• 16 mars

     

    Nous partons un peu plus tôt, avons l’intention de nous arrêter en route.

     

    Sur la route 109

     

    Nous allons voir les falaises d'Agouliz situées environ à 30kms sur la route 109 de Taroudant qui passe par Ighern. 

    Une superbe route qui se faufile dans un paysage désertique, au milieu de plissements magnifiques agrémentés par quelques petites oasis.

     

     ...

     ...

     

    Donc petit détour vers Agouliz, la route est maintenant asphaltée ce qui nous permet de l'emprunter sans difficultés, elle est d'ailleurs en très bon état. Nous pourrons faire demi tour et stationner à l'entrée du village. Village entre falaise et palmeraie.

     

    Sur la petite route d'Agouliz

    Nous voilà au petit village d'Agouliz

     Bonjour ou Bonsoir

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     La mosquée , devant des gerbes d'orge qui séchent

     

    Comme nous l'ont indiqué plusieurs colistier nous contournerons la mosquée pour nous diriger vers l'oued que nous devions suivre.  Émerveillés et admiratifs nous flânons et prenons des photos dans ce village agrippé à la falaise.

     

     le village

     

    Un Monsieur se présente à nous, je reconnais Brahim, vue sur des photos. Il nous demande gentiment si nous connaissons le lieux. Ben non.... Donc nous acceptons ses services. 

    Brahim nous fait cheminer d'abord sur un petit sentier, puis dans le lit de l'oued et parfois sur les rebords des petits canaux qui permettent d'arroser palmeraie et parcelles cultivées. Il prend soin de nous nous aidant dans les petits passages difficiles. 

     

    Voilà Brahim que nous allons suivre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La vue est merveilleuse, nous admirons ces paysages bucoliques, ce panorama sublime et grandiose jusqu'à la fin de la gorge et les petites cascades qui jaillissent entre les gros blogs rocheux.

     

    Nous cheminons tranquillement

    Quelques lauriers roses en fleurs

    Brahim nous attend...

    des petites"gouilles" aux eaux claires

    Un peu de repos

    Voilà la petite cascade

     

    Là notre visite semble se heurter à la falaise...faut-il faire demi tour ??? Brahim nous demande gentiment si nous voulons continuer. Bien sur nous le suivons, non pas les yeux fermés..... il faut voir où nous posons nos pieds.....  mais en toute confiance. Sans lui nous ne serions pas montés si haut et n'aurions pas vu totalement cette merveille de la nature, ce site grandiose où l'on se sent tout petit.

     

     

    De petites fleurs dans la montée

     

     Quelques pas en montée et nous voilà encore au bord des petites gueltas aux eaux fraîches et translucides. encore quelques pas, un peu d'escalade facile, toujours aidé par Brahim qui surveille nos pas et nous voilà près d'une source et au dessus des falaises.

     

     des gueltas

     

    Des dattes sont encore sur de grands arbres, Brahim fort habile lance des cailloux et les dattes tombent pour notre plus grand plaisir, un peu sèches mais très bonnes. Merci Brahim.

     

    Brahim à l'oeuvre

     

    Dès lors nous empruntons un sentier cimenté, en grand lacets puis un beau sentier très praticable. Et nous voilà donc en vu du village qui s'étire le long de la falaise. 

     

     ...

    Voilà le village d'Agouliz

     

    Brahim nous amène chez lui et nous fait visiter sa maison après nous avoir présenté sa sœur qui égraine des épis d'orge à la main, ben oui l'orge arrive déjà à maturité ici. Nous prenons le thé avec, pain huile d'olive et une huile qui à un gout d'anis, elle provient de plantes dont Brahim ne sait pas le nom, que l'on fait sécher qui a de petites graines noires. Jamais goûte ailleurs au Maroc. bon, un peu spécial.

     

    Voilà les fameuses graines

    Voilà Fatima

    Ils ont une petite faim

     

    Nous reprenons donc la route en sens inverse pour rejoindre la 109 et nous nous installerons sur un petit terre plein pour notre déjeuner, au milieu de nulle part, mais dans des paysages désertiques.

    La route 109 jusqu'à Issafen nous offre une palette de paysages à couper le souffle, des states aux magnifiques couleurs où se nichent de minuscules villages.

     

    Des couleurs fabuleuses

     

    La transversale vers Tafraoute nous présente, elle aussi, des paysages magnifiques, des vallées encaissées qui cachent de beaux villages où l'on se demande parfois comment on y arrive.

     

    les aires de battage

    Le village

     

    Même si nous avons déjà fait cette route, en sens inverse nous sommes sous le charme encore une fois. Nous ne nous lassons pas d'admirer et d'apprécier ces coins.

    Nous quittons Tafaoute pour le camping de la vallée à Tarsouat....une erreur de pilotage de ma part et nous voilà sur la route d'Aït Mansour, route en lacets parfois serrés, route étroite où le goudron est rongé sur les côtés et où des nids de poule font chuter notre moyenne. Conscient de notre erreur nous ferons demi tour, sur le plateau au  village, peut être à Tatla....

    Retour sur la route Tiznit où nous retrouvons effectivement le camping, petit camping très correct, propre et calme. 

    Demain balade dans les gorges de Aït Mansour avec chauffeur.

     

    17 Mars

     

    Notre chauffeur Kacen est là à 10h comme prévu avec son Mercedes avec Paulette nous passons à l'avant.

    Départ d'abord vers les rochers peints, c'est super nos amis ne connaissaient pas. Les rochers naturels à notre goût sont bien plus beaux, mais c'est une attraction à voir, intrigués surtout par son caractère insolite. Land art... (de Jean Verame, un belge), dispersé environ sur 5 kms. 19 tonnes de peinture ont été nécessaire. Ces rochers peints sont lisses et aux formes étonnantes.

     

    Les rochers peints

     Notre chauffeur aux rochers peints

     

    De là nous prenons la route pour les gorges d'Aït Mansour nous faisons une partie de la route d'hier et poursuivons ensuite sur le plateau. Une grande faille apparaît, notre route en grand lacets y descend, nous voilà dans l'oued ou presque avec des falaises vertigineuses et une palmeraie attrayante, ces gorges s'étirent langoureusement, une longue oasis étroite où l'eau s'écoule paisiblement. 

     

    L'entrée des gorges

    Toujours l'entrée des gorges

    Avec kacen

     

    Des arrêts photos, puis dès le début de la palmeraie notre guide nous dépose afin que nous puissions admirer ces gorges faites de hautes falaises ocres et de cette végétation luxuriante surtout composée de palmiers dattiers. Un vrai plaisir pour nos yeux.

     

    Voilà le début de cette longue palmeraie que nous allons suivre

     

      

     

     

      

      

     

     

      

     

    Une grosse demi heure de marche et nous en prenons plein les yeux, nous retrouvons Kacen qui nous attend et nous poursuivons  notre visite en voiture. Nombreux arrêts photos dans ce paysage merveilleux, dans cet ensemble géologique impressionnant.

     

    la palmeraie se fait plus étroite

    Quelques petits village s'étagent dans les gorges

     

    Pittoresque et surprenant le petit village de Gdourt, vieux bourg aux maisons de pisé, donne l'impression d'un vieux ksar non fortifié, le tout à flanc de montagne.

     

     

    Nous voilà à Affela Inrir, c'est jour de souk, vraiment un petit souk. C'est là que nous allons déjeuner d'une excellente omelette berbère suivie de thé et café. Kacen est à notre service.

     

     Au souk

    Toujours au souk

    Omelette berbère

    Au petit restau

     

    Nous reprendrons la route pour faire la boucle vers Tarsouat, route que nous découvrons aussi. Nous évoluons dans un désert fait de montagnes aux plissements ruiniformes et surprenant, on dirait parfois un empilement de roches faites par l'homme.

     

    Une petite source

    Des maisons de chèvres comme dit Kacen

     

    Cette route est en réfection, mais très peu de travailleurs aujourd'hui, mais elle prend souvent une allure de piste qu'il est facile de franchir avec ce fourgon 212 qui a 19 ans et qui tourner comme une horloge....

    Une grande descente en grands lacets, nous laisse voir en contrebas un village niché au creux d'une vallée, accessible seulement par une piste, et nous voilà presque à Tarsouat que nous atteignons très rapidement.

    Un grand merci à notre chauffeur qui a été très agréable et qui nous a permis de découvrir un coin que nous connaissions peu. Loin du tourisme de masse,cette oasis montagnarde a une allure de petit paradis.

    Ce soir encore nous trinquons avec nos amis, ensuite nous magnerons une bonne Harira que j’avais commandé à Abou Adam, car hier au soir il est venu nous en offrir un petit bol à chacun.. Il est aussi venu nous demander si nous étions content de notre balade puisque c'est lui qui nous a envoyé Kacen.

    Voilà encore une journée découverte, une journée comme je les aime, une journée tout simplement marocaine......

     

    18 Mars

     

    Nous ne nous pressons pas ce matin, nous discutons itinéraire avec nos voisins après avoir payé nos dettes et dit au revoir à notre hôte.

    Le temps passe vite, trop vite, il est déjà plus de 10 h et nous partons. Abou Adam, sort du restau à la course pour venir sous saluer encore une fois et nous souhaiter bonne route.

    Une voiture bleu s'arrête sur le bas côté pour nous laisser passer, c'est Kacen, il nous souhaite aussi bonne route et à l'an prochain. Inch Allah.

     

    Quelques formations rocheuses avant Tafraoute

     

    Un petit arrêt à Agard Oudar juste pour la photo du chapeau de Napoléon, une formation rocheuse, une curiosité naturelle de la région. Difficile de le louper il surplombe les maisons, le minaret et les palmiers.

     

    Le chapeau de gendarme

    Juste à côté

    Encore des empilement granitiques

     

    Encore quelques tours de roues et nous voilà à Tafraoute, cette ville berbérophone qui s'embellit tous les ans. Campé dans son cirque de granit rouge, à 1000m d'altitude, dans ces montagnes de l'Anti Atlas, Tafraoute reste égale à elle même, fière, sobre et authentique.

    Nous nous installons aux trois Palmiers mais à l'extérieur car il y a un groupe de prévu à l'intérieur, Cap Latitude pour ne pas le nommer et Théllier serait au Taskat.

     

    Au camping

     

    Il fait chaud, mais une brise légère rafraîchit agréablement l'atmosphère elle se transforme au fil des heures en vent qui secoue notre store et sommes même obligés de le fermer.

    Nous avons la visite de nos amis Héraultais accompagnés de Patrick et de Marie Paule. Bla bla bla...sur les circuits possibles autour de Tafraoute.

    Ensuite balade en ville, chacun courses, chapeau, babouches, cordonnier, mais nous nous retrouvons pour les beignets....

     

    Séance essayage

    Aux beignets

     

    Encore quelques courses, nous avons nos habitudes... les olives au petit souk....le pain chez le boulanger pâtissier route d'Agadir et enfin la petite supérette route de Tiznit....

     

    Ala recherche d'une "chariotte"...

    Le belle porte d'une mosquée

    Nouveau crédit..jusqu'à la porte...

     

    Il est tard nous regagnons nos campings respectifs et nos petits cubes....

     

    19 Mars

     

    Ce matin nous traînons sous la couette....

    Donc nos mais partent au souk avant nous....Nous les retrouverons, en plus nous attendons "notre blanchisseuse" qui ne n'est pas à l'heure....

    Finalement nous partons au souk, il a changé, une partie est actuellement couverte et quasi permanente, c'est la partie légumes. babioles, épices et vêtements sont à l'extérieur. mais c'est un petit souk sans prétention, souk sans animaux.

     

    Au souk

    Le souk couvert

    Toujours au souk 

     

    Nous retrouvons nos amis, ils ont fini leur courses, nous nous commençons. A plus tard les amis.

    Nos courses seront rapidement faites, nous avons décidé de manger au restaurant. Où telle est notre question....Au passage "le Marrakech" bien propret m'a plu. nous irons donc prendre thé et café au retour du souk pour une première approche. 

     

    L'intérieur du Marrakech  

     

    Retour au cc pour nos quelques courses et nous discutons avec nos voisins qui nous conseillent le Marrakech, donc notre choix est fait. Nos mais préfèrent manger en amoureux....

    Nous nous installons donc en terrasse au bord de la rue, un peu passante, mais on fait avec. Un dame  prend notre commande, puis un charmant Monsieur nous apporte olives noires et vertes, beurre en escargot et pain. Nous saisissons l'occasion et grignotons.

    Notre entrée ne tarde pas à arriver, petite salade de tomates, c'est notre choix, nous avons pris le menu complet 75 dh, rien à dire.

    S'en suivra un tajine de poulet aux citrons avec ses légumes, il sera excellent.

    Nous ne prendrons pas de dessert mais seulement thé et café, mais il sera servi avec des petits gâteaux marocains très bons aussi.

     

    Au Marrakech

    Voilà donc une adresse à retenir.

    Retour "chez nous" pour un peu de repos.... surtout qu'il fait relativement chaud. Mais un petit tour pour voir le Lion ...

     

    Le lion

     

    Après un rafraîchissement chez nos amis balade à Adaï, Paul préfère rester au camping-car, façon de parler....quand on le connait on sait qu'il va aller discuter...

    Il fait chaud, nous suivons la route c'est un peu difficile. Après les restaurant de Brahim nous caracolons sur une petite sente parfois mal marquée, entre les maisons. le sol est glissant rempli de petits graviers qui roulent sous nos baskets.

     

    A Adaï

     

    Rocher troué  en vu, il parait tout petit...Mais nous pouvons y cadrer le minaret de la mosquée toute proche.

     

    Voilà le fameux rocher troué

    Toujours au rocher troué 

      

     

    Nous redescendrons par un autre sentier qui lui aussi n'est pas très facile.

     

    Toujours sur Adaï

      

       

    Un petit arrêt chez Brahim au Couscoussier, juste pour le saluer et boire un thé.

     

    Brahim qui nous sert le thé

     

    Retour au camping-car après avoir saluer nos amis qui sont au Taskat et qui viennent de faire la sortie sur les gorges d'Aït Mansour.

    Voilà encore une journée agréable..... demain nous allons au "plongeoir".... ou à "la table"...auc choix  !!!!

     

    20 Mars,

     

    Nous avons programmé avec nos amis une balade au dessus de Tafraoute, que l'on pourrait appeler "la table ou le plongeoir" au choix.

    Godillots aux pieds, en grandes enjambées nous traversons la palmeraie ou ce qu'il en reste, elle est bien défraîchie....

    Nous longeons des maisons et le gros chaos rocheux au dessus duquel se situe le but de notre randonnée.

     

    Au départ dans les rochers

     

    Nous louvoyons entre les rochers, cherchant au mieux notre passage tout en prenant rapidement de l'altitude. Il faut parfois faire de très grands pas et acceptons parfois une main bienveillante, évitant de glisser sur de petits gravillons qui roulent dangereusement sous nos semelles crantées.

     

    Un peu plus haut

    Des rochers en équilibre au dessus de nos têtes

     

    Ce cheminement se fait nez collé au granit, de petites pauses nous permettent de reprendre notre souffle mais aussi d'admirer ce magnifique paysage qui s'étale à nos pieds et l'on voit même au loin le lion de Tafraoute.

     

    Belles vues

    Nous tournons, contournons, grimpons et enfin le grand rocher troué nous permet d'arriver à notre but. Cette large pierre posée à plat qui ressemble donc à un plongeoir ou une table et sur laquelle nous pouvons monter en toute sécurité.. 

     

    Voilà les rochers convoités

    pas question de plonger. LOL

    Bravo Paulette

    Voilà le rocher troué où nous devons passer

    IIls sont forts nos hommes...

    Ils sont passés....

     

    La descente se fera tranquillement, mais il faut encore chercher les passages les plus facile et éviter de glisser. 

     

    Descente cool

    Il faut quand même chercher les passages...

     

    Retour au camping-car, nos amis nous offre une boisson désaltérante, bien méritée....

    Repas dehors bien entendu, sous le store car il fait chaud, mais comme tous les après midi le vent se lève et rafraîchit parfois presque un peu trop.

    Une sieste pour certains, un relax avec lecture ou des jeux pour certaines, histoire de prendre un peu de repos.

    Vers 16h30 partons en ville, faire un tour au souk quelques achats de légumes, pain ect.... un peu de lèche vitrine...façon de parler.... et via notre petit café préféré où l'on mange un bon beignet en sirotant un jus de fruit. Après l'effort le réconfort....

    Retour vers nos cubes blancs, pour un peu de rangement, demain nous poursuivons notre circuit.

    Vers 19h nos amis héraultais ainsi que Marie Claude et Patrick passent nous dire au revoir.

    Demain nous roulons donc vers Taliouine....nous avons des amis à voir.


    7 commentaires
  • 21  Mars

     

    Bon Anniversaire Paulette

     

     

    En route pour Taliouine pour voir nos amis, des amis depuis notre premier séjour en camping-car en 2004, amis que nous revoyons donc tous les ans avec beaucoup de plaisir.

    Il fait toujours beau, pas de vent ce matin, départ comme prévu après les dernières courses.

    Notre route grimpe dans la vallée des Ammels,

     

    Voilà l'atmosphère qui règne dans la vallée

     

    court sur un plateau désertique, traverse quelques petits villages, elle est parfois bordée d'amandiers mais ils on revêtu maintenant leur robe verte.

     

    Un petit village et les ruine de l'ancien

    Tiguerguine et son ksar

    des tentes de nomades

    Le plateau nous offre des couleurs magnifiques

    Toujours sur le plateau

    Ces dames rentent des champs lourdement chargées

    Toujours des dames qui sont de corvée

     

     

    Nous passons Igherm, empruntons alors la 106,  montons encore.... et encore.

     

    De Taliouine à Agadir

    Toujours des villages

    Des cultures en mini terrasses

    Un village à flanc de montagne qui se confondent avec le sol

    Un village à flanc de montagne qui se confondent avec le sol

    Cette dame est aussi bien chargée

    Il se blottit dans les rochers

    Là c'est l'âne qui est chargé

     

    Bien entendu il va falloir redescendre et suivre un oued qui a du être en furie, vu les nombreuses déviations à emprunter. Les villages en pisé à toits plats sont nombreux dans cette vallée et collés à la montagne sans doute pour éviter les crues de l'oued.

     

    Village en pisé

     

      

      

      

    Les céréales blondissent, les aires de battage sont prêtes

    les toits servent de terrasses

      

    Nous arrivons vers 16 h au camping du Toubkal. il est encore temps de faire notre lessive surtout qu'il  y a un peu de vent, elle séchera donc très vite.

    Vers 18h30 Aziz arrive avec son fils, un beau petit bonhomme tout souriant, un peu timide et qui a bien grandi. 

    Paulette nous invite avec  eux à son anniversaire, ils boiront un jus de fruit et mangerons les petits toasts car pour cette occasion il n'y a pas de porc.

     

    Avec Aziz et  Tarak

     

    Un bon moment de convivialité. 

    Nous sommes invités demain, vers 13h pour manger avec eux et voir la famille.

    A demain.

     

    22 Mars

     

    Une belle journée à tout point de vue, une journée différente faites de belles rencontres et de beaux partages.

    Une matinée cool de camping-caristes chibanis... Un petit tour du camping.....

     

    La vue depuis notre camping-car

    Vue également sur la casbah

    Passez la porte et visiter le camping

    la piscine du camping

    Le restaurant 

     

    Vers 11h30 nous partons chez nos amis qui nous attendent vers 13 h.

     

    La casbah de plus près

     

     Nous cheminons donc tranquillement depuis le camping qui est, je vous l'avoue, un peu excentré. Nous passons à la mairie pour voir Zakaria, il n'est point là, son bureau est fermé. Puis la banque....nous cherchons même la maison de Zakaria et Khidija qui nous ne trouvons pas....

    Nous allons donc chez Aziz, c'est sa sœur qui nous ouvre et puis Aïcha, la petite épouse d'Aziz nous saute au cou. Somme ravie de la revoir elle parle quelques mots de Français c'est super.

    On nous installe au salon, alors que ces dames s'activent en cuisine.... ben oui c'est vendredi jour de couscous.

    Aziz ne tarde pas à arriver....il nous sert alors le thé, amandes et noix que nous dégustons avec plaisir.

     

    Avec Aziz

     

    Puis arrive le grand plat de couscous au poulet, un bon couscous qui régale nos papilles. S'en suivra encore une belle corbeille de fruits.

     

    Voilà le couscous

     

    Aziz a mangé avec nous ce qui nous réjouit, il mange à la marocaine, chose que nous ne sommes pas capable de faire. Le petit Tarak, vient volontiers vers nous, il est adorable.

     

    Difficile de faire comme lui

    Voilà l'adorable Tarak

     

    Kébira arrive de la masquée, grandes embrassades, nous sommes heureux de la retrouver, comme à chaque fois. Une famille vraiment adorable.

    Nous prenons congé car Aziz doit repartir au boulot.  

    Un petit arrêt au bistro du coin pour siroter café et thé et nous remontons à petits pas légers. 

     

     

     Nouvel arrêt cette fois à l'Auberge le safran, ils sont entrain d'aménager un petit camping, donc on fait le tour avec un des responsables, c'est une affaire familiale. Réception, WC, douche et bac à vaisselle sont installés, la suite environ un mois, donc sans doute opérationnel l'an prochain. Il sont proche de la ville ce qui n'est pas négligeable. L'auberge possède une piscine donc sans doute utilisable pars les camping-caristes, quoique l'hiver à Taliouine il ne fait pas très chaud....

    On nous offre gentiment un délicieux thé au safran. Nous apprécions  cet accueil qui nous surprend toujours.

     

     

    Encore un petit kilomètre et nous voilà au camping.... A peine installés nos amis bikers arrivent, belle et agréable surprise.

    Nous dégusterons donc tous ensemble un très bon gâteau, qu'Aïcha a eu l'amabilité de faire pour l'anniversaire de Paulette, délicate attention de nos amis que nous apprécions. Voilà encore des moments de convivialité, des moments inattendus, simple qui nous font chaud au cœur.

     

    Gâteau, amandes et noix offert par nos amis

    Une belle tablée

     

    Une journée différente placée sous le signe de l'amitié.

    Demain sera un autre jour, normalement nous faisons une sortie qu'Aziz a prévu à notre demande. Donc à demain si le temps le permet, parait qu'il doit pleuvoir. 3 météos regardées, trois météos différentes. Inch Allah ....

     

    23 Mars

     

    Ce matin il faut se lever bonne heure rv à 8h30 avec Aziz et un taxi pour notre balade. la météo ne semble pas très bonne, le ciel est bas et gris, un petit vent léger souffle faisant chuter les températures.

    Notre taxi arrive avec un peu de retard, il semble ne pas avoir changé l'heure, mais point d'Aziz, nous descendons donc le chercher en ville.

    Ce n'est pas ce que nous pensions, en effet avions demandé un 4 X 4 pour aller à Aguinane par la piste. Dommage nous avons donc 160 kms pour aller dans ce fond de vallée dans cette palmeraie encaissée dans des gorges.

    Premier arrêt au souk à Agadir Melloul, un souk montagnard où l'on en voit que des Messieurs dans leur burnous, capuchon sur la tête. Il faut dire qu'à cette altitude environ 1800 il ne fait pas chaud surtout que le vent perdure.

     

    Aziz au souk

    Cordonnier sous sa tente et volailles en plein aire

    Le boucher et sa balance

    Tout le monde s'affaire....

    Impressionnant cette façon de saigner les poules. jamais vu auparavant

     

    Nous faisons un petit tour, Aziz salue beaucoup de monde, il a plein de connaissances dans les environs, d'ailleurs il amène un copain avec lui : Omar.

     

    Ils sont tous encapuchonnés...

    Tout se vend et tout s'achète.

    Pas chaud du tout...

    Les petits ânes chargés vont rentrer au bled avec les provisions de la semaine

     

    Jamal nous conduit sans problème sur cette route de montagne qui à quitté la plaine de souktana et qui traverse les hauts plateaux désertiques  de l'Anti-Altlas, sur cette route parfois dégradée au niveau des passages d'oued qui nous chahute.

    La remontée vers Aguinane se fait par une vallée beaucoup plus belle, avec de vieux villages parfois agrippés à la falaise. la vallée se resserre,

     

    Vieille casbah qui se confond avec le sol

    Avec notre ami Aziz

    Toujours des paysages lunaires aux maisons en pisé

    Ces dames rentrent des champs

     

    Malgré l'aridité la vallée es magnifique.

     

    Une vallée spelndide

    Le puits au village

    Jamal va boire au puits

    Le village

     

     Nous passons dans le lit de l'oued et pensons que le goudron se termine. Il n'en est rien, sa disparition n'est rien d'autre que la crue de 2014 qui a emporté la route sur plusieurs centaines de mètres.

     

    Passons dans le lit de l'oued

     

    Nous retrouvons le goudron juste après, empruntons la route de droite fléchée Aguinane.

     

    Nous retrouvons le goudron

    Ces petites bêtes envahissent le goudron sur quelques mètres surpenant...

    Une partie de vallée cultivée

     

    Nous voilà rapidement dans la palmeraie tout près de l'auberge Paradis d'Aguinane. Là l'anti-Altlas tombe en grande falaise dans cette verdure luxuriante de cette oasis de montagne.

     

    Au dessus de la palmeraie

    Notre chauffeur

     

     

     Après l'auberge le Paradis d'Aguinane, nous empruntons une piste chaotique, étroite qui descend jusqu'à l'oued, puis remonte au milieu de vielles maisons, constraste saisissant avec les maisons neuves et modernes des migrants. Dès que nous retrouvons  la route de l'autre côté du village la vue est fantastique.

     

    En bas dans la vallée

    Dans l'oued

     

    Il ne s'agit pas d'une tache de verdure dans le désert mais d'une végétation étagée, entretenue par l'homme, un espace artificiel cultivé grâce à l'irrigation. Cultures à trois étages dont les palmiers dattiers qui fournissent dattes, bois et fibres puis les arbres fruitiers et enfin les petites parcelles cultivées avec des légumes ou des céréales, ces dernières vont arriver à maturité et donnent une touche or au paysage. 

     

    Les céréales blondissent

     

    Aziz a tenté de négocier le prix de repas à l'auberge, mais a trouvé que 80 dh par personne était trop cher. Nous avons accepté sa façon de voir,  sans l'approuver pour autant. Donc nous mangerons à Agadir Melloul au retour. Donc dès que nous retrouvons le goudron une halte s'impose. D'abord pour admirer ce lieu magique de toute beauté,

     

    L'autre partie du village

     

    De Taliouine à Agadir

    Falaises et palmeraie

     

    mais aussi pour notre petit sandwich (un demi pain rond fourré aux sardines à l'huile). cet encas nous permettra d'attendre notre tajine de chèvre  qui sera d'ailleurs excellente, servie à Agadir Melloul à plus de 15h, accompagné d'un thé et de fruits.

     

    Préparation des sandwich

    En voilà un dit Omar

    Ils sont bons n'est pas ??

    Tout le monde semble apprécier

    Omar et Aziz (notre ami)

    il en manque un..Où est donc Jean

    Au dessus de la palmeraie

    Omar nous sert le thé avant le repas

    Voilà notre tajine de chèvre

    A table

      

    Dès lors le ciel commence à s'épancher et de fines gouttes clapotent....

    Nous ne comprenons pas tout, notre chauffeur ne serait pas en forme, nous changeons de véhicule, montons dans un fourgon Ford très poussiéreux et de chauffeur, nous  partons donc avec le patron. C'est à lui que nous réglerons notre course à notre arrivée.

    Nous remercions encore Aziz pour sa gentillesse, sa présence et son aide et nous lui promettons de revenir l'an prochain, comme aà chacun de nos séjours au Maroc. La pluie qui nous a accompagné tout ce dernier trajet nous quitte, le soleil réapparaît, l'accalmie sera de courte durée puisqu'elle revient à grands pas et tambourine sur nos cubes blancs.  Même si elle n'est pas abondante elle est très bénéfique pour le Maroc qui manque cruellement d'eau.

    Nous sommes invités pour l'apéro chez nos amis Chantal et JD, une soirée bien agréable.

    Encore une journée super malgré ce temps incertain avec cette belle découverte, cette palmeraie exceptionnelle et d'une grande beauté.

    Demain sera un jour différent, un jour convivialité, et ensuite départ vers Agadir....je ne vous en dis pas plus pour ce soir.... Bonne nuit....

     

     

    24 Mars

     

    Nous ne partons que vers 11h50 d camping et pour cause nous allons à L'Auberge le Safran à Taliouine, nous fêtons les quelques printemps de Paulette...Nous sommes invités avec Chantal et JD.

    Nous sommes rapidement servis comme nous l'avions demandé car nous rentrons sur Agadir cet AM, demain nous récupérons notre petite fille et une amis qui viennent passer quelques jours ici.

     

    L'auberge où il y aura un petit camping l'an prochain

     L'entrée de l'auberge

     

    Salades marocaines et composées à l'huile d'olive ou de'argan sont rapidement servie, très bonne et copieuses.

     

    Salade composée à l'huile d'argan safranée

    Tajine de poulet aux citrons confits

      

    Suivrons keftas aux œufs pour JD, tajine de poulet aux citrons et légumes pour Chantal et Paulette. Pour le reste de la troupe brochette de bœuf, frites et tomates  braisées. Tout était délicieux, brochettes un peu cuite mais au Maroc c'est ainsi et nous le savions.

     

    Brochettes frites tomates confites

    Keftas aux œufs

      

    Nous avons été autorisés à sortir notre bouteille, ils ne servent pas de vin.

    Thé au safran pour les jupons et café pour les boulons avec des petits gâteaux marocains.

    Voilà encore des moments de convivialité simples mais tellement agréables.

    Nous déposons nos amis au camping et direction Agadir, nous voilà donc sur le parking de l'aéroport Massira pour attendre Pauline et Marion demain.

    Quel changement de temps, il fait chaud avec pas mal de vent.

    Au Maroc tout se transporte....

     

    La preuve en image

      

     Les chargements par contre sont toujours identiques.

     

     toujours impressionnants

     

    Pour ne pas changer les bonne habitudes du dimanche soir.....

     

    A la vôtre

     

    Ce soir nous stationnons sur le parking de l'aéroport, demain nous accueillons Pauline et Marion.

     

     

    25 Mars

     

    Nos filles sont là comme prévu avec même un quart d'heure d'avance sur l'horaire prévu. Nous sommes ravie de les voir et de passer de bons moments avec elles.

     

    Les voilà

     

    Nous allons à leur Hôtel, Kenzi Europa, bien situé, Boulevard du 20 Août, un bel hôtel avec piscine, de belles chambres spacieuses et très propres, bar, salon et restaurant, au passage le buffet d'entrée semble fort bien garni.

     

    L'entrée de l'hôtel

    le hall

    la vue depuis leur balcon

     

    En attendant nos amis qui sont chez Fiat nous sirotons un apéro au bord de la piscine, ce qui n'est pas désagréable.

    Nous irons donc manger au Nil Bleu que nous connaissons depuis pas mal de temps et que nous apprécions.

    Chacun son choix, le serveur est marrant et agréable...il travaille son pourboire...Hi hi....

     

    Plein d'humour il apporte la salade marocaine... regardez bien..

    Voilà nos minettes

     

    Le repas sera excellent, par contre la crêpe suzette un peu décevante.

     

    Crêpe Suzette

    Crêpe au chocolat

      

     

    Nous laissons nos filles gérer leurs vacances à leur guise, nous les revoyons en fin de semaine.

    Quelques courses et ensuite retour chez Fiat pour nos amis, nous y retrouverons les copains de la "Yaute" qui font faire leur courroie de distribution et qui couche sur place. Nous espérons les revoir sous peu pour lever le verre de l'amitié.

    En route pour le Bakanou où nous allons passer quelques jours.

    Nous sommes, comme toujours, très bien reçu par Jean Christophe et nous nous installons comme chez nous.

    Une journée agréable, mais un peu fatigante.


    4 commentaires
  • 26 mars

     

    Quelques gouttes ont tambouriné sur nos cubes cette nuit, rien de bien méchant...

    Ce matin quelques mini giboulées et maintenant vers 11h le soleil semble faire sa percée.

    Nous pensons à Pauline et Marion, mais cette légère pluie ne semble pas les perturber surtout qu'elle semble être de courte durée. Elles vont en profiter pour aller faire un tour au souk, il est à voir, surtout que Marion ne connait pas le Maghreb.  Elle sera directement dans l'ambiance.

    Quant à nous ce matin on traîne... on est dans l'ambiance détente....

    Cela me permet de mettre à jour le blog.

    Nous n'avons pas des vie faciles.... c'est bien connu.

    A plus tard !!!!

     Un petit tour du propriétaire....

     

    La réception

     

     

     

    Claudie viendra nous saluer, on connait son rire de loin.

     

     

     

     

     

     

     

    L'entrée

    Coin apéro

    Coin plancha, côtes de chameaux...

     

    Une fin de matinée très calme, un repas au soleil à l'abri du vent car il souffle pas mal.

    Encore du repos... Puis une petite balade vers les serres, pour se dégourdir les jambes. UNe occasion de passer par les serres et nous ferons notre marché....

    Des poivrons, des tomates, des courgettes et des haricots plats. Nous en donnerons à une voisine qui nous avait donné des poivrons ce midi.

     

    27 Mars

     

    Encore une journée repos....lessives, papotage....

    Sous un soleil qui s'éclipse de temps en temps sous des nuages menaçants, mais qui revient à grand pas.

    Ce midi, une première pour nous, mais beaucoup ont déjà testé.

    En effet tous les mardis ici au Bakanou c'est côte de chameau à la plancha. Exceptionnellement on les mangera ce mercredi, hier la pluie était annoncée.

    Donc rendez vous avec couvert, assiettes, sel, poivre, eau, "picrate" comme dit Claudie autour de la plancha pour ce repas en commun, si je peux m'exprimer ainsi. A vrai dire tous les habitués sont là, je dirai presque tout le camping.

     

    Claudie aux commandes

     

    Chacun fait griller sa côte à son goût et la déguste avec une pomme de terre en robe des champs, cuite au four et accompagné d'une bonne sauce à la ciboulette. Un vrai délice. Miam miam.

     

    Elles grillent sous l’œil vigilent des convives

    La mienne est à point...

     

    Mandarine en dessert et ensuite bugnes, très très bonnes.

     

    Voilà les bugnes

     

    Voilà encore un bon repas que nous avons apprécié. Merci Claudie, tout était parfait.

    Un bon repos s'impose, dehors au soleil car le vent c'est levé. 

    Petite balade au village de Laazib, juste pour le pain et du sucre. 

    En effet ce soir nous faisons notre confiture de poivrons (ramassés hier). un petit clin d’œil à mon amie Brigitte. Nous la faisions ensemble l'an dernier au Targua. Les années se suivent mais ne se ressemblent pas.

    Encore des bons moments ici au Bakanou.

     

    28 Mars

     

    Ce matin encore le soleil va , vien t puis s'installe définitivement et comme tout les jours le vent se lève en début d'après midi.

    Il fait quand même beau,  nous mangeons dehors, puis prenons le café....

    Un peu de repos et nous partons pour Tifnit, ce petit port situé à quelques encablures du camping.

     

    Le port

     

    Ce petit port du bout du monde nous offre un panorama unique qui s'ouvre sur l'océan Atlantique.

    Entre falaise, barques bleues  et petites dunes il reste un beau petit village authentique où le vent règne en maître très souvent. Il est donc devenu un spot recherché.

    Les pêcheurs rentrent au port.

     

    Les mouettes s'en donnent à cœur joie

     

     

    C'est donc une route en cul de sac qui nous y conduit, ici de modestes maisons. Quelques dromadaires folkloriques font des allées et venues entre parking et plage pour promener les touristes. Le seul restau et bar ici s'intitule "chez maxim's".

     

    Il se situe ici

     

    Nous venons faire un tour tous les ans dans ce lieux pittoresque et agréable et c'est la première fois que nous assistons à l'arrivée des petites barques bleues. Elles profitent de la marée montante pour se glisser au plus près de la plage et de gros tracteur les soulève et les amène sur la grève.

     

     

     

    Peu de poisson pêché en ce moment, trop de vent, ce dernier est monté, à dos d'homme au "point de débarquement". Installation modernes pur la commercialisation du poisson dans de bonne conditions. Ce site moderne dénote un peu avec les petites maisons blanches du village. Mais il faut bien que le progrès améliore les conditions de ces pêcheurs.

    Nous avons pu monter dans les bâtiment et voir leur produits de la pêche, surtout des poulpes mais pas en très grande quantité.

    Un pêcheur demande de l'aide à Paul et nous permet d'immortaliser ce moment, ce que nous apprécions beaucoup.

     

    Help !!!

    Avec son accord bien entendu 

     

    Un petit tour dans le village, pour nous désaltérer, le poissonnier qui vient au camping discute avec nous et nous signale que l'on peut aller boire chez lui. Une bien modeste maison avec une terrasse où nous installerons en sirotant un excellent thé à la menthe.  Bien sympathique ce petit coin qui surplombe la plage et les barques.

     

    Sa balance

    Avec le poissonnier

    Qu revoir, à l'an prochain

     

    Encore une petite balade sur la plage avant de reprendre notre route du retour, ce soir pas mal de kms au compteur...

     

    29 Mars

     

    Ce matin nous flânons.... rien ne presse nous allons simplement à Agadir.

    Claudie est venue nous saluer.... 

    Nous discutons encore avec Jean Christophe de tout et de rien. Il nous annonce une chose inimaginable qui vraiment nous hérisse. Un camping cariste en position chez lui "en liberté", pour ne pas payer es 5 dh s'il vient vider sa cassette, l'a fait par dessus le mur du camping et ce dans le cimetière attenant. Pas pris sur le fait, mais il croit savoir. Dommage car il risquait gros. Comment voulez vous que nous soyons crédibles après ces comportements inadmissibles.

    Voilà nous faisons quelques courses à Marjane, Speeddy qui d'ailleurs s'occupera efficacement de la clim de nos amis.

    Ensuite nous allons chercher nos filles, elles viennent avec nous au souk à Agadir. Nous y retrouversons donc nos amis gadiris, Fanfan et Albert. Repas comme toujours au souk chez Saadia, malheureusement nous ne la verrons pas. Un grand merci à Albert et Fanfan.

     

    Un bon petit groupe

     

    Nous nous flânerons encore dans ce souk , nos filles feront leurs dernières emplettes, elles se débrouillent très bien pour le marchandage.

     

    Albert à l'essayage

    Qui dit mieux pour déboucher le nez...les filles se prêtent au jeu

    Voilà son estancot

     

    Nous disons au revoir à nos amis et espérons bien les voir en France lors de leur venue.

    Encore quelques courses, amandes, olives, cacahuètes, noix, tout cela à des prix défiant toute concurrence. Notre vendeur d'olive se prête volontiers au jeu des photos. C'est d'ailleurs à 4 pattes sous l'étal que nous parvenons à nous hisser jusqu'à lui.

     

    Trop marrant

    Chacun son tour.

     

    Nous conduisons nos filles à leur hôtel, nous devons les retrouver vers 19 h pour la sortie à  Chems Ayour, dîner spectacle qu'elles nous offrent.

    Comme prévu nous attendons patiemment le mini bus qui doit nous conduire.....rien, celui qui passe n e veut pas de nous. Nous patientons...ne sommes nous pas au Maroc ?? 

    Ne voyant rien venir Pauline appelle Momo, il vient tranquille...passe un coup de fil...et voilà une skoda qui vient nous chercher. Au Maroc pas de problème mais une solution à tout. Voilà t'il pas que ce Monsieur s'arrête un peu plus loin vers Marjane et nous changeons de véhicule c'est alors un 4X4 qui nous rend en charge. Le jeune chauffeur un peu fougueux double à tout va sur la ligne continue même sans visibilité ou avec une voiture en face. Marion réagit....

    Nous voilà enfin devant l'établissement, presque les premiers....et pour cause... Il rentre avec nous et nous reconduira après le spectacle.

     

    A l'entrée

    Toujours à l'entrée

    Nous pénétrons...dans l'arène LOL

    Voilà les groupes

     

    Comme chez Ali à Marrakech, des grandes tentes sont dressées autour de la piste pour la fantasia et les tables sont dressées. 

     

    Voilà les tentes

     

    Les chevaux sont là ainsi qu'une partie de la troupe de musiciens.  A l'entrée un verre de lait et des dattes nous sont offertes en guise de bienvenue. Ensuite nous pourrons goûter à l'huile d'olive, d'argan et à  l'amlou. Puis nous nous installerons confortablement à notre table, nous ne serons que tous les 4. 

     

    il joue pour nous...

     

    Nous commandons nos boissons, puis le service commence, voilà donc le menu.

     

    Nous voilà installés

    Présentation du spectacle

    L'entrée

     

    Ensuite les  musiciens défilent sous toutes les tentes ainsi qu'un danseuse orientale.

     

    Premier groupe

    Tout le monde participe, même Pauline

    Voilà le couscous

    Le dessert

    La danseuse orientale

     

    A la fin du repas nous sommes invités à prendre place dehors pour la fantasia, les acrobates et les jeux de torches.

    Les photos d'extérieurs ne sont pas bonne, il faisait trop sombre.

    Un bon repas, un beau spectacle et de plus avec nos filles. Que du bonheur.

    Retour avec notre 4x4 et un chauffeur bien assagi... nos filles l'ont un peu briefé.... Il nous déposera même au camping. On suppose qu'il a eu peur d'un commentaire en sa défaveur.....

    Encore une belle journée, elles ont parfois différentes mais toujours agréables.

     

    30 Mars

     

    Ce matin encore une fois nous traînons au camping, l'occasion de dire au revoir à nos amis de Yaute qui partent vers Essaouira et ensuite nos copains héraultais qui restent encore un peu sur place avec leurs amis.

    Vers midi nous retrouvons nos filles, les valises sont bouclées,et oui leur séjour se termine. Snif snif...

    Nous allons magner au Z, nous y retrouvons que des marocains. Surpris nous leur demandons s'ils ont été en France et particulièrement dans l'Hérault. Je n'a que des "non" catégoriques. mais un me dit c'est peur être le patron.

     

    Le Z

     

    Effectivement le patron arrive, je lui pose la question. Oui c'est bien lui et un groupe d'amis qui ont séjourné au camping de Ceilhes et qui ont pris les repas concoctés par Sabine. Sabine tu peux être ravie nous n'avons eu que des éloges...mais peu du camping. D'ailleurs cet été il passera te voir, au mois d'août.

     

    Nous sommes ravis avec nos filles...

    Voilà ma bavette à l’échalote, j'aurai pu avoir d'autres légumes et d'autres sauces.

     

    Nous avons super bien mangé, des repas à la française mais qui, bout de presque trois mois de Maroc, ont été très apprécié. L'accueil du personnel comme du patron a été plus que chaleureux.

    Si vous passez par là n'hésitez pas à y aller manger, il est boulevard du 20 août, bien situé, pas très loin de la corniche.

    Nous embarquons nos filles pour l'aéroport et ainsi se termine leur court séjour. Nous avons passé des moments merveilleux avec elles et espérons qu'elles reviendront plus longtemps et que nous pourrons leur faire découvrir autre chose qu'Agadir qui à notre gout n'est pas tout à fait le reflet du Maroc, surtout du Maroc que l'on aime.

    Nous quittons Agadir sous un ciel plombé et un peu de vent et là nous amorçons la remontée... impossible de faire autrement...

    Ce soir nous serons au camping à Imsouane et comme tous les samedi nous levons le verre de l'amitié chez nos amis.

     

    Sympa les bungalows du camping

    le village au soleil couchant

    Un autre bungalow

     


    3 commentaires
  • 31 Mars

     

    Une nuit paisible et reposante sur ce camping en bordure d'océan.

    Une question ce matin...Avons nous changé d'heure au Maroc ? La réponse semble être  NON....

    Journée de liaison pour Sidi kaouki. Notre petite route caracole au dessus de l'océan, traverse des plantations d'arganiers où quelques chèvres adorent grimper et arrive enfin sur la Nle 1 que nous suivrons jusqu'à Smirou. 

     

    Petits vendeurs au bord de la route

    Ils attendent le retour de leur maître sans doute allé s'approvisionner au souk

    Mines de sel juste avant Smirou

     

    Ensuite petite route qui côtoie à nouveau l'atlantique avant d'arriver au camping du soleil.

    Nous nous installons et mangeons tranquillement dehors. 

    Nos "boulons" ont décidé de bricoler, les jupons vont donc faire un tour sur la plage et puis dans le village avant de rentrer au bercail.

     

    Vu au village sur un petit estancot

    Et tout à côté.....

      

    Nos attendons des amis brévinois, ils nous rejoignent ce soir.

    Ils arrivent vers 19h, le temps de s'installer, de visiter leur beau camping-car et nous voilà entrain de lever le verre de l'amitié. Cela fait pas mal de temps que nous ne nous sommes pas vus. Les papotages vont bon train....jusque tard dans la soirée. De bons moments de convivialité. 
    Nous leur souhaitons un agréable Maroc, ils ont de la chance ils arrivent. 

     

    "Les boulons"

    "les jupons"

     

    Snif snif, nous ne pouvons pas en dire autant...nous sommes déjà sur la dernière ligne droite.

     

     

    1er avril

     

    Merci à Sabine d'avoir pensé à ma fête, ce n'est pas un poisson ...hi hi

    Mais il y en a d'autres qui circulent et qui semblent être vrai, parfois présentés avec le logo de la république française....Les caravanes devaient être taxées au m et les camping-car au nombre de chevaux.... certains y ont cru. Hi hi...

    Notre route traverse des paysages agréables une symphonie de couleurs, du vert, du rouge, du marron. Les figuiers ont enfin mis leur robe printanière. Des céréales tentent de percer la terre de ces champs fraîchement labourés, mais semblent implorer le ciel pour la pluie tombe.

     

    des paysages colorés

     

    Cependant nous traverserons l'oued Tenssif qui roule beaucoup d'eau et une eau très boueuse, il a certainement bien plus en amont.

     

    Oued Tensiff

    Traversée toujours encombrée de Sebt de Zoula

    Toujours à Sebt de Zoula

    Livraison à la boucherie

     

    Ce matin nous avons décidé de partir un peu plus tôt pour faire un tour à Safi, nos amis n'y sont pas revenus depuis 1983....Alors ils ne reconnaissent plus rien. Normal après tant d'années.

     

    Vue sur le port

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un peu de street Art en allant à la colline des potiers.

     

    Au pied de la colline

     

    Quelques démonstrations de tour ou de peinture, un petit bonjour à Mohamed Ftis qui fait toujours de belles choses et différentes de ce que l'on peut trouver ici. 

     

    Voilà ce charmant Monsieur

    Première démonstration du tour

    Travail méticuleux

    Travail de peinture, quelle patience !!!

    Les fours

    Encore un four

    Ce Monsieur fait les bonbonnières pour mohamed

    Il travaille sur un tour électrique avec une dextérité remarquable

     

    Nous déambulerons, dans le souk, les petites rues, passerons devant la cathédrale portugaise.

     

    passage dans des petites rues, sous des prches

     

    Nous rejoindrons la corniche, qui est tout en travaux et qui sera sans doute bien belle quand tout sera terminé. Les petits restaus de poissons ont donc disparu ainsi que le café où nous aimions nous arrêter. Quant au marchand de beignets, pour le moment il  n'a plus sa place.

    Déjeuné en ville...bof.... rien de sensas... avec une addition qui sent l'arnaque.... bref nous n'y reviendrons pas. 

    Remontée par la vieille ville.

     

     

    Retour à nos cubes et en route pour Oualidia.  une route souvent "orangina".... Elle ne me dérangera pas beaucoup car j'ai fait ma sieste....

    Nous nous installons sur le parking où nous sommes une bonne quarantaine, sans doute sur la plus part sur la remontée.

    Ce soir nous avons décidé d'aller à l'araignée gourmande, sommes toujours tentés par les araignées. Nos amis ont préféré restent en amoureux dans leur cc.

    Des petites coques nous seront offerte en attendant.

    Nous serons servis copieusement d'une araignée décortiquée, mais nous n'aurions jamais du prononcer de dernier mot.  C'est tout de même excellent, mais préférons les décortiquer nous même. La patron vient nous saluer et nous lui disons que nous n'aurions pas du les demander ainsi. Et voilà nous nous retrouvons avec une araignée en supplément. C'est pas chez nous que cela arriverait. 

    Lorsque nous sommes allés payer il voulait encore nous offrir une crêpe. Vraiment trop pour un soir, nous avons refusé.

    Encore un endroit où nous nous arrêtons à chaque passage et que nous continuerons à fréquenter et dont nous sommes toujours autant satisfait..

    Voilà demain nous allons encore rouler...plus que quelques jours encore dans ce beau pays si accueillant.

     

    2 Avril

     

    Encore une journée de liaison....On se rapproche inexorablement de Tanger Med.....

    Le ciel est boudeur ce matin. 
    Notre route par la côte direction Mohamedia est "orangnina"... on surplombe encore un bon moment la lagune qui s'étire entre champs cultivées et dunettes de sable blond.

     

    Scène de la vie courante ici

    Même entravées elles vont au champs

    A dos d'âne tout se transporte

     

    Nous avons décidé de prendre l'autoroute, mais hélas empruntons la première entrée. grossière erreur, notre route est très étroite en piteux état et bien rongée sur les bords. Les croisements sont souvent périlleux.

     

    Une très bonne route.....

     

    On n'en voit jamais la fin on se croirait en Beauce ou en Brie.... de grands champs de céréales relativement fournis, même le l'avoine, assez rare ici. Ici les ânes côtoient les tracteurs.

     

    C'est la moisson

    A dos d'âne

    Transport pour toute la famille

     

    Ouf nous arrivons enfin à l'autoroute que nous apprécions.....

    Sortie à Mohamedia est, arrêt au Marjane, puis repas à Pizza Hut, courses à Décathlon et installation au camping l'Océan bleu. Nous sommes très bien ici, toujours bien accueillis, donc pour nous un passage obligé.

    A peine arrivés j'ai la possibilité de faire tourner une machine et le sèche linge naturel étant en place, la lessive ne tardera pas à sécher. 

    Le soleil est revenu et dans ce ciel d'azur traînent de gros nuages blancs qui semblent inoffensifs. 

     

    03 Avril,

     

    Un ciel plombé, quelques gouttes de pluie ce matin, rien de méchant. La France ne semble pas mieux lotie... On se prépare donc tout doucement....

    Oh la la.....que de neige en France, nous allons venir à reculons....

    Le soleil est revenu, il fait un petit vent qui par moment nous rafraîchit, mais nous n'allons pas nous plaindre.

    Nous partons en ville et avons décidé de faire un bon repas... plutôt cuisine méditerranéenne. Notre choix va se porter sur le restaurant Chez Madame André.... tout une histoire.

     

     

    Google nous guide pas à pas.....et nous voilà devant l'Hôtel le Sphinx où le portier nous ouvre la porte.

     

     

     

    Dans ce cadre raffiné et luxueux se trouve le restaurant Chez madame André. Le maître d’hôtel, très class, nous dirige vers la terrasse, près de la piscine, à l'ombre car il fait très bon.

     

    Voilà notre cadre

     

    Le choix sera difficile, tant la carte est fournie, tout fait envie ou presque.

     

     

    Chacun son choix, entrecôte béarnaise et sa purée pour Paul, Pavé de bœuf sauce aux champignons et son aligot, émincé de bœuf aux champignons et ses petits légumes pour Jean, quant à Paulette guacamole au jus de homard.

     

     

    Pièce de bœuf aligot

    Entrecôte béarnaise et sa purée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    guacamole

    Emincé de bœuf aux petits légumes

     

      

    Il en sera de même pour les desserts, moelleux au chocolats pour certains, tarte fine aux pommes avec sa boule de glace ou encore crème brûlée à l'orange et à la vanille.

     

     e

    La remontée

     

    Le tout fut à notre gout, un vrai délice, le petit gris accompagnant tout cela sera aussi très gouleyant. 

    Assis en arrière un Monsieur très smart, cheveux grisonnant mangeait , prenait des notes.... bref sans doute un hommes d'affaire....

    A la fin du repas, ce Monsieur est venu nous toucher la main et se présenter, c'était le nouveau directeur de l'établissement. En poste à Alméria il vient de prendre celui-ci. Il nous a expliqué le problème de l'établissement qu'il faut maintenant à nouveau faire connaitre.

    En tout cas nous sommes très satisfait du repas ainsi que de l'accueil mais aussi du cadre très agréable. C'est un endroit que l'on ne fréquente pas tous les jours, mais il faut bien se faire plaisir.

    Retour au camping après quelques courses, les plus gourmands ont cherché des pâtisseries....Je ne cafterai pas....

    Bonne nuit, à demain....encore une étape vers le nord....Sniff sniff....

     

    04 Avril

     

    Un peu de pluie cette nuit, parait-il, mais le sol n'est même pas mouillé. Par contre le ciel est au ras de pâquerettes, il y a du vent qui nous transperce.

    Nous payons le camping, disons au revoir à Ali et à l'an prochain..... ben oui nous y pensons déjà.

    En route pour le nord, chaque jour nous rapproche inexorablement de la traversée. Ce ciel gris nous accompagnera pratiquement toute la journée, l'océan roule de grosses vagues qui par endroits se brisent en grandes gerbes contres les rochers. Cet océan écumant semble bien rageur, nous espérons qu'il se calmera en fin de semaine.

    La route de la corniche à Rabat est un peu laborieuse, la traversée de salé n'en fini pas....

     

     route de la corniche Rabat

     

    Nous avons pu voir sur le Bouregreg la construction du théâtre, sans doute en phase terminale, il devrait être livré en juillet 2019. De forme atypique, il sera, sans nul doute, une attraction culturelle, il est signé de la célèbre Zaha hafid, prêtresse  de l'urbanisme contemporain, architecte anglaise d’origine Iranienne.

     

    une porte de Salé

     

    Arrêt à Bouznikel, pour nos derniers légumes, c'est une vieille habitude, en remontant nous nous arrêtons toujours là.

    La traversée de Kénitra est toujours aussi fastidieuse, beaucoup de circulation et un circulation plus qu'anarchique.

    Un arrêt chez APIA pour notre huile et notre tapenade. Il est tard nous déjeunerons sur place dans nos cubes. le soleil nous fait un clin d’œil, puis revient tout en jouant parfois à cache cache avec quelques nuages inoffensifs.

    Dès lors nous empruntons l'autoroute pour rejoindre le camping de Moulay Bousseilham où nous irons acheter nos framboises, 4 barquettes pour même pas deux euros.... à une petite dame bien sympathique.  Qui dit mieux.

    Demain sera un autre jour...... nous hésitons encore pour le jour de la traversée, nous scrutons les vents, les rafales et les vagues afin de passer au mieux de détroit que nous n'avons pas vraiment envie de franchir.....

     

     

    05 Avril

     

    Un nuit agitée....en effet la pluie a tambouriné sur nos cubes, perturbant donc notre sommeil et se poursuivra en averses orageuses et tapageuses toute la matinée. Peu d'éclaircis.

    Nous restons, comme beaucoup, confiné dans nos camping-cars.

     

    Notre environnement ce matin

     

    Vu le vent, les rafales et la hauteur des vagues nous décidons de ne  traverser  que dimanche. Inch Allah. 

    C'est vendredi...donc couscous au restau du camping, un très bon couscous et le dernier de la saison. Mais il faut se faire une raison...nous reviendrons... peut être....

     

    Avant

    Après

     

    La pluie a cesse sa course infernale, le soleil revient et nous gratifie de beaux rayons, mais le vent qui perdure lui coupe l'herbe sous le pied.

    Nous irons voir, un couple, virtuel sur Internet, nous associons donc des visages à des noms.

    Ce vent froid ne nous incite pas à la promenade, occupations à l'intérieur, à manier souris ou clavier.

     

    La lagune au moment du repas

     

    Voilà une bien triste journée, mais un peu de repos ne fait tout de même pas de mal.

    Fini l'aventure africaine, demain sera vraiment notre dernière journée en terre marocaine, journée de liaison.

     

    06 Avril

     

    Soleil, nuages et pluie se partage le terrain....

     

    Au camping face à la lagune

     

    Après les services nous partons, d'abord en empruntant l'autoroute jusqu'à Larache où nous faisons quelques courses et le plein. Puis par la route jusqu'à Asilah.

    Nous décidons de manger au restau, je ne vous direz pas le nom.... je vous direz seulement que nous avons mangé.... et que nous n'y reviendrons pas.

    Un petit tour en ville, nous cherchons un maillot Neymar pour un enfant de 6 ans. pas de chance nous ne trouverons pas, après maintes boutiques et des vendeurs aimables qui essaye de nous le trouver, mais en vain.

    Quelques giboulées nous taquinent, mais nous trouvons des abris chez les commerçants. 

    Nous regagnons nos cc sous le vent qui nous transperce. Ce temps nous permet de regretter un peu moins notre sorite prochaine.

    Direction Tanger Med, nous avons décidé de coucher là bas et de traverser demain. Nous retrouvons Isa et Francis, qui on avancé leur date de retour pour cause de mauvais temps.

    Jean a senti du roulis sur son camping-car, il vérifie ses pneus arrière qui ont effectivement un problème. Remplacement du plus défectueux par sa roue de secours. Puis nos hommes se mettent à l'abri car il pleut encore.

    Ce soir apéro tous les six avec donc Isa et Francis que nous sommes ravis de retrouver. Encore de bons moments d'échanges.

     

    tchin tchin

     

    Le bateau de 6h30, trop peu pour nous, trop tôt... Nous convoitons celui de 12h...... Inch Allah !!!!

     

     

    07 Avril

     

    Le temps n'est guère meilleur... nous traînons puisque le bureau Baléria n'ouvre qu'à 10h.

    Pendant ce temps nos hommes changent la deuxième roue et mettent notre roue de secours à la place. Voilà Jean paré momentanément.

    Nos billets en poche vers 10h, nous passons police, douane et scanner très rapidement et nous voilà positionnés au quai. 

    Point de bateau Baléria en vue..... nous ne partirons pas à l'heure c'est une évidence.... nous pouvons manger tranquillement. cela m'arrange j'aurai moins de souci le ventre plein....HI HI...

     

    Enfin Baléria pointe non nez

     

    Ce n'est que vers 14h que le bateau arrive, le déchargement sera assez rapide ainsi que le chargement, mais le retard est quand même conséquent.

     

    Sortie du port

     

    AU REVOIR LE MAROC.

    Pour moi la traversée sera facile, chut il ne faut pas le dire mais je suis restée couchée dans mon lit dans la soute....tout fut ainsi parfais mais avec bien entendu quelques cachets.

     

    Au port sous la pluie

     

    Il est pratiquement 18h quand nous arrivons au port, le temps de passer la douane. Pont de Paulette et Jean à l'horizon...nous pensons qu'ils sont devant. Comme il est tard nous restons donc sur le parking de Gut. Nous y retrouvons Isa et Francis partis avant nous et qui nous explique que nos amis seront sortis les dernier car montés sur les rampes. 

    Cependant ils semblent tarder.... ce qui devient inquiétant. 

    Un sms arrive nous demandant où nous étions....par contre ils sont en route vers Cala de Mijas. trop tard pour nous. Nous les retrouverons demain.

    Vers 20h nous allons donc manger au Work avec Isa et Francis, merci Claude pour ce bon renseignement.

    Un très beau et bon buffet.

     

    le buffet

    Le buffet

    Le buffet

    Avec Isa et Francis

     

    La nuit sera plutôt bruyante, entre la pluie et les camions ronronnant bonne heure le matin.

    Voilà en route vers le nord.


    18 commentaires
  • Bonjour l'Espagne

     

    08 Avril

    Nous partons tranquillement pour retrouver nos amis, sous un ciel mi figues mi raisins.

    Le ciel d'améliore, les nuages se font moins nombreux et moins menaçant et le soleil bien plus généreux, le vent perdure.

    Nos amis récupère leur roue et se dirige vers un Norauto à quelques kms de là. Commande faite, leurs pneus seront sans doute là demain 13h. un coup de tel et nous aurons la confirmation. Puis-je encore dire Inch Allah.

    Quelques courses au lidl du coin nous permettrons de déjeuner tranquillement.

    Le soleil se fait généreux, les nanas partent donc se balader en bord de mer, cheveux au vent car ll est toujours bien présent. une balade agréable sur ce sentier du bord de mer bien aménagé.

    Retour dans nos chaumières....

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique