• C’est l’hiver, le froid commence à sévir, les températures négatives s’installent, la brume et le gel ne sont pas en reste….le vent, la pluie parfois, rien de bien réjouissant. 

    C'est le énième voyage..... enfin je ne les compte plus...

    Comme tous les ans nous envisageons d’aller passer, trois mois, voire plus, de l’autre côté du détroit, ce pays qui nous offre, en plus du soleil, des paysages exceptionnels et variés, un accueil hors du commun…….Vous avez tous compris, je n’ai pas besoin de le citer…… 

    La date n’est pas réellement fixée, sans doute entre Noël et le jour de l’an….. 

    Nos amis aveyronnais n’envisagent pas de voyage aux mêmes dates que nous et n’ont pas envie de faire trop de kms, santé oblige. Mais partiront-ils ? Je sens leur envie bien émoussée pour le moment, l’hiver aidant, ils changeront peut être d’avis, c’est ce que nous espérons car nous avons envie de les retrouver et de passer, comme chaque fois, d’excellents moments ensemble.. 

    Nous partirons donc seuls…….mais nos amis Paulette et Jean, vont venir nous rejoindre….un peu plus tard, après avoir fait les « nounous ». Nous espérons aussi retrouver bon nombre de copains. 

    Cette année j’ai repéré quelques nouveaux endroits à explorer,  des endroits où nous ne passons pas souvent, mais qui méritent un détour…. donc nous effectuerons le circuit en conséquence, sans contraintes, au jour le jour, tranquillement, en laissant un maximum d’imprévus, ce qui pimentera le voyage.

    Merci Pascal de nous indiquer quelques nouveautés….merci aussi au forum que je vous recommande : http://www.maroc-campingcar.com/, mine de renseignements incontournables pour qui veut réussir son voyage, mais aussi à notre ami Google…. de nous permettre aussi des découvertes. 

    Il y a aussi les incontournables….les campings où nous passons chaque fois  ou presque avec beaucoup de plaisir, les campings où nous retrouvons les copains pour partager de bons moments de convivialité, les amis que nous retrouvons aussi chaque année, amis marocains où amis expatriés. 

    Dans la mesure du possible, en fonction des connexions, j’alimenterai ce blog avec beaucoup de plaisir pour vous faire partager notre quotidien là bas, toujours agréable, dans ce Maroc si accueillant et que l’on aime particulièrement. Mais comme l’on dit souvent, « retraité » est un métier à plein temps….. 

    Merci de patienter…..vous allez pouvoir nous suivre sur ce blog, sans prétention, mais qui j’espère vous plaira et permettra, peut être, à certains de franchir le pas.

     

     

                                       A très bientôt …………………. Tout d’abord pour la traversée de l’Espagne.


    16 commentaires
  • 30 décembre

    On ne sait pas qui est le plus impatient...le cc ou les voyageurs !!!!

    Les deux sans doute...on en a tous assez de ce vilain temps, pas trop froid, mais tristounet qui nous plombe le moral....

    Comme chaque année nos gardiens veillent ici, soit ,nôtre petite fille soit notre fils et belle fille. Nous partons tranquille, juste un petit pincement...laisser la famille après de bonnes fêtes de Noël.

    Direction le midi pour un petit arrêt dans l'Hérault.

    Nous partons donc sous un ciel gris de chez gris, dès St Etienne il bruine et le brouillard c'est invité sans crier gare. Vers le Puy on est limite verglas et toujours dans le brouillard, en roulant prudemment pas de souci. Nous retrouvons un beau soleil et un ciel bleu dès Chateauneuf de Rangon. Quel plaisir.....

    De petits rus scintillant courent ou flânent dans une nature dénudée. ben oui c'est quand même l'hiver, bien que le températures soient relativement douces.

    Ce soir première halte dans l'Hérault.

     

    31 Décembre,

    Une belle journée ensoleillée..... un réveillon improvisé avec des amis,  nous réchauffent le cœur.

    Donc une super soirée de réveillon dans les hauts cantons héraultais où Sabine nous a régalé.

    Un premier Janvier tout aussi bien, toujours au soleil, devant un bon repas et en terrasse 

     

    Que regardent-ils ?

     

     

    C'est parti.....

     

     

     

     

     

    Un grand merci à nos amis qui ont eu la gentillesse de venir et à Sabine qui nous a concocté de bons petits plats.

    Dès demain nous roulons tranquillement vers notre lieu de migration hivernale, comme des pigeons voyageurs. Mais avec l'espoir que nous amis pourrons nous y rejoindre. 

     

    02 Janvier

     

    Départ tranquille de l'Hérault, sous un beau ciel bleu et un soleil radieux, mais hélas beaucoup de vent, un vent froid qui transperce.

    Il souffle sans relâche, souvent en rafales, chahutant fortement notre petit cube blanc. 

    Arrêt dans un centre commercial vers Perpignan où nous rencontrons Bibi venue nous saluer. Nous mangerons donc ensemble, repas au chinois, qu'elle nous offrira d'ailleurs. Nous discutons de tout et de rien, du Maroc et des bons moments passés là bas. Nous aurons une pensée spéciale si nous montons la dune de Merzouga. Souvenir souvenir.

    Nous poursuivons notre descente, halte à la Jonquera, pour quelques courses. nous y passerons la nuit.

    A demain.....

     

    03 Janvier

     

    Soleil et ciel bleu sont au rendez-vous, Éole a cesse sa course folle pour notre plus grand bonheur.

    Nous partons donc tranquillement toujours plus au sud...des champs cultivés, des champs labourés parfois entourés d'oliviers, des collines boisées et sur notre droite la chaîne des Pyrénées aux sommets légèrement enneigés, telle est notre carte postale de ce début de matinée.

    Nous longeons la grande bleu qui étincelle au soleil, quelques palmiers pointent leur nez.....c'est un petit avant goût du Maroc....

    Avant Barcelone

     Clic pour voir notre itinéraire

     

     

     

     

     

     

     

     

     Bonjour ou Bonsoir

     

     

     

     

     

      

      Le contournement de Barcelone se fait dans la      douleur...je dirai plutôt dans le centre....le C32 nous conduit au C31 et non à l'AP7, nous voilà presque dans le centre de Barcelone, heureusement pas trop de circulation. mais le chauffeur n'est pas aux anges......même devant la "sagrada famillia" qui est d'ailleurs toujours inachevée et encore en construction.  Fort heureusement "Pénélope" (waze) nous sort de ce mauvais pas et nous fait passer par la "ronda del Littoral", près du port et nous retrouvons un peu plus loin notre N340 que nous connaissons.

     

    Perdus dans Barcelone.

     

    Repas de midi sur l'aire de Villafranca de Pénédés.

    Nous longeons ensuite plus ou moins la côte, dès le delta de l'Ebre, le stationnement d'Ampolla ne nous emballe pas, pourtant la cote à l'air super, nous passons notre chemin, traversons tout le  ...delta pour atteindre Poble Nou et puis l'aire d'Amposta à côté de Casa Fusa où stationnent déjà de nombreux camping-cars. un magnifique coucher de soleil s'offre à nous.

     

    Dans le delta de l'Ebre..

    Toujours dans le delta de l'Ebre

    Dans le delta de L'Ebre mais à Casa Fusta.

     

     

    04 Janvier

    Soleil et grand ciel encore ce matin, ils nous accompagneront toute la journée avec des températures plus que raisonnables.

    Les paysages du delta de l'Ebre sont toujours très beaux, l'eau scintille, les oiseaux s'en donnent à cœur joie.

    Le delta de l'Ebre

    Delta de l'Ebre

     

    On roule...on roule...dans des paysages sans grand attrait, des collines qui moutonnent des deux côtés de la route, des oliviers, des orangers...

    Nous retrouvons la côte vers Alicante et stationnons ce soir en sauvage à Santa Pola. beaucoup de place dans ce coin toléré. ce qui permet de ne pas être les uns sur les autres.

     

    Notre stationnement.

    Une petite chapelle sur le lieu de notre stationnement

     

    Grande balade cheveux au vent  jusqu'au cap Santa Pola, qui nous permettra de voir, de loin, bien entendu, l’île de Tabarka qui en réalité est un petit archipel.

     

    La côte

    Une belle baie qui s'offre devant  nous

    Ille de Tabarka 

     Ancien refuge de pirates berbères, une partie de l'île est une ville fortifiée par Charles III au XVIII ème siècle pour se protéger des envahisseurs, et l'autre partie est une plaine rocheuse sans arbres ("el campo"). L'île se visite rapidement, de par sa taille (2km de long et 400 mètres de large), et à pied en empruntant le sentier qui en fait le tour. Accessible facilement par bateau, de Santa Pola à 20 minutes ou d'Alicante.

     

     

     

    06 Janvier

     

    C'est encore une belle journée qui s"annonce, ciel bleu,soleil, juste un peu de vent.

     

    Il est levé avant nous....

    Toujours perché sur son rocher

    Toujours vers Santa Pola

     

     Nous faisons les services dans une aire camperpark, très sympathique à Santa Pola et continuons notre route tranquillement.

     

    Le port de Santa Pola

    Les salines st Santa Pola 

     

    Un petit tour de marche à Guardama, quelques courses et notre  périple continue.

    Repas de midi sur un parking en terrasse qui domine la mer à de Torre de la Herodada. une bel endroit connu des camping-caristes, qui vraisemblablement stationnent là.

     

    La vue sur la ville depuis notre sationnemenr

     

    Petite balade digestive sur ce front de mer agréable qui d'un côté traverse le rio et semble pénétrer dans la ville et ses commerces et de l'autre côté longue les falaise puis une zone résidentielle.

     

    Repas en terrasse sur la plage pour certains

    Une "bête à bon dieu" comme l'appelle chez nous.

    Côte à falaise depuis le passeo du front de mer

     

    Nous décidons de tenter notre chance vers Escombreras nous nous retrouvons vers une raffinerie de pétrole, un grand complexe pétrolier et son port.

    Direction Cartagéne en évitant la ville

     

    Le port de Cartagèbe

    Cartagéne port

     

    et direction Bolnuevo que nous connaissons. "Morgan" nous guide très correctement et nous reconnaissons le lieu où nous avons stationné en rentant du Maroc et où sont stationné pas mal de camping-car sous ces rochers sculptés par dame nature.

     

     De belles sculptures naturelles...

     

    Tandis que Paul range la soute je fais une grande promenade solitaire en bordure de plage jusqu'au grand rocher qui semble une ile mais qui n'est qu'un presqu’île. Au retour le soleil décline et nous gratifie d'un beau coucher.

     

    Lacôte

    Le Rio et Bolnuevo

    Le fameux rocher

    En ville

    Une plage peur en cacher une autre...

    Il baisse à 'horizon

    C'est parti.....

     

    Ce soir Sangria et beignets de morue au petit restau du coin où nous sommes seuls. Le tout excellent.

     

    Tchin tchin

    Miam miam

     

     

    06 Janvier

     

    Pour éviter une route "merdique" dixit Christian l'an dernier... et pour éviter à mon chauffeur de grogner...chut il ne le sait pas....en traversant la Sierra de l'Almenara nous roulerons quelques kilomètres sur l'AP7, sous un bleu et un soleil rutilant. Au passage noterons quelques possibilités de bivouacs agréables au bord de la mer....

     

    dans la Sierra

    Quelques serres font leur apparition..

     

    Après San Juan de los Torreros nous décidons de suivre la côte, "Morgan", nous promène un peu, pas toujours où nous voulions passer, traversant encore de belles marina toutes de blanc vêtues. 

     

    A Garruca

     

    Puis grimpons à l'assaut de la Sierra Cabrera avant de redescendre vers Carboneras. De grands virages fort impressionnants surtout dans la descente.

     

    Quelques beaux lacets

    Dans la Sierra Carboneras

     

    Après ce petit détour nous reprenons l'A7 et nous nous installons à Roqueras de Mar, que nous connaissons. Pas un seul cc français à l'horizon, devinez que des allemands. Ce parking est interdit en saison mais toléré actuellement.

    Malgré un peu de vent intermittent nous pouvons faire une grande balade sur le Passéo en tee shirt, balade bien agréable car peu de monde. face à nous une mer d'huile qui étincelle.

     

    Roquetas de Mar urbanisation 

     .

    Dans la cour d'un hôtel

     

     

     

     

     

     

      

    le restau

     

    La plupart des restaus en front de mer sont fermés ce soir nous irons donc en ville, peu de choix beaucoup fermés aussi. Sangria et Bacalao au menu plus un petit dessert pour le gourmand.

     

    Le restau..

    Tchin tchin

     

    Bacalao

    Tarte au chocolat

      

    Des nouvelles de nos amis, ils sont ce soir à la Jonquera, on verra comment ils progressent mais nous les attendrons sans doute pour traverser.

    A demain pour de nouvelles aventures, sans doute sous le soleil, dans un ciel bleu-nuit de nombreuses étoiles scintillent....laissant présumer une grande fraîcheur.

     

    07 Janvier

     

    Une petite marche matinale sur l'autre partie de la plage Serena, mais le soleil est déjà levé depuis un bon moment et la température remonte rapidement.

     

    Le soleil est déjà levé..

    Plage de Serena

    Une petite plage donnant sur la plage Serena

     

    "Morgan" nous promène sur une petite route qui se fraye juste un passage au milieu des de ces serres plastiques immondes, puis entre marécages et serres , enfin il reprend ses esprit et nous dirige enfin vers l'A7.

    Rien de bien réjouissant, dans le lointain la Sierra Névada prend un petit air de saison, les hauts sommes ont revêtus un bonnet blanc.

    Pour le repas nous choisissons un arrêt "Parknight" qui nous semble attrayant, il le sera vraiment, la vue depuis notre salle à manger est superbe, avec en prime un doux soleil qui hâle notre peau.

     

    Nous surplombons la mer vers nerja

    C'est parti.....

     

     

     

     

     

     

      

     ...

     ... 

      

    Aqueduc d'Aguila à Nerja 

                                  Pont aqueduc original en arc en plein cintre à quatre étages

    El Acueducto del Águila (Aqueduc de l’Aigle) fut construit au XIXe siècle pour approvisionner en eau les moulins de l’ancienne usine de sucre de San Joaquín de Maro. Il se dresse sur quatre niveaux d’arcs superposés qui surmontent le grand dénivellement du ravin de la Coladilla.

    Il possède 38 arcs en plein cintre répartis sur quatre étages d’arcades en briques apparentes. La façade était décorée d’une galerie aveugle et d’arcs en fer à cheval de style Mudéjar. L’aqueduc compte également des niches d’entrée au niveau supérieur et une niche centrale qui porte l’inscription « Pura y Limpia Concepción ». L’usine est fermée depuis très longtemps, mais l’aqueduc est utilisé aujourd’hui encore pour l’arrosage de la commune. 

    Nous décidons donc de rester un peu en bordure de côte en suivant la 340a, côte agréable tantôt rocheuse, tantôt avec des mini plages de sable fin et des villages blancs qui s'agrippent aux collines. 

     

     ...

     

    Nous reprendrons l'A7 à Algarrobo Costa jusqu'à Cala de Mijas où nous stationnerons sur l'aire de service où il y a beaucoup de monde.

     

    08 Janvier

     Une journée sur place, une journée de repos....

    Ce matin surprise le ciel est couvert  nous laissant présager un changement radical, il n'en fut rien vers 11h le ciel se dégage et l'astre divin rutile, comme tous les jours, depuis notre départ.

    Petite balade en ville juste pour quelques courses.

     

    La tour de La Cala de Mijas 

     

    Après le repas nous profiterons de ce beau temps pour faire une grande balade sur le long Paseo de mediteranéo, front de mer admirablement bien aménagé ou il fait bon flâner au bord de cette côte tantôt rocheuse, tantôt sablonneuse bordée par de nombreuses habitations blanches ou de grands  hôtels. Il fait chaud une halte en terrasse surplombant la grande bleu nous ravira. 

     

    La baie de Cala de Mijas

    Mouettes et cormorans profitent su soleil

     Bonjour ou Bonsoir

    Une zone résidentielle

     

    Le compteur de pas a "chauffé"....

    Je viens, hélas, d'avoir une confirmation qui m'attriste, nos amis aveyronnais ne viendrons pas eu Maroc cette année, mais je comprends leur décision.

    Drin drin le téléphone sonne, nos amis sont déjà à Arroyo de la Miel, bravo au chauffeur. En effet ils ont quitté Lyon dimanche matin. Cela vaut bien un petit apéro......

     

    Tchin tchin.

     

     

    09 Janvier

     

    Encore une belle  et chaude journée. 

    Ce matin on se repose, nos amis en ont bien besoin. Juste quelques courses et le marché tout proche, ce marché que nous avons découvert l'an dernier grâce à Martine et Mario, avec nos amis aveyronnais et où nous aimons flâner et faire quelques emplettes. 

     

    Le marché

    En rentrant au camping-car vers 15H30

     

    Nous devions prendre le café chez nos amis, ils nous l’offrirons, en terrasse en ville.

     

    En terrasse

     

    Encore une longue balade le long de la plage avant de reprendre la route Palmonés où nous stationnons avec de nombreux camping-caristes surtout des français, en partance, comme nous, pour le Maroc.

     

    Toujours à Cala de Mijas

     

    Je vous dis à demain pour notre première nuit en terre africaine.

     


    28 commentaires
  • 10 janvier

    Après une bonne nuit de repos nous partons bonne heure au port, deux heures avant ont été demandées, nous respectons. Nous voilà donc en première ligne. Nous n'avançons que vers 9h45 et n'embarquerons que vers 10h15, départ seulement vers 10h 50, donc presque une heure de retard.

    Un peu pagaille cet embarquement.... on nous laisse nous installer au fond, puis on nous fait reculer pour faire demi tour...

     

    C'est à notre tour de monter...le premier en plus...

    Une petite pose boisson

     

    Arrivée au port tout se passe bien, un peu d'attente pour débarquer, des camions étant montés après nous, petite quart d'heure à la douane et nous voilà dehors...
    Non juste sur le parking pour déjeuner tranquillement.

    Soleil et ciel bleu au rendez-vous, quelques nuages se dispersent puis se rassemble vers le Rif, laissant la côte bien dégagée. 

    Il fait très beau nous ferons une belle promenade en ville puis dans cette petite médina proprette et coquette.

     

    A l'entrée d'Asilah

    Nous commençons le régime

    Dans la médina

     

    Ils jouent pour nous

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec deux nouvelles recrues !!!!!

     

    Salam alikoum Maroc

     

     

     

     

     

    Salam alikoum Maroc

     

     

     

    Salam alikoum Maroc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    11 Janvier

     

    Le beau temps est toujours là, un peu frisquet ce matin, mais peu importe le soleil nous réchauffe rapidement.

    Quelques courses en ville, achat de légumes et fruits, ah ces beaux légumes et ces beaux fruits et que dire du prix...à faire trembler les français.

     

    Au petit souk à Asilah

    En ville

    Une rue qui rappelle l'Espagne

     

    Il fait si beau que nous sirotons café, thé ou jus de fruits en terrasse, avant de partir pour d'autres cieux.

    Après Larache nous empruntons l'autoroute via Moulay Bousseilham, nous espérons y trouver notre premier couscous et oui c'est vendredi....

     

    Larache

    De grandes serres plastiques qui bordent notre route

    Au bord de la route

    De beaux chênes lièges au tronc dénudé.

     

    Nous nous installerons donc, encore en terrasse, pour le déguster au Milano (un petit clin d’œil à nos amis Aveyronnais, surtout à Christian, pas de lentilles.... mais des olives...Alors !!!!). 

     

    Au Milano

     

    La lagune est toujours aussi belle, elle était  à marée basse.

     

    La lagune

    La lagune

    Toujours la lagune

     

    Nous poursuivons tranquillement notre route, je dirai plutôt encore l'autoroute pour éviter quelques désagréments à nos camping-cars.

    Installations à la Chenaie (Kénitra) où il y a pas mal de monde.

    Une grande balade s'impose...il faut digérer ce bon couscous au poulet. Nous avons du mal à trouver ce souk qui nous avait mis les sens en éveil l'an dernier. Un charmant Monsieur nous explique à gauche vous avez des débris.... à droite le souk....

    sur son poteau petchée

    Suivant notre instinct nous partons à gauche et bien oui il s'agit de "puces vestimentaires".... nous n'y traînerons pas très longtemps.

     Bonjour ou Bonsoir

     

     

     

     

     

     

     

     ...

     

    Nous sommes aussi à la recherche d'un fusible 5 volts nous demandons par ci par là. on nous envoie de boutiques en boutiques. Ici c'est le système "débrouille", un artisan nous dénude un fils de cuivre afin de pourvoir remplacer le filament qui a cramé. Cela nous étonne toujours. Et tout cela avec beaucoup de gentillesse et le sourire.

     

    On patiente chez le mécano

    Il cherche le fusible et nos amis patientent

    Après discussion il nous donnera des fils de cuivre....

     

    Nous voilà en plein souk, ce souk bigarré, coloré ou une foule dense se presse au milieu des camelots qui vente leur "camelote" au micro ou en forçant leur voix.... Bien entendu nous n'y comprenons rien. Difficile de se frayer un passage tant il y a du monde. Nous sommes plongés dans une atmosphère agréable de ce continent africain, nous sommes pratiquement les seuls européens à flâner ici.

     

     

    Dans son petit estancot sombre il fait ses bobines

    Un manège que l'on fait tourner à la main 

     

    Ici on trouve de tout, tout se vend tout s'achète....Pas question de carte bleu tout s'achète en espèces, en pièces de monnaie bien lourdes et tintantes....souvent vaut mieux avoir l'appoint....sinon vous attendrez votre monnaie, car la monnaie se fait rare et il faut trouver le commerçant qui en a....

     

    Là de beaux fruits

     

    Nous demandons l'autorisation de prendre des photos, tout le monde accepte avec le sourire. Que c'est agréable de promener dans ce lieu, un  vrai labyrinthe :  venelles, ruelles et impasses donnent l'impression d'avoir été crées  juste pour perdre. Mais l'on se sent intégré dans ce tumulte coloré et bon enfant.

     

    Ils posent pour nous

    Eux aussi

    de belles djellaba exposées

     

    Cela amuse tout le monde de nous voir prendre des photos....

    Encore quelques boutiques et finalement nous trouvons le précieux fusible et que dire de plus, achat de 10 fusibles pour 14dh, oui vous avez bien compris, même pas 1,4€. 

    Nous rentrons à la nuit ravis de ce plongeons dans la vie des marocains.

     

    12 Janvier

     

    Je vais encore me répéter, ciel bleu et grand soleil mais pas très chaud ce matin un petit vent léger s'étant invité sans nous prévenir.

    Ce matin c'est "Vanessa" qui nous guide depuis le camping, nous visitons Kénitra passant dans des endroits inconnus pour nous, parfois près de l'oued Sebou qui roule une eau paisible à l'approche de l'océan.

    Nous grimpons sur la falaise et nous voilà en vue de la casbah de Mehdia. Elle n'est pas vraiment en bon état, mais une porte principale semble avoir été  refaite. Nous longeons le mur d'enceinte jusqu'au bord de la falaise d'où la vue est imprenable sur l'oued sebou, le plus grand fleuve du nord marocain, son embouchure et le port. Son origine remonterai au VI siècle avant JC.

     

    Une porte de la casn=bah restaurée

     

      

     ...

     

    Le Port

    Le port

     

    Un petit tour au bord de l'oued nous laissera entrevoir que quelques murailles en ruines. Sur ce bel oued tranquille naviguent de petites embarcations mais aussi de beaux chaluts.

     

    Depuis le bas

    l' enceinte de la casbah en ruine

    Un bateau de pêche

    Encore un bateau de pêche qui sort en mer

     

    Nous traversons la petite ville balnéaire qui semble avoir bien changé depuis notre dernier passage en 2004, une petite route enchâssée dans une végétation intense nous laisse entrevoir le petit lac de Sidi Boughaba, pas d'arrêt possible sur cette route étroite. nous l'apercevrons encore en montant avant d'atteindre la Nle 1.

    Dès lors nous emprunterons l'autoroute pour voir le fameux pont Mohamed VI, pont à haubans qui enjambe l'oued Bouregreg qui côtoie l'atlantique entre Rabat et Salé. cet ouvrage d'art marocain de 950 m de long permet à l'autoroute le contournement de Rabat.

    Le pont Mohammed VI (ou pont sur l'oued Bouregreg) est caractérisé par son architecture comprenant deux pylônes de 200 mètres de hauteur. Avec une forme d’arche, ils symbolisent les nouvelles portes des villes de Rabat et de Salé. Le tablier est supporté par 2 fois 20 paires de haubans de type Multi Torons Parallèles.

     

     

    Voilà le pont, image du net, nous ne l'avons pas vu ainsi en roulant

    Le voilà lors de notre passage

     ...

    Toujours le pont

     

    Nous quitterons l'autoroute pour rejoindre la nationale 1 à Témara que nous traversons dans une joyeuse cohue.... la nationale s'avère très chargée nous changerons encore pour la route côtière beaucoup plus agréable.

    Les artisans sont aux boulot...

     

    Ils semblent spécialisés dans l'alu  

     

    Des petits vendeurs de légumes jalonnent notre route,  parfois de volailles vivantes.

     

    Vendeurs de légumes

    Là des noix et des figues

     

    L'heure tourne nous tentons une approche de l'océan, difficile à atteindre, nous voilà dans un cul de sac, avec de belles place et sous une gendarmerie royale et près d'un oued. Tant pis notre salle à manger sera restrictive, mais cela ne nous empêchera pas de manger.

     

    Voilà le cadre de notre salle à manger..il y a mieux  !!!

    L'oued tout proche

     

    Après le café pris vers nos amis, nous montons quelques marches, un passage s'offre à nous et l'océan tout proche nous tend les bras. 

    Un gendarme de service nourrit cinq chevaux stationnés là dans leur box. Nous faisons la causette c'est le responsable de service et si nous avons besoin de quelque chose il est à notre service. Quelle amabilité !!! 

     

    Voilà les chevaux

    gentil gentil.....

     

    Quelques mètres plus loin une immense et belle plage s'étale à nos pieds, nous pensons être à Skirat.

     

    La belle plage

     

    Encore quelques tours de roues et nous voilà à Mohamédia au camping l'océan Bleu, toujours un accueil chaleureux de Ali et de son frère Hicham.

     

     

    13 janvier

     

     ...

     

    Une journée repos au camping avec quelques occupations de camping-caristes, quelques tentatives de réparations....une repas dehors au soleil et une balade en front d'océan sous un soleil réconfortant.

     

     


    au  camping

    Jean bricole

    Entraide entre camping-caristes

     

     

     

     

     

     

    On continue

    L'océan et la terrasse du restau

    Il attend son tour pour rentrer au port

      

    Repas dehors au soleil

    Toujours aussi belle cette côte

    çà décoiffe....

     

     

     

    14 Janvier

     

    Une superbe journée à Mohamédia....

    Départ vers 11h, en taxi pour la ville. Nous flânerons en ville, grande déception pour le petit jardin face à la gare routière, un vrai dépotoir à l'abandon. Un petit tour dans le souk,

     

    La petite rue du souk et sa mosquée

    Toujours aussi bien achalandé les vendeurs d'olives

     Bonjour ou Bonsoir

     

    puis nous dirigeons vers l'église, le petit jardin est par contre super bien entretenu.

     

    L'église et le petit jardin

     

    Nous nous baladerons sur le boulevard de front de mer, juste avant le port. Nous déjeunerons dans un petit restau, au soleil. Un vrai régal, crudités et grand plateau de friture. Nous siroterons ensuite thé à la menthe ou café.

     

    Voilà nos aubergistes...

    L'entrée

    Notre plat de friture

    Salam alikoum Maroc

     

    Après....les "morfalous" sont passés par là...mais il en reste

     

    La serveuse nous demande si elle peut débarrasser, bien entendu notre réponse est oui. Mais la voilà qui revient avec toute la friture non mangée dans un papier d'alu. Nous sommes confus mais n'osons pas refuser. Nous partons donc avec, pensant la donner éventuellement.

    Nous poursuivons donc notre périple au soleil, il est vrai qu'à l'ombre il fait un peu frisquet. Encore une petite rue typique avec ses commerces et ses gargotes.

     

    Que de belles fleurs

    Salam alikoum Maroc

     Clic pour voir notre itinéraire

    De beau étals

    Nos amis au milieu de beaux fruits et légumes

       

    Puis repassons au petit souk, là près d'un restaurant, là assis par terre, trois enfants et deux jeunes dames, l'une d'elle tend la main. Nous leur offrons donc notre paquet de poisson, et il en restait pas mal, tant c'était copieux. Femmes et enfants se sont jetés sur la nourriture. Un pincement au cœur, mais ravis de les avoir aidées. Quand nous sommes repassés leurs sourires et leurs gestes nous ont laissé supposer que c'était bon et qu'elle étaient ravies.

    Rien de mieux pour Jean que "le coiffeur de la jeunesse sportive", pour se refaire une beauté....

     

    Çà devrait aller...

    Touche finale

    Préparation...

     

    Encore un petit tour chez Marwa histoire de dépenser quelques dirhams....

    Bien sûr "Siraje" nous tend les bras...;vous savez cette belle pâtisserie et son son café attenant.... Nous ne résistons pas...C'est le dessert que nous n'avons pas pris à midi...Super avec jus d'orange et jus d'avocat.

     

    Ah Siraje !!!!!

    Miam miam

    Tchin tchin

     Bonjour ou Bonsoir

     

    Retour au camping en taxi, personne n'a pu nous dire quel bus prendre, pourtant toutes les personnes présentes à l'arrêt se sont mobilisées pour nous aider, mais peu parlait français et nous hélas notre arabe ne nous permettait nullement de comprendre. Mais il a fallu fortement négocier le taxi (heureusement nous connaissions le prix) car il nous demandait le double, d'ailleurs un marocain nous a gentiment aidé.

    Voilà une journée comme on les aime, sans but précis et pleine d'imprévus.

    Demain nous levons le camp.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    18 commentaires
  • 15 Janvier

     

    Il fait beau encore ce matin, nous empruntons l'autoroute pour éviter Casablanca dès lors une douce brume envahit l'atmosphère, le soleil ne reviendra que plus tard.

    L'autoroute pavoise, les drapeaux volent au vent sans doute que le roi va passer dans le coin.

     

    Azemmour et le pont sur l'oum er rabia

     

    Un arrêt à Azemmour où il y a le marché, beaucoup de monde, une foule multicolore, des voitures des charrettes, des carrioles....nous avons du mal à nous frayer un passage.

     

    Au souk

    au souk

      

     Clic pour voir notre itinéraire

      

    Nous stationnons enfin et prenons notre repas. 

    Azemmour se situe sur la rive gauche de l'Oum er-Rabia.  S'en suit un grande balade dans la médina d'Azemmour, Azemmour, située sur la rive gauche de l'oum er Rabia, ce fleuve qui semble tranquille.

    Cette médina tranquille chargée d'histoire et de grandeur reflète la grandeur d'un passé glorieux avec ses remparts restaurés, ses portes, son mellah qui conserve encore sa modeste synagogue .

     

    Les remparts d'Azemmour

      

     

      

    Un Monsieur nous accoste gentiment, nous parle de sa ville, nous amène chez Saïd le boulanger dans sa modeste boulangerie obscure.

     

    Chez Saïd

    Chez Saïd

    Chez Saïd

    Avec Mohamed

     

    puis au mellah où effectivement la synagogue présente des inscriptions en hébreux.

     

     

     

    Passage sous voûte

    Le mellah

    La modeste synagogue

    AetStreet

     

    De la plateforme on domine l'oued et la promenade carrelée qui le borde.

     

    Depuis la plateforme, vue sur l'oued

    Avec Mohamed

     

    Au retour il nous conduit dans sa modeste échoppe de tisserand et nous fait voir son travail et son métier à tisser, il n'insistera d'ailleurs pas quand il voit que nous ne sommes pas acheteur. Par contre il figure dans le livre du routard de 2013, preuve à l'appui. Mohamed Janeti est un personnage attachant.

     

    Voilà son échoppe et son métier à tisser

     

     

    On se perdra dans ces petites rues étroites aux maisons blanchies à la chaux, parfois avec de belles portes surmontées de l'étoile de David, à l'ambiance typique des médinas d'antan. on flâneras au bord de l'oued et regagnerons ensuite nos maisons roulantes.

     

    Une ruelles

    Une belle porte

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    AetSreet

    En flânant sur le quai 

     

    La route est un difficile, souvent "oragnina".... heureusement la déviation par Sidi Bouzid, et Moulay Abdalah nous évite un pire morceau. Mais la suite n'est tout de même pas au top. Nous nous arrêterons vers les laveurs de carottes, nous discuterons avec eux. Ils nous donnerons deux sacs de carottes et n'accepterons rien en échange, même en insistant lourdement.

     

    Lavage des carottes

    Ils posent pour nous. merci Messieurs

     

      

     

    Arrêt Oualidia sur le parking de la lagune.

     

    Deux jours à Oualidia

    Ce matin encore grand soleil, un peu de vent qui rafraîchi l’atmosphère, mais il semble se calmer...

    Une petite balade au village pour quelques achats  et admirer encore une fois cette magnifique lagune qui se vide ou se rempli au gré des marées.

     

    La lagune

     Bonjour ou Bonsoir

    Plus on monte plus elle est belle

    On ne se lasse pas....

     

    Les commerçants sont super sympa et l'on peut faire plein de photos.

     

    "Notre" petite épicier

    Le vendeur d'olives et de vollailles

     

     De bonnes odeurs s'échappent des tajines..Mima miam.....ils ne sont pas prêts.

     

    De douces effluves s'échappent

     

    Voilà le marchand d’œufs avec sa carriole ou bien de volaille bien vivantes cette fois, ce coq n'a  vraisemblablement pas envie de finir rôti !!!!

     

    Qui veut des œufs  ??

    Il voudrait bien se sauver....mais il a le fil à la patte

     

    Une petite dernière du haut....

     

     

    L'heure tourne....nous allons manger à l'Araignée Gourmande, notre table est réservée, au fond à l'abri et avec la vue.

     

    Vous l'avez tous reconnue

     

    Nous sommes, comme chaque fois, super bien accueillis d'abord par le patron puis par les serveurs. Pour nous, comme pour Jean, nous ne changeons pas nos habitudes : araignée. paulette prendra un menu. Petite salade de bienvenue pour tous, avec notre apéro.

     

    Petite entrée pour tous

     

    Paulette aura son entrée et ses fruits de mer, puis palourdes pour tous.

     

    Pour Paulette

     

    Nous bien entendu notre araignée et qu'elle araignée !!

     

    Une araignée, bien entendu

    Miam c'est bon,

     

    Paulette sa friture suivie de sa paella.

     

    La friture

    La paella

     

    Tarte aux pommes et orange pour ces Messieurs gourmands.  Quant à nous , nous sommes raisonnables. Le tout arrosé d'un Gerouane gris.

    Une petite balade digestive s'impose, le ciel se charge, quatre gouttes tombent, le vent se lève. Nous marchons jusqu'à la plage et rentrons par la lagune qui se vide.

     

    En balade

    Quelques belles gerbes

    Les barques toujours amarrées

    Elle profite des courants

     

    Peu de temps après le soleil brille à nouveau de mille feux et dans ce ciel bleu quelques nuages inoffensifs s'éparpillent.

    Encore une journée bien remplie, une journée, qui, comme les autres passe très rapidement.

    Demain nous restons encore dans ce lieu enchanteur et nous changerons de menu. Chut !!! je ne vous dis rien..... A demain chers lecteurs.

     

    Un ciel mi figue mi raisin....des nuages qui se promènent...quatre gouttes qui n'ont même pas mouillé le sol. Il ne fait pas chaud, un peu de vent ...par moment il nous transperce. Cela ne nous empêche pas de faire une belle marche vers la ville côté sud pour revenir en longeant encore cette lagune qui nous fascine. 

     

    Notre srarionnement

    Oualidia et ses marais

    Une montée tranquille

    Un drôle de bâtiment.

     

    Quelques courses et nous voilà chez nous.

     

     ...

    De beaux légumes

     

    A l'heure dite Bachir est là avec son couscous et quel couscous. Voilà un plat pour deux.

     

    Bachir le livreur

    Le couscous pour deux

     

    Un peu de repos pour digérer, une petite bronzette 

     

    Il fait si bon

      

    et nous repartons vers le nord passons par la petite mosquée et les ruines qui la jouxtent d'où on a une superbe vue.

     

     Bonjour ou Bonsoir

     Bonjour ou Bonsoir

    La vue est magnifique

     

    Nous langeons toujours cette belle lagune, à marée basse qui comme un serpent de faufile dans les terres.

     

    La lagune au sud d'Oualidia

    Au niveau de l'Ostrean

    Les parcs à huîtres

     

    Il fait chaud, nous sommes en tee-shirt et l'Ostrean est le bienvenu, nous y siroterons un jus de fruit, ils sont si bon ici.

     

     Clic pour voir notre itinéraire

     

    Retour vers 17h30, toujours un magnifique soleil, nous apprécions encore un jus de fruit ou une bière. le podomètre a encore chauffé ce jour.

     


    2 commentaires
  • 18 janvier

     

    Cette nuit la pluie c'est invitée sans prévenir, elle a tambouriné sur nos cubes sans pitié.

    Ce matin au départ d'Oualidia.

     

    Oualidia

     

    Ce matin le ciel est mitigé, mais océan et ciel se confondent dans une grisaille infinie qui se dissipera petit à petit.

     

    Ciel et mer se confondent

     

    Nous roulons tranquillement jusqu'à Safi, juste un arrêt pour désaltérer le moteur...

     

    En route

     

    Plaines immenses aux grands champs cultivés ou fraîchement labourés nous pressentent un magnifiques patchwork de vert et de marron, les oliviers font leur apparitions des que les colline s'intègrent dans ce paysage rural.  

     

    Ces dames sont très habilles

     

    Nous prenons la direction de Marrakech, bien oui....mais où allons nous ? Nous prenons le chemin des écoliers et avons l'intention d'aller à Youssafia. Ben alors que faire ? Sortir des sentiers battus et voir l'église Sainte Barbe, église désaffectée qui renaît en 2016 grâce à l'artiste espagnol Okuda San Miguel.

    Arrivés en ville nous stationnons et prenons notre repas, puis direction l'église à quelques 650m. Il suffit de lever la tête pour voir de très nombreuses cigognes, parfois six sur le même toit.

     

     Bonjour ou Bonsoir

      

     ...

     

    Seule la façade de l'entrée est peinte, oeuvre de l'Art Street. Surprenant on pensait trouver toutes les façades ainsi, je ne dis mot mais suis un peu déçue, je m'attendant vraiment à autre chose....

     

    Voilà l'église

     

    Deux jeunes gens nous précisent que l'on peut rentrer, surprenant car devant la porte il y a un grand panneau : ACT SCHOOL. 

    On nous ouvre la porte, un charmant Monsieur vient nous parler et nous explique ce qui se passe là. En ce moment il y a un film tourné pour l'école, tout cela financé par les Phosphatiers qui semblent avoir fait beaucoup de chose pour cette ville d'environs 20000 habitants. Et notamment le grand boulevard face à l'église, les maisons autours ainsi que la gare routière.

     

    Voilà le Boulevard

    La gare routière

     ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Discussions chaleureuses avec ce Monsieur qui n'est autre que le directeur de l'école et quelques uns des élèves, dont un artiste qui doit faire des calligraphies sur les murs repeints en écru.

    Voilà le lien pour avoir un peu plus de renseignements : actschool.ma

    Eux, comme nous, avons immortalisé ces bons moments.

     

    Nous voilà avec le Directeur et quelques élèves

     

    Voilà une journée d'exception ou le plaisir de ces rencontres a rapidement effacé ma déception.

    Une journée pleine d'imprévu comme je les aime. 

    Nous poursuivons notre route en direction d'Essaouira.

    Depuis notre départ de Safi la route est un véritable plaisir, la 204 comme la 207 sont très roulante, quant à la 201 moins largue mais en bon état.

    Dans ce monde rural, cette plaine céréalière, aux nombreux villages où se juxtaposent de nombreuses maisons basses à toits plats en torchis, on remarque souvent de gros tas de terre souvent en forme allongée. Il s'agit de silos naturels fait de terre agglomérée et séchée qui abritent de la paille. Surprenant....

     

    Un petit village

    les silos naturels

    On voit bien la paille à l'intérieur

    Il n'a pas l'air très rassuré

     

    Ce soir nous stationnons au camping les oliviers à Ounara, il est pratiquement plein.

     

    19 janvier

     

    Une belle journée à Essaouira.

    Changement de programme, nous restons ici....aux oliviers. nous prenons un cc et allons flâner dans Essaouira, Essaouira la ventée.... En réalité il ne fait pas trop de vent, le soleil est de plomb et il est très agréable de se promener dans la médina protégée par ses remparts du XVIIIième siècle appelé skala de la Casbah, fortification principale de la cité. Essaouira la blanche aime surprendre le voyageur qui se laisse guider au gré de ses ruelles rectilignes ou de son port.

     

    Vue sur Essaouira et les îles purpuraires

     

    Cheveux au vent nous partons donc du parking des dunes autorisés aux camping-cars en journée. C'est une belle place en arc de cercle qui s'offre à nous avec les îles Purpuraires dont l’île Mogador qui est la plus grande ,en ligne de lire et pour une fois sans la moindre brume. Chevaux, chameaux et surfeurs sont toujours présents.

     

     

    Paul en plein boulot....

     

     ...

      

    Bab Sbaa par laquelle nous allons pénétrer dans la médina 

     

    Nous jetons notre dévolu sur un petit restaurant que nos amis connaissent, un restaurant au charme particulier très typique du Maroc. restaurant El Yakoute. Situé dans une minuscule impasse qui jouxte la porte Sbaa.

    Nous passons notre commande et reviendrons un peu plus tard.

    Le temps de se promener sur la Place Moulay Hassan et vers la Skala du port où les mouettes s'en donnent à cœur joie avant de retourner pour le repas. Nous papoterons de tout et de rien avec un Monsieur qui arrangent des filets, défaisant les nœuds avant de mettre des pièces là ou il y a des trous. Travail de ravaudage sans doute pas facile à faire.

     

    En allant au port

    J'ai fait ma BA

    Il joue pour nous....

    La skala de la mer

    Skala et petites barques

      

    Les mouettes s'en donnent à cœur joie

    "Remaillage" des filets

     ...

      

     Bonjour ou Bonsoir

     

    Un petit aperçu du restau....

     

    L'entrée du restau

      

     

    Repas super dans un cadre très agréable, très marocain, avec un serveur très accueillant. 

     

    Salade marocaine

    harira

      

    Bœuf aux peuneaux

    Tajine de veau

      

    Une belle tablée

    Thé ou café et petits gâteaux

     

    Nous poursuivrons notre balade dans les souks où pour une fois il y a peu de monde, achat de nos gâteaux favoris chez Driss. En passant devant la boutique d'Habiba que nous pensions saluer nous retrouvons Frédérique, l'ancienne patronne du restaurant la Découverte. Ravis de la rencontrer et de bavarder avec elle. Elle remplace Habiba partie en vacances et prépare son diplôme de naturopathe. 

     

    Dans la rue du souk

     

    Sommes à trois pas de l'institut français d'Essaouira, nous pouvons rentrer et monter voir une fresque murale  sur la terrasse de la française Dag Insky, à vrai dire sommes un peu déçus.

     

    Sur la terrasse de l'institut

    toujours sur la terrasse

    Sur la terrasse supérieure de l'institut

     

    Encore quelques pas et nous sommes à la skala, parsemée d'anciens canons, nous offre une belle vue sur l'océan rugissant.

     

    La skala de la casbah

    L'océan qui rûgit

    sur la skala

    Les canons

     

    Nous rentrons tranquillement par la rue du souk, nous siroterons un jus de canne à sucre au citron en dégustant quelques figues de barbarie.

     

    L'herboristerie

    Que de bienfaits !!!!

     En attendant nos jus de canne

    Un chibani fatigué (mal aux genoux)

     

    Retour au camping de oliviers et apéritif chez nos amis, ben oui on est samedi. Nous ne changeons rien à nos habitudes.

     

    Ne vous fiez pas aux apparences.....

     

    Demain sera un autre jour.....nous verrons d'abord le temps !!!!

     

    20 janvier

     

    Il aurait plu cette nuit, sans doute si légèrement que nous n'avons pas entendu....

    Comme prévu nous partons donc au gigantesque et authentique souk à Had Draa, nous marchons allègrement sur la piste carrioles dont nous ne voyons jamais la fin.... Paul traîne "la patte". Il est vrai que nous avons sans doute fait 6 voire 7 kms.

    Dès notre arrivée au souk il bruine, mais cette pluie insidieuse s'intensifie. Difficile pourtant de se frayer un passage dans cette foule colorée et bruyante, en grande majorité masculine où règne une amination démente. Des carrioles partout, balek, balek....

    Nous marchons dans de la boue, heureusement Frédérique nous avait prévenu, nous avions mis nos chaussures de marche.

    Un petit tour au milieu des vendeurs de légumes, toujours à même le sol, dans un foutoir inimaginable. 

    Nous achetons nos légumes, même pas 15 centimes d'euro les mandarines, 50 centimes d'euros les haricots verts, à vous faire pâlir...j'arrête là !!!!

    C'est vraiment un souk atypique où la pluie nous a empêché de sillonner normalement.

    cette pluie désagréable aura raison de nous..... nous rentrons mais cette fois en taxi, pas loin il est vrai, mais encore 50 centiles par personne.

    Repas de midi dans nos cubes, la pluie redouble son intensité, le temps de prende le café avec nos amis, et le ciel redevient azur et le soleil brille.
    C'est aussi cela le Maroc.....

    Donc lessive pour ces dames, nettoyage pour "ces messieurs aspirateurs" !!!!

    Voilà un peu de repos ne nous fera pas de mal, mais nous permettra aussi de mettre à jour nos blogs respectifs.

    Du coup peu de photos, vu le temps

     

    L'arrivée au souk

    Les ferrailleurs

    Voulez-vous une porte ???

    Le parking.....

    Vente des olives

     Bonjour ou Bonsoir

    Souk au légumes

    Voilà une belle balance

    Notre vendeur de cacahuètes

     

     

    21 janvier

     

    Le soleil est toujours là  mais il y a un peu de vent qui rafraîchit l’atmosphère. 

     

    Avant notre départ avons eu la visite de "daiko" excusez moi je ne connais par leurs prénoms. Nous avons pu échanger quelques bons coins.

    Comme prévu nous nous dirigeons vers Meskala pour voir sa casbah et sa fromagerie.

     

    Encore un silos

    Un marabout

     

    Nous voilà devant, nous pouvons entrer, personne à l’horizon…Mais hélas on nous dit que la fromagerie n’est plus là.

    Albelrazak Khoubane, dernier des petits fils du dernier Caïd l’avait transformé en fromagerie réputée, mais elle est désormais installée près d’Essaouira. Nous en avons eu la confirmation en téléphonant à ce Monsieur qui semble être un personnage haut en couleur. Nous verrons cela au retour si nous passons par là. Merci à Nelly de nous l’avoir confirmé.

     

    Mur extérieur de la casbah

     Clic pour voir notre itinéraire

    L'entrée de la casbah

    A l'intérieur

    Toujours à l'intérieur

    Encore une belle porte

     

    Nous poursuivons donc notre route en direction de Smimou, mais rapidement les choses se gâtent, la route est étroite, très chaotique et très irrégulière, heureusement assez peu de circulation. A chaque croisement nous devons descendre sur le bas côté.

    La contrée est surtout plantée d’oliviers, mais nous y trouvons aussi de beaux arganiers.

    Des collines et de petits villages se profilent à l’horizon, terre colorée piqueté d’arganiers. Notre petite route, toujours endommagée, monte, descend et se contorsionne au gré du relief, nous offrant de beaux paysages.

     

    Des beaux paysages

     à

    Là un bel arganier

    Des paysages de collines magnifiques

    Une nature parsemée de douars

    Encore un douar niché sur la colline

    Une belle plantation d'arganiers

     ...

     

    Une belle descente avant d'arriver au village...

     

    Mais où va t-on ?

    Juste traverser l'oued....

    Voilà le village vu du haut

     

    A Imi n Tlit c’est jour de souk, nous avons du mal à traverser ce petit village tant il est aminé et encombré.  Encore plus surprenant la colline est un vrai parking à ânes. Que d’animaux !!!! ils attendent sans doute leur charge pour la ramener au bled.

     

    Le parking....

    il y en a vraiment partout

    Très animé ce souk

     

    Un berger, comme l'on en voit souvent au bord des routes.

     

     Des moutons disciplinés qui ne traversent pas....

    Va t-il au souk ?

    Ce Monsieur revient du souk, chargé des provisions pour la semaine

     

    Une petite place au milieu des arganiers nous permet de prendre notre repas de midi au calme.

    Arrivés à Smimou nous retrouvons la nationale 1 puis nous prendrons la petite route côtière pour arriver à Sidi kaouki où nous nous installons au camping du soleil, camping bien rempli.

     

    En arrivant à Sidi Laouki

     

    Nous apprenons que nos amis Héraultais sont à côté en sauvage, anciennement chez « Charles ». Nous allons les retrouver. Nos hommes participent au bricolage sur le camping-car de José. Quant aux nanas….nous allons faire un petit tour jusqu’au marabout. Il fait pas mal de vent, mais au retour nous l’avons dans le dos.

    En rentrant nous rencontrerons Véronique et Luc, installé près de nos amis et papigilbert.

    Ce soir nous attendons Bernard et son épouse Josiane (Atlasbernie sur le forum) qui viennent lever avec nous le verre de l’amitié. Un couple bien sympathique résidant à Essaouiara avec qui nous avons beaucoup papoté, de tout et de rien.  Claude est venu nous rejoindre.

     

    Avec Bernard

    Et Josiane, bien entendu nos amis lyonnais 

     

    Voilà encore une belle journée et de belles rencontres.

     

    22 Janvier,

     

    Une matinée cool...sous le soleil mais le vent qui nous transperce un peu...

    Impossible de me connecter hier au soir, j'en profite donc pour mettre le blog à jour et faire un tour sur le forum. je ne mets guère le nez dehors....

    Nous prenons notre repas à l'intérieur et notre café avec nos amis.

    Cet après midi c'est balade aux cascades de Sidi M'Barek. Nous en avons parlé hier au soir, Bernard nous avait donné une indication, nous en suivrons une autre, mais les deux sont bonnes.

    Jean prend donc le camping-car et suivons notre itinéraire...en regardant scrupuleusement les kms. 11 kms depuis le camping du soleil, sur la route côtière qui se faufile au milieu des arganiers où paissent chèvre, moutons et dromadaires. Nous trouvons la fameux panneau rudimentaire qui aurait le dos tourné à la route....à l'entrée du village.

    Le voici : 

     

    Nous nous garons un peu plus loin, sur la gauche à l’aplomb d'une maison aux façades bordeaux.

    Une vingtaine de mètres avant ce panneau, un sentier muletier nous conduit jusqu'à l'oued.

     

    Au départ sur le sentier muletier

     

     ...

     

    Chose surprenant il est bien indiqué, ronds et flèches bleus le jalonnent. On aperçoit donc une vallée verdoyante lovée dans un petit canyon qui débouche sur l'océan.

    A l'oued, deux ânes se désaltèrent et le Monsieur nous indique les cascades vers l'aval.

     

     

     ...

     

    On traverse donc l'oued et on suit ensuite rive gauche, bien rester sur le haut, car il y a des marécages où il est difficile de progresser. Entre verdure, cascades et paysages dunaire.

     

    Noyé dans la verdure

     

    Comme Bernard nous l'avait indiqué hier la grande dune apparaît et le village s'éloigne.

     

    Le village

    Voilà la grande dune

    Voilà le petit oued

    Le canyon

    Nos amis Paulette et Jean

     

    Nous contournons ce petit canyon par la gauche et les petites cascades apparaissent sautillantes. Dommage il n'y a pas beaucoup d'eau. S'il y en avait eu beaucoup nous n'aurions pas pu traverser.

     

    Voilà les cascades, on imagine qu'elle peuvent être plus importantesr

     Bonjour ou Bonsoir

     ...

     

    Nous atteignons la petite plage où l'oued n'est plus qu'un mince filet d'eau. Plage rocheuse où se dressent de belles dunes blondes. Nous les gravirons et poursuivrons notre montée rive droite. la boucle sera donc bouclée.

     

    La plage

     ...

    Les dunes

     

    Ce site est alimenté toute l'année par un léger débit d'eau,  provenant d'un source située au milieu de la rivière,  3 kms aen amont des cascades.

    Encore une belle découverte, et une charmante balade que nous avons fortement apprécié et nous avons eu même chaud et peu de vent, contrairement à Sidi kaouki.

    Demain nous levons l'ancre...et nous partons vers d'autres cieux...nous nous rapprochons dangereusement d'Agadir. 

     

     23 Janvier

     

    Nous démarrons comme prévu, vers 10h, nous n'avons pas beaucoup de kms à faire mais nous avons l'intention de faire connaitre Imsouane et son petite port à nos amis.

     

    Smimou

     

    La nationale 1 traverse de beaux paysages piquetés d'arganiers, parfois des biquettes y broutent un herbe rare...mais point sur les arbres.

     

    petit vendeur d'huile d'argan et de miel, au bord de la route

    Un petit oued en eau

    De beaux arganiers

    Les biquettes

     

    Après Tamanar nous prenons une petite route à gauche qui nous conduit dans ce petit coin de paradis bien agréable entre ciel et mer. Une route étroite, aisée, en bon état et sinueuse avec très peu de circulation, nous permet d'y arriver sans encombre.

    Nous plongeons rapidement...dans l'océan..... vues magnifiques sur la grande bleu qui écume. Pas de problème de stationnement à l'arrivée dans ce petit village très touristique.

     

    Vue sur l'océan

     ...

     

    Nichée au pied le haut atlas, la baie d'Imsouane abrite un petit port de pêche artisanale, financé, en part, par le Japon.

     

    Au port

     Bonjour ou Bonsoir

     

    Balade au port, ce petit port où beaucoup de barques, pour le plupart bleues, stationnent à la renverse sur la rue, certaines sont en réfection. 

    Nous assisterons au départ de quelques barques, ...je te tire et puis je te pousse, ainsi font les tracteur pour mettre les barques à l'eau.

     

    Là je te pousse;;;;

    C'est parti !!!!

     Bonjour ou Bonsoir

     

    Mais cet endroit, connu pour ses vents favorables et ses plages, est aussi un spot de surf réputé du monde entier, la vague "Point Break" qui s'y fracasse est très particulière. En déferlant de 900 mètres, elle es considéré par certains comme la plus longue du continent.

     

    Paradis des surfeurs

     

    Repas de midi au camping car et café agrémenté de gâteaux, chez nos amis.

     

    Notre décor pour le repas de midid

     

     

    Il fait très beau, mais beaucoup de vent...grande balade le long de l'océan par un petit sentier touristique bordant cette côte sauvage faites de petites criques et de rochers aux formes diverses. L'océan est rageur, les vagues viennent parfois lécher la grève mais se fracassent contre les rochers en grandes gerbes d'eau.

     

    De belles gerbes

    En bordure de la côte

     Bonjour ou Bonsoir

    Magnifique gerbe

     

    Quelques peintures dans Imsouane

     

    Street Art

     

    Pour le retour nous empruntons l'autre route, un peu plus grande, mais en forte montée. Sur la plateforme sommitale un arrêt s'impose pour la vue sur la baie, le port et le village.

     

    Depuis la plateforme

     ...

     

    Voilà nous continuons notre route tranquillement, prudemment, avec un petite arrêt à Tamri pour acheter les petites bananes qui sont excellentes.

    Encore quelques tours de roues et nous voilà au Phare, dès lors le vent souffle en rafales chahutant fortement les camping-car, l'océan est agité, déchaîné, puis le calme revient, comme par enchantement, dès Imi Ouddar et nous accompagne jusqu'à Terre d'océan, où Manu nous attend dès notre arrivée pour nous communiquer nos places.

     

    Par grand vent

     

    Mais que de monde....le camping affiche complet des camping-cars sont en attente devant la réception.

    Nous avons déjà retrouvé amis et connaissances donc Odile et Christian, Martine et Mario et bien d'autres personnes je ne citerai pas tous les noms, j'en suis bien incapable.

    Nos amis Bikers sont à Aourir, nous espérons bien les voir, d'ailleurs ils nous attendent. Pas de souci les amis nous allons venir.

    Les journées s'écoulent rapidement ici, balade entre montagne et mer et rencontres amicales.

    La nature est belle.... il fait très beau et l'on peut manger dehors, boire le café entre amis...

     

    oh le beau papillon

    Nous sommes entourés de fleurs

    A midi

     Bonjour ou Bonsoir

    Le café est servi

     

    Balade au dessus du camping puis descente vers la belle plage.

     

    LE CAMPING EST BIEN PLEIN

    là tout seul et entravé

    La vue est magnifique

    Petit sentier facile

    Sur la plage

    U peu de repos devant un jus de fruit

     

    Nous rencontrons avec beaucoup de plaisir Chantal et François et "babachons" quelques instants....Nous n'avons pas des vies faciles...le linge sec nous attend sur les fils....

    Puis soirée agréable entre amis, nous retrouvons Lise et Roger, les Québécois rencontrés ici et chez Paul. Comme le monde est petit....

     

    Un apréo chez les Couramiauds

     

    Et puis soirée pizzas...la nôtre était délicieuse.

     

    Une belle tablée

    Une pizza royale

     

    Encore une belle journée à Terre d'Océan, ce 25 janvier, un soleil radieux, un ciel d'azur, point de vent et des températures qui montent allègrement à 24° et sans doute bien plus au soleil.

    Une matinée cool....un petite apéro chez nos amis blanc châtaigne et oui ils sont ardéchois...mais nous adorons.

     

    Tchin Tchin !!!

     

    Pour midi nous avons un peu varié...boudin aux pommes. Il faut bien changer de temps en temps....

     

      

    Café en avec nos amis comme tous les jours, une fois chez l'un une fois chez l'autre et en plus avec quelques gourmandises.

    Grande balade encore aujourd'hui, entre montagne et mer. Nous passons par la colline, au milieu des arganiers rabougris et torturés sans doute par les éléments naturels.

     

    Sans les collines

     

    Nous traversons la route et par de petits sentiers côtiers avançons parfois au dessus de quelques falaises. Les vagues viennent mourir sur le sable ou se fracasser contre les rochers toujours en belles gerbes.

    Promenade agréable et vivifiante, juste une brise marine, beaucoup de surfeurs s'adonnent à leur sport favori, un pêcheur ravaude son filet il accepte d'être photographié.

     

    Le pêcheur

    un hôtel La Source

     Bonjour ou Bonsoir

     Bonjour ou Bonsoir

     

     

    Les premières maisons apparaissent et nous voilà à Taghazoute, la route est en réfection, beaucoup de poussière.  Après un bon jus d'orange nous prenons un taxi pour remonter.

    Voilà une belle journée de retraités.... demain nous bougeons, mais un saut de puce.


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique