• 22 Mars

     

    Nous quittons donc Hasi Labied, sous un beau soleil, un ciel bleu où traînent quelques nuages. Le vent a molli mais il est toujours bien présent rafraîchissant considérable la température.

    Un arrêt aux fossiles à Rissani nous permettra de trouver ce dont nous avions besoin, à un prix correct.

    Un arrêt dans Erfoud où nous faisons quelques courses avant de nous installer, confortablement sous les palmiers au camping Karla à Maadid, très bon accueil.

     

    Au Karla

     

    Ce vent frais ne nous permet pas de manger dehors, dommage, nous y prenions goût.

    Thé de bienvenue avec nos amis et Mireille et Michel.

     

    Le th de bienvenue est servi

    D'Hassi Labied à

     

    Nous allons au Xaluca tenter de voir les gazelles, 26ième "Rallye Aïcha des Gazelles" des soit disant ce soir elles seraient en bivouac....

    Il n'en est rien..... Elles sont bien là....

    Elles commencent à arriver tout sourire. Dotées de leur gilet vert, les gazelles rayonnent. Elles se prêtent gentiment au séances photos. 

     

    Durand Pauline et Levieux Marie

    Equipage 134 Turgon Valérie et Labalte Carole

    Equipage Japonais MASAKO KOYAMA et KAORI NIIHORI

    LEMRAHI Souhair  AMRAOUI Hanane équipage Marocain

    Encore l'équipage Maeocain

    Voilà encore des "gazelles heureuses" 


    D'Hassi Labied à

     

    Nous pouvons discuter avec elles. Nous retrouvons l'équipage 438 dont Hélène Grand D'Eury que des amis Isérois connaissent. Elle est ravie de nous revoir, fidèle au poste....

     

    D'Hassi Labied à

    GRAND'EURY Hélène  ZUCCONI CHARLOTTE

     

    Nous pouvons pénétrer dans l'enceinte de ce magnifique hôtel....où logent pas mal de concurrentes, dans ce havre de paix, elles peuvent encore se laisser bercer pas la musique ambiante ou charmer par la piscine, sans doute un peu fraîche.... 

     

    D'Hassi Labied à

    La piscine

     

    Nous attendons toujours notre équipage favori le 402 de chez Amarok, équipage Belgo-portugais avec notre amie France Clèves et sa copilote Elisabete Jacinto. Elles arrivent tardivement, suite à divers problèmes dont la neige. Juste le temps de leur faire la bise, de prendre quelques photos et elles partent au Briefing.

     

    L'Amarok 402

    France à le descente de la WW

    France et Elisabeth, notre équipage favori

     

    Nous cependant ravis.

    Très beau coucher de soleil ce soir à l'ouest et la lune à l'est

     

    Un beau coucher de soleil depuis le camping

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    Le soleil avait donné rv à la lune, ce soir

     

     

    23 Mars

     

    Ce matin encore un saut de puce…nous allons au camping Hahhou à Aouffouss.

    Nous saluons Mireille et Michel qui vont prendre une tout autre direction, dans quelques jours.

    Au Xaluca c’est encore l’effervescence, nous faisons un arrêt et nous avons le plaisir de voir encore l’équipage 402 qui se prépare pour le prologue de la journée, à savoir 44kms et des balises à trouver.

     

    Vérification de la pression, sous les yeux de Paul Hi hi

    France arrive

     

    Nous pourrons discuter avec France et Elisabeth et photo souvenir avec son mari, venu la supporter. Ce prologue ne comptera que pour la catégorie « experte » Aux dernières nouvelles notre équipage sera bien placé. On croise les doigts pour la suite, le jeu dans le « bac à sable » va se compliquer….

     

    Photo souvenir

    La palmeraie du Tafilalet qui suis l'oueds Ziz

    L'oued Ziz à l'approche du camping

     

    Chez AhmadEnfin de matinée sommes au camping Hakkou, très bien reçus par Moustapha, un frère à Ahmad, thé de bienvenue au romarin, très bon d’ailleurs.

     

    L'entrée du parking

    Avec Mustapha

    Le registre de police

    Notre petit coin de paradis

     

    Nous retrouvons Michel et Martine mais aussi Jocelyne et Christian (pompom45), que je n’avais pas reconnu. Je m’en excuse, mais nous voyons tellement de monde que ma mémoire flanche.

    Installation rapide, les nuages commencent à faire leur apparition, prenant une teinte sable. Que va-t-il se passer ???

    Nous mangeons cependant tranquillement dehors, au soleil.

    Par précaution rangeons tout y compris le store car il y a un peu de vent.

    Balade dans la palmeraie en compagnie d’Abdou, nous la refaisons encore une fois. C’est toujours agréable de se flâner ainsi.

     

    Palmeraie et jardin, chez Hakkou on va chercher ses légumes au potager

    D'Hassi Labied à

    Une fleur mâle

    La voici

     

    Visite du moulin à huile, 

     

    Le moulin

     

    des fours,

     

    Les abris des fours qui servent aux maisons avoisinantes

    Premier four

    Deuxième four

     

    du vieux ksar son entrée

     

    D'Hassi Labied à

     

    et ses ruelles couvertes,

     

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

     

    son puits....  

     

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

     

    et ensuite nous sommes royalement reçus dans la famille. Rien ne manque, thé, cacahuètes, crêpes, pain, huile d’olive et coulis de dattes.

     

    Dans la maison familiale

    D'Hassi Labied à

     

    Nous avons pu voir Hourrya, sa fille Inas et son fils Youssef.

     

    Le petit Youssef, souriant, comme son papa et sa manan

     

    Retour au camping où Abdou nous fera voir comment se fait la pollinisation artificielle des palmiers.

     

    D'Hassi Labied à

     

    Marie vient faire un tour au camping, nous lèverons avec elle le verre de l’amitié en discutant tranquillement.

    Quelques gouttes de pluie tapotent sur le camping-car, mais cette pluie sera aussi brève que légère, ce qui ne semble pas pareil dans le nord du Maroc.

     

    24 Mars

     

    Journée convivialité.

    BON ANNIVERSAIRE MARTINE

     

    Bon Annviersaire

     

    Ce matin nous allons voir Marie à l'Auberge des Anges toute proche.  Un petit tour par la palmeraie et nous y voilà.

     

    La palmeraie

    D'Hassi Labied à

     

    Marie nous fait visiter le restaurant, les chambres et l'environnement. Que de changement et que de travail effectué depuis l'an dernier.

     

    Devant les restaurant

    Brigitte tu nous manques

    L'accueil

    Le bar

    Le salon avec sa cheminée

    Le restaurant

     

    Un petit clin d’œil à ma petit sœur... Je sais que, comme moi, tu aimes beaucoup Marie, et que tu aurais aimé être avec nous. 

    Je vous présente Angel, le petit âne et je peux vous affirmer qu'il est bien né. N'oubliez pas qu'il est à l'Auberge des Anges...Marie en prend vraiment soin il ne manque ni de câlins ni de nourriture et je pense qu'il n'aura jamais de bât sur son dos.

     

    Voici Angel

     

    Tout est beau et fait avec beaucoup de goût. C'est un plaisir de visiter les lieux. Voici les chambres .

     

    La chambre jaune

    D'Hassi Labied à

    Un rappel des serrures anciennes pour les portes des WC et salle de bain

    Terrasse des chambres en décalé pour que chacun est son intimité

    La chambre bleue d'un très bel effet

     

    Un petit élevage qui se profile à l'horizon,le jars fait le malin et pousse les canes à aller couver les œufs...

     

    La basse cour

     

    Marie nous offrira thé et cacahuètes  sur la terrasse au soleil qui est revenu après une brève disparition. Les échanges vont bon train et les rires fusent. Marie est très aimable et toujours souriante.

     

    D'Hassi Labied à

     

    Malgré un  temps capricieux nous prendrons le repas dehors au soleil, nos restes de pommes de terre sautées se sont transformées en tartiflette, très agréable car il ne fait pas très chaud.

     Mchelène et Scarabée  ne tardent pas a arriver, nous allons les accueillir. Ils font aussi un super Maroc, nous sommes ravis de les retrouver.

    Un peu de repos ou d'internet et vers 18 h sommes invités pour l'anniversaire de Martine avec Jocelyne, Christian et Marie. Encore de bons moments passés ensemble ou règne amitié et convivialité.

    La soupe offerte par le camping arrive, tous les bols seront ramenés chez Martine et Mario et nous mangerons ensemble. La joyeuse bande se séparera vers 21h.

     

    Soirée convivanle

    D'Hassi Labied à

    A la soupe ...

    Martine ne fait pas les yeux doux à Michel...

     

    Encore une journée qui passe à la vitesse grand V.... et ou amitié rime avec convivialité. 

     

    25 Mars

     

    Une belle journée, pas grand chose à dire, tout roule, comme sur des roulettes....

    Thé offert comme tous les matin, c'est devenu une habitude....

    De plus nous sommes vendredi, c'est le jour du partage doc ici on nous offre le couscous.

     

    Le couscous

     

    Il est pris en commun, grande tablée au milieu du camping, sous le soleil, dans un beau cadre. Que demander de plus....

     

    Nous sommes 16 à table

    D'Hassi Labied à

     

    Fruits, gâteaux et chocolats offert par les participants, café chez nos amis Martine et Michel.

    Encore un début d'après midi cool...les relax sont bien utiles.

    Michel dans son petit coin...de paradis

     

    Puis grande balade avec Martine, Mario et Paulette au village voisin de Zrigate où il y a le souk. Nous y rencontrerons Marie qui va en courses. Petit souk traditionnel où nous semblons des intrus, peu ou pas d'européens ici. Pas question de prendre des photos, même pas des ânes...en voici un tout de même.

     

    Il attend son maitre

    Marie fait son marché

    La mosquée de Zrigate 

     

    Marie nous conduit pour aller acheter du pain, seules les femmes peuvent entrer car il est fait par des femmes, pas de fournil et pas de boulangerie bien entendu. Il est fait traditionnellement au four en terre. Il est encore chaud. 

     

     

    26 Mars

     

    Une matinée cool. Devenons nous paresseux…Peut être vieillissons nous trop vite… Peut être pas, nous devenons philosophe, pourquoi se presser….De plus pas de repas à préparer ce midi.

    Ici on va faire son choix de légumes directement au potager familial.  Ce matin nous allons cueillir quelques carottes et fèves.

     

    Du producteur au consommateur

     

    Ce midi salade marocaine, tajine de keftas et fruits. Vous n’aurez pas de photo. Un oubli, peut être trop pressés de manger.

    Café en commun chez nos amis avec Martine et Mario.

    Le petit Youssef, le fils d’Ahmad, est venu faire son petit tour au camping, c’est un petit garçon adorable et très souriant.

     

    Le petit Youssef

    Il est beau comme un cœur

    Ici l'eau coule abondamment, dans la propriété qui jouxte le camping.,

    Tout près du camping

     

    Un peu de repos et puis une grande balade dans la palmeraie mais cette fois direction Zrigate. Tous à la queue le leu…Jocelyne et Christian sont là.

     

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

     

    Nous prenons des petits passages, tournicotons à droite, à gauche, enjambons de petits canaux, sur des troncs de palmiers.

     

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    Passera, passera pas ....

    D'Hassi Labied à

    Un petit effort Martine

    D'Hassi Labied à

    Ouf c'est bon, tous e monde est passé

     

    Tout cela dans la bonne humeur et la joie de vivre. De majestueux palmiers, des grands oliviers nous protègent de ce chaud soleil qui rayonne. 

    Nous avons "jardiné" comme les conductrices du Rallye des Gazelles, pas dans le sable, mais dans la palmeraie...

     

    D'Hassi Labied à

    La joyeuse bande mais il manque quelqu'un ...devinez qui ?

    D'Hassi Labied à

     

    Cultures de céréales et potagers se partagent le terrain, les petits canaux d’irrigation apportent l’eau bienfaitrice et précieuse, cette eau source de vie qui fait si souvent défaut dans ce pays.

     

    D'Hassi Labied à

     

    Nous sommes dans la palmeraie du Tafilalet, une des plus grandes du Maroc qui suit la vallée du Ziz ou du Ghéris. Cette belle oasis est entourée de montagnes dénudées et arides. 

     

    D'Hassi Labied à

    Le contraste est frappant

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

     

    Rencontre avec des ânes qui font partie du paysage et de la vie quotidienne des paysans marocains.

     

    D'Hassi Labied à

     

    Ce soir apéro, comme tous les samedis, le cercle c’est un peu agrandit. La soirée sera joyeuse, chacun y va de sa petite histoire et les rires fusent.

     

    L'apéro

    Encore une belle tablée

    Michel au fourneau..non pardon à la poêle

    Succulente pizza berbère de Michel

     

    Abdou nous amènera, comme tous les soirs, un grand bol de soupe.

     

     27 Mars

     

     

    JOYEUSES FÊTES DE PÂQUES A TOUT LE MONDE

     

     

     

     

     Pour nous c'est la fiesta à l'auberge des Anges, chez Marie et Ahmid, après un apéro en commun au camping. Une pensée émue pour ceux qui ne peuvent pas être avec nous et qui nous manquent. Je ne les nommerai pas, s'ils passent par là ils se reconnaîtront.

    Le four est en position...le cake cuit.

     

    Il dore...

     

    C’est l’heure de l’apéro tout se passe bien, le Palermo est rangé…hi hi

     

    Apéro pour Christian...

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à  

    D'Hassi Labied à Goulmima

     

    A l'Auberge des Anges

     

    Marie, la maîtresse des lieux

    La table est dressée 

     

    Marie nous accueille, et fait visiter les lieux pour ceux qui ne connaissent pas.

     

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

    D'Hassi Labied à

     

    Repas à l’Auberge des Anges, un excellent repas très copieux : salade variées, tajine de poulet aux citrons et olives, salade de fruits à la fleur d’oranger, un délice.

     

    L'entrée

    Une belle brochette, presque que des colistier du forum du Maroc

    D'Hassi Labied à

    Les tajines sont servis

    Tajine poulet au citron, olives, pommes de terre pour ' personnes

    Après le passage des "morfalous"

    Le dessert

    Marie donne des conseils culianaires

    Martine ne regarde pas...Michel sauce le plat

    Hervé sauce...

    Miam que c'est bon...

    Michel c'est laissé tenter ....

     

    Les papotages vont bon train, les rires aussi. L’assistance est joyeuse. Les anciens s'amusent....

     

    Bravo Mario

     

    Les deux neveux de Marie et Ahmid nous font un peu de musique. Merci à eux.

     

    Un peu de musique

    D'Hassi Labied à

    L'assistance est à l'écoute

    D'Hassi Labied à

    Marie va nous faire une petite démonstration

    D'Hassi Labied à  

     

    Marie nous offre le café et le thé sur la terrasse.

     

    Marie au service

    D'Hassi Labied à

     

    Nous rentrons au bercail vers 17h, le soleil est revenu et ce soir le ciel prend des couleurs de feu.

     

    D'Hassi Labied à Goulmima

    D'Hassi Labied à Goulmima

     

     

    28 Mars

     

    Une superbe journée entre femme. 

    Marie nous a conduit avec Jocelyne et Martine à Erfoud. Courses au souk, achats dans la caverne dAli Baba. Un charmant papi qui perle fort bien le français qui nous a fait découvrir sa boutique où l'on aurait pu croire qu'il vendait quelques chèches.

     

    D'Hassi Labied à Goulmima

     

    Il n'en est rien, il y a une arrière boutique et puis derrière quelques djellabas, une porte discrète conduit à la caverne... là l'on peut trouver quelques bijoux berbère anciens en argent et toute sorte de choses.Assis sur de petits tabourets nous savourerons un thé à la menthe,

     

    thé dans l'arrière boutique

     

    D'Hassi Labied à Goulmima

     

     

    alors qu'il pèsera les objets achetés. Un bracelet en argent (pas massif) pour Jocelyne et une fibule en argent massif pour Marie.

     

    Pesée de la fibule

     

    Sur l'un je gagne un peu et sur l'autre je perds un peu, nous dit-il avec un petit sourire en coin. Malin ce petit Monsieur.....

    Repas de midi dans un petit restau que Marie connait, une assiette avec un quart de poulet, des frites, des olives et une petite salade marocaine, eau et thé, 37dh par personne soit même pas 3,7€. oui oui vous avez bien lu.

    Nos courses sont terminées, nous prenons le chemin du retour, avec un arrêt à l'Hôtel Chergi à Maadid.

     

    Entrée de l'hôtel Chergui

     

    Un hôtel luxueux avec piscine

     

     

    La piscine et les trois "nanas" Jocelyne, Marie et Martine

    D'Hassi Labied à Goulmima

    D'Hassi Labied à Goulmima

    D'Hassi Labied à Goulmima

    D'Hassi Labied à Goulmima

     

    où nous irons siroter une boisson, dans un décor arabo-mauresque. Nous nous prélassons tout en discutant.

     

    Dans un salon

     

    Nos amis nous attendent pour l'apéro final, sniff, sniff, nos routes se séparent. Paulette et Jean, mais aussi Martine et Mario remontent sur Midelt, alors que nous allons filer sur Goulmima.

    Bonne soirée à toutes et à tous et à demain pour un autre article.

    Nous saluons Marie, mais nous la reverrons dans quelques jours.


    14 commentaires
  •  Toujours des sourires

    Tchin-tchin

    A la tienne François

     

    Lire la suite...


    14 commentaires
  • 08 Avril

     

    Nous quittons à regret ce petit havre de paix, François et nos amis. Snif Snif. mais nous espérons les retrouver à nouveau.

    Ces quelques jours ont été agréables et reposants dans ce petit camping où l'on est très bien accueilli par François et toute son équipe, un endroit calme où l'on se sent bien et où la restauration sur commande est excellente, une endroit ou amitié rime avec convivialité.

    Un arrêt à Er Rachidia, où nous avons déjà nos habitudes...ici on les prend très vite. Vitamines et souk deviennent des lieux où l'on aime faire les courses.

     

    L'entrée d'Er Rachicia

     

    Ce midi, une halte recommandée par François, "les voiles du désert", un restaurant où l'on a envie de revenir.

     

    L'entrée du restaurant

     

     Un lieu paradisiaque, un accueil sympathique, une belle terrasse 

     

    La terrasse

     

    et une belle piscine.

     

    La piscine

     

    Que dire du repas, tout simplement super et copieux. Nous avons même trop mangé. 

     

    A votre santé

     

    En entrée pastilla au poulet (une petite pour l'entrée, sinon il faut commander), 

     

    Pastilla au poulet et briouade  

     

    en plat truite d'Azrou aux amandes avec une sauce au citron et ses petits légumes (ce plat aurait suffit. prix 60dh, rien à dire).

     

    Truite aux amandes et petits légumes

     

    Nous avons fait les gourmands panacota en dessert avec thé et café.

     

    Panacota

    CIl vient juste nous dire bonjour 

     

    Nous voilà donc chez Michèle pour quelques jours.

    08 Avril

     

    Dame pluie a tapoté sur le camping-car hier au soir, sans beaucoup d’intensité. La nuit sera calme.

    Ce jour pas grand-chose d’intéressant à raconter, il y a des jours ainsi qui glisse doucement en apportant juste un peu de calme et de repos.

    Le beau temps est toujours là, le ciel reste bleu et le soleil brille ardemment. Son ardeur sera maitrisée par la légère brise qui souffle.

    Ce matin rencontre avec Anne et Jean Paul (JPV63), ils partent eux aussi. Le camping se vide petit à petit, nous ne sommes plus que deux ce soir.

    Ce sera l’occasion de se mettre au vert…. Cela devient nécessaire….

     

    Ce soir le vent s’intensifie…..Est-ce la tempête annoncée pour le WE ? Inch Allah.

     

    Point de vent ce matin, un ciel limpide et d'un bleu parfait et un soleil qui brille depuis longtemps.

    Nous voici dimanche, les jours se suivent et se ressemblent, toujours le beau temps. le calme et le repos, à l'ombre bien entendu, bercés et charmés par les ritournelles des tourterelles et les mélodies des petits oiseaux.

    Au camping çà va et çà vient, des départs le matin et des arrivées dans l'après midi, mais la fréquentation reste malgré tout très faible.

    Balade en ville quand le soleil veut bien décliner un peu et calmer ses ardeurs...

    Des tentes sont installées dans les rues, bouchant le passage des voitures.

     

    Des tentes dans la rue

     

    pas d'importance, ils s'agit d'un mariage. Au premier passage, 

     

     

    puis un peu après voilà, elles sont  démontées, le mariage est terminé, mais ici il dure plusieurs jours parfois une semaine pour les plus aisés. 

     

    Voilà démontage... 

    Ce 11 Avril il fait relativement chaud 30°, mais supportable car une légère brise compense. De plus vu le peu de cc nous avons une place idéale, seuls sur un emplacement de deux et un tamaris qui nous protège du soleil dès la fin de la matinée. Que demande de plus. Merci à Michel et Hélène de nous avoir cédé leur place.

     

    Notre petit coin tranquille et bien ombragé

     

    Ce matin devant le camping, ces dames rentrent des champs, pauvre ânes on dirait ue tas de luzerne qui marche...

     

    Des ânes lourdement chargés

     

    Chut, il est l'heure de la sieste...

     Après midi « saga africa »…. Nous partons avec les vélos que Fatti a eu la gentillesse de nous prêter pour aller voir des cascades et une source. Papier en main avec les noms de Tifounassine et Ignzar n Effounasme nous partons donc sur la route de Tadighoust. Il fait chaud, la route est dure et les noms ne semblent pas connus. Nous pédalons entre deux rubans verts qui s’étirent gentiment et nous procurent un peu d’ombre.

     

    En bordure de route

     Tour de guet, autrefois

     

    Quelques pas dans cette belle palmeraie et nous voilà au bord de l’oued Ghéris qui paresse nonchalamment.

     

    L'oued Ghéris

    Il y a pas mal d'eau

    Nord de l'oued verdoyant et relief désertique

     

    Nous pédalons encore, traversons l’oued qui court sur la route et des jeunes filles à vélo nous conduisent au lieu demandé. Peine perdue nous arrivons à un petit barrage sur l’oued avec deux minis plans d’eau où se baignent de nombreux adolescents.

     

    Petit plan d'eau

     

    Retour à la case départ, un peu déçus malgré la belle balade. Habituée au vélo électrique j’ai beaucoup de mal même si le terrain ne comporte que quelques faux plat.

    Demain nous verrons tout cela avec Youssef et en taxi.

     

    12 Avril

     

    J'ai oublié de vous annoncer la naissance d'une petite fille chez Hourria et Ahmad au camping Hakkou. Prompt rétablissement à la maman et félicitations au papa.

    Cette petite fille fait la joie de son grand frère Youssef et de sa grande sœur Inas

    Nous verrons ce petit bout de chou et toute la famille dès vendredi.

    Ciel bleue soleil et chaleur sont encore des éléments météo de cette journée qui s'annonce sous de bons hospices.

    Certaines corvées sont indispensables.... mais ici il peut y avoir des "lavandiers" ...Hi hi 

     

    Il ne fait que surveiller....

     

    Ce midi repas typiquement Français...

    Pendant que l'effiloché de canard et son écrasé de pomme de terre "grillotte"...

     

    Il dore...

     

    Nous mangeons notre jambon cru...

     

    Jambon cru et qui plus est espagnol

    Notre "effiloché"

     

     

    Mais la Minette, pas farouche pour deux sous, ni de religion musulmane....se régale avec le gras du jambon et lèche volontiers le plat suivant...

     

    Elle s'en sort très bien, pose sa patte dans le plat pour ne pas qu'il bouge

    Elle semble ravie

     

     Une après midi bien remplie, un peu de repos et Youssef, notre guide, vient nous chercher, son frère Ibrahim, sera notre chauffeur pour cette balade.

    Nous emprunterons le chemin des écoliers et passerons devant des ruines d'un de ces vieux ksour qui entourent la ville de Goulmima, ville de 18000 habitants. Ces ruines en terre crue, exceptionnel ensemble monumentaux à l'abandon. Ces constructions si caractéristique de la région qui témoignent que les bâtisseurs de l'époque devaient se protéger des envahisseurs mais aussi du rude climat saharien. Les habitations et les rues souvent couvertes sont ainsi fraiches durant la canicule qui règne ici durant la saison d'été.

    Comme hier, à vélo, nous longerons cette grande écharpe verdoyante, magnifiquement cultivée où le désert naissant cerne cette fraîche et hospitalière oasis.

    Notre premier arrêt sera pour le village de Taltefrawt que l’on tente de réhabiliter grâce à des associations. Une petite source y coule en permanence.

     

    La source

    Le village

    Des jujubiers

     

    Encore des ruines d’un ksar désaffecté qui se confond déjà avec la terre qui l'a porté et que nous parcourons tranquillement, essayant d’imaginer les habitations enchevêtrées les unes dans les autres et cernées de hauts murs. 

     

    Le vieux ksar

    Le ksar en ruine

    Une jarre situe à l'étage qui servait à la conservation des dattes

    Un ancien cimetière en bordure de la palmeraie

     

     

     

     

    Encore une source, captée et un grand bassin qui serait très agréable s'il était entretenu, où se reflètent de grands palmiers.

     

    Le bassin, pas très clean...

    De beaux reflets malgré tout

     

    Rencontre avec un couple que semble connaitre Youssef et qui nous demande de faire des photos.

     

    La rencontre

     

     

    Surprenant mais très agréable. Nous serons donc invités dans la maison familiale à boire le thé, accompagné comme d'habitude, de pain, d'huile d'olive, de confiture, de petits gâteaux et de cacahuètes. Quel accueil chaleureux. 

     

    Tous attablés

     

    Youssef monte de l'eau du puits qui trône dans la cour et boit. Sur le perron  des dames sont entrain de nettoyer les boyaux du mouton égorgé, car demain c'est le mariage d'un des fils. Pas de fête, pour raison de deuil dans la famille, seulement un repas.

     

    Le puits

    Il semble immunisé, mais l'eau serait potable...

     

    Cette dame pose encore pour nous, je vais développer les photos et les donner à Youssef. Elle a le sourire figée, car très coquette, elle ne veut pas faire voir ses dents en mauvais état.

     

     

    Elle pose pur nous et à mis sa belle robe blanche

    Sans doute Youssef la persuade de sourire

     

     Discrètement, je lui laisse mon obole qui semble la ravir et après de grandes embrassades et de grands sourires nous prenons congé de nos hôtes.

    Le prochain arrêt sera en bordure de l'oued Ghéris, là où nous étions hier au niveau de la digue qui sert à réguler l'oued et où se trouve le gardien du lieu. Il  construit lui même sa petite résidence, faisant même ses moellons en terre crue.

     

    Voici son petit havre de paix

     

    De la terrasse belles vues sur la vallée et les collines avoisinantes.

     

    La vallée

    Les collines déertiques

    La digue 

     

    Belle promenade dans cette vallée et gorge au coucher du soleil et dernier arrêt toujours près de l'oued où se mirent les ruines du ksar Mag Amane, enfin un dernier coup d’œil au passage à celui de Aït Tahia ou Othmane, un des plus grands de la région et encore partiellement habité.

     

    La vallée au soleil couchant

    Il faut parfois escalader...

    Reflet du soir sur l'oued

    Les ruines de Mag Amane, il est peut tard

     

     

    13 Avril 

     

    Je vais me répéter encore une fois, grand ciel bleu et un soleil très agréable dès le matin.

    Quelques courses en ville, où ici tout n'est que bonjour, sourires ou bienvenue. Le petit vendeur de légumes m'a proposé les carottes qui étaient dans l'arrière boutique car elles étaient plus belles que celle sur l'étal. Pareil pour le vendeur de salade qui m'a choisi les plus belles, sans rien lui demander. Quel accueil !!!

    Encore deux grandes tentes en ville, au milieu de la rue, des mariages en perspective.  

     

    En pleine rue...

     

    Après un peu de repos nous décidons d'aller voir un vieux ksar devant lequel nous sommes passés hier sans nous arrêter. Nous cheminons en bordure de la belle palmeraie luxuriante, sous un soleil de plomb.

     

    La palmeraie

     

    Des dames, des enfants, des messieurs à vélo ou en mobylette nous saluent. Empruntant ensuite un sentier nous arrivons à ce vieux ksar, encore un, mais en ruines.

     

     

    Encore un vieux ksar

    Un cimetière

     

    Dès lors nous allons vagabonder dans la palmeraie au gré des petits chemins qui se faufilent au milieu des champs de céréales qui commencent à blondir.

     

     

     

    Un peu au feeling, sans trop nous préoccuper réellement de notre direction. Cette magnifique palmeraie nous procure une douce fraicheur très agréable. Quelques oasiens y travaillent, quelques ânes attendent patiemment leur fardeau. 

    Encore des ruines d'un vieux ksar en bordure de la palmeraie.

     

     

    Une rencontre agréable avec un monsieur en mobylette qui s’attarde pour discuter avec nous, il parle un français parfait et à fait des études. Il a été commerçant, mais il est à la retraite. Il se souvient parfaitement des ses professeurs Français qui exerçaient ici vers 1963, nous donnant tous les noms. Il voulait nous offrir le thé, chez lui, nous déclinons l’invitation car un peu trop loin de notre point de chute.

    Nous poursuivons notre balade à travers ces sentiers qui se croisent, tournicotent et finalement nous conduite vers le petit souk. Nous avons marché ainsi plus de deux heures et demi et parfois à pas soutenus. 

     

    Ce 14 avril nous avons flemmardé... C'est peu mais si vous saviez comme çà fait du bien !!!!

    Demain départ pour d'autre cieux.... A demain les amis.


    11 commentaires
  • Rallye Lybia Maroc

     

    Nous allons essayer de suivre le Rallye Libya et notamment le camion 506 conduit pat Elisabete Jacinto, Qui vient de courir le Rallye des gazelles dans la catégorie Experte avec Une amie France Clèves.

     

    Équipage 506

     

     

    Voici les étapes prévues. 

     

    Les étapes

     

    Nous espérons la voir passer dans les environs de Boudnib le 20 avril.

     

    Un petit point sur le Rallye...

     

    Rallye Lybia Maroc

     

    Prise de vue le 14/04/16

    14/04/16

     

    Pour des raisons techniques l'étape 1 du 15 avril a été annulée (mauvaise programmation des GPS)

     

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

    Etape 1

     

     

    Photos étape 2

     

    Passage à Tan tan

    Rallye Libya Maroc

     

    16/04 Au classement Général elle serait 12ième et 6ième en camion après donc cette deuxième étape puisque la précédente a été annulée.

     

    Un autre équipage au hasard ce 16 avril

     

     

    17 Avril

    L'équipe oleoban ® déjà terminé la troisième étape du Libya Rally qui a eu lieu entre icht et mhamid. On attend maintenant les classifications du jour.

    La voici. Notre petite Elisabete gagne quelques places au général et serait 3ième au classement camion. A suivre.

    Classement après l'étape du jour

     

     

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

    Superbe étape qui se lit sur leurs visages

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

     

    Habituellement les motos s'arrêtent à chaque 200 km pour faire le plein et les pilotes profitent pour manger se qu'ils ont dans la poche. Cette organisation a décidé de faire d'une autre façon et oblige tout le monde à s'arrêter au bout de 200 km. La mère de l'organisateur avec l'aide de deux dames font un sandwich au goût de chacun et tout le monde mange.

     

    Rallye Libya Maroc

    Classement provisoire étape 3 

     

    VAN DEN BRINK FAIT GRAND TEMPS

    Parfois, les choses se produire, simplement parce qu'ils doivent. Il y a quelques jours le Néerlandais Martin van den Brink et portugais Elisabete Jacinto se sont affrontés lourdement et une rivalité féroce est né. Mais aujourd'hui, dans la quatrième étape du Rallye de Libye, ils ont dû faire place. Il était Van den Brink qui a tiré le camion de Jacinto dos droit après avoir basculé dans les dunes.

    Les Portugais, qui hier avait pris la tête du classement général, a perdu le contrôle de son MAN et roulé dans les dunes. Le Néerlandais a été le premier sur les lieux et il savait qu'il ne pouvait pas simplement passer. "Un homme ne quitte jamais une dame en détresse derrière. Je reconnais que j'eu à l'étape sur ma propre ombre, mais nous avons eu rien à perdre de toute façon. Nous savions que nous étions en tête et nous gagner beaucoup de temps, même quand les aider ".

    En effet, la Mammoet Renault est entré dans le bivouac de Hamid premier, même si ils ont perdu quelque 30 minutes pour son compatriote Jos Smink à cause du sauvetage. «Ce fut une bonne journée», pensa Smink. "Nous avons vraiment apprécié la scène et surtout les dunes. Il y avait quelques dunes difficiles, mais on n'a jamais eu des ennuis. En fait, nous avions bon amusement. "

     

     

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

     

     

    Classement  camion tape 4

     

     

     

    Tout cela suite à la mésaventure d'hier 18 avril.

    Paroles d'Elisabete, traduites du Portugais.

     La meilleure équipe d'assistance
    Après le camion dû rester allongé dans les dunes, il a fallu travailler pour récupérer le moteur qui a été faire plein d'huile. Vite, nous constatons que nous avons besoin d'un peu de matériel que nous n'avions pas. La seule alternative est de demander de l'aide à l'assistance qui a engagé une voiture avec chauffeur pour nous amener le matériel. Ont passé un mauvais moment et sont épuisés mais ils ne nous ont pas laissé tomber. Grâce à eux, j'ai réussi à sortir des dunes dans le jour même. C'est pour ça que je suis fier de dire que j'ai la meilleure assistance du monde.

     

    Rallye Libya Maroc

     

     Le Helder est un artiste
    Pour respecter la tradition, il y a toujours une pièce qui nous fait défaut et que nous n'avons pas. Cette fois, j'ai un contact (ou deux !) D'un autre camion qui a démarré la tige du rétroviseur. Comment conduire sur la route sans miroir, c'est un problème, regardez bien comment le helder a résolu le problème avec un tube acheté sur le chemin ! Une oeuvre d'art !

     

    Rallye Libya Maroc

     

     Un mauvais moment
    En 2004, je viendrai le camion quand j'étais en train d'apprendre à conduire dans les dunes de sable et là j'ai appris que les camions difficilement supportent palées latérales. Au fil du temps j'ai remarqué que, dans certains endroits, il avait même aborder les murs des dunes et j'ai perdu la peur. J'ai fait de mieux en mieux et hier j'ai tourné le camion par excès de confiance. La dune s'est avérée plus raide que semblait, le camion a perdu de la vitesse, il n'a pas pu monter et prêt... Il est tombé ! Un mauvais moment !
    C'est la raison pour laquelle je me suis toujours stressée dans les dunes de sable car la chance change dans une seconde sans préavis. Il est intéressant de l'équipe 501 s'est arrêté et nous a mis dans le camion sur les quatre roues. J'ai été impressionnée par sa puissance et avec la facilité avec laquelle il a réussi à le faire. Complètement seul et dans une demi-douzaine de minutes nous a mis dans le camion de pied. Je donne les félicitations au constructeur et je remercie profondément à l'équipe.

    Je pense que ce problème a été fatal à l'équipe car je viens de voir, avec beaucoup de déception, qu'elle vient d'abandonner.

     

     

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

    Rallye Libya Maroc

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • 15 Avril

     

    Une journée de liaison pour rejoindre le camping Hakkou et retrouver nos amis ainsi qu'Ahmad que nous n'avons pas encore vu.Avant Er Rachidia, c'est aussi parfois cela, le Maroc. Des oiseaux multicolores peuvent joncher le sol ou s'accrocher aux épineux, par grand vent ils volent aussi....

     

     

    Un arrêt à Er Rachidia, pour quelques courses, mais aussi pour manger le couscous au restaurant "les Voiles du désert".

     

    Une salle du restaurant.

    Une autre

     

    Confortablement installés sur la terrasse à l'ombre d'un  palmier, nous dégusterons un super couscous accompagné d'un verre de rosé.

     

    Patientons en grignotant les olives

    Le couscous est servi

    Quelle belle assiette

     

    Nous aurons le plaisir de voir François qui nous attend donc pour le 19 afin de voir le Rallye Lybia où court Elisabete Jacinto sur camion.

     

    En route, juste avant Aoufouss

     

    Il ne nous reste que peu de kilomètres pour arriver au camping Hakkou où nous nous installons tranquillement. Nos amis sont là pour nous accueillir, et apéro de bienvenu ce soir. 

    Demain c'est jour de festivité chez Ahmad, il baptise sa petite fille, nous connaitrons le prénom demain.

     

    16 Avril

     

    Levés aux aurores, ou presque...le soleil pointe juste son nez derrière la montagne, nous partons à grands pas pour rejoindre la maison familiale. Nous sommes très honorés par cette demande d'Ahmad d'assister au baptême.

    Nous sommes accueillis chaleureusement dans le grand salon, où comme de coutume nous nous déchaussons avant de rentrer.

    Attendons l’Imam qui vient égorger le mouton.  A son arrivée nous voilà dans la cour au milieu des palmiers, mais le mouton, sentant sans doute sa mort prochaine, regimbe et échappe à Ahmad. C'est alors la course poursuite, l'animal est capturé, plaqué au sol et égorgé, sans le moindre cri. Pas facile à supporter mais les personnes l'entourant nous masquent fort heureusement la scène.

     

    Ahmad semble le tenir...

    Voila c'est terminé....

     

    Sommes seuls européens, un peu désemparés chacun dans un salon. Nous aurons alors le plaisir de voir Hourria avec son bébé, Inas et Youssef.

     

    Voilà Mariem, belle poupée

    Hourria et sa fille

    Ahmad un papa heureux

    Hourria, ses deux filles, sa maman et sa belle maman

     

    La cérémonie de l'immolation marquant le 7ième jour de la naissance et permettant de baptiser le nouveau-né est caractérisée par le rituel du choix du prénom. C'est la petite sœur d'Ahmad soutenue par Youssef son petit neveu qui finalisera le nom : Mariem.

    Nous prendrons donc congé et ne reviendrons sur les lieux que vers 13h mais avec tous les camping-caristes.

    Le rituel ne change pas, les hommes dans un salon, les femmes dans un autre, nous serons avec la maman qui a revêtue une belle robe de cérémonie, mais qui reste à demi allongée sur son lit avec sa belle poupée.

     

    Hourria ses trois enfants et une nièce

     

    Thé, pain, huile d'olive et miel seront alors servis.

     

    Encore dans le petit salon

    Hourria et Inas

    Avec Marie

     

    La foule des invités commencent à arriver, nous voilà donc installés sous la grande tente, assis en ciseau sur des tapis. Que des femmes de tous âges toutes ayant revêtues leurs plus belles robes, le nombre est impressionnant, sans doute plus de 150. D'ailleurs nous sommes habillées avec de magnifiques tenues berbères, mais hélas qui tiennent chaud.

    Séance habillement....

     

    Annie

    Gueguette

    Les trois grâces....et la petite fille de cœur de Marie

    Marie, Ahmid et sa maman

     

    Quant aux hommes nous ne les verrons plus de la soirée. Marie est là, pas très loin de nous, les autres camping-caristes sont installées dans le salon, quelques problèmes pour s’asseoir à même les tapis.

    La musique bat don plein et quelques dames se déhanchent harmonieusement. Marie aussi, elle vient me chercher mais je n'ai pas leur habileté vous vous en doutez, mais je me prête au jeu.

    Le thé nous est servi sur de grands plateaux en argent.

    L'atmosphère est joyeuse mais lourde et très chaude, nous rejoignons, avec Marie, ces dames au salon. Ouf nous respirons et sommes alors assis dans des canapés, nos vieux os nous remercient tout de même.

    C'est encore l'heure du thé et des petits gâteaux que nous savourons.

     

     Avec un brule parfum 

     

    Vers 18h le repas sera donc servi, poulet aux olives et pruneaux avec un peu d'agneau. C'était excellent. Nous mangerons donc à la marocaine, avec les doigts, bien que nous ayons des fourchettes et des couteaux, fruits en dessert.

    Lave main

     

    Mais avant de manger , comme après nous avons pu nous laver les mains avec l' lave mais marocain, fait de deux ustensile qu'une personne nous présente. Imaginez un instant faire cela pour environ 400 convives ou put être plus.

     

    Poulet aux olives et aux pruneaux

    Séance découpage par Mrie

    On mange à la marocaine

    Avec les doigts, comme il se doit

    Avec Marie

    Ahmad et Patrick esquissent quelques pas de danse

    Ahmad et sa fille

    Ahmad et son fils

     

    Vers 19h regagnerons donc nos maisons roulantes, arrêt vers nos amis où nous prendrons un petit apéro en compagnie de Marie et d'Ahmid. Soire agréable et franche rigolade.

    Une journée bien remplie, une journée agréable qu'il faut vivre au moins une fois. Merci Ahmad de nous avoir invités.

    Nous avons eu une pense spéciale en cette belle journée pour Bibi, Micou, Hélène, Michel, Annick et Hervé et sans doute bien d'autres camping-caristes que Ahmad aurait voulu avoir près de lui en ce jour de fête.

     

    17 Avril

     

    Toujours le même beau temps, nous allons pas nous plaindre. un peu de vent ce matin qui rafraîchit l'atmosphère, mais grand ciel bleu et douce chaleur qui s'intensifiera plus tard car le vent a faibli et est pratiquement nul.

    C'est dimanche aussi nous avons décidé, avec les amis,  de mettre les pieds sous la table...Marie et Ahmid nous concoctent une bon repas. Chut vous verrez cela tout à l'heure....

    La matinée se passe tranquillement, thé, papotage, lessive... et apéro. avec les copains....dans le salon....

     

    Apéro au salon

     

    Nous partons par la palmeraie chez Marie et Ahmid qui nous font visiter les lieux, nos amis ne connaissent pas. Ici on peut visiter la cuisine et voir le chef....

     

    Ahmid, chef cuisinier

     

    Il y a un Monsieur qui voudrait bien prendre sa place.... tout au moins il a mis son chapeau....

     

    Dans la cuisine...

     

    Il fait très chaud et nous sommes confortablement installés dans la salle à manger au frais.

    Un beau petit bouquet orne notre table

    Joël, un cc Isérois c'est joint à nous.

     

    Entrée : belle assiette de crudités, 

     

    L'entrée

     

    tanjia

      

    Jarret de veau mijoté à la Marrachi

     

    et fromage frais aux fruits.

     

    Le dessert

     

    Un délice. C'est la première fois que nous mangeons une tanjia, c'est un met succulent. Bravo à Ahmid qui nous a cuisiné ce délicieux plat de Marrakech normalement fait par des hommes.

    Le repas s'éternise volontairement, Marie et Ahmid viennent prendre café et  thé avec nous. Nous discutons, refaisons le monde et rigolons....

     

    Pris sur le vif..effet de surprise !!!

    Ils ont toujours un sourire radieux

     

    Il est 18h quand nous regagnons nos chez nous. Encore des bons moments de convivialité que nous apprécions.

    Le soleil décline et le ciel s’empourpre.... ouf un peu de fraîcheur !!!

     

    Le ciel prend des teintes agréables

     

    Comme tous les soirs, les "petits vieux" attendent la soupe offerte par le camping.... et la dégustent avec délectation.

     

    C'est l'heure de la soupe

     

     

    18 Avril

     

    Ce matin nous ne traînons pas sous la couette... Il faut éliminer !!!! Une petite rando est prévue sur les hauteurs  d'Aouffouss, jusqu'au fort, d'où la vue doit être imprenable. Donc à tout à l'heure...

    La température est douce, le ciel bleu, le soleil éclatant, le vent léger....

    Comme prévu Ahmid vient nous chercher au camping, nos amis suivent en motos évitant ainsi quatre kilomètres de route. 

     

    C'est le départ

    Donc nous sommes 6 courageux...

    Le Ziz qui se faufile dans la palmeraie 

     

    La joyeuse bande grimpe doucement par un grand chemin, un peu caillouteux mais qui présente aucune difficulté. 

     

    Voilà le fort en ruine, sommes encore à ces pieds

    Voilà la vue dès la première petite montée

     

    Nous passons le premier fort en ruines et poursuivons dans une gorges assez profonde, 

     

    Un mur du fort

    Ahmid et Joël montent allègrement

    Un peu plus haut

    Le fort, Aoufouss et la palmeraie du Tafilalet

    De gros rochers nous surplombent ardiment

    Les gorges

    Un palmier solitaire dans cette forge qui se resserre

     

    mais à sec et atteignons ainsi le plateau qui domine une partie de la vallée du Ziz et de large grande écharpe verte du Tafilalet, ainsi que le village d'Aoufouss.

    Les tons beige et ocre de ces collines désertiques se mêlent intimement avec gros cordon vert de la palmeraie, formant ainsi une véritable carte postale. 

     

    La palmeraie du Tafilalet

    Aoufouss et la palmeraie

    La palmeraie et le Ziz

     

    Nous arrivons donc au pied de l'ancienne tour de garde en ruine aussi. Un peu de repos, un peu d'eau et un "grignotage" ne font de mal à personne.

     

    L'ancienne tour de garde

    Une petite pause sur le plateau

     

    La descente se fait aussi tranquillement, nous sommes suivis, alors que nous n’avions vu personne sur le plateau, par un berger et son troupeau, chèvres et cabris dévalent la pente avec une agilité remarquable.

     

    Descente dans le canyon

    toujours dans la descente

    Le berger et ses chèvres

    Il semble nous suivre...et les biquettes aussi mais a vive allure

     

    Un petit arrêt au fort d’où nous surplombons toujours palmeraie et village.

     

    Le fort en ruines

    Patrick et Ahmid

    Des ruines du fort

     

    Arrivée à Aoufouss un camping passe…je crois reconnaitre Claudine (stedaka sur le forum). Quelques signes et le véhicule s’arrête, nous aurons donc le plaisir de faire leur connaissance. Il est toujours agréable de passer du virtuel au réel. Nous devons nous revoir puisque demain serons au même camping. 

    Après midi calme, il faut bien se reposer, surtout qu'il fait très chaud, le vent à complètement déserte les environs...

    Comme tous les soirs, nous aurons notre potage, mais nous avons aussi commandé une Kalia qui sera délicieuse avec en plus salade de tomates en entrée.

     

    La Kalia

     

    Le soleil avait donné rendez-vous à la lune...

     

    La lune d'un côté ...

    Et le coucher du soleil de l'autre

     

    Ce soir c'est la fête au camping, soirée musicale....guitare (grâce à Pierre l'ardéchois et son épouse Martine), djembé et tam-tam avec nos amis marocains.

     

    Pierre à la guitare

    Abdou, un des frères d'Ahamd

      Djembe et tam tam

    Ahmad.

    Soirée camping-caristes...

    Pierre s'est rajouté à la troupe..

     

     

    19 Avril

     

    C'est à regret que nous quittons ce camping où nous nous plaisons beaucoup, mais il faut bien poursuivre notre périple.

    Nous allons seulement à Boudnib en effet espérons voir le Rallye Libya  et notre équipage favori le 506 avec comme conductrice Elisabete Jacinto.

    Donc journée de liaison, sans grand intérêt.

    Ce soir nous apprenons, par internet qu'Elisabete a du abandonner la course, l'accident de la veille a eu raison de son moteur. Nous sommes très contrariés par cet état de fait, et ne la verrons pas demain. Quelle déception !!!

    Le vent forcit, le sable vole et il fait chaud.... Après la sieste, jeux de Ramy...

    Claudine et Jan Paul, rencontrés avant hier sont ici et nous son invités à l'apéro. De bons moments d'échanges, nous rentons tardivement, mais n'avons pas loin à aller, sommes voisins....

     

    20 Avril

     

    C'est à pieds que nous irons donc voir passer le Rallye, l'arrivée de la spéciale est juste devant le camping.

    Nos attendons patiemment les concurrents, d'abord les motos et ensuite le camion Mommoet le 501 conduit par VD BRINK Martin. Impressionnant, nous nous sommes reculés tant nous avions l'impression qu'il n'allait pas prendre le virage pratiquement à angle droit.

     

    Une course impressionnante

     

    Verrons beaucoup de motos, quads, buggys, quelques camions et des voitures qui passent à plus ou moins vive allure.

     

     VD BRINK Martin, dans un nuage de poussière

     

    Un peu de monde quand nous regagnons l'arrivée, les premiers bien entendus étaient déjà en piste pour la deuxième partie de l'étape.

    Nos hommes irons chercher des crics pour aider un pilote de l'est de la France, sur buggy, qui devait effectuer  des réparations.

     

    réparations obligatoire avant de repartir

    Un petit diaporama et un petit film pour plus tard.

     

    Nous laissons tout se petit monde se ravitailler et à leurs occupations et rentrons manger au camping. Keftas au menu et fromage blanc.

    L'heure de la sieste a sonné, tout le monde se repose, puis joue à la pétanque....

    Ce soir apéro.

     

    21 Avril

     

    Journée de liaison pour retrouver Goulmima.

    Courses à Er Rachidia . repas encore une fois au restau "les voiles du désert" avec nos amis.

    Voici un poème que j'ai beaucoup aimé...mais pas trouvé le magasin...

     

     

    Repas encore une fois au restau "les voiles du désert" avec nos amis.

     

    Repas sur la terrasse

     

    Pour ceux qui ont pris le menu.

     

     

    Calamars aux pommes de terre

    Brochettes de bœuf, frites et petits légumes

     

     Pour les plats à la carte....

     

    Côte de bœuf et ses petits légumes

    Entrecôte à la crème aux cèpes et champignons des bois

     

     Pour les desserts, panacota à la fleur d'oranger, glaces et salade de fruits.

    Le tout était excellent.

    Le premier arrêt à Goulmima sera à la police. Point de retour de la demande de prolongation, c'est accepté faut attendre.. Inch Allah !!!

    Installation au camping, nos amis arrivent tardivement...ils ont du attendre le matelas de Geguette et Jean Pierre.

    Il fait très doux nous prenons le frais devant un verre de l'amitié en papotant.

     

    22 Avril

     

    Le soleil brille, les oiseaux chantent et le mercure grimpe allègrement.... 

    Quelques photos du camping...

     

    Les chambres se reflètent dans la piscine

    Les chambres

    Le petit âne à qui nous donnons nos croûtons et pluches

    Le terrain de boules

     

    Repas de midi tous ensemble , mais bien évidemment nous cherchons l'ombre. Parmentier de canard confit que j'ai préparé et fait cuire au four (avec l'aide de Fati).

     

    On pourrait être plus mal !!!!

     

    Sieste et repos toujours à l'ombre des tamaris et ensuite partie de pétanque. Voilà des occupations de retraités....

     

    23 Avril

     

    C'est encore une belle et chaude journée qui s'annonce, une journée agréable où amitié rime avec convivialité.

    Le repas se prépare tout doucement, tajine pour les Messieurs et tajine pour les dames. Quelle sera la meilleure....un concours en famille...

     

    Tajine Messieurs...

    Voilà le chef cuisinier Mr

    Tajine Mesdames, cuisinée par Annie

     

     Journée souk. A pied pour l'aller mais en taxi pour le retour...Il fait chaud, l'heure tourne et nous sommes chargés et un peu paresseux...Patrick nous paye la course.

     

    Il fait ses pop corns

    Que regarde les bricoleurs...

    Les vendeurs d’oignons qui posent pour nous

    Il y en a à foison

    Les chargement de paille nous impressionnent toujours

    Deux touristes européens, pas vu beaucoup au souk

    Nos vendeurs de djellaba

     

    Repas pris en commun nous les tamaris et dégustation des tajines.

     

    Repas de midi à l'ombre

    Tajine dame...

     

     La tajine Messieurs arrive.... un peu de patience...

     

    Attention;..un peu de patience...

    Les voila côte à côte

     

    Ils sont excellents tous les deux...égalité. Celui de Patrick est juste un peu plus épicé que celui d'Annie. Un vrai régal.

     

    Les voilà au service..

     

     

    Petits gâteaux, dattes et café.

    Un grand merci à Annie et Patrick.

    Comme d'habitude, repos ou sieste et puis pétanque, sans oublier l'apéro.

    Bonne soirée à demain, nous levons le camp....

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique