieilles prisons sont des sites incontournables. On y trouve de nombreuses boutiques, de nombreux bistrots ou restaurants. On peut donc se délecter de bons plats savoyards, déguster aussi de délicieuses glaces ou tout simplement boire un verre.

     

    Devant la mairie

    Retour chez nous bien tranquillement. Demain sera un autre jour.....

     

    16 Juillet

     

    Convivialité et amitié.

    Une journée radieuse à tout point de vue, un temps idéal pour randonner et une randonnée entre amis dans un cadre idyllique.

    Avec nos amis Nantais nous monterons donc aux chalets d'Ayères, depuis le lac vert. une randonnée plein sud sous la chaine des Fiz et fac au toit de l'Europe, le mythique Mont blanc. Donc nous évoluerons dans un cadre magnifique.

    Départ.Départ du lac Vert 1260m

    C'est par une piste plus ou moins soutenue, en fonction de nos sensibilité que nous arriverons au chalet refuge des Ayères au Chatelet. Cette piste ombragée très agréable nous laissera de larges vue sur le Mont blanc.Au Chatelet..

     

     

     

    Chalet Refuge des Ayères

    Voilà de belles échappées

     

     .Nous suivons gentiment le balisage….

    Puis emprunterons un sentier, toujours mi ombre et soleil un peu plus chaotique avant d'arriver à nouveau au chemin jeepable et aux premiers chalets. 

     

    Quelques échappées aussi sur la chaine des Fiz.

     

    La chaine des fiz en arrière plan dans les nuages

     

     

    Là sur le Mont Blanc.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les premiers chalets apparaissent….

     

     

     

    Les premies chalets

     

    Nous voici aux Ayères.

     

    Les Ayères

     

    Nous sommes vraiment sous les Fiz. 

     

    Toujours Ayères

     

     

      

    Notre but est atteint

     

    Là après les chalets une grande pierre plate nous servira de chaise et de table, mais le décor est grandiose.

     

    Nous tombons en admiration devant cette carte postale exceptionnelle : les alpages avec ses belles vaches aux clarines qui résonnent et les chalets d'Ayères avec à l'arrière la chaine des Fiz, sur le côté le Massif de Pormenaz et en avant la chaine du Mont Blanc pleine face.

     

    La chaine du Mont Blanc

     

    Vue d'ensemble des chalets

       

    Nos amis les vaches dans l'alpage

     

    LLes falaises de la chaine des Fiz

     

     

    La rude montée vers les Chets de Moëdr et le col d'Anterne

     

    Pour notre casse croute, rien ne manque...si si un oubli de ma part le chocolat.

    Nous resterons de bons moments à contempler ce panorama grandiose, d'une grande beauté.

    A nos pieds un parterre fleuri. 

     

    Un mangifique parterre

    Suivons les flêches

    Retour par la piste jeepable, par les Mollays. 

     

    Serge amorce la descente

     

    Une journée merveilleuse devant un spectacle naturel sublime. Une dernière vu sur la chaine du Mont Blanc.

     

    Emerveillement

     

     

     

    17 Juillet

     

    Une journée petite rando dans "notre belle vallée". Un petit sommet que l'on ne gravit pourtant pas souvent, mais qui nous offre un 360° admirable.

    Départ des chaelets de Bucille, encore une fois me direz vous. Oui mais l'autre jour c'était juste pour accompagner notre petit fils.

    C'est donc chaussé de nos godillots que nous aborderons cette première montée douce, en chein carossable pour arriver tranquillement au chaets du Pertuis. A mesure de notre montée le lac Léman apparait avecc en arrière plan les Monts du Jura. Tout cela dans une légeère brune et sous un soleil plus ou moins pâlichon. 

    Là les difficultés commencent....la montée se fait plus rude par un sentier qui traverse le versant nord du Mont Billat. Ce sentier s'élève rapidement en lacets et devient de plus en plus difficile au milieu de petits rochers, mais cet endroit est sécurisé par des chaines.

    Arrivés à ce collet nous montons sur la gauche ce sentier en forte pente puis en arrête avant d'atteindre le sommet à 1894m

    Là la vue serait époustouflante si la brune n'envahissait pas toute la vallée d'Aulp jusqu'à la chaine du Mont blanc que nous devinons. La vue s'étend bien au delà jusqu'à Pointe Percée, plus près le Massif du Roc d'enfer et bien entendu Chablais, lac Léman et Jura. Un 360° degré dont on ne se lasse pas, malgré un temps pas très favorable.

    Le sommet est trop souillé par les moutons qui ce jour paissent juste en dessous. Nous descendrons au nveau de l'épaulement herbeux pour notre casse-croute qui se veut encore contemplatif.

    Descente tranquille par le même sentier et le même chemin jeepable, retrouvons notre véhicule au chalet de Buchille.


    4 commentaires
  • 18 juillet

     

    Encore une journée qui se veut très conviviale avec nos amis Nantais.

    Une visite hors du commun : les mines de sel de Bex en Suisse.

    Nous nous retrouvons sur le parking pour la visite commentée de 9h45, avec un guide très interressant et agréable.

    Nous accédons d'abord dans une grande salle, creusée à la main (ancien réservoir creusé en 1826) pour un petit film explicatif sur les mines de sel et leurs origines en 1684, puis embarquerons dans un petit train des mineurs pour visiter cet immense labyrinthe souterrain dont plusieurs kms  sont ouvert à la visite. Il nous conduira au coeur de la montange salée.

     

    Dans le petit train

    Le petit train

    Le petit train

    La grande salle creusée à la main

     

    De là, un parcours à pied d'une durée d'une petite heure permet de découvrir l'incroyable effort accompli pour rechercher sous terre les sources salées ou pour dessaler sur place de la roche contenant ce sel qui, à l'époque, valait de l'or.

     

    Une galerie

    Encore une galerie

    Un enchevètrement de galeries

    Quelques lampes qui ses on succédées

    wagonnets qui servait à transporter les pierres autrefois

     

    Le parcours permet de découvrir les éléments les plus spectaculaires et les plus caractéristiques des diverses techniques d'exploitation utilisées depuis le percement de la première galerie, creusée en 1684, jusqu'à ce jour.

    Nous sommes fascinés par le travail effectué à la main au début de la découverte du sel et de son exploitation. Cette découverte est du :

     

      

     

    Tout est prévu pour le touriste, de grandes tables nous permettent de pique-niquer en toute tranquillité, un pique-nique copieux que nous partageons. Encore une fois rien ne manque. Des moments simples et partagés que nous apprécions.

    Une petite balade dans le coi, et nous rentrons par des routes différents.

     

    19 juillet

     

    Encore une journée rencontre….cette fois vers cette  "dame de la Hautes Savoie", Michèle, pour ne pas la nommer, aux Paccots.

    Une journée agréable, entre amis devant un bon repas. Papotage, souvenirs....visite des lieux chez sa fille Nathanlie et Dédé qui modifie le chalet en face. Puis de la nouvelle acquisition de Michèle qui à terme aura une mangnifique vus sur le Mont Blanc.

     

       Fin de cette belle escapade

     Chez Michèle

    Fin de cette belle escapade Une petite endtrée sympa

        

     

     

    20  juillet

     

    Journée famille, ,ous reevons mà belle soeur et mon beau frère, encore de bons moments.

     

    Avec Gisèle et André

     

    Après une matinés très ensolleillé nous avons droit à un ciel gris, quelques mini rafales....sans doute de l'orage quelques part. Ici pas une goutte d'eau pour le moment.

    Voilà les vacances sont finies, demain nous reprenon le chemin du retour. 15 jours bien remplis, fait de balades et de rencontres conviviales.

    A bientôt...peut être en août. Trop tôt pour en parler. Inch Allah


    6 commentaires
  • 25 Juillet

     

    La chaleur étouffante et fort pénible nous fait, encore une ,fuir .....même pour l'espace de quelques jours.

    Nous voici donc en Haute Savoie où les températures sont raisonnables, surtout à 1100m d'altitude.

    Cette nuit une petite pluie sans orage c'est invitée....

     

    26 Juillet

     

    Enfin une nuit fraîche et réparatrice et ce matin un soleil radieux avec des températures supportables.

    Une après midi agréable avec des amis, que demander de plus.

    Le ciel noircit vers les 18h, lé tonnerre gronde encore au loin, ne tombera que quatre gouttes....

     

    27 juillet

     

    Il a plu sans doute cette nuit...... et ce matin la brume stagne sur les sommets, mais il fait une douce temprature, bien qu'un peu plus basse que les jours derniers. Mais ici au moins on respire, on ne vit pas dans la semi obscurtié et l'on peut ouvrir les fenêtre.

    Encore une journée rencontre, cette fois pour un repas "bougnettes", comme tous les ans, chez la Fine pour ne pas la nommer.....

    Ciel bas et soleil qui joue à cache cache pour se dissimuler ensuite sous une belle couverture grisonnante qui au fil de temps deviendra bien noir.

    Nous voilà donc "chez la Fine "Pierrette", route des Bottes à Marnaz, sous le lac Béni pour ceux qui connaissent la Haute Savoie et la parcourent "godillots" aux pieds.

     

    Le restaurant

    Un petit abreuvoir

     

    Nos amis arrivent, las Nantais accompagnés d'une des dames de la Hte Savoie, Michèle, la deuxième dame se fait bronzer sur la côte….

     

    L'intérieur

     

    Nous sommes très bien accueillis par  Pierrette et sa serveuse, la monsieur est aux fourneaux et la mamie au "pluches" des pommes de terre.

     

    La mamie et le Monsieur à la râpe à main

    Table de cuisson de bougnettes

     

    Nous nous installons à l'intérieur, le temps est trop incertain….d'ailleurs durant le repas une belle averse raisonnera bruyamment.

    Un petit kir pour commencer et puis bien entendu charcuterie, bougnettes et salade verte, un menu traditionnellement haut savoyard, peut être même juste du coin.

     

    La charcuterie

    Le premier plat de bougnettes...deux nous suffiront

    Serge aux commandes.....

     

    S'en suivra fromage des alpages et tarte aux abricots, café pour le amateur et même pousse café que mous déclinerons…..conduite oblige.

    Encore de bons moments passés entre amis.

     

    28 Juillet

     

    Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas, ce matin la brume envahit la montagne et la pluie fine et insidieuse ne cesse de tomber. 

    Comme nous devons rentrer impérativement aujourd'hui, vu le temps nous prendrons la route du retrou après le repas de midi.

    Dès la vallée il ne pleut plus, le ciel reste gris et bas jusque chez nous. La fin d'après midi sera ensoleillée mais les températures sont rrès raisonnables depuis jeudi avons perdu 16°. Mais cela nous convient parfaitement.

    Voilà pour cette petite sortie en Haute Savoie. Je vous donne rendez-vous un peu plus tard.... dans le mois d'qoût....

    A bientôt et merci de nous avoir suivis.

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique