• Tout d’abord je dois vous dire que ce voyage n’était pas au programme de cette année. En effet nous avons passé cinq mois au Maroc, en toute quiétude et pensions faire une rentrée tranquille avant les escapades d’été, en montagne, entre amis.

    Nos amis Paulette et Jean, désireux de faire ce voyage ont contacté Barbel et Jack qui ont répondu présent et ensuite nous ont conviés à les suivre si nous en avions envie.

    Une telle proposition ne se refuse pas, donc nous partons en leur charmante compagnie dès le 30 mai, sur des chemins inconnus qu’ils ont eu l’amabilité de préparer. Nous n'avons plus qu'à suivre.

    Cependant ceux qui me connaissent un peu savent bien que, malgré le temps qui m'est compté, je vais survoler les possibilités qu'offre ce pays.

    Donc depuis notre arrivée, cartes et documentations en mains, je regarde avec beaucoup d'attention les visites que l'on peut faire, elles sont nombreuses et variées, tout à l'air si beau que l'on ne va plus savoir où poser nos roues, où regarder. Il va même être difficile de faire un choix, mais nous allons essayer de voir un maximum de choses, car je ne pense pas que nous reviendrons dans ce pays de si tôt, si magnifique soit-il.

    Le circuit du syndicat d'initiative me parait un peu court et peu étoffé, celui de Barbel me semble plus complet. Mais bien entendu il sera toujours temps de modifier sur place, au gré de chacun, rien n'est  figé, afin de voir l'essentiel en ménageant les envies de tout le monde.

    L’Ecosse est une des trois « provinces historiques » du Royaume Uni, avec le Pays de Galles et l’Angleterre, se situant au nord de celle-ci.

    En quelques mots

     

    L’Écosse, avec une superficie de 78 789km2, est divisée en trois grandes régions: les Highlands au nord (Hautes-Terres du Nord), les Lowlands (Basses-Terres du Centre) et les Southern Uplands (plateaux du Sud), sa capitale Edimbourg est une ville pleine de charme. Les Highlands forment une région de montagnes et de lacs (lochs).

     

    En quelques mots

     

     

    En quelques mots  Le chardon, notamment le chardon aux ânes  (en anglais the thistle)  est le symbole de l'Ecosse depuis le Moyen Age. Selon la légende, il  aurait permis aux Écossais de repousser une  invasion viking : l'un des  envahisseurs aurait poussé un hurlement de  douleur en mettant son  pied sur un chardon, ce qui alerta les Écossais et leur permit de se  préparer.

      

    Nous avons décidé de traverser la Manche (31km) par l’Euro Tunnel de Calais à Folkestone qui se fait en quarante minutes et de passer par Londres avant d’atteindre notre destination. 

    L’itinéraire est en parti tracé, du moins dans ces grandes lignes, nous pourrons y déroger en fonction de nos envies et peut être de la météo.

     En quelques mots

     

     Ecosse……

    pays de légendes et des châteaux, pays de brumes, de lochs romantiques  où fantômes et monstre attirent les curieux, de landes et de bruyères, de falaises ou de cascades, de criques ou de baies, pays de moutons et de vaches aux longs poils, lieu de rêve où la nature sauvage à l’état pur garde quelques secrets, abrite mammifères et oiseaux, pays de l'emblématique Kilt, enfin pays du whisky single malt, breuvage national.

    Que dire des Mitges, ces minuscules moustiques voraces qui attaquent en bande organisée.... Ils se rassemblent en essaims vengeurs pour foncer sur leurs proies. Apparemment il faut se préparer à les affronter, afin qu'ils ne gâchent pas nos vacances. A suivre !!!! Comme diraient nos amis marocains. Inch Allah....

    Que dire du temps....nous amenons nos parapluies, nos gore-tex et peut être nos bottes...Nous serons parés pour les "petits grains" ou les gros !!!!  nous prendrons notre douche écossaise !!!!

    Et la conduite à gauche.... sans doute pas très évidente, mais à croire les visiteurs on d'adapte très vite, serons nous de cela ??? Cela reste malgré tout un petit souci, les habitudes reviennent souvent au galop.

    Si comme nous, vous ne connaissez pas, nous vous invitons à voyager confortablement assis dans un fauteuil.  Peut être aurez vous envie de visiter ce pays où modernité et tradition cohabitent.

    Prêts à partir….Suivez nous.

                                              Nous sommes dans les starting-blocks.......

     

    Une nouvelle déception, ce jour, jour de la fêtes des mamans, Barbel et Jack annulent leur voyage pour des raisons personnelles que nous comprenons. Nous le regrettons beaucoup, mais En quelques mots
    à 
    leur place nous aurions fait de même. Mais je vous dis tout de même à très bientôt.

     

     

     

     

    En quelques mots

     

     

     


    21 commentaires
  • 07 Juin

    Une matinée cool…on se lève tard, on passe à l’accueil…les directives semblent draconiennes… Il faut se garer bien droit… code pour les toilettes, horaires pour les sanitaires, un du matin l’autre du soir, avec des horaires bizarre… ….Aurions nous mal compris ???

    Plusieurs personnes se douchent, nous ferons donc ainsi. Inch Allah, ce n’est exactement ce qu’ils disent ici !!!!

    Un peu de lavage vite fait, le repas et en route pour le centre ville la dernière navette part à 13h. Pas le temps de souffler vraiment. Est-ce bien cela des vacances ???

    Voici la réception du camping, ici horaires 9h 17h, si vous arrivez après vous patienté dans l'espace réservé jusqu'au lendemain, mais il ne faut pas être trop nombreux... il y a des prises électriques tout de même.

     

    D'Edinburg à

     

    Pas mal de monde dans la navette qui sera complète à 12h59 le moteur tourne à 13h00 c’est le démarrage. Le timing c’est le timing….

    Quinze minutes plus tard nous voilà en ville, un peu perdus… mais nous retrouvons rapidement le sens de la visite. Les cheminées sont toujours surprenantes...

     

    D'Edinburg à 

     

    La cathédrale Marie

     

    D'Edinburg à 

     

    puis l’église St Gorges

     

    D'Edinburg à 

     

    et nous voilà rue Princess ST, devant le grand hôtel Calédonian avec au pied deux Ferrari exposées.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    St Johns se dresse devant nous,

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    à sa droite perché sur la falaise trône le château entouré de jardins.

     

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

     

     Cette forteresse à la silhouette altière joua un rôle important dans l’histoire écossaise.
    Voilà que la pluie fait son apparition… s’estompe puis revient…pour ne plus nous lâcher. Le voici :

     

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

     

    Nous descendrons  ensuite le Royal Mile, artère principale de la vieille, ville nous abritant de D'Edinburg àtemps en temps, sous des porches, dans une ancienne église transformée en magasin et où l’on a pu voir un mariage… Ensuite dans la cathédrale St Gilles, dont l’imposante masse grise domine le Royal Mile, une très belle cathédrale où il faut encore payer pour faire des photos.

     

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Encore quelques photos pêle-mêle ….. 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 


    D'Edinburg à

     

    Il pleut toujours nous décidons donc d’aller nous mettre à l’abri, je vous laisse deviner où ? Dans un bel endroit…. Juste un petit clin d’œil à nos amis Aveyronnais…..

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

     

     

     

     

     

     

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Le lieu est agréable, la petite serveuse, d'origine Polonaise, au gracieux sourire, pose pour nous.

     

    D'Edinburg à

     

    Voici quelques photos, sous la pluie battante.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Quand nous sortons c’est le déluge…. Il y a tant d’eau que les bus nous aspergent copieusement, nous sommes trempés jusqu’aux cuisses. Nous nous hâtons pour rejoindre notre point de rendez vous dans Pincess St, la vue sur la ville haute et ses jardins en contrebas serait magnifique sans cette ‘foutue ‘ pluie.

    Notre navette arrive rapidement, nous voilà donc maintenant au sec….mais il pleut toujours.

    Quelle après midi !!!!

    Pour ne pas changer la tradition nous arrosons ce soir  notre journée.... avec Jean et Paulette tout en prévoyant la journée de demain.

     

     Pour ma petite sœur Aveyronnaise... Installe toi confortablement sur ta chaise... cela risque d'être un peu long !!!!!

     

    08 Juin 

     

    Ouf ce matin il y a un peu de soleil, mais des nuages...vont-ils le cacher ? Aurions nous un jour de beau sur deux ???

    Un petit manoir en face le camping.

     

    D'Edinburg à

     

    Sortons rapidement de la ville et la campagne environnante est rayonnante sous le soleil. Nous approchons le firth o Forth et apercevons la silhouette du célèbre Forth rail bridge et en amont celle du Forth road bridge. 

     

    D'Edinburg à

     

    « Joséphine » est en forme ce matin elle nous guide correctement. Un petit arrêt agréable à la ville royale de Linlithgow, une des plus anciennes cités d’Ecosse. Le centre à son charme malgré quelques bâtiments contemporains, de belles demeures du XVI et XVIII siècle y subsistent. La place du marché avec son hôtel de ville  et son château méritent le détour. 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    D'Edinburg à

     

    Dominant la ville et le Loch où s’ébattent quelques cygnes, cette résidence royale occupe un site remarquable. Il fût édifié par Edouard 1er  et Marie Stuart y naquit. Dans la grande allée qui y conduit on peut voir les plaques des rois depuis Maris Start et après Elisabeth II il reste encore un peu de place. Sur le côté se dresse l’église St Michel de style gothique, surmontée d’une flèche moderne en aluminium souvent controversée. La légende dit qu’elle serait hantée par un fantôme qui aurait prédit la défaite  de Jacques IV en 1543.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

     

    Le grand portail donne accès au jardin royal et la porte monumentale est surmontée d’armoiries. 

     

    D'Edinburg à

     

    A la fois majestueux mais un peu austère ce palais en ruines défie  le temps avec ses appartements à ciel ouvert. 

     

    D'Edinburg à

     

    La cour intérieure, pièce centrale, est ornée d’une magnifique fontaine de pierre de forme octogonale 

     

    D'Edinburg à

     

    Les façades du palais mêlent plusieurs styles, nous le contournerons par le nord surplombant ou longeant un beau petit Loch.

     

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

     

    Quelques petites courses et nous poursuivons sur Falkirk, « Joséphine » et « Charlotte » ne sont plus en accord et nos amis auront un peu de mal à nous retrouver. Le but de la visite est le célèbre Falkirk  Wkeel, cet ascenseur rotatif pour  bateaux, une première mondiale qui permet la jonction entre Forth en Clyde canal et celui de l’Union.
    Repas de midi sur le parking. Le temps est depuis midi fort incertain, il fait un grain, il fait soleil puis il pleut un peu plus fort. Ici il faut toujours avoir Goretex et parapluie à portée de main…. 

     

    D'Edinburg à

     

    Tel un ouvre boite géant posté au dessus au dessus du canal, campé en pleine nature il attire l’œil du voyageur. Deux bacs reliés et situés à chaque extrémité de l’hélice transportent les bateaux 35 m plus haut pour atteindre le deuxième canal. Inauguré en 2002 c’est une prouesse d’ingénierie. 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Nous ferons une mini croisière d’environ 40m à bord d’un bateau dont la guide amuse vraiment la galerie, mais hélas nous ne comprendrons rien.

     

    D'Edinburg à

     

    Tout doucement nous nous élevons pour atteindre le canal supérieur sur lequel nous voguons quelques instants avant de faire demi tour après voir traversé le petit tunnel percé sous l’ancien mur d’Antonin, nous redescendrons ensuite au point de départ. 

     

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

     

    Voilà ce que nous voyons lorsque nous sommes dans l’ascenseur depuis le canal supérieur avant d'entamer la descente

     

    D'Edinburg à

     

    Voilà à 17h c’est l’été, grand soleil, même si les températures ne sont pas très élevées. Nous poursuivons donc notre visite pour voir ce chef d’œuvre sous toutes ses coutures…. Emprunterons un petit sentier agréable,  au milieu des pâquerettes, marguerites et boutons d’or qui scintillent de mille feux sous les gouttelettes de pluie qui ont rempli leurs corolles. Nous atteindrons rapidement le canal de l’Union et ses trois écluses. 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Enfin une belle journée d’ailleurs à l’heure où j’écris (22h00 heure française le soleil brille encore et ne semble pas vouloir se coucher de sitôt). 

    C’est dimanche, apéro traditionnel chez Paulette et Jean et retour chez nous. C’est alors qu’un gardien avec ses deux chiens qui vient nous faire comprendre qu’il faut partir car nous sommes dans un parc. Difficile de saisir où il nous envoie, notre chambre à coucher, ce soir, se bornera donc à une zone industrielle toute proche, mais nous sommes  dans la nature.

     

     

    09 Juin

     

    Ce matin au lever grand beau, quelques nuages papillonnent….peu de temps après notre départ voilà qu’il faiblit … se cache… revient….  

    Notre stationnement.

     

    D'Edinburg à

     

    Nous longeons le fameux canal de L'union

     

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

     

    Arrêt à Curloss, un petit bourg Ecossais typique, le Palace passe inaperçu, s’apparente plutôt une vaste demeure jaune formée de deux ailes qu’à n palais. Le petit jardin attenant dont le dessin et la composition médiévale est plus utilitaire que décorative, un vrai potager. 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

     

    L'église paroissiale.

     

    D'Edinburg à

     

    Une voie montante pavée de gros galets monte à l’abbaye en passant par une petite place ou trône a Mercat Cross (traditionnelle croix du marché), tout autour s’alignent quelques maisons blanches ou grises avec pignons à redents, tuiles flamandes rouges, linteaux datées ou historiés, portes ouvragées et fenêtres à moulure de pierre.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

     

    Cette  abbaye cistercienne, fondée en 1217, défie le temps  sur une colline dominant l’estuaire. Il ne subsiste que peu de chose, excepté le cœur devenu l’église paroissiale couronnée par une grande tour crénelée du XVII siècle. Une chose surprenant, un chapelle semble transformée en jardin d’enfants, peut être pour les occuper durant les offices. 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Nous poursuivons tranquillement souvent près de Firth of Forth, mais nous l’apercevons rarement tant il y a de la végétation jusqu'à North Queenferry. De la sur un petit promontoire nous pourrons voir le fameux pont Forth Rail Bridge, pont cantilever (suspendu sans câbles) qui à l’époque (1883-1890) était une prouesse d’ingénierie. Nous pourrons même y voir passer le train. 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Le tout proche Forth Road Bridge (en arrière plan)  dresse son élégante silhouette en formant une étonnante courbe. Ce dernier présentant des problèmes suite à une circulation intense un troisième le Queenferry Crossing est en construction. 

     

    D'Edinburg à

     

    Pour changer nous essuyons un ‘petit grain’…le ciel nous laisse entrevoir un temps d’automne… et en peu de temps la pluie s’invite et semble vouloir s’installer définitivement. 

    Arrêt repas sur le parking des magasins Morrisons, à Kirkcaldy un grand magasin aux prix relativement raisonnables, où nous ferons quelques courses. Nous longeons la mer et ses plages tandis que quelques flèches d’églises s’élancent dans ce ciel en larmes. 

     

    D'Edinburg à

     

    Cette pluie tenace et continue deviendra, hélas, notre fidèle compagnon jusqu’en fin d’après midi. Il est 18h30, heure locale et le soleil tente de réapparaître. 

    Quelques photos prises sous la pluie durant le trajet...

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Après un état des lieux de St Andrews…. Peu de place de stationnement…. Nous élirons domicile sur un petit parking qui semble fort calme, non loin de la piscine. 

     

     

    10 Juin

     

    Après quelques moments d’accalmie, la pluie à repris ses ardeurs et clapoté pas mal sur nos petits cubes blancs dès la première heure. 

    Oh surprise vers 8H le ciel se dégage, le soleil apparaît on se croirait presque en été, nous allons pouvoir visiter St Andrews en toute quiétude. 

    Un tour vers le petit port encore à marée basse, des pêcheurs se préparent, d’autres s’apprêtent à débiter leurs prises en filets.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Longeant la falaise nous apercevons les ruines du château,

     

    D'Edinburg à

     

     atteignons les ruines de la cathédrale, ses imposants vestiges domine la mer,

     

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

     

    c’est tout ce qu’il reste de l’un des plus beaux édifices médiévaux de Grande Bretagne. On peut cependant imaginer sa grandeur et sa majesté. St Rule’s tower est la seule partie rescapée de l’église du XII siècle. 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Poursuivons notre flânerie agréable vers les ruines de St Andrews Castle qui surplombe la plage, mais le site reste évocateur et le Scone.

     

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

     

    Face à celui-ci se dresse St Salvador’s Collège.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Au bout de L’East Neuk la ville étire ses rues médiévales, mais les nombreux greens qui l’entourent en font La Mecque du Golf. 

    En avant l’aventure nous poursuivons notre route, traversons sur Dundee sur le Tay Bridge, ce pont routier ouvert en 1956, il mesure 2,25kms de long, possède 42 travées et comporte deux voies de chaque côté de l’esplanade réservée aux piétons.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Quant au Railway Bridge, premier pont inauguré en 1870, il s’effondra au passage d’un train transportant 75 voyageurs, il n’y eut aucun survivant.  L’ingénieur des travaux publics qui l’avait conçu mourut peu de temps après. Une partie de la charpente a été réutilisée pour l’actuel. 

    La campagne sourit, les près verdoient et les vaches y paissent une belle herbe tendre. 

     

    D'Edinburg à

     

    Le château de Glamis, exemple typique du château seigneurial Ecossais avec une forêt de tours, de tourelles, de toits coniques et de souches de cheminées. Résidence royale depuis 1372, la reine mère y passa son enfance. En forme de L et souvent remanié il comporte cinq étages.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    La visite conduit dans des  pièces de différentes époques, dominée par le salon de réception et la grande salle à manger au plafond décoré de roses anglaises et de chardons écossais. La crypte quant à elle recèle une légende. Dans le mur derrière l’horloge se trouve une chambre secrète,  deux hommes y furent emmurés il y a cinq siècles, car ils ont joué aux cartes le dimanche, chose interdite. En punition ils y sont condamnés à jouer à perpétuité. 

    La chapelle serait hanté par le fantôme de « la dame grise » Lady Glamis prisonnière fûtenvoyée au bûcher pour sorcellerie… 

    On découvrira aussi la salle de billard, ancienne bibliothèque et les appartements royaux dont la chambre de la reine mère. Attention « the ghost »….. attention au petit banc de pierre à gauche avant de rentrer dans les appartements royaux, le fantôme d’un jeune serviteur peut vous faire trébucher….Je vous rassure tout de suite, nous ne sommes pas tombés.... n’avons vu ni la dame grise ni la chambre secrète qui est emmurée…. 

    Pas de photo d'intérieur c'est interdit.

    Nous poursuivons notre route, toujours guidés pas « Joséphine » qui a tout de même tenté de nous faire tourner à droite sur la quatre voies, « Charlotte » ne faisait pas mieux….La route monte, sinue et nous arrivons à Arberlommo et ses « stones » du 7et 9 ième  (pierres). C’est le plus bel ensemble de pierres pictes d’Ecosse. Trois se dressent au bord de la route, la première  porte une croix flanquée d’anges.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Une autre belle stèle picte se dresse dans le cimetière tout proche ornée d’une croix celtique, d’animaux entrelacés et de l’autre des scènes de la bataille de Nechtansmere (là les pictes vainquirent les Northumbriend en 685). 

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Le ciel se fait de plus en plus tumultueux ne laissant apparaître qu’un soleil pâlichon et en pointillé qui se cachera définitivement derrière de gros nuages noirs qui vont pleurer abondamment durant tout notre trajet. 

     

    D'Edinburg à

     

    Notre route caracole de collines en collines, de près en forêts souvent bordées par des genêts en fleurs,  des lupins multicolores ou bien encore des fougères aigles, nous y rencontrerons trois beaux faisans et une faisane. Cette route B951 nous réservera une petite surprise, quelques hectomètres avant la jonction avec la A93 elle deviendra une simply way avec ses crossing pass…. Mais les Écossais sont super et très fair play.

    Nous avons fait de belles rencontres....

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Dès lors nous prendrons de l’altitude dans une vallée étroite et austère dont les cimes laisseront entrevoir quelques petits névés, passerons à la station de ski avant de descendre rapidement sur Breamer où nous stationnerons, en compagnie d’un camping-cariste Belge sur l’aire de service au centre du village avec eau et WC. Nous pourrons donc ainsi faire plein et vidanges.

     

     11 Juin

     

     

    Beaucoup de nuages ce matin et un soleil frileux. Un petit tour dans ce magnifique village aux maisons de pierres, toits d’ardoises et jardins fleuris, lové dans les montagnes tapissées de bruyère, au confluent de la Dee et de la Clunie.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Une halte coquette où nous trouverons pain, viennoiseries et banque. Et oui…tout est si cher ici que l’argent file très vite…Nous apercevrons le château, un bien curieux château en béton gris avec des tourelles, ressemblant plutôt à une forteresse. 

    Nous traversons une grande forêt de conifère, suivons la belle vallée de la Glen Clunie qui roule une eau relativement limpide, une eau appréciée par les saumons. Sur les sommets environnants l’hiver à laissé ses traces, quelques névés y subsistent. 

    Un premier arrêt au château de Balmoral résidence d’été de la reine. Dissimulé derrière un épais rideau d’arbres, nous ne pourrons même pas l’apercevoir. 

    Notre route caracole dans une campagne agréable, région pastorale à souhait, un vrai patchwork de vert, parsemée de petites ou grandes fermes, bâtiments de pierres souvent cossus. 

    Nous tenterons la visite du château de Crathes. C’est par une grande allée bordée d’une rivière où les rhododendrons foisonnent que nous atteindrons cette impressionnante forteresse du 16ième  de style seigneurial avec une ligne de toit relevé d’une décoration soignée. Les jardins sont magnifiques, les haies d’ifs datent de 1702.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Repas de midi sur le parking. 

    Nous poursuivons, traversant de très beaux villages fleuris souvent de splendides rhododendrons mais je dois souvent contrarier « Joséphine » qui voudrait batifoler sur les minuscules routes. C’est là que l’atlas Ecossais m’est d’un grand secours pour la contrarier, il est devenu un investissement très rentable. De beaux moutons paissent dans de vastes prairies (rien à voir avec nous moutons qui cherche l'herbe sur les Causses.

     

    D'Edinburg à

     

    Nous entamons la route du whisky….non non, nous n’allons pas visiter toute les distilleries et goûter à tous les single malt…. Un premier arrêt, ce soir, à Stathisla Distellery à Keith et nous voilà chez Pernod Ricard, siège des prestigieux Chivas Régal. Rassurez vous elle vaut la visite de l’extérieur, c’est l’une des plus anciennes mais aussi des plus belles avec son toit en double pagode. Nous ne ferons qu’un bref passage dans le magasin surtout lorsque nous regardons les étiquettes… bien sur nos yeux se sont portés sur des 30ans d’âge.

     

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à 

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Craigellachie ne sera pas notre prochain arrêt la Tonnellerie à fermé ses portes à 15h30, donc bien trop tôt pour nous. 

    Le parking de nuit toléré d’Aberlou, nous convient très bien, légèrement à l’écart du village, entre cimetière et rivière (Merci Barbel pour toutes les recherches que tu avais fait, Jean les avait aussi). 

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

    D'Edinburg à

     

    Enfin une journée sans pluie, que du bonheur !!!! 

    Il est encore tôt, le soleil nous gratifie de ses doux rayons, nous allons donc faire un tour en ville. Tous les petits commerces excepté la coop sont fermé, 16h 30 ou 17h, tout est « closed ». 

    Comme vous le voyez ce soir est un rare jour où je peux avoir internet.

     

     

    12 Juin 

     

    Gris, températures correctes, pas de pluie. 

    Une petite erreur de pilotage nous fait faire quelques kilomètres de trop et emprunter une petite route mais sans circulation. 

    Nous voilà donc à  Dufftown et ne dit-on pas ici « Rome was built on seven hills, Dufftown stands in seven stills » (Rome fut construite sur sept collines, Dufftown se dresse sur sept alambics.  Nous choisirons la Glenfoddich distellery, une des plus anciennes distilleries familiales fondées en 1886. En effet visite est gratuite et surtout peut se faire en Français, nous étions six, un couple du 31 c’est joint à nous par hasard. Pittoresque et élégante avec ses toits d’ardoises, ses pagodes, son petit bassin et ses fleurs, elle est sans doute la plus grande et la plus connue et dont le doux breuvage se vend dans 180 pays.

     

    D'Edinburg à Inverness

     

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

     

    La visite débutera par une vidéo fort instructive diffusée en plusieurs langues. Nous serons ensuite pris en charge par une dame qui parle fort bien le français, nous expliquant les étapes de la fabrication, l'orge est d'abord mouillé avec de l'eau de source,

     

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness 

     

    brassage,

     

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

     

    fermentation

     

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

     

    et enfin distillation en trois parties la tête, le cœur et la queue (pas question de photographier les alambics ni plus tard le chais). Seul le cœur est gardé, la tête et la queue sont mélangées et redistillés une seconde fois. Nous pourrons voir deux grandes cuves de brassage, 24 cuves de 50 000l de fermentation et les 28 alambics chauffés à la flamme. Fabriqué à partir du grain d’orge provenant des fermes des alentours mais aussi beaucoup de France c’est orge est imprégné d’eau de source, puis séché, enfin broyé et fermenté pour produire l’alcool (wash). Ensuite se poursuivrons dans les alambics de cuivre la distillation, ici exactement les mêmes alambics que lors de la création de la distillerie par un père et ses neufs enfants, pendant 371 jours et souvent sous la pluie. 

    Nous visiterons ensuite les chais, un petit film nous fera découvrir la fabrication des fûts dans lesquels vont vieillir les whiskies. Nous le plaisir de humer l’arôme de certains 30 ans d’âge. 

    La distillerie possède sa propre chaîne d'embouteillage, mais nous ne la verrons pas/

    Ensuite nous passerons à la dégustation d’un whisky de 12, 15 et 18 ans d’âge. Ajoutant un petit peu d’eau de source nos y retrouverons encore plus d’arômes. 

     

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

     

    On nous tient gentiment la porte....

     

    D'Edinburg à Inverness 

     

    Chose surprenant ici la visite ne se termine pas par la boutique, y va qui veut. 

    Encore quelques photos de l'extérieur.

     

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

     

    Repas de midi sur le parking de la distillerie. 

    Au passage une autre distillerie...

     

    D'Edinburg à Inverness

     

    Un petit pont Eiffel 

     

    D'Edinburg à Inverness 

    D'Edinburg à Inverness 

     

    Toujours plus au nord, avec des collines boisées et des près envahis par les moutons.  Petit arrêt à Elgin, ancienne ville médiévale dominée par monument dressé à la gloire du duc de Gordon. 

     

    D'Edinburg à Inverness

     

    Depuis Hight street venelles  et passages s’enchainent, un peu plus loin la rue d’élargit et une tour du XVIIième  s’y dresse. 

     

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

    D'Edinburg à Inverness

     

    Lentement mais sûrement nous poursuivrons jusqu’à Inverness où nous stationnons pour la nuit sur le parking du super marché Morrisons.

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique