• 15 Juin

     

    Nous partons de bonne heure, pour avaler les kilomètres...nous n'avons pas l’intention de traîner, il faut honorer les rendez-vous pris.... Nous prévoyons de rentrer le 21 pour le premier rendez-vous du 23.

    Ciel bien chargé et bien gris au départ d'Algésiras.

    Les lauriers roses bordent autoroute et autovia, il s'agitent dès notre passage comme pour nous saluer.

    Le soleil reviendra rapidement, seuls quelques nuages s'accrochent à la sierra et dévalent les pentes comme des avalanches.

    Nous longeons un mer d'huile et les vaguelettes viennent s'échouer gentiment sur la grève.

    Bien avant Alméria, les serres plastiques font leur apparition défigurant le paysage.

     

    Le serres commencent à apparaitre

     

    Elles encerclent parfois les villages et descendent jusqu'à la mer.

     

    Un village au milieux des serres plastiques

     

    Après la ville le vent se lève et forcit de plus en plus il nous chahute pas mal.

     

    Alméria

    Alméria

     

    Le ruban gris défile et nous avalons les kilomètres rapidement...

    Nous prenons la décision de nous arrêter  vers 16h, direction la mer espérant avoir moins de vent. Nous stationnerons donc sur l'aire sauvage de Aguillas qui se trouve de chaque côté d'une petite baie. le lieu est très beau et très agréable, mais il fait très chaud aussi plus de 35°, c'est presque le Maroc...

     

    Voilà notre petit coin de paradis

    Toujours notre petit coin parasidiaque

     

    Quelques rafales soulèvent un poussière terrible, on croirait encore le Maroc... Il y en a partout dans le camping-car.

    La température à du mal à baisser à l'hure où j'écris dons à minuit il fait encore 27°.

    Demain nous poursuivons notre remontée....

     

    16 Juin

     

    Encore une grande étape....

    Ce matin la vue est magnifique depuis notre salle à manger, le ciel est encore bien gris, mais point de vent. Mais déjà 23° à 8h30. nous n'allons pas nous plaindre....

    Nous avalons le kms sans problème malgré une circulation assez dense.

     

    De curieuses collines bordent notre route.

    Des champs jusqu'à la mer

     

     

    Arrêt repas sur une aire d'autovia, vers Xativa, repas à la cafét, rapport qualité prix, bien, et même mieux que chez nous.

     

    Toujours de beaux lauriers en fleurs

    Château de la Atalaya à Villéna près duquel nous sommes passés

     

    Nous nous installerons sur l'aire de service d'Amposta sur le delta de l'Ebre, nous ferons les services, car nécessaires mais repartirons faire un tour vers Riumar let l'ile  de Buda, il est encore bonne heure. Nous traversons une région verdoyante au milieu des rizières, qui semble préservée du tourisme de masse et qui nous offre le calme. Elle se situé à l'embouchure du fleuve le plus puissant d'Espagne. Formée de grandes rizières, de lagunes, de dunes et de baies, elle regorge de trésors cachés.

     

    Parfois des rizières à perte de vue

    Encore des rizières

    Un bras de l'Ebre

     Les promenddes en bateau semblent bien agréables

    Un pont sur l"Ebre

    L'Ebre

     

     

    Sous ce ciel un peu fougueux ce soir les lagunes sont admirables et colorées, mais le calme absolu semble y régner.

     

    lagunes

    Quelques flamands roses

     

    Avec ses 320km2 le delta, nature pure, est aussi une succussion de petits villagse blancs, je pense qu'il faut venir ici faire du vélo et découvrir tous ces coins magiques à son rythme et en toute tranquillité.. Nous reviendrons.

    ici l'on peur s'éloigner de la foule, du stress des grandes concentration et couler des jours tranquilles, surtout qu'en cc nous sommes bien accueillis, il y a plusieurs aires de services et pour la plupart gratuite.

    Nous sommes donc retournés sur celle de Poble Nou, ici seulement un stationnement sous les palmiers, mais très agréable, celle d'Amposta propose les services, mais elle est bien moins conviviale, simplement un parking.

     

     17 Juin

     

    Un départ sous le soleil qui nous accompagnera presque à la frontière où la pluie fera son apparition pour peu de temps d'ailleurs.

    Rien de spécial nous avalons le kms de bitume, contournons Barcelonne par l'autoroute et poursuivons par la Nle II où nous avons tutoyé la côte pendant un bon moment.

     

    La côte vers Arenys de Mar

    Un peu plus loin...beaucoup de monde au soleil

     

    Un arrêt courses à la Jonquéra et nous voilà en France.

     


    10 commentaires
  • 18 au 21 Juin

     

    Nous n'allons pas rentrer directement.... Un petit tour dans l'Hérault, après la halte de la nuit dernière sur l'aire de service de Peyrac sur Mer.

    Nous sommes invités chez les amis.... Nous aurons donc un rayon de soleil....

    Le temps est mi figues mi raisins, un drôle de temps pour cette saison.... qui nous donne l'envie de repartir vers des cieux plus cléments. Mais où allez-vous me dire ?

    Comme nous allons rester en France il va falloir sans doute passer entre les nuages et les gouttes....

    A tout à l'heure ....

    Un bon repas nous attendait, et nous avons passé d'agréables moments à discuter et évoquer des souvenirs, surtout  du Maroc.

     

    Avec nos amis Héraultais

    Miam que c'est bon !!

     

    Nous les quittons à regrets, mais il faut remonter et l'on nous attend dans l'Aveyron.

     

    Plan d'eau de l'aire de service de Lunas

    Vers le caylar 

     

    Effusions de joie, nous sommes si heureux de nous rencontrer, cela fait plus de cinq mois que nous communiquons par téléphone ou mail, dur dur. Petite sœur, vous nous avez manqué.

    De bons moments de partage devant un bon repas

     

    C'est beau et bon..

     Nos amis Aveyronnais, ma petite sœur...

     

    ou encore au restaurant à Nant, là vous ne verrez que les desserts...

     

    Crème brûlée

    Parfait aux fruits

    .

    Balade dans un petit village typique des gorges de la Dourbie, Cantobres, beau village médiéval, bâti sur la falaise, au confluent de la Dourbie et du Trevezel. On y pénètre par une vieille porte qui permet de découvrir des ruelles abruptes et des maisons qui se mêlent aux rochers.

     

    cantobre

    La porte du village

    L'église de Cantobre

    Des ruines

    C'est chouette....

     

    Paysages sauvages et encore préservés aux confins des plateaux calcaires des causses.

    Petite balade à Millau et retour à la maison. Soirée agréable papotage et rigolades...

    Demain 21 juin nous prenons le chemin du retour et sommes ravis de retrouver presque toute la famille.


    2 commentaires
  • FIN

    La boucle est terminée, 13700kms au compteur, plus de cinq mois de vacances dont presque cinq mois passés au Maroc.

    Encore un bon cru, même si nos amis nous ont beaucoup manqué, ils se reconnaîtront.

    Comme d'habitude nous avons sillonné ce beau pays si accueillant où nous nous sommes sentis en sécurité, toujours avec un plaisir renouvelé.

    Il est vrai que la demande de prolongation nous a créé quelques soucis, vites dissipés.

    Le beau temps a été omniprésent.

    Nous avons fait beaucoup de rencontres, nous avons tissé des liens d'amitié, rencontré des personnes agréables que nous aurons le plaisir de retrouver. Avons même continué le voyage avec de nouveaux amis, Huguette et Jean Pierre,rencontrés à Boudnib.

    En se laissant guider par son instinct, le Maroc, terre de prédilection des camping-caristes,  a dévoilé, encore une fois, ses charmes et ses mille facettes; L'hospitalité légendaire, la culture riche et variée, les paysages fabuleux et changeants, l'art de vivre marocain,  ont encore donné une autre dimension à notre voyage, un goût d'inoubliable  et aussi l'envie d'y revenir encore et encore....

    ici il faut prendre son temps...prendre le temps de discuter..de marchander, ou tout simplement le prendre le temps de vivre...ici il faut vivre autrement...

    Tous les lieux ont leurs charmes, la côte méditerranéenne vient lécher de magnifiques plages ou mordre la falaise, la côte atlantique battue par les vents, sent les effluves marines ou l'eucalyptus, dans le sud le sable ne demande qu'à tout envahir, l'Atlas peut être enneigé et réserver des surprises, le désert est inséparable de l'oasis, cet océan de verdure qui ondoie sous le vent.

    Ici parfois le ciel et la mer se rejoignent, l'ombre joue avec la lumière, le désert et l'oasis ne  font qu'un, les parfums subtils ou enivrants chatouillent nos narines, les saveurs de la cuisine marocaine régalent nos papilles et que dire du thé à la menthe, un vrai rituel, un tradition incontournable.

    Nous rentrons, comme à chaque fin de séjour, ivres de ce Maroc qui nous fascine, avec des souvenirs plein la tête et des images plein les yeux.

    Nos coups de cœur des années précédentes, comme le camping Hakkou et l'accueil d'Ahmad, ou encore l'auberge Tilsit à Imichil et l'accueil de Malika, pour ne citer qu'eux, n'ont pas changé. mais cette année avons découvert, avec beaucoup de plaisir, l'auberge de Toundoute, dans la superbe vallée des amandiers et l'accueil de toute la famille.

    Nous reviendrons.

     

    Merci chers lecteurs de nous avoir suivi, merci pour vos messages ici ou en privé.

    Vous pourrez bientôt nous suivre pour une petite escapade dans le Berry et ensuite en haute Savoie, peut être en randonnée.

    A bientôt.

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique