•  

    Préparation

     

     

                                                 Merci à sa généreuse créatrice.

     

    Nouveau voyage dans ce pays fabuleux que nous aimons tant, cette fin d’année. 

    La date de départ n’est pas encore fixée mais se fera dans les premiers jours de novembre, quant au circuit ce sera suivant l’humeur du moment, nous improviserons.

    Nous partons donc seuls, mais retrouverons avec plaisir les amis, qui comme nous, séjournerons en 2014 au Maroc. On vous attend !!!! 

    Cependant nous ferons un aller retour en avion pour les fêtes, laisser la famille pour Noël n'est pas envisageable. 

    La date est maintenant fixée au 7 novembre, cette année c’est notre fille et petite fille qui ‘garde ‘ la maison. 

    Le moteur ronronne d’impatience, le camping-car sourit….. GO !!  C’est parti pour une nouvelle aventure. Suivez-vous virtuellement si vous avez envie de dépaysement

     

    Le timing est respecté…

      

    7 novembre.

     

     Une dernière vérification et nous voilà partis. Notre fille et petite fille sont là, des mains et des bisous s’envolent, le portail se referme doucement, c’est l’évasion. 

    Le ciel est déjà boudeur mais les températures sont fort douces pour cette saison. Journée de liaison, direction le sud de la France, première halte prévue chez nos amis Aveyronnais. 

    Des paysages vallonnés, symphonie vert et or qui nous accompagnent jusqu’au Puy n Velay. Par contre sur le plateau Lozérien les arbres laissent apparaitre leurs squelettes transis, signe annonciateur de la mauvaise saison. 

    Mende et ses toits d’ardoises s’étire paresseusement le long du Lot et s’étale sur la colline. Et là nous retrouvons des belles couleurs d’automne rehaussées par ce ciel rougissant. 

     

    Préparation

     

    Préparation 

     

    Une belle soirée chez nos amis et leur fils Mathieu, le petit buffet est toujours aussi bien et aussi copieux. Encore de bons moments très agréables malgré tous leurs soucis.

     

    8 novembre

      

    Après une bonne nuit et un petit déjeuner chez nos amis, nous poursuivons notre descente. Le plateau du Larzac est bien tristounet sous cette brume.

     

    Arrivée dans l’Hérault en fin de matinée. Hivernage de la maison de maman, passage obligé chez le notaire et stationnement de nuit à Lamalou les Bains vers d’autres camping-caristes, peut être en cure.

     

    Dring…dring.... Le téléphone sonne …. Danièle et Jean Michel nous invite à manger et viennent nous chercher. Nous acceptons l’invitation. Une belle soirée avec leurs amis et anciens collègues qui se termine tardivement, mais ne sommes nous pas retraités !!!!

     

     

     

    09 novembre

      

    Départ donc de Lamalou les Bains, sous un beau soleil et des températures agréables. La région de Narbonne ne faillit pas à sa renommée le vent souffle et les feuilles des platanes voltigent comme des petits papillons jaunes. Il se fait de plus en plus fort, il nous chahute et amoncèle quelques nuages inoffensifs sur la chaine des Pyrénées qui s’étire dns le lointain. La lagune de Fitou est magnifique sous ce soleil qui brille ardemment. C’est déjà les vacances. 

    Les hirondelles comment à se positionner sur les fils électriques. Est-ce le signe du grand rassemblent annonciateur de la mauvaise saison ? 

    Bientôt la frontière Espagnole…

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    25 commentaires
  • 09 novembre

     

    Arrêt habituel à la Jonquéra, arrêt courses et arrêt repas. Nous discuterons avec notre fournisseur de verrou pour le camping-car rencontré par hasard. Il se souvient de notre passage chez lui. Pour ceux qui pourraient être intéressé voici son site : www.imc-creations.fr.

    Avant Barcelone  nous longeons ou nous surplombons la côte, les plages sont désertes malgré le beau temps et sont le terrain de jeux de rares surfeurs. Malgré le vent c’est une mer d’huile qui scintille au soleil.

    Pour éviter Barcelone nous prendrons l’autoroute qui nous amènera à notre étape nocturne.

    Donc arrêt pour la nuit à Villafranca del Pinédes, aire de service que nous connaissons déjà.

    Quelques courses dans les magasins alentours et c’est l’heure de l’apéro. Et bien oui même seul cela nous arrive. Pourquoi se priver des bonnes choses, cela bien entendu avec modération. Les amis on a pensé à vous….

     

    10 novembre

      

    Cette nuit nous avons eu notre berceuse naturelle, ce vent soufflant en rafale, nous à balloté allégrement. Il poursuit sa course vagabonde ce matin mais plus calmement, le soleil fait son apparition la température est très agréable. 

    Au fil de notre descente il s’intensifie et nous secoue sauvagement. Nous voguons alors entre côte et sierra où s’amoncellent de gros nuages noirs.

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne 

     

    Déjeuner au niveau de Valence, nous prenons notre temps.

     Malgré un ciel légèrement voilé il fait très doux, rien de décidé pour ce soir. Ne faut-il pas un peu d’imprévu ? 

    Nous poursuivons donc vers le sud et avalons pas mal de kms. Puis finalement décidons de nous arrêter sur l’aire de Calpe, aire que nous connaissons et que nous aimons bien, même si souvent il y a beaucoup de monde. 

    Une erreur de notre part et nous voilà partis trop à l’est. Nous récupérons cette erreur et puis demandons à « Joséphine » de poursuivre…
    Mais voilà elle nous envoie en sens inverse… Où voulait-elle nous faire passer ? 

    C’est ainsi qu’après de nombreux détours nous arrivons tardivement à l’aire de Service de Calpe. ET devinez ? Elle est complète, beaucoup d’habitués… à ces retraités squatteurs !!! 

    C’est donc au camping Acsi Calpe Mar que nous nous installerons.

     

    Traversée de l'Espagne 

     

    11 novembre

     

     Ce matin départ tardif, le ciel est dégagé et le soleil brille, il fait déjà 18°. Mer et montagne se conjuguent au même temps pour le plaisir de nos yeux, c’st une vrai carte postale qui s’offre à nous. 

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Les cimes dentelées ou érodées des paysages lunaires défilent rapidement puisque nous roulons sur l’autovia. 

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Repas de midi juste avant Lorca, avec en toile de fond la Sierra Espugna. Le mercure gravira les 28° au meilleur de la journée, dans ce ciel d’azur volettent quelques nuages blancs épars. 

    Dans la région d’Alméria, toujours ces serres hideuses qui défigurent le paysages, dévalent la pente jusqu’à la mer parfois au milieu des immeubles ou grimpent à l’assaut des collines. 

    Nous tenterons l’aire de service d’EL Ejiro, aire payante située au port d’Almérimar, un grand port de plaisance où mouillent de nombreux voiliers. Le lieu est très agréable, quelques camping-cars y stationnent, le coucher de soleil sera magnifique. 

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne 

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne 

     

    Le bar à tapas est fermé, peu importe nous trouverons notre bonheur un peu plus loin à la Marisquéria.

     

    12 novembre

      

    Qu’il est agréable de se réveiller sans sonnerie avec un soleil resplendissant, un ciel d’azur sans le moindre nuage et des températures qui avoisinent les 20°. De notre salle à manger la vue est imprenable. Le port scintille et les voiliers dansent.

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    La nationale 340 se contorsionne à flan de colline, surplombe une côte rocheuse baignée par une mer d’huile t encore des serres.  Nationale et autovia nous conduisent sans encombre à Palmones GPS N36°10'45" W5°26'28"

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Traversée de l'Espagne

     

    Repas de midi sur le parking vers Leroy Merlin. 

    Malgré les panneaux d’interdiction aux plus de 2,5 tonnes, des camping-cars y stationnent, compris sur le parking de Lild. 

    Quelques dernières courses et via les bureaux de Guttierez. Nous sommes servis avec beaucoup de gentillesse, nos papiers de douanes remplis et comme d’habitude nous avons droit au cake et à la bouteille de cidre. Montant de la traversée pour le cc et deux personnes 200€. Départ par Ceuta et retour par Tanger, prévu à l'achat des billets, il suffit de prendre la même compagnie.

    Il nous est recommandé de stationner vers le « Mercadona » est en bordure de route, pas un seul camping-car y stationne. Nous faisons comme tout le monde, restons un peu éloignés du Mc Do, près de Noroto et de Leroy Merlin qui d’ailleurs offre la wifi à ses clients. 

    A l’heure où j’écris sur le blog, personne n’est venu nous déranger.

     

    13 novembre

     

     Dring… dring le téléphone sonne, une fois n’est pas coutume. Nous devons prendre le ferry à 8h. 

    Personne ne nous a dérangé cette nuit…. Super. Des camping-caristes Italiens sont encore devant Lidl, donc pas de problème. 

    Palmonés et Algésiras semblent encore endormis. En dix minutes nous atteignons le port et patientons jusqu’à l’heure d’embarquement, pas de camping-car, beaucoup de camions, nous monterons en marche arrière vers la première rangée, dernier montés, mais premiers sortis…. 

    Le timing est respecté, nos avons presque un pied au Maroc.

     

     


    22 commentaires
  • Maroc nous voici.

    Premiers pas au Maroc



     

    13 novembre

     

     La traversée correcte, un peu longue et chaotique.... Pour ma part je suis restée couchée dans le camping-car après avoir pris un cachet pour le mal des transports.

    Le passage en douane, par Ceuta,  ne durera que quinze minutes, pas besoin de descendre pour les passeports et pendant ce temps on peut présenter le document 16ter aux douanes, juste au guichet suivant. Je ne sais si c’est à la tête du client…. Mais nous avons jusqu’au 11 mai pour notre véhicule. 

    Par contre la rentrée en Espagne semble se faire dans une pagaille monstre avec une queue interminable. 

     

    Alternance de soleil et de nuages qui s’amoncèlent sur la chaine du Rif. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Premier arrêt à Marjane Tétouan, peu de monde et surtout très eu de camping-car, ce n’est pas encore vraiment la saison. 

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    A la boutique Maroc télécom, toujours du personnel sympathique qui fait le maximum. Recharge de notre téléphone marocain. Pour ce qui est de la 3G, j’avais oublié le code PIN pour recharger. Celui-ci a donc été modifié par l’employé qui m’en a fourni un autre me permettant ainsi de recharger et d’éviter l’achat d’une nouvelle puce. Coût de l’opération 100dh au lieu de 200dh, ceci pour un mois. Bravo à l’équpe Maroc Télécom. 

    Nous regagnons Martil et le camping Alboustane, camping fidèle à lui-même, bien que l’accueil soit agréable. Peu de monde 6 ou 7 camping-cars seulement. 

    Un soleil généreux et un ciel d’azur nous mettent du baume au cœur. Là commencent vraiment nos vacances. 

    Nous changeons nos montres il est une heure de moins qu’en France, préparons notre repas que nous prenons dehors à l’ombre, en bermuda et tee-shirt….Et oui il fait vraiment très bon. 

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Ensuite la machine à laver tourne, c’est vraiment un très bon achat. 

    Grande balade en ville par le boulevard du front de mer, où se plaisent à déambuler encore quelques familles,  les grandes terrasses, bien qu’un peu désertes, sont encore là, même sur la plage. C’est le Martil que nous ne connaissons pas lors de nos passages en hiver. Cafés, restaurants, glaciers jalonnent cette belle avenue côtière large et éclairée par des lampadaires design au moderne.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Un tour au souk, quelques achats de légumes, de très beaux petits pois pour 1,1€ le kilo, un bouquet de menthe pour 0,09€. Et oui ne rêvez pas vous n’aurez pas ces prix en France. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Thé à la menthe et pain d'épice au gingembre....un vrai délice.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Papotage avec des camping-carites de l’Isère.

      

    14 novembre

     

    Ce matin le soleil est levé avant nous, il fait toujours aussi beau, Paul bricole déjà dehors….une légère brise marine agite doucement les feuilles, de petits papillons blancs volètent çà et là, perchés dans les arbres de petits ouseaux piallent. La vie est belle….

    Et moi !!!! Devinez .... Je surfe... 

    Grande balade, cheveux au vent, par la grande allée côtière avec en toile de fond le Cabo Négro, avec pour seul bruit le doux ronronnement des petites vagues écumantes qui viennent mourir sur la plage de sable fin. Cela nous met appétit comme prévu nous allons manger au restaurant.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Au menu salade composée et friture variée. En attendant nous dégustons des olives et des haricots blancs en sauce. Pas mal tout cela. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Nous irons prendre notre café et thé à la menthe au café tout proche, ‘la rive du nord’, dehors, au soleil. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Le soleil joue à cache cache avec les nuages, le vent poursuit sa course infernale, la température n’est que de 21°. 

    Vers 16h, les nuages s’assombrissent, plus de peur que de mal, le ciel s’éclaircit à nouveau, mais le vent qui perdure nous oblige à mettre une petite polaire pour aller faire notre tour en ville. 

    Grande promenade jusqu’au petit port où les barques bleues et vertes sont stationnées sur la grève. Les pêcheurs ne semblent pas sortis ce jour ou bien rentrés beaucoup plus tôt. Vous n’aurez hélas pas de photo, oublié ma carte SD dans l’ordinateur… Et oui je suis très étourdie… Dommage. Encore un petit tour vers le souk près de l’oued Martil les fruits et les légumes y sont magnifiques. Mais nous étions bien trop loin pour les transporter. 

    Demain changement de camp…. Nous avons eu des nouvelles d’amis de Fès, nous détournerons un peu notre route pour aller les voir.

     

    15 novembre

     

    Pas le moindre souffle, un ciel d’azur et un soleil magnifique, départ après les services, nous sommes comme les marocains, nous n’avons plus l’heure mais le temps….

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Le pain n’a pas augmenté contrairement à l’annonce faite par les médias.

    Direction Al Hoceima, en longeant la chaine du Rif bleuie par la brume de chaleur. Comme toujours moutons chèvres et vaches paissent au bord de la route parfois au milieu des maisons.

    Coiffées de leurs chapeaux à pompon et drapées de la fouta, les rifaines sont déjà aux champs.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Cette route côtière épouse fidèlement le relief rifain tourmenté, elle tourne, contourne, monte, descend, longe ou surplombe cette méditerranée d’huile, nous offrant des vues magnifiques. Sinueuse à souhait elle ne permet pas de maintenir une bonne moyenne, mais nous offre des paysages superbes que l’on prend le temps d’admirer ou de photographier.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Tantôt à falaises déchirées et  morcelées, tantôt de sable fin, cette côte agréable et sauvage est toujours frangée d’écume. Un habitat blanc et dispersé s’élève avec sobriété sur ces collines ravinées, en terre rouge, souvent au milieu de figuiers de barbarie.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Oued Laou est en plein évolution, les trottoirs sont en finition et les lampadaires prêt à être posés. Voici l'oued Laou bien en eau ce qui n'est pas le cas de tous les oueds qui sont souvent à sec. 

    Premiers pas au Maroc

     

    Dans les villages, les échoppes sont ouvertes, les artisans travaillent ou attendent leurs clients. Un va et vient incessant, surtout des hommes, qui vont je ne sais où chercher je ne sais quoi.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Repas de midi prés d’El Jebha, ce petit port au charme désuet qui a conservé son style Espagnol, où l’on peut apprécier la clarté de la mer qui clapote doucement.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    En prenant de la hauteur...

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Notre route est aussi pontuée par de beaux champignons, ces meules de pailles sont emmitouflées dans des filets auxquels sont acrochées des pierres pour leur maitient.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Cette rocade méditerranéenne, au prix d’ouvrages titanesques, permet de désenclaver cet arc rifain aux vallées profondes et encaissées. L’habitat dans ces lieux reculés reste en majorité fait de maisons basses en pisé et aux toits plats, de temps à autre surgit une mosquée blanche et verte.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Quittons la rocade pour la baie de Cala Iris, splendide baie où se niche le petit port de pêche.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    C’est par une piste correcte que nous atteindrons le camping « les amis de Cala Iris », là, la vue est imprenable sur le port, les rochers, les falaises et la dent du requin.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Magnifique coucher de soleil. Les quelques chaluts amarrés au port sortent en mer. Ces espaces tantôt baignés d’une radieuse clarté, tantôts soumis au clair obscur sont évocateurs ou rempli de mystères et d’émotions.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Ce soir après cette journée riche en émotion, un vent violent déchirant le calme de la nuit, nous a chahuté pendant une bonne demi heure avant de se calmer définitivement.

     

     

    16 novembre

      

     

    Cette nuit, de nouvelles bourrasques aussi soudaines qu’éphémères  ont secoué le camping-car troublant notre nuit. Ce vent fou et c ette pluie qui par ma même occasion c’est invitée sans crier gare m’ont angoissée, la situation sur la falaise s’avérant très inconfortable et la piste difficile par temps de pluie. 

    Le soleil est au rendez-vous absent, le vent souffle légèrement et la température à chuté de quelques degrés. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    La baie même sans soleil est splendide.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    C’est par une petite route confortable que nous rejoindrons la nationale 2 qui nous conduira à Fès. Route étroite, une seule voie, le croisement nécessite un passage sur la bas côté stable et de niveau. 

    Elle se tortille telle une anguille, à flanc de montagne, nous laissant de vues plongeantes sur ces vallées encaissées aux cultures en terrasse plantées d’amandiers. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Nous prenons rapide de l’altitude et les plus hautes cimes du Rif sont déjà légèrement enneigées, déjà à plus de mille mètre  dès la jonction avec la nationale 2. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Cependant les nuages se dispersent, de grandes trouées de ciel bleu apparaissent laissant le soleil nous réchauffer… Mais la neige n’est pas loin. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Toujours des petits champignons....

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Et nous voilà à 1500m nous tutoyons la neige et la conjuguons au présent, nous avons l’impression d’être chez nous tant les paysages sont alpestres. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Issaguen, puisque c’est ainsi qu’il faut nommer Kétama, ville peu agréable, triste où il y a beaucoup de monde et où la circulation est fort difficile. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Cette route bucolique nous permet de traverser des paysages de montagne très agréable, des ravins profonds où s’étagent de minuscules terrasses et un habitat dispersé relativement bien entretenu, parfois les femmes s’activent à remplir leur bidon d’eau et les chargent sur leurs ânes, preuve que l’eau courante n’est pas dans toutes les maisons. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    C’est l’heure de la sortie de l’école, les minibus plus que complet au point d’emporter des enfants sur leur toit, dépassent parfois à coups d’avertisseur une charrette ou une mobylette. 

    Les fougères jaunies par l’automne qui semble arriver à grands pas contrastent avec le vert environnant, tandis que les noyers bordant la route étalent leur parure d’or.  

    La traversé du souk de Touanate el Kchour est difficile et folklorique, les coups de klaxons fusent, il semble un élément essentiel. Je n'ai pas osé prendre de photos tant les gens nous regardaient ou nous aidaient pour débarasser un paquet gênant entravant la circulation, ou une cariole mal garée. Une foule invraissemblable colorée et bigarée d'hommes de tous âges qui se pressent, se hâtent qui vont qui viennent...

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Repas de midi à  Ain-Aicha où ous sommes envahis par les corbeaux. 

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Dès lors les collines couronnées d’oliviers moutonnent à l’infini, mais elles se dénudent rapidement. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Arrivée sur Fès sans aucun problème

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

     

    nous retrouverons donc le camping le diamant vert dont l’entrée à changé, les sanitaires ont fait peau neuve et sont très bien, l'aire de vidange est bien conçue. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Nous attendions Mohamed…. Il est bien venu comme prévu…. Mais n’ayant pu descendre en voiture…il fera des histoires à l’accueil, du coup il sera refoulé. Le verrons-nous demain vers 10H comme prévu. Inch Allah !!!

     

     

    17 novembre

      

    Journée relâche au camping, saines occupations de camping-caristes.... lessives avec notre petite machine achetée l'an dernier, une belle petite trouvaille. 

    Mohamed est venu nous voir tout pimpant ce matin, avons pu avoir sa femme Nadia au téléphone, elle sera là au plus tard demain, attendons donc son arrivée pour la voir ainsi que les enfants. 

    A midi restaurant au camping, nous avons pu manger en pull, dehors au soleil, parfois des nuages vagabonds l'on caché... Tajine de poulet aux olives, ce fût excellent, nous avons eu un coquelet par personne. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Elles se promènent tranquillement...

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Nous avons tenté la connexion "Libon" avec notre amie Brigitte sans succès, mais le cœur y était....On pense à vous. 

    Discussion avec des camping-caristes novices, réflexion faite leur imprimé D 16 ter ne leur laisse qu'un mois pour le véhicule. Donc futurs partants, si vous passez par là, faites bien attention à vos dates.... C'est leur premier séjour sur le continent africain. 

    Puis nous restons sur les traditions : ce soir apéro, dans l'intimité feutrée de notre camping-car, un gnafron pour ne rien vous cacher. Et oui c'est dimanche !!!! 

    Voilà une belle journée de retraités !!!!

     

     

    18 novembre

     

    Ce matin une légère pluie clapote sur le camping-car, le vent souffle, les feuilles voltigent.

    Nous restons donc bien au chaud dans le camping-car et prenons, comme tous les matins, notre café vers 10h.

    Comme vous allez le voir tout peut se transformer rapidement… voilà l’aire de service matérialisée…. 

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Nadia est donc rentrée à Fès avec les enfants, nous sommes invités à aller déjeuner avec eux. Mohamed ne va pas tarder à venir nous chercher.

    Un soleil fort timide tente de percer la couche nuageuse y parviendra t-il ? 

    Comme prévu Mohamed est là avec Fadh et Hiba qu’ils ont grandi depuis notre dernier passage. Ils sont toujours aussi mignons, la petite Hiba est allée me cueillir des petites fleurs. Nadia est ravissante et épanouie, cela fait énormément plaisir de la voir ainsi. Toujours aussi souriante, aimable et attentionnée. Bien qu’arrivée hier au soir de Kénifra nous dégustons un excellent couscous, cuisiné spécialement pour nous. Elle connait bien le péché mignon de Paul, et, en pâtissière experte elle nous à préparé un succulent gâteau au chocolat. Un vrai délice, et sa gentillesse ne s’arrête pas là, nous en emportons un morceau.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Nadia parle de mieux en mieux le français, en effet elle s’occupe beaucoup des études d’Hiba, qui est dans une école privée et fait une demi-journée en arabe et l’autre en français. Cette charmante petite fille est très heureuse de nous faire voir ses cahiers, elle apprend aussi l’anglais et l’initiation à l’informatique, elle n’a que 8 ans. Elle est très câline, j’adore cette petite fille qui ressemble comme une goutte d’eau à sa maman et me set très proche d’elle.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Quant à son petit frère même s’il est un peu le centre du monde il est plus sage et encore un peu capricieux mais adorable.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    C’est à regret que nous les quittons. Nadia s’inquiète de notre circuit, elle aurait bien voulu que l’on revienne. Nadia nous a confirmé qu'il y avait séjà de la neige à Ifrane, elle y est passé la veille) 

    Une fin d’après midi tranquille, bien au chaud, car le vent souffle et transperce. 

    Impossible d’avoir internet au camping-car depuis ce soir, encore un mystère de l’nformatique.

      

     

    19 novembre

      

     

    Cette nuit nous avons été bercés par une pluie continue qui a fortement tambouriné sur notre petit cube blanc et rythmé notre sommeil. 

    Départ tardif de Fès après les services et les courses, sous un ciel tumultueux mais qui ne pleurniche plus. 

    Les amis d’Oujda nous attendent cet après midi, nous sommes ravis de les retrouver. 

    Les « palmiers antennes » fleurissent le long de la route principale en direction de l’est. 

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Les terres fraichement labourées forment un camaïeu de beige et de marron. 

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Le lac Idriss 1er qui borde notre route.

     

    Premiers pas au Maroc

     

     Et les stands de potirons.

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Premiers pas au Maroc 

     

    Là une voiture flambe, personne de semble s'en soucier...  Nous rencontrerons enfin les pompiers.....

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Le djebel Tazzeta à la tête dans les nuages, nuages noirs et menaçants,  nous renonçons donc au détour prévu. Pour Fanch et Dany, nous comptons sur vous pour nous ouvrir la route pour la prochaine fois. Bien nous en a pris car la pluie recommence à tomber. Il va falloir chercher l’embranchement dans Sidi Abdallah car nous n’avons pas vu la direction. Dommage, mais ce n’est pas la bonne époque. 

    Repas de midi un peu avant Taza sous la pluie. Décidément elle nous suit… 

    A  Guercif. Des dapeaux partout, sans doute en prévision du passage de sa Majesté qu se trouve actuellement à Fès.

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Premiers pas au Maroc

     

    Nous poursuivrons notre, route plate et assez monotone au milieu de terres incultes ou de landes où seuls quelques eucalyptus poussent et dont le squelette se balance au gré du vent qui souffle fortement. Il a sans doute dispersé les nuages et le soleil revient dns un ciel d’azur. 

    Dring.. dring… Amina nous appelle elle est en souci, mais nous voilà à 10km de chez elle. 

    Nous sommes accueillis à bras ouverts comme chaque fois. Nous papotons dans le grand salon. Toute la maison a été refaite du sol au plafond, durée des travaux quatre mois….durant lesquels ils ont loué la maison voisine. C’est super et meublé avec goût. 

    Nous prendrons le thé dans le petit salon attenant à la nouvelle cuisine au plafond amovible…Là nous serons encore servis comme des rois, avec mille trous, amlou, miel, huile d’olive, gâteaux feuilletés au sésame, fromage et thé bien entendu. 

    Utilisant la wifi des amis nous pourrons communiquer avec Pauline et nos amis Aveyronnais. Quel plaisir de les entendre ou de les voir. 

    Nous n’avons pas vu Khalid, ce soir, il doit rentrer certainement tard.

     

     

     

     


     

     


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique